Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Le foie gras, une part de notre patrimoine aux mains des chinois

Le foie gras, une part de notre patrimoine aux mains des chinois

En 2006, un des leaders français du foie gras décide de s’implanter en chine, s’associant, à grand renfort de transferts de savoir-faire, au chinois Qingdao Jifa Group. Quelques mois plus tard, une fois la technologie assimilée, la Chine interdisait, sous prétexte de mesures contre la grippe aviaire, l’importation de toute viande crue…y compris le foie gras français.

Le marché chinois, gigantesque et en constante progression, représentait pourtant un débouché de choix pour nos produits du terroir, foie gras en tête.

Ainsi des entreprises françaises, incitées à la délocalisation par des mesures fiscales attractives, ont formé des joint-ventures avec des firmes chinoises comme Delai. Peu à peu, comme cela a déjà été le cas pour d’autres secteurs, l’entreprise utilise les techniques et savoir-faire transférés pour monter ses propres sites de production, copies conformes des premières.

On se souvient de l’association du géant Danone avec le numéro un chinois de l’eau en bouteille Wahaha. Ce dernier a créé en parallèle de cette association vingt compagnies indépendantes vendant exactement les mêmes marchandises que celles vendues par leurs coentreprises. Malgré des réclamations, Danone a été débouté par la justice chinoise. Déposer des marques et des brevets sur les processus de fabrication n’est donc pas la garantie d’une quelconque protection du savoir-faire des producteurs de foie gras qui s’implantent en Chine.

Les coopératives de producteurs français, à l’instar de MAISADOUR, qui partent à l’étranger pour faire du bénéfice courent le même risque. Certes, elles augmentent leur chiffre d’affaire autour de 5%, elles bénéficient d’un cadre législatif qui abaisse les charges. Mais les autorités chinoises, après avoir attiré sur leur sol les firmes étrangères, n’hésitent pas à augmenter leurs charges sociales de façon drastique, provoquant ainsi le départ des européens. Une fois leur savoir-faire absorbé, les usines montées et les personnels formés, la présence des anciens propriétaires n’est plus indispensable.

Par ailleurs, le transfert de technologies a fortement profité aux chinois qui maîtrisent de mieux en mieux les techniques et savoir-faire français de la génétique au produit fini. Ceux-ci sont désormais en bonne route pour supplanter les producteurs français. Elles ne requièrent plus qu’une amélioration de la qualité de leurs produits, et d’un savoir faire marketing. Et on évalue une progression du chiffre d’affaire chinois à 30% quand on en est à 5% pour ces industriels.

En cherchant à maximiser à tout prix leurs profits, les entreprises françaises ont mis non seulement en péril la filière du foie gras mais une partie du patrimoine national. Face à cette situation, que fait l’Etat ? 
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • brieli67 27 mars 2010 15:52
    Mettez vous donc à lire !
    La géographie du goût, entre mondialisation et enracinement local/http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_2001_num_110_621_1717

  • brieli67 27 mars 2010 18:53

    à propos de Julien

    http://julien.delerue.fr/index.php?2006/05/10/127-tout-est-bon-dans-le-cochon

    pardon de Justin Bridou

    Cette marque ainsi que d’autres comme Cochonou, Jean Caby, Calixte, Aoste ou encore Noix fine font partie du grand groupe Aoste qui est détenu par le géant américain Smithfield foods INC. et Oaktree Capital Management.

    Groupe Aoste http://www.groupeaoste.com/uk/groupe-marquesetreseaux-export.php

    ben oui Weight Watchers c’est eux aussi !!

    Le proprio et ses marques http://www.smithfieldfoods.com/our_company/view.aspx

    grands concurrents

    http://www.cargill.com/

    http://en.wikipedia.org/wiki/Tyson_Foods

    le « brésilien » http://www.jbsswift.com/index.php

    on n’est bien loin du bon goût de la tradition de chez nous. 


  • brieli67 27 mars 2010 18:59

    http://www.naturavox.fr/sante/A-Cergy-ce-sont-les-oies-qu-on-assassine?forum=article

    par brieli67 (IP:xxx.xx6.26.207) le 2 septembre 2008 à 05H22


    http://fxcuisine.com/default.asp?la...

    Avec un bijou de presse.

    Ces oies grises sauvages mais peu farouches se goinfraient au point d’être malades... du foie et trop lourdes pour migrer. Ces bernaches sont sans doutes à l’origine de la filière grasse des palmipèdes.

    Un programme Foie gras de bernache avec gavage « naturel » était à l’étude en Pologne : mais depuis peu toute forme de gavage interdite en Pologne. Le Sud-ouest est sauvé


  • wookie wookie 27 mars 2010 11:52

    L’histoire ce répète, vous devriez remplacer chinois par européens, français par chinois et le foie gras par la soie


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 27 mars 2010 13:38

      Ha bravo, très bon exemple !

      la tauromachie, cette tradition qu’il faut absolument remplacer par le foot et le maquedeau...C’est le même débat qui a circulé à propos du gavage, et dont la mauvaise campagne a participé à 2 faits :

      _Raréfier le produit d’origine uniquement accessible par la haute et la restauration de luxe.

      _Délocaliser la production et la transparence sur la méthode vers les pays qui ouvrent leur agriculture vers les maïs ogémiques.

      Un reportage édifiant à ce sujet sur la cuisine de M6 montrait comment la grande marque de foie gras était la plus lointaine en saveur et consistances, de vrais productions artisanales et confidentielles. Ce sont les normes européennes qui nuisent le plus à quantité de petits producteurs artisanaux déclarés, alors qu’elles ne peuvent pas intégrer les marchés parallèles et privés que constitue la filière chasse...

      Merci agorintox de m’avoir permis de faire le joint entre votre pseudo et vos infos toxiques.L.S. 


    • Tarouilan Tarouilan 27 mars 2010 16:00

      Petite rectification, en Chine et en Egypte, le gavage des oies existe bel et bien depuis plus de 4000 ans, mais pour les utilisations pragmatiques de la graisse... éclairage, cuisine, conservation de aliments ... etc... 

      Pour en avoir fait l’expérience, il y quelques dizaines d’années auprès de ressortissants Chinois de passage en France, .......et bien, ils ne savaient pas du tout ce qu’était le foie gras et n’aimaient pas trop finalement, c’est donc nous français, européens, pour ce foie gras comme pour d’autres produits alimentaires, ont exporté nos habitudes alimentaires et souvent avec l’espoir sournois de pouvoir assurer la suite, c’est à dire de CREER des marchés, ce qui est parfaitement stupide... car au prix de fabrication en France + le transport, l’opération est tout simplement irréalisable, sauf pour des produits dont la conotation de ’luxe« en emporte l’adhésion sur le bons sens... financier.

      Quand aux produits du »terroir« français, ils ont souvent disparus...... au profit de l’industrialisation, avec toujours des étiquettes »terroir« (de plus en plus belles)..... alors que les vrais produits du terroir, n’avaient eux...aucunes étiquettes.... il était suspendus aux plafonds de vieilles fermes dans les monts du lyonnais, en Corse et ailleurs,
      et seuls les plus âgés d’entre nous ont pu connaître ces merveilleux saucissons peu salés..... (et oui) dont la qualité transcendante, est tout simplement inconnue des plus jeunes d’entre nous..... nos produits »du terroir« sont de nos jours des productions illégitimes de l’industrie agro-alimentaire dont les dirigeants sont en Belgique pour raisons fiscales, et s’ils sont fabriqués de façon délocalisé, en Chine et ailleurs, c’est en raison de la philosophie du capitalo-sarkosysme, qui a amené en France les Mac-do et la philosophie contre-productive du mépris absolu du peuple, au profit d’un nombre réduit d’individus se concentrant dans le groupe mafieu entourant le »chef".



    • Jemairi 27 mars 2010 21:52

      Les produits du terroir français n’ont tout de même pas complètement disparus. Par exemple, en Haute-Savoie ( une région « reculée et en retard » dirons certains), beaucoup de paysans produisent eux même leur saucisson ou leur fromage. Et même si cette culture du savoir-faire tend à disparaître, ces régions provinciales conservent un amour pour les produits frais et faits maisons.

      Le saucisson peu salé n’a pas encore complètement disparu !


    • ZEMBLA 27 mars 2010 12:47

      Le foie gras « patrimoine » de la France ? Triste privilège, hélas  ! Nous sommes un des derniers pays d’Europe à perpétuer cette « tradition » d’un autre âge . Le foie gras, faut-il le rappeler est confectionné à partir du foie malade et hypertrophié d’oiseaux gâvés à mort dans les pires conditions. Voilà pour le « savoir-faire » ( imaginez une vie entière passée en crise de foie ) BEURK !
      Boycottons une fois pour toutes cette saloperie !


      • brieli67 27 mars 2010 15:07
        Contrefaçon : du foie gras Périgord… chinois !
         
        La Chine avance sur notre foie gras ! Depuis quelques années on assiste au pillage des anciens savoir-faire de nos terroirs. Et le foie gras en fait partie.....

        En fait que du story_telling !!


        Périgord

        L’appellation « Foie Gras » s’appliquait jusqu’au début du XIXe siècle aux Foies de poulardes et de chapons. Il faut attendre 1835 pour trouver une recette propre au Foie Gras de l’oie gavée. Auparavant, les traditionnels pâtés du Périgord étaient des pâtés de perdrix rouges richement truffés.

         “L’Histoire merveilleuse du Foie Gras de Strasbourg et de ses fabricants” de Marius Veyre
        http://alsace2000.chez.com/ine-foief.htm

        • brieli67 27 mars 2010 15:14

          pour le vin en Chine et la french connexion

          Par brieli67 (xxx.xxx.xxx.196) 31 août 2007 12:01

          POUR INFOS

          http://www.vinsdesglobes.com/fr/vdg...

          avec photos ça est toujours plus mieux

          le pays est si immense la culture de l’alcool si ancienne et le marché si énorme

          Comme qui dirait notre industrie agro-alimentaire et les gros du vin bordelais bourguignons à l’instar de la Hongrie de la Roumanie de la Moldavie ont PRODUIT de la MERDE

          Grosses sanctions envers notre big anysetier international. Selon mes sources ILS ont surtout mis en bouteilles made in China les surplus de NZ d’Australie d’Afrique du Sud d’Argentine... Les français ne devaient pas être les seuls « opérateurs » véreux et pitoyables ; mais ce n’est pas une excuse !


          • brieli67 27 mars 2010 15:24

            Voilà ce qu’il y a à casser en Chine

            Par brieli67 (xxx.xxx.xxx.5) 31 octobre 2009 23:48

            DU NEUF SOUS LE SOLEIL ha ha ha ha !


            Dépéchez vous de vous rendre en Chine AVANT QUE Coca_Cola ait tout hygiénisé

            pour la fish-cum-duck culture !!

            Ici de l’Université allemande où il m’arrive d’intervenir 
            feuilletez le canard ... SI SI de belles photos et surtout un schéma explicatif

            là en plus moderne et des réalisations d’ aquaculture intégrée

            Résumons ce recyclage des excréments en Chine et en Asie,

            Un pavillon à pilotis sur les bords d’un étang
            habitants de haut en bas : pigeons, poulets, canards, cochons, canards
            en dessous les carpes.. et les crustacés...
            a chaque étage à la nouriture se mêle la"production du haut...

            principe toute bête ne peut extraire de son bol alimentaire que 33% des proteines 
            Bien sûr que l’homme prélève. Ce qui n’est pas dit dans la chanson
            le chien, en Chine à langue bleue et bien dodu, le mets des grandes occasions se charge des étrons bien frais et bien moulés de son maître....

            « Chargé » l’étang sera récolté et deviendra rizière avec les canards prédateurs de vers, larves et mouches....

            A la chute du Mur des élevages sur ce principe en Hongrie et en Pologne !
            Devinez ce qu il en advint ? Facile !!


            ps : quel produit/déchet de base pour la plus grande usine produisant de l’alcool ?
            dans votre  bourbon ce whiskey américain anti_bourdon.
            PREFEREZ LA VERSION ORIGINALE

             " Heureux les habitants de NZ"

            bis repetita 
            ZUT Marcel ZEN ne comprendra de nouveau pas !
            Désolé, Professeur...

            • pigripi pigripi 27 mars 2010 16:00

              J’adore le foie gras et j’en fais moi-même, truffé bien entendu avec un peu d’Armagnac. Je suis née dans une région de foie gras, alors je prétends un peu m’y connaître...

              Hé bien, récemment, je suis passée dans le Sud-Ouest où j’ai acheté une terrine de foie gras entier confectionnée localement et c’était dégueu !

              Si les Chinois me proposent un foie gras truffé de qualité, je prendrai.
              N’oublions pas que, comme la française, la gastronomie chinoise est une des meilleure du monde.

              Et pour ce qui est du copiage, nous n’avons aucune leçon à donner aux Chinois auxquels nous avons « volé » la soie, la joaillerie, la porcelaine, les feux d’artifice, la laque, la marqueterie, les cloisonnés, l’aquarelle, le riz, le papier, l’acupuncture, etc

              Quant à la récupération des techniques de production quel est l’industriel au monde qui la refuserait pour améliorer son rendement et ses bénéfices ?

              Que je sache, les Français n’ont pas honte de fabriquer de la vodka en France, de la féta en Dordogne ou en Bretagne, etc.

              Les querelles que nous faisons aux chinois relèvent de la frustration, du dépit et de la jalousie !

              Toutes les « imitations » sont des challenges que nous devrions relever avec intelligence, créativité, innovation, recherche et fertilisation mutuelle.


              • brieli67 27 mars 2010 19:17

                De loin la meilleure recette de foie gras à faire soi_même

                si une vosgienne le dit ça doit être vrai !! 


                http://culinotests.fr/news/super-astuce-pour-la-terrine-de-foie-gras-maison


                Désolé avec l« armagnac faites autre chose de cette gniole ( de tradition bien récente : distillation de cépages hybrides, que la france entière a dû arracher : c’est le taylor qui donne son goût)

                non il faut du sotolon 

                Sotolon : la molécule du sotolon (hydroxy-3 diméthyl-4.52 (5h) furanone) apparaît au cours de l’élevage. Il apporte au vin jaune des notes de noisette et de curry qui enrichissent les arômes de pomme et de noix verte de l’éthanal pour former le »goût jaune". Sa formation est favorisée par des températures de cave élévées en été, pour développer l’action des levures et par un refroidissement en hiver, pour favoriser la diffusion dans le masse du vin. L’hygrométrie est importante. Trop élevée, elle favorise l’évaporation de l’alcool et appauvrit le milieu. Le sotolon continue à se former auprès la mise en bouteille et monte au cours du viellissement. On trouve du sotolon dans les vins liquoreux, le porto, le tokay et le jerez, mais c’est dans le vin jaune qu’il est présent aux plus fortes concentrations. (source : RVF)

                ou du sirop d’érable....


              • JL JL 27 mars 2010 16:15

                Bof, moi le foie gras, je trouve que ça met en oeuvre des techniques trop cruelles. Désolé, je crois également que les Chinois sont très cruels, notamment envers les animaux. Et ce n’est pas demain que je prendrai le rsique de manger du foie à la mélamine.

                Les Chinois peuvent nous importer ce qu’ils veulent, ou plutôt, les importateurs français peuvent saborder nos savoirs faire, c’est leur job, et comme l’on dit, il n’y a pas de sales métiers ... ! J’espère simplement que les pouvoirs publics sauront imposer une règlementation claire et rigoureuse afin d’éviter que des gens malhonnètes et mal intentionnés ne nous empoisonnent en nous vendant des vessies pour des lanternes.


                • brieli67 27 mars 2010 19:49

                  Faut se renseiogner un peu en voyageant. Le gavage au maïs des palmipèdes, un gros mensonge ! Le maïs n’est que support.

                  La première fois la bête est bien anesthésiée, valium ou alcool.. la volaille adore pour ne pas casser le long tuyau du cou.

                  Le gras du foie _ stéatose/cirrhose aigue _ provient des huiles des graisses animales et végétales pompées.. souvent des pompes à essences « réformées »....

                  On surveille 4_6 fois par jour les bêtes agonisantes .. par échographies avec du vieux matériel de gynécos... Les oisons sont comateux... Tant qu’il y a du coeur qui bat, on rajoute du rab. Le mûlard ou canard hybride produit ainsi autour de 115o g de FG la profession continue d’avancer le chiffre de 45o g par bête...

                  Sacrifice des bêtes : en enfonçant un trocard dans le coeur avec du sérum physiologique pour laver plus blanc le foie ou ce qu’il en reste et faire gonfler la « masse »...

                  Ces viandes sont plus que saturées en antibiotiques, en protecteurs hépatiques et digestifs empiriques... Retournez , refusez les magrets, les confits les demoiselles de la filière du gras !  



                • brieli67 27 mars 2010 21:27

                  un super blog d’un journaliste américain

                  qui apprendra à travailler la viande chez soi .. découper, fumer, saucisses....
                  http://blog.ruhlman.com/
                  Ah la découpe des viandes : http://virtualweberbullet.com/meatcharts.html

                  Un peu de myologie du boeuf .... supersite d’anatomiepour les bouchers en herbe
                  http://bovine.unl.edu/&nbsp ;&nbsp ; international chinois, russe, espagnol, anglais....

                  les saucisses chez soi :
                  http://home.pacbell.net/lpoli/index.htm
                  http://www.sausagemaking.org/
                  http://www.sausagemania.com/
                  http://www.onkelheinz.de/wurst.htm#cooliris

                  http://www.good.is/post/nice-to-meat-you/
                  http://www.good.is/post/get-a-bacon-flavor-named-after-you/
                  http://www.good.is/post/better-meat-requires-better-butchers/

                  http://www.good.is/post/know-your-meat-and-appreciate-it/
                  boucher/e un métier d’avenir !


                • brieli67 27 mars 2010 21:29

                  http://bovine.unl.edu/

                  le site myologie du boeuf


                • Romain Desbois 27 mars 2010 20:00

                  Moi j’adore le foie gras.
                   Mais j’ai une conscience largement supérieure à mon estomac.

                  Le XXIème siècle sera végétarien ou ne sera pas.


                  • brieli67 27 mars 2010 20:47

                    hé poulette !

                    J’y peux rien si vous achetez du foie gras bas de gamme.

                    c’est quoi tes critères .. TU PEUX LES Détailler ? t’en sais quoi du bizzness agro-alimentaire ?

                    Forte en gueule et que de la bêtise _ suis sympa avec ce féminin singulier !


                    Comme la viande : tu peux acheter ta merde sous cellophane ou par exemple manger de la blonde d’Aquitaine ayant vécue dans les prés.

                    Dis donc c’est du muscle.. et pas de la merde ! Et une bonne cuisinière saura déjà quoi en faire. Tu cuisines à ton âge de pouponne, Zeno ou Garnier ?

                    par exemple manger de la blonde d’Aquitaine ayant vécue dans les prés.

                    Très récente 

                    En 1962 les trois principaux rameaux sont :
                    Garonnaise
                    Quercy
                    Blonde des Pyrénées

                    pas terrible cette vachette comparée aux vrais races à viandes la Charolaise plus rustique, La Simmental, la Limousine, La Blanc Bleu Belge .

                    qualité de sa viande très compacte et peu grasse, donc peu goûteuse,
                    vitesse de croissance moyenne et tardive,
                    flaveur et jutosité moyenne,
                    viande de couleur très rouge répartie de façon uniforme, (la couleur étant un avantage commercial car elle est, pour le consommateur non averti, synonyme de fraicheur et de qualité : c’est une avantage concurrentiel commercial non négligeable mais non justifié car si la couleur marron peut être synonyme d’absence de fraîcheur et d’oxydation, elle est pour d’autres races leurs couleurs naturelles, moins rouge certes ce qui ne leurs empêche pas d’avoir plus saveur comme La Parthenaise.)

                    La Blonde d’Aquitaine est vendue plus chère, car elle a fait l’objet d’une campagne de communication subventionnée par les régions, campagne qui fut efficace.

                    Elle fut demandée ensuite par les bouchers et les acheteurs de Grandes Surfaces notamment dans le Sud Ouest et en région parisienne pour avoir le moins d’os et de graisse possible et satisfaire ainsi leurs clients préférant la tendreté et la couleur à la saveur


                    question goût


                    La Blonde d’Aquitaine produit des carcasses lourdes, musclées avec des performances d’engraissement et des valeurs commerciales plus élevées mais sa viande est beaucoup moins persillée manque de gras intramusculaire, c’est la raison pour laquelle on obtient moins de perte dans la cuisson.

                    En termes de tendreté, elle est dans le haut du classement parmi les races les plus tendres derrière la Piémontaise qui en est la reine.

                    La qualité de l’alimentation lors de l’engraissement lui conférera un peu plus de saveur mais guère plus. Ce point est le maillon faible de la race pour les amateurs de goût.

                    Alooooooooooooooors pour ton ou tes prés ! Va ruminer.... et puis TU REPASSERAS !!

                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Blonde_d’Aquitaine

                    http://www.blonde-d-aquitaine-deutschland.de/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

cdeliato


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès