Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Le lancer libérateur

Le lancer libérateur

Depuis que Georges Bush a évité de peu un lancer de godasse, les agressions sur les « grands » de ce monde se multiplient.

Des gestes symboliques qui ne sont pas anodins

Au début, les lancers étaient assez « tarte à la crème » et plutôt bon enfant : ils étaient le fait de celui qui s’est nommé l’entarteur.

De son vrai nom Noël Godin, il a le lancer facile, et la liste de ses victimes s’allonge.

Sous les cris de « entartons, entartons », il projette des tartes à la crème sur des personnalités qu’il choisit.

PPDA, Pascal Sevran, Patrick Bruel, Doc Gyneco, Jean-Luc Godard, Maurice Béjart, Bill Gates, Bernard Henri Levy (un récidiviste : entarté 7 fois) en ont fait les frais.

Jusqu’à ce qu’il s’en prenne à un politique, et pas n’importe lequel : il a entarté Nicolas Sarkozy lors de sa visite au salon de l’agriculture.  lien

Sans le savoir, avait-il lancé aussi un mouvement ?

Pour Bush, l’affaire est entendue, puisque le coupable a bénéficié de quelques mois de rétention, et a été libéré pour bonne conduite.

Bien sûr, il s’agissait d’un acte condamnable, visant un chef d’état, mais sur le fond, il a plutôt provoqué le sourire.

Ce geste de révolte et d’humour a fait depuis des petits.

Sarkozy, lors de plusieurs visites, en a été à son tour la cible.

Pourtant il avait pris toutes les précautions, ayant invité les militants UMP à lui faire un mur d’accueil pour lui éviter toute disconvenue.

A Valence, ils étaient trois mille encartés UMP invités à jouer ce rôle protecteur en échange d’un pot payé par nos impôts. lien

Le 12 janvier 2009, sous les cris de « Sarko, on n’est pas des godillots », ce dernier a pu éviter le lancer de plusieurs chaussures, lors de sa venue à Saint Lô.

A défaut d’atteindre le chef de l’Etat, ces chaussures ont couté sa place au préfet. lien

Wen Jiabao, le premier ministre chinois,  a essuyé à son tour un jet de chaussure, lors d’un discours qu’il faisait à Cambridge. lien

C’était le 2 février 2009.

Dominique Strauss Kahn a été le suivant sur la liste en octobre 2009, lors d’une visite en Turquie.

Quelques heures après le jet vengeur, l’agresseur  était libéré, DSK ne l’ayant pas poursuivi.  lien

C’était l’acte du correspondant politique du journal de gauche « Birgun ».

En effet, confrontée à la crise financière de 2001, la Turquie avait demandé au FMI de l’aider.

Ce qui avait été refusé, alors que le ministre de l’économie turc annonce pour 2010 un taux de croissance de 3,5%.

Ces actes, somme toute bon enfant, sont symboliques.

Les médias évoquent pour ce genre d’agressions des gestes de déséquilibrés.

Mais le sont-ils vraiment ?

N’est-ce pas plutôt de l’humour marquant la volonté des citoyens de s’exprimer différemment ? c’est surtout l’amour propre de la cible qui est touché.

D’ailleurs au mois de février 2009, les facs ont lancé un jeu : il s’agit de lancer un soulier virtuel sur Sarkozy, et sur la ministre de l’enseignement.

Aux dernières nouvelles, Pau détenait le record avec 38601 coups réussis, suivi par Lyon I et Reims, ceux-ci talonnés de près par Paris I et Mulhouse. lien

Les évènements se précipitent et prennent depuis peu une tournure plus violente.

Récemment, Sylvio Berlusconi, a essuyé un jet de statue en bronze représentant la cathédrale de Milan, qui lui aurait cassé le nez et des dents. lien

L’agresseur, Massimo Tartaglia serait suivi depuis dix ans pour des problèmes psychiatriques. lien

Mais Il y a d’autres pistes.

Tout cela est peut-être porté par la légende qui veut que « lancer porte-bonheur ».

Comme chacun sait, lancer du riz sur un couple qui vient de se marier est un gage de fertilité. lien

Le lancer de crêpe relève aussi de cette croyance.

En Picardie, il fallait lancer une crêpe sur le dessus de l’armoire, en tenant une pièce d’or dans le creux de la main gauche afin d’avoir bonheur et richesse toute l’année.

Tout çà se passait à la Chandeleur, au début du mois de février.

Cette fête païenne Celte consistait à célébrer la fertilité, en parcourant la campagne et portant des chandelles (d’où chandeleur).

On lançait des crêpes sur le toit des maisons (ou parfois aux quatre coins d’un terrain) pour apporter fertilité et richesse, la crêpe symbolisant le disque solaire et annonçant la fin de l’hiver. lien

L’église en ayant constaté le succès récupéra très vite cette fête, tout comme elle l’avait fait pour Noël. lien

Car comme disait un vieil ami africain : « si haut que parvienne une chose lancée, elle finit toujours par retomber ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • JL JL 28 décembre 2009 10:01

    Bonjour Olivier. Est-ce que d’être entarté par Noël Godin, ce ne serait pas devenu une sorte de consécration ?

    N’a-t-on pas dit que l’agression de Berluconi était bidon et la mise en scène destinée à remonter sa côte dans les sondages ?

    La côte des hommes politiques dans l’opinion : de la démocratie, il ne reste plus que ça  ! Jusqu’à quand ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2009 10:08

      Bonjour JL
      consécration ?
      pas sur que ce soit l’avis de tous,
      il semble que BHL qui a été entarté sept fois commence à trouver que la plaisanterie un peu trop répétitive, puisqu’au dernier entartage, il a réagi avec la plus grande vigueur,

      pour Berlusconi, je ne crois pas que c’était bidonné,
      la vidéo montre bien que l’agression était violente,
      mais bon, de nos jours, tous les trucages sont possibles,
      enfin, je n’y crois pas trop.

      jusqu’à quand ?
      c’est la bonne question,
      ce matin, sur france culture, le porte parole du gouvernement se félicitait du fait que toutes les promesses de campagne avaient été tenues !
      faut vraiment être gonflé.
       smiley


      • charles-edouard charles-edouard 28 décembre 2009 10:23

        bonne fin d’année olivier

        le top cette année c’est la sportive qui a voulu faire un bisous au pape,et qui a du se racrocher à sa sainteté pour eviter la chute, mais le pauvre n’etant pas en forme ,chute il y a eu


        • Shaytan666 Shaytan666 28 décembre 2009 10:30

          Allez ! Allez ! Voris vous a quand même bien dit que tout cela était bidon et ne servait qu’à faire remonter la popularité du pape et faire oublier la « béatification » de Pie XII.
          Il faut suivre et pas dormir dans le fond de la classe près du radiateur où le cancre s’épanouit  smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2009 10:31

          Charles-edouard,
          oui, au début de la rédaction de mon article, j’avais rajouté cet épisode, qui a valu une jambe cassée à un évêque,
          puis je me suis ravisé, parce qu’il y avait là un acte de dévotion (même si elle etait brutale) et non pas un geste vengeur...
          pourtant je pense que benoit 16 mériterait bien au moins un jet de pantoufle.
          et bonne année à toi !
           smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2009 10:34

          Oui Shaytann,
          c’est bien possible,
          aujourd’hui on s’étonne plus de rien,
          n’empêche que çà continue de gronder chez les cathos, et au vu des nombreux articles qui ont été publié sur AV et ailleurs, çà grince pas mal.
           smiley


        • Shaytan666 Shaytan666 28 décembre 2009 10:37

          On lançait des crêpes sur le toit des maisons (ou parfois aux quatre coins d’un terrain) pour apporter fertilité et richesse, la crêpe symbolisant le disque solaire et annonçant la fin de l’hiver. lien

          J’ignore si cela existe également en France mais chez nous en Wallonie, il est de tradition de faire des crêpes le jour de la chandeleur, mais attention tout un cérémonial y est lié.
          Il faut faire sauter la première crêpe de la main gauche, tandis que l’on tient une pièce d’or dans la main droite et ce n’est pas fini, pendant ce temps un « complice » doit faire brûler la première crêpe de l’année précédente. En effet elle doit être conservée pendant un an dans la cuisine.
          Il parait que cela amène argent et prospérité mais je n’y crois pas beaucoup  smiley


          • Shaytan666 Shaytan666 28 décembre 2009 10:40

            Désolé Olivier mais j’avais lu l’article trop vite et n’avais pas vu l’anecdote « picarde », mais c’est un peu la Wallonie  smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2009 11:21

            Shaytan
            effectivement, lancer la crèpe de la main gauche, çà doit pas être simple,
            bon, enfin, la bonne nouvelle, c’est que le lanceur à déjà une pièce d’or dans la main,
            par les temps qui courent, une pièce d’or, c’est déjà pas mal.

            par contre, oui, en France, la crèpe lancée sur le dessus de l’ardoise doit y séjourner un an,
            toutes ces traditions qui passent allègrement les frontières, çà doit faire mal là ou je pense, pour tous ceux qui se passionnent pour le débat sur l’identité nationale"
             smiley


          • Bill Grodé 28 décembre 2009 10:57

            Article amusant et qui remet au goût du jour l’habileté manuelle ; ce n’est sans doute pas évident de bien viser avec une godasse , ni de planquer sa tarte à la crème assez longtemps pour que l’objectif soit à bonne portée....
            Au fait : vous omettez de citer Ségolène parmi les entartés .
            Serait-ce pour ne pas froisser certain rédacteur d’Avox , ségolènâtre militant  ?
            Joyeuses fêtes à tous.


            • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2009 11:24

              Bill Grodé,
              ah bon Ségolène aussi ?
              désolé, je ne le savais pas,
              merci d’avoir complété la liste...

              c’est un oubli tout a fait involontaire, soyez en convaincu.

              c’est vrai que lancer une godasse çà doit pas être évident pour viser juste,
              on devrait donner des cours.
              ou au moins s’entraîner, j’ai dans l’idée que çà va servir plus d’une fois.

              y a déjà des concours de lanceurs de charentaises, alors pourquoi pas élargir à toutes les godasses.


            • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2009 17:36

              Bill Grodé,
              en fouillant un peu, j’ai compris pourquoi l’entartage de Ségolène m’a échappé :
              il n’est pas l’œuvre de Gaudin,
              et donc ne pouvait être référencé sur le lien que j’avais...
              voila le lien :
              http://bubblestar.blogspirit.com/archive/2006/06/18/segolene-entarte.html
              à+


            • Fergus Fergus 28 décembre 2009 11:08

              La mode, à Rennes, est de balancer ses vielles godasses liées par les lacets sur les câbles qui traversent les rues et de réussir à les y accrocher. Le résultat n’est pas particulièrement décoratif. C’est pourquoi je suggère aux étudiants rennais, les champions de ce sport méconnu, de garder leurs vieilles tatanes pour les futurs comités de réception de nos godillots politiques, histoire de leur faire savoir, par des lancers réussis, qu’ils sont à côté de leurs pompes et feraient mieux de se retirer dans leur tanière et d’y méditer, charentaises aux pieds, les causes de leur échec.

              Bonne journée, Olivier. 


              • charles-edouard charles-edouard 28 décembre 2009 11:49

                bonjour fergus et bonne fin d’année

                ne leurs donnés pas de mauvaises idées certains serai capables de leurs lançé les sabots de leurs arriere grand-mére et un sabot ne rate rarement sa cible

                au faite des nouvelles de marrakech


              • Massaliote 28 décembre 2009 12:01

                Les godasses accrochées aux cables sont censés signifier que le quartier est tenu par des dealers outre-Atlantique. Comme les djeuns singent tous les comportements prêtés aux Américains... C’est moche et c’est une pollution au moins visuelle.


              • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2009 13:42

                bonne journée aussi à toi Fergus,
                je ne connaissais pas cette pratique rennoise,
                elle est tout à fait intéressante,
                elle rejoint les pratiques des empêcheurs de tgv en rond,
                qui ont vu un innocent épicier de se trouver en prison de longs mois,
                le must, c’est l’idée d’attacher la paire avec les lacets, ce qui doit démultiplier l’effet de lancer,
                bon, va falloir bosser, pour être sur de ne pas rater la cible,
                ce qui est sur, c’est que si une des godasse atteint son but, l’autre devrait frapper par ricochet ?
                çà va être marrant.
                bonne année à toi
                 smiley


              • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2009 13:44

                Massaliote,
                voila une autre découverte,
                j’aime bien cette idée qu’il vaut mieux une pollution visible qu’une qui ne l’est pas,
                c’est la trace du Z de Zorro, en quelque sorte, revue et corrigée au 21ème siècle.
                et bonne année.


              • Fergus Fergus 28 décembre 2009 22:18

                Salut, Olivier.

                Il y a en effet de redoutables spécialistes à Rennes dans le lancer de godasses. Et ils ont d’autant plus de mérite que c’est aux alentours de la rue de la Soif (officiellement rue Saint-Michel) qu’ils réussssent leurs meilleures performances.

                Bonne année à toi également.


              • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2009 23:35

                Fergus,
                j’ai de très bon souvenirs de Rennes,
                à l’époque ou je m’occupais des destinées d’un groupe franco suisse (aristide padygros) pratiquant la musique folk et l’humour, ce qui n’est pas incompatible, j’ai le souvenir d’un repas mémorable.
                nous n’avions pu nous mettre d’accord avec mes comparses musiciens sur le restaurant ou nous irions poser nos guètres fatiguées,
                je les ai donc provisoirement abandonnés, et suis retourné sur le marché.
                un marchand proposait des huitres de pleine mer, huitres sauvages, de belle taille.
                j’’en pris une douzaine.
                un peu plus loin,une brave dame proposait des parts de « tatin », j’en pris une, et il y avait à proximité un bistrot, appelé « du marché » je crois, ou des halles ?
                toujours est-il qu’en échange de ma promesse de leur acheter une bouteille de gros plant nantais, ils m’installèrent à table, avec assiette et couvert, et je crois que c’est le meilleur repas de ma vie que je n’ai jamais pu déguster.
                si j’avais eu une paire de souliers de trop, je crois bien qu’ils auraient volé très haut.
                à bientôt.


              • Massaliote 29 décembre 2009 09:07

                Olivier, bonne année. Mais les baskets suspendus, je n’aime pas du tout. Le pire, c’est lorsque les arbres en sont « décorés ». 


              • olivier cabanel olivier cabanel 29 décembre 2009 09:22

                Massaliotte,
                oui, je vous comprend, çà « fout » les boules.
                et les boules pour les arbres, surtout pour les sapins, c’est pas mal non plus,
                euh je m’égare.
                 smiley


              • jules simon 28 décembre 2009 11:47

                Un lancer vraiment liberateur serait de pouvoir lancer le nain le plus loin possible de l’elysee !

                 smiley


                • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2009 11:51

                  Jules simon,
                  bien vu,
                  d’ailleurs je crois que le lancer de nain (avec l’accord de ceux ci) s’est pratiqué à une époque,
                  faudrait fouiller sur google...
                   smiley


                • Fergus Fergus 28 décembre 2009 13:10

                  Le lancer de nain politique, c’est ce qui doit tenter Obama à chaque fois qu’il rencontre Sarkozy !


                • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2009 13:55

                  c’est moche pour sarkozy qui avait tout misé sur le candidat républicain et qui doit faire contre mauvaise fortune bon coeur,
                  mauvaise appréciation du futur,
                  c’est en grande partie ce qui pêche pour notre autocrate franchouillard.
                  si peu d’intuition sur ce qui se préparait laisse penser qu’il manque sérieusement d’intuition :
                  promettre de gagner plus en travaillant plus, lorsque la crise se prépare,
                  vider un peu plus les caisses de l’état en donnant des primes à la casse pour les voitures, alors que les voitures neuves viennent d’ailleurs, au nom de la délocalisation,
                  acheter des millions de vaccins, pour une grippe A somme toute modeste,
                  multiplier les caméras de surveillance pour voir la criminalité augmenter en même proportion,
                  l’a vraiment pas prévision aiguisée, notre nimpérial.
                   smiley


                • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2009 17:31

                  Fergus,
                  pour le lancer de nain, çà va être difficile,
                  il parait que Besson y est opposé,
                  il est même question de légiférer la dessus,
                  on se demande de quoi il a peur ?
                  voila le lien :
                  http://www.newsnours.com/2009/12/eric-besson-le-lancer-de-nains-et-le-port-du-voile.html
                   smiley


                • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2009 17:32

                  Jules Simon
                  pour le lancer de nain, çà va devenir compliqué
                  parait que Besson y est opposé,
                  voila le lien :
                  http://www.newsnours.com/2009/12/eric-besson-le-lancer-de-nains-et-le-port-du-voile.html
                   smiley


                • Frabri 28 décembre 2009 12:27

                  Un lancer libérateur réussi doit être également émancipateur


                  • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2009 13:45

                    Frabri,
                    comment pourrait-il en être autrement ?
                     smiley


                  • ddacoudre ddacoudre 28 décembre 2009 12:28

                    bonjour olivier

                    j’aime la plaisanterie sous toutes ses formes et je conçois la satire sans réserve, je conçois même que l’on puisse tirer sur le tyran, mais quand la démocratie se suicide à petit feu je n’apprécie pas trop. que nos hommes politiques ne soient que des hommes imparfaits je n’en disconviens pas, et s’ils se font pincer en confondant leur mission élective avec leur intérêt personnel, ou ceux de quelques privilégiés, la liberté d’expression est là pour dénoncer cela, même si elle n’est pas entendu.

                    mais à force d’agresser nos représentants, nos élites, nous en arrivons à faire le lit de la tyrannie à chaque sourire que nous émettons ou satisfaction parce que c’est notre opposant idéologique qui a « chargé ».

                    ces geste doivent être analyser comme des indicateurs d’évolution d’un espace de contestation qui semble se réduire pour laisser la place aux tentative d’agression individuelle, que les cons mettent sous le qualificatif de déséquilibré pour ne pas s’interroger sur la violence que génèrent les choix politiques qui génèrent ces incivilités violentes qui s’expriment de la sorte, car ils faut bien qu’elles sortent d’une manière ou d’une autre.

                    la permanence de force de protection est bien l’évidence de leur existence et donc l’évidence d’une atteinte à l’expression d’une démocratie qui n’est pas perçu comme telle en imposant la pensé unique.

                    cordialement , bonne fin d’année.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2009 13:49

                      ddacoudre,
                      bien sur, la violence des mots est préférable, et celui qui fait parler la violence des gestes est en quelque sorte pris dans une spirale,
                      mais face à l’impuissance que l’on puisse sentir, je comprends ceux qui en viennent à cette extrémité, d’autant qu’elle est surtout humoristique,
                      non ?
                      et bonne année...
                      je prends de l’avance.


                    • Massaliote 28 décembre 2009 13:31

                      Ca me ferait du bien de lancer mes chaussures à la face de BHL, grand défenseur de POLANSKI


                      • sentinelle 28 décembre 2009 13:53

                        @ lauteur

                        bonjour olivier Cabanel
                        bonjour aussi a tous les autres.....

                        je me permets de poster le nom de l’inventeur du lancer de godasse

                        MUNTAZAR- EL - ZAIDI

                         rendont a Muntazar ce qui lui appartient....d’autant plus qu’il me semble qu’il lui a été decerné un prix au cour de la soirée organisée par mon ami DIEUDO.....le grand prix de la subversion......

                        un autre grand resistant cest vu decerner un prix tout aussi pretigieux, mon autre pote
                        prix pour sa resistance au nouvel desordre mondial sataniste et criminel......

                        KEMI SEBA : http://www.dailymotion.com/video/xbnr7d_la-famille-humaine-par-kemi-seba_news


                        • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2009 13:59

                          sentinelle,
                          c’est vrai, j’aurais du donner son nom,
                          merci de l’avoir fait,
                          tout à fait involontaire de ma part, d’autant que dans les liens donnés, il y figure,
                          mais j’aurais du le citer, pour rendre à césar...
                          pour Dieudo, je reste partagé, même si je n’apprécie pas trop le « bal des hyènes » qui se déchainent sur une cible facile.
                          Kemi Seba... je découvre.


                        • sentinelle 28 décembre 2009 14:24

                          @ lauteur

                          cher olivier

                          ayant appris a vous connaitre a travers vos ecrits, je ne doute pas un seul instant que l’oubli fut involontaire...je reconnais en vous un digne representant de la grande famille Humaine comme aurai dit l’autre....merci pour vos articles toujours agreables a lire, vous etes souvent une embellie dans mon grand chaos informatif journalier....


                        • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2009 15:04

                          Sentinelle,
                          merci du compliment, il me va droit au coeur,
                          à bientôt, et bonne année !
                           smiley


                          • fredleborgne fredleborgne 28 décembre 2009 17:34

                            Autant une godasse (en criant « c’est une sandale »), des oeufs , de la farine, des tomates pourries, une tarte peuvent faire redescendre sur terre quelques politocards (BHL lui est incurable, c’est de l’acharnement tartapeutique, autant un objet lourd et contondant comme a dégusté Silvio Berlusconi tient plus de l’attentat meurtrier que de la blessure d’amour-propre.
                            Je n’encourage pas, je ne cautionne pas les atteintes à la personne, mais il faut bien reconnaitre que dans leurs discours et leurs décisions, ils se moquent de nous. Alors, moi-même, j’esprime mon mépris pour eux avec les mots qu’ils méritent, matinés d’auto-censure et de netéthique.
                            « Le jour viendra où les traitres paieront »
                            A bon entendeur


                            • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2009 19:13

                              fredleborgne,
                              bien sur, il est beaucoup plus efficace de toucher l’amour propre de celui qui est visé que de le blesser réellement,
                              merci pour le mot nouveau que j’apprécie comme il se doit « tartapeutique »
                              très drôle.
                               smiley


                            • fredleborgne fredleborgne 28 décembre 2009 17:36

                              Ah ! J’oubliai de remercier pour la ch’tite video du cabonain.


                              • 3°oeil 28 décembre 2009 17:52

                                y a pas une photo de Berlusconi recousu parce qu’il parait que c’est bidon

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès