Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Libérons les bureaux de votes !

Libérons les bureaux de votes !

Il est très difficile de connaître l’emplacement de tous les bureaux de vote. Nous nous en sommes aperçus lors de notre travail sur l’étude du redécoupage électoral. Le ministère de l’intérieur ne centralise pas ces données. Il s’agit pourtant d’informations nécessaires à notre travail citoyen. Le seul moyen de les obtenir : contacter les 36 000 mairies ou les 100 préfectures départementales. Nous avions donc décroché nos téléphones, et contacté une quarantaine de villes et préfectures pour obtenir les adresses des 1 400 bureaux de vote impliqués dans le redécoupage.

Une fois le bon interlocuteur identifié, le défi consiste à obtenir le document recensant les adresses des différents bureaux de vote. De la liste manuscrite dictée par téléphone au document scanné de travers, les cas de figure sont nombreux ! Et il faut ensuite tirer des documents ainsi obtenus les données utiles dans un format structuré : extraire les adresses et les identifiants, positionner les adresses sur une carte, et associer les bureaux de vote aux résultats électoraux.

En parlant de ce travail, nous avons découvert que des acteurs comme 22mars, La Netscouade ou BureauDeVote.fr rencontraient les mêmes problèmes. Parmi eux, Nicolas Kayser-Bril de 22mars avait déjà contacté toutes les préfectures. Plutôt que de travailler chacun seul dans son coin, nous avons décidé d’unir nos forces pour reconstituer ces informations qui devraient être accessible à tous.

Grâce au travail de NKB de 22mars, 88% des documents ont été réunis. Seules quelques préfectures ne nous ont toujours pas fait parvenir les documents définissant leurs bureaux de vote, et la poursuite des efforts de chacun finira certainement par payer.

Mais le travail n’est pas fini ! Il reste désormais à convertir l’ensemble de ces documents en données exploitables. Là encore nous tentons d’innover : reconnaissance de texte OCR, conversion automatique de PDF, conversion de tableurs, … Parfois avec succès, souvent beaucoup plus difficilement. La dernière expérience en date est une application de crowdsourcing permettant de faciliter et décentraliser la partie manuelle du travail. Grâce à cette plateforme participative, quiconque ayant ne serait-ce que 5 minutes pour nous aider peut participer à libérer ces informations.

Parce que nous estimons que l’accès à ces données est essentiel au bon fonctionnement de la démocratie et qu’elles devraient appartenir à tous les citoyens, nous avons décidé d’ouvrir également une plateforme de partage afin que chacun puisse s’approprier au fur et à mesure de notre avancement les documents et les données produits jusqu’à présent. N’hésitez donc pas à participer vous aussi à cette aventure ! Appelez les préfectures récalcitrantes ; téléchargez nos données et les documents préfectoraux, corrigez et complétez les ; participez à la transcription communautaire grâce à l’interface de crowdsourcing ! Toutes les contributions sont les bienvenues pour illustrer les usages innovants qui peuvent émerger de données aussi centrales à notre démocratie.

Rendez-vous donc très vite sur http://elections.regardscitoyens.org/ !

Crédit photo "Bureau n°32" : Le sésame pour aller voter Tonio Vega – CC


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Gemini Gemini 4 mars 2010 15:29

    Excellente initiative.C’est grâce à des initiatives comme celle-ci que nous parviendrons peut-être à jour à inverser la tendance au pourrissement de plus en plus marqué de la vie politique française.

    Je ne peux que les encourager et regretter de ne pas avoir moi-même suffisamment de temps pour leur prêter main forte, étant déjà engagé dans d’autres causes tout aussi indispensables à mon sens. Je ne désespère pas de pouvoir un jour dégager un peu de temps pour m’y impliquer plus avant.


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 4 mars 2010 16:14

      Excusez-moi, ma question va peut-être vous étonner, mais à quoi ça sert de connaître l’emplacement de tous les bureaux de vote en France ?

      Vous dites qu’il s’agit « d’informations nécessaires à notre travail citoyen », mais jusqu’à preuve du contraire il est impossible de voter ailleurs que dans son propre bureau de vote (dont l’adresse est d’ailleurs imprimée sur la carte électorale).

      Vous ne récoltez tout de même pas ces données pour ensuite les revendre à Google ou, pire, aux sociétés de distributions de machines à voter ?

      Eclairez -moi.


      • Reinette Reinette 4 mars 2010 21:07

        Peachy

        leur dernier commentaire date décembre 2009 ! ! ! vont-ils réapparaître ???

        Par Regards Citoyens (xxx.xxx.xxx.200) 21 décembre 2009 16:56

      • Regards Citoyens Regards Citoyens 4 mars 2010 23:11

        Pouvoir géolocaliser les bureaux de votes permettrait par exemple de réaliser des études à partir des données des résultats électoraux.
        Notre étude sur l’impact du redécoupage des circonscriptions législatives en est un bon exemple : http://www.regardscitoyens.org/redecoupage

        De la même manière, cela pourrait permettre par exemple de cartographier l’abstention, les tendances politiques, ...


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 4 mars 2010 23:22

        @ Reinette

        « vont-ils réapparaître ??? »

        J’en doute. Un « collectif citoyen » qui prétend que le ministère de l’intérieur ne récolte pas assez de données et d’informations sur les lieux où se concentrent les électeurs, c’est... louche. D’ailleurs même le titre de l’article est suspect : « Libérons les bureaux de votes ! » Nos amis emploient maladroitement la même terminologie que les communicants de l’UMP et en arrivent à paraphraser Frédéric Lefebvre qui proposait de « libérer les salariés de l’obligation de ne pas travailler le dimanche ».

        Un petit coup d’oeil sur leur site permet de se rendre compte que les « Regards Citoyens » sont visiblement des adeptes du fichage à tout-va, genre Big Brother, mais - évidemment - au nom de la transparence et de la liberté (qui a bon dos). Leur petite organisation est toujours très exaltée quand il s’agit de ranger les gens du commun dans les petites cases d’un tableur Excel mais reste curieusement peu loquace lorsqu’il s’agit d’aborder le sujet déplaisant des fichiers policiers, commerciaux ou bancaires.

        Nos « citoyens regardants » ne veulent peut-être pas se fâcher avec Bernard Accoyer, président UMP de l’Assemblée Nationale, à qui ils rendent un vibrant hommage pour les avoir patiemment écouté dans une affaire de députés absentéistes.


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 4 mars 2010 23:27

        @ Regards Citoyens

        Avec votre réponse vous avez anticipé mon commentaire. J’en suis ravi.

        Ma question reste la même. Pourquoi, dans quel but, pour qui, voulez-vous donc cartographier l’abstention et les tendances politiques ?
         


      • Regards Citoyens Regards Citoyens 4 mars 2010 23:46

        Nous avons écrit au même moment visiblement :)

        Je ne suis pas du tout sûr de vous suivre. Comme cela est expliqué nous réalisons cette initiative avec des acteurs très divers : un journaliste indépendant, une agence web menée par le créateur du PoliTICShow il y a quelques années et une autre agence web notoirement associée au PS dont elle a réalisé la Coopol ainsi que le premier site désirs d’avenir du temps de la campagne 2007. Un regroupement nécessaire à la réalisation d’un tel travail, et très hétéroclite donc, ce qui convient bien à notre engagement transpartisan. Notre travail d’observation du travail parlementaire d’une part et de promotion des données publiques ouvertes d’autre part ne peut trouver sens que par sa neutralité politique, et la diversité des opinions de nos membres nous renforce dans cet effort.

        Encore une fois, toutes ces données ne sont absolument pas nominatives. Rien à voir avec le fichage donc, que nous avons par ailleurs suivi quelque peu en ce qui concerne les fichiers policiers lors de notre couverture des débats sur la loi LOPPSI depuis Twitter : http://www.regardscitoyens.org/loppsi-bilan-dobservations-citoyennes-dun-debat-parlementaire/

        Enfin je ne suis pas sur de saisir quel hommage nous avons pu rendre à Bernard Accoyer, je le voyais plutôt dans l’autre sens personnellement, de même que lorsqu’on a pu surprendre un député surfer sur NosDéputés.fr alors que nous observions l’hémicycle depuis les tribunes publiques ! :)


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 5 mars 2010 00:11

        Soit. Je veux bien vous croire sur parole et je suivrai donc vos travaux avec attention.
        Bonne chance à vous.

        Cordialement.


      • ecocool 4 mars 2010 16:16

        Belle initiative citoyenne qui supplee a l’incurie adminstrative. Un fichier consolide sur l’ensemble du pays serait agreable toutefois.

        Et surtout, un minimum de transparence serait que le Ministere de l’Interieur mette a disposition de tous les citoyens les resultats des elections, bureau par bureau, dans un seul fichier global, en un format ouvert (CSV par exemple). Et ca ne fait jamais qu’une poignee de megaoctets, une paille.

        Et ca permettrait a tout un chacun de calculer les chiffres consolides. Bref, c’est la une requete absolument basique dans un systeme « republicain ».


        • Reinette Reinette 4 mars 2010 20:56


          et nous allons l’appeler comment ce nouveau FICHIER ?

          Edwige.. ah non c’est déjà pris _ gogolita ça serait bien


        • anny paule 4 mars 2010 16:48

          Ce que vous écrivez-là me rappelle une anecdote... Le problème est purement individuel mais ne manque pas de questionner.
          Voilà quelques années, ma mère, alors âgée de 80 ans ou presque, venait de s’installer dans une sous-préfecture de 20 à 25 000 habitants. Elle s’était fait radier des listes de la commune qu’elle habitait précédemment, et fait inscrire sur celles de son nouveau domicile.
          La première fois qu’elle a voulu voter, elle s’est rendue au bureau de vote de la mairie, ce qui lui semblait logique... et il lui a été répondu qu’elle n’était pas inscrite. Comme elle protestait, on lui a indiqué un autre bureau de vote, pas très loin de son domicile. Même expérience... mais, un des assesseurs présents, plus « fûté » ou plus « humain » (vu l’âge de son interlocutrice), s’est renseigné et lui a indiqué un troisième bureau, le bon, cette fois ! 
          Le problème, c’est qu’il ne figurait nulle part l’existence de trois ou quatre lieux de vote... et que sans constance, la citoyenne qu’elle est aurait bien pu ne pas aller voter !
          Cette anecdote est très loin des préoccupations de l’auteur, mais participe aussi de l’opacité du système dans lequel nous évoluons... et justifie peut-être, en partie, le non intérêt de nos concitoyens pour les différentes élections. C’était un peu le parcours du combattant ! 


          • Reinette Reinette 4 mars 2010 20:53

            c’est pas mal les anecdotes _ au comptoir _ avec des potes _ devant une mousse

            mais pour être pris au sérieux, encore faut-il apporter des preuves


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 4 mars 2010 18:36

            Bravo pur votre travail pas vraiment récompensé. Une donnée que vous allez pouvoir en extraire, et qui semble tout à fait intéressante, est de savoir si par hasard, la machine à voter ne s’installe pas par hasard sur les communes à dominance ump ? Voyez ce que je veux dire... ?


            • Reinette Reinette 4 mars 2010 20:49

              Il est très difficile de connaître l’emplacement de tous les bureaux de vote.

              A quoi ça me sert de connaître TOUS les bureaux de votes ? chaque électeur connaît forcèment son bureau de vote

              Peut-on savoir à quoi servira ce FICHIER pour le collectif RegardCitoyens ???





              • Regards Citoyens Regards Citoyens 4 mars 2010 23:19

                Il s’agit bien évidemment de connaître la localisation de chaque bureau de vote, pas la liste des électeurs de chaque bureau. Ce « fichier » constitué uniquement de données publiques ne contiendra donc absolument rien de personnel et sera lisible et réutlisable par quiconque. Les données d’ores et déjà constitutées sont d’ailleurs déjà librement accessibles sur notre plateforme collaborative : http://elections.regardscitoyens.org/
                Outre la possibilité de nouvelles études, l’intérêt pour le citoyen qui connaît effectivement déjà son bureau de vote pourrait être par exemple une application permettant d’accéder simplement aux résultats de son bureau à chaque election passée et durant les campagnes à la liste de ses candidats.


              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 4 mars 2010 23:34

                @ Regards Citoyens

                Pour ce que vous dites - détails des votes, abstentions - il suffit d’acheter la presse quotidienne régionale au lendemain du scrutin.
                Pourquoi, diable, vouloir absolument ficher tout ce qui bouge dans ce pays ?


              • Reinette Reinette 4 mars 2010 23:52


                et bien oui Peachy, tous les journaux donnent les résultats...

                c’est vrai que leur site ressemble un tantinet à l’ Union des Menteurs Professionnels


              • Roux 5 mars 2010 11:00

                Les journaux donnent les résultats, encore heureux, mais il pourrait être intéressant d’établir une carte de France dez zones de forte abstention, plutôt que de devoir mettre la main sur la PQR de chaque coin et essayer d’interpréter en comparant des données représentées différemment.

                Comme évoqué plus haut et à l’image de ce que propose Jean-Marc Manach pour la carte des caméras de vidéo-surveillance http://www.manhack.net/CCTV/ , si une initiative similaire partant de cette liste des bureaux de vote proposait aux gens de signaler quand leur bureau est équipé de machines de vote, cela pourrait permettre d’identifier réellement toutes les communes faisant ce choix dangereux pour la démocratie : http://oumph.free.fr/textes/vote_electronique_issy.html


              • Takuan Takuan 4 mars 2010 22:42

                C’est ça,libérons les bureaux de vote...par l’abstention...
                Voter,c’est abdiquer.Elisée Reclus


                • Reinette Reinette 4 mars 2010 23:29


                  il faut comprendre aussi ... c’est assez embarrassant d’admettre que depuis des générations les peuples se font enfumer... c’est très dur à digérer... oups !

                  crôôôare plutôt que savoir arrrrh ça demande quelques efforts de lucidité

                  Le Pouvoir favorise et s’accorde avec les croyances ET si les religions _ outils de domination _ n’existaient pas, le pouvoir les inventerait

                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Pens%C3%A9e_de_groupe


                • pierrot123 5 mars 2010 07:48

                  PENDANT ce TEMPS, en GRECE....
                  Des retraités sont dans la rue...
                  Pas un mot, pas plus sur Agoravox que sur TF1...
                  Alors, Ago-TF1, même combat ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès