Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Les écoles de la réussite ça existe

Les écoles de la réussite ça existe

Une école de la diversité en pleine réussite exportable : l'ERPD de Douai.
 

L'ERPD de Douai, dans le Nord, est une école élémentaire mixte avec internat éducatif ouvert 7 jours sur 7.

C’est un établissement qui scolarise du CP au CM2, des élèves de 6 à 11 ans, dont les parents sont essentiellement des professionnels itinérants, notamment des bateliers, des forains, des routiers… Cette école accueille également des enfants issus de familles, monoparentales ou pas, connaissant momentanément des soucis personnels ou financiers.
Les bateliers travaillent en France, en Belgique, aux Pays Bas, en Allemagne et transportent sur leurs bateaux du blé, des matières premières, des déchets à recycler... Les forains qui animent fêtes et foires sont souvent détenteurs de grands manèges, d’attractions en tous genres, de boutiques de restauration ambulante...

C'est par une démarche volontaire et parce qu’ils ne peuvent pas reprendre leurs enfants chaque soir que les parents décident de choisir cette école après une visite de pré-admission.
L’ouverture de l’établissement 7 jours sur 7 implique la présence d’un personnel conséquent : le chef d’établissement et son adjoint, le personnel du secrétariat et de l’intendance, des enseignants spécialisés ( 7 en classes et 25 à l’internat), une équipe de 3 cuisiniers, 3 lingères qui gèrent le trousseau des élèves (le linge est fourni par l’école), 2 infirmières mobilisées jour et nuit, une assistante sociale à mi-temps, à l'écoute des enfants et de leur famille, une équipe d'agents gérant la restauration et la qualité du cadre de vie… Chaque adulte a pour objectif de favoriser l’adaptation, le bien-être de l’enfant, l’envie d’apprendre et de devenir autonome et responsable.

Les enseignants travaillent en coopération. Ils sont spécialisés dans la prise en charge d'élèves qui " manifestent des difficultés d'apprentissage avérées, des difficultés spécifiques en compréhension, en expression et communication, alors même que leurs capacités de travail mental sont bonnes".

La journée de l’enfant est rythmée par les heures de classe avec les enseignants et les heures à l’internat avec les enseignants-éducateurs. Ce temps à l’internat est consacré aux devoirs, à des ateliers éducatifs tels l’informatique, les arts plastiques, le théâtre, la poterie, la cuisine, le vélo, la trottinette, le sport, les jeux de société etc….mais évidemment aussi à la toilette et à du temps libre pour l’enfant.

Le mercredi après-midi, piscine, sorties au parc, expositions, visites des musées, sont souvent au programme. Une chorale accentue le sentiment de sérénité présent dans cette école et des classes transplantées à la montagne et à la mer offrent aux enfants l’occasion de rencontrer d'autres enfants de leur âge, dans d’autres structures, dans un autre environnement…

La communication avec les parents est entière, dynamique. Bon nombre d’enfants ont des parents qui ont eux-mêmes fréquenté les bancs de cette école il y a quelques années.
Une grande confiance s'est installée. Les familles sont associées à la construction du projet et à son évaluation en fonction de chaque élève.

L'éthique professionnelle est là, bien présente, au quotidien dans les conversations, avec le devoir de réserve, l'obligation de discrétion, le respect du droit au secret de l'élève et de sa famille.

Malgré cela, il est difficile pour certains de laisser leur responsabilité de parents au vestiaire et de confier leur progéniture à des personnes qu'au demeurant ils ne connaissent pas.
Quelques paroles d'élèves qu'on aimerait bien trouver dans toutes les écoles de France, pourraient les rassurer, s'il en était besoin :

- " J'ai 2 familles, mes parents et l'école",

- " Quand j'ai un problème, j'ai toujours quelqu'un qui me répond de suite",

- "Au début ça a été dur de me retrouver seul dans cette école. J'ai pleuré, mais maintenant je ne veux plus partir".

- "Les adultes, ils savent tout faire, c'est bien".

- "C'est pas facile de vivre avec les autres ; au début on s'entendait pas bien ; mais maintenant c'est mes frères".

Fort du potentiel qu'il engrange, l’établissement cherche à s’ouvrir encore davantage aux familles qui souhaitent assurer, malgré leur profession ou des soucis passagers, une scolarité régulière et cohérente à leurs enfants. Une scolarité porteuse d’espoir…
 

Documents joints à cet article

Les écoles de la réussite ça existe

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • diogène diogène 7 juillet 2015 08:25

    cet article est une illustration de l’illusion pédagogique



    • pyjahman pyjahman 7 juillet 2015 09:29

      On a trop souvent vu l’internant comme la punition ultime ! J’ai parmi mes proches beaucoup d’exemples qui montrent qu’au contraire ça donne une structure à l’enfant, ça le sauve scolairement et permet, au moment de rentrer dans sa famille (le mercredi et le week end) de ne passer que du bon temps avec ses parents.
      L’erreur des parents de la société « enfant roi » est de croire qu’un enfant (- de 16 ans) sait ce qui est bon pour lui. C’est faux, il est je pense, important d’écouter ce qu’un enfant a à dire, mais c’est incontestablement les parents qui savent ce qui est le mieux. Considérez l’internant, vraiment, et ne le présentez plus comme une punition.


      • pyjahman pyjahman 7 juillet 2015 09:29

        @pyjahman
        Internat * (deux fois)


      • diogène diogène 7 juillet 2015 09:38

        @pyjahman


        l’internat encadré par des gens équilibrés est mieux qu’une famille dont les parents sont tarés
        mais l’internat organisé par des curès pédophiles est pire qu’une famille équilibrée

      • pyjahman pyjahman 7 juillet 2015 09:45

        @diogène
        En effet, c’est même évident ... je voulais plutôt souligner que c’est bénéfique même pour une famille « normale ».


      • zygzornifle zygzornifle 9 juillet 2015 09:45

        En tout cas c’est pas l’ENA .....par tout ou ils sont infiltrés c’est comme le passage d’Attila même l’herbe ne repousse plus ......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès