Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > LE PROBLEME DU FN

LE PROBLEME DU FN

Les deux raisons pour lesquelles l'UMPS ne craint absolument pas le FN.

Il y a deux raison assez simples pour lesquelles les partis de gouvernement ne craignent pas vraiment le FN.

Une raison électorale :

Les apparatchiks professionnels qui dirigent ces partis, ont perdu, depuis longtemps, non seulement le sens de l’intérêt général, mais même toute vision générale. Ils ne voient pas plus loin que le cul du prochain scrutin. Et en analysant par scrutin, le FN n’a aucune raison de faire peur à l’establishment.

MUNICIPALES :

Combien de mairies mon Général ? Au pire(ou au mieux suivant où on se situe) 10 de plus de 15000 habitants, 2 de plus de 50000, 1 de plus de 100000. En comptant que chacun, au mieux, n’aurait pu en viser que la moitié, le risque de perte d’une municipalité pour le PS ou l’UMP est quasi nul. Le fait que l’ensemble des Français vote massivement FN aux municipales n’y change rien. Ils s’en foutent. Ce qui les intéresse, ce sont les mandats, pas les intentions. Il faut comprendre que ces gens-là, du PS ou de l’UMP, sauteraient de joie sur un brasier, si tant est qu’ils en seraient l’élu. Au contraire, un fort vote FN leur permettra de faire des effets de manche, tremolos dans la voix, regards pathétiques, en appelant au vote utile.

EUROPEENNES :

Combien de députés ? Une dizaine ? Pas grave, aucun impact sur la direction de l’UE, et accaparement d’à peine une poignée de mandats pouvant revenir à l’UMPS. Postes dévolus de toute manière, aux recalés du suffrage direct, apparatchiks généralement craints, haïs et ou méprisés dans leur propre parti. Un fort vote FN aura le même effet « bénéfique » que pour les municipales.

CANTONALES :

Combien de conseillers par département ? Un, deux ? Aucun problème, les départements restent sous contrôle. Et toujours l'effet "bénéfique".

REGIONALES :

Idem. Si l’UMP maintient sa discipline anti-FN, aucune région ne sera FN. Si l’UMP fait alliance avec le FN, alors tout le discours « hors parti » du FN s’effondre et il peut s’attendre à une mobilisation efficace contre lui. Le desperado de l’extrême droite, du centre ou de la gauche, peut envisager de voter pour un FN « coup de balai », pas pour un simple « Harki » de l’UMP.

PRESIDENTIELLES :

Presque aucune chance. Et au cas où le candidat FN passe président, son espace de décision sera nul sans majorité parlementaire et celui d’opposition, presque nul, surtout depuis la réforme constitutionnelle Sarkozy qui soumet l’organisation du référendum à un vote majoritaire préalable de l’Assemblée. Et oui, le référendum comme outil de souveraineté populaire à même de passer outre les clabauderies parlementaires, c’est fini.

Législatives :

Avec 18% des voix, le FN a deux députés. Il n’y a donc pas péril en la demeure.

 

Une raison fonctionnelle.

Des votants pour prendre le pouvoir, c’est nécessaire mais pas suffisant.

A moins d’avoir une très longue tradition comme notre UMPS, un parti aspirant doit avoir une doctrine solide. Sans cette clarification, le vote et la militance sont aussi stable que de la poussière dans le vent. C’est la raison pour laquelle Bayrou, par exemple, a échoué. Se basant lui aussi sur une coalition des « non », il n’a jamais su établir un socle doctrinaire solide dans la crainte de ne fâcher ni la chèvre en colère, ni le choux mécontent. Moralité, il a perdu les deux. Si MLP garde en héritage de Papa sa base facho, atlantiste, catho tradi, islamophobe et raciste, elle progresse aussi grâce à une coalition des non. Ceci ne fait pas un programme. Il suffit d’aller lire celui du FN pour s’en convaincre. Plutôt qu’une orientation claire, on a un agrégat de propositions où l’on cherche la cohérence. C’est plutôt : « tu aimes le poulet ? tu aimes la chantilly ? Alors vote pour moi, t’auras du poulet à la chantilly ». Sans cette doctrine, le FN sera contraint aux alliances avec la droite classique. Et elle y perdra ses choux ou ses chèvres ou les deux.

Ensuite, et c’est probablement le plus tragique pour le FN, un parti doit avoir des militants et des cadres. Partout, prêts à prendre chaque mandat. Quand on voit le niveau local des prétendants FN… quand on voit que sur une ville de 150 000 habitants ou 30 000 personnes votent pour eux, ils ont du mal à présenter cinq assesseurs dans 130 bureaux de vote, on est en droit d’estimer qu’ils n’ont aucune chance de prendre le pouvoir où que ce soit. Mussolini disposait de centaines de milliers de militants déclarés, Hitler plus d’un million. Orban en Hongrie a récupéré ceux de la droite mais la Hongrie est excusable, elle n’a que 20 ans de tradition démocratique économiquement horrible sous l'égide de leur UMPS locale. La ligue du Nord Italienne peut compter sur une multitude de militants déterminés, et en Grèce, les néonazis s’affichent par dizaines de milliers. En France, on vote FN en douce, en famille ou entre copains mais peu sont les électeurs qui viennent proposer leur énergie et offrir leur réputation. Avec ce genre d’électeurs furtifs, le FN n’a aucune chance d’accéder au pouvoir. Quand on connait, de plus, la capacité des quelques nouveaux notbles FN à se faire racheter par l’UMP ou autre , ça en dit long sur la probité et la discipline de ces gens qui se font élire en prônant l’ordre, la loyauté et l’honnêteté.

L’UMPS ne craint nullement le FN.


Moyenne des avis sur cet article :  3.14/5   (69 votes)




Réagissez à l'article

123 réactions à cet article    


  • Michel DROUET Michel DROUET 1er juillet 2013 10:29

    Plus que les équilibres entre partis, c’est davantage de l’abstention dont il faut se soucier.

    C’est sans doute sur cette question que doit se juger l’état de notre démocratie.

    Certes le FN a peu de chances de parvenir au pouvoir mais il sert d’idiot utile aux autres partis qui cachent derrière un discours antifrontiste leurs propres turpitudes, à savoir en premier lieu leur asservissement aux mondes économique et financier.


    • Anaxandre Anaxandre 1er juillet 2013 15:22

        Avant que d’être strictement anti-FN, le discours de tous nos grands Partis est d’abord anti-national, européiste, immigrationniste, progressiste, etc. Reprocher au FN, qui prétend incarner la défense de la Nation et d’une certaine tradition française, d’être critiqué par ses adversaires idéologiques relève d’une étonnante mauvaise foi.


        À en lire certains, il faudrait que le FN, pour ne plus servir « d’idiot utile aux autres Partis », ne soit plus qu’un Parti pro UE/euro et immigrationniste. En fait, il leur faudrait que le FN n’existe plus ! Qu’on adhère ou pas aux thèses du FN, il faut avouer que les raisonnements de ses adversaires sont bien souvent, et paradoxalement pour de si fervents républicains !, bien peu démocratiques... (J’ajoute au passage qu’il serait temps que tous ces « républicains » se rendent compte qu’ils défendent des politiques et des idéologies qui vont nécessairement finir par abattre la République française ; c’est être aveugle que de ne pas le voir.)


    • Le chien qui danse 1er juillet 2013 16:18

      Anax.. je ne veux pas faire du gowin mais pendant qu’un certain adolf aranguait pour défendre un nationalisme conquérant un autre au même moment surnommé mahatmah aranguait pour un certain nationalisme par des voies bien différentes et dans une direction différente aussi.
      Tous deux ont échoué certes, mais les perspectives qu’ils ont laissé n’ont pas du tout la même résonnance, faites votre choix.


    • Anaxandre Anaxandre 1er juillet 2013 17:38

        Cher historien du monde, pourquoi omettre la partition des Indes avec ses guerres civiles, ses 12,5 millions de déplacés, son million de morts, avant que ne s’instaure un certain « consensus national » ? Pourquoi de tels anachronismes, de tels non-sens sociologiques, culturels, religieux, ethniques, économiques, en voulant comparer l’Inde et l’Allemagne ?

        Et surtout, pourquoi aurais-je, en tant que nationaliste français, à me déterminer pro-Adolph ou pro-Mahatma ? Vos raisonnements m’échappent, mais peut-être pas autant qu’à vous-même...

    • LE CHAT LE CHAT 1er juillet 2013 10:41

      on a du mal à croire que le FN ne les dérange pas , au vu de l’hystérie déchenchée à l’idée d’un élu éventuel du FN dans un bled perdu ou le temps passé par Melenchon à cracher dessus !

      à part ça , l’article godwinne sec , le FN n’a rien à voir avec Hitler et Mussolini , faudrait voir à arrêter de faire dans l’outrance et d’insulter les millions d’electeurs qui veulent que la France reste la France et non pas une simple province de l’empire Zunien , et dont le programme et les idées sont en gros celles de De Gaulle !


      • Fab81 1er juillet 2013 11:08

        L’auteur n’a pas dit que le FN avait à voir avec Hitler et Mussolini. Il a simplement écrit, me semble-t-il que ces deux tristes sires avaient, eux, des troupes très nombreuses, condition nécessaire pour arriver au pouvoir.
        Par ailleurs, le FN a longtemps compté dans ses rangs des anciens Waffen SS français et autres collabos, qui eux, pour le coup, avaient à voir avec Hitler et Mussolini ! Qui peut être sûr qu’ils ne sont plus là, et que le FN a vraiment rompu avec cet héritage ?


      • LE CHAT LE CHAT 1er juillet 2013 11:20

        @fab81

        la présence d’anciens admirateurs de l’URSS au FDG est autrement plus inquiétante , il y a y certainement d’anciens agents du KGB dedans .....


      • Fab81 1er juillet 2013 11:42

        Vous bottez en touche et détournez le débat, comme toujours quand une question vous gêne. Y-a-t-il, oui, ou non, aujourd’hui encore d’anciens collabos au FN ?
        Vous préférez ne pas répondre...


      • Mr Dupont 1er juillet 2013 12:05

        Mr Fab 81

        Certainement moins que dans les Partis des gauches ; puisque les collabos étaient pour la plupart de gauche

        Encore un article méthode Coué

        Très encourageant pour l’avenir du FN


      • kergen 1er juillet 2013 12:07

        @LE CHAT

        C’est Fabien qui a raison.

        Il n’y a aucun amalgame entre les militants du FN et ceux précités.

        Comme il n’y a aucun amalgame entre eux. On ne saurait confondre fascisme et nazisme.

        Simplement, ces partis de droite « renverseurs de table », avaient des légions de militants. Pas le FN.


      • Andreï 1er juillet 2013 12:20

        ils ne se gènent pas de faire l’amalgame entre le FDG/ DVG PC et le communisme stalinien jusqu’au goulag du Maoïste.

        Et pourtant on ne parle pas du fascisme ou du Nazisme.

        Oui on le sait, Marine n’est pas de ce bord, et le nettoyage est en cours.
        (On voit le visage derrière le masque)


      • cyril 1er juillet 2013 12:23

        «  Y-a-t-il, oui, ou non, aujourd’hui encore d’anciens collabos au FN ? »

        Francois Mitterrand et sa Francisque, haute distinction décerné par le maréchal Pétain ? Ah non c’est vrai, lui il est au PS   smiley

      • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 1er juillet 2013 12:33

        il a encore de beaux jours ce clivage, FDG = lenninisme, FN = nazisme... smiley


      • Andreï 1er juillet 2013 13:15

        Il y a pire :

        Sionisme = Nazisme, colonialisme, racisme, nettoyage ethnique, christanophobie, judéophobie, islamophobie.

        La LDJ et la hasbaRAT a de beaux jours devant son cher maitre sionistan. :D


      • kergen 1er juillet 2013 13:17

        @Ronald tatcher, vous confondez « clivage » et « amalgame ».


      • Le chien qui danse 1er juillet 2013 13:36

        Nan mais là y’a une évolution chez ronald, p’tin y serait presqu’à dire que c’est stérile ces comparaisons au passé, bon c’est pas faute de l’avoir clamer sur tous ses commentaires, mais là j’avoue que ça m’en bouche un coin, même ronald son cerveau est pas mort y bouge encore...


      • Anaxandre Anaxandre 1er juillet 2013 14:01

          On se pose ici la question de savoir s’il y a « encore des collabos au FN », quand on devrait davantage s’inquiéter du simple constat que quasi tous les Partis français sont collabos.


      • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 1er juillet 2013 14:02

        tous main dans la main sous le soleil pour bouter le grand satan et ses méfaits hors du sol de nos ancêtres de souche, et batissons le « nouvel Homme » connecté et futile, partageurs avec l’argent des autres, et acceuillons tous les damnés prolo de la terre massacrée par les armées de l’Empire, donne-moi ta montre je te dirais l’heure, ta femme est enceinte de ma soeur éprouvette.


      • paulau 1er juillet 2013 16:54

        Et c’est la Chambre du Front Populaire qui a voté les pleins pouvoirs à Pétain ( sauf les communistes , ils étaient interdits su fait de leur collaboration avec l’Allemagne )


      • kergen 1er juillet 2013 17:49

        Paulau, au lieu d’écouter les conneries dans les bistrots, va lire l’Histoire. Le Front Populaire n’était plus au pouvoir depuis deux ans quand Pétain a pris le pouvoir. Par ailleurs, ce décompte est fallacieux, car il intègre comme « de gauche » des tout petit partis qui, bien que portant le nom « machin socialiste » « truc populaire » était aussi de gauche que peuvent l’être l’UDI, le NC, le FN ou DLR.
        Par contre, sur les 80 parlementaires à avoir voté contre, il y a 100% de gens de gauche.

        On a le droit d’avoir un avis mais pas de raconter n’importe quelle connerie.


      • fred74 fred74 1er juillet 2013 17:59

        Bonjour,




        Le Nazisme est le national socialiste alors que le FN est de droite ....cherchez l’erreur, rien a voir non plus avec le fachisme....qui est le contraire de ce que recherche le FN....

        Les racoursis ont la vie dure et à qui prifite le crime....

      • Pere Plexe Pere Plexe 1er juillet 2013 18:35

        @ fred74 oui le nazisme était socialiste puisque c’est dans son nom.

        Autant que la République populaire démocratique de Corée est démocratique et populaire !
        Faut il être naïf pour remettre en cause ses évidences !
        Il faut vraiment voir le mal partout pour croire que c’est juste pour abuser les cons.

      • berry 1er juillet 2013 18:41

        Rendre hommage aux résistants d’hier, encore et encore................
        pour empêcher les gens de résister aux envahisseurs d’aujourd’hui.


      • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 1er juillet 2013 18:57

        le chat,

        Laissez De Gaulle tranquille, le programme du Conseil National de la Résistance n’a rien à voir avec le programme « attrape- couillons » du FN, qui change au gré des sondages.

        Le CNR était d’abord une organisation de libération nationale contre l’occupant, ensuite un programme de reconstruction du pays.

        Passez donc au large de cette page d’histoire de la France où l’extrême droite française s’est déshonorés avec l’Italie fasciste et l’Allemagne nazie.

        Le FN s’attribue tous les symboles de la France, comme si c’était sa propriété personnelle.

        Si on vous écoute, vous allez aussi vous attribuer la Résistance et De Gaulle, mais jusqu’où va aller votre ignominie ?

        De Gaulle était pour l’indépendance de la France, alors que le FN est un parti européiste qui fait semblant de proposer des solutions anti- européennes :

        * sortir de l’euro, c’est impossible. C’est un argument bidon.
        * sortir de l’ UE par référendum, c’est impossible, il faut sortir par l’ article 50.

        Dans aucun document le FN n’écrit : « sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN par l’article 50 ».

        Assez de mensonges et d’impostures !


      • Henrique Diaz Henrique Diaz 1er juillet 2013 20:05

        A Fred74 et les autres partisans sous pseudo du FN,
        Sur la question du rapport fascisme/FN.
        Dans National-socialisme, il y avait d’abord « national » : le nationalisme, c’est l’idée que la pureté de la nation (et donc le maintien d’une faible présence d’étrangers sur son territoire ainsi qu’une forte indépendance à l’égard des autres nations) est la solution aux problèmes les plus importants du pays. C’était une idée commune à Hitler et à Mussolini, ainsi qu’au FN et au MSI (Mouvement social italien, ouvertement néo-fasciste, auquel le FN a emprunté son logo et le côté « social » de ses idées).

        Etes vous nationalistes oui ou non ? Si oui, comment pouvez vous affirmer qu’il n’y a « aucun rapport » entre le FN et le fascisme historique ?

        Quant au terme « socialiste », vous savez fort bien qu’à l’époque le terme était compris ou du moins interprété comme « ce qui est favorable à la société », ce qu’évidemment tout parti était prêt à endosser dès lors que le terme est vidé de sa signification économico-politique (socialisation des usines, ce qu’évidemment le nazisme n’a jamais fait, ayant seulement nationalisé, comme tout pouvoir conservateur a pu le faire, les usines en difficultés économiques), comme aujourd’hui le terme « populaire », vidé de sa signification politique réelle, peut même être repris par l’UMP ! Les partis nazis et fascistes ont toujours été classés à droite, jamais à gauche par tous les observateurs politiques.

        D’autre part, le FN partage non seulement ses idées fondamentales avec les partis d’extrême droite des années 30 mais il a été constitué en 1972 par des groupuscules qui étaient des héritiers directs de ces partis, Ordre nouveau avec sa croix celtique et le PFN. Vous pourrez me moinsser tant que vous voulez, ça ne suffira pas à changer la réalité historique.

        Enfin, quand on voit comment à l’occasion de l’affaire Méric vous prenez la défense systématique des néo-fascistes les plus extrêmes, et comment vous vomissez ceux qui font profession d’anti-fascisme, certes de façon naïve voire contreproductive mais de façon indiscutablement sincère, comment ne pas vous rendre compte vous-mêmes de votre sympathie pour le fascisme historique ? Quand on voit les inévitables tatouages néo-nazis ainsi que les discours xénophobes à la fête du 1er mai, comment douter qu’il y ait encore des rapports entre FN et fascisme ?
        Regardez cette vidéo, au delà de la forme dépassée, si vous pouvez comprendre l’original ou les sous-titres anglais : sur le fond économique et politique, indépendance économique et militaire, recherche de l’autarcie économique etc., qu’est-ce que vous ne partagez pas ? Pouvez vous me citer des idées fondamentales, en dehors de la question juive, communes au fascisme et au nazisme que vous ne partagez pas ?

        Pourquoi n’assumeriez vous pas votre héritage nationaliste qui remonte bien avant les années 1930 ? Pourquoi ne considéreriez vous pas enfin les expériences du pouvoir politique, d’Hitler, de Mussolini, de Franco et de Pétain uniquement comme des expériences avec leurs nécessaires lots d’erreurs voire des trahisons des idéaux qui sont les vôtres ? Franchement, qu’est-ce qui vous empêcherait aujourd’hui de dire « à part l’antisémitisme et la politique de colonisation, les partis fascistes ou nazis au pouvoir ont fait pas mal de bonnes choses ? » Qu’est-ce vous dites alors ?


      • appoline appoline 1er juillet 2013 22:11

        Ben, il va falloir que beaucoup voient juste un peu plus loin, car les gars, au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, nous sommes dans une merde monstre. Face aux branquignoles du pouvoir et de la noirceur qui les dirige, il faudra se serrer les coudes et pas qu’un peu.


      • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 2 juillet 2013 03:03

        Le FN n’a rien à voir avec Hitler ou Mussolini, écrit LE CHAT.

        Dans ce cas, puisqu’il semble proche de ce parti, qu’il demande à sa direction :

        1/ pourquoi ils ont conservé le logo s’inspirant du symbole fasciste, même en en modernisant le tracé. D’ailleurs certains sites régionaux ou locaux ont conservé l’ancien logo montrant plus nettement le symbole des faisceaux, le même d’ailleurs que la branche la plus radicale dissidente de l’ancien parti fasciste italien.

        2/ qui est allée rejoindre le temps d’une valse en Autriche la candidate FN aux Présidentielles. Selon la presse, ce serait un dirigeant d’un parti néo-nazie ... et la raison en serait de construire autour de « l’Alliance » une sorte de rassemblement des extrêmes droites européennes dont certaines sont ouvertement néo-fascistes ou néo-nazies. Elle n’a pas attaqué la presse en diffamation à l’époque et cela ressemble donc à un accord (ou un aveu si vous préférez).

        3/ comment expliquer les relations étroites du FN avec la Troisième Voie et les JNR dont les coups ont provoqué la mort d’un jeune de 18 ans. Internet fourmille de vidéos en apportant la preuve.

        et je ne parle même pas des levées d’immunité récentes de la famille Le Pen, lesquelles sont toujours votées seulement pour des cas graves.

        Enfin, sa plainte contre une avocate qui ne faisait que son travail en représentant son client victime d’un faux tract (manoeuvre reconnue par M. LP) et qui avait exposé les motifs de son recours, constitue UNE ATTEINTE JAMAIS UTILISEE à ma connaissance contre les Droits de la Défense. L’existence des avocats auprès des victimes ou des accusés est un des piliers de toute organisation judiciaire dans un pays démocratique. Sa suppression ne peut exister que dans un régime totalitaire. La présidente du FN a montré là son mépris de la République et de la démocratie.


      • Andreï 1er juillet 2013 11:00

        Législatives :

        Avec 18% des voix, le FN a deux députés. Il n’y a donc pas péril en la demeure.

        Il a fait 13.6% aux législatives 2012.

        Je radoterai toujours, le FN gagnera des voix grâce à l’abstention et le RLB des votant de l’UMP.


        • Fab81 1er juillet 2013 11:15

          Marine Le Pen semble plutôt miser sur les déçus du PS, parti qu’elle semble considérer comme le vrai maillon faible entre les deux forces dominantes PS-UMP. D’où le vernis « social » appliqué sur la devanture du FN reaganien de papy Le Pen... L’UMP, MLP entend plutôt y mettre la pagaille en le soumettant à la tentation des alliances, en récupérant un certain nombre de cadres... Elle ne peut ignorer que ce parti a un socle électoral solide (personnages âgées, gens aisés) de gens qui s’abstiennent peu...


        • Fab81 1er juillet 2013 11:04

           Le nombre de députés européens, puis de députés à l’assemblée nationale que peut espérer le FN est à mon avis sous-estimé. Mais ce n’est pas l’essentiel. Il faut voir au-delà de la question du nombre d’élus.
          Si, comme c’est probable, le FN continue à grimper, UMP d’un côté, PS de l’autre pourront fort bien ne plus parvenir à rassembler de majorités (sauf dans les conseils municipaux et régionaux, où il y a une prime à la liste en tête). Il seront alors confrontés à un terrible dilemme : revenir à une situation d’instabilité type 4eme république, ou s’entendre au risque de conforter le discours FN sur « l’UMPS ».
          Cette situation, les forces dominantes ont tout lieu de la redouter.
          La faiblesse des forces militantes du FN (difficile à évaluer) ne l’a jamais vraiment gêné...

          Il est par ailleurs indéniable que ce parti est très hétérogène sur un plan idéologique. Mis à part l’immigration l’insécurité, l’Europe et la dénonciation de la classe politique, ses électeurs ne sont pas d’accord sur grand chose. Les positions des marinistes actifs sur AV en sont une bonne illustration. Certains sont des ultra-libéraux assumés, d’autres défendent la Fonction Publique et tiennent un discours plutôt moins libéral que celui du PS, pour ne même pas parler de l’UMP...Mais je ne crois pas que cela soit un vrai handicap pour le FN, qui prospère en tant que parti attrape tout, amalgamant des électorats sociologiquement et idéologiquement opposés.
          L’incompétence notoire du FN aux affaires n’est pas plus un handicap. Les gens ont la mémoire trop courte pour se souvenir du fiasco de Toulon et Vitrolles (Mégret a été élu comme FN !).
          Cela étant dit, je partage votre conclusion : l’UMPS ne craint nullement le FN. Mais pas pour les même raisons. L’UMPS ne craint nullement le FN car ce parti sert à canaliser le mécontentement des français pour le rendre inoffensif pour le système. Marine Le Pen tient de beaux discours « sociaux ». Mais à l’assemblée, ses députés s’opposent systématiquement à toutes les propositions qui pourraient bousculer ce capitalisme sauvage, comme celle déposée contre les licenciements boursiers. MLP ne défend pas les petites gens, elle les manipule. Et il faut bien admettre que la gauche (la vraie, je ne parle même pas du PS) n’a pas encore trouvé la parade...


          • LE CHAT LE CHAT 1er juillet 2013 11:10

            L’incompétence notoire du FN aux affaires n’est pas plus un handicap.

            D’autant plus que UMP et PS ont nettement démontré la leur !!!!!!!


          • Fab81 1er juillet 2013 11:20

            Le Chat, s’agissant d’incompétence, si vous nous parliez de la gestion de monsieur Le Chevallier, à Toulon ? Ou bien de celle de M. Mégret à Vitrolles, qui fut des vôtres je vous le rappelle ?
            Et que pensez-vous de l’opposition de mademoiselle Maréchal Le Pen à la proposition de loi sur les licenciements boursiers ? Et de ses minauderies avec les députés UMP pendant que sa tante pourfend « l’UMPS » ?


          • Mr Dupont 1er juillet 2013 13:07

            Mr Cogno

            Vous ne voudriez quand même pas que j’aille me commettre sur des sites comme Libé, le Monde , le Nouvel’Obs ou autres médias à la botte du pouvoir socialiste par réductions fiscales accordées , ce pour y puiser les vérités qui vous dérangent ?

            Outre qu’elles y sont introuvables : vous insulteriez mon intelligence

            Au plaisir Mr Cogno ( et bonne lecture )


          • Le chien qui danse 1er juillet 2013 13:39

            Hé hé, c’est dupont ou dupont avec un d ou t le roi de la pirouette, se fait épingler comme buse à tout faire et tente de s’en sortir en vrille, si ça tombe c’est calmos ou sa réincarnation, mais en tout cas des spécialistes de la buse racornie...


          • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 1er juillet 2013 19:15

            le Chat,
            *L’ardoise laissée à la ville de Toulon par le couple le Chevallier en 2001 est évaluée à 15 millions de Francs.

            * JM Le Pen a eu un redressement fiscal de 1,4 millions de francs.

            * Sylvain Ferrua (FN)a été condamné pour proxénétisme

            * Roger Fabrègues et Yannick Lecointre (FN) 1996 & 2010, condamnés pour trafics de drogue

            * 1992/96, le FN est condamné pour avoir vendu une investiture.

            * Gabriac 2007, (FN)condamné pour avoir tenté de cambrioler un stand de tir à St Andéol, et meurtre d’un gendarme.

            * Mégret, condamné en 2006 pour détournements de fonds.

            * Guy Cannie(FN) 2009/2011, pour escroquerie en bande organisée.

            * Jacques Bompard (FN) pour prise illégale d’intérêts.

            * Jean Holtzer (FN) vol à main armé pour avoir cambriolé une banque (8 ans fermes)

            * 1995, trois colleurs d’affiche du FN condamnés pour meurtre.

            * Laurent Mirabeau, le financier du FN 1994, condamné pour escroquerie et exercice illégal de la profession de banquier...
             etc, etc

            Et vous osez vous présenter comme un recours exemplaire ?


          • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 2 juillet 2013 03:15

            @ Fab81

            Le Front de Gauche est sur tous les fronts, mais j’espère bien qu’il va décrédibiliser l’extrême droite.
            Ce n’est d’ailleurs pas difficile : il suffit de dire la vérité. Comme vous le signalez, les paroles maternelles et bienveillantes de M. LP sont en total désaccord avec leurs votes à tous niveaux, toujours contre le petit peuple et défendant les intérêts des favorisés et de la finance.

            Par contre, je suis surprise que personne n’ait écrit dans ses commentaires « Front de Gauche » et « Parti de Gauche ». Ils ont beaucoup travaillé ces derniers mois et ont des projets solides à proposer, contrairement aux autres partis.


          • Onecinikiou 7 juillet 2013 22:57

            Pilou Camomille, quelque chose à répondre à Daniel Dugelay ? Sur la « solidité » du programme du Front de gauche... ?


            Et c’est vous qui osez parler d’imposture ?!

          • Robert GIL ROBERT GIL 1er juillet 2013 11:30

            Le discours actuel du FN sur l’ »Etat vampire » et sa haine des fonctionnaires est dans la ligne directe des doctrines véhiculées par le FMI et les différents organismes officiels et officieux, responsables de la dégradation de vie de millions d’êtres humains ; son programme est parfaitement libéralo-compatible. Donc ce n’est pas seumelent l’UMP ou le PS qui n’ont rien a craindre, mais c’est le systeme dans son ensemble qui n’a pas a se faire du soucis...

            voir : LES VIEILLES RECETTES ANTISOCIALES DU FN

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

kergen


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès