Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Les Chinois boycottent, encourageons-les !

Les Chinois boycottent, encourageons-les !

Si le titre se veut quelque peu provocateur, le sujet, lui, relève de l’attitude critique constructive la plus sérieuse à l’endroit du modèle de la grande distribution, invention nationale en bonne voie d’exportation mondiale. Il est temps de contester la domination outrancière de cette mécanique mercantile implacable, mais pas invincible, contrairement aux apparences.

Ironie du sort, même s’il fallait s’y attendre, certains Chinois manifestent à l’endroit de la France et encouragent au boycott des produits français et s’en prennent plus précisément à l’emblématique marque de la grande distribution, Carrefour. Nous les soutenons dans leur démarche, mais pour des raisons qui bien évidemment n’ont aucun rapport. En effet, certains Chinois pensent que la marque en question soutient le Tibet dans sa lutte pour l’autonomie, on croit rêver, non ? Les dirigeants de ladite enseigne se sont empressés de démentir cette rumeur et d’affirmer leur plein soutien au déroulement des JO en Chine, ce dont nous ne doutions pas, à l’inverse d’une partie de l’opinion publique chinoise très bien renseignée  ! On nage en plein ridicule... Mais rebondissons.

Non, si nous soutenons ce mouvement de boycott à l’encontre du monstre sacré de la grande distribution, constructeur en chaîne de temples dédiés à la consommation de masse, qui exporte son modèle à travers le monde, c’est pour les raisons bien connues de tout citoyen bien documenté sur ce sujet. Christian Jacquiau, dans son ouvrage consacré au système incriminé Les Coulisses de la grande distribution, démonte parfaitement les mécanismes aux effets pervers invraisemblables puisque même les produits étiquetés commerce équitable n’y échappent pas, un comble. A savoir, concentration, pollution, chômage, droit du travail démantelé, produits absurdes et nocifs (surtout au plan alimentaire), gaspillage, consommation irresponsable, scandale des marges arrière, etc., la liste est non exhaustive.

Mais, le plus grave, et chaque citoyen aura pu s’en rendre compte à ses dépens, c’est que nos existences au quotidien sont envahies par ce type de commerce, laissant un goût amer d’une servitude insurmontable. Notons aussi que la France est le pays maître en la matière, tant est si bien que très peu d’alternatives sont envisageables sans une certaine surface financière ou alors en déployant des trésors d’inventivité et autres stratégies engagées. En effet, les Amap n’existent pas partout, ne sont pas à la portée de toutes les bourses et sont victimes de leur succès.

Alors, nous ne sommes plus que des consommateurs captifs pris dans un tourbillon absurde dont les grandes surfaces sont la pierre angulaire ! Aussi, tant que faire se peut, boycottons ce système qui nous est totalement imposé, faisant de nous tous des sujets dépendants, véritables toxicomanes d’une consommation sans queue ni tête ! Au final, avec ce modèle, tout le monde est perdant à l’exception notoire des dirigeants et actionnaires de ces enseignes !

Il est temps que chacun réalise le rôle qu’il peut avoir dans l’évolution vers un modèle alternatif, réfléchi, faisant appel à nos créativités diverses. Si chacun, à son échelle, décidait par exemple de faire le bon choix quand il s’avère possible et de se détourner de ces géants envahissant et avilissant, alors le poids serait réel ! Nous, consommateurs avons ce pouvoir de boycotter les enseignes de la grande distribution, avons la possibilité de faire pression pour que ce modèle évolue vers un rapport plus équitable, tant à l’endroit des consommateurs que celui des producteurs. Tous otages que nous sommes, transformons-nous en acteurs responsables d’une économie nouvelle, car, contrairement aux apparences, les cartes sont entre nos mains. Prenons la mesure de ce qui nous attend si les propositions de la commission Attali pour la libération de la croissance - ce dogme qui touche à sa fin - étaient mises en place, faisant encore grandir l’hydre en question ! L’argument en faveur de la baisse des prix n’est que chimère, l’actualité en est la preuve, le système est décidément pervers.

Des voix s’élèvent déjà, utopie que cela, oui mais « utopie-concrète » pouvons-nous rétorquer ! Un bref survol de l’Histoire suffira aux plus sceptiques pour qu’ils prennent la juste mesure de cette arme citoyenne que représente le boycott. Souvenons-nous du Mahatma Gandhi, de ce petit être si frêle, mais si fort qui, au milieu du siècle dernier, fera plier l’Empire britannique drapé du sens aigu de la justice encore aujourd’hui sans équivalent !

 

Hans Lefebvre

 

  • Christian Jacquiau, Les Coulisses du commerce équitable. Mensonges et vérités sur un petit business qui monte, Mille et une nuits, Paris, 2006.

    Les Coulisses de la grande distribution, Albin Michel.


Moyenne des avis sur cet article :  4.09/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Gandalf Tzecoatl 7 mai 2008 12:59

    Vous relevez une certaine connivence contre le marchand de jambon à +44%, mais que les choses soient claires, ça s’arrête là.


    • manusan 7 mai 2008 13:26

      2 directeurs de carrefour en Chine, m’ont confirmé une chose incroyable : le groupe Carrefour Chine est une joint-aventure composée de 49% de Carrefour France et 51% de l’ALP (Armée de Libération du Peuple).

      Depuis plus de 3 semaines, on a en chine des gens qui se réclame nationaliste et qui boycotte un groupe lié à leur armée !!!!!

      C’est à mourrir de rire.

      Loin de penser que ces supporteurs sont stupides (quoi que), la preuve en est qu’ils sont incroyablement ignorant du monde qui les gouverne, et plus inquétant, de plus en plus incontrolable.

      au passage, personne ici (en Chine) n’est au courant que les japonais ont accueilli les supportaires olympique chinois en leur balançant des poubelles sur la tête, et qu’ils ont été accueilli en Corée comme "barbares chinois" voir quasi criminels.

      http://www.rue89.com/chinatown/la-flamme-olympique-reveille-les-tensions-chine-coree-du-sud

      Le résultat de toutes cette histoire : moins de droits de l’homme en Chine, plus de nationalisme, et une vision des chinois quasi facho (bon pour la politique sarko d’immigration ça encore)

      En fait ici tout le monde s’en fous royalement de cette histoire et va acheter le riz à Carrefour car il est moins chère qu’ailleurs.

      en tout cas bon article


      • Tarouilan Tarouilan 7 mai 2008 18:00

        Par contre il y a une réalité, qui n’est pas virtuelle... tout ce battage a entrainé des conséquences génantes, il est temps de calmer ce jeu stupide :

        J.O. ou Tibet

        Il existe deux types de visas pour les étrangers qui travaillent en Chine ou commercent avec l’Empire du Milieu : un visa de travail longue durée en bonne et due forme, difficile à décrocher et appelé visa Z. Mais surtout, le fameux visa F dit plus familièrement visa de business. Aaaah, le visa F… Fort pratique, il était jusqu’ici délivré pour un an avec des entrées multiples, faisant le bonheur des entrepreneurs étrangers basés dans la région administrative spéciale de Hong-Kong et qui multiplient les allers-retours en Chine. Il remplissait aussi et accessoirement de joie de nombreux petits malins qui, eux, vivent en République Populaire, se soignent dans ses hôpitaux, empruntent ses transports en communs, voire se forment dans les universités chinoises. Il faut en effet savoir que le visa F exonère de facto d’impôts chinois ses heureux bénéficiaires. Pour le décrocher, rien de plus simple. Plutôt que de faire la queue des heures durant dans une administration, il suffisait de se rendre dans une agence de voyage, de préférence à Hong-Kong, et de débourser une centaine d’euros. Le tour était joué, l’agence prenant alors en charge l’intégralité des formalités. Sans jamais poser de questions, il va de soi.

        Voilà que les autorités chinoises ont brisé cette belle harmonie assurant bonheur et prospérité à de nombreux étrangers. Exit la filière hong-kongaise puisqu’il faut dorénavant prendre l’avion pour aller demander son visa F dans son pays d’origine. Autre (très) mauvaise surprise : depuis le début du mois d’avril, ce type de visa est dorénavant délivré pour une durée de 30 jours avec une entrée simple, voire double. Pas plus ! D’où les protestations de la Chambre de commerce de l’Union européenne ou de plusieurs industriels européens et américains qui espèrent que tout reviendra à la normale après les JO. Ces mesures sont en théorie sensées redevenir plus flexibles passé le mois d’octobre 2008 qui marque la fin des jeux paralympiques.

        Ce tour de vis s’inscrit dans un mouvement plus large de durcissement de la tolérance à l’encontre des étrangers qui prévalait jusque-là en Chine. L’ambassade de France à Pékin a d’ailleurs jugé utile de prévenir ses ressortissants français en ces termes sur son site web le 21 avril : « dans le cadre d’une mesure de portée générale, les autorités chinoises appliquent actuellement de manière plus rigoureuse qu’auparavant la réglementation relative au séjour des étrangers sur le territoire chinois (obtention et renouvellement de visas, enregistrement auprès de la police, contrôles d’identité, etc.). Nos compatriotes sont donc invités à s’assurer de la régularité de leur séjour en Chine, et, le cas échéant, à prendre toute mesure utile afin de régulariser leur situation

         


      • manusan 8 mai 2008 13:55

        pour les visa de Hong kong tout rentre dans l’ordre à la fin des JO, autour d’octobre novembre normalement. Rien à voir avec les évênements autour de la flamme c’était déjà prévus de limiter les visa pour l’année des JO.


      • LE CHAT LE CHAT 7 mai 2008 13:55

        200 % d’accord avec vous

        tout le monde en france s’en tape que carrefour fasse plus ou moins de bénéf en chine avec des salariés chinois en vendant des produits chinois ! alors l’armée du peuple .....

         


        • manusan 10 mai 2008 11:05

          Je serais curieux de connaitre la nationalité des actionnaires chez Carrefour, par contre étrangement rien coté AUCHAN à Shanghai.


        • hans lefebvre hans lefebvre 9 mai 2008 21:03

          Entendu une chronique ce matin sur france Info, des petits producteurs ont décidé de ne plus soumettre leur production aux grandes surfaces, un boycott en bonne et due forme, ça fait du bien.....


          • Thoth 11 mai 2008 19:12

            Ce 11 Mai...Je viens de suivre un reportage sur la 6, concernant les français qui ont faim et font les poubelles de la grande distribution à la recherche de nourriture. Certains d’entre vous l’ont peut-être suivi également. Pour ceux qui ne l’ont pas vu, sachez que ces grandes surfaces balancent chaque jour à la poubelle des dizaines de kilos de toutes sortes d’aliments, bons à consommer, mais dont la date de péremption est atteinte, sans pour cela que le produit soit avarié. Le plus horrible est que la grande surface inonde ces produits d’eau de Javel pour les rendre inconsommables. Hypocritement, les responsables affirment que c’est par mesure d’hygiène. La réalité, c’est que ces salopards (il n’y a pas d’autres mots) préfèrent voir ces personnes crever de faim plutôt que de les laisser se servir. De toutes manières, les produits sont destinés à être détruits. Mais la politique de ces grandes surfaces c’est le fric ! On le voit bien depuis le début de l’année, avec l’augmentation des prix sous de faux prétextes comme la raréfaction des matières premières. Alors ce n’est pas la peine de nous emmener du côté de la Birmanie, la dictature du pognon est déjà dans la place, chez nous, et rien n’est fait pour y remédier. Je doute fort qu’un jour les ONG se soucient de ce qui se passe dans notre pays. Vaut mieux faire parler de soi à l’extérieur : c’est plus exotique et cela fait voir du pays !


            • hans lefebvre hans lefebvre 11 mai 2008 21:11

              Effectivement, cette pratique abjecte est connue, elle démontre parfaitement le cynisme de certaines enseignes qui, sous des prétextes fallacieux empêchent un comportement de survie qui lui démontre l’absurde des notre univers de consommation. A ce sujet, autre reportage vu hier sur la Grande Bretagne, pays Européen qui gaspille le plus les aliments, on peut y voir une personne récupérer les aliments jeter à la poubelle et qui déclare vivre ainsi. Pourtant, jusqu’à preuve du contraire notre système pourrait alimenter les plus démunis sans qu’ils aient besoin de fouiller les ordurees, pays du sud compris (cf.les démonstrations claires de Jean Zieggler).

              Notre monde est devenu fou, il faut être aveugle pour ne pas le voir !


            • Thoth 12 mai 2008 14:20

              Salut Hans ! Merci d’ajouter votre propre commentaire au mien. Une chose encore : avant hier, je crois, nous avons vu des pêcheurs intercepter un camion de poissons congelés venant d’un pays du nord et qui jetaient son contenu sur la chaussée pour protester contre les quotas imposés en France. Ces idiots pouvaient très bien distribuer ce poisson à des nécessiteux au lieu de le détruire. Parfaitement écoeurant ! C’est vrai que la France est devenu un pays de pleurnichards et de gaspilleurs soigneusement entretenus dans ces sentiments par certains syndicats qui ne rendent pas compte du tort qu’ils font au pays. Mais leur idéologie passe avant la notion de patriotisme. Jeter de la nourriture alors que chez nous, il y a des gens qui ne mangent pas à leur faim, c’est vraiment dégueulasse. Qu’on ne vienne pas nous donner des leçon de morale, après ce que nous voyons à la télé ! Ce sont ces mêmes moralisateurs qui, dans l’ombre, tirent les ficelles des marionnettes qui bêlent devant les caméras. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès