Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Le kiswahili : une langue qui s’invite de plus en plus dans le monde (...)

Le kiswahili : une langue qui s’invite de plus en plus dans le monde occidental

L’Afrique et particulièrement les pays dont la langue officielle est le kiswahili devraient se réjouir que certains de ses mots fassent partie des expressions et termes utilisés par les pays occidentaux dans certaines opérations ou activités ; pour le plus grand plaisir de ceux qui font usage de cette langue et de la culture africaine.

"Safari", mot qui signifie tout simplement en kiswahili "voyage", reste le mot kiswahili le plus extensible dans le monde occidental. A l’origine, ce mot signifiait, pour les Occidentaux, la recherche des animaux dans leur milieu naturel. Mais ce mot s’est développé et est utilisé aujourd’hui dans beaucoup de domaines : il existe un logiciel Safari mis au point par Apple, une boisson-liqueur dénommée Safari, le célèbre groupe de rock américain nommé The Breeders possède un disque maxi au nom de Safari, le réalisateur de film Terence Young avait réalisé en 1956 un film intitulé seulement Safari ; Safari est aussi le nom d’une bande dessinée conçue par des Belges ; Ralph Lauren avait également mis au point un parfum nommé Safari ; et ce mot représenterait aussi un menu pour les Grecs.

En Allemagne et en Suisse, dans des boutiques sri-lankaises et africaines, plusieurs immigrants africains utilisent la carte de recharge téléphonique appelée « Safari » d’un coût de 10 francs suisses ou 5 euros pour appeler leurs proches restés en Afrique.

"Baraka", la "bénédiction" en kiswahili, s’invite aussi dans une célèbre émission intitulée Tapis rouge de la télévision suisse romande, présentée et animée par le journaliste Jean-Marc Richard et permettant aux participants de gagner par jour au moins une somme de 80 000 US$. Très glamour, bourrée de suspense, cette émission, en partenariat avec la Loterie romande, mise sur la star qui sommeille en chacun ! Tension, émotion, jeux de lumières, « Billet Tapis rouge » et « Billet baraka » permettent, à toute personne ayant participé au tirage au sort pour pouvoir participer à cette émission, d’espérer en sortir riche. Au pire ou à défaut de gagner cette somme colossale, les participants sont au moins assurés de terminer l’émission avec une somme d’au moins 2 000 US$. Selon le présentateur de l’émission, tout participant dispose d’une chance de gagner de l’argent à la sortie de l’émission.

La multinationale de téléphonie mobile Vodafone avec l’appui de la Banque Citigroup s’est intéressée aussi à cette langue qu’elle utilise dans ses opérations financières et bancaires. La firme britannique a récemment mis au point une opération de transfert d’argent par téléphonie mobile appelée M-pesa, qui signifie en kiswahili "argent" ou la "monnaie". Cette opération, connue déjà au Kenya et en Tanzanie, vise à faciliter et sécuriser les transferts d’argent des immigrants présents au Royaume-Uni vers leurs familles dispersées aux fins fonds du Kenya où les voies de communications et les banques sont inexistantes. M-pesa reste pratique, puisqu’elle peut être utilisée par toute personne disposant d’un téléphone portable.

Peut-être aussi que l’on se souvient de l’expression utilisée par le groupe Boney-M, Hakuna Matata, dans leur interprétation de la chanson Jambo Bwana qui signfie "Bonjour Monsieur", reprise outre-Rhin dans une réplique du célèbre feuilleton allemand Le Destin de Lisa, produit par la chaîne de télévision allemande SAT1 et diffusée dans plusieurs pays à travers le monde.

Le swahili, une langue bantoue parlée dans toute l’Afrique de l’Est et Centrale en l’occurrence la Tanzanie, le Kenya, l’Ouganda, la Zambie, le Rwanda, le Burundi, le Congo (RD), une partie de Malawi et de la Somalie, est devenu une langue que certains dirigeants africains voudraient considérer comme principale langue de l’Afrique. Elle commence à s’inviter dans la vie quotidienne des Européens, ce qui constitue une bonne chose pour l’Afrique qui voit de plus en plus son image rayonner à travers cette langue.


Moyenne des avis sur cet article :  3.43/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • batman67200 12 septembre 2008 12:45

    Sagabona
    Kun jani wena


    • Hesprides Hesprides 12 septembre 2008 13:04

      les deux premiers exemples sont des mots arabes.

      Le swahili (litteralement en arabe : habitant de la côte) est un créole de langues bantoues et de la langue arabe datant de la domination islamique (omanaise, yemenite et iranienne principalement) sur l’afrique orientale, de la mer rouge au nord jusqu’au nord mozambique, comores et nord madagascar.

      Le swahili est de facto la lingua franca de toute cette region d’afrique, comme le sont le haoussa ou le peul en afrique de l’ouest ou l’arabe en afrique septentrionale

      Mais de la a briguer une quelcquonque legitimite dans toute l’afrique comme moyen de communication....... !!!


      • Mapendo 13 septembre 2008 03:23

        Bonjur a tous !!

         

        Je me permet de mettre mon petit mot sur cet article en pensant que le Kiswahili ou le Swahili ont leurs origines entre le Kenya et Zanzibar .Elle a, comme indique,  d’influence Arabe, comme le mot donne en exemple ‘’Baraka ‘’, qui, je pense n’a pas l’origine du Swahili, mais plutôt Arabe…

        Mais, je peux me tromper.

        J’ajouterais que cette langue a été crée a des but commerciale, pour faciliter les échange et commerce, dans cette partie de l’Afrique.

        Elle a été promu grâce a une volonté première des colonisateur de l’époque (Années 30), puis poussé a sont sommé grâce a l’ancien président  Nyerere, pour être la langue officielle de Tanzanie. Permettant l’unification des différentes ethnies vivant sur ce pays.

        Et c’est toujours d’actualité .Tout enseignement, ou documents administratifs se font qu’en Swahili, et traduit par a suite en Anglais.

        Considere comme conservatif par certain, Je peux le comprendre, vivant dans ce pays depuis plusieurs années, je comprends qu’ils veulent garder cette partie importante de leurs patrimoine.

         

        A fait, qui se souvient du feuilleton Daktari….Qui veux dire docteur ??


        • Georges Yang 14 septembre 2008 11:30

          La Tanzanie est le seul pays où l’on parle correctement le kiswahili ; Ailleurs, en particulier au Congo (partie Est) il est mélangé de français et de langues locales, kinande, kinyarwande, nyanga etc....
          Au Kenya, c’est un peu mieux, mais on retrouve des apports luo, kikuyu et un argot de Nairobi équivalant à celui des balados, les voyous de Kinshasa, en ce qui concerne le lingala ;
          Les Ougandais comprennent , mais sont réticents à le parler, car cela leur rapelle les militaires d’Amin Dada ; Burundais et Rwandais sont trop fiers de leur langue pour l’utiliser fréquemment quant aux Somalis, seuls ceux de la côte kenyanne l’utilise, les autres préférant l’arabe comme langue de communication ;
          Finalement, le swahili est surtout utilisé par les commerçants et les populations urbaines d’origine mixte (métis, enfants de mère célibataires, policier etc.. ; Presque tout le monde le comprend en Afrique de l’est, mais sa connaissance est assez pauvre et fait souvent oublier aux jeunes urbains les mots les moins usités de leur propre langue tribale, entrainant un apauvrissement du vocabulaire par rapport aux vieux et aux gens des villages
          Le kiswahili est donc utile, mais peut aussi freiner l’accès à certaines carrières internationales. Le niveau d’anglais de beaucoup de tanzanien est très faible et beaucoup d’entreprises internationales font venir du personnel du Kenya

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès