Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Le rêve américain, vraiment ?

Le rêve américain, vraiment ?

J'ai toujours été mauvais élève. Puis, mauvais garçon. Puis, mauvais citoyen. Puis, mauvais à tout. N'est-ce pas dans la progression que la société mesure et identifie les futurs coupables ? Quoi que je fasse, quoi que je dise, j'ai toujours été laissé de côté. Parce que je sautillais sur la marge pendant que les autres filaient en rang d'Ognon ? Pourquoi ce mauvais regard alors que je ne posais que des questions simples ?...

Erby

C'était à la belle époque des trente glorieuses et du rêve américain. Un vrai virus, ce putain de rêve ! Ça contaminait tout sur son passage. Mais cela suffisait à faire bander du corgnolon le petit bougnoule que j'étais, avant que des sales types ne disent que j'étais de la mauvaise graine bonne pour la potence. Pourquoi qu'ils disaient ça ?... Ce n'est que bien plus tard que j'ai su ce que c'était qu'une potence, en regardant des films américains qu'on diffusait dans le cinéma du quartier. L'homme aux colts d'orBen-HurLes dix commandementsBarabbas, des histoires à dormir debout, mais moi ça me tenait bien ligoté au fauteil. Je vous garantis que je rêvais Amérique comme personne, à sa grandeur, aux étoiles sur le drapeau. Pour vous dire, mes copines du quartier mettaient des écharpes aux couleurs du drapeau américain par plus 40° degrés à l'ombre ! Je me souviens de John Wayne, Gary Cooper, Burt Lancaster, Errol Flynn. Quel pirate çuilà ! De Marilyn et de bien d'autres canons de beauté sur lesquels je jetais des lorgneries à mettre le feu à l'écran du cinoche, au quartier, à la ville. La Marilyn et son poupoupidou ! (pas confondre avec notre sinistre Pompidou, hein). Rien que pour zieuter son balconnet, ou celui de la Sofia Loren, ou le regard chavirant d'Ava Gardner j'aurais sulfaté tous les copains de la cité ! Et même ceux de la cité voisine !

Rien à faire, né « bougnoule » je n'avais d'autre droit que celui de subir sans gémir les regards haineux, le mépris, les coups de pied au cul !... Y en a qui naissent bon et y en a qui naissent mauvais, disaient-on avec fatalisme, j'étais donc de ceux-là ! Un vrai mauvais ! Je pensais que nous naissions tous bons et que c'est après que ça se gâtait…

J’ignore encore à l'instant à quoi ressemble le « rêve américain », mais s'il s'agit de celui qu'on a montré aux indiens avec l'arrivée des caravanes des conquérants, c'est loupé ! Pareil que partout où ce « rêve » est venu fragmenter, rompre, vendre et avilir des humains, dévastant les cultures, faisant de la vie un enfer et du rêve un cauchemar. C'est cela que nos politiques cherchent à imposer en Hexagonie : privatiser un peuple pour le vendre en tranches ?...


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 7 mars 2015 12:27

    9 500 000 chercheur d’emplois rêvent d’un boulot en France ....


    • César Castique César Castique 7 mars 2015 12:54

      « J’ignore encore à l’instant à quoi ressemble le « rêve américain »... »


      Vous devriez demander aux Ricains eux-mêmes. Il paraît qu’ils ont un faible pour les djeun’ des banlieues émotives, où ils ont cru discerner un potentiel de Collaboration que le souchien moyen, intégriste de la tradition (Geoffroy Didier dixit), steak-frites-salade, magret. bouillabaisse, choucroute et cassoulet, est loin d’offrir

      • filo... 7 mars 2015 12:57

        @l’auteur
        Je suis né de l’autre côté, de cet Occident « civilisé et démocratique ». Entre Occident et « Rideau de fer ». Un pays non aligné dit « tampon »
        J’ai regardé les mêmes films que vous avez mentionné, admiré les même acteurs. J’étais gavé comme vous de ce « rêve américain »
        Une fois « la guerre froide » terminé (encore une invention occidentale) et rideau de fer tombé les américains dans leur stampedo vers l’Est ont détruit, et piétiné mon pays provoquant des dizaines des milliers des morts parmi le gens qui vivaient en bonne entente et ne demandaient rien d’autre que de continuer ainsi.
        Entre temps et avant ça j’ai traversé la « barrière » et je suis venu vivre à l’Occident.
        J’ai immédiatement compris la supercherie dans laquelle ce monde ici baigne. Une véritable escroquerie intellectuelle.
        J’ai compris aussi que le « rêve américain » n’est que des mensonges et des promesses et rien d’autre.
        Des millions des gens qui courent après ce rêve et que quelques uns qui arrivent à le réaliser (peut être 1:1000 000) n’est pas un rêve. C’est plutôt un cauchemar !

        Le rêve c’est toujours quelque chose de beau, une fois proclamé sa réalisation devient obligatoire pour tous les participants.

        Mais savez vous que ceux qui racontent toujours des mensonges (comme les américains) finissent par croire à ces mensonges.
        Et c’est là que ça devient grave car il perdent le sens de la réalité.

        Dangereux, très dangereux ...


        • Spartacus Spartacus 7 mars 2015 13:50

          Au lieu de fantasmer paye toi un voyage aux USA.

          C’est pas très cher.

          Ça te sortira des clichés ubuesque d’un environnement de gauchistes anti-américains primaires ;
          Ca te fera du bien.

          Essaye Milwaukee au 14 juillet dans le quartier Français. Ou la Floride, mais évite l’époque des cyclones. 
           

          • Lediazec Lediazec 7 mars 2015 16:27

            @ filo. Merci de votre commentaire qui me touche beaucoup, particulièrement quand vous parlez de « véritable escroquerie intellectuelle », du matraquage intensif (de la propagande) auquel nous sommes soumis 24/24 pour défendre non point l’intérêt des peuples (ils ne sont là que pour la figuration, tout comme dans les megaproductions hollywoodiennes) mais la rapacité insatiable d’une finance jamais rassassiée, prête à tout pour conserver ses privilèges...@ Spartacus, le revenant. Merci pour cette idée de voyage aux States. En Floride il y a deux choses à éviter, outre les cyclones, c’est les crocodiles. Perso, ça freine un peu. Sinon, ma fille qui revient d’un grand périple au pays de l’oncle Sam, en est fascinée. En ce qui concerne le « fantasme », si c’est pour me faire du bien, j’en ai d’autres, bien plus urgents à satisfaire.Merci aussi à zygzornifle et César Castique. 8.5 millions de français vivant sous le seuil de pauvreté dont 410 000 vivent de manière « contrainte » chez des tiers, sans oublier la centaine de milliers qui vivotent dans des habitations de fortune et... le nombre croissant de SDF, on parle de près de 150 000, il n’y a pas lieu de pavoiser chez les gouvernants d’aujourd’hui et les candidats de demain...


            • filo... 8 mars 2015 09:09

              @Lediazec

              Ma fille a visité l’été passé les USA et ses appréciations sont mitigées. Elle me dit qu’elle n’a jamais vue un pays aussi angoissant.
              Avec des SDF partout et beaucoup. Et les jeunes qui mangent et rigolent à côté malgré que certains d’entre eux étaient visiblement affamés et mal en point.
              Elle a appris que des nombreux hôpitaux psychiatriques ont mis la clef sous le paillasson et les malades lâchés dans la nature, donc devenus aussi des SDF.

              Quant à moi avec ce que les USA ont faits à mon pays de naissance, il est normale, j’ai que de la haine pour eux et donc je n’irais pas visiter ce pays et dépenser mon argent chez eux.
              Je suis conséquent avec moi même.

              J’étais plusieurs fois au Canada et cela me suffit largement.


            • jctheo 7 mars 2015 17:53

              Bravo pour votre article !!

              Oui, le rêve américain est plutôt un cauchemar

              Moi qui ai connu l’avant guerre, la deuxiéme guerre mondiale, les trentes glorieuses puis la lente dégradation de tout ce qui faisait de la France un pays ou il faisait bon vivre ou liberté , égalité , fraternité signifiaient quelque chose et tout cela pour calquer le « modèle américain » qui ne sème que division,inégalité , guerres et massacres ^pour que continuent à vivre quelques milliers d’américains fortunés exploitant le reste du monde et toujours prêts à mettre le monde à feu et à sang pour conserver leur privilège .
              Oui Monsieur je vous rejoins. ET je suis assez désolé de voir et constater que c’est à la servilité de nos dirigeants que l’on doit cette longue déchéance de la France , incapable d’assumer une France indépendante, endossant des costumes trop grands pour leur taille et ne sachant rien faire d’autre que d’obéir au Maitre américain..

              Quelle tristesse


              • @jctheo

                STATISTIQUES :

                les plus mauvais élèves réussissent le mieux SURTOUT EN P0LiTIQUE

                POUR EUX OUI C EST LE REVE AMERICAIN UN PAYS DE 60 M COMME LA FRANCE A 10 FOIS
                PLUS DE POLITIQUES QUE LES USA AVEC LEURS 300M ;; ;; ;

                C EST DONC LE REVE FRANCAIS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! L UTOPIE FRANCE GRAND PAYS DONT L EMBLEME LE COQ CHANTE SUR UN TAS DE FUMIER (politique ) LE COQ FRANCAIS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! EST DEVENU UN MOINEAU AFFAME PAR SA PLETHORE D ELUS !!!!!!!!!!!


              • Robert GIL Robert GIL 7 mars 2015 19:36

                Le fameux rêve américain, l’époque où l’Amérique faisait rêver la moitié de la planète et même les 90% de la population. L’époque où tout était possible, et bien, savez-vous à combien étaient imposés les plus riches ? .... pour le découvrir je vous conseille cet article :
                .
                voir :
                MODELE AMERICAIN ?


                • Lediazec Lediazec 7 mars 2015 19:53

                  @Robert GIL
                  Tout d’accord avec vous : beaucoup d’impôts, pas mal de riches, une imprimante dollars de tout premier ordre, des officines polluantes partout, des petits pays à la botte, ce qui leur permettait et leur permet encore aujourd’hui de renouveler le cheptel de pauvres pris en otage afin d’alimenter guerres et conflits, car, en la matière ils sont experts les States ! Avec ça des campagnes d’intox médiatiques à effacer l’odeur incommodante du bouk dans les campagnes... Sur 248 conflits dans le monde, ils sont à l’origine de 201 ! Ou plus ! Qui peut afficher un tel ratio sans être pris pour ce qu’il est ?...

                  Ah, oui, il est beau le « rêve américain » ! 

                • lermontov lermontov 7 mars 2015 19:44

                  Il ressemble à ça, bientôt chez toi, démocratiquement comme dit Fergus.

                  http://fr.sott.net/article/24967-Traite-transatlantique-une-machine-a-exclusion-sociale


                  • Jean-paul 7 mars 2015 23:53

                    @l’auteur

                    Je pense que votre fille aurait du ecrire un article sur les USA et non vous qui seulement connaissez ce pays a travers les medias.La saison des cyclones en Floride est Aout jusqu a fin septembre quant aux crocodiles la vous m avez fait bien rire puis que cela vous freine pour aller en Floride .

                    Please listen your daughter elle revient des USA aussi c est du vecu pas du Agoravox .

                    Spartacus toujours un plaisir de vous lire ,vous etes logique .En effet avant d ecrire un article sur le reve americain qui n est pas le reve francais allez au moins visiter ce pays ,

                    Quant au reve americain c est quoi ?

                    Recevoir sa fameuse carte verte

                    Vos enfants vont a l university

                    Pouvoir s acheter sa premiere voiture neuve a credit

                    Acheter sa maison

                    Creer son entreprise

                    Chacun a un reve different

                    USA !!! USA !!!!! USA !!!! 


                  • Lediazec Lediazec 8 mars 2015 06:29

                    @Jean-paul Vous auriez pu ajouter : adhérer au KKK, sulfater du blackos comme on se débarrasse des mouches à merde (les indiens c’est déjà fait : 42 millions sur le carreau), vagabonder par milliers sans le sous dans des villes abandonnées, dormir à la fraîche par moins 30°, remercier son banquier en se prosternant devant la statue de la liberté rêvant des utopies à venir...

                    Sinon, ma fille est bien plus virulente que je ne le suis moi-même...

                  • fred.foyn Le p’tit Charles 8 mars 2015 08:47

                    Vous comparez l’incomparable...la merde et la crème fraîche...L’Amérique vit à crédit et peut donc se permettre quelques excentricités...Même la bouffe est à crédit...vous payez en fin de semaine ou de mois c’est selon...seulement pour vivre faux deux boulots...because l’accumulation des crédits fait qu’un seul job n’est pas suffisent...Un couple peut donc vivre convenablement..(regardez le nombre de chômeurs pour 350 millions d’habitants...5%)...chez nous c’est 9,5 millions pour 65 millions de Français.. ?

                    MAIS...pour vivre ce rêve il faut être Américain ou en avoir la mentalité...Posez vous la question de savoir pourquoi il y a tant d’immigration dans ce pays... ? 

                    • Lediazec Lediazec 8 mars 2015 09:32

                      @Le p’tit Charles Il est sûr et même certain qu’il est préférable d’avoir de la bonne crême fraîche à ajouter dans les carbonara que de la merde à mâchouiller sous l’dentier. Tout est question de... mentalité, et d’adaptation ! 


                    • fred.foyn Le p’tit Charles 8 mars 2015 10:33

                      @Lediazec...bof...question de point de vue en effet...mais surtout de mentalité et d’éducation..Pour certain c’est le paradis...pour moi ce fut un enfer... !


                    • Lediazec Lediazec 8 mars 2015 18:55

                      @Le p’tit Charles Vous avez eu plus de chance que ce français sans le sous tué récemment dans la rue à coups de savates par des policiers, comment dire, un brin nerveux, dont les images m’ont pétrifié. Mais, on se rassure, il n’y a pas que des français à se faire occire ou bastonner impunément...


                    • Jason Jason 9 mars 2015 11:28

                      Ah, ces pauvres américains. Comme je les plains d’habiter un pays approximatif où on ne dit pas ce qu’on fait, et où on ne fait pas ce qu’on dit. Les statistiques sont accablantes, les institutions aussi.

                      Les mentalités de ces pauvres gens qui ont des opinions sur tout, mais qui en changent tous les quarts d’heure.

                      Ce pays qui n’a jamais livré ses promesses, dans un tourbillon permanent de gâchis, de clichés, d’inculture, de bêtise vendus à grands renforts de publicité de par le monde. Fier d’une technologie de pacotille qui rend les populations aveugles sur leur propre destin.

                      Le pays le plus ennuyeux du monde, le plus irrationnel, et, partant, le plus dangereux. Quel gâchis !

                      Le rêve américain ? La réussite du petit boutiquier du XIXème siècle, bien pensant, coincé, puritain, astiqué et finalement, d’une lâcheté et d’une paresse intellectuelle insondables.

                      Ah, vraiment, je préfère la vieille Europe. Cette « Europe aux anciens parapets », comme le dit si bien Rimbaud (Le Bateau ivre).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès