Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Lettre ouverte à Sarkozy

Lettre ouverte à Sarkozy

Lettre ouverte à Sarkozy, elle émane d'un groupe de citoyens, tous membres du forum SARKOSTIQUE.

 Monsieur Sarkozy,

 Je vous écris suite à l'annonce par vos soins de la création de 7 heures par semaine de travail obligatoire pour les allocataires du RSA, et de votre discours à l'occasion de cette annonce, des extraits ayant été publiés dans le nouvel observateur, la tribune, et j'en suis sûre bien d'autres médias.
Je ne peux pas dire que votre discours est la goutte d'eau qui fait déborder le vase, il faudrait que le vase soit aussi grand que les réserves d'eau de la planète.
Votre discours qui alterne contre-vérités et mépris du peuple fait qu'aujourd'hui je m'adresse directement à vous, afin d'exprimer ce que votre politique m'inspire.

 Je fais partie d'un petit groupe de citoyens, qui, comme tant d'autres, suit votre action et la politique que vous impulsez, d'abord comme ministre de l'intérieur depuis novembre 2006, puis comme président de la République en mai 2007.

 Cette politique est la destruction totale et massive des acquis sociaux du Comité National de la Résistance dont vous galvaudez le nom régulièrement. C'est la redistribution des richesses vers les gens qui n'en ont pas besoin pour vivre, avec comme conséquence à terme la faillite du pays, faillite que vous feignez de ne pas voir arriver. Et je ne parle pas d'un arrêt de paiement de la dette, votre « principale préoccupation », mais bien d'un arrêt quasi total de l'économie... Parce que, Monsieur Sarkozy, ceux que vous oubliez régulièrement ou ceux dont vous n'avez cure, ce sont les citoyens à revenus modestes de ce pays. Ce sont aussi la majorité des clients des entreprises que vous glorifiez... Je vais faire simple, puisqu'il paraît qu'il faut « parler aux français avec des mots simples »
 Les pauvres n'ont plus d'argent, ils ne consomment plus, les entreprises font faillite. L'argent doit circuler dans une économie, Monsieur Sarkozy, c'est ça qui crée de la croissance et des emplois.Mettez l'argent sur des comptes où il ne sert à rien, vous mettez un pays en faillite. C'est de l'économie de base, il suffit d'avoir validé sa seconde pour savoir ça. Bien sûr, les personnes qui vous conseillent et vous même se fichent comme d'une guigne des citoyens du pays et même de la faillite du pays lui même.
    Je suppose que c'est parce que vous êtes persuadé que les contribuables vont payer encore et encore et encore. Mais ce n'est pas le cas. Peu importe le moment, il y aura un moment où il y aura une taxe ou une mesure de trop, et où les citoyens diront « non ». Sauf si vous n'êtes pas ré-élu et que quelqu'un d'autre propose enfin une politique décente à la France.

 Revenons à ce discours contre la fraude qui personnifie toute votre politique nauséabonde. S'il y a bien un discours qui doit faire se lever en hurlant, c'est celui là. Reprenons en les points phares :

« Voler la sécurité sociale, c'est trahir la confiance de tous les français ».
Je suis d'accord avec vous, l'Etat qui ne reverse pas aux comptes de la sécurité sociale les taxes qui ont été créées pour son financement, comme celles sur le tabac et les alcools, c'est du vol. Que cette action crée en plus un « trou de la sécu » qu'on peut exploiter à loisir pour mener une politique de déremboursement des médicaments, hausse du forfait hospitalier, franchise de un euro déremboursé par consultation, et j'en passe... Faire payer à tous ceux qui consultent et donc à une majeure partie de personne à bas revenus, l'euro de hausse des consultations de médecins, qui ne sont pas vraiment une catégorie à bas revenus, c'est très fort.

« La fraude, c'est la plus terrible et la plus insidieuse des trahisons de l'esprit de 1945. C'est la fraude qui mine les fondements même de (la) République sociale »
Décidément, l'esprit de 1945, ça revient souvent. Est-ce un embryon de mauvaise conscience qui vous fait répéter sans cesse cette expression ? La plus terrible et la plus insidieuse trahison de l'esprit de 45, c'est d'utiliser cette expression alors qu'on détruit tout ce qui a fait 45.
Des exemples ? Mais à votre service.
Le durcissement de la justice des mineurs, c'est vous (ordonnance de 45).
Commencer à évaluer les enfants dès trois ans, votre idée (pas encore en place, mais ça, ce n'est pas grâce à vous).
La tentative de dépouiller le juge des enfants de sa spécificité, c'est encore vous.
Enfin, la destruction de la sécurité sociale que j'ai évoqué plus haut, obligeant les français à se soigner en fonction de leurs moyens et non plus en fonction de leurs besoins.

Parler du CNR quand on applique le programme de Denis Kessler, c'est fort de café.

« Voulons-nous d'un système de sécurité sociale qui ne serait qu'un guichet auquel chacun pourrait se servir comme bon lui semble ? »
Parfois, je me demande à quel point l'inconscient intervient dans vos discours. Bien sûr que vous ne voulez pas d'un système de sécurité sociale qui ne serait qu'un guichet auquel chacun pourrait se servir comme bon lui semble... Vous l'avez déjà !!! Mais vous, ce n'est pas juste la sécurité sociale..
Vous vous êtes auto-augmenté à partir d'un salaire qui est déjà indécent.
Vous avez dépensé 180 millions pour la rénovation non nécessaire d'un avion.
Vos trop fréquents déplacements sont ruineux pour la France tant le nombre de gardes du corps et forces de l'ordre mobilisées pour préparer votre venue est important...
Vous convoquez des conseils de ministres où les ministres voyagent en train mais font venir leurs voitures par la route !! 
Vous souhaitiez placer votre fils à la tête de l'EPAD !
Bien entendu, ce ne sont là que quelques exemples. La République est votre guichet, Monsieur Sarkozy, le vôtre et celui de vos subordonnés, rien d'étonnant à ce que vous souhaitiez que ce guichet soit chasse gardée... Si je devais lister ici les dépenses inutiles de votre gouvernement, votre majorité et vous même, je n'aurai pas assez de papier...
J'ai beaucoup ri en apprenant qu'on gelait votre salaire. Comment peut-on croire une seule seconde que c'est une mesure qui va convaincre qui que ce soit ? Le salaire des fonctionnaire est gelé depuis deux ans, vous n'avez pas donné de coup de pouce au SMIC, et vous espérez montrer votre « courage » en ne touchant qu'environ 20 000 euros par mois ?

« Le mot "devoir" n'est pas un gros mot, c'est la contrepartie des droits ».
Ah ça.... Si seulement vous aviez une petite idée de ce que ça veut dire, au lieu de prendre la République pour un paillasson et un tiroir caisse... J'ai une autre citation pour vous « A grand pouvoir grandes responsabilités », mais vous ne devez pas la connaître non plus, ni en mesurer la portée. Les Français que je connais, Monsieur Sarkozy, remplissent bien plus leur devoir que vous ne remplissez le vôtre, qui est d'être au service du peuple et de gouverner le pays en « bon père de famille ». La plupart cherchent désespérément un emploi, ou bien travaillent, généralement sous payés. Quelle que soit la situation ils y mettent le maximum de leurs possibilités, de leurs efforts, jusqu'à en mourir parfois (les suicides au travail).

    Vous avez tenté de faire passer une quatrième journée de carence pour les arrêts maladie.
Avez vous une seule idée de la souffrance au travail de certaines personnes et du nombre de personnes qui devraient être arrêtées et qui ne s'arrêtent pas ? Parce qu'elles ne veulent pas laisser tomber leur travail d'abord, parce qu'elles n'en ont pas les moyens ensuite ?
Notez bien, Monsieur Sarkozy :
D'abord parce qu'elles ne veulent pas laisser tomber leur travail. Parce que ces personnes ont le sens du devoir, justement.
     J'aimerais également savoir ce qu'est un arrêt maladie « frauduleux ». Surtout en sachant que 80% des fraudes à l'assurance maladie sont le fait de professionnels de santé... pour bien plus d'argent que les salariés.
Parce que généralement, Monsieur Sarkozy, un salarié n'abandonne pas de gaieté de coeur 40% de son salaire juste pour le plaisir de tondre sa pelouse... Je sais, vous, 40 % de salaire en moins, ça fait toujours plus de 10 SMIC par mois. Donc pas de quoi s'inquiéter. Ca peut paraître fou vu d'en haut, mais les gueux ont besoin de l'entièreté de leur salaire pour vivre (ils ont des loyers à payer, pas d'indemnité de représentation pour la nourriture et tout un tas d'autres aléas...)

 Accessoirement, cette mesure sera inefficace et encore une fois (mais y a-t-on échappé une seule fois en cette mandature !!), aura des conséquences que vous n'avez jamais envisagées ou dont vous vous gaussez éperdument. Les gens n'auront peut être plus d'arrêt courts, qui ne sont pas des arrêts de confort mais bien des arrêts nécessaires à la récupération d'un corps malmené. Par contre, quand ils craqueront, ils auront des arrêts. Longs. Beaucoup plus longs que s'ils avaient pu se reposer quand c'était nécessaire. Mais ce n'est pas grave, n'est ce pas, alea jacta est, après tout.

« Il n'y avait pas d'autre solution que de réformer la retraite » (je résume)
Mais si, Monsieur Sarkozy, il y avait d'autres solutions...
1 – Aller chercher l'argent là où il se trouve, dans les poches des personnes riches et sur les transactions financières. Avec les dents, peut être. Comme la croissance que vous n'avez pas réussi à attraper.
2 – Suivre votre pays modèle, l'Allemagne. Sur la durée de cotisation, qui est de 35 ans. Chose qu'on omet bien sûr de préciser dans les discours « En Allemagne les gens partent à 67 ans ». Vous n'avez pas juste relevé l'âge du départ en retraite à taux plein à 62 ans. Non, en allongeant la durée de cotisation, vous vous êtes consciemment assuré que la majorité des français qui commençent actuellement à travailler après 20 ans, et surtout connaissent à un moment donné le chômage, ne partiront pas à 62 ans.
  D'un côté vous gémissez sur les résultats de la France en matière recherche et d'éducation (alors que proportions gardées, ils sont plutôt extraordinaires vu les moyens donnés à l'éducation et la recherche actuellement), de l'autre vous instaurez 42 ans de cotisation.
C'est incompatible. Si si, en reprenant calmement, les maths, tout simplement.
Autant dire carrément que vous souhaitez que toutes les formations s'arrêtent à bac+2 et que les élèves en difficulté scolaire n'aient aucune chance de se rattraper, s'ils ont trébuché dans leur parcours scolaire. Ca s'appelle faire face aux conséquences de ses paroles.

« Trop longtemps, il fut de bon ton dans certains milieux de nier la fraude ».
Tout à fait.
Alors que maintenant, vous la déclamez, vous reconnaissez sa présence avec emphase...tout en pointant du doigt ceux qui ne sont responsables que de 15% de la fraude sociale au maximum.
Oui, Monsieur Sarkozy, il y a deux types de fraudes.
La fraude aux allocations, toutes allocations confondues, qui est estimée entre 2 et 3 milliards d'euros. Sachant qu'une erreur de la CAF (et elle peut en faire, nul n'est infaillible) est considérée comme une fraude, on peut se poser la question de la valeur de cette estimation. Et cette fraude est à 90% récupérée par les caisses.
La fraude aux prélèvements, c'est à dire celle des patrons (ceux qui se lèvent tôt, les entrepreneurs, le dynamisme de la France, je reprends votre discours), est estimée entre 8 et 15 milliards d'euros. Quatre fois plus. Dont quel montant est "récupéré" ? J'aimerai bien le savoir...
Et que fait-on ? On diminue les moyens des inspecteurs du travail, ils risquent leur vie, se font tuer pour certains. Et...on renforce les contrôles sur les allocataires sociaux.

J'en viens enfin à la pire phrase, selon moi, de votre discours, même si elle est enrobée de bonnes paroles. La phrase que vous utilisez pour justifier (à vos yeux peut être) l'annonce de 7 heures de travail obligatoire pour les allocataires du RSA.

 « On n'a pas de dignité quand on ne peut survivre qu'en tendant la main. »
Après avoir lu cette phrase, je sais que je n'ai pas d'anévrisme au cerveau parce qu'il aurait sûrement explosé au moment où je mesurais la portée de la phrase...
1 – Vous assimilez le RSA à la mendicité : C'est ignoble.
La France est un pays riche, très riche (plus de millionnaires que les autres pays d'Europe). La France peut donc largement se permettre d'aider les personnes en difficulté, quelles qu'elles soient. Quand on sait que toutes les personnes ayant droit au RSA ne le demandent pas, quand on sait qu'elles font tout pour se débrouiller par elles mêmes et que la majorité ont travaillé, dans de mauvaises conditions la plupart du temps... Quand on sait que c'est un chômage structurel de masse organisé de par les conditions de travail qui fait que les personnes se retrouvent au RSA... On n'assimile pas ça à de la mendicité. Le RSA est un droit, et les personnes au RSA continuent de payer des impôts tous les jours avec la TVA, alors ce n'est pas de la mendicité, c'est un juste retour des choses.

2 – Que savez vous exactement de la situation de « tendre la main » ?
Fils d'avocate et petit fils de chirurgien, élevé dans un hôtel particulier, vous avez toujours connu une situation aisée.
Les mots « fin de mois difficile » n'ont aucun sens pour vous. Je vais encore une fois faire simple. Votre salaire mensuel, c'est 47 RSA mensuels (RSA amputé du « forfait logement », soit ce que touchent la majorité des allocataires), ou quasiment 4 RSA annuels. Vous touchez en un mois quasiment 4 ans de RSA, et je me base sur votre salaire de 2008, et je ne prends pas en compte tous les autres avantages qui transforment votre salaire en argent de poche.
Vous avez travaillé un mois chez un fleuriste, terrible ! Il y a quoi...30 ans ? C'est sans doute l'une des seules fois où vous avez approché le monde du travail sans pince à linge sur le nez... Vous prônez la valeur travail, mais vous n'avez aucune idée de ce qu'est un travail pénible.
Ce n'est pas le travail qui pose problème, Monsieur Sarkozy. Simplement, le travail des gens inclut leurs conditions de travail. Et leurs conditions de vie, aussi. Quand on fait un travail alimentaire, qu'on a des heures de transport dans la journée, qu'en rentrant il faut s'occuper des courses, du ménage, de la vaisselle, de faire à manger, le linge, etc... Ca fatigue. Sans parler bien sûr pour beaucoup de salariés le fait d'être subordonné à une personne qui peut faire de votre vie un enfer (et/ou vous licencier, les deux possibilités n'étant pas mutuellement exclusives...)
Ne parlons pas des salaires misérables pour la plus grande partie de la population, ce qui n'incite pas à se lever le matin. Alors évidement, quand on se lève, que le petit déjeuner est prêt, que le costume est repassé, que les sanitaires fonctionnent, qu'on sait qu'on n'aura absolument rien à faire côté intendance, qu'on est transporté par chauffeur, qu'on est payé de façon indécente et qu'on fait un travail qu'on aime, là, ça change à peu près tout.
On peut bien sûr fanfaronner sur la « valeur travail » et le fait de travailler « 70 heures par semaine », ou autre. En oubliant que certains travaillent autant sinon plus, pour beaucoup moins. Mais je m'égare...

3 – Parlons de dignité maintenant.
La dignité, c'est autant le respect de soi que le respect qui nous est accordé par les autres, par leur attitude.
En fustigeant les allocataires du RSA et tous les allocataires, vous attentez à leur dignité.
En faisant de la fraude un thème de campagne et en pointant régulièrement les allocataires, en prenant des mesures uniquement dirigées contre eux, vous attentez à leur dignité.
Vous suggérez que derrière tout allocataire se cache un potentiel fraudeur... Plus que ça, vous suggérez que les fraudeurs (prenons ceux qui fraudent réellement, pas les pauvres bougres qui perçoivent indûment 200 euros et qui après l'avoir signalé, se font traiter de fraudeurs) le font uniquement dans le but de gruger l'Etat. Vous oubliez, sans doute parce que ça ne vous a jamais effleuré, que parfois nécessité fait loi, et que la majorité des gens, s'ils n'étaient pas confrontés à des situations dramatiques et des procédures administratives ubuesques, ne frauderaient pas.
Pour rendre la dignité aux allocataires, il faudrait déjà arrêter de les fustiger en permanence et leur donner l'impression qu'ils volent leur allocation même lorsqu'ils y ont droit. Ensuite, faire en sorte qu'ils puissent trouver un travail décent, là serait la réelle mesure.
Ce n'est pas rendre sa dignité à quelqu'un que de lui imposer 7 heures de travail par semaine à un salaire inférieur au SMIC (pour la valeur qu'on s'accorde, intéressant...). Ce n'est pas rendre sa dignité à quelqu'un que de lui imposer un travail qui sera probablement ennuyeux et désespérant (les emplois qui ne le sont pas sont déjà pourvus, rappelez vous, 4 millions de chômeurs, quand même...). Ce n'est pas rendre sa dignité à quelqu'un que de l'utiliser pour finalement ne pas engager ou licencier quelqu'un d'autre... Oui, 7*5=35, 5 allocataires RSA= un emploi qui ne coûte pas cher, le calcul est facile.

La seule chose que je vous accorde, c'est que vous avez utilisé le mot « survivre ». C'est bien ça. Au RSA, dont le montant mensuel ne paie même pas un de vos déjeuners, on survit. A peine. On se désocialise. On s'en sort rarement. Et vu la gestion du pays, le nombre d'allocataires ne risque pas de baisser.

En conclusion, Monsieur Sarkozy, cessez de croire que votre discours a un sens, à part pour ceux qui n'ont jamais connu la difficulté, ceux qui ont toujours eu un salaire élevé, ceux qui comme vous n'ont pas la plus petite idée de ce que veut dire « difficulté financière » ou « impossibilité de retrouver un emploi ».

Ou alors, faites quelque chose de réellement « courageux » cette fois. Relevez un défi.

Sur un an tentez de vivre avec le RSA pour seul revenu et aucun des avantages auxquels vous êtes accoutumé.  

Sarkostiquement Vôtre,

Val, raja, timbur, Lady Marwina, reveillonsnous, sarkome, cervesia, rébus, sarkonique.


Moyenne des avis sur cet article :  4.84/5   (74 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • Yvance77 30 décembre 2011 10:30

    Salut,

    Moi aussi je lui ai écrit il y a peu de temps. C’était plus court et tenait en deux mots :

    « Dégage connard »


    • Harfang Harfang 30 décembre 2011 12:04

      Excellent résumé.


    • Kanzen 31 décembre 2011 07:26

      J’plussois Yvance77 et relance de « dégage république corrompue » pour ne plus jamais avoir d’émule.

      Et bien sûr grand merci à nounourse, un excellent article que je vais faire tourner massivement, ça sera un bon début pour ouvrir un peu les yeux cousus de mes compadre.

      Bonnes fêtes de fin d’années à tous.


    • devphil30 devphil30 30 décembre 2011 10:42

      Excellent article 

      Votre sincérité et votre justesse n’ont d’égal que la situation que vous décrivez.

      Votre texte sera probablement évoqué en haut lieu pour corriger la campagne à venir mais ce qui sera pris en compte c’est uniquement l’aspect électoral car ce président ne peux comprendre ce que vivent les gens.

      J’ajouterais juste pour compléter qu’il n’est pas sur le même créneau horaire..
      les 8 montres de sarkozy = 130.000 €

      Je n’ai pu mettre qu’un seul plus à votre article mais si j’avais pu mettre plus tant il est criant e vérité 

      Philippe

      • nounourse nounourse 30 décembre 2011 12:35

        Merci beaucoup Phil !
        Mais je me dois de préciser, face à ces compliments, que si je fais partie des signataires de la lettre ouverte, je n’en suis pas l’auteure !
        Je ne suis pas certaine que notre courrier sera réellement lu en « haut lieu », malheureusement !
        Toutefois plus il circulera, plus il y a des chances que la lettre se rapproche de son destinataire !

        N’hésitez donc pas, si vous l’appréciez, à la diffuser dans vos réseaux ; Vous trouverez une version PDF du courrier ici :
        http://sarkostique.fr/index.php?topic=1130.msg26210#msg26210


      • Croa Croa 30 décembre 2011 23:43

        Diable !

        L’exactitude étant la politesse des rois on ne saurait lui reprocher de ne pas y mettre les moyens !


      • Ronny Ronny 30 décembre 2011 10:47


        J’aurais bien voté 10 fois + pour cet article, mais Avox ne veut pas...

        Excellent résumé des 5 années de Sarkozysme qui ont laminé nos acquis sociaux, vendu les fonctions de l’Etat - y compris une partie des fonctions régaliennes - au privé, enrichi les riches et appauvri les pauvres et les classes moyennes, miné l’image de la France à l’Etranger, et surtout détruit tout le « vivre »ensemble" qui assure la cohésion sociale.

        Il est indispensable que le pire président que nous ayons eu depuis l’instauration de la République disparaisse en mars 2012, et idéalement, il faudrait aussi qu’il soit jugé pour l’ensemble de ses méfaits et pour la trahison de l’avis référendaire du peuple français, lors du vote des traités européens (on y ajoutera aussi quelques centristes, et socialistes !).


        • Flopok 30 décembre 2011 11:17

          Malheureusement, ce discours ne convaincra pas uniquement « ceux qui n’ont jamais connu la difficulté, ceux qui ont toujours eu un salaire élevé, ceux qui comme vous n’ont pas la plus petite idée de ce que veut dire « difficulté financière » ou « impossibilité de retrouver un emploi » », mais aussi certains qui bossent comme tout le monde (dans des conditions ni plus ni moins dures que les autres), ont du mal à boucler leur fin de mois, surtout après avoir payé les remboursements des crédits de la vieille maison à retaper, de la voiture, la bouffe et les soins du chien, l’abonnement canal+, l’abonnement téléphone, l’abonnement pour aller au stade, l’abonnement cinéma, et puis les cadeaux de Noël, des anniversaires, de la St Valentin, les deux semaines de vacances en Bretagne et les trois jours au ski dans le Jura, plus le week-end entre amis ans un chalet des Vosges... 

          Une certaine classe moyenne : celle qui s’endette pour consommer et ne comprend pas pourquoi, malgré ses 5 à 10h supplémentaires par semaine (heureusement qu’elles sont détaxées !) et en travaillant à deux, elle n’arrive pas à avoir l’impression de pouvoir souffler financièrement.
          Certains de ceux-là entendront le discours du président, se diront que c’est dégueulasse de pouvoir vivre aussi bien (ou aussi mal) sans travailler, grâce à toutes les aides : RSA, allocations familiales, allocations logement, CMU, revenus non-imposables, logements sociaux...
          Ils auront tort, et seront tombés dans le piège qui consiste à diviser pour mieux régner. Mais ils représentent le gros des électeurs de Sarkozy en 2007, et le coeur de cible de sa campagne de 2012.

          Bien sûr, on pourrait riposter en annonçant que plutôt que réduire la qualité de vie de ceux qui vivent des aides sociales, on va tout faire pour améliorer celle de ceux qui ont à la fois la chance et la volonté de travailler. Mais voilà, le contre-argument est déjà prêt : c’est la crise, la France est en faillite, le pays ne peut pas continuer à vivre à crédit et hypothéquer l’avenir de ses enfants.

          bla bla bla...

          • devphil30 devphil30 30 décembre 2011 11:22

            Vous avez raison , la mystification commence , résultat en Mai 2012 

            Pourvu que les gens ouvrent les yeux ....

            Philippe 

          • Croa Croa 30 décembre 2011 23:53

            Non ce n’est pas une question de classes aisées ou de pauvres. Nombreux sont les pauvres qui culpabilisent vraiment quand on les vire de leur boulot et croient Sarkozi s’il leur suggère que c’est la faute des fonctionnaires par exemple.

            Soit tu es citoyen et tu cherche à comprendre les choses, soit t’es un beauf branché H24 sur TF1, c’est tout !


          • Nums Nums 30 décembre 2011 11:40

            Salut Nounours,


            Entièrement d’accord avec l’article.

            Quelle bonne surprise que de croiser un sarkophobe de sarkostique. J’dis ça parce que j’y traînais pas mal à une époque. Mon pseudo était « loud ».

            Les 3/4 des gens que tu as cité en fin d’article se souviennent très probablement de moi. Aussi, passe leur le bonjour à l’occaz. A moins que je ne vienne faire un tour un de ces 4.

            • nounourse nounourse 30 décembre 2011 12:44

              Ce serait avec plaisir que l’on te verrait passer ! smiley


            • nounourse nounourse 31 décembre 2011 13:50

              Et Val, Raja et Timbur t’envoient d’ores et déjà leurs amitiés comme tu peux voir ici
               smiley smiley smiley


            • Lisbeth Ker Carradec Lisbeth Ker Carradec 30 décembre 2011 11:42

              Bravo.
              Oui, bravo.


              • arobase 30 décembre 2011 13:47

                un peu de patience que diable ! juste 5 mois. putain 5 mois !!


                le mal que cette clique a fait au pays est incommensurable !  et dire qu’il y a encore 20% d’esclaves volontaires qui voterait pour ça !! 20% ça fait 8 millions de votants !! 8 millions de masos !!

                enfin, pas tous ! la dedans il y a bien une bonne proportion de gros nantis repus, mais aussi et surtout une foultitude de commerçants, artisans, agriculteurs professions libérales qui se sont goinfrés rien qu’en arrondissant les prix euros à leur manière.
                sans oublier les évadés fiscaux qui méritent la corde.

                • Croa Croa 30 décembre 2011 23:56

                  Faut pas rêver,

                  Hollande ne changera rien smiley


                • Jonathan Moadab L’Incorruptible 30 décembre 2011 13:53

                  Bravo ! Nous tentons de multipler les initiatives citoyennes allant dans ce sens, après envoi d’une lettre ouverte aux députés, nous avons déjà eu 2 réponses, ne désespérez pas ! 

                  http://www.facebook.com/pages/Action-citoyenne-Lettres-aux-d%C3%A9put%C3%A9s/164063937026639

                  N’hésitez pas à nous contacter pour d’autres aventures du même genre ! Restez intègres surtout.


                  • Jonathan Moadab L’Incorruptible 30 décembre 2011 13:55

                    Au fait, aux lecteurs de cette lettre, pour lui donner plus d’impact, transférez la à l’Elysée !!

                    http://www.elysee.fr/ecrire/

                     ;)


                  • nounourse nounourse 30 décembre 2011 22:05

                    Merci l’incorruptible ! Et merci aussi pour ta suggestion aux lecteurs !
                    Nous l’avons d’ores et déjà envoyée à l’Elysée, mais cela ne peut que faire du bien si ils en reçoivent des copies .


                  • Bulgroz 30 décembre 2011 13:58

                    On a ici un bon résumé des débiltés que racontent la majorité des intervenants sur Agoravox.

                    Aucune perspective, aucune originalité, aucune proposition, rien.

                    Taper sur Sarkozy et tous ceux qui lui sont favorables, il faut croire qu’ en démocratie, le Sarkozisme est une maladie grave et surtout, surtout, critiquer sans jamais, jamais, ne rien proposer en retour. 

                    Dés que la campagne commencera vraiment, on ne pourra plus s’en tenir à de telles débilités..

                    Le vide abyssal et les divisions de fond qui caractérisent ceux qui osent prétendre constituer une unité de rechange, c’est à dire la gauche, convaincra assez facilement l’électorat de faire le bon choix. Et pas dans son sens.

                    Quel citoyen de bon sens votera pour une alliance qui veut a la fois fermer les centrales nucléaires et les développer, accroitre les moyens et les postes pour le service public tout en réduisant les déficits de l’État, ne pas intervenir a l’Étranger tout en défendant les droits de l’homme partout, donner encore plus de droits à des immigrants encore plus nombreux. 
                    et par tout les moyens, rester dans l’Europe tout en sortant et en rénogiant ce qui l’a été déjà au nom de la France, etc…..

                    Je pense que comme la dernière fois, une large majorité de français choisira Sarkozy, au pire dans une grande indifférence faute de mieux ou même dans certains cas malgré son équation personnelle, à cause de sa politique et surtout en l’absence d’alternative crédible qui tienne la route.

                    Oui, la victoire de Nicolas Sarkozy en 2012 est déjà acquise.

                    N’en déplaise à monsieur nounourse, qui peut se mettre cette lettre ouverte là où je pense.


                    • Lisbeth Ker Carradec Lisbeth Ker Carradec 30 décembre 2011 14:11

                      ....allez, un cachet, une soupe, et au lit.


                    • nounourse nounourse 30 décembre 2011 22:22

                      " il faut croire qu’ en démocratie, le Sarkozisme est une maladie grave« 

                      C’est effectivement l’avis de la majorité des membres du forum Sarkostique, qui scrutent de près tout le mal que la Sarkozie a fait, volontairement à nos institutions françaises ; Pourquoi volontairement ? parce que dés le départ, par la bouche de Denis Kessler, ils avaient annoncé la couleur : démolir tous les acquis mis en place par le Comité National de la Résistance !

                       »surtout, surtout, critiquer sans jamais, jamais, ne rien proposer en retour. « 

                      Là je reconnais bien un vrai sarkozyste, qui a bien tout appris les éléments de langage déclinés par l’UMP en vue de la campagne. Clamer sur tous les toits que les opposants n’ont rien à proposer, afin que le petit peuple (mode mépris ON) n’y aille pas voir de plus près ! Mais vois-tu en l’occurrence cette lettre ouverte n’émane d’aucun parti particulier, simplement d’un groupe de citoyens d’horizons différents, du petit peuple quoi ....... Et des propositions il y en a plein, et parfois extrêmement concrètes, rien que dans les milliers de pages de notre forum, mais aussi ici sur Agoravox, et dans bien d’autres endroits. Mais il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir !

                       »N’en déplaise à monsieur nounourse, qui peut se mettre cette lettre ouverte là où je pense."

                      Le fait que tu sois sarkolatre ne serait en rien dérangeant pour que tu passes discuter et argumenter sur Sarkostique....... mais cette façon insultante de parler aux gens, ça c’est rédhibitoire, navrée !


                    • Defrance Defrance 30 décembre 2011 22:44

                        Voyons Nounourse,

                      c’est la voix de son maitre ex( casse toi pauv con... croc de boucher... ) le langage du caniveau en fait ? 


                    • arobase 30 décembre 2011 14:10

                      agoravox compte encore un partisan de sarkosy. il doit y en avoir encore quelques uns mais ils ont honte de le dire.


                      même lerma a disparu !! à moins que ce ne soit le même smiley

                      bulgroz lui assume. il n’est sûrement pas un des nantis qui ont profité des largesses du prince. (sinon il ne traînerait pas ici mais serait sur son yacht ou en suisse) !

                      non lui fait partie de la troupe des esclaves volontaires contents de payer les 35 taxes nouvelles crées par le Guide pour arroser les précités.

                      ou alors c’est un restauratuer content d’empocher la tva.

                      • Bulgroz 30 décembre 2011 14:51

                        ya pas à dire, arobase est le roi des « pundits ».

                        Vos expressions sont tellement profondes, je crains pour les élections.


                      • raymond 30 décembre 2011 14:59

                        Expldr, ya encore Bulgroz, bonnes fêtes Bulgroz ! (f)


                      • arobase 30 décembre 2011 15:17

                        alors dit nous avec tes « expressions profondes » ce qui te fait être si content que sarko soit réélu.


                        les 80% de gens qui pensent le contraire vont être ravis de se laisser convaincre par tes « expressions profondes » smiley

                        « la victoire est à nous » criaient les 20 à nous autres 80 smiley

                      • devphil30 devphil30 30 décembre 2011 15:51

                        La loi de Pareto appliqué aux revenus 


                        20% perçoivent 80 % de la richesse et .... 80 % perçoivent 20 % de la richesse 

                        Philippe 

                      • devphil30 devphil30 30 décembre 2011 14:11

                        Ne vous inquiétez pas pour le prince jean , il est déjà au conseil d’administration de 2 offices publiques du logement dans le 92 , il va pouvoir résoudre tous les problèmes de mal logement à défaut du petit nicolas 


                        Beau début de carrière à 26 ans ....


                        Heureusement qu’il a fait de grandes études ...
                        Tous le monde ne restent pas au bord du chemin 

                        Philippe 


                        • jumbo11 30 décembre 2011 15:28

                           envoyé


                          • cilce92 30 décembre 2011 15:38

                            Merci pour cet article qui reflète parfaitement mon sentiment. Pour le ton ironique et la justesse des propos.

                            cilce92


                            • charles-edouard charles-edouard 30 décembre 2011 16:19

                              article sublime qui est le reflet de la souffrance au quotidien de million de français , monsieur Sarkozy , cette article devrai etre lu dans tous les coléges et lycées de français france car elle reflète la terreur que vive nos enfants au quotidien, mais vous monsieur le president vous préférai
                              les harceler avec vos reference à jean jaures, leon bloum, guy moquet, de gaulle, 


                              • nounourse nounourse 30 décembre 2011 22:27

                                Je partage pour une grande part cet avis  !
                                Mais pas pour le « tant de choses qui ne sont pas prêtes d’arriver »...... parce que des gens intelligents qui ouvrent les yeux, il y en a.
                                Alors , si on baisse les bras par avance, effectivement rien ne risque de se passer !


                              • parity parity 30 décembre 2011 18:15

                                Excellent article que j’ajoute à mes « must-read ». C’est exactement le sentiment que mon entourage et moi-même a, n’étant pourtant pas au RSA.

                                Courage !


                                • anomail 30 décembre 2011 18:34

                                  « Les Français que je connais, Monsieur Sarkozy, remplissent bien plus leur devoir que vous ne remplissez le vôtre »

                                  Tsk tsk tsk...

                                  Il fait très bien son boulot, mais pas celui auquel les honnêtes citoyens s’attendaient.
                                  Il travaille pour ses vrais « employeurs », sans se cacher. C’est ça qu’on appelle la droite décomplexée.

                                  Le dernier niveau après, c’est la droite désinhibée : Le rétablissement de la peine de mort et les bruits de bottes.


                                  • nounourse nounourse 30 décembre 2011 22:28

                                    Ce n’est pas faux ! Il m’arrive fréquemment de comparer $arko à une marionnette.


                                  • Croa Croa 31 décembre 2011 00:07

                                    C’est carrément vrais, Sarkozy EST une marionnette .


                                  • chacaldu06 chacaldu06 30 décembre 2011 18:53

                                    Bonsoir à tous,

                                    « Monsieur » ne convient pas pour le nain. « Petit » est mieux.

                                    Chaque référence au Gaullisme citée par ce grossier est une insulte à la France et à de Gaulle.

                                    Qu’aurait fait le Général de ce dangereux olibrius ? ... une serpillère.

                                    La cupidité et le cynisme de ce dévoyé et de ses acolytes ont ruiné notre pays.

                                    2012 sera l’année de leur punition.

                                    Chapeau à l’auteur,

                                    @+


                                    • Defrance Defrance 30 décembre 2011 22:33

                                        Sur que de Gaulle lui aurait trouvé une place sur l’ile d’Yeu ! 

                                          Je propose que les nombreux héritiers de de Gaulle lui interdisent l’accés a Colombey ! 


                                    • arobase 30 décembre 2011 19:13

                                      Ma chère Nounours,


                                      ma plume étant en congé, je vous réponds moi-même en ma propre personne, parce que nounours est le préféré de ma petite julia.

                                      bon, c’est pas que je ne suis pas d’accord avec vous mais mes conseillers m’on conseillé de vos conseiller de penser que tout va bien et que ça ira mieux. et que je serai élu et lu ; j’ai bien travaillé, j’ai rempli mon contrat puisque le medef est content.

                                      le bonjours à mon fidèle et unique supporter bulgroz , une lettre de cachet , la soupe et au lit, faut qu’il se ménage , j’ai plus que lui ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès