Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > LGV Limoges Poitiers : opération vélo-rail à Chaptelat

LGV Limoges Poitiers : opération vélo-rail à Chaptelat

Même en pleine saison estivale, les Carrés de tomates de Chaptelat restent mobilisés et nous prouvent que l’on peut résister fermement à un projet pharaonique aberrant ... tout en s’amusant dans la bonne humeur !

reportage réalisé sur place par Coopain des Bois

Ce mardi 17 Aout 2010, la route de la 43ème édition du Tour cycliste du Limousin passait, dans sa première étape entre Limoges et Boussac par la commune de Chaptelat. Les habitants de Chaptelat impactés par les rails du projet ligne à grande vitesse Poitiers Limoges sont venus à la rencontre de cette manifestation cycliste populaire dans le Limousin dans une opération « vélo rail » sympathique, démonstrative de leur opposition au projet de ligne grande vitesse Poitiers Limoges.

Chaptelat, après le Palais sur Vienne, puis le quartier de Beaune les Mines dans Limoges fait partie des communes proches de l’agglomération de Limoges, impactées par un projet de ligne à grande vitesse Poitiers Limoges qui traverse de part en part leur territoire. Les habitants de Chaptelat organisés en l’association Soleil Vert s’opposent vivement à ce projet. Les opposants de Chaptelat s’intitulent joyeusement "les carrés de tomates" et s’étaient fait remarqués à plusieurs reprises par l’aspect sympathique de leur manifestation. Par exemple le 13 mars 2010 filmée en vidéo lien

chaptelat_04Serge Carmona, président de l’association, dénonce les aberrations de ce projet : « c’est un projet ruineux pour tout le monde, les collectivités territoriales, l’Etat, et les usagers qui devront payer bien plus cher leur voyage entre Limoges et Paris. Il engendre des dégâts environnementaux considérables sur notre territoire !  »

D’autres habitants s’expriment : « c’est cette ligne Poitiers Limoges qui tuera le train. Nous avons une ligne existante Paris Orléans Limoges Toulouse qu’il suffirait de moderniser avec des investissements moindres afin d’y faire rouler des trains confortables, plus rapides, mieux cadencés. La région ne pourra s’offrir le luxe de financer la gestion de deux grandes lignes concurrentes Limoges Paris. »

Un agriculteur de Chaptelat dénonce : « c’est le train prestigieux inutile des élus qui ne payent pas le train. Nous à la campagne, cette ligne ne nous apporte que des inconvénients. Elle enlève 7,5 ha à mon exploitation agricole, et la tranche en deux partie isolées, c’est ingérable »

Le maire de Chaptelat Stéphane Cambou passe dans une voiture de la caravane du Tour sans un geste pour les habitants qui manifestent.

Un habitant explique : « Entre la défendre de sa commune auprès de ses concitoyens et la défense de sa carrière politique au Parti Socialiste il a choisi la carrière politique. Alain Rodet est le promoteur de cette LGV, il ne peut qu’être favorable à cette LGV et le montrer »

Stéphane Cambou militant PS cumule les mandats. Maire de Chaptelat, il est aussi Conseiller Régional, président de la communauté de communes Laurence Glane, du comité de gestion du lac de Vassières. Il envisagerait d’entrer dans la communauté d’agglomération de Limoges pour y prendre des responsabilités. Le président de la communauté d’agglomération est Alain Rodet lui-même.

Stéphane Cambou est-il favorable à la LGV ?

Serge Carmona explique : « dans une réunion publique à Chaptelat en présence de cheminots qui démontraient les aberrations de ce projet, il a avoué qu’il était d’accord avec tous les arguments, mais qu’il pensait à ses enfants, et que quand il sollicitait les investisseurs pour le lac Vassière, aujourd’hui ils refusaient d’investir pour raison d’absence de LGV à Limoges !  »


chaptelat Non LGV

 

La_caravane passe à côté des banderoles « POLT OUI, LGV NON ! »

Les manifestants leur distribuent le 4 pages du Collectif OUI POLT, NON LGV et nombreux sont les passagers des voitures de la caravane, ou parmi les motards qui en levant le pouce marquent leur soutien aux habitants de Chaptelat et prennent le tract pour le lire.

L’un des motards aura cependant cette parole désespérante : « on ne peut rien contre le progrès !  »

Serge Carmona commente : "Ceci signifierait-il que quand le train du progrès fonce sans conducteur vers un précipice on ne peut plus l’arrêter ?"

Le peloton des coureurs passent, acclamés par les manifestants.

Les habitants de Chaptelat aiment le vélo, aime le train pour tous, mais pas la LGV.

Même en pleine saison estivale, les Carrés de tomates de Chaptelat restent mobilisés et nous prouvent que l’on peut résister fermement à un projet pharaonique aberrant ... tout en s’amusant dans la bonne humeur !

reportage réalisé sur place par Coopain des Bois

Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • vilistia 19 août 2010 10:59

    Coopain des bois

    Pour l’historique, la ligne actuelle devait être gardée pour y placer le train pendulaire qui aurait fait l’affaire.
    Je connais Montmorillon dans la Vienne qui est sur la ligne existante.

    J’ai du mal à vous suivre :

    1/ Voulez- vous rendre à Paris le plus vite possible pour une petite partie de la population.

    2/ Vous savez qu’entre Limoges et Poitiers, c’est presque le désert de Gobi... C’est une région enclavée et pourquoi ne voyez-vous pas l’enjeu d’un développement économique entre ces deux pôles :
    LIMOGES - POITIERS.


    • Coopain des bois Coopain des bois 19 août 2010 11:38

      1/ Voulez- vous rendre à Paris le plus vite possible pour une petite partie de la population.

      Je ne comprend pas votre question.

      2ème question
      Nous sommes en pourparler entre élus et citoyens du Limousin et de Poitou Charentes pour élaborer une politique de transport inter régionale orientée vers le tramage de tout le territoire entre nos deux métropoles, de manière multimodale, en favorisant l’attractivité des modes de transport les moins énergivores, et les moins impactants en terme environnementaux.

      Le projet LGV Poitiers Limoges est un contre sens dans cette politique d’aménagement du territoire. C’est un projet ruineux, orienté vers la privatisation du service public de transport ferroviaire, au profit d’entreprises privés ( Vinci, ou une autre) qui pourront racketter en toute légalité tout autant les usagers que les collectivités territoriales en prélevant les droits de péage.
      Il n’a aucun intérêt socio économique pour les territoires qu’il traverse entre Limoges et Poitiers.
      Les études menées par Marie Delaplace à l’université de Reims prouvent qu’une LGV n’apporte en soi aucun développement socio économique aux régions desservies.

      « c’est presque le désert de Gobi... C’est une région enclavée »
      Curieusement, on a l’impression a entendre les grands élus que toutes les régions de France sont enclavées !!! Paradoxalement, cet enclavement dont souffre nos élus semblent attirer bien plus que décourager les migrants qui s’installent aujourd’hui plutôt vers les villes les plus enclavés. lire études sur l’attractivité des villes de France
      Je ne m’inquiète pas !
      Les réserves énergétiques s’épuisant globalement sur la planète, et la vie dans les mégalopoles ne cessant de se détériorer .... Le Limousin qui a su préserver son environnement, son espace vital, et donc capable de s’autosuffire d’un point de vue énergétique, et alimentaire plus facilement que la région Ile de France sera de plus en plus attractif. Cela tombe sous le sens !

      Ce sont les urbains parisiens qui ont besoin de la grande vitesse pour s’enfuir ... pas nous ! smiley


    • vilistia 19 août 2010 11:50

      Coopain

      Merci pour votre réponse car c’étaient des questions que je me posais.

      Ma première question est inutile puisqu’il y aurait des solutions idéales entre Limoges et Poitiers.


      • vilistia 19 août 2010 11:55

        « c’est presque le désert de Gobi... C’est une région enclavée »
        Curieusement, on a l’impression a entendre les grands élus que toutes les régions de France sont enclavées !!! Paradoxalement, cet enclavement dont souffre nos élus semblent attirer bien plus que décourager les migrants qui s’installent aujourd’hui plutôt vers les villes les plus enclavés. lire études sur l’attractivité des villes de France

        Oui et non, nos régions n’ont pas vocation essentielle de devenir des maisons de retraite ou des réserves d’indiens pour le tourisme.
        Mais je suis d’accord avec vous, nos régions attirent mais il faut que cela profite à toutes les classes sociales.

        Je vous prends la Dordogne qui a tendance à devenir une réserve de riches anglais, américains et australiens !


        • vilistia 19 août 2010 11:55

          Merci MCM pour le moinssage !


          • ZEN ZEN 19 août 2010 11:59

            le vélo-rail ?
            On a le même à la maison...


            • vilistia 19 août 2010 12:04

              Zen

              Et personne n’y a pensé entre Limoges et Poitiers !

              Oui mais la région n’est pas plate.


              • vilistia 19 août 2010 12:05

                - 2 ... bien MCM !


                • vilistia 19 août 2010 12:12

                  Zen

                  Près de Montmorillon, il y a un endroit pour y mettre les vipères !

                  L’ILE AUX SERPENTS - L’ILE AUX SERPENTS - LA TRIMOUILLE - Francebillet Junior 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès