Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Le « Tirage-au-saure », monstre en voie d’extinction ou nouvelle (...)

Le « Tirage-au-saure », monstre en voie d’extinction ou nouvelle espèce ? partie 2 : le contre !

 A force d’accepter les honneurs on finit par croire qu’on les mérite !

Les entretiens du Professeur VaZlin’.vazlin@laposte.net Le 24 Août 2015 N° 241

 

  • Professeur VaZlin’, revenons sur « tirer au sort nos élus ». Dans votre entretien N° 239, vous étiez « pour » ; mais à la fin vous vous disiez « contre » ! Pouvez-vous m’expliquer ?
  • Cher ami, si l’on vous proposait d’être ministre, quelle serait votre réaction ?
  • Il faut que je réfléchisse : « suis-je à la hauteur ? serais-je assez disponible ? suis-je le plus qualifié ? je peux pas vous répondre comme ça… »
  • Quel enthousiasme !! Cher ami ! quelle joie ! Allons ! Mettez vous dans la peau d’un politique : quelle aubaine ! Il sautera de jubilation ! Quelle superbe occasion, quelle belle carrière s’ouvre à lui ! Futur premier ministre peut-être ? pourquoi pas Président !.. et vous, vous vous demandez si vous êtes capables !

Capable, pas capable, ministre de ceci ou de cela ? Qu’est-ce qu’on s’en fout ! être ministre ! C’est ça qui compte !

  • Vous voyez Professeur, c’est ça qui me fait peur dans votre tirage au sort : je fréquente des gens qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, d’autres que je juge malhonnêtes, certains vraiment cons ! ou arrivistes, ou faux-jetons… je les imagine se ruer dans ce fauteuil, en avoir les yeux qui brillent de convoitise, et je me dis pourvu que le sort ne les désigne pas !
  • Cher ami vous venez d’illustrer pourquoi je ne me battrai pas pour le tirage au sort. C’est un combat perdu d’avance. Je vais faire mal au cœur à beaucoup d’amis et d’honnêtes citoyens ([i]) qui se battent pour ce tirage au sort, le plus dur n’est pas d’en démontrer les vertus, mais d’en convaincre nos concitoyens.

Et là, c’est pas gagné !

Nous voyons nos politiques grisés par le pouvoir, avides d’avantages,… on en déduit que le pouvoir grise ou corrompt ! Que nul n’y échappe !

Aparté du professeur :

Nos élus sont-ils tous mauvais ? égoïstes ? nuisibles ? bien sûr que non ! Certains maires et élus me lisent et m’écrivent. Eux aussi, comme vous et moi, ne supportent plus ce système.

L’on sent des gens honnêtes, souvent en lutte contre leurs pairs. Je sais que mes propos les blessent, parce que, comme leur valeur et leur honnêteté reste cantonnées à leur entourage, invisibles pour nous, je ne peux les extraire du sac où je mets les autres.

Qu’ils m’en excusent et surtout qu’ils sachent que je suis leur allié.

Combien de fois, parce que je critiquais des élus critiquables, ai-je du subir le : « à leur place vous feriez pareil ! »

Et en serait-il ainsi ! Si les citoyens voient la politique synonyme de pouvoir arrogant et de fond de commerce juteux, c’est que les lois le permettent.

Comme dit Etienne Chouard, « nous votons pour des maîtres et non pour des lois ! »

Si nous votions pour des lois, nous obligerions d’abord les politiques à remettre leur mandat en cause s’ils ne respectent pas leurs engagements ([ii]) et surtout à considérer comme sacro-saint l’argent public.

Si nous avions de telles lois, un Valls qui d’un claquement de doigt, Ollé ! exige un jet pour lui et sa famille ! Lui, premier ministre ! Garant de la probité de son gouvernement Ollé ! Alegria ! Tapas y moscatel ! Pompons, pompons dans l’argent public, qui le saura ?!

Mais ça c’est su, et alors, tout penaud, comme toute excuse : il s’excuse !!!!  Allez, Raus ! Dehors ! Ouste ! la loi l’aurait obligé à démissionner !

Où sont les principes, l’éthique, la déontologie si les élus ne voient aucun mal à puiser, pour eux, dans l’argent public.

La soif de privilèges a pris le pas sur la citoyenneté.

Pire, on nous en accuse :  « Ah ! c’est facile de critiquer…, si vous étiez à ma place…, et vous, que proposez-vous ? », Combien de fois avons-nous entendu de nos élus le « c’est pas facile » de Hollande ! ([iii])

Le résultat est là : devant cette suffisance, devant cette langue de bois qui laisse sans réponse, nous avons perdu confiance en nous ; nous nous sommes convaincus que confier notre destin au système électoral en place, même vicié et vicieux, est le moindre mal !

Mais ce moindre mal, de gouvernement en gouvernement n’a fait que croître jusqu’au ras le bol !

Alors ! Quelle solution puisque nous sommes piégés par ce système ?

Exiger de nous prononcer NON pour un programme (si facile à oublier), mais POUR des lois et choisir ENSUITE ceux qui les proposent et surtout qui savent qu’ils vont les subir dans toute leur rigueur !

Ça, ça ne demande aucune révolution ! Les élus en place, -ceux qui se disent honnêtes-, peuvent faire immédiatement des propositions pour de telles lois !

Ces lois ratifiées, nous voterons pour eux !

 

 

[i] Que le Professeur Etienne Chouard m’en excuse.

[ii] Comme voulu par Robespierre (il s’est fait mal voir)


Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Zolko Zolko 25 août 2015 10:45

    Ce que vous n’avez pas compris, c’est que le tirage au sort est un outil statistique. Personne ne propose de tirer au sort les ministres ou le président, mais des assemblées !!! Soit pour remplacer le Sénat, soit pour une assemblée constituante.

    Pourquoi cette désinformation ?


    • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 25 août 2015 11:09

      @Zolko

      Cher Zolko

      J’ai bien compris tout cela, je m’y intéresse depuis assez longtemps

      Lisez bien la phrase « le plus dur n’est pas d’en démontrer les vertus, mais d’en convaincre nos concitoyens. Et là, c’est pas gagné ! »

      Vous même le démontrez puisque vous êtes persuadé que je n’ai pas compris.

      Quant à »pourquoi cette désinformation ?" je="je" dois="dois" certainement="certainement" faire="faire" parti="parti">

      p>

      Merci pour votre réaction que je n’avais pas prévue et difficile à développer dans un si court entretien.

      Mais peut-être dans un futur.

      Cordialement

      Le prof


    • Zolko Zolko 25 août 2015 13:39

      @Professeur VaZlin’

      non, vous n’avez pas compris, puisque vous prenez l’exemple d’un ministre. Prenez l’exemple du Sénat, et votre démonstration sera beaucoup plus convaincante. Et si vous ne comprenez pas vous-même, vous ne risquez pas de convaincre nos concitoyens.

      Quant-à chercher à me convaincre, vous ne devez pas trainer depuis longtemps dans les cercles du tirage au sort.


    • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 25 août 2015 18:20

      @Zolko

      Cher Zolko,

      J’avoue ne pas comprendre pourquoi ma « démonstration » serait plus convaincante avec des sénateurs, mais il doit y avoir une raison.

      Et certainement ça m’aiderait à comprendre moi-même, puisque d’après vous je n’ai rien compris !

      Quant à chercher à vous convaincre ? De quoi ? Je n’ai jamais dit que j’étais contre le tirage au sort, (voir mon entretien N°239). Je dis simplement que pour le commun des mortels c’est difficile à comprendre, et que, personnellement, je cherche un moyen plus rapide pour convaincre les citoyens de foutre par terre le système actuel.

      Mais si vous croyez que vous pouvez imposer le tirage au sort facilement et surtout rapidement, je vous suis. Tenez-moi au courant.

      Cordialement

      Le prof 


    • Zolko Zolko 26 août 2015 12:07

      @Professeur VaZlin’
      "J’avoue ne pas comprendre pourquoi ma « démonstration » serait plus convaincante avec des sénateurs,« 

      Parce-que le tirage au sort ne peut être qu’un outil statistique. Il n’y a qu’un premier ministre, mais il y a des centaines de Sénateurs. Tirer au sort 1 seule personne n’a pas de sens, car là vous pouvez tomber sur un bègue, un débile, un psychopate, un ultra-timide ... et il ne pourra rien faire à son poste. Tandis que si vous tirez au sort des centaines de personnes pour une assemblée, il y aura peut-être quelques types bizarres, mais statistiquement il y aura plutôt des gens »normaux« . J’ai expliqué ça à mon fils qui me posait cette questions la semaine dernière ( »mais Papa, ton histoire du Plan-C, et si on tire au sort le président et que c’est un con, ça va pas marcher ?« ) et il a compris, lui. Alors faites un effort.

      Mais franchement, vous pensez que c’est une bonne idée de tirer au sort des ministres ? Ou le président de la république ?


       »je cherche un moyen plus rapide pour convaincre les citoyens de foutre par terre le système actuel« 

      Alors vous avez tout faux, regardez en Ukraine. C’est pas le bonne méthode, les gens ne vous suivront pas, et même moi qui suis farouchement POUR le tirage au sort je ne veut pas »foutre parterre le système« . Tout simplement car vous n’avez pas défini »le système", et que c’est la haine qui vous motive. Ce que vous semblez vouloir est d’être Calife à la place du Calife, et moi je ne veux pas de Calife du tout. C’est ça le principe du tirage au sort.

      Essayez d’être constructif, pas desctructif.


    • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 26 août 2015 17:04

      @Zolko
      Puisque c’est la « haine » qui me motive, on va en rester là.

      Dommage, moi aussi j’ai participé (modestement) au plan C d’Etienne Chouard.


    • jeffwaka jeffwaka 15 juillet 12:21

      @Professeur VaZlin’
      Mon meilleur argument pour le tirage au sort d’assemblée constituante, puis j’espère d’assemblées legislatives ! C’est que le système électif a trouvé ses limites : la mégalo ! Les français peuvent se rassembler de « droite à gauche » pour constater que la classe politique se caractérise par des « petits chefs » et non par des idées neuves ! Le système des tirages au sort donne plus de place aux idées qu’aux ego......Les « politiques » peuvent diffuser leurs idées et essayer de convaincre pour qu’elles aient plus de probabilités d’être tiré au sort ! Nos idées n’ont pas besoin de leurs ego ! ?


    • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 17 juillet 16:22

      @jeffwaka
      je suis bien d’accord avec vous. mes réticences sont autres : ce que j’écrivais dans mon entretien :

      « Je vais faire mal au cœur à beaucoup d’amis et d’honnêtes citoyens ([i]) qui se battent pour ce tirage au sort, le plus dur n’est pas d’en démontrer les vertus, mais d’en convaincre nos concitoyens.«  Et là, c’est pas gagné ! »
      à plus et cordialement
      le prof


      [i] Que le Professeur Etienne Chouard m’en excuse.


    • Zolko Zolko 25 août 2015 13:39

      non, vous n’avez pas compris, puisque vous prenez l’exemple d’un ministre. Prenez l’exemple du Sénat, et votre démonstration sera beaucoup plus convaincante. Et si vous ne comprenez pas vous-même, vous ne risquez pas de convaincre nos concitoyens.

      Quant-à chercher à me convaincre, vous ne devez pas trainer depuis longtemps dans les cercles du tirage au sort.


      • Pascal L 25 août 2015 16:19

        @Zolko
        « les cercles du tirage au sort »

        l’homme est grégaire et c’est une des raisons de la formation des idéologies. Dans chaque individu, il y a une balance entre l’appartenance au groupe et la défense de la vérité.
        Supposons qu’un des membres du groupe se mette à démontrer que le tirage au sort est une ineptie.
        Comment va réagir le groupe ? N’y a-t-il pas une autocensure qui fait que la situation ne va jamais se produire ?

        J’ai eu l’occasion de cotiser pendant quelques années à un parti politique. J’avais proposé des changements dans le programme et j’ai donc pu observer les comportements de chacun. Le moins que l’on puisse dire est qu’un parti politique n’est jamais un lieu de réflexion, sauf peut-être sur la stratégie de conquête du pouvoir, mais surtout pas sur les programmes. Les mécanismes permettant le maintien de l’existence du groupe sont extrêmement puissants.

      • beo111 beo111 25 août 2015 16:32

        Pour info, pour ceux qui ont déjà suffisamment discuté du tirage au sort pour vouloir l’ expérimenter, la démocratie réelle présentera des listes tirées au sort aux prochaines régionales. Pour en savoir plus plus vous pouvez vous abonner à son info-lettre.



      • Zolko Zolko 25 août 2015 17:01

        @Pascal L

        « Supposons qu’un des membres du groupe se mette à démontrer que le tirage au sort est une ineptie. Comment va réagir le groupe ? »
        C’est arrivé, il s’appelait Jacques Roman, et tout le monde a débattu avec lui car ses arguments étaient bons. Ca nous avait permis de progresser, de spécifier les modalités, d’affuter nos arguments, et lui a fini par admettre que dans certains cas, le tirage au sort serait bien.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès