Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Le mouvement des Indignés lutte-t-il contre l’oligarchie (...)

Le mouvement des Indignés lutte-t-il contre l’oligarchie ?

J'écris cet article (ce texte), en réaction à un article publié par Anne Applebaum sur Slate.fr . Cet article d'intitule : "le mouvement des Indignés est-il antidémocratique ?"

On y apprend en gros que le mouvement serait antidémocratique puisque non clairement en faveur de nos institutions politiques existantes. Les acteurs du mouvement seraient dangereux puisqu'ils affaibliraient la démocratie, ne sachant pas comment s'en servir.

Il suffira donc de rappeler une seule chose pour renvoyer cet article dans le casier des ânneries.

La démocratie est un système politique dans lequel tous les gens appartenant au corps politique sont susceptibles de prendre part à toutes les décisions politiques. En d'autres termes, la démocratie c'est le pouvoir au peuple.

La démocratie est donc diamétralement opposée aux régimes politiques que nous connaissons dans nos pays, qui voient la population donner les pleins pouvoir à une extrême minorité de la population, sans aucun contrôle ensuite. Vous l'aurez compris, nous vivons en oligarchie consentie. En fait, les régimes oligarchiques ont été imposés à la masse sans que celle-ci ait son mot à dire ; Ainsi en Tunisie ou dans les pays arabes ayant fait leur "révolution", le peuple ne participe pas dans son ensemble à la création d'un nouveau système politique et économique. C'est toujours une petite classe, ayant "volé la révolution", qui se charge de mettre en place un nouveau système politique qui permettra l'émergence d'une élite puissante.

Les Indignés ne sont donc clairement pas antidémocratiques, puisqu'ils mettent en pace des assemblées populaires, ou la majorité des gens peut s'exprimer et participer à la prise de décision (même si le pouvoir appartient encore aux institutions oligarchiques). De plus le mouvement refuse toute mise en avant individuelle, de manière à ne pas permettre les abus de pouvoir, les détournements, ni la corruption engendrée par la polarisation du pouvoir.
Les Indignés SONT la démocratie, mais la démocratie réelle, celle qui n'a pas peur de la masse et qui permet tout simplement aux citoyens de prendre le contrôle de leur propre vie.

Et si de nos jours la majorité des gens pensent toujours vivre en démocratie, cela ne durera plus très longtemps, les travaux de réflexion et de pratique démocratique produits par le mouvement, en Espagne et en Grèce notamment, mêlés aux choix suicidaires faits par les "représentants", ne pourront que conduire à une rupture avec les vieilles instances oligarchiques qui ont montré leur nocivité(crises, inégalités, injustices, environnement).

Le grand soir ou la démocratie remplacera l'oligarchie n'est peut-être pas pour tout de suite, mais avec plus de 8 millions d'Espagnols ayant déjà participé à la construction démocratique depuis mai 2011, la lutte pour la liberté ne peut plus être stoppée. Et quand la première "démocratie" sera tombée, et que les "démocraties" de tous les pays s'uniront en une seule force pour empêcher l'émergence d'une véritable démocratie, les gens du monde entier découvriront que la liberté et le bien des populations n'est aucunement le but de nos systèmes politiques.

Même en France de plus en plus de gens réfléchissent aux concepts de démocratie, d'oligarchie et de représentativité, ainsi certains consacrent leur temps à l'étude des seules démocraties ayant existé, en Grèce antique. Ainsi, Etienne Chouard, fervent défenseur d'un régime politique combinant assemblées populaires et tirage au sort, participe à la prise de conscience générale en fournissant des explications et des solutions en vidéo.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 22 octobre 2011 12:03

    il doit y avoir erreur sur le lien : le voicien 6m.51sm http://www.youtube.com/watch?v=FxzQrPmTClg&feature=player_embedded prof de révolution


    • Giordano Bruno 22 octobre 2011 12:25

      Je participais il y a quelques jours à un ’café philo’. Tous les participants à l’exception de votre serviteur étaient convaincus de vivre en démocratie et avait une vision du monde directement issue des mass media. Affligeant...


      • enréfléchissant 22 octobre 2011 14:07

        « A vue de nez »...


        Cessez vos fantasmes, vous sous-estimez les gens et leur capacité à réfléchir et à débattre.
        La démocratie directe, maintenant !

      • Giordano Bruno 22 octobre 2011 14:26

        La démocratie directe est un pléonasme.


      • J-J-R 23 octobre 2011 00:13

        Merci pour cette mise au point. Rien à ajouter. Sans commentaire.


        • Jonathan Moadab Holly_Crapp 23 octobre 2011 11:39

          J’ai halluciné lorsque j’ai vu l’article, merci d’avoir trouvé le temps d’y répondre !


          • democradirect democradirect 5 novembre 2011 20:41

            Marc Gelone dit « leur problème, c’est que la démocratie ne débouche pas sur les résultats qu’ils souhaiteraient ». J’ai aussi le sentiment qu’on dit souvent « c’est pas démocratique » quand en fait il serait plus honnête de dire « je ne suis pas d’accord ». En réalité, « démocratique », ça veut dire que c’est le peuple qui décide. Ça ne veut pas dire que je suis d’accord, car le peuple peut se tromper (et je peux me tromper).

            Ceci dit, même en utilisant le mot « démocratique » dans son sens rigoureux, il est clair que de nombreuses décisions prises par nos élus dans nos démocraties ne sont pas démocratiques. On dira que c’est inévitable : le peuple n’a pas le temps de prendre lui-même toutes les décisions pour régler toutes les affaires publiques. OK, mais il pourrait décider sur les questions les plus importantes en refusant une décision par votation populaire (référendum) ou adoptant par votation populaire une décision proposée par des citoyens (initiative). Il s’agit donc d’introduire le droit de référendum et d’initiative populaires (voir l’article « Pour la démocratie semi-directe » sur mon site). Et ça marche : il suffit de voir en Suisse. Les Français ne sont pas plus cons que les Suisses.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès