Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Les parlementaires au-dessus des lois ?

Les parlementaires au-dessus des lois ?

De nombreux scandales émaillent la vie publique du pays et conduisent à la démission ou au renvoi de certains. Tous ne sont cependant pas soumis à la règle de droit commun s’appliquant au citoyen de base.

Quelques exemples…

Un Ministre disposant d’un compte en Suisse ou un autre soupçonné d’avoir favorisé des proches dans l’obtention de marchés publics seront conduits à la démission. Pareil pour un conseiller présidentiel se faisant cirer les chaussures dans le palais présidentiel. Voilà la règle pour les membres du gouvernement. Elle ne souffre aucune exception et on doit se réjouir au nom de « la République exemplaire ». Les exemples sont nombreux tout au long de la 5ème république, droite et gauche confondue.

Un individu soupçonné de mauvais traitement envers un proche sera tenu de s’éloigner de la cellule familiale. Un policier ou un fonctionnaire indélicat seront suspendus à titre conservatoire et un comptable soupçonné d’avoir tapé dans la caisse sera lui aussi écarté pour éviter toute tentation de récidive.

L’actualité sportive avec ses soupçons de matches truqués nous apprend que des dirigeants mis en examen sont interdits d’exercer.

Tous ces dispositifs permettent aux mis en examen de se défendre et éventuellement de prouver leur innocence. Ils ne veulent pas dire que les intéressés sont coupables.

Tout va pour le mieux, donc…

Oui, si le système s’appliquait à tous, ce qui n’est pas le cas, puisque les parlementaires chargés de voter les lois et de les faire appliquer, bénéficient d’une étrange immunité puisqu’ils échappent aux mesures de droit commun.

Prenez ce cher M. Thévenoud qui souffre d’un mal étrange inconnu jusqu’à présent, la phobie administrative, ou encore M. Balkany mis en examen pour des indélicatesses fiscales ou bien encore Papi Dassault soupçonné d’avoir rapatrié des avoirs qu’il détient en Suisse pour arroser les électeurs de sa commune et qui siègent toujours au Parlement.

Prenez ces honorables parlementaires soupçonnés de détenir des comptes en Suisse ou bien ce parlementaire spécialisé dans les lois de finances qui « omet, de bonne foi » de déclarer une partie de son patrimoine et minorer ainsi son impôt.

Ont-ils démissionné ? Non. Ils continuent à voter les lois qui s’appliqueront aux autres et dont ils chercheront à s’exonérer le moment venu.

Tout cela parce qu’ils bénéficient d’une immunité dans l’exercice de leurs fonctions et que cette immunité ne peut être levée que par le bureau des assemblées qui se fait souvent tirer l’oreille (cf cas Dassault il y a quelques mois) : les loups ne se mangent pas entre eux…

Ajoutons à cela l’absentéisme qui sévit en particulier au Sénat où une honorable sénatrice n’hésite plus à parler d’emplois fictifs pour certain de ses collègues qui touchent cependant leurs indemnités gracieusement payées par les contribuables. Dans quelle entreprise tolèrerait-on cela ?

Il est temps de réformer ce système

Un parlementaire pris la main dans le sac et faisant l’objet d’une enquête fiscale ou policière devrait-il bénéficier d’une immunité qu’il n’accepte pas pour le commun des mortels ? La réponse est non !

Dès la découverte d’un fait le concernant, le parlementaire devrait être automatiquement et immédiatement suspendu, sans indemnités, de ses fonctions et remplacé par son suppléant jusqu’à une éventuelle mise hors cause.

Ce système aurait pour avantage de préserver les équilibres dans les assemblées entre majorité et opposition et aux parlementaires coupables de ne pas s’incruster sur leur siège en utilisant toutes les voies de recours pour faire traîner la procédure et éviter une condamnation et une inéligibilité.

Mais comme ce sont les parlementaires eux-mêmes qui votent la loi, on peut attendre longtemps.

 C’est pourquoi seule la voie du référendum semble possible pour réformer ce statut inacceptable de privilégié.


Moyenne des avis sur cet article :  4.88/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • sirocco sirocco 23 novembre 2014 11:22

    On dit souvent et on croit que les jeunes « des cités » ont presque tous un casier judiciaire.

    Or je pense que proportionnellement, ils sont moins délinquants que nos élus.

    Les politiciens professionnels forment certainement le corps social le plus criminel de notre population, sans même compter ceux qui ne se sont pas (encore) fait prendre.

    Mais comme ils ne laisseront jamais le peuple décider de leur sort par les urnes, le seul changement possible d’une telle situation de corruption généralisée ne peut s’inspirer que de 1789.


    • Ouallonsnous ? 23 novembre 2014 19:06

      Effectivement, la voie du référendum reste la seule possible pour éviter « la casse » mais le comprendrons t’il ?

      Dans la négative, c’est la prise de pouvoir par le peuple et l’état d’exception, durant le temps qu’il nous faudra pour faire le ménage et nous dèbarasser des plus compromis et de ceux qui ne voudront pas changer !!!!


    • Le421 Le421 23 novembre 2014 20:03

      Le référendum ??
      Quel référendum !!
      Comment voulez-vous que ce ramassis d’escrocs professionnels (de droite ou de droite d’ailleurs*) décident d’eux-mêmes d’un référendum qui risquerait mettre leur petit « plaçou » en péril ??
      *Oui, n’allez pas me qualifier un Cahuzac ou consor d’homme de gauche...
      La droite est au pouvoir en France depuis toujours !!


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 novembre 2014 21:35

      Et qui, dans cette classe politique, va décider de se tirer une balle dans le pied, en votant des mesures constitutionnelles contre eux-mêmes ?
      Il faut d’abord se débarrasser de cette classe politique.


    • Francisco Francisco 24 novembre 2014 09:05

      Tout a fait d’accord, on peut rajouter que les crimes des politiciens rapportent bien plus que les crimes des voyous. Mais le problème en France c’est les fainéant, l’immigration, les impôts ... C’est pas la corruption bien sur.


    • Michel DROUET Michel DROUET 23 novembre 2014 12:22

      Bonjour Sirocco
      Votre mise en perspective et intéressante.
      Il est à craindre en effet que la mise à jour des turpitudes d’élus ne provoque rapidement une radicalisation populaire.


      • BOBW BOBW 23 novembre 2014 19:39

        Et nous en aurons beaucoup des Marie-Antoinette (avec leur« brioches et leur sifflet » coupés !)


      • fred.foyn Le p’tit Charles 23 novembre 2014 12:30

        Un référendum ça coûte cher...et pas certain du résultat en fonction de la politique menée dans le pays...ça peut être un référendum sanction n’ayant aucun rapport avec la question posée...il me semble.. ?


        • Michel DROUET Michel DROUET 23 novembre 2014 12:44

          Bonjour Le P’tit Charles

          C’est un risque en effet, mais c’est le dernier recours avant des solutions plus radicales.


        • JeanBlague1 JeanBlague1 25 novembre 2014 14:40

          enfin cette conclusion ... je me suis presque pissé dessus de rire 


        • Michel DROUET Michel DROUET 25 novembre 2014 16:08

          Bienvenue Jean blague1
          Sympa, votre avatar !


        • JeanBlague1 JeanBlague1 26 novembre 2014 11:36

           ;) Merci Michel


        • lloreen 23 novembre 2014 13:15

          Leur système de multinationale gouvernementale est forclos depuis le 25 décembre 2012.

          Toutes les informations sont en lien.

          http://sans-langue-de-bois.eklablog.fr/un-groupe-d-avocats-contre-le-systeme-decident-de-corriger-les-injusti-a80445134

          Extrait.

          "

          Quand nos Gouvernements sont-ils devenus des sociétés ? Tout a commencé avec l’introduction du système bancaire dénommé, la Réserve Fédérale. Lorsque le décret de la Réserve Fédérale fut voté par le congrès aux Etats Unis en 1913, le Député Charles Lindbergh a prévenu le Congrès Américain dans un registre du Congrès daté du 22 décembre 1913 (vol. 51), qu’en instituant le système privé de la Réserve Fédérale, la conséquence inévitable serait qu’en utilisant le pouvoir de créer la monnaie, permettrait de provoquer l’inflation et la déflation de l’économie, et les grandes entreprises prendraient le contrôle. Selon les termes du député Lindbergh : “A partir de maintenant, les dépressions seront créées scientifiquement”. Et elles le sont. En 1929, les « pouvoirs du passé » ont délibérément fait chuter la bourse. Comment ? Les fluctuations des titres de la bourse sont causées par l’émotion. Avant le crash de 1929, on a créé une euphorie qui a généré une période d’inflation. Les pouvoirs aux commandes ont vendu leurs titres à prix élevé, puis créé la panique sur la baisse dans le marché. Lorsque les cours se sont effondrés, ils ont racheté leurs titres pour une bouchée de pain – et éliminé la concurrence aux abois du même coup. En bref, la Grande Dépression de 1929 a été générée artificiellement afin que les grandes entreprises qui contrôlaient  la bourse puissent en profiter pour prêter aux gouvernements l’argent nécessaire pour sortir de l’effondrement qu’elles avaient provoqué. Les nations souveraines ont finalement été forcées de signer des emprunts qui, par leur nature même, ne pourraient jamais être remboursés. Et comme les dettes souveraines ne cessaient de s’accroître, le paradigme de « l’esclavage par l’endettement » a été formalisé … et les grandes entreprises ont pris le contrôle. De nos jours, les multinationales Gouvernementales continuent de feindre d’être les vrais gouvernements. Le Système des Banques centrales (qui domine actuellement les économies occidentales) continue d’alterner les périodes de ‘boom des marchés’ et de ‘dépression des marchés’ en restreignant ou relâchant stratégiquement l’émission de monnaie et de crédit. L’actuelle Crise Financière Mondiale en est un parfait exemple. Et en même temps, les grands médias jouent leurs rôles en manipulant les humeurs de la bourse sur les marchés et en facilitant les contre-vérités politiques. Mais la campagne judiciaire complexe entreprise par l’OPPT a mené à la saisie des avoirs et propriétés du système des grandes  multinationales. Toutes les sociétés privées, y compris les systèmes gouvernementaux et bancaires, ont été saisies de leurs avoirs en utilisant leurs propres mécanismes de législation/réglementation commerciale. En langage juridique, cela signifie la fin pour les anciens Trust du vieux système et le début pour les nouveaux ! Alors est-ce le « renversement du Gouvernement » ? Non – c’est le renversement des grandes multinationales qui se sont comportées comme des gouvernements. Si vous comprenez que les «  Gouvernements » sont en fait des entreprises privées qui ont, par ruse, altéré les constitutions des nations souveraines, leur acte de décès était un fait programmé à venir. La fraude du gouvernement est réelle. Et finalement – par leur incapacité à réfuter les accusations basées sur le CCU (le Code de Commerce Uniforme) – l’imbrication des multinationales gouvernementales dans son ensemble se trouve coupable de fraude, de trahison et d’esclavage. En vertu du droit international, l’OPPT a le droit d’exiger la réparation par dédommagement de ces crimes. Celles-ci ont choisi la saisie de leurs avoirs et la cessation de leurs activités de grandes entreprises, banques et gouvernements en tant que responsables ainsi que la confiscation de leurs titres et avoirs des infrastructures légales – y compris l’or et l’argent détenus comme garanties par le système financier – pour les transférer entre les mains de l’OPPT. N’y pensez pas en termes de renversement, mais comme la saisie de biens usurpés. Les poursuites en justice de l’OPPT récupèrent ce qui nous appartient en tant qu’êtres souverains sur cette planète. La loi Universelle, la Common Law et le C.C.U. sont maintenant la loi applicable sur cette planète."

          Quant à l’ Islande, elle s’ est débarrassée de ses parasites en 2010 tout en douceur...et avec le silence complice des presstitué (e)s.

          http://www.wikistrike.com/article-revolution-loin-des-medias-l-islande-reecrit-entierement-sa-constitution-99142021.html


          • lloreen 23 novembre 2014 13:18

            Les multinationales gouvernementales sont enregistrées auprès de la SEC américaine (Securities and Exchange Commission ).

            Quelques exemples parmi d’ autres.
            Companies for SIC 8888 - FOREIGN GOVERNMENTS
            Click on CIK to view company filings
            Items 1 - 40

            CIK Company State/Country 0000311669 ASIAN DEVELOPMENT BANK R6 0000866710 BANCO NACIONAL DE COMERCIO EXTERIOR SNC O5 0001026725 BANCO NACIONAL DE OBRAS Y SERVICIOS PUBLICOS SNC O5 0001045299 BANQUE CENTRALE DE TUNISIE DC 0000230098 CANADA DC 0000912239 CANADA MORTGAGE & HOUSING CORP DC 0001498597 CARSO INFRAESTRUCTURA Y CONSTRUCCION SAB DE CV O5 0001016472 CITY OF NAPLES DE 0001109609 DEVELOPMENT BANK OF JAPAN INC. M0 0000033745 EUROPEAN INVESTMENT BANK N4 0000276328 EXPORT DEVELOPMENT CANADA/CN DC 0000873463 EXPORT IMPORT BANK OF KOREA NY 0000205317 FEDERATIVE REPUBLIC OF BRAZIL D5 0000035946 FINLAND REPUBLIC OF DC 0001556421 FMS WERTMANAGEMENT 2M 0001179453 GOVERNMENT OF BELIZE DC 0001163395 GOVERNMENT OF JAMICA NY 0000931106 HELLENIC REPUBLIC NY 0000216105 HER MAJESTY THE QUEEN IN RIGHT OF NEW ZEALAND Q2 0000889414 HUNGARY NY 0000052749 ISRAEL STATE OF NY 0000052782 ITALY REPUBLIC OF L6 0000053078 JAMAICA GOVERNMENT OF L8 0000837056 JAPAN M0 0001551322 Japan Bank for International Cooperation M0 0000053190 JAPAN DEVELOPMENT BANK M0 0001109604 Japan Finance Corp M0 0000837335 JAPAN FINANCE ORGANIZATION FOR MUNICIPALITIES M0 0000821533 KfW 2M 0000835615 KFW INTERNATIONAL FINANCE INC DE 0000869318 KOREA DEVELOPMENT BANK NY 0001483135 KOREA FINANCE Corp M5 0000878519 LANDESBANK BADEN WURTTEMBERG DE 0001306843 LANDESKREDITBANK BADEN WURTTEMBERG FORDERBANK 2M 0001144797 LANDWIRTSCHAFTLICHE RENTENBANK I8 0000356049 LONDON FINANCE & INVESTMENT GROUP PLC/ADR/ NY 0001027457 NATIONAL POWER CORP R6 0000357024 NORDIC INVESTMENT BANK H9 0000202811 OESTERREICHISCHE KONTROLLBANK AKTIENGESELLSCHAFT C4 0000074615 ONTARIO PROVINCE OF

            • lloreen 23 novembre 2014 13:24

              La république française présidence est une entreprise gouvernementale. Tout comme la république fédérale et d’ autres.
              La preuve en lien.

              UPIK® Record - L LRegistered company nameREPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE
              Non-registered name or business unit
              LD-U-N-S© Number542472212 LRegistered address55 R DU FAUBOURG SAINT HONORE LPost code75008 LCityPARIS
              CountryFrance WCountry code241
              Post office box number

              Post office box town

              Telephone number

              Fax number

              Name primary executive
              WActivity (SIC)9199
              Republique fédérale d’ Allemagne. UPIK®-Search hit list To access the detailed information, you have to click on the company name. LBundesrepublik DeutschlandAlt-Moabit 101DBranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandTaubenstr. 42-43BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandScharnhorststr. 34-37BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandDorotheenstr. 84BranchBerlin LBundesministerium für Gesundheit und soziale SicherungWilhelmstr. 49BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandAlexanderplatz 6BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandJerusalemer Str. 24BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandAlt-Moabit 101DBranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandJägerstr. 9BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandBreite Str. 3BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandPlatz der Republik 1HeadquartersBerlin LInstitut fuer ForstgenetikSieker Landstr. 2HeadquartersGroßhansdorf LBundesrepublik DeutschlandHeinrich-von-Stephan-Str. 1BranchBonn

              • lloreen 23 novembre 2014 13:28

                Ces compagnies sont enregistrées auprès de la SEC américaine.
                Quelques exemples.

                Grèce.

                HELLENIC REPUBLIC CIK# : 0000931106 (see all company filings)

                SIC : 8888 - FOREIGN GOVERNMENTS
                State location : NY | Fiscal Year End : 1231
                (Assistant Director Office : 99)

                Italie.
                ITALY REPUBLIC OF CIK# : 0000052782 (see all company filings)

                SIC : 8888 - FOREIGN GOVERNMENTS
                State location : L6 | Fiscal Year End : 1231


                (Assistant Director Office : 99)

                République du Portugal.
                REPUBLIC OF PORTUGAL CIK# : 0000911076 (see all company filings)

                SIC : 8888 - FOREIGN GOVERNMENTS


                State location : DC | Fiscal Year End : 1231
                (Assistant Director Office : 99)

                Israël.
                ISRAEL STATE OF CIK# : 0000052749 (see all company filings)

                SIC : 8888 - FOREIGN GOVERNMENTS


                State location : NY | Fiscal Year End : 0331
                (Assistant Director Office : 99)

                Chine (république populaire de)

                PEOPLES REPUBLIC OF CHINA CIK# : 0000909321 (see all company filings)

                SIC : 6799 - INVESTORS, NEC
                State location : DC | Fiscal Year End : 1231
                (Assistant Director Office : 8)


                • lloreen 23 novembre 2014 13:32

                  Les parlementaires ne sont même pas capables d’ écrire les lois. Elles sont rédigées par d ’autres.
                  Sans parler de ceux qui passent leur temps à en faire d’ autres pour contourner les précédentes.
                  Ils ne sont qu’ une bande de parasites à la solde de la mafia bancaire internationale.

                  http://www.solidariteetprogres.org/actualites-001/quand-les-banksters-eux-memes-redigent-eux-memes.html


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 novembre 2014 21:37

                    lloren,
                    Ils n’ont pas à écrire les lois.
                    80% sont d’origine européenne, ils doivent les recopier mot à mot en droit français.
                    Il faut juste qu’ils sachent se servir d’une photocopieuse...


                  • lloreen 24 novembre 2014 08:46

                    « ls n’ont pas à écrire les lois.
                    80% sont d’origine européenne, ils doivent les recopier mot à mot en droit français »

                    On est bien d’ accord. Mais ce sont bien les« parlementaires » européens ou autres lobbyistes qui les leur dictent.


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 novembre 2014 11:55

                    Pas du tout, le Parlement européen n’a qu’un avis consultatif.


                    Le Conseil européen, qui réunit 3 ou 4 fois par an les Chefs d’Etats, ce n’est guère mieux.

                    Si la France est contre, mais que la majorité est pour, la France doit s’incliner et appliquer.
                    Ce qui veut dire que des pays étrangers décident de ce qui doit se faire en France.
                    La seule fois dans l’ histoire de la France où un pays étranger à décidé pour la France, c’était pendant l’occupation.

                    Et quand une majorité de pays est contre, si la Commission européenne est pour, ça s’applique quand même ! Exemple un maïs OGM, la majorité des pays étaient contre, c’est passé quand même !

                    C’est la Commission européenne qui a le pouvoir et le dernier mot !  
                    C’est ce qui ressort d’une analyse nodale des Institutions européennes.  

                  • zygzornifle zygzornifle 23 novembre 2014 13:42

                    comme c’est eux qui les créent et les votent c’est pas maintenant que cela va s’arrêter, ils s’auto protègent contre les condamnations suite a toute leurs magouilles .... 


                    • gotjy gotjy 24 novembre 2014 16:18

                      Oui,et c’est du pain béni pour le FN, qui pour l’instant se contente de compter les points.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 novembre 2014 21:43

                      Constant,
                      Les palaces de la Côte d’azur et les grandes propriétés, sont depuis longtemps aux mains des riches pétro machins du Golfe...


                      Mais vendre la Corse au Qatar, vous allez avoir des soucis avec Sampiero.... , mettez le gilet pare balle et le casque lourd !

                    • kalon 24 novembre 2014 03:29

                      Tu as raison, Sampiero, la Corse est une colonie française et dois le rester !


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 novembre 2014 09:02

                      sampiero,
                      J’ai à vous vendre la conférence d’ Annie Lacroix Riz , qui compare la crise actuelle à celle des années 30....


                      Vous voyez, l’ UPR est tellement « d’extrême-droite » qu’elle apprécie les analyses d’ Annie Lacroix Riz, qui a d’ailleurs eu beaucoup de succès lors d’une Université de l’ UPR sur les origines de l’ Union européenne !!

                    • christophe nicolas christophe nicolas 23 novembre 2014 15:28

                      A mon avis, la ligne est un peu dure, je m’explique. La pléthore de lois est un soucis et cela peut tourner à l’hypocrisie où seuls les gens fortunés peuvent se défendre. On a des exemples de cela, le plus célèbre étant celui de Jésus. Un cas notable fut de l’accuser de travail un jour de sabbat, il avait fait un miracle pour guérir un malade.


                      Prenons un exemple plus moderne que tout le monde connaît, le code de la route... Le lobby du BTP a tant poussé que le nombre de panneaux dépasse l’entendement. Que regarde t’on, les panneaux où la route ? Regardez la route permet de conduire, tandis que les panneaux sont une aide à la conduite. Si les panneaux nuisent à la conduite, mieux vaut regarder la route...

                      Les lois sont une aide à la vie en communauté mais si elle gâchent la vie personnelle vous avez un soucis, un souci de lois hypocrites. Tel fut le problème des juifs, il y a deux milles ans, tel est le problème moderne.

                      Le souci du politique doit être la vie, l’amour, la vérité. La loi est un outil qui ne doit pas nuire mais doit aider à l’accomplissement de ces trois fins de l’homme. C’est pour cela que l’esprit de la loi prévaut la loi.

                      Les chinois disent qu’il y a tellement de lois chez eux que la seule façon de vivre sans se faire emmerder consiste à prendre sa carte au parti communiste et on ne vous cherche plus des poux dans la tête... c’est un système clientéliste à la baguette....

                      Certains respectent la loi et trichent avec l’esprit de la loi, ce qui est parfaitement ignoble, tel est le cas de Jean-Claude Juncker, 1er citoyen de l’Europe, et l’homme qui a contribué à la plus grande évasion fiscale de tous les temps avec plusieurs centaines de multinationales. On comprend pourquoi elles l’ont remercié... Après la crise et les promesses , jamais l’hypocrisie n’avait atteint un tel sommet car il n’a pas violé les lois qu’il avait mis lui même en place.

                      Pas si simple....

                      • Doume65 23 novembre 2014 17:27

                        « Le lobby du BTP a tant poussé que le nombre de panneaux dépasse l’entendement. »

                        J’ajouterai que le lobby de l’agriculture a tant poussé que le nombre de moustiques écrasés contre les calandres dépasse l’entendement.

                        Toi et moi, on est pareil : on est capable d’écrire n’importe quoi.


                      • Le421 Le421 23 novembre 2014 20:11

                        A 200m d’intervalles, on trouve un panneau 90, puis 70, et encore 90...
                        Vous voulez savoir ou ?? Facile...
                        Ben oui.
                        C’est comme ça.


                      • JP94 23 novembre 2014 16:29

                        Pour Robespierre , la sanction pénale devait être d’autant plus lourde qu’on avait de responsabilités politiques . 


                        On comprend l’Incorruptible ne soit guère à la mode parmi ces dirigeants-là ! 

                        Le système actuel , s’il vise en principe à protéger l’Etat , va à l’encontre des mesures prônés par les Révolutionnaires de 1793 ; or il s’agissait alors d’assurer la continuité du processus révolutionnaire , donc l’Etat révolutionnaire , pas l’Etat en tant que tel conçu comme une fin en soi , surtout quand sa légimité est devenue usurpée car ne répondant plus du tout aux intérêts de la Nation . 

                        Effectivement , face à de petits délits , la Justice montre son caractère de classe . Les agissements des Thévenoud et autres , en 1793 , l’auraient mené à l’échaffaud . 

                        L’émigration économique est criminelle mais c’est l’Immigration qui est criminalisée par les premiers .


                        • JP94 23 novembre 2014 16:32

                          Désolé pour les fautes d’orthographe ou de frappe ..


                          Sinon Robespierre ne disait-il pas que le devoir de tout citoyen était de se révolter contre un gouvernement usurpant sa légitimité ? 

                          ça couve ... 

                          • Le421 Le421 23 novembre 2014 20:14

                            D’ou l’urgence de la 6ème République...
                            Sauf que les chiens aboient, et la caravane ??
                            Vous connaissez la suite.
                            Tiens, Samedi on a une réunion-conférence sur le sujet.
                            On passe pour des « allumés » !!
                            Pays d’abrutis à l’eau chaude et Facebook...


                            • Michel DROUET Michel DROUET 23 novembre 2014 20:55

                              Bonjour le 421

                              La 6ème république, pourquoi pas ? Mais je pense que c’est avant tout la classe politique qui doit être renouvelée. Si ceux qui sont actuellement aux manettes récupèrent le mouvement, on en prend encore pour 50 ans.
                              A part ça, je pense que traiter les gens d’abrutis n’est sans doute pas la meilleure méthode pour les convaincre de rejoindre le mouvement.


                            • lloreen 24 novembre 2014 09:06

                              « c’est avant tout la classe politique qui doit être renouvelée. »

                              Vous pouvez la renouveler autant que vous voulez ; ce n’ est pas elle qui dirige.
                              Ce sont ceux qui contrôlent la monnaie C ’est pourtant élémentaire.


                            • JL JL 24 novembre 2014 09:52

                              lloreen écrit : ’’ce n’ est pas (la politique) qui dirige. Ce sont ceux qui contrôlent la monnaie’’

                              Tiens, ça alors ! Est-ce que ce n’est pas cette même lloreen qui postait hier ici, je cite à nouveau : ’’Légalement, personne ne peut se dresser comme autorité supérieure entre vous et votre relation avec le Créateur.’’

                              llorren qui avait le bon gout de me dire à moi, je cite pour la troisième fois : ’’Vous semblez acculé et empêtré dans vos propres contradictions’’ ?


                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 novembre 2014 21:46

                              Une intéressante analyse de l’ historienne Annie Lacroix Riz, sur le parallèle entre la crise des années 30 et celle-ci.


                              • Blé 24 novembre 2014 06:30

                                Effectivement, l’analyse de madame Lacroix-Riz est intéressante et à voir absolument par le plus grand nombre de personnes.

                                La crise que nous subissons est liée au CAPITALISME mais surtout aux capitalistes qui ne savent plus quoi faire de leur fric, juste entretenir un chaos suffisamment puissant pour maintenir leur violence dans les pays et les populations ;

                                Hollande et compagnie sont les courroies de transmission des banquiers , ceux qui décident vraiment de l’avenir du monde.


                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 novembre 2014 08:34

                                Blé,
                                Elle dit surtout, que ce qui est central, c’est le prix du travail !


                                C’est bien ce qui est en jeu dans l’euro, qui doit mettre fin « aux Etats providence », et dans les « mesures structurelles » de la Commission européenne. La crise a bon dos...

                              • Ruut Ruut 24 novembre 2014 07:43

                                La mafia républicaine est a vomir.


                                • JL JL 24 novembre 2014 11:31

                                  Toutes les mafias sont à vomir.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès