Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les hypocrites

Une photo, terrible photo d’un enfant noyé, et voilà qu’un immense mouvement de solidarité bienvenu se lève pour accueillir des migrants syriens, sauf que cet accueil n’empêchera pas que la scène se répète, sans images, sur les plages de la Grèce ou dans les eaux de la Syrie.

Comme d’habitude, les réactions ou les déclarations des politiques feront la une des médias au détriment des associations qui sont au quotidien sur le terrain.

La mémoire courte

On ne peut pas rester indifférents diront-ils, oublieux que ce sont leurs décisions, leurs non-décisions ou leur copinage éhonté avec des dictateurs pour leur vendre des avions ou des centrales nucléaires et qui poussent les feux de l’immigration. Certains auront même, avec des philosophes idiots utiles, décidé d’en finir avec un dictateur libyen et remplacé un système par une zone de non-droit pourvoyeuse d’instabilité et par conséquent de migrations massives.

Les élus locaux en première ligne

Des Maires ouvrent leur villes, toutes les Métropoles doivent prendre leur part, deux régions s’unissent pour financer deux fonds d’aide, partout en France des initiatives essaiment, voici quelques titres relevés dans la presse locales qui nous disent que les élus sont là, prêts à venir en aide aux migrants syriens.

La Député-Maire de Rennes s’engage : « ne pas agir, ne pas réagir, serait nier toutes nos valeurs. Ne pas protéger, ne pas accueillir, serait contrevenir à toutes nos obligations. Devant l’horreur et l’indicible, nous avons un impératif d’humanité, un devoir de solidarité. Nous ne serions pas nous-mêmes si nous n’écoutions pas nos consciences ».Elle poursuit : "Notre ville est et sera à la hauteur de ses responsabilités. Rennes participe déjà à l’accueil et à l’accompagnement des migrants. Notre Ville met à disposition gratuitement des bâtiments temporairement inutilisés de son parc immobilier pour des familles qui ont déposé une demande d’asile. Ce sont près de 100 familles qui sont ainsi hébergées. Nous avons accueilli, par ailleurs, en mettant à disposition des propriétés municipales, 35 réfugiés syriens, en novembre dernier ».

Pour le bureau fédéral des socialistes d’Ille et Vilaine, c'est également OUI ! à l’accueil de migrants syriens et ils le font savoir par une photo, publiée dans la presse locale, sur laquelle ils arborent leur crédo.

Du discours officiel à la réalité de terrain

D’un côté, la Maire de Rennes et le bureau fédéral du PS qui « s’engagent » et de l’autre Rennes Métropole (même majorité PS) qui a viré un groupe de réfugiés somaliens d’un pavillon vide lui appartenant, au nom, bien sûr, de la « sécurité des occupants ».

Expulsés, avec recours à la force publique, dans un premier temps de cette maison préemptée par Rennes Métropole pour des projets qui ne verront le jour au mieux que dans dix ou quinze ans, ces Somaliens ont pu bénéficier pendant quelques temps de solutions temporaires d’hébergement d’urgence avant de se retrouver sous des tentes dans un parc public de la Ville. C’est encore trop, sans doute, pour ces bonnes âmes prêtes à tout pour se faire une réputation humaniste sur le dos des migrants syriens mais qui refusent obstinément l’accueil de 18 somaliens poussant même le vice jusqu’à leur demander de payer les frais d’avocat engagés devant le tribunal administratif par la Ville : sans commentaire !

Répondre à l’émotion

Oui, mais à condition qu’une fois les projecteurs éteints, les migrants que nous accueillerons ne soient pas rejetés à la rue, aujourd’hui les syriens, hier les somaliens, avant hier d’autres pour lesquels il n’y a que rarement de projets d’intégration ou de retour dans leurs pays compte tenu de l’incurie de notre personnel politique à répondre à leur instabilité et à favoriser leur développement.

Dans un an ou deux les Syriens accueillis seront-ils condamnés à squatter ou à vivre sous des tentes ?

A défaut de réponses claires à ces questions, nous sommes fondés à penser que tout cela n’est qu’hypocrisie électoraliste et c’est la même chose pour les partis qui prônent la fermeture de frontières ou ceux qui, prudemment, se taisent pour ne pas faire fuir leur électorat.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.9/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Sarah Sarah 5 septembre 2015 11:50

    Hypocrites, en effet.


    Hélas (il vaudrait mieux qu’il n’y ait pas de tels actes donc pas de photos), il y a des images par centaines que vos médias ne les montrent pas.

     

    Par exemple, celle-ci (ATTENTION, ne cliquez que si vous ne craignez pas l’horreur) :

    Ici, pas de grandes campagnes médiatiques comme en ce moment, mais uniquement un silence de mort, un silence complice : une petite fille tuée par les islamistes

     

    Aricle complet


    • Michel DROUET Michel DROUET 5 septembre 2015 12:15

      @Sarah
      J’invite effectivement les lecteurs à ne pas cliquer sur le lien, ni sur « article complet » qui n’est que l’article de riposte laïque illustrant la photo.


    • juluch juluch 5 septembre 2015 11:51

      Tout est dans le titre.


      Rien de plus à ajouter.

      merci à vous.

      • eric 5 septembre 2015 12:00

        Bien sur ! Que c’est de la com socialiste organisé et hypocrite !
        Sur deux jours, le Guardian, publie la photo, Libé présente ses excuses pour ne pas avoir relayer immédiatement, car en l’interprétant librement en leur âme et conscience, il n’avaient pas crut devoir...maintenant, ils comprennent l’erreur... Et les municipalités socialistes annoncent des chiffres qui les mettent en dessous de tous les quotas prévisibles

        Rennes joue les effets d’annonce avec 100 familles...(207 000 habitants) Martine qui ne sait pas compter ou ne tient pas à subir les « quotas normaux » de Hollande, annonce pour sa part être prête à accueillir....100 réfugiés ( 20 familles ?).

        Selon toute vraisemblance, elle les a déjà. Ou alors, sa politique d’expulsion a fonctionné. On se souvient qu’elle était intervenue du auprès de Sarko pour que le préfet virer les Roms qui s’étaient installé chez elle dans une des banlieues ou elle n’a pas d’électeurs....

        On nous annonce l’ouverture de camp de concentration à Calais à 17 000 euros la place de camping ( 25 millions pour 1500 place sous toile) et, plus novateur, de camps de déconcentration à la campagne... On va installer les ingénieurs syriens qui peuvent tant nous apporter en zone rurale avec leurs familles...

        Bon, si Hollande augmente les aides pour financer la réforme des rythmes scolaires...les municipalités ruinées par son racket parviendront peut être au moins à scolariser les gosses...


        • Michel DROUET Michel DROUET 5 septembre 2015 12:19

          @eric
          Comme d’habitude, Eric, vous ne commentez qu’une partie de l’article, celle qui concerne les « affreux socialisses », en oubliant les frasques libyennes sarkosistes. Les hypocrites sont partout et pas seulement à gauche.


        • eric 5 septembre 2015 19:32

          @Michel DROUET je ne comprends pas très bine votre délire à vous et à d’autre autour de Sarko et les libyens :
          1 Les bombardement en Libye ont été approuvé par à peu prêt tous les partis important du parlement (écolos, socialo, etc...)
          2 Il y a peu de libyens parmi les réfugiés...
          3 Malgré les désirs de Hollande, nous n’avons pas bombardé en Syrie pour sauver des vies ( comme en Libye et de ce fait, il y a là bas des centaines de milliers de morts, contrairement à la Libye) et pourtant, il y a beaucoup de réfugiés syriens...
          4 Sarko a clairement dit lors de la campagne de 2012, qu’il avait des questions à poser à l’Europe concernant Shengen et la protection des frontières, et que faute de réponses, on en sortirait unilatéralement si il le fallait et le cas échéant sur un référendum.

           Je ne suis pas fixé à titre perso. sur ce qu’il faudrait faire d’un point de vue « moral » avec les illégaux. Notamment comment distinguer un économique d’un politique, etc, mais en revanche, je suis sur que : si on ne demande pas leur avis aux peuples d’Europe, il y aura des dégâts collatéraux nombreux.
          SI on continue à favoriser l’accueil tous azimut, on continuera à inciter des centaines de milliers de gans à risquer leurs vie dans les déserts d’une part, en me dans une moindre mesure. Cela me parait criminel.


        • jaja jaja 5 septembre 2015 12:23

          « Comme d’habitude, les réactions ou les déclarations des politiques feront la une des médias au détriment des associations qui sont au quotidien sur le terrain. »

          C’est le cas pour la manifestation de cet après-midi place de la République à Paris qui est une récupération qui marche bien car bien camouflée...
          il faut à mon avis y aller et que les associations qui sont au quotidien sur le terrain prennent la tête de la manif et virent ces escrocs....

          « Mise au point par des membres du collectif La Chapelle en lutte sur l’initiative de « solidarité avec les réfugiés » intitulée "Pas en notre nom" qui se déroulera le 5 septembre 2015. Initiative qui est l’œuvre de faussaires et de récupérateurs de droite.

          Résumé de la situation : le collectif La Chapelle en Lutte, collectif de soutiens, réfugiés et migrants, occupe le lycée Guillaume Budé à Place des Fêtes. Il a été associé sans consultation en AG au rassemblement de samedi, qui est une opération de communication orchestrée par des journalistes, communiquants, personnalités médiatiques

          Le rassemblement « PAS EN NOTRE NOM » prévu, le samedi 5 septembre place de la République au nom des migrants, est une initiative relative aux réfugiées, ainsi qu’il est écrit : "Notre dénominateur commun, s’il faut en désigner un, est avant tout le respect de la dignité humaine et celui de la Convention de Genève relative au statut des réfugiés" (page Facebook de l’événement). Ce rassemblement qui doit avoir lieu toute les semaines est organisé par Raphaël Glucksmann, très proche de Bernard-Henri Lévy et fils du philosophe André Glucksmann qui, rappelons-le, a soutenu la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Glucksmann fils, personnage fort douteux et influent est à l’initiative du rassemblement au coté de Tatiana F. Salomon et Natacha Quester-Simeon, entrepreneuses et consultantes média, fondatrices du club Power Girl 3.0, présenté comme une organisation « de femmes influentes, leader d’opinion » . On trouve dans la liste des organisateurs, « initiateurs », Florence Benzacar, journaliste chez Lagardère et Michèle Fitoussi, Féministe mainstream, Journaliste à ELLE.

          Il s’agit bien d’un COUP DE FORCE, et d’une récupération des luttes actuelles des migrants (qui reposent sur l’union des réfugiés et des sans-papiers), un événement poétique et politique inédit. L’opération s’appuie sur la reprise du slogan, « pas en notre nom » né lors des manifestations du 11 janvier. A première vue, cela semble être une reprise ironique, mais les organisateurs s’appuient volontairement en fins communicants sur le pouvoir mobilisateur des slogans en lettre blanche sur fond noir, qui ont fait la preuve de leur popularité avec le « JE SUIS CHARLIE ». Raphaël Glucksmann, qui cherche à percer en France, invite à une reprise du patriotisme à l’extrême droite :

          « Et la gauche ? Comment la gauche a-t-elle pu abandonner le patriotisme à la droite ultra ? (…)Voilà mon prochain livre, je le sens : être de gauche en 2017. Et réhabiliter le patriotisme :) » (Post-Facebook du 12 mai 2015).

          Il participe à une association nommée, « 11 janvier », créée pour promouvoir l’esprit de ces manifestation. Pour lui, « Charlie Hebdo est « la pointe la plus aiguisée de notre liberté commune ». Il est accompagnateur de BHL en Géorgie. Il écrit sur le site de BHL un article sur les combats de ce dernier, voici le lien.

          Quand on connaît la responsabilité de BHL dans la situation libyenne, un des facteurs important de la crise migratoire actuelle, il est impossible de ne pas voir l’indécence dans l’alignement du Collectif La Chapelle en Lutte sur les initiative de Raphaël Gluksmann. Nous ne pouvons pas être les figurants d’un show personnel. André Glucksmann avait fait carrière à partir des événements de 68. Ne laissons pas son fils ainsi qu’un groupement de communicants faire carrière sur les luttes des migrants, réfugiés et bénévoles.

          Dans cette récupération, ce qui se profile, c’est la fin de notre mouvement. »

          Mélina et Sarra


          • eric 5 septembre 2015 19:39

            @jaja a melina et Sarra,pas seulement la fin de votre mouvement....C’est déjà lors d’une de ces ignobles instrumentalisations de la misère du monde par les gauches et extrêmes gauches que Dieudonné est devenu ce qu’il est...pour le meilleur ou le pire suivant les opinions...
            Un groupe de trotskards, essayait de récupérer un déplacement de squatter qu’une Mairie PS essayait d’instrumentaliser en les installant dans un gymnase ( un peu comme le lycée dont vous parlez) Un autre groupuscule trotskiste dont Dieudonné était proche essayait de récupérer à son tour face aux médias, mais le service d’ordre des premiers est venu les ratonner pour conserver les bénéfs de l’instrumentalisation . Très choqué, Dieudo a commencé à s’éloigner de ceux qui l’utilisaient et l’instrumentalisaient...On sait ou ces dérives et prises de conscience successives l’ont conduites.


          • foufouille foufouille 5 septembre 2015 17:10

            ya plus de sous et après ya plein de sous ?
            ben non.
            donc les étrangers feront esclave ailleurs.


            • zygzornifle zygzornifle 5 septembre 2015 17:27

              Personne ne se risquera dans un référendum européen, les décisions européennes c’est le forceps de la dictature ....pour ou contre l’accueil, et l’entretient des migrants : argent, repas, soins, logement etc.... qui payera la facture ?? Certainement pas pas les riches qui se tailleront, pas les pauvres qui n’ont plus rien alors on prendra une nouvelle fois à la classe moyenne qui glissera vers la pauvreté et surtout quand repartiront t’ils ?? … Certainement jamais ..... Déjà qu’en France aucun gouvernent n’a jamais bougé pour aider dignement les 400 000 SDF, ce que l’on fait pour les migrants c’est de la discrimination vis a vis de nos très pauvres a nous bien de chez nous que l’on vire des centres villes allant jusqu’à démonter les bancs pour les empêcher de dormir, on préfère le matin quand il fait froid ramasser les cadavres dans l’indifférence générale .....


              • leypanou 5 septembre 2015 19:20

                Et comment ces municipalités vont financer leurs générosités et pendant combien de temps ? En augmentant les impôts locaux, déjà qu’elles se plaignent de la baisse des dotations aux collectivités locales qui sont senties par les citoyens ?

                Je vois mal comment un pays comme la France qui a un taux de chômage très important peut se permettre d’être généreux alors qu’elle ne cesse de matraquer les inscrits à Pôle Emploi et trouver tous les prétextes pour en radier.


                • nours77 nours77 6 septembre 2015 07:52

                  oui Hypocrite, c est exactement le mot, quelqu un qui dit quelque chose qu il ne pense pas...


                  C est triste pour cette enfant, bien que chaque jour dans notre monde merveilleux des milliers meurt... gaza, Syrie, Dombass, Ukraine, etc... ou on les faits travailler en inde...

                  Et cette instrumentalisation politique pour une photo disons... faite dans un but... l émotion...

                  Pendant ce temps et a l abris des regards, protégés par l émotion, Hollande qui a promit de réduire la courbe du chômage, s attaque a sa tache... Bien entendu c est en reformant pole emploie, pas en facilitant l accès au travaille...

                  Entrer en application le 1er septembre...

                  « Un frein à l’accompagnement

                  Un dommage collatéral de cette mesure est de pousser les jeunes hors des circuits d’accompagnement à la recherche d’emploi d’Actiris, du Forem ou du VDAB, comme l’explique Mara : « Si je m’inscris comme demandeuse d’emploi, je serai soumise aux contrôles de l’Onem, où je devrai justifier toutes mes recherches d’emploi, en imprimant toutes mes lettres de candidatures, en prenant note de chaque coup de fil passé, etc. Je peux comprendre si je touche une allocation, mais vu que ça ne sera de toutes façons pas le cas, je ne vois pas l’intérêt de me mettre cette charge-là et cette pression en plus… »

                  Trouver un emploi n’est pas une garantie

                  Pour pouvoir bénéficier d’une allocation, les jeunes concernés devront avoir travaillé 12 mois à temps plein. Or, dans le contexte actuel, une telle opportunité ne se présente pas souvent, et certainement pas dans les premiers emplois après études. Ainsi, la dernière étude annuelle sur le taux d’insertion dans la vie professionnelle des jeunes demandeurs d’emplois âgés de 18 à 24 ans du Forem montre qu’en 2014, à peine plus de la moitié des jeunes trouvaient un emploi dans les 6 mois. Par ailleurs, la durée moyenne d’occupation de l’emploi trouvé était de 97 jours. À ce rythme-là, les jeunes ont le temps de voir leur droit à une allocation arriver…
                  Ainsi, même lorsqu’ils trouvent un emploi, vu la qualité de celui-ci, il est rare que cela permette aux jeunes d’acquérir une sécurité de revenu.

                  Pas d’allocations familiales pour les jeunes sans diplôme

                  Les jeunes qui n’ont pas de diplôme du secondaire et qui ont entre 18 et 21 n’ont dorénavant pas seulement perdu le droit de bénéficier d’allocations d’insertion, beaucoup n’auront également plus droit aux allocations familiales.
                  En fait, jusqu’ici, à la fin du stage d’insertion de 12 mois, un jeune pouvait soit bénéficier des allocations d’insertion, soit prolonger ses droits aux allocations familiales. Dorénavant, si un jeune a reçu deux évaluations positives de l’organisme régional pour l’emploi (Forem, Actiris ou VDAB), il perdra le droit aux allocations familiales. En revanche, si les évaluations de l’organisme pour l’emploi sont négatives, le stage sera considéré comme prolongé, de même que le droit aux allocations familiales.
                  Beaucoup de jeunes, ainsi que leur famille, ne toucheront donc plus un euro avant leurs 21 ans. Surtout… s’ils cherchent bien du boulot.


                  Effrayant sont les événements qui ce déroulent dans notre monde, mais c est aussi effarant ce que les politique Français fond pendant que la presse »regarde ailleurs", non ?

                  • Michel DROUET Michel DROUET 6 septembre 2015 08:58

                    @nours77
                    La technique de l’écran de fumée est vieille comme le monde, sauf que là ce sont les médias qui ont mené la danse et les politiques n’ont fait que du suivisme et de la récupération.


                  • zygzornifle zygzornifle 6 septembre 2015 13:43

                    L’Émir du Qatar à propos de l’accueil des réfugiés syriens : « nous avons assez d’esclaves comme ça ....
                    Telle fut la réponse cinglante de l’Émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, à la question d’une journaliste de la BBC, lors d’une conférence de presse donnée ce jeudi matin, en marge de la visite de John Kerry, secrétaire d’État des États-Unis.
                    Les six pays du Golfe n’ont accueilli aucun réfugié syrien...

                    https://el-manchar.com/2015/09/03/lemir-du-qatar-a-propos-de-laccueil-des-refugies-syriens-nous-avons-assez-desclaves-comme-ca/


                    • zygzornifle zygzornifle 8 septembre 2015 17:14

                      Hypocrite comme un politique de droite comme de gauche, un député européen, un ministre, président,député, sénateur , maire, élu de la république ..... le pauvre clampin qui se lève le matin pour son SMIC qui ne dure que 15 jours nourrit hormis sa pauvre famille que des hypocrites qui en plus pour le remercier lui colle 2 ans de travail en plus donc de retraite en moins suivi de 2 autres en 2017 si la droite ou la gauche passe au pouvoir ...... Bienvenue dans baise-land ou on vous remonte les hémorroïdes au palais .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès