Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Le lundi au soleil...

Le lundi au soleil...

Le lundi au soleil...

Le début :

D’abord, il y a du soleil, beaucoup.

Il y a de la chaleur, le jour, la nuit, tout le temps, beaucoup.

Il y a un gouvernement... en vacances...

Il y a un ministre de la Santé « en bonne santé », lui aussi en vacances, le 13 août sur TF1 au journal de 20 heures, en chemisette, qui stigmatise les 35 heures.

Il y a un médecin urgentiste qui crie au carnage et surtout il y a plus de 20 000 morts en France !

C’était en 2003

Depuis  :

- Le Premier ministre de l’époque a culpabilisé les Français en les montrant du doigt tout en pointant le manque de solidarité envers nos anciens et mettant gravement en cause la générosité des Français, quelle honte, depuis nous savons que la majeure partie des personnes décédées étaient dans des instituts spécialisés "hôpitaux, maisons de retraite, cliniques" comme le précise le rapport de l’INSERM .

- En 2004, il crée la journée de solidarité en supprimant un jour férié et en instituant le travail gratuit.

- La démission du directeur de la Santé, Lucien Abenhaïm permet aux ministres de se soustraire à leurs responsabilités.

- Des aides financières « subventions publiques » sont attribuées aux maisons de retraite, qui sont comme chacun le sait grandement dans le besoin. « un exemple ORPEA »

Et... suprême cadeau, la fourniture de brumisateurs dans le cadre du plan canicule !

De l’inversion de la cause et des effets.

Par contre, depuis, rien pour régler la vraie cause de la canicule, c’est-à-dire, le rejet dans l’atmosphère de puissants gaz à effet de serre, il faut constater que la situation empire et s’accélère, l’océan austral a atteint ses capacités d’absorption de CO2 et dans le même temps l’être humain continue de scier sa branche en liant croissance économique, industrialisation et développement, en oubliant le sombre avenir que nous nous préparons « le GIEC » et pourtant les outils et les moyens existent.

La journée de solidarité

Pour le moment donc la priorité de nos gouvernants est de gérer cette fabuleuse invention : la journée de solidarité !

Et nous alors ?

Allons-nous travailler gratuitement ?

A quoi sert vraiment cette journée de solidarité ?

La France est coupée en deux sur cette question et rien ne laisse présager que cela change à l’avenir sur ce point.

Par contre, sur le volet financier, déjà le poids des comptes se fait sentir, la journée de solidarité ne suffit plus à financer la solidarité, d’où la question :

Va-t-on devoir créer une deuxième journée, puis une troisième, puis etc. etc. ?

Ce n’est pas sérieux !

Rien de tout cela n’est sérieux, par-delà les capacités de nos hommes et femmes politiques, il est bon d’espérer que les problèmes soient, enfin, traités à la racine, ne serait-ce que par respect pour son électorat car le nouveau président de la République de ceux qui se couchent tôt , l’enquête IFOP, qui attend beaucoup de lui et des hommes et femmes neufs, beaux, classes et intelligents de son gouvernement en 2007. A contrario en 2003, le gouvernement RAFFARIN était plutôt ancien...

Une anecdote, la journée de solidarité, créée par la loi du 30 juin 2004, et destinée au financement d’actions en faveur de l’autonomie des personnes âgées ou handicapées, produit cette étrangeté que les centres d’aides par le travail participent à cette journée, certains sont même contraints et forcés, une belle réussite.

En conclusion :

En attendant que les politiques fassent enfin de la politique et pas de la comptabilité, prennent en mains les dossiers, évaluent convenablement les situations, trouvent des solutions pour l’ensemble des populations concernées et enfin cessent de faire passer des intérêts particuliers avant l’intérêt général, pour moi le lundi de Pentecôte sera un lundi au soleil, s’il y en a !

Eric - blogueur-citoyen-résistant

Liens :

Radio-France

http://ist.inserm.fr/basispresse/CPI/CPI2003/rapport_canicule1.pdf

Travail.gouv.fr

http://www.humanite.fr/journal/2005-04-28/2005-04-28-633294

http://www.lexpansion.com/art/6.0.69295.0.html

http://www.lexpress.fr/info/sciences/dossier/sante/dossier.asp?ida=412850

http://www.ump.assemblee-nationale.fr/article.php3?id_article=3744

http://www.synerpa.fr/

http://www.orpea.biz/

http://www.sante.gouv.fr/canicule/

Année-polaire.fr

http://www.oecd.org/document/4/0,2340,fr_2649_201185_20347588_1_1_1_1,00.html

http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/tend/CHN/fr/EN.ATM.CO2E.PC.html

http://www.lexpress.fr/info/quotidien/actu.asp?id=10535

http://www.ipcc.ch/

Nouvel Obs

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-915328@51-915414,0.html

http://www.lesechos.fr/info/france/4580212.htm

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=23859

Ifop2007.fr

http://www.liberation.fr/actualite/politiques/254599.FR.php

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-915513@51-907099,0.html

Wikipédia

Travail.gouv.fr

http://cgt.pb68.free.fr/spip.php?article603


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 28 mai 2007 10:53

    Dans ce pays les hommes politiques ne sont jamais responsables encore moins couplables.

    Il suffit de constater la lenteur de la justice concernant tous les dossiers touchant à la politique pour comprendre la forme d’injustice sociale.

    Des milliers de morts et aucune responsabilité politique avec en primes,un transfert de responsabilité sur le citoyen qui voit ainsi le politique se décharger de sa responsabilité pénale.


    • JL JL 28 mai 2007 11:09

      Notons le retour au « travail » de Lerma. Une journée de solidarité ?


    • JL JL 28 mai 2007 11:07

      Voici un article qui est peut-être intéressant. Mais il fait dans l’excès avec cette profusion de liens, qui « tirent » tous azimuts. On ne sait lesquels lire, ni pourquoi on le ferait.

      Ces articles sont difficiles à lire, et l’auteur, s’il se fait plaisir n’est peut-être pas payé de sa peine. Le lecteur non plus.

      Je dirais qu’un tel article est frustrant : on aimerait plus de synthèse et moins de liens. Désolé.


      • Eric citoyen Mulhouse Eric citoyen Mulhouse 28 mai 2007 11:57

        Bonjour,

        Merci pour votre attention et la lecture de l’article.

        Les liens ne sont là que pour confirmer l’information « la source » et pour éviter les commentaires inverses... smiley

        La prochaine fois ... promis... je mettrai moins de liens.

        Il n’y a pas de plaisir « ni de paiement » à rédiger ce type d’article, plutôt une grande colère, malheureusement.

        Car les problèmes restent ainsi que nos politiques, visiblement certains de nos concitoyens privilégies la forme au fond, il est là le drame et il y en aura « encore » d’autres.

        Cordialement

        Eric bloggeur


      • CAMBRONNE CAMBRONNE 28 mai 2007 11:23

        A L’AUTEUR

        Mauvaise nouvelle il pleut !


        • feuille de trefle feuille de trefle 28 mai 2007 11:40

          Et l’éco-système vous en faites quoi ? Ok ... je sors ! smiley Humour !


          • Plus robert que Redford 28 mai 2007 11:53

            Merci pour l’occasion, je vais pouvoir exploser !

            Vétérinaire rural, je reçois jeudi dernier une télécopie de mon administration de tutelle m’informant du fait qu’il serait particulièrement inopportun de faire parvenir des prélèvements à des fins d’analyse au laboratoire départemental ce ouiquènde pour deux raisons :

            1 : Le laboratoire ne travaillera pas lundi 28

            2 : Les services de l’Administration Postale n’achemineront pas non plus le courrier ce jour là !

            Merci, les fonctionnaires !

            Je signale au bon peuple des « emplois protégés » que mon personnel de secrétariat et moi-même travaillons ce lundi 28 pour la bonne raison que le pognon « équivalent-travail » de cette journée nous a déjà été piqué par l’état, par le biais des cotisations sociales, dont je vous apprends surement qu’elles ne sont pas négociables !

            J’apprends incidemment à la télé que 6 français sur 10 seront « au soleil » ce jour là ! Forcément, comment travailler (les poids-lourds par exemple, sont interdits de circulation !) lorsque les infrastructures de la nation déclarent forfait ?

            Je suis tout à fait d’accord : c’était un coup médiatique du gouvernement Raffarin, qui se foutait pas mal du sort des vieux et des handicapés, mais il fallait faire passer la bourde de la gestion médias catastrophique de l« épisode canicule »

            Il n’en reste pas moins que la mesure symbolique a été vidée de son sens par le pouvoir d’inertie gigantesque de « la france des branleurs » qui semble constituer l’effectif majoritaire aux commandes et à la piétaille des administrations !

            Je n’ai pas voté pour M. Sarkozy, mais je lui souhaite bien du plaisir et du courage pour remettre la france au travail !!!


            • jak 28 mai 2007 13:56

              Heureusement qu’il y a eu 20 000 vieux de morts en 83 sinon Sarko aurait profité de leurs votes, trêve de cynisme, croire aujourd’hui que la canicule a tuée 20 000 personne cet été la, équivaut a croire a la malédiction des pyramides. La seule certitude est que les vieux le restent de moins moins, vieux et, ce qu’elle que soit la météo.


              • claude claude 28 mai 2007 20:53

                le lundi de pentecôte chômé est une tradition d’origine religieuse fortement ancrée dans la société française. c’est une fête importante dans le calendrier chrétien. dans de nombreuses régions c’est la date où des fêtes séculaires on lieu (feria de nimes...)

                je ne pense pas que cela soit un refus de travailler « plus », mais l’obligation qui en a été faite d’accomplir sa journée de solidarité, ce jour précis. d’autant plus que des ménagements ont été introduits.

                http://fr.wikipedia.org/wiki/Pentec%C3%B4te : " [...]
                - Lundi de Pentecôte

                Jusqu’au concile Vatican II, le lundi de Pentecôte était une fête d’obligation au cours de laquelle l’église catholique s’adressait aux nouveaux baptisés et confirmés. Depuis cette date, le lundi de Pentecôte n’est plus solennisé. Il a lieu à date variable ; le 28 mai pour cette année 2007 ou le 12 mai en 2008. (lendemains des dimanches de Pentecôte.)

                Jour férié dans certains pays

                Le lundi de Pentecôte est actuellement jour férié en Allemagne, en Angleterre, en Autriche, en Belgique, au Luxembourg, aux Pays-Bas, en Suisse, en Norvège, au Danemark, en Islande, à Madagascar et en Grèce. Il ne l’est plus en France depuis 2004. En Suède, il ne l’est plus depuis 2005, année où le 6 juin (fête nationale suédoise) est devenu férié.

                Mais il ne l’est pas dans des pays pourtant de tradition catholique comme l’Italie, l’Irlande, la Pologne, l’Espagne, le Canada, le Portugal, ni au Cameroun, ni dans les pays de tradition orthodoxe comme la Russie.[...]"

                http://catholique-nanterre.cef.fr/faq/fetes_pentecote_liturgie.htm#f%E9ri%E9
                - " [...]LE LUNDI DE LA PENTECÔTE 1. Caractère liturgique du lundi de la Pentecôte

                Dans le rite liturgique qui était en vigueur jusqu’au concile Vatican II, l’Église célébrait l’octave (la semaine) de la Pentecôte. Le lundi de Pentecôte était une « fête d’obligation ». C’était le second jour de la Pentecôte, une fête solennelle. L’Église s’adressait aux nouveaux baptisés et aux nouveaux confirmés pour leur annoncer la grandeur de leur nouvel état.

                Depuis le nouvel ordo liturgique de Paul VI, le lundi de Pentecôte n’est plus liturgiquement solennisé. 2. Origine du caractère férié du lundi de la Pentecôte

                Avant la révolution, toute la semaine qui suivait la Pentecôte (octave de la Pentecôte) était fériée. Le Concordat en 1802 a réduit le caractère férié au seul Lundi de Pentecôte. [...] "

                il y a des aménagements concernant la journée de solidarité : http://www.lentreprise.com/3/1/3/article/5166.html
                - « (...) Le choix d’un autre jour »de solidarité" que le lundi de Pentecôte est possible. « En effet, la circulaire du 16 décembre 2004 relative à cette loi confirme le principe de la fixation de la journée de solidarité par accord de branche ou d’entreprise, voire, le cas échéant, par accord d’établissement. Et ce n’est qu’à défaut d’accord collectif que la journée de solidarité est fixée au lundi de Pentecôte. »

                - La journée de solidarité peut être fractionnée. « La circulaire du 22 novembre 2005 va encore plus loin puisqu’elle rend plus accessible le fractionnement en heures de la journée de solidarité (qui comprend sept heures). La circulaire précise en effet que si le choix de la journée de solidarité est décidé par accord collectif, ce fractionnement relève de la responsabilité des partenaires sociaux qui peuvent, s’ils l’estiment utile, l’inscrire dans l’accord. La seule exigence posée par la circulaire étant que le fractionnement soit effectif et corresponde à un travail de sept heures par an correspondant à l’effort qui est exigé au nom de la solidarité nationale. Le fractionnement est donc une solution intéressante, qui peut permettre de sauvegarder à la fois le bénéfice du lundi de Pentecôte sans pour autant faire le sacrifice d’une journée complète. » (...)"

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès