Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > « Les mères de banlieue en ont marre d’être soumises »

« Les mères de banlieue en ont marre d’être soumises »

VIDÉO - A l’occasion des cinq ans de Ni putes ni soumises, l’association s’est livrée à une grande enquête avec l’institut CSA, sur la situation des mères en banlieue. Entretien avec Sihem Habchi, présidente de l’association.

NDLR de LPLM : les mères en ZUS (zone urbaine sensible) subissent des taux de chômage plus importants que partout ailleurs (comme l’ensemble de la population des ZUS), la précarité qui en découle laisse peu de place à une parentalité sereine. Si dans un autre sondage CSA/NPNS on apprend que 80% des mères de ZUS considèrent qu’elles sont épaulées par les hommes, on se doit de considérer aussi que les séparations y sont très fréquentes et donc les foyers monoparentaux. Les décisions de justice étant à 90% pour une monoparentalisation des foyers séparés, elles plongent ces mères dans des situations qu’elles jugent elles-mêmes difficiles à gérer (42 % d’entre elles éprouvent le sentiment d’être dépassées dans leurs relations avec leurs enfants). L’implication grandissante des pères et un rééquilibrage du temps chez chacun des parents pourraient permettre à ces mères-courage de se ressourcer et de permettre aux pères de les épauler plus efficacement dans ce qui est aussi leur rôle : une coparentalité effective permettant ainsi aux mères de rester femmes et aux hommes de rester pères.


"Les mères des cités en ont marre d’être soumises" - Le Figaro
C’est la première enquête sur ce thème. Ni putes ni soumises a voulu, pour ses cinq ans, faire parler les « mamans de cités ». Les résultats révèlent de vraies difficultés. Quatre mères sur cinq résidant en "zone urbaine sensible" trouvent ainsi que leur vie quotidienne "n’est pas facile".

65% d’entre d’elles travaillent avant 8h30 le matin, 47% après 19h30. 22% d’entre elles n’arrivent pas à boucler leur budget. 42% d’entre elles éprouvent le sentiment d’être dépassées dans leurs relations avec leurs enfants.

Elles sont plus souvent inactives que l’ensemble des mères (34% contre 23%). Parmi elles, 59% voudraient reprendre une activité professionnelle. Elles connaissent en général une plus grande précarité des situations de travail. 39% d’entre elles sont ainsi à temps partiel, contre 30% des femmes actives occupées dans l’ensemble de la France. De même, 71% des mères salariées résidant en ZUS bénéficient d’un CDI, alors que la dernière enquête emploi de l’Insee comptabilisait plus de 85% de femmes en CDI en 2006.

Par ailleurs, les femmes françaises semblent bénéficier de davantage de soutiens que les femmes de nationalité étrangère (47% contre 32% pour les soins aux enfants).

Le sondage CSA/NPNS a été réalisé par téléphone les 21 et 22 avril 2008 auprès d’un échantillon national représentatif de 500 mères d’enfants de moins de 25 ans résidant en ZUS.

Source cliquer ici

Autres articles d’intérêt
- Droit opposable à la garde d’enfants, au-delà de l’annonce, qu’attendre ? cliquer ici
- 80% des hommes aident à la maison cliquer ici


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • delicemetis 12 juin 2008 16:24

    Le titre ne colle pas du tout avec le reste de l’article.

    Les chiffres ne servent à rien...

    Je ne vois vraiment pas l’intérêt de cet article.

    On le sait que les gens en ZUS travaillent moins et gagnent moins...Que ce soient des mères, des pères, des ados ou ce que tu veux...A quoi ça sert de mettre en premier plan les mères ?

     


    • katalizeur 12 juin 2008 18:25

      @ seb 59

      si tu n’es pas de droite ou te situes tu ?

      de gauche ? cela n’etonnerai beaucoup

      je dirai moi que tu te situes dans l’espace ( sens euclidien)


    • nephilim 13 juin 2008 11:19

      non il n’est nule part c’est un pauvre gars qui se nourrit de la haine de l’autre il est petit laid avec une moustache en carré sous le nez à passé son enfance a se faire martyriser et maintenant qu’il est devenu adulte ne pense qu’a eliminer tout ce qui n’est pas francais de souche autant dire qu’il y a du boulot !!

      En gros c’est un idiot qui ne peut exister qu’en groupe car seul il n’est rien Seb 59 represente la plaie de l’humanité celui par qui les mauvaise idées se font jour. 


    • Gazi BORAT 13 juin 2008 13:08

      @ SEB59

      • "On a placé ca à la droite de la droite, mais on aurait pu le mettre à gauche, vu que socialistes et communistes ne defendent pas les travailleurs francais. "

      Vous donnez ainsi la plus pure définition du fascisme, qui revendiquait une position "Ni droite, ni gauche".

      Un certain parti National-Socialiste Allemand rajouta ainsi à son titre "des travailleurs" (Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei) , pour racoler les voix ouvrières avant de liquider après sa prise de pouvoir, les trop "rouges" parmi ses cadres lors de la purge connue sous le nom de "Nuit des Longs Couteaux".

      Une fois les ouvriers racolés, à défaut de leur accorder des droits, on leur donne ensuite un os à ronger par la permission de persécuter le bouc émissaire du moment. Ce fut en Europe autrefois le Juif... Le vôtre aujourd’hui est l’Arabe..

      gAZi bORAt


    • delicemetis 13 juin 2008 13:21

      @Gazi Borat

      Cela faisait longtemps que j’avais envie de vous le dire : je vous admire.

      Vous savez rester toujours impartial et touchez en plein dans le mille.

      +1 pour Gazi Borat

       


    • Gazi BORAT 13 juin 2008 14:19

      @ delicemetis

      Merci de vos compliments mais je ne les mérite pas : SEB 59 est un habitué, on peit lui reconnaitre une certaine constance et une certaine fidélité dans ses engagements, ce qui permet à) la longue d’être entrainé.

      Vous verrez, dans deux ans, vous lui répondrez en regardant d’un oeil la télévision, en surveillant votre lait sur le feu et en faisant des mots croisés : tout ça en même temps !

      gAZi bORAt


    • Les Papas = Les Mamans Les Papas = Les Mamans 12 juin 2008 19:42

      il s’agit des femmes salariées, pas de la totalité des femmes.

       

      Merci à tous pour vos commentaires

      l’important n’est pas de savoir si il faut que les femmes travaillent ou pas l’important est que chaque parent puisse avoir le choix et pour cela il faut que les salaires et les emplois qui sont proposés aux uns et aux autres soient équivalents, trop souvent les travaux précaires sont proposés aux mères de famille, une meilleure articulation entre les parents permettraient cependant de laisser le choix de travailler à plein temps ou pas...

       

      Cordialement


    • Gazi BORAT 13 juin 2008 13:13

      @ Thierry Jacob

      Votre oubli de l’association féministe :

      • "Ni voiles ni perruques : LIBRES"

      regroupant des femmes juives et musulmanes contre l’obscurantisme des rabbins et des mollahs ne serait-il pas quelque peu volontaire ?

      gAZi bORAt

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès