Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Les Controverses d’une Neuroscience Passée Inaperçue

Les Controverses d’une Neuroscience Passée Inaperçue

   Notre cerveau n’est plus un mystère pour la science. Malgré son extrême complexité faisant de lui l’organe le plus difficile à cerner, des neuroscientifiques sont parvenus à maîtriser de plus en plus son fonctionnement ainsi que la configuration des ondes cérébrale que notre matière grise génère afin de créer des ondes cérébrales artificielles. Les travaux que les chercheurs ont entrepris n’ont pas été vains. En plus d’être en mesure de savoir à quoi corresponds, chacune des zones du cerveau, ils sont à présent capables d’agir sur l’énergie qui se libère de la matière grise d’une personne. Ils peuvent ainsi activer des zones au repos et endormir des zones éveillées, mais aussi provoquer un état de stress ou bien inhiber le langage d’une personne.

 Le pionnier en la matière est le neurophysiologiste José Manuel Delgado. Célèbre pour sa démonstration de « mind control » sur un taureau, il est parvenu à piloter électroniquement un taureau en empêchant ce dernier de foncer sur le toréador. Tout au long de sa carrière, ses recherches l’ont conduit à chercher les mécanismes visant à contrôler aussi bien l’esprit des animaux que celui des humains. Il est également le premier neuroscientifique à avoir provoqué, à l’aide de stimulations électriques, l’agressivité de singes et de chats de laboratoire. Certaines zones du cerveau de ces êtres vivants avaient été activées afin de produire cet effet. Cette étude peut faire l’objet de vives critiques car au lieu de tenter d’éradiquer des pulsions agressives et primitives d’un être vivant, le neuroscientifique les déclenche délibérément à distance sur des êtres sans défense. Au lieu d’induire un peu plus de gaité chez ces animaux, le neurophysiologiste José Manuel Rodriguez Delgado s’est donc contenté de les rendre violents.

 De plus, il stipule dans un extrait de son ouvrage de 1972 Le Conditionnnement du Cerveau et la Liberté de l’Esprit retraçant des pratiques scientifiques apocryphes sur des êtres humains que « Chez une autre malade, la stimulation d’une zone similaire du thalamus produisit une expression de peur caractéristique ; elle tournait la tête, explorant des yeux la chambre. Quand on lui demanda ce qu’elle faisait, elle répondit qu’elle sentait une menace et pensait que quelque chose d’horrible allait arriver. Cette sensation de crainte était ressentie comme réelle et elle avait une prémonition d’un désastre imminent de cause inconnue. L’effet se produisit régulièrement à des jours différents et ne fut nullement affecté par l’introduction d’une caméra et de projecteurs destinés à filmer l’observation. L’activité motrice de la malade et le choix des mots variaient en fonction du contexte de l’environnement mais l’expression faciale et la sensation aiguë d’une peur imprécise, inexplicable mais réelle, demeurèrent inchangées après plusieurs stimulations. » Ces expérimentations ont plongé, à maintes reprises, une personne malade dans un état d’angoisse. Les cobayes choisis étaient, tous, des individus malades, c’est-à-dire des personnes vulnérabilisées par une maladie susceptible de s’aggraver par ce genre de protocole expérimental périlleux.

 N’accordant aucune importance à la neuroéthique, José Manuel Rodriguez Delgado a continué dans sa lancée. Après avoir implantée, lors d’une opération chirurgicale, des électrodes sur des malades, Delgado et ses collègues se sont livrés à des expérimentations douteuses. Le fait que ces neuroscientifique aient, au cours des années 60, inhibé la parole, bloqué les mécanismes de la pensée, déclenché des souvenirs, provoqué le rire, l’amabilité et même des hallucinations chez des sujets malades pose réellement problème. Quels intérêts les scientifiques ont-ils trouvé à générer les hallucinations, chez des personnes ? Les hallucinations figurent parmi les symptômes de certaines pathologies. Est-ce vraiment une recherche qui a eu pour enjeu d’améliorer la condition humaine, son bien-être, c’est-à-dire en cherchant un moyen de soigner ses maux ou bien ces recherches détériorent-elles la situation d’une personne malade en créant ses lots de problèmes inattendus ? Les manipulations du système cérébral d’une personne en générant chez elle des états de souffrance en lui court-circuitant le fil de ses pensées ou, toujours par le biais de stimulation électrique, l’empêchant de parler ne semblaient pas déranger les instances judiciaires des années 70. Est-ce bénéfique pour un être humain de se voir ôter certaines facultés vitales même si cela se déroule dans le cadre de tests temporaires ? Nous sommes donc très loin de l’humain amélioré vanté par les nouveaux promoteurs du transhumanisme.

 En ce qui concerne la possibilité de « bloquer les mécanismes de la pensée, inhiber la parole etc », de multiples craintes vont naître de la part de n’importe quel penseur. Dans un Etat comme la France, il est, à priori, peu probable que ce genre de dispositif déshumanisant soit mis en place mais qu’en est-il d’un régime autoritaire ? Les dissidents et autres lanceurs d'alertes seront-ils épargnés dans un avenir proche par ce genre de mesure ? Quel sort leur sera réservé si l’Etat emploie ces découvertes scientifiques à des fins répressives, c’est-à-dire pour faire taire un Snowden en puissance ? Les dérives n’émaneraient pas automatiquement des Etat policiers. Certaines sectes intra-mondaines pourraient s’accaparer ces avancées techniques afin de les utiliser sur des civils jugés arbitrairement néfastes. Une nouvelle forme de criminalité risquerait d'émerger. Or, à l'heure actuelle, le Droit ignore l'existence de ce genre d'expérimentation qui, comme bons nombres de découvertes scientifiques, sortira un jour du laboratoire qui l'a vu naitre. 


Moyenne des avis sur cet article :  2.55/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 26 septembre 08:22

    « ... l’existence de ce genre d’expérimentation’...) sortira un jour du laboratoire qui l’a vu(e) naître. »


    Vous savez, la lobotomie est toujours pratiquée.


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 26 septembre 08:24

      @Jeussey de Sourcesûre

      je ne voulais pas parler de manipulations médiatiques, mais de neurochirurgie.

    • DTC (---.---.154.136) 26 septembre 08:36

      Y’a-t-il l’obligation de bidouiller dans la tête des gens (neurochirurgie) pour les manipuler ?


      • epicure 26 septembre 22:35

        @DTC

        préjugés, stéréotypes
        séduction
        chantage, menace
        culpabilisation
        valorisation de l’appartenance au groupe et dévalorisation de l’appartenance à l’exogroupe
        désir d’appartenance au groupe.
        théorie de l’engagement
        etc...

        il y a plein de moyens de manipuler les gens, de bidouiller leur tête sans y pénétrer physiquement.


      • andromerde95 26 septembre 22:59

        @epicure
        en fait la plupart des choses que tu édictes, ne sont aucunement des stratégies de manipulation, mais juste des choses qui gênent ton idéologie... bref tu manipules encore.


        sinon le marché pénètre complètement l’homme dans la société moderne et individualiste que tu vantes

      • epicure 27 septembre 04:12

        @andromerde95

        tiens un ignare menteur qui vient encore s’introduire dans une discussion qui dépasse son niveau .....
        Ah moins que ce ne soit qu’un générateur de phrases aléatoires, au moins ce serait plus compréhensible.


      • andromerde95 27 septembre 16:33

        @epicure bref aucun argument de ta part... ce qui prouve bien que t’es un ignare menteur. 


      • epicure 27 septembre 19:13

        « @andromerde95

        me copier ne te rendra pas plus intelligent ou véridique.
        Pas capable de me répondre avec des phrases qui ont du sens par rapport à ce que je dis.

        C’est toi l’ignare menteur, puisque ce que tu dis sur la manipulation est une grosse stupidité comme d’habitude puisque tu ne sais pas ce dont tu parles.

        Comme le gros ignare malhonnête que tu es tu réfutes des connaissances de bases sur le sujet, comme d’habitude. Tes propos ne reposent sur rien, ce ne sont que des mensonges
        Mais moi au moins je peux prouver ce que je dis...

        il suffit de taper dans son moteur de recherche »manipulation chantage culpabilisation" pour constater que je dis vrai et que toi tu es un gros crétin menteur, et donc un manipulateur.

        Chaque fois la culpabilité ou le chantage sont mis en avant comme technique de manipulation essentielles.

        Ce qui fait que ta dénégation est un gros mensonge !
        Encore une fois.

        Donc évites de t’introduire dans des discutions qui dépassent ton niveau de connaissance.


      • andromerde95 27 septembre 19:18

        @epicure
        « me copier ne te rendra pas plus intelligent ou véridique.

        Pas capable de me répondre avec des phrases qui ont du sens par rapport à ce que je dis.

        C’est toi l’ignare menteur, puisque ce que tu dis sur la manipulation est une grosse stupidité comme d’habitude puisque tu ne sais pas ce dont tu parles. »


        où sont les arguments ?


        « Comme le gros ignare malhonnête que tu es tu réfutes des connaissances de bases sur le sujet, comme d’habitude. Tes propos ne reposent sur rien, ce ne sont que des mensonges
        Mais moi au moins je peux prouver ce que je dis... »


        démontre ce que tu avances.


        « il suffit de taper dans son moteur de recherche »manipulation chantage culpabilisation » pour constater que je dis vrai et que toi tu es un gros crétin menteur, et donc un manipulateur.« 


        je ne trouve pas ce que tu dis.



         »Chaque fois la culpabilité ou le chantage sont mis en avant comme technique de manipulation essentielles.« 


        moi je ne te parlais pas de chantage et de culpabilité.


         »Ce qui fait que ta dénégation est un gros mensonge !
        Encore une fois.

        Donc évites de t’introduire dans des discutions qui dépassent ton niveau de connaissance."


        non je m’introduirais systématiquement pour t’humilier.



      • epicure 27 septembre 20:15

        @andromerde95

        "

        je ne trouve pas ce que tu dis.

        « 
        ben oui tu es un menteur manipulateur donc tu ne dis que des mensonges,. Tu ne trouves pas parce que tu ne veux pas trouver ce qui prouverait que tu es un menteur.

        Si tu n’es pas capable de taper trois mots et lire le résultat de la recherche, c’est qu’en plus d’être un ignare menteur tu es un crétin.

        Ce n’est pas en alignant des sornette, des stupidités, des contre vérités, la négation des connaissances sur les sujets dont je parle , que tu pourras m’humilier.IL faudrait que tu sois capable d’aligner des propos qui sont hors de ton niveau, c’est à dire cohérents et intelligents.

        C’est toi qui t’humilies en te montrant comme le gros crétin ignare menteur que tu es.

        pour prouver que tu es un menteur :

        http://www.la-psychologie.com/manipulation.htm

         »
        Les manipulateurs se cachent sous de multiples visages. Ils sont aussi difficiles à identifier parce que leurs procédés aboutissent tous à activer une ou plusieurs règles implicites régissant les rapports sociaux ou des dispositions « naturelles » telles que la culpabilité,
        "
        Donc ils parlent bien de la culpabilité comme moyen de manipulation.

        Ceci prouve que tu es un menteur et un crétin.

        EN niant que la culpabilité est une méthode de manipulation tu mens et tu prouves que tu es un menteur.

        Bref en voulant me contredire c’est toi qui te fais humilier.

        Car tes mensonges ne peuvent impressionner que d’autres crétins comme toi.


      • andromerde95 27 septembre 20:32

        @epicure dans ton lien je trouve nul part tout ça : 

        « préjugés, stéréotypes
        (...)
        valorisation de l’appartenance au groupe et dévalorisation de l’appartenance à l’exogroupe
        désir d’appartenance au groupe. »

        bref tu t’humilies tout seul !

      • epicure 28 septembre 19:20

        @andromerde95

        De toute façon tu ne trouves rien alors ce n’est pas un argument.

        Et tu as démontré par A+B que tun ’y connaissais rien au sujet.

        En plus ceux ci font partie de la manipulation, propagande de groupe, cela inclut aussi la publicité ( « ça fait bien d’avoir la bonne marque, ceux qui ne l’ont pas sont des loosers » ), et certaines idéologies.

        Pour trouver il suffit de chercher : « valorisation de l’appartenance au groupe manipulation secte »
        et on trouve !
        comme quoi tu es bien un crétin menteur.

        par exemple

        http://1libertaire.free.fr/ManipulationMentale02.html.

        "
        Même s’ils en ignorent les théories, les groupes sectaires « jouent » avec le psychisme. Certains mécanismes psychologiques, inhérents à tout individu, vont être exploités et renforcés afin de créer des conditions de vulnérabilité. Ainsi, les groupes sectaires vont tirer profit des pouvoirs de la séduction et de la tendance au transfert, entretenir certaines peurs et inquiétudes, multiplier les promesses et certitudes, développer la culpabilité et valoriser en félicitant et glorifiant. De même, les sectes vont s’appuyer sur certains besoins psychologiques de tout individu : le besoin de sécurité, d’appartenance à un groupe, d’estime et de reconnaissance de soi, de réalisation de soi. Profiter des tendances et des prédispositions psychologiques de chacun garantit engagement, soumission, acceptation et dépendance.
        "

        On retrouve les éléments que j’ai exposé .

        Entretenir certaines peur, et le chantage c’est proche comme démarches, ce sont des variations.

        la valorisation d’appartenance au groupe et la dévalorisation de l’exogroupe ne font que jouer sur e besoin d’estime et de reconnaissance.

        La bible et le coran sont pleins de versets jouant sur ce registre. Les sectes en sont friandes. les régimes totalitaires aussi.

        Bref tout ce que tu fais en me répondant c’est de t’humilier en montrant que tu n’y connais rien, et en plus tu es de mauvaise foi.


      • andromerde95 28 septembre 19:46

        @epicure
        « De toute façon tu ne trouves rien alors ce n’est pas un argument.

        Et tu as démontré par A+B que tun ’y connaissais rien au sujet. »

        bref le gaucho trouve que c’est un argument de sa part le fait de donner un lien où on trouve rien de ce qu’il dit dedans.


        « En plus ceux ci font partie de la manipulation, propagande de groupe, cela inclut aussi la publicité ( « ça fait bien d’avoir la bonne marque, ceux qui ne l’ont pas sont des loosers » ), et certaines idéologies. »

        la publicité est là pour éveiller les désirs personnels égoïstes et pulsions égoïstes personnelles.

        personnel=/=groupe.


        « Pour trouver il suffit de chercher : « valorisation de l’appartenance au groupe manipulation secte »
        et on trouve !
        comme quoi tu es bien un crétin menteur.

        par exemple

        http://1libertaire.free.fr/ManipulationMentale02.html.

         »
        Même s’ils en ignorent les théories, les groupes sectaires « jouent » avec le psychisme. Certains mécanismes psychologiques, inhérents à tout individu, vont être exploités et renforcés afin de créer des conditions de vulnérabilité. Ainsi, les groupes sectaires vont tirer profit des pouvoirs de la séduction et de la tendance au transfert, entretenir certaines peurs et inquiétudes, multiplier les promesses et certitudes, développer la culpabilité et valoriser en félicitant et glorifiant. De même, les sectes vont s’appuyer sur certains besoins psychologiques de tout individu : le besoin de sécurité,d’appartenance à un groupe, d’estime et de reconnaissance de soi, de réalisation de soi. Profiter des tendances et des prédispositions psychologiques de chacun garantit engagement, soumission, acceptation et dépendance. 
        «  »

        On retrouve les éléments que j’ai exposé .« 


        tiens tu changes de lien et tu sors un lien engagé idéologiquement et politiquement lol ! 

        ton lien confirme ce que je dis : le besoin d’appartenance à un groupe, d’estime et de reconnaissance de soi est le plus fort dans les sociétés individualistes.

        quand l’individu n’a plus de groupe à cause de l’individualisme qui détruit les groupes, il aura un manque de groupe, ainsi il aura un désir d’appartenance à un groupe et du coup on pourra d’avantage le manipuler.


        enfin le besoin d’estime et reconnaissance de soi est un besoin individualiste car »soi« = son INDIVIDU et sa PERSONNE uniquement.

        et le besoin de sécurité est un besoin motivé par l’intérêt personnel.



         »Entretenir certaines peur, et le chantage c’est proche comme démarches, ce sont des variations.

        la valorisation d’appartenance au groupe et la dévalorisation de l’exogroupe ne font que jouer sur e besoin d’estime et de reconnaissance.« 


        non quand on valorise un groupe, on ne valorise pas son individu et sa personne, mais quelque chose au-dessus, donc ça n’a rien à voir avec le désir de reconnaissance et d’estime.



         »Bref tout ce que tu fais en me répondant c’est de t’humilier en montrant que tu n’y connais rien, et en plus tu es de mauvaise foi."


        bref au final c’est toi qui t’es fais encore humilier, tu crois m’humilier mais chacune de tes conneries se retourne contre toi et ça sera toujours ainsi. tu fais de la branlette intellectuelle.


      • epicure 29 septembre 18:22

        @andromerde95

        Pa la peine d’étaler ton ignorance tu n’y connais rien, tu n’y comprends rien.

        Tes seuls arguments sont fallacieux , c’est à dire qu’ils reposent sur ton ignorance rance.
        J’ai déjà montré par de deux que tu ne disais que des mensonges pour me contredire. Il n’y a rien à rajouter.
        SI tu veux rien comprendre parce que c’est au dessus de ton niveau, c’est ton problème pas le mien.

        SI tu aimes te faire manipuler parce que tu es incapable de détecter une technique de manipulation , et parce que tu aimes rester prisonnier de ton ignorance, c’est ton problème.

        Que tu ajoutes une réponses ou que tu ne répondes pas, c’est exactement pareil, on en apprendra autant, c’est à dire rien.


      • andromerde95 29 septembre 19:20

        @epicure
        « Pa la peine d’étaler ton ignorance tu n’y connais rien, tu n’y comprends rien.

        Tes seuls arguments sont fallacieux , c’est à dire qu’ils reposent sur ton ignorance rance.
        J’ai déjà montré par de deux que tu ne disais que des mensonges pour me contredire. Il n’y a rien à rajouter.
        SI tu veux rien comprendre parce que c’est au dessus de ton niveau, c’est ton problème pas le mien.

        SI tu aimes te faire manipuler parce que tu es incapable de détecter une technique de manipulation , et parce que tu aimes rester prisonnier de ton ignorance, c’est ton problème.

        Que tu ajoutes une réponses ou que tu ne répondes pas, c’est exactement pareil, on en apprendra autant, c’est à dire rien. »


        bref t’as aucunement répondu à ce que j’ai dis !

        là encore, je vais me répéter : développe et argumente pour prouver que tes affirmations, anathèmes, injures et insultes à mon encontre sont véridiques.


      • epicure 30 septembre 03:49

        @andromerde95

        C’est quoi cette mauvaise odeur d’ignorance, de bêtise, de mauvaise foi, de mensonge ?

        mais c’est l’odeur de l’andromerde !


      • andromerde95 30 septembre 14:36

        @epicure
        ça c’est de l’argumentation !


      • epicure 30 septembre 17:25

        @andromerde95

        il faut se mettre à ta hauteur pour te répondre, c’est à dire en dessous de la semelle, là où l’andromerde s’incruste.


      • howahkan howahkan 26 septembre 10:40

        la science moderne depuis les Grecques n’a absolument pas pour but le bien de l’humanité ,elle est un instrument de pouvoir ...qui sert aux plus déments d’entre nous , ces escrocs malades mentaiux pour qui on vote car on ne sait pas quoi faire d’autre tous en compétition dont en combat les uns contre les autres car que vais je faire seul devant le maître qui a argent, armée , police, médias, usines, assurances, pétrole, énergie, ministère de la punition par les riches pour les pauvres etc

        Sur la profondeur du cerveau, ces gens ne savent quasiment rien jusque quelques trucs pour contrôler éventuellement.. 

        La science donc la pensée n’a pas accès au reste, au zone qui ne fonctionnent plus, etc à la profondeur de ce qui se passe au delà de la pensée dans nos cerveaux...

        L’Origine a mis une barrière infranchissable dans le sens pensée vers L’Origine..donc science vers L’Origine au delà du temps, par contre dans l’autre sens L’Origine peut toucher les parties du cerveau qui ne marchent en général plus..

        La pensée et donc la science surtout celle du présent, n’ont rien à faire dans ces régions ou la vraie vie est..

        pensée et sens sont des moyens, avoir cru autre chose rend fou tous ceux qui touchent ce sujet ,car rien ne se passe...sauf mes désirs contrariés qui rendent fou...

        bon etc..

        un sujet d’une vie parmi d’autres ne se ose pas sur avox en 20 lignes ni même 300 000 0000

        La vie , le sens qui est le contentement et cette présence étrange comme elle le veut de L’Origine entre autre est là potentiellement pour tous et tous nous avons les moyens pour cela en chacun...les plus tarés-ratés inclus ...

        Mais ceci est une autre histoire car "je ne peux l’atteindre...

        un paradoxe absolu a comprendre par chacun..personne ne va faire cela pour vous car c’est impossible, impossible comme de manger moi pour faire survivre ceux qui vont mourir de faim aujourd’hui ,entre autre parce que nous sommes devenus des déments

        respect et robustesse..


        • gaijin gaijin 26 septembre 12:36

          @howahkan
          salut
          « ,elle est un instrument de pouvoir ...qui sert aux plus déments d’entre nous ...... »
           smiley
          pas mieux


        • Alren Alren 26 septembre 16:34

          @howahkan

          L’Origine a mis une barrière infranchissable dans le sens pensée vers L’Origine.

          Ce que vous appelez « Origine » c’est ce que d’autre appelle « Dieu » ?
          En ce cas pourquoi ne pas dire « Dieu » ?

          On voit bien encore une fois, à travers votre propos, que la religion n’aime pas la science qui l’a toujours fait reculer avec son fatras de superstitions négatives : « la main gauche est la main du Diable » et « les gauchers sont maudits ainsi que les roux, on peut couper un bras en Afrique à un albinos » ... Non les éclairs ne sont pas les javelots de Zeus etc.

          La religion n’aime pas la science : c’est bien sur l’arbre de la connaissance qu’Ève, la femme perverse, a cueilli la pomme qu’elle a fait aussi manger à son pauvre nigaud d’Adam provoquant leur éviction du paradis terrestre.

          La science est un outil dont on peut se servir pour le bien (guérir les maladies) ou pour le mal (« améliorer » les techniques guerrières). Elle n’est pas intrinsèquement mauvaise.


        • Jean Keim Jean Keim 27 septembre 09:04

          @howahkan
          Bonjour Dan,

          Effectivement nous constatons que la science dans l’utilisation de ce qu’elle produit sert souvent le pouvoir comme l’a fait et le fait encore toutes les religions, mais je ne crois pas que la science doive se donner comme but de servir le bien, d’une part parce qu’elle ne sait pas vraiment de quoi il s’agit (qui le sait ?), et d’autre part en s’orientant dans une direction elle perdrait sa liberté qui n’est pas dans le choix.
          Chaque découverte est récupérée par des gens avides comme par des gens intègres, les premiers néanmoins sont de par leur nature les dominants.
          La science et la spiritualité sont finalement une même quête mais avec une sensibilité différente.
          Plus un esprit se cherche et moins il trouve à quoi s’accrocher et plus la science avance et moins la matière à de consistance...

        • philippe913 27 septembre 13:59

          @howahkan

          toujours autant dérangé toi, pas de raison que ça change évidemment.


        • chantecler chantecler 26 septembre 11:16

          Votre enthousiasme me fait un peu rire .
          La science , la connaissance progressent ?
          Oui.
          Mais votre « cocorico », si je puis dire , est le cinquantième qui est lancé depuis une vingtaine d’années par des chercheurs en neuro sciences .
          Résoudre les énigmes du cerveau est peut être encore plus complexe que la recherche en physique fondamentale .
          Et un peu de modestie s’impose .
          Par exemple personne aujourd’hui ne peut expliquer de façon certaine pourquoi la folie .
          Il y a des pistes .
          Et la neuropharmacologie ne guérit rien .
          Cela dit je ne veux décourager personne .
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Cerveau_humain


          • Rincevent Rincevent 27 septembre 00:03

            @chantecler

            Salut, collègue

            L’auteur est-il naïf ou simplement incompétent, ou les deux ? Notre cerveau n’est plus un mystère pour la science. Rien que ça ! Si je ne m’en tient qu’à ce que je connais un peu, par exemple les neuro-transmetteurs : on sait agir sur eux (psychotropes) mais un par un, en ignorant les interactions et il est très très probable qu’il y en à. Donc, on tâtonne, en essayant de ne pas trop nuire, on ne sait pas faire mieux pour l’instant.

            Le fonctionnement détaillé de l’encéphale est encore très loin d’être à notre portée et ce genre d’article est du vent.


          • arthes arthes 26 septembre 11:33

            Je dirais carrement que le cerveau n’est qu’un organe qui réfléchit la pensée...Il n’est pas la pensée elle même , il ne fait que la recevoir, la percevoir et la transformer, l’interpréter, en fonction de son individualité, donc de la propre perception que chacun en a...D’où une infinité de manière de ressentir le même phénomène et d’en parler.


            Le problème de l’homme moderne est qu’il croit que le cerveau secrète la pensée comme n’importe quel organe secrète des substance physique ou éléctriques ou magnétiques , 

            Donc il croit que l’ordinateur peut penser par lui même (in fine) et que la victoire sur la matière est de se soumettre aux intelligences artificielles qu’il aura lui même conçues , et que c’est le but de l’humanité...Parce qu’il s’intéresse juste à la forme « inanimée » dont il comprend le mécanisme  et pas à la vie sans laquelle la forme n’existerait pas et dont il ignore tout.

            Hors la pensée ne vient elle pas du vivant lui même et la création ne vient elle pas de l’interaction entre le vivant et le vivant ? Comme une fleur va inspirer l’artiste....Ce qui n’enlève aucunement l’importance du travail du botaniste qui va disséquer la fleur pour en comprendre là logique et ses composées...Et élaborer des parfums, par exemples ou des huiles, ou des colorants...Tout cela est tiré du vivant, y compris la curiosité à comprendre le mécanisme de la forme.

            Un monde sans animaux, sans végétaux peut il encore être « inspiratif » , donc fécond et créatif pour le cerveau humain ?
            Bon, faut dire que si tous les humains sont lobotomisés, avec des petites pilules pour leur donner le bonheur, des animaux et végétaux reproduits (et non créés) « comme à l’identique mais sans la vie »
            pour les occuper, ce sera un monde de zombies ravis...

            Par pitié,pour ma prochaine incarnation, j’espère que je vais pas faire cette connerie de vouloir m’imposer à moi - même cette épreuve de me retrouver sur terre dans la peau d’un tel zombi , genre , histoire de partir du plus bas du plus bas et vaincre les ténèbres pour retrouver par soi même après moulte tourments les plus scabreux le lien avec l’esprit 
            C’est trop dur la, j"ai pas le courage...Mais bon, s’il le faut smiley

            • arthes arthes 26 septembre 11:39

              @arthes


              OOOps, rectificatif important (c’est si complexe aussi) en premier , je veux dire c’est le « je » qui interprête la pensée qui se réfléchie dans l’organe cerveau, pas le cerveau lui même qui est ’un outil du « je » , le siège où réside la conscience.

            • Alren Alren 26 septembre 18:07

              @arthes

              Je dirais carrément que le cerveau n’est qu’un organe qui réfléchit la pensée...Il n’est pas la pensée elle même , il ne fait que la recevoir, la percevoir et la transformer,

              Le cerveau ne fait que recevoir la pensée ? Mais d’où la reçoit-il ?

              La percevoir ? Par quel organe ? On perçoit par les sens des ... sensations, pas des pensées.

              La transformer : la pensée, comme la musique n’existe que si elle est en permanence évolutive, changeante donc.

              Ce qui est fascinant et restera, je pense insoluble, c’est que ces cent milliards de neurones qui constituent notre cerveau et qui rendent des « services » séparés, services que peuvent perturber les expérimentateurs de diverses manières, « services » comme l’interprétation des données du nerf optique, du nerf auditif des nerfs du tact, de l’odorat et du goût, la mémoire des mots, des images, que ces milliards de neurones se donnent à eux-mêmes, c’est-à-dire à l’ego que nous désignons par « je », une impression de totale unité, de totale transparence et « agilité ».

              Et il n’est pas étonnant qu’un grand philosophe comme Jean-Paul Sartre se soit fourvoyé en faisant de cette illusion de transparence la source de notre liberté absolue (à donner du sens), reléguant dans le langage toutes les obscurités mises en lumière par la psychanalyse.

              Alors que nous savons que les neurotransmetteurs selon qu’’ils abondent ou manquent peuvent modifier radicalement notre vision des choses.


            • Jean Keim Jean Keim 27 septembre 07:38

              @arthes
              La pensée exprime un contenu qui est notre savoir mémorisé qq. part et donc la question en fait est de savoir où la mémoire est entreposée, mais je crois que l’organe de la pensée dans cette vie est bien dans le cerveau.



            • charlie charlie 26 septembre 11:51

              Cet article ne donne aucune référence, du coup paraît assez péremptoire et pas crédible pour parler d’un sujet aussi complexe que les neurosciences…..


              • astus astus 26 septembre 12:11

                @charlie

                Je dirais même plus car écrire que : « Notre cerveau n’est plus un mystère pour la science », est une vaste rigolade. Ce sujet, difficile, demande des compétences d’un autre niveau.

              • charlie charlie 26 septembre 12:23

                @astus
                Absolument ! smiley

                Je ne voulais pas être méchant, mais c’est une vaste fumisterie cet article.....

              • SamAgora95 SamAgora95 26 septembre 12:09
                Des expériences de pseudo science, il est évident que si l’on trifouille dans le cerveau il se produira des effet sur la mémoire, le comportement, les émotions etc..., l’être humain l’a réalisé le jour où un homme des caverne c’est pris une grosse pierre sur la tête.

                ---------------------

                La crédulité et le manque de maturité de cette phrase m’a bien fait marrer :

                « Dans un Etat comme la France, il est, à priori, peu probable que ce genre de dispositif déshumanisant soit mis en place mais qu’en est-il d’un régime autoritaire »

                C’est digne d’un enfant qui aime séparer les gentils des vilains, comme s’il existait une frontière bien déterminée entre ces deux espèces, les uns habillés de blanc et toujours gentils les autre habillés de noir et toujours méchants.

                Il n’existe pas de créature dotée de pouvoir dont il ne faudrait pas se méfier.

                • Etbendidon 26 septembre 12:13

                  Notre cerveau n’est plus un mystère pour la science

                  Sauf que l’on ne sait toujours pas ce qu’est une pensée, sa nature, son processus, son cheminement et son aboutissement ?

                  Comment la mesurer en quantité et en qualité !

                   

                  Autrement rien de nouveau dans cet article. L’auteure parle de Delgado, elle aurait pu mentionner le professeur Michael Persinger et ses travaux de neurothéologie ou plus secrets, sur les techniques de manipulation massive étudiées par des instituts et laboratoires financés par l’armée qui ont étudié des moyens sophistiqués pouvant modifier les conduites et les comportements de la population. Citons entre autres, les projets MONARCH et SLEEPING BEAUTY, Non Lethal technologies, LTL weapons, Anti personnel electromagnetic weapons, programme PANDORA, programme GRILL-FLAME, Extremely Low Frequencies ELF, etc.

                   

                   Que la FORCE soit avec vous

                   smiley


                  • gaijin gaijin 26 septembre 12:40

                    « N’accordant aucune importance à la neuroéthique, José Manuel Rodriguez Delgado a continué dans sa lancée. »
                    la neuro quoi ? aucune expérience de dissection d’un cerveau de scientifique n’a permit de découvrir quoi que ce soit qui ressemble a de l’éthique .............
                    le postulat de départ selon lequel seule la matière existe rend totalement inutile une telle notion : puisque vous n’êtes rien de plus qu’une machine complexe alors on peut bidouiller n’importe quoi sans soucis
                    c’est purement logique !
                    et tout ce qui découle de cette logique est inévitable ............


                    • alain-aaae (---.---.98.23) 26 septembre 14:04

                      Mr l auteur je nevoudrais pas vous déplaire mais je ne connais pas ce Mr qui joue a l apprenti sorcier il n as fait des expériences que sur des betes particulierement les taureaux.ne pensait vous pas que si ses éxpériences ne font pas l unanimité chez les scientiques c est parce qu il reste beaucoup de probléme.j ai été opéré dans un hopital du grand ouest et je prend des médicaments pour le cerveau les médecins qui m ont opéré m on dit que les médicaments étaient incompatible avec leur anesthésie.je me suis donc pendant les 10 premiers jours sont pouvoir parler.les medecins m ont dit que si je m amusais a ne pas parlé j allais comprendre ma douleur car ils vous font une piqure qui vous fait trés mal.je leur ai écri sur un tableau qu ils me remettre mes médicaments et tout et rentré dans l ordre j ai reparlé.je leur ai dit qu il n avait pas a joué a des apprentis sorciers et que j allais envoyé un mail a la ministre de la santé ce que j ai fais.......................et si je m ai des pointillés c est que cet hopital a été la vedétte a la tv et dans journaux


                      • zutalors 26 septembre 20:18

                        « Notre cerveau n’est plus un mystère pour la science »

                        Qui se fera donc un plaisir de nous décortiquer pourquoi un même stimuli sur deux cerveaux ne produit pas les mêmes réactions.


                        • epicure 26 septembre 22:48

                          @zutalors

                          Parce que les connections entre neurones sont propres à chaque personne. Ces connections se font et se défont ( les connections les moins pertinentes ) au cours de nos expériences.
                          Il y a aussi l’état mental du moment, par exemple selon qu’on est de bonne humeur ou de mauvaise humeur ( la goutte qui fait déborder le vase).
                          Certaines de ces connections vont déterminer nos goûts, notre caractère, etc....
                          Tous les cerveaux ne réagissent pas pareil aux neurotransmetteurs, induisant donc des réactions différentes..

                          Même avec des connaissances incomplètes, ceci sont des éléments connus qui peuvent expliquer les différences de comportement.

                          Il peut y en avoir d’autres.

                          Tout ceci résultant de la complexité du fonctionnement du cerveau.


                        • alinea alinea 26 septembre 22:51

                          « Des avancées techniques... » ? Voilà bien notre monde !! ceci ne sert strictement à rien qu’à amuser les connards de chercheurs !


                          • Taverne Taverne 27 septembre 11:09

                            A l’auteure : dans le film programmé hier soir sur France 5, l’emblématique film de Resnais « Mon oncle d’Amérique », le professeur Laborit dit "le cerveau ne sert pas à penser mais à agir. On peut plus ou moins tomber d’accord sur cette affirmation.

                            Je suis en revanche beaucoup plus critique sur la méthode de transposition aux êtres humains des comportements étudiés sur des rats dans des laboratoires. De la même manière, je ne pense pas que l’on soit en mesure actuellement de manipuler des cerveaux. Votre exemple sur les taureaux ne prouve pas grand chose non plus. Les êtres humains ne sont pas des bêtes de laboratoire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès