Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Le mythe de l’identité française

Le mythe de l’identité française

C’est au nouveau candidat de LR, un certain Sarkösi, lequel avait pourtant promis de quitter la scène politique, (lien) que nous devons d’avoir vu ressurgir ce vieux débat, celui de l’identité française. Mythe relancé par la droite extrémiste, et ça a aussi été le thème de l’une des rencontres de Pétrarque, à Montpellier.

Cette question posée a réveillé les vieux démons du nationalisme au pire des moments, celui où des fanatiques manipulés, se revendiquant d’un islam mal lu, voire mal digéré, font régner la terreur dans notre pays, et ailleurs.

Ces rencontres de Pétrarque avaient donc invité pour sa 30ème édition Rachid Benzine, un intellectuel musulman, chargé de cours à l’institut d’études politiques d’Aix en Provence, Patrice Maniglier, maitre de conférence à Paris Ouest Nanterre et Louis-Georges Tin, professeur de littérature française à l’Université d’Orléans, afin de débattre sur le thème : « interroger la France et ses valeurs ». lien

Si Rachid Benzine s’est voulu consensuel, posant le tableau d’une France symbole de liberté, d’égalité et de fraternité, évoquant le manque d’une passion qui serait purement française, l’approche de Patrice Maniglier a été décisive pour poser le débat, créant des tensions.

« Si on veut défendre des valeurs, on part perdant. Les valeurs, c’est quelque chose qu’on invente, à partir d’une histoire collective (...) « France », pour moi ca n’a aucun intérêt, je n’ai pas besoin d’un mythe national, qu’est-ce que c’est que la France : une entité juridique, un état (...) je ne suis pas d’accord de défendre les valeurs d’un état français, il n’y a pas de culture française (...) l’identification « France » doit être mise sur le même plan que « masculin, féminin, ou autre », sur le plan sexuel, que l’identification « noir, arabe, ou provençal ou etc. »..(...) l’identification ? Personne n’y adhère pleinement, et ceux qui y adhèrent ont un problème (...)ne cherchons pas à donner un concept à ce mot France » et Georges Tin de conclure : «  il y a 67 millions de définitions de la France  »

Au-delà de ce débat passionnant dont on peut découvrir l’intégralité sur ce lien, quelle est la fable que se racontent les tenants d’une identité française ?

Des ancêtres gaulois, un empereur couronné en 800...inventeur de l’école... une bergère qui prend les armes pour mettre un roi sur le trône avant de partir en fumée, et un petit caporal porté par la volonté de devenir empereur et de mettre l’Europe à feu et à sang...

Pourtant les historiens, du moins ceux qui privilégient l’investigation, rappellent que ce mot « France » vient de « Francs », lesquels n’était au fond qu’une tribu germanique, que Charlemagne siégeait à Aix la Chapelle, et non pas en France, que Jeanne d’Arc n’a finalement pas été consumée sur un bucher, et que Napoléon avait dès sa plus tendre enfance une profonde haine des français, ainsi que l’a dévoilé preuve à l’appui le grand historien Henri Guillemin, dévoilant les courriers que le futur empereur envoyait à ses amis corses.

Extrait : « féroces et lâches, les français joignent au vice des germains, ceux des gaulois. C’est le peuple le plus hideux qui ait jamais existé  » avait écrit Bonaparte. vidéo

Mais revenons à notre 21ème siècle, et allons pragmatiquement faire un tour à Orange, ou règne depuis quelques années un certain Jacques Bompard, lequel se défend d’être membre du FN, trouvant ce parti trop timoré, trop laxiste, et qui a une certaine idée de « l’identité française » comme il le prouve chaque jour qui passe dans sa « bonne ville ».

Sonia Kronlund, dans son émission « les pieds sur terre » a présenté en 2014 l’enquête menée par Benjamin Hû et Marie Plaçais. lien

Les enquêteurs ont fait le constat accablant d’une municipalité qui, élue depuis 1995, a décidé de mettre en place une véritable ségrégation, de façon à écarter de sa commune toutes les communautés non blanches mettant en place nombre de mesures destinées à appliquer cette politique, en commençant par l’enlèvement de tous les bancs publics...

Attachons-nous d’abord à découvrir la personnalité de son maire, Jacques Bompard : membre actif de l’OAS pendant la guerre d’Algérie, il refuse qu’on lui appose l’étiquette « extrême droite », alors que précédemment il a été militant du groupe fasciste Occident, puis adhérent d’Ordre Nouveau, et finalement cofondateur du Front National.

Dans cette commune sont arrivés, après l’indépendance de l’Algérie, de nombreux rapatriés, et notamment une forte communauté harki, suivie par une immigration d’Afrique du Nord.

Extraits : « lors d’une réception organisée le 4 novembre 2012 par la mairie, au cours de laquelle étaient invités des membres du « bloc identitaire », dont Mario Borghezio, député européen, appartenant à ce parti d’extrême droite, lequel à prononcé cette phrase : « vivent les blancs de l’Europe, vive notre identité, notre ethnie, notre race  ». (il a écopé d’un procès pour racisme) lien

« les gens ont peur, ils ne parlent plus », déclare l’une des élues de l’opposition, Anne-Marie Hautan, du groupe EELV, « mais qu’est-ce que c’est qu’une société, qu’une démocratie, dans laquelle les gens, les éducateurs sportifs, les gens qui s’occupent de la jeunesse, les associations, le quidam du coin, a peur de parler, par peur des représailles ?...(...) Bompard, il n’aime pas les pauvres (...) auparavant vous aviez un transport public par bus, qui touchait tous les quartiers, (...) la zone marchande est dans le quartier sud, les quartiers pauvres sont au Nord, sans bus, c’est mission impossible. Il a réduit les navettes au fur et à mesure du temps qui passait, et il les a supprimé en été, et lorsqu’on discute de ce sujet en conseil municipal, on découvre qu’aujourd’hui l’objectif est de supprimer tout simplement les transports publics ».

Sur ce lien, une scène quasi surréaliste d’un conseil municipal d’Orange.

Mais pourquoi supprimer les bancs publics ?

l’élu écologiste répond : « la municipalité pense que sur les bancs se trouvaient des gens qui n’étaient pas fréquentables, ils s’assoient sur les bancs et en deviennent les propriétaires, donc autant les enlever, on va mettre des pots de fleurs parce qu’il faut pas que les arabes viennent s’assoir sur les bancs (...) la municipalité fait la chasse aux jeunes, ceux des quartiers nord, moins pâles que moi, de couleur de peau, les cheveux moins clairs, si vous voyez ce que je veux dire, ils sont tout le temps arrêtés, les gamins ils viennent plus en ville, donc il y a une vrai ségrégation, on est vraiment dans une politique d’apartheid  ».

Un peu surpris par le terme employé, le journaliste décide de faire un tour dans ces fameux « quartiers Nord ».

il découvre de nombreuses voitures, vitres ouvertes, occupées, et interroge l’un des occupants : « toute la journée on se case là, on est tous mis à l’écart, y a rien pour nous, les gens sont debout toute la journée, y a pas un banc, ici les jeunes sont lâchés dans la nature, quand on va en ville, on est mal vu, je rentre dans un magasin, ils nous suivent (...) les racistes, moi je n’y croyais pas, y a que ça, que des racistes, ils nous ont tous mis dans le même sac, alors moi je les mets tous dans le même sac ». lien

Par endroits, au pied des immeubles des quartiers nord, les ordures ne sont même plus ramassées, malgré les demandes réitérées des citoyens indignés. lien

Ce reportage est en mettre en parallèle avec un autre témoignage, celui du britannique Hanif Kureishi, un écrivain d’origine indienne interviewé le 27 aout dernier sur l’antenne de France Culture. lien

Interrogé sur son intégration en Grande Bretagne, l’écrivain raconte avoir subi le racisme, prêt même à changer de nom : « je me suis dis non, ce n’est pas moi qui doit changer, c’est la société qui doit changer (...) grâce à la pression des groupes antiracistes, on a vu que le pays a évolué vers une société multiraciale (...) c’était un patchwork de race, de religion et de groupes, avec une nouvelle identité britannique (...) et c’est soutenu par une majorité de la population (...) à Londres je vis dans une rue, et tous les voisins du coté gauche sont français, les français se plaignent des migrants, en France, et à Londres nous nous plaignons des émigrés français parce qu’ils mangent de la nourriture française, ils mettent des vêtements français, ils se fréquentent entre eux, et ils parlent une langue que personne ne comprend.

De l’autre coté de la rue, il y a des somaliens, et des toxicomanes, mais tout le monde vit bien ensemble, tout le monde s’entend bien, et personne ne se tue pour des raisons de religion.

Il me semble que c’est une situation qui va bien, et il serait idiot de vouloir avoir une identité qui serait semblable pour tout le monde...ce qui détruit la ville de Londres, ce n’est pas les italiens, les somaliens, ou les français, ce sont les riches qui vivent à Londres... ». lien.

En France, la farce du burkini a fait long feu, et si quelques élus font encore front, décidés à ne pas perdre la face, l’affaire est entendue, mais elle est révélatrice du nouvel état d’esprit d’une partie de nos concitoyens.

Comme dit mon vieil ami africain : « nous n’avons qu’une seule terre, nous ne sommes qu’un seul peuple, les terriens ». 

L’image illustrant l’article vient de www.mdcu-comics.fr

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

L’Europe en panne de démocratie

levons un coin du voile

Une burqa dans la crèche

C’est un juif qui rencontre un autre arabe

Mais où sont passés nos Héros

la malédiction des fils du vent

Les religions, parole d’évangile ?

Ces français qu’on aime

Noirs, nous sommes tous noirs

Napoléon le menteur

Jeanne, une pucelle très convoitée


Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

187 réactions à cet article    


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 30 août 10:23

    donc vive la société où culs nus et bachés vivent côte-à-côte sans se voir en se détestant cordialement...

    quel modèle, quel exemple...


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 août 10:41

      @Olivier Perriet
      non... mauvaise lecture.

      c’est vive la diversité d’un pays, celui qui revendique la LIBERTE, l’EGALITE, et la FRATERNITE.
      ça me semblait pourtant clair ?
       smiley

    • Olivier Perriet Olivier Perriet 30 août 11:45

      @olivier cabanel

      la diversité d’une société, poussée à son comble, implique la disparition de ladite société, réduite à un patchwork d’individus et de communautés.


    • sparker808 (---.---.48.194) 30 août 14:44

      @Olivier Perriet
      C’est de vous cette théorie ?


    • joletaxi 30 août 15:01

      @sparker808

      bon, dans certains pays d’une incroyable diversité, l’unité se fait autour d’un drapeau... vous savez ce chiffon avec des étoiles

      on devrait petet essayer ?


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 30 août 15:11

      @sparker808

      c’est pas une théorie , c’est la pratique qu’on a sous les yeux


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 août 16:09

      @Olivier Perriet
      l’histoire de nos grands anciens vous contredit.

      nous sommes issus, à 99% d’Afrique...survivants de 1000 couples, lesquels ils y a 75000 ans ont échappé à la catastrophe du Toba.
      puis, le métissage a fait son travail...les voyageurs ont découvert dans d’autres régions d’autres fruits, d’autres culture, d’autres sciences, et se sont mélangés dans tous les sens du terme à ceux qu’ils ont visité.
      et que vous le vouliez ou non, c’est ça notre « identité »
       smiley
      et j’ajoute que nous (et vous aussi) leur devons notre vie.

    • Phalanx Phalanx 30 août 16:20

      @olivier cabanel

      Oui enfin on remonte tous aux musaraignes de ce point de vue. Etes vous frères avec les musaraignes Olivier ? partagez vous leur culture ? tolerez vous leur moeurs et acceptez les vous égals aux votres ?

      Vous allez faire le malin avec une réponse pseudo écologisante et baba cool mais la vérité est que pour les musaraignes, vous êtes un monstre.

      Les humains ont évolués séparément pendant suffisament longtemps pour créer différentes races et cultures. Votre projet d’extermination porté par les gouvernement et les multinationales n’ira nulle part je pense. Les gens se rebelleront.

      Peut être un jour nous auront le village global sous une forme élaborée de communisme, mais l’humanité n’est pas prête.

    • olivier cabanel olivier cabanel 30 août 17:10

      @Phalanx
      des musaraignes ? pourquoi pas des fourmis pendant que vous y êtes ?!!!

       smiley
      il s’agit de la race humaine...je veux bien que nous soyons, comme les musaraignes des mammifères, mais le lien s’arrête là.
      ceci dit, je ne vois pas où j’aurais défendu « un projet d’extermination » ?! 
      c’est justement le contraire.
      le mélange des races, des cultures, des langues, et du reste sont les garants de l’éventuelle survie de la race humaine.
      je vous propose de bien relire la phrase qui a conclu l’article, signée de mon vieil ami africain, j’ai l’impression que vous l’avez zappé.
       smiley

    • Alren Alren 30 août 18:00

      @olivier cabanel

      c’est vive la diversité d’un pays, celui qui revendique la LIBERTÉ, l’ÉGALITÉ, et la FRATERNITÉ.

      À condition bien entendu que ces divers citoyens revendiquent la LIBERTÉ, l’ÉGALITÉ, et la FRATERNITÉ pour eux-mêmes (fraternité) et pour les autres, ceux qui sont radicalement différents d’eux, les « mouffars », les impurs, les chiens.

      Ce qui n’est pas plus le cas des militants islamistes que pour les fascistes authentiques ! Ceux-là s’excluent d’eux-mêmes de la confraternité nationale. Et n’ont pas à se réclamer de Droits de l’Homme qu’ils refusent fondamentalement !


    • César Castique César Castique 30 août 18:16

      @olivier cabanel

      « ...non, c’est ça notre « identité » »



      Mon pauvre Cabanel. Qu’est-ce qu’on en a foutre de vos 1’000 couples à la mords-moi ? Ils sont les ancêtres de gens qui envoient des engins, certains habités, dans l’espace, et d’autres gens qui n’ont jamais traversé la fleuve pour aller voir ce qu’il y a de l’autre côté de la montagne, qui est de l’autre côté du fleuve. 



      Quel est leur identité commune, au-delà de la morphologie et des besoins vitaux ? Leur parenté est du même ordre que celle qui unit le bichon maltais au Cão fila de São Miguel.
       


      Par ailleurs, combien de livres, et combien d’articles ont été publiés, que des auteurs étrangers ont tiré de leur observation des Français, des Anglais, des Allemands, des Espagnols, des Italiens ? Comment cela aurait-il été possible s’il n’existait pas d’identités française, anglaise, allemande, espagnole, italienne... ? Je ne saurais le dire.




       

    • Paul Leleu 30 août 18:27

      @Phalanx


      je suis assez d’accord avec vous... 

      mais pour ma part, trop marginal parmi mes prétendus « frères de race », j’ai du mal à me mobiliser pour autre chose que cette « forme de communisme élaboré » du « village global » que vous évoquez... 

      Comme vous le dites, l’humanité n’est pas prête... pourtant, on peut espérer que la montée d’événements politiques et écologiques violents vont inciter les gens du monde entier à un peu plus d’intelligence... il est clair aussi que nous payons actuellement la dette différée de la victoire du « monde libre », qui a cultivé des recettes qui nous pètent à la figure... 

      quant à la culture des français... l’islam ne va pas tuer la culture française... pour la simple et bonne raison que la « culture française » est déjà morte... 

      il y a certes des problèmes avec l’islam... moi je le crois... l’Histoire nous le montre (je relisais la partition de l’Inde et la création du Pakistan en 1947). Mais il y a surtout que les « français » accusent les « musulmans » de leur propre médiocrité... au fond, comme vous le dite, quelque part, la France « n’est pas prête » ... et la blessure est là aussi... 

      le FN et les mouvements populistes en Europe de l’Ouest défendent une « identité » profondément médiocre, issue directement de la cellophane de la société de consommation.  Il faut voir comment Bardot et Delon sont devenus les égéries du FN... deux acteurs, précisément, qui ont marqué par leur insonsistance culturelle le début du déclin de la France, et dont les physiques diafanes et maldifs n’exprimaient que le goût montant pour le sucre, le soda, le fast-food et le sac-plastique... ...avec à leurs côtés Collard, Ménard, Dieudonné, Soral, Finkilekraut, Zemmour ou Houllebecq la plupart opportunément rescapés de la Mitterrandie et de la télé-poubelle de Bouygues et Berlusconi. 

      la culture et les valeurs, c’est ce avec quoi les humains vivent au quotidien... force est de constater que le « pays réel » (comme le dit le slogan) vit à l’heure de la tartufferie et des propos de comptoir ou de salon... le patriotisme profond est une valeur qui nous fait vivre le matin, et non pas un supplément d’âme bien confortable qu’on évoque à l’heure de l’apéro, après une journée de trahison... 


    • Nérée (---.---.107.69) 30 août 18:38

      @olivier cabanel

      Foutaise ! La vérité est qu’on a moins de certitudes que vous le prétendez : On ne sait pas quand l’homme moderne a débuté en Afrique et il peux tout aussi bien y être arrivé à partir de l’Eurasie. Pour sûr qu’il y a eu des métissages, et c’est pourquoi d’ailleurs il y a encore sur la péninsule Arabique encore autant de grosses faces ovales à yeux ronds et mufles bombés, à arc dentaires plus arrondis que le reste de l’humanité. Il n’empêche que tout ce petit monde s’est différencié. Par exemple est apparu une branche d’haplogroup spécifique aux européens...ça aussi, c’est de l’identité. Il y a déjà des cultures chez les primates, pourquoi en refuser une aux français ? Ils ont au moins un ministère de la culture, et entre nous, je trouve qu’un béret basque, c’est quand même plus classe que votre casquette a bec de canard !


    • Alren Alren 30 août 18:50

      @Alren

      La photo illustrant l’article de religieuses se trempant les pieds dans la mer en tenue de couvent est d’une malhonnêteté flagrante : tout le monde sait bien que ces vêtements ne signifient pas :"Mort à la république dont nous ne respecterons pas les lois qui ne nous conviennent pas" à l’opposé de cette récente invention du « burkini ».

      Il en est de même des photos montrant des baigneurs des années 1880. Les tenues de bains de cette époque ne signifiaient pas que la femelle humaine était un insoutenable objet de concupiscence pour un homme ordinaire puisque les hommes aussi se couvraient le torse.


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 août 19:52

      @Nérée
      vous voyez, c’est toute la différence entre nous...

      vous critiquez ma « casquette à bec de canard »... alors que votre béret ne me gène pas du tout.
      bon, y a du boulot à faire pour faire vivre dans ce pays les uns et les autres, et effectivement, ça ne sera pas simple si tous les français sont comme vous....
      ce qui heureusement n’est pas le cas.
       smiley

    • mmbbb 30 août 20:04

      @ joletaxi C’est pour cela que ce pays doit construire un mur avec la frontiere avec le Mexique Ce pays dans 50 ans sera latino et deja dans les etats du sud deux langues sont parlees Quand a l’histoire vous feignez ne pas la connaitre et nous avons des histoires tres différentes 


    • Nérée (---.---.107.69) 30 août 22:20

      @olivier cabanel

      Contrairement à vous, je pense que les différences sont une richesse et aussi qu’il est heureux que tous les français ne sont pas aussi nihilistes que vous l’êtes, sinon nous sommes foutus devant les totalitaires qui s’annoncent.


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 août 22:45

      @Nérée
      contrairement à vous, je pense que le différences sont une richesse.

      c’est moi qui l’ai écrit.... malheureusement, vous avez oublié de chausser vos lunettes, ce qui vous a fait écrire une ânerie...
      on va mettre ça sur le compte de la vue, et n’en parlons plus.
       smiley

    • franc 31 août 05:18

      @olivier cabanel

      -

      - Euh toutes les différences ne sont pas bonnes , il y en a m^me qui sont franchement mauvaises comme les maladies du corps comme d e l’âme.


    • gerard5567 31 août 06:36

      @César Castique
      Tout comme on a tiré un tas de bouquins sur les identités alsacienne, bretonne, provençale, berrichonne etc...


    • Nérée (---.---.107.19) 31 août 08:46

      @olivier cabanel

      Ce que vous écrivez est de peu d’importance à mes yeux, qui sont encore très bons. Mais vous avez très bien compris alors ne vous rendez pas plus ridicule que vous l’êtes déjà. C’est votre pote Sarkozy, dont vous écorchez le nom, qui veux tuer la richesse de notre pays en nous métissant de gré ou de force. Et la richesse de notre pays c’est la cohésion de notre population. Celle qui aime son pays et ne chie pas dessus comme vous. Votre petit speech sur notre histoire vole tellement bas que je ne le relèverai pas.


    • olivier cabanel olivier cabanel 31 août 09:01

      @Nérée
      primo, vous apportez la preuve flagrante de votre vue déficiente, 

      les lecteurs qui me lisent parfois savent ce que je pense de sarko... et depuis longtemps
      ensuite, votre grossièreté met en évidence la déficience de votre argumentaire...
      et pour terminer, vous avez le droit de me juger (vole tellement bas), mais je vous rappelle que je n’ai fait que citer un grand historien, hélas disparu, Henri Guillemin, qui pour tous les humains intelligent est un indéniablement une pointure.
      sauf pour vous manifestement...
      mais êtes vous intelligent ?
      le lecteur décidera.
       smiley












    • César Castique César Castique 31 août 10:30

      @gerard5567


      « Tout comme on a tiré un tas de bouquins sur les identités... »


      Absolument, et c’est une preuve supplémentaire de l’existence des identités. Globalement, je considère l’identité de chacun comme une poupée gigogne, au centre de laquelle se trouve l’individu, qui est englobé dans une identité familiale, une identité locale, une identité régionale, une identité nationale, une identité continentale (assez lâche*, faite bien davantage d’affinités circonstancielles que de réel sentiment d’appartenance) et une identité raciale. 


      * Je me souviens d’une interview au cours de laquelle Umberto Eco disait qu’à l’occasion d’un raout, aux Etats-Unis ou en Australie, s’il y a un Européen dans l’assistance, il est plus à l’aise pour bavarder avec lui, qu’avec les autres invités et, ajoutait-il, "même s’il est suédois, c’est-à-dire très différent d’un Italien.", admettant implicitement par là même, l’existence d’une identité suédoise et d’une identité italienne, dont la différence n’est pas à souligner. 


      Il y voyait la preuve de l’existence d’une identité culturelle européenne, mais c’était un point de vue d’intello, et le journaliste n’était pas assez affûté pour lui demander si son choix serait le même s’il devait s’opérer entre un unique Européen, chirurgien suédois, et un sémiologue, américain ou australien... 

    • César Castique César Castique 31 août 10:45

      @olivier cabanel

      « ...qui pour tous les humains intelligent est un indéniablement une pointure. »


      ...formatée catholique de gauche et qui faisait, peut-être inconsciemment, du révisionnisme, pour amener son lecteur et/ou auditeur sur les positions que lui inspiraient ses convictions, et qui aurait pu faire des dégâts si le public du conteur Vuillemin, avait été plus attentif à ce qu’il disait qu’à la façon dont il le disait.



    • smilodon smilodon 1er septembre 22:54

      i@olivier cabanel : la diversité n’a jamais existé !!... Ou plutôt elle a toujours existé !... Au début !... Ensuite, une espèce domine l’autre, toujours !.... C’est la règle !... Quand le carnivore a bouffé tous les herbivores, les carnivores se bouffent entre eux. Et quand l’avant dernier carnivore s’est fait bouffer par le dernier, y’a plus personne !.... C’est la règle !... 5 extinctions de masses déjà !...On en arrive à la 6ème. Juste entre nous !...... Pas de souci !.. A la grosse « boule » il reste encore environ 5 milliards d’années pour réinventer d’autres « mondes » !..... D« autres animaux, d’autres »hommes« et d’autres »sociétés’ !... On est que « de passage » !... Faut pas l’oublier !... Des fourmis sur le dos d’une baleine !.... Le reste se jouera sans nous !... C’est pas fini !....La « boule » n’en est qu’à la moitié de son voyage !.. Avec ou sans nous !...... Adishatz.


    • olivier cabanel olivier cabanel 2 septembre 07:28

      @smilodon
      vous raisonnez mal.

      une certaine confusion s’est emparée de vous : c’est lisible d’entré...« la diversité n’a jamais existé...(plus loin) la diversité à toujours existé...
      ce que j’en pense ?
      vous présentez la chose sur le terrain de la prédation...
      prenez le chemin inverse, celui de la complémentarité.
      nous faisons partie d’une chaîne, chaîne fragile, les espèces vivent les unes avec les autres, aucune espèce n’est nuisible (à part certains humains peut-être)
       smiley
      et lorsque ces »certains humains« brisent la chaîne en menant une prédation insensée, sans limite, alors ce fragile équilibre est rompu : c’est ce que nous vivons actuellement.
      il suffirait que ces »certains humains" comprennent enfin les règles de cette biodiversité, et tout pourrait revenir à la normale...
      bien sur, ça prendra un certain temps...

    • niconicoj 2 septembre 11:01

      @Olivier Perriet Mais Enfin ! Qui dit que forcément on « déteste cordialement » nos voisins !?
      Et d’où vient l’idée que la société tient ses fondements dans une culture ?

      Attendez... la chasse au sorcières, la conquête idéologique, le moyen-âge, c’est pas fini ?

    • JC_Lavau JC_Lavau 30 août 10:29

      Le bourrage de l’urne, comme d’habitude.


      • Julien30 Julien30 30 août 10:30

        « Si on veut défendre des valeurs, on part perdant. Les valeurs, c’est quelque chose qu’on invente, à partir d’une histoire collective (...) « France », pour moi ca n’a aucun intérêt, je n’ai pas besoin d’un mythe national, qu’est-ce que c’est que la France : une entité juridique, un état (...) je ne suis pas d’accord de défendre les valeurs d’un état français, il n’y a pas de culture française (...) l’identification « France » doit être mise sur le même plan que « masculin, féminin, ou autre », sur le plan sexuel, que l’identification « noir, arabe, ou provençal ou etc. »..(...) l’identification ? »


        Beau message de l’anti-France (et revendiquée comme tel), d’un monde sans valeur, sans histoire, ni identité allant vers la création de l’individu interchangeable, indifférencié qui n’a plus, où qu’il vive, pour horizon que la marchandise, digne d’un Attali disant qu’un pays c’est avant tout un hôtel ou d’un Cabanel disant que le cosmopolitisme c’est très bien car ça permet manger de la bouffe de tous les pays (ce qui lui fait dire qu’il est un citoyen du monde), ni plus ni moins que des destructeurs de civilisation, et ils sont fiers d’eux en plus !

        • olivier cabanel olivier cabanel 30 août 10:44

          @Julien30
          admettre la diversité d’opinion, de couleur de peau, de religion, n’est pas pour autant de « l’anti-France »...je pense que vous devriez relire la dernière intervention, celle de l’écrivain britannique d’origine indienne, tout y est dit, et bien dit....mais vous pouvez préférer d’utiliser la mauvaise foi, cela vous regarde.

          c’est votre libre opinion.

        • Phalanx Phalanx 30 août 16:22

          @olivier cabanel

          « admettre la diversité d’opinion, de couleur de peau, de religion »


          Mais c’est vous qui la niez !! Vous manquez pas d’air.

          Quant a votre glorieux ecrivain Indien, si il n’est pas content avec la culture Anglaise, il prend ses cliques et ses claques il remet le cap vers sa mère patrie plutôt que de faire la chasse aux indigènes.

        • olivier cabanel olivier cabanel 30 août 17:13

          @Phalanx
          mon « glorieux écrivain indien » est britannique, née en grande Bretagne, 

          sacré phalanx
           smiley

        • Phalanx Phalanx 30 août 17:19

          @olivier cabanel

          Et ? c’est en Islam qu’il y’a cette parabole de l’âne nait sous une charette. Le proriétaire de l’anesse et le propritaire de la charette revendique tout deux la propriété du nouveau né.

          Le juriste du coin, leur dit : partez chacun de votre coté avec votre charette et votre anesse, celui que l’âne suivra en sera le propriétaire. 

          je crois que c’est de Nasredine Hodja. Peu importe, vous avez compris.

          Vous pouvez donné tout les documents administratifs certifiant que votre Indien est sujet de sa majesté. Il n’y a que vous que vous bernez. Vous vous ridiculisez à la face du monde.

          Votre indien est autant britanique que je suis mongol. Sacré Olivier :)))



        • César Castique César Castique 30 août 18:23

          @olivier cabanel

          « ...mon « glorieux écrivain indien » est britannique... »



          Mais non. Il est citoyen britannique, ça n’en fait pas un clone du major Thompson, soyons sérieux. Même pas une pâle - smiley - copie.



        • olivier cabanel olivier cabanel 30 août 19:57

          @Phalanx
          bon, le public apprend donc que vous êtes mongol... au fond ça ne me surprend pas.

           smiley
          eh oui, Hanif Kureishi est britannique...né à Bromley, en Angleterre, le 5 décembre 1954.
           smiley
          à votre avis, qui est le plus ridicule ? vous ou moi...
           smiley

        • olivier cabanel olivier cabanel 30 août 20:00

          @César Castique
          ou la la !

          il faudrait donc être un clone du major Thompson pour revendiquer d’être britannique ?
          sacré César...
          et donc pour revendiquer d’être français, vous verriez qui ? 
          Fernandel,...les dupont/dupond...
          désolé pour vous, mais Hanif Kureishi est né à Bromley, en angleterre, et il est bel et bien britannique.
           smiley
          vous êtes impayable.
           smiley

        • mmbbb 30 août 20:14

          @olivier cabanel Vous êtes souvent dans l’approximation et avez une meconnaissance de l’histoire Ce sont les rois qui ont forges cette france et ce sont deja les rois qui ont donne un etat a la France Philippe Le Bel entre autre qui evoquait la raison d’etat Des pays dans le monde ont du lutter pour avoir un etat, certains peuples comme les kurdes et les palestiniens paient de leur sang pour avoir un etat et vous affirmez que l’etat n’est rien . La Prusse sous Bismark a voulu unifier ces etats epars et creer l’Allemagne contre la France L ilalie s’est unifie que tres recemment Tres legers vos articles Les ecolos et des crevures comme Con Bendit sont pour la disparition de la nation francaise un reniement de l etat nation


        • Phalanx Phalanx 30 août 20:17

          @olivier cabanel


          Je me suis même cassé la tête à vous racontez une parabole quasi proverbiale et bien exotique comme vous les aimez tant pour vous expliquer qui est le plus ridicule.

          Il faut croire que l’âne est le fils de la charette.

        • César Castique César Castique 31 août 00:21

          @olivier cabanel

          « il faudrait donc être un clone du major Thompson pour revendiquer d’être britannique ? »



          C’est une métaphore.


          « ...et donc pour revendiquer d’être français, vous verriez qui ? »


          Il ne s’agit pas de revendiquer de, mais d’être emblématique. Au débotté comme ça, Albert Simonin me conviendrait bien.


          « ...les dupont/dupond... »

          Bonne idée, avec le waterzoï au poulet comme plat national... 


          « désolé pour vous, mais Hanif Kureishi est né à Bromley, en angleterre, et il est bel et bien britannique. »


          Désolé pour vous, mais un peu partout, on le définit comme un représentant de la nouvelle école d’écrivains britanniques d’origine étrangère. On n’est donc pas dans le rosbif 100 % pur boeuf.


          Ça fait un peu penser à ces naturalisés dont certains se sentent obligés de préciser que ce sont des Français « comme les autres », démontrant par l’absurde que ce n’est justement pas le cas, les autres étant simplement des Français. Tout court.

        • franc 31 août 05:56

          @Phalanx

           oui mr Cabanel pense que l’âne est fils de la charette.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès