Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les gros mots

Si vous voulez faire passer quelque chose d’un tout petit peu religieux dans le domaine public, surtout évitez de dire des gros mots. Sinon, ça coince ! Expérience sur la laïcité à la française…

1905 {JPEG}

Il se trouve que Pale Rider préside une association culturelle protestante. Évidemment, quand nous organisons des manifestations, notamment des conférences, il faut faire des annonces et de l’affichage. Or, dans certains lieux publics, nous nous heurtons souvent au genre de mésaventure que je m’en vais vous narrer présentement.

Nous devions annoncer une conférence sur la philosophe Simone Weil, avec une accroche locale puisqu’elle avait été prof dans notre ville. J’ai demandé à poser une affiche au Conservatoire où mes enfants font de la musique. Le préposé de service a parcouru la feuille avec méfiance et m’a répondu que le Conservatoire n’affichait que des manifestations relatives à la musique, à la danse ou autres disciplines artistiques. Mais, m’a-t-il proposé, allez voir la dame en face qui s’occupe de la Maison de la Culture et avec qui nous partageons un panneau d’affichage.

Oui, et puis non

Muni de mon annonce culturelle, je vais la lui montrer. Pas de problème : cette personne fort charmante se déplace même pour venir poser l’affiche, allant jusqu’à plaider ma cause auprès du monsieur que j’avais vu. J’avais redouté de me faire éconduire comme cela m’était arrivé précédemment pour des annonces analogues. Hélas, la suite n’allait pas tarder à confirmer la coutume contre laquelle nous butons régulièrement. Depuis la salle où je m’étais installé pour lire, je vois arriver la jolie dame : c’était moi qu’elle venait voir. Elle me dit : « Vous savez, moi, personnellement cette affiche ne me dérange pas. Mais là, c’est marqué : ‘regard d’une philosophe protestante’. Et là, en dessous, il est indiqué que ça se passe au ‘temple’ ». J’ai eu beau lui expliquer que le sujet était culturel, pas principalement religieux, il y avait deux gros mots sur l’affiche : protestante et temple. Devant mon insistance, elle m’a opposé qu’elle avait peur de créer un précédent, de se faire envahir (par les cathos, peut-être, les Témoins de Jéhovah, les musulmans ou que sais-je…). Bref, j’ai dû remballer mon affiche.

Deux poids, deux mesures

Dans la République française –du moins telle que certains la conçoivent dans l’ignorance la plus totale de la Loi de 1905–, dès que vous avez une connotation religieuse, surtout d’une église minoritaire, vous êtes exclu ipso facto du domaine public. Et, en matière culturelle, tout ce qui est religieux est proscrit, comme si le religieux ne faisait pas partie de la culture (si ce n’est en matière de monuments historiques, pour les touristes…).

Il y a pourtant d’étranges exceptions, ou des passe-droit liés à l’histoire de notre pays. Car, quand le même Conservatoire ou la chorale de ma ville met à son programme un Ave Maria avec toutes les paroles que moi, protestant, je considère comme hérétiques et idolâtres, et qui sont hyper marquées religieusement, ça ne gêne personne, bizarrement. À l’inverse, si on tolère à la rigueur de mentionner que Simone Weil était une philosophe juive, si on a tout loisir de rappeler que cette très bonne connaisseuse du marxisme a bossé en usine, il faudra néanmoins se montrer très prudent quand on en viendra à dévoiler ce qui a été essentiel dans sa vie et sa pensée : elle s’était convertie à Jésus-Christ très explicitement ! D’ailleurs, j’aurais pu améliorer la culture personnelle de mon interlocutrice en lui indiquant que c’est Albert Camus, auteur agnostique mondialement connu et prix Nobel de Littérature, qui avait édité Simone Weil chez Gallimard, y compris ses écrits mystiques. Mais ça n’aurait servi à rien.

Hélas, il y a une peur, une frilosité et même une imbécillité rampantes dans ce pays qui laisse croire que la laïcité est l’expulsion du religieux hors de la sphère publique. Or, la laïcité dit tout simplement que le religieux est une dimension qui a droit de cité comme les autres –ni plus (il n’a pas à régir les valeurs de la société), ni moins (il a toute sa place dans le brassage des idées, des convictions et des éléments de culture dont il est porteur). Finalement, notre France est quasiment l’Union soviétique, la persécution en moins. Elle n’arrive pas à se désembourber de son ignorance et de son malaise par rapport au fait religieux. Elle est infoutue de comprendre ce que Jean Baubérot, Régis Debray ou Jean-Pierre Chevènement expliquent pourtant avec clarté.

L’hommage de la FOL

Pour conclure sur une observation réconfortante et amusante, ce qui nous a consolés, c’est que la conf a été une totale réussite. Elle était prononcée par une ancienne prof de philo issue d’une famille d’athées depuis deux générations, et qui s’était convertie à Jésus-Christ, comme Simone Weil. Cela, elle l’a raconté alors qu’on l’interrogeait sur son parcours, devant un temple rempli. À la fin, un militant de la Fédération des Œuvres Laïques, qui m’avait dit avant qu’on ne commence qu’il était un « mécréant », est venu me trouver pour me dire : « C’est la première fois que je mets les pieds dans un temple ; et je me suis senti très bien ! » Dans l’assistance, il y avait d’autres militants de son style et des communistes ravis de leur soirée. Ils ne se sont pas sentis offensés, ni maltraités dans leur conception de la laïcité avec laquelle nous nous sentions complètement en phase.


Moyenne des avis sur cet article :  2.17/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • leypanou 7 novembre 17:11

    même une imbécillité rampantes dans ce pays qui laisse croire que la laïcité est l’expulsion du religieux hors de la sphère publique.  : si vous avez un peu suivi les propos des candidats aux primaires LR, vous auriez remarqué que le pire est à venir en ce qui concerne la démagogie du plus grand défenseur de la laïcité.

    Il faudrait d’ailleurs préciser qu’en général, ce n’est pas l’expulsion du religieux mais l’expulsion d’un religieux, toutes les religions n’étant pas égales par définition.


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 7 novembre 17:18

      « Il y a pourtant d’étranges exceptions, ou des passe-droit liés à l’histoire de notre pays. »


      Si vous avez constaté cela, il faut arrêter de vous poser des questions.
      Malgré la loi de 1905, et même si elle a perdu une partie de son patrimoine immobilier, dans l’inconscient de nombreux français, l’église catholique est « légitime », d’où l’histoire des crèches dans les mairies et les écoles.
      Certains dignitaires de l’état semble avoir la même attitude envers la religion israélite dont ils adoptent les signes de reconnaissance lors de rencontres officielles.
      Cela dit, Smone Weil n’était pas une philosophe protestante. Elle était d’origine alsacienne juive et elle est reconnue comme une mystique chrétienne par ses choix alors qu’elle n’a jamais été baptisée. 
      De toutes façons, peu importe, votre anecdote est révélatrice d’un état d’esprit et du chemin reste à faire.

      • Pale Rider Pale Rider 7 novembre 17:34

        @Jeussey de Sourcesûre
        Oui, vos sources sont effectivement sûres, et je n’ai pas dit que SW était protestante : elle n’a appartenu à aucune église, et c’est avec des catholiques qu’elle était en rapport.
        Sur les Israélites, ce que vous dites est exact. En revanche, les protestants, qui ont pourtant quelques notables très bien placés, sont les plus délaissés par les autorités et les média, derrière les catholiques, les Juifs, les musulmans et les bouddhistes. On a beau savoir que notre royaume n’est pas de ce monde, à force, ça agace...


      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 7 novembre 17:41

        @Pale Rider

        ok, j’avais cru lire : « Mais là, c’est marqué : ‘regard d’une philosophe protestante’. »

        Mais je comprends votre agacement. Voilà ce qu c’est d’être trop discret et d’avoir renoncé aux pompes.

      • Pale Rider Pale Rider 8 novembre 08:43

        @Jeussey de Sourcesûre
        La philosophe protestante, c’est la conférencière. Merci de me donner l’occasion de préciser.


      • Etbendidon 7 novembre 17:41

        Bonjour Clint (Eastwood qui est du coté de Trump faut le savoir)
        que je m’en vais vous narrer présentement.
        Vous n’auriez pas passé quelques temps en afrique monsieur mon cher par hasard ?
         smiley

        Autrement j’ai plussé votre article
        C vrai on parle jamais des protestants ici
        Vous devriez vous plaindre au CRIF
         smiley


        • Pale Rider Pale Rider 8 novembre 08:42

          @Etbendidon
          Le présentement a fait son petit effet ! Non, jamais mis les pieds en Afrique (hélas).
          Quant à Eastwood, j’espère qu’il ne votera pas Trump, mais j’ai des doutes. Je le préfère nettement dans sa version Invictus, tendance Mandela. Je ne comprends pas ce mec.


        • JL JL 8 novembre 09:52

          @Pale Rider
           

          ’’Quant à Eastwood, j’espère qu’il ne votera pas Trump’’

           comme le dit si bien Fergus sur un canal voisin, ’’’Trump est soutenu massivement par les adeptes du Ku-Klux-Klan et par ceux de la NRA (National Rifle Association).’’
           
           Pour le KKK je ne sais pas, mais pour ce qui est du droit à posséder des armes à feu je crois savoir que notre très cher Clint est férocement pour.

        • Pale Rider Pale Rider 8 novembre 10:13

          @JL
          Trump est embêté par le soutien du KKK (auquel il ressemble pourtant fortement).
          Quant à Clint, pour les armes à feu, il me semble que ce que vous dites est exact. Mais a-t-il poussé l’infamie jusqu’à être membre de cette satanique NRA ? Je ne l’espère pas !


        • Julien30 Julien30 8 novembre 15:34

          @Pale Rider
          « Trump est embêté par le soutien du KKK (auquel il ressemble pourtant fortement). »

          Ah oui ? Il est pour la domination de la race blanche sur les autres ? Votre propos me parait aussi caricatural et méprisant pour les millions qui s’apprêtent à voter pour lui que celui des représentants de tous les medias, intellectuels, stars de cinéma et chanteurs (tous ces escrocs et médiocres qui provoquent le dégoût d’une part toujours plus importante des peuples américains et européens) qui soutiennent l’autre sorcière. 
          Mais l’escroquerie ne passe plus, Trump remplit des stades pendant que Clinton donne des discours dans des gymnases à moitié vide.

        • Pale Rider Pale Rider 8 novembre 16:04

          @Julien30
          Nous serons fixés dans quelques heures sur la transformation « des gymnases à moitié vides ». Une foule de veaux gras et hystériques ne fait pas une élection.
          Quant à Trump et au KKK : quelqu’un qui veut édifier un mur étanche avec le Mexique et virer tous les latinos sans papiers, et qui veut interdire toute entrée du musulmans aux USA, c’est quoi ? Je me demande même si ce n’est pas pire que le KKK, puisque les Mexicains et la plupart des musulmans sont de race blanche : même pas des nègres !
          Les « blancs-blancs » déclassés des USA ont la trouille parce que, dans assez peu de temps, ils vont être minoritaires par rapport aux « colorés » et aux basanés. Et le gros blondinet leur fait croire qu’il va les protéger. Quelle plaisanterie tragique ! C’est le vieux Kirk Douglas qui a raison : Trump ne vaut guère mieux qu’Hitler, qui passait aussi pour un clown en 1933. On connaît la suite. Hitler, au moins, avait un minimum d’intelligence (démoniaque, on le sait). Trump est un illusionniste d’une insondable débilité politique, prétendant diriger un pays qu’il a truandé en amassant des millions de $ sans payer d’impôts pendant 18 ans. Vous ne voyez pas l’imposture et l’abjection totale de ce personnage ? Et je n’ai rien dit de son rapport aux femmes, qu’il considère comme du gibier.
          J’ajoute que la pureté ethnique des USA ne peut être défendue que par une seule population, que les ancêtres de Trump & Co ont quasiment exterminée : les Indiens. Ce sont les seuls qui ont une légitimité à exister sur ces terres.
          Je n’ai aucune estime pour la mère Clinton. Mais là, on a le choix entre le pire et le choléra.
          Je pense que, malgré ses déficiences, on regrettera Obama...


        • francesca2 francesca2 8 novembre 16:20

          @Pale Rider


          Les « blancs-blancs » déclassés des USA ont la trouille parce que, dans assez pede temps, ils vont être minoritaires par rapport aux « colorés » et aux basanés. 

          les « blancs-blancs » ont la trouille parce que c’est eux qui devront vivre avec. L’’immigration pour eux est synonyme de pénurie d’emplois non qualifiés, pression à la baisse sur leurs salaires, baisse du niveau de l’éducation de leur progéniture (classe surchargée, enfants allophones), hausse des loyers, insécurité, méconnaissance de la culture américaine, transport surchargé. Quand on habite des quartiers huppés ou populo branchés et qu’on a un boulot sympa et bien rémunéré cette réalité est difficile à comprendre... la bienpensance crasse vous pousse facilement à la stigmatisation.

        • Paul Leleu 8 novembre 16:38

          @Pale Rider


          Clint Eastwood a dit qu’il allait voter Trump... parce-que Trump c’est « viril »... 

          Ce qu’il faut savoir, c’est que Clint Eastwood ne fait le « viril » que sur un écran de cinéma... cow-boy, flic, soldat ou bucheron, il campe des personnages arrogants et membrés... pourtant, c’est une petite poule-mouillée qui a esquivé la guerre de Corée comme un gros lâche... Clint Eastwood est resté au camp à faire le maitre-nageur (sic !!). 

          Comme John Wayne en son temps, Clint Eastwood est un personnage toxique, menteur et néfaste... car il fait le culte de la guerre pour le autres, alors que pour lui-même il reste en sécurité... 

          Il est normal d’avoir peur d’aller à la guerre, et de tout faire pour éviter d’aller se faire buter à 20 ans pour un état débile... mais si on a vraiment des couilles, on vient pas ensuite jouer au cow-boy sur les écrans de cinéma virtuels... on parle de ses tripes et de son désir de vivre...

          issu d’un milieu bourgeois, Clint Eastwood est et reste un bourgeois... et ses films sont creux comme leur auteur. 




        • Pale Rider Pale Rider 8 novembre 16:39

          @francesca2
          On peut tout à fait comprendre ce que vous dites : c’est une réalité avec laquelle il faut compter, y compris chez nous. Et il n’y a pas de mépris à avoir de ce point de vue là seulement.
          Mais aux USA, concernant les noirs qui sont là quasiment depuis les origines, et contre leur gré, ça ne tient pas. Certes, je ne crois pas que Trump ait dit quelque chose contre les noirs explicitement. Mais eux qui, déjà, sous un président noir, se font tirer comme des lapins dans une impunité quasi totale, vous imaginez ce qu’ils deviendraient sous Trump qui, c’est le moins qu’on puisse dire, n’est pas un humaniste. Donc, il n’y a probablement aucun vote noir, latino, musulman, homo, ni minoritaire en général pour Trump ; probablement peu de femmes, indifférentes aux « balls » qu’il se vante vulgairement d’avoir et qu’il semble ne pas réserver qu’à Melania... Il ne lui reste plus que des blancs mâles qui croient son couplet sur la corruption dont il est un des premiers coupables.
          On verra, mais il se pourrait que mamie Clinton remporte ces élections haut la main.


        • Julien30 Julien30 8 novembre 16:42

          @Pale Rider

          « Une foule de veaux gras et hystériques ne fait pas une élection. »
          « C’est le vieux Kirk Douglas qui a raison : Trump ne vaut guère mieux qu’Hitler »
          Ah oui quand même... Je vois que je vous avais même largement sous-estimé en matière de mépris du peuple et de capacité à caricaturer et constate sans surprise que vous prenez donc pour exemple en matière d’analyse politique un acteur hollywoodien, et apparemment pas le plus malin et subtil du lot. 

          « virer tous les latinos sans papiers (...) c’est quoi ? »
          Faire appliquer la loi ce serait donc digne du KKK ? Ce genre de propos relèvent des méthodes de terreur intellectuelle très en vogue aujourd’hui qui consistent à qualifier de raciste (ou homophobe ou fasciste selon le sujet abordé) tout ce qui n’est pas en accord avec une certaine vision du monde, une vision du monde qui n’apprécie pas spécialement le christianisme, je tiens à préciser.
           
          « Nous serons fixés dans quelques heures sur la transformation « des gymnases à moitié vides  ». 
          La candidate de Wall street et de Soros devrait pouvoir l’emporter malgré tout, les machines électroniques qui servent à voter aux Etats-unis sont là pour permettre de corriger les éventuels »mauvais choix" des électeurs. Bon j’arrête-là vous n’avez pas l’air de valoir l’effort d’une conversation plus développée.

        • Pale Rider Pale Rider 8 novembre 16:45

          @Paul Leleu
          Je suis d’accord avec vous, sauf sur la vacuité de ses films. J’en suis le premier troublé.
          Hélas, ce n’est pas la première fois qu’un artiste crée une oeuvre à bien des égards contraire à ce qu’il est. L’adéquation entre les personnages publics et leurs actes est rarissime. Pour me faire comprendre, je citerai 4 exemples admirables de cohérence : Mandela (hormis sa mansuétude envers Kadhafi), Mendès-France, Beethoven et Valérie Lagrange.
          Quant à Clint, à 86 ans, il serait temps qu’il rengaine son pistolet et qu’il la ferme. Thank you and good bye. smiley


        • TIENSVOILADUBOURIN TIENSVOILADUBOURIN 8 novembre 16:46

          @Pale Rider
          Il est clair que vu le choix, je n’aimerais pas être américain aujourd’hui. Un adage populaire dit qu’entre deux maux il faut choisir le moindre...
          En attendant, le dernier reportage que j’ai vu où Trump prétendait qu’Obama avait hurlé contre un vétéran qui brandissait un panneau ’Trumpetiste« ’ , a montré qu’il n’était lui aussi qu’un menteur, doublé d’un gros malade hystérique quand je l’ai vu hurler pour qu’on expulse un opposant en ajoutant de lui confisquer son manteau car il faisait -10° dehors (Cf. TMC, Quotidien du 07/11/2016)
          Pour paraphraser Bobby Lapointe, »la femme Trump qui est si bonne, que m’importe les Trumpbones, je veut jouer du hélicon(comme ce qu’on voudra)...
          Ce qui est moins drôle, c’est que nous n’aurons guère l’air plus malin dans quelques mois...


        • francesca2 francesca2 8 novembre 17:16

          @Pale Rider

          On peut tout à fait comprendre ce que vous dites : 

          On le comprend mais on ne l’admet pas. Parce que l’admettre ça équivaut à la zemmourisation de l’esprit, et ça, il n’en est pas question... !

          Mais aux USA, concernant les noirs qui sont là quasiment depuis les origines, et contre leur gré, ça ne tient pas. Certes, je ne crois pas que Trump ait dit quelque chose contre les noirs explicitement

          Effectivement mais ce n’est pas grave. Les procès en sorcellerie marchaient déjà comme ça.

          Mais eux qui, déjà, sous un président noir, se font tirer comme des lapins dans une impunité quasi totale, vous imaginez ce qu’ils deviendraient sous Trump qui, c’est le moins qu’on puisse dire, n’est pas un humaniste. 

          Non justement, je n’imagine pas et les visions ne m’intéressent pas, je veux des faits.

          il n’y a probablement aucun vote noir, latino, musulman, homo, ni minoritaire en général pour Trump ; probablement peu de femmes, indifférentes aux « balls » qu’il se vante vulgairement d’avoir et qu’il semble ne pas réserver qu’à Melania...

          Oui, les minorités sont en général plus facilement manipulables. Elle a eu toute la force de frappe des médias (même Fox News, c’est dire...) Mais, puisqu’il s’agit du camp du Bien, là on ne parle surtout pas de « populisme ». Jamais jamais.

          Il ne lui reste plus que des blancs mâles qui croient son couplet sur la corruption 

          Ne soyez pas aussi méprisant, je vous renvoie à mon premier comm.

          On verra, mais il se pourrait que mamie Clinton remporte ces élections haut la main.

          Oh, vous l’aurez sûrement votre Clinton et il ne nous restera plus qu’à prendre garde à nous. 

        • TIENSVOILADUBOURIN TIENSVOILADUBOURIN 7 novembre 18:15

          Merci Pale Rider pour cette anecdote ô combien édifiante en ce qu’elle révèle qu’après plus de cent ans, 111, pour être exact, on confond toujours laïcité avec anticléricalisme.
          Ceci est d’autant plus navrant que la loi de 1905, dite de séparation de l’église -des églises devrait-on dire aujourd’hui- et de l’état n’impliquait aucunement quelque rejet que ce soit.
          Ah ! Idées reçues, quand vous tenez les gens !


          • Robert Lavigue Robert Lavigue 7 novembre 18:40

            Vous parlez d’un Conservatoire qui met au programme un Ave Maria.

            Pour ma part, il y a quelques années, j’ai eu droit à une Passion de Bach en plein Avent. C’était dans mon abonnement de concerts.

            Personne ne semblait trouver cela incongru... Pas même la personne chargée de la programmation !


            • Paul Leleu 8 novembre 16:45

              @Robert Lavigue


              c’est ce que j’allais dire... on joue bien du Bach... 

            • Rincevent Rincevent 7 novembre 23:13

              @ l’auteur

              Si vous vous sentez traité comme une religion négligeable, faites un effort, quoi. Revendiquez la repentance de la France (révocation de l’Édit de Nantes, dragonnades dans les Cévennes, etc), victimisez-vous, intervenez à tort et à travers sur tous les sujets de société (ça ne manque pas, en ce moment). La considération, ça ne vient pas tout seul (que diable…).

              Signé : un athée tranquille.


              • ddacoudre ddacoudre 8 novembre 00:11

                bonjour Pale Rider

                le problème c’est que dieu n’est pas laïque. il le deviendra, mais cela prend du temps. il en a fallut au judaïsme pour se substituer à tous les panthéons et tous les veaux d’or qui eux aussi avaient apporté une organisation structurale chez l’homme sédentarisé sortant de la préhistoire. Le christianisme est venu corriger un judaïsme qui se distordait par les mêmes penchant après avoir apporté une évolution progressiste, le protestantisme est la représentation de cette incurie qu’on les religions à finir par établir des magistères obscurantistes par la nécessité de disposer de structures. L’athéisme fut la réponse à cette rigidité politique du catholicisme.
                lentement nous assistons à une « religiosité » de l’athéisme, puisque est d’essence judéo-chrétien.
                je trouve cela assez drôle. le protestantisme réformé est l’exemple même que la pratique de la philosophie de l’interrogation qui titille et suscite l’intelligence ne fait pas recette. si seul le christ et seule les écritures furent son fondement, les exégètes de la bible, ne disposent d’aucune certitude sur cet extraordinaire recueil de pensé et d’existence attribué à un homme qui a du certainement existé, mais qui n’était en rien le fils de dieu si ce n’est au même titre que chacun de nous en tant qu’œuvre d’une création dont nous ignorons tout, mais dont nous savons d’où viennent ses origines.
                http://ddacoudre.over-blog.com/article-la-laicite-un-monde-pour-tous-71313368.html
                cordialement.


                • Pale Rider Pale Rider 8 novembre 08:52

                  @ddacoudre
                  Merci pour votre message.Juste quelques précisions.
                  Certains pensent que le Christ a inauguré la laïcité par sa fameuse phrase : « Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. » (Marc 12.17 et //). Il n’a d’ailleurs pas fondé de système religieux, les apôtres non plus. Le césaro-papisme est bien plus tardif, et il a été combattu par la Réforme radicale, c’est-à-dire les futures églises évangéliques. Si vous voulez en savoir plus, renseignez-vous sur Roger Williams, un baptiste fondateur de l’Etat de Rhode Island, que l’on peut considérer comme le véritable fondateur de la démocratie, laquelle comportait la liberté de croire ou de ne pas croire, sans intervention aucune de l’Etat. Or, tous ces gens n’ont que la Bible pour fondement...
                  Le recueil qu’est la Bible n’a pas un auteur mais au moins 44, répartis sur au moins 1000 ans. Quant à Jésus, lui-même n’a rien écrit.
                  Bien à vous.


                • vesjem vesjem 8 novembre 08:04

                  l’athéisme et la laïcardité sont également des religions


                  • epicure 8 novembre 17:19

                    @vesjem

                    ainsi que de ne pas croire au père noël (terrible secte religieuse infiltrée partout, mais qui fait croire aux bon croyant qu’elle n’existe pas )......

                    et chauve est une couleur de cheveux....


                  • cevennevive cevennevive 8 novembre 08:21

                    Bonjour Pale Rider,


                    Laissez... Nous restons honnêtes, purs et polis comme des diamants.

                    Si nous laissions le « tout venant » juger nos pensées, nos actes et nos vies intérieures, nous deviendrions le « tout venant » aussi, capable de dire et penser n’importe quoi, de suivre le dernier qui a parlé, et de satisfaire aux temples du clinquant...

                    La rareté, la pudeur des sentiments et la propreté du coeur isole de la masse.

                    Personnellement, je préfère la discrétion car ce que je pense risque d’être galvaudé par ceux qui ne comprennent pas ou ne réfléchissent pas.

                    Quant à votre affiche et les « gros mots », vous savez bien que les images et les mots couramment acceptés ne parlent que de films ou de publicités...

                    Je vous salue.




                    • Pale Rider Pale Rider 8 novembre 08:55

                      @cevennevive
                      Sur la discrétion, c’est exactement ce que Chevènement prescrit aux religions. Régis Debray, récemment dans Marianne, a précisé que discrétion n’est pas invisibilité. Ces deux remarques me semblent définir une excellente ligne de conduite. Et tant pis si le protestantisme est médiatiquement indigent. Mais peut-être l’est-il aussi à cause du manque de convictions authentiquement chrétiennes de certaines de ses églises et de certains de ses pasteurs... smiley


                    • cevennevive cevennevive 8 novembre 09:15

                      @Pale Rider

                      Mais Pale, il n’y a presque plus de pasteurs !

                      En Cévennes, nos temples sont fermés et en cas de décès d’un protestant, il faut « choisir » la date de l’ensevelissement en fonction de la disponibilité d’un pasteur qui vient d’ailleurs et qui ne connaît ni la famille ni le village !

                      Remarquez, c’est pareil pour les curés. Dans les paroisses environnantes, les enterrements sont présidés par des officiants étrangers à la région, et même au Pays !

                      Mais bon, personnellement l’absence de berger me laisse indifférente. C’est peut-être la présence des « chiens de berger » qui m’embête car ils penchent un peu trop vers la bienpensance actuelle...

                      Bien à vous.
                       

                    • Pale Rider Pale Rider 8 novembre 09:36

                      @cevennevive
                      Et encore, vous êtes dans les Cévennes vives ! Moi, je suis dans une région où le protestantisme n’a jamais été très vigoureux, sauf au tout début. Ici, un seul pasteur va désormais couvrir 2 départements ! Mais ça oblige les paroissiens un peu qualifiés à se bouger. Je suis moi-même prédicateur. Comme pour les papistes, la pénurie de ministres oblige les ouailles à s’engager, ce qui est une excellente chose. Encore faut-il se former. Mais on ne baisse pas les bras !


                    • cevennevive cevennevive 8 novembre 09:44

                      @Pale Rider

                      « Cévennes vives » ? Où avez-vous pêché cela ? Ne serait-ce pas du plagiat ? Ici, c’est plutôt « la Cévenne Vive »...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès