Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Les enseignements de Rambouillet : faut-il rendre le vote obligatoire (...)

Les enseignements de Rambouillet : faut-il rendre le vote obligatoire ?

Anny Poursinoff ira rejoindre Noël Mamère, Yves Cochet et François de Rugy sur les bancs de l’Assemblée Nationale à la suite de sa brillante victoire dimanche dernier. Elle a été désignée par 15% des électeurs inscrits.

C’est vrai qu’il y a vraiment de quoi se réjouir de la défaite de l’UMP dimanche dernier et de la victoire d’Anny Poursinoff avec 51.72% des votants à la tête de la 10e circonscription des Yvelines ! Alors, youpi... Notre joie est totale et profonde. Avec un taux de participation de près de 30 %, la nouvelle députée des Verts mobilise tout juste un peu plus de 15% des inscrits.

Notre démocratie est en panne. Panne - ou grosse flemme - des militants. Panne des électeurs qui, au travers de leur abstention, nous répète inlassablement : à quoi ça sert ?. Panne des politiques toujours heureux de se faire élire ou réélire quelles qu’en soient les conditions. Plusieurs pays en Europe ont rendu le vote obligatoire : la Grèce, le Luxembourg, le Danemark, l’Italie et la Belgique. En Belgique, le taux de l’abstention se stabilise aux alentours de 15%. Et pourtant, malgré un système de sanction annoncé, l’électeur ne paie plus d’amendes depuis les années 1970.

Propositions

La 1re des choses à faire serait l’inscription automatique de tout citoyen en âge de voter, non déchu de ses droits civiques. Elle devrait s’assortir d’une obligation de signaler sa venue ou son départ à partir de son lieu d’habitation. La 2e mesure à envisager serait de voter un jour de semaine plutôt que de voter le dimanche, quitte à autoriser les citoyens à aller voter sur leur temps de travail. Le 3e dispositif à envisager serait d’envoyer une procuration à chaque citoyen une à deux semaines avant l’élection.

Si, malgré tous ces efforts, nous ne parvenions pas à limiter l’abstention, alors, oui, il faudrait d’une manière ou d’une autre rendre le vote obligatoire et l’assortir d’un régime de sanctions qui s’applique aux électeurs en intégrant les amendes à la feuille d’impôt  !

Giscard d’Estaing rêvait de réunir 2 français sur 3. Les lois, dans notre pays sont aujourd’hui décidées par 30% - à peine - des citoyens !

Autres éclairages

Source : Voie Militante


Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 14 juillet 2010 09:22

    Ben voyons ... rendre le vote obligatoire...
    Voilà qui va bien dans le sens voulu par « nos élites » : Des candidats sélectionnés, , des médias aux ordres pour diffuser la « bonne parole et marginaliser les vrais opposants, aucun moyen de marquer son refus du »système" comme le vote blanc et ... le vote obligatoire...
    Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes Orwellien.


    • le naif le naif 14 juillet 2010 09:27

      @ L’auteur

      Si, malgré tous ces efforts, nous ne parvenions pas à limiter l’abstention, alors, oui, il faudrait d’une manière ou d’une autre rendre le vote obligatoire et l’assortir d’un régime de sanctions qui s’applique aux électeurs en intégrant les amendes à la feuille d’impôt !

      Dans ce cas il faut comptabiliser le vote blanc et pour être élu il faut obtenir 50.1 % des électeurs inscrits et non 50.1% des votant. Là il va falloir convaincre l’électeur........

      C’est tellement facile de ne pas se poser les bonnes questions. Il n’y a pas que des flemmards qui s’abstiennent mais aussi des électeurs qui n’en peuvent plus.

      En vrac et dans le désordre

      - Des parachutages
      - Des cumulards
      - Des promesses non tenues
      - De l’inutilité de certains élus, dans la mesure où nos lois sont votés en grande partie à Bruxelles
      - De la médiocrité des candidats
      - Du non respect du vote, le TCE étant un modèle du genre
      - De l’absence d’une dose de proportionnelle
      - De l’absence de référendum d’initiative populaire
      - etc......

      Pour toutes ces raisons, je ne vois pas l’intérêt de continuer à me plier à cette mascarade pseudo démocratique. Le jour où on engagera les réformes nécessaires pour que mon vote soit reconnu et surtout respecté, je retournerais aux urnes, mais il faut croire que le système actuel est parfait pour l’UMPS et qu’il n’y a aucune raisons pour eux d’en changer.

      AMHA Rendre le vote obligatoire fera du FN le premier parti de France


      • Denis Szalkowski Denis Szalkowski 15 juillet 2010 09:45

        J’ai tout d’abord parlé de mesures visant à endiguer l’abstention. Elles sont « techniques ». Et vous, que proposez-vous dans le registre des mesures « techniques » ?

        Le vote est un droit obtenu grâce aux luttes. Un droit sans devoir ?


      • le naif le naif 15 juillet 2010 10:14

        @ Denis Szalkowski 

        J’ai tout d’abord parlé de mesures visant à endiguer l’abstention. Elles sont « techniques ». 

        Votre mesure est technique effectivement c’est tout le problème, on peut casser le thermomètre, le patient n’en aura pas moins de fièvre.... Vous partez d’un pré supposé que les gens ne se déplacent plus pour voter, car ils ont la flemme ou s’en foute ( je ne le nie pas mais le malaise est plus profond ) . Je ne partage pas votre analyse et je vous explique pourquoi. A partir du moment on nous ne faisons pas le même diagnostic, il est normal que nous n’appliquions pas les même remèdes.

        Le problème est de savoir si l’idée est de rendre notre système réellement plus démocratique ou seulement de faire semblant.... Rendre le vote obligatoire, s’est s’assurer que rien ne change

        Et vous, que proposez-vous dans le registre des mesures « techniques » ?

        Rien, car, il ne s’agit pas de technique justement.... La simple proposition de Fergus ci-dessous est une mesure simple à appliquer et changerait déjà bien des choses, même si c’est largement insuffisant. Pour le reste, j’ai fait des propositions dans mes différents posts qui visiblement n’ont pas l’air de vous plaire, j’aimerai comprendre pourquoi...

        Le vote est un droit obtenu grâce aux luttes. Un droit sans devoir ?

        Ce que vous appelez un devoir consiste t-il a signer un chèque en blanc ???

        Une démocratie ne se résume pas à des élections, mais si le mode électoral ne permet plus de mettre en place des élus représentant réellement la majorité et l’intéret général, alors nous ne sommes plus en démocratie.

        Cordialement



      • foufouille foufouille 14 juillet 2010 11:28

        "Dans ce cas il faut comptabiliser le vote blanc et pour être élu il faut obtenir 50.1 % des électeurs inscrits et non 50.1% des votant. Là il va falloir convaincre l’électeur........"

        va falloir en faire des jours de votes


        • le naif le naif 14 juillet 2010 11:48

          @ Foufouille

          Bonjour,

          Va falloir en faire des jours de votes

          C’est le but, ça permettrait enfin de renouveler la classe politique et d’évincer tous les professionnels à vie, le passage d’un mode à l’autre serait surement laborieux au départ, mais à l’arrivée nous aurions certainement des représentants plus consensuels et représentatifs.

          Dans tous les cas il faudrait à minima fixer un quorum empêchant d’être élu avec des taux d’abstention de 60 à 70 %

          Slts


        • foufouille foufouille 14 juillet 2010 11:57

          salut

          ca ferait surtout encore plus de promesses sur disons 4, 5 tours

          et si personne gagne : tirage au sort
          il faudrait que n’importe qui puisse se presenter


        • Fergus Fergus 14 juillet 2010 15:42

          Petite précision correctrice : actuellement, c’est 50% + 1 voix des « exprimés » et non des « votants », ces derniers suffrages comportant précisément les blancs et les nuls.

          Ce qu’il faudrait, dans un premier temps, c’est effectivement aller vers 50% + 1 voix des « votants », autrement dit de tous ceux qui ont glissé un bulletin dans l’urne, blancs et nuls compris. Cela devrait suffire à donner de belles éruptions de boutons à nombre de candidats, insuffisants dans leur offre politique ou leur comportement.

          Quant au vote par procuration, il est facile à mettre en oeuvre et j’y ai déjà eu recours à plusieurs reprises à titre personnel. Facile même lorsque l’on ne connaît personne, les militants du parti bénéficiant du vote se faisant un plaisir de rendre service, et cela d’autant plus qu’ils peuvent voter dans leur propre bureau pour le mandant qui les a désignés. Cela ne fonctionne toutefois pas pour les blancs ou nuls, of course !

          Bonne journée.


        • le naif le naif 14 juillet 2010 16:04

          @ Fergus

          Merci pour ces précisions, il est vrai que ce seul changement minime changerait grandement la donne et obligerait réellement les candidats à « mouiller » la chemise

          Cordialement


        • Defrance Defrance 14 juillet 2010 13:21

          Ou Pinochio, ou Michey, ou Marsupilami


        • Defrance Defrance 14 juillet 2010 13:20

          Il faut créer un parti des abstentionniste-nuls-blancs qui ne fera RIEN mais qui récupéra les fonds alloues aux partis pourris pour les redistribuer aux services publics (SS, éducation...)

           Quand ceux qui se disent VRAIS parti n’auront plus de finances (OFFICIELLES) il faudra bien faire quelque chose comme une constituante ?

           Obliger a voter ne changera rien au problème si les mecontents n’ont pas de candidats !


          • Defrance Defrance 14 juillet 2010 13:25

            En fait c’est encore une idée pour faire entrer du FRIC dans les caisses des partis ( 1,70€ par voix) !


            • Defrance Defrance 14 juillet 2010 13:28

              Organisons des primaires, en dehors des inderacinables depuis 20 ans ?


              • jaja jaja 14 juillet 2010 13:50

                Pourquoi ne pas tatouer les électeurs sur le front à chaque scrutin afin que la police puisse facilement arrêter les contrevenants qui ne seront plus, si le vote est obligatoire, que de dangereux anarchistes, hostiles par principe à toute délégation de pouvoir...

                Pour eux je propose de remettre en vigueur le Pilori où ils seront exposés aux crachats de leurs concitoyens pendant trois jours au minimum... Avant d’être trainés de force jusqu’aux urnes...

                Et le premier qui gueule « Élections piège à cons » on le fusille après l’avoir torturé afin qu’il abjure...

                Ca vous va Monsieur l’auteur élu du sérail assis sur le peuple de France ?


                • PhilVite PhilVite 14 juillet 2010 15:16

                  Nul besoin d’obligation.

                  Que s’est-il passé le 29 mai 2005 ?
                  Les français se sont déplacés et ont voté.
                  Leur vote n’a pas plu et « nos » dirigeants politiques l’ont tout simplement ignoré.
                  La conclusion est naturelle et logique : nous sommes dans un système où le vote des citoyens ne compte pas.

                  Voter, en soi, ne sert à rien. C’est le poids que le système donne au vote qui fait une bonne part de la démocratie.

                  L’autre élément fondamental est évidemment l’amplitude de l’éventail de choix offerts à l’électeur. A quoi bon choisir entre 3 ou 4 clones ? A quoi bon choisir entre Sarkozy et Strauss-Kahn par exemple ? Ne riez pas, il se pourrait bien qu’on nous propose ce CHOIX (!)

                  Si nous étions en démocratie réelle, nous voterions. Aucun doute là-dessus. L’abstention n’est pas la cause, mais la conséquence de la déliquescence de notre système politique.

                  Dans la configuration actuelle, rendre le vote obligatoire c’est juste obliger le citoyen à participer à la grande mascarade. Le prendre encore un peu plus pour un con. Et ça nous conduit gentiment vers la pente fascisante.


                  • 6toyen 14 juillet 2010 22:13

                    C’est exactement ce que j’aurais dit. Merci pour cette mise au point pertinente !


                  • le naif le naif 14 juillet 2010 15:51
                    A lire sur le sujet, cet article qui offre des pistes autrement plus intéressante que le vote obligatoire

                     »Pourquoi les communes fonctionnent mieux en Suisse qu’ailleurs">a>
                    Article placé le 13 juil 2010, par Frédéric Courvoisier (Genève)

                    La Confédération suisse est répartie en trois niveaux : fédéral, cantonal, communal. La commune est la cellule fondamentale de cette structure fédéraliste. Elle est protégée juridiquement par la Constitution, en tant que communauté de citoyennes et citoyens. Du fait que chaque commune décide souverainement des objets qui la concernent, elle exprime son autonomie et exige ainsi une partie du pouvoir public qui lui revient en liaison avec le canton et la Confédération.


                    La suite ici


                    • Denis Szalkowski Denis Szalkowski 14 juillet 2010 16:29

                      @le naif

                      La situation suisse est un peu différente. 3 langues nationales et une culture fédéraliste ! Est-ce transposable en France ?

                      50000 citoyens peuvent demander un référendum en Suisse alors que l’article 11 de la Constitution française prévoit un cinquième des parlementaires (soit 184 parlementaires sur 920), soutenus par un dixième des électeurs (soit environ 4,4 millions de Français) !


                    • le naif le naif 14 juillet 2010 18:01

                      @ Denis Szalkowski 

                      La situation suisse est un peu différente. 3 langues nationales et une culture fédéraliste ! Est-ce transposable en France ?

                      Je ne vois pas en quoi le fait que nous n’ayons qu’une langue nationale constituerait un obstacle pour transposer le système, bien au contraire. De plus je n’ai jamais prétendu qu’il fallait transposer tel que le système suisse, mais simplement qu’on pourrait s’en inspirer en y rajoutant le volet transparence des dépenses publics en vigueur dans les pays scandinaves par exemple.

                      50000 citoyens peuvent demander un référendum en Suisse alors que l’article 11 de la Constitution française prévoit un cinquième des parlementaires (soit 184 parlementaires sur 920), soutenus par un dixième des électeurs (soit environ 4,4 millions de Français) !

                      Bah oui on rend de fait quasi impossible son usage.... Remarquez lorsqu’on répond à un référendum, on ne tiens pas compte du vote.... Là aussi il faudrait revoir la chose. Une décision référendaire ne devrait pouvoir être annulée ou modifier que par la même voie.

                      Ce que je voulais surtout souligner, c’est que rendre le vote obligatoire ne rétablira pas la confiance nécessaire entre élus et administrés, bien au contraire.

                      Cordialement

                      PS : Je ne comprends pas pourquoi vous avez replié un post, pas très démocratique comme attitude....


                    • Denis Szalkowski Denis Szalkowski 15 juillet 2010 10:48

                      @le naïf

                      J’ai replié un message assez délirant où le rédacteur du commentaire parlait du « lobby juif ». Si c’était vous, c’était totalement justifié. Dans le contraire, je me suis trompé et je vous adresse mes plus plates excuses.

                      Et au final, vous proposez quoi pour inciter les gens à aller voter ? J’ai pas bien compris !


                    • non666 non666 15 juillet 2010 11:43

                      @Denis Szalkowski

                      Non, le post replié, c’etait moi.
                      Je reclame de cette censure.
                      Au lieu de pleurnicher pour savoir quelle solution on pourrait suggerer pour renforcer le besoin d’aller voter vous devriez lire TOUT le post que vous avez fait replié.

                      J’y montrait qu’au lieu d’essayer de forcer a voter les gens pour des candidats peu representatif, histoire de leur donner de la legitimité, on ferait mieux de donner du sens au terme de democratie REPRESENTATIVE.
                      Depuis les années 80 avec 50 à 80% de votant (au maximum) le parti arrivé en tete (qui fait au plus 30% des votes au premier tour) obtient au final 60 à 80 % des sieges à l’assemblée...
                      Le second parti (celui qui fait entre 15 (Jospin...) et 25% des voix obtient l’essentiel de ce qu’il reste.

                      Plus de 50 % des electeurs ne sont pas representés !
                      Ce n’est surement pas en essayant d’imposer le vote pour des candidats qui ne nous plaisent pas qu’on ira voter.


                    • le naif le naif 15 juillet 2010 12:13

                      @ Denis Szalkowski 

                      Et au final, vous proposez quoi pour inciter les gens à aller voter ? J’ai pas bien compris !

                      C’est une plaisanterie ?

                      Relisez calmement le fil de discussion et mes posts. Des propositions, les intervenants en on fait d’intéressantes, je vous laisse le soin d’en faire la synthèse. 

                      Je vous ferais remarquer tout de même que personne n’a soutenu votre proposition de vote obligatoire, sauf à l’assortir de la comptabilisation des votes blancs et nul..... déjà une piste à explorer.....

                      Si mes propos ne sont pas suffisamment clairs, j’en suis désolé, mais je ne vois pas ce que je peux écrire de plus.

                      Bonne journée



                    • zelectron zelectron 14 juillet 2010 17:24

                      Et si on commençait par comptabiliser les votes blancs et nuls ? Ce serait toujours ça !


                      • Stoïque 14 juillet 2010 17:24

                        Même si l’on peut admettre certaines des raisons de ceux qui sont contre le vote obligatoire et pour le boycott des votes, il faut bien admettre que dans le monde démocratique actuel, NE PAS VOTER NE SERT A RIEN, et surtout SERT A ELIRE LE PIRE, alors que l’idée de base à mon avis devrait être que même si l’on approuve aucun des candidats en lice, il y aurait au moins àVOTER POUR LE MOINS PIRE.

                        Qu’ont donné les 40% d’abstention pour les élections européennes ? : RIEN sinon que les mêmes ont été réelus et continuent de faire la même politique que celle qui apparemment avaient dégouté les électeurs...
                        Qu’arriverait-il si Sarko repassait qu’avec 10% de voix clairement exprimêes pour lui en 2012 ? : Rien et il se moquerait bien de ne pas être représentatif...

                        Les pays ne permettant pas des votes libres et non horriblement biaisés ou faussés sont légion et je trouve que de refuser le vote dans un pays où cela est possible est navrant pour tous ceux qui dans le passé ont lutté parfois de leur vie pour que tous puissent voter...

                        Il vaut mieux essayer de changer le monde par le vote que par le sang ou subir une dictature...
                        Tant de choses sont obligatoires dans un Etat qu’un vote obligatoire ne serait pas le plus horrible à supporter et cela permettrait - en sus de plus de proportionnalité et de médias impartiaux - au moins d’élire un véritable représentant de la majorité des citoyens.

                        Je ne pense pas que l’on puisse jamais trouver dans une élection un candidat qui pourrait aller vers le meilleur, mais outre les fainéants qui ne veulent pas se déplacer pour voter, il y a les électeurs qui sont trop conditionnés à ne voter que pour les partis conventionnels ( UMP ou PS ) ou qui se laissent parfois porter par des légendes urbaines du style « tous pourris » ou « tous pareils » ou enfin qui ne se plongent pas beaucoup dans les programmes politiques présentés. Nous sommes très nombreux dans un de ces cas...


                        • easy easy 14 juillet 2010 17:32

                          On n’a plus besoin d’élire une élite qui décide de tout à notre place.
                          C’était justifié tant que les gens ne savaient ni lire ni écrire ni compter.

                          Désormais, avec Internet, nous sommes en mesure de voter directement les décisions proposées par un président de collectivité.

                          En temps réel, nous verrions sur nos écrans la totalité des comptes dans les moindres détails et nous voterions chaque proposition, nous pourrions même faire des propositions.

                          Ce serait la fin des partis politiques auxquels plus personne ne croit vraiment et qui gangrènent trop la chose piblique.


                          Il est symptomatique que pas un seul élu ne propose quoi que ce soit qui aille en ce sens.




                          • le naif le naif 14 juillet 2010 18:11

                            easy

                            Bonjour,

                            Alors là, c’est la démocratie au pays des Bisounours, dans l’absolu, je suis d’accord avec vous, ce serait l’idéal, mais le vote électronique, c’est la porte ouverte à toutes les magouilles. Pour le coup et en l’état actuel des choses ce serait la pire des solutions...

                            Comment être sur que lorsque je vote oui, la machine n’enregistre pas non ???

                            Slts


                          • easy easy 14 juillet 2010 20:25

                            Bon, t’as raison. Alors dans mille ans, on se déplacera dans des sououpes volantes mais on ira toujours devant un bac plastique pour déposer un papier caché dans une enveloppe.


                            Sans déc, Il existe les paiements sécurisés, il existe des déclarations d’impôt par Internet et tu me dis que voter par Internet n’est pas possible ?

                            Alors je t’explique. Quand tout est transparent, bin, ça devient plus simple. Sur ton écran tu verrais donc la liste des votants de ton secteur mais aussi de tous les secteurs que tu veux. Avec ton certificat (cf celui des impôts) tu votes et le système t’envoie en retour un accusé de réception pouvant faire office de preuve. A ce moment là, sur la liste des votants, ya marqué « a voté » et la case est bloquée.
                            Imagine que le diable ait pu entrer dans le système et voter à ta place. Tu verrais tout de suite que ta case « A voté » est remplie alors que tu n’as rien fait. Alors tu alertes et la rectification peut se faire (tout ça très vite et avant la clôture des votes.)

                            Si piratage il y a, c’est immédiatement que tout le monde le voit et que le piratage est déjoué. Les élections c’est un moment où tout le monde est sur le pont et où des millions de personnes surveillent les compteurs. Ya pas de lézard possible sans que ce soit détecté.

                            Bien qu’il soit possible de prévoir des parades ou alertes, je propose même de ne pas trop en installer afin que chacun, même s’il ne vote pas, se mette à surveiller le bidule et au moins son compte. Je veux dire que si quelqu’un se désintéresse des votes (il ne s’agit plus d’élection mais de voter des décisions pratiques directes) et que quelqu’un pirate sa place, à la limite, tant pis pour lui. Voilà en quoi le vote ou au moins sa surveillance serait comme obligatoire.

                            Il est même tout à fait possible d’installer sur nos PC des systèmes de reconnaissance de personne. Dans le système centralisateur, il y a le dépot de tes empreintes ou ta voix ou ce que tu veux et en te pointant devant n’importe quel PC disposant de ce système, il valide ton identité.

                            Alors c’est ki le bizounours ?


                          • le naif le naif 14 juillet 2010 21:05

                            Easy

                            Bonsoir,

                            Je le répète sur le principe ce serait l’idéal.
                            Mais dans la réalité c’est une usine à Gaz et rien n’empêchera les problèmes techniques de toutes sortes, aucun système informatique n’est inviolable, pas même ceux des banques ou du pentagone. une simple panne d’électricité ou une défaillance du FAI mettrait un bordel pas possible.
                            Si au lendemain du scrutin il faut gérer des milliers de réclamations de toutes sortes... je ne vois pas l’intérêt de la chose et puis tout le monde n’est pas équipé...

                            La raison principale de l’abstention massive ne tient pas tant au fait de se déplacer qu’à l’enjeu de l’élection pour le TCE ou les présidentielles, il y avait plus de 70% de participation, pour l’Europe, il faudrait peut-être se poser la question du pourquoi....

                            Cordialement


                          • 6toyen 14 juillet 2010 22:34

                            @ easy

                            Excuse moi, mais tu n’as toujours pas répondu à la question pertinente du naïf.

                            Qu’on puisse contrôler que la case « a voté » est cochée ou non, c’est une chose mais
                            si je vote oui, comment être sûr que la machine n’enregistre pas un vote non ?
                            Tout le problème du vote électronique est là.

                            Et dans 1000 ans, lorsque j’atterrirai dans la cour de la mairie avec ma soucoupe volante pour aller glisser dans l’urne transparente mon petit billet caché dans une enveloppe, je trouverai cette procédure à la fois charmante, délicieusement rétro, citoyenne et démocratique. Comme d’habitude, je serrerai la pince à mes potes et on échangera nos pronostics plus ou moins visionnaires.

                            Lorsqu’on m’obligera à voter sur une machine de marque X avec un logiciel qu’une équipe d’ingénieurs de chez Y a programmé sur un réseau sécurisé par la société Z, je n’irai plus voter !


                          • easy easy 15 juillet 2010 00:29



                            Je réponds donc à la question pertinente du Naïf

                            Comment être assuré qu’en votant non, le compteur va bien enregistrer unNON (à l’Assemblée, il faut bien qu’ils aient résolu cette question)

                            Je crois qu’à partir du moment où l’on peut opérer sur son compte en banque et faire sa déclaration de revenus par Internet, on doit pouvoir voter avec le même degré de sécurité.

                            Une erreur de manip ou de bogue pendant qu’on tripote son compte ou qu’on remplit sa déclaration de revenus par Internet est lourde de conséquences pour soi. Dans les élections, entre les OUI et les NON, il y a rarement un écart d’une voix. Une éventuelle erreur sur quelques votes n’est pas catastrophique pour les votants.


                            Quand une personne se déplace pour voter, elle est vue des personnes dans le bureau. On ne peut donc pas compter en temps réel car on saurait ce que chacun vient de voter. Il faut toujours attendre la fin de la journée et bien remuer l’urne. Résultat, le secret des résultats intermédiaires rend le comptage final très stressant et génére des erreurs. Parce qu’il y a des erreurs possibles, il y a des magouilles possibles


                            Dans un système de vote par Internet, chacun peut voir de chez lui le total intermédiaire en temps réel et quand il clique sur NON, il voit le compteur des NON avancer d’un point. avec un signal particulier, qu’il est le seul à recevoir et qui lui prouve que ce NON est le sien. Ou alors, il pourrait avoir une plage horaire dédiée à lui ; Il clique sur NON et le système temporise, il demande d’attendre une fenêtre d’entrée ; il voit le compteur défiler mais ce sont d’autres qui sont en train de voter. Puis il reçoit un signal « votre vote va être pris dans 1 seconde » et il voit alors son NON faire tourner le compteur des NON d’un point.
                             
                            Etant entendu que chacun pourra suivre les compteurs des milliers de bureaux.


                            On a certes besoin de discrétion sur notre choix mais relative à un lot de 30 ou 100 habitants, guère davantage. Ces petits bureaux virtuels rendraient la surveillance de notre vote plus aisée et s’il fallait faire revoter ces 30 ou 100 votants à cause d’un bogue, ce serait très facile.


                            Il n’y a que le principe de l’isoloir qui reste à redéfinir puisque chez lui, le votant pourrait ne pas être à ses aises en raison de la présence de quelqu’un d’autre. C’est le principal problème à résoudre, mais qu’on ne perde pas de vue que tous les jours des gens âgés permettent à d’autres de tripoter leur compte par Internet à leur place et que bien des gens un peu séniles peut-être, partent vers leur bureau de vote avec, dans leur poche, l’enveloppe toute prête que quelqu’un leur a préparée.


                          • ravachol 14 juillet 2010 17:37

                            D’ac je retourne voter,vos arguments sont convainquant,mais pour la vaseline,a qui s’adresse t’on ?


                            • leypanou 14 juillet 2010 18:07

                              @l’auteur :

                              « alors, oui, il faudrait d’une manière ou d’une autre rendre le vote obligatoire » : ne soyez pas ridicule. Si le citoyen ne vote pas, c’est qu’il est convaincu que le jeu n’en vaut pas la chandelle. Ce qu’il faudrait plutôt c’est sanctionner les politiciens et comptabiliser les votes blancs ou nuls, i.e si par exemple il n’y a que 50% de votants aux élections législatives, on n’a que 50% de députés. De toute façon, vu le nombre de présents à certaines sessions, les 587 députés sont de trop -d’ailleurs, il y a 587 car Mitterand a augmenté le nombre par artifice politique, ce que la droite n’a jamais révisé (on peut d’ailleurs comparer par rapport aux Etats-Unis où il y en moins comparativement). On peut par exemple diminuer le nombre de circonscriptions et une partie des députés sera sur une liste. Plus il y aura d’électeurs, plus ceux qui seront sur cette liste auront des chances d’êtres élus. Et pour les circonscriptions, s’il y a moins de 50% de suffrages exprimés i.e différents de blancs ou nuls ou absentations, c’est que l’électorat considère que le député a failli, donc pas de député. C’est un système à creuser, alors qu’actuellement, qu’il y ait 30 ou 60% de votants, il y a toujours un député.


                              • ZenZoe ZenZoe 14 juillet 2010 18:58

                                A chaque débat sur le vote, les deux mêmes arguments reviennent, à savoir « ça ne sert à rien » et « le vote blanc n’est pas comptabilisé ».

                                Tous les non-électeurs, au lieu de nous resservir en boucle ces deux arguments fallacieux et bien pratiques pour expliquer leur négligence, auraient-ils l’amabilité de suggérer d’autres moyens démocratiques valables ?

                                Et aussi : à tous ceux qui râlent pour le vote sur la constitution européenne, où étiez-vous en 2002 ?
                                Si vous vous étiez déplacés pour Jospin, le FN ne se serait pas retrouvé au second tour, et Sarkozy serait dans l’opposition à l’heure qui est peut-être. A part ça, voter ne sert à rien CQFD.


                                • le naif le naif 14 juillet 2010 19:24

                                  @ ZenZoe 

                                  A chaque débat sur le vote, les deux mêmes arguments reviennent, à savoir « ça ne sert à rien » et « le vote blanc n’est pas comptabilisé ».

                                  Exact, changeons les règles, ce que propose Fergus, n’est pas bien compliqué, à croire que ça arrange nos politiques cette situation

                                  Tous les non-électeurs, au lieu de nous resservir en boucle ces deux arguments fallacieux et bien pratiques pour expliquer leur négligence, auraient-ils l’amabilité de suggérer d’autres moyens démocratiques valables ?

                                  Il faut lire les posts, des propositions et des pistes de réflexion, il y en a !! Problème qui peut les mettre en œuvre si ce ne sont nos élus ????

                                  Et aussi : à tous ceux qui râlent pour le vote sur la constitution européenne, où étiez-vous en 2002 ?

                                  J’ai voté, à gauche....mais pas pour Jospin, va t-on aussi me reprocher mon choix ??? Je pense que c’est plutôt à Jospin de se demander pourquoi il n’a pas réussi a passer le 1er tour....

                                  Si vous vous étiez déplacés pour Jospin, le FN ne se serait pas retrouvé au second tour, et Sarkozy serait dans l’opposition à l’heure qui est peut-être. A part ça, voter ne sert à rien CQFD.

                                  Politique fiction, je rappellerais que Jospin disait lui même que son programme n’était pas un programme socialiste.... admettons qu’il soit passé en 2002 pas évident qu’il soit repassé en 2007

                                  Continuez à voter, vous aurez la satisfaction de savoir que grâce aux abstentionnistes votre voix aura plus de poids, mais abstenez-vous de donner des leçons de morale.

                                  Vous croyez au système électoral, c’est votre droit, comme c’est le mien de ne plus y croire, c’est aussi ça la démocratie. 

                                  Cordialement


                                • armelle89 14 juillet 2010 19:19

                                  pourquoi pas le vote internet,ca marche tres bien pour les impots et l’on peut voter de partout sans pour autant le rendre obligatoire


                                  • Fergus Fergus 15 juillet 2010 09:19

                                    Bonjour, Armelle.

                                    Un obstacle majeur et,d emon point de vue, rhédibitoire : le vote par internet ne peut par nature être contrôlé par des observateurs des partis. Il peut donc donner lieu à des fraudes massives. A cet égard le récent procès de Fraznçois Cousteix (dit Hacker Croll) a montré que l’on peut pirater à peu près n’importe quoi.

                                    De plus, il me semble utile que les citoyens qui le peuvent se déplacent vers un bureau de vote. Cela donne plus de solennité à l’évènement et contribue à la prise de conscience du fonctionnement démocratique des enfants qui accompagnent leurs parents. Quelques clics sur internet banaliseraient terriblement cette action civique en la ramenant par exemple à une simple enchère sur e-bay.


                                  • ZenZoe ZenZoe 14 juillet 2010 19:49

                                    le naïf

                                    Vous ne m’avez pas convaincue, peut-être me suis-je mal exprimée, alors je recadre : Je ne vois pas de meilleur moyen que le vote pour une démocratie. Ceci dit, le système de vote peut, et devrait être amélioré, c’est certain.
                                    Pour répondre à vos arguments :
                                    1) Fergus est plein de bon sens et je suis d’accord avec ses propositions, mais je n’ai pas vu qu’il soit contre le vote.
                                    2) Il faut lire les posts : oui, je les lis, merci, mais VOUS par exemple que proposez-vous au lieu du vote ? C’est facile de laisser parler les autres.
                                    3) vous avez voté en 2002, bien. Vous votez donc ? Je ne vous comprends plus alors. Je pensais que c’était inutile ?
                                    4) Pour Jospin, qui sait ? On n’en serait peut-être pas là où on est ?

                                    Je ne donne pas de leçon de morale, c’est tout le contraire. Ce sont les non-votants qui ridiculisent à longueur de débat ceux qui se déplacent et essaient de faire bouger les choses. Je suis juste énervée quand j’entends des gens qui ne votent jamais se permettre de nous critiquer, nous faisant passer pour des gogos naïfs et crédules.
                                    Cordialement,


                                    • Jean 14 juillet 2010 20:14

                                      Gogos naïfs, j’ y crois, quant au non respect du vote sur la constitution européenne (j’ étais un de ces gogos qui a voté « non »), ou des promesses électorales jamais tenues des uns et des autres.

                                      Le problème n’ est pas le vote mais le contrôle à posteriori de l’ exécutif par le peuple qui doit pouvoir demander des comptes ; mais les assemblées ne représentent que des partis, ou pire des lobbies, mais en aucun cas le peuple.

                                      virez les pros de la politique, les carrièristes, créez une vraie constituante de gens tirés au sort etc., un vrai contrôle, une assurance que le vote sert à quelque chose et les gens iront voter en masse

                                      etc.


                                    • le naif le naif 14 juillet 2010 20:20

                                      Par ZenZoe

                                      Bonsoir,

                                      Vous ne m’avez pas convaincue Tel n’était pas mon but, je ne fais pas de prosélytisme.

                                      1) Fergus est plein de bon sens et je suis d’accord avec ses propositions, mais je n’ai pas vu qu’il soit contre le vote. Moi non plus, je suis juste contre le vote dans les conditions actuelles, nuance

                                      2) Il faut lire les posts : oui, je les lis, merci, mais VOUS par exemple que proposez-vous au lieu du vote ? C’est facile de laisser parler les autres. Vous avez du les lire en diagonale, relisez mes posts vous verrez que je propose de changer les règles du jeu électoral

                                      3) vous avez voté en 2002, bien. Vous votez donc ? Je ne vous comprends plus alors. Je pensais que c’était inutile ? J’ai voté pendant 20 ans le TCE a Failli me dégouter à jamais, j’ai encore voté aux deux tour en 2007 en me faisant violence, mais depuis c’est fini

                                      4) Pour Jospin, qui sait ? On n’en serait peut-être pas là où on est ? Peut-être, peut-être pas, franchement UMP et PS ont entre autre entériné le TCE non ???

                                      Ce sont les non-votants qui ridiculisent à longueur de débat ceux qui se déplacent et essaient de faire bouger les choses. Ce n’est pas mon propos, je crois juste que voter ne sert plus à rien dans les conditions actuelles, mais je comprends parfaitement qu’on puisse y croire, surtout si un candidat vous donne de l’espoir, malheureusement j’ai trop souvent voté pour le moins pire... et s’il faut choisir entre DSK ou Sarko......

                                      Je suis juste énervée quand j’entends des gens qui ne votent jamais se permettre de nous critiquer, nous faisant passer pour des gogos naïfs et crédules. Jetez un œil sur ce lien, il s’agit de la liste d’un club de réflexion : Le Siecle Il y a de quoi se poser des question je pense......
                                      Quand bien même, je ne vote plus, je continue à payer des impôts, ce qui me donne le droit me semble t-il d’émettre des opinions sur la façon dont sont gérées les choses non ???

                                      Cordialement


                                    • Fergus Fergus 15 juillet 2010 09:34

                                      @ Zenzoe et Le NaÏf.

                                      Merci pour le « bon sens » que vous m’attribuez.

                                      Non, je ne suis effectivement pas contre le vote, loin de là, car il me paraît être l’expression même de la démocratie, mais il est vrai qu’il ne me satisfait plus en l’état et qu’il faudrait d’urgence amender son fonctionnement pour enrayer la désertion des citoyens.

                                      Or le refus de prendre en compte les votes blancs et nuls constitue le meilleur des alibis pour ceux qui veulent se dispenser de ce qui reste à mes yeux un devoir civique. Problème : les partis dominants refusent cette prise en compte car elle augmenterait les risques de deuxième tour et fragiliserait les scores des élus en affaiblissant leur légitimité.

                                      Cordiales salutations et bonne journée. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès