Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Liberté liberté chérie

Liberté liberté chérie

L’incident ayant opposé, récemment, le préfet Girot de Langlade à un agent d’une société de gardiennage, en poste à Orly, est symptomatique de l’attitude de certains personnels « de sécurité privée » des aéroports qui dépassent des limites acceptables, et portent atteinte à nos libertés fondamentales : Il est, me semble-t-il, temps de reprendre la main.

Ayant moi-même réagi plusieurs fois, sur site, à ce que je considère comme une atteinte à nos libertés fondamentales, j’ai récemment saisi le président de la commission nationale de déontologie de la sécurité, pour des attitudes inacceptables de l’un de ces agents.

Je dois indiquer ici que je passe sous des portiques de ce type une cinquantaine de fois dans l’année, que ce soit en France ou à l’étranger : avec les précautions que je prends, poches du pantalon vidées, veste enlevée, les portiques ne se déclenchent jamais SAUF en France, de temps à autre, ce qui pourrait signifier que le réglage des portiques est à géométrie variable, et soumis à l’humeur du responsable de l’exploitation.

Dans le cas du déclenchement d’un portique, un agent se jette alors sur vous pour la palpation.

Or, l’article 282-8 du code de l’aviation civile stipule que Sont également habilités à procéder à ces fouilles et visites, sous le contrôle des officiers de police judiciaire ou des agents des douanes, les agents de nationalité française ou ressortissants d’un Etat membre de l’Union européenne désignés par les entreprises de transport aérien, les exploitants d’aérodromes ou les entreprises qui leur sont liées par contrat. Ces agents doivent être préalablement agréés par le représentant de l’Etat dans le département et le procureur de la République. Ils ne procèdent à la fouille des bagages à main qu’avec le consentement de leur propriétaire et à des palpations de sécurité qu’avec le consentement de la personne. Dans ce cas, la palpation de sécurité doit être faite par une personne du même sexe que la personne qui en fait l’objet.

 

Commentaires :

1 -  si les agents doivent être agréés par le Préfet et le Procureur, ces autorités doivent être très sollicitées, et n’exercent aucun contrôle, car ce ne sont jamais les mêmes têtes que nous rencontrons lors de ces vérifications (pour ceux qui voyagent beaucoup comme moi). Il est également permis de se poser des questions sur leur formation, sur la nature du contrôle effectué, ainsi que sur leur agrément éventuel.

2 – Les palpations et la fouille des bagages à main ne peuvent être pratiquées qu’avec le consentement de la personne : ces dispositions sont violées et complètement ignorées, même par le personnel de police.

Ces personnels privés devraient obligatoirement être équipés de détecteurs de métaux manuels, et ne devraient pas, sauf cas exceptionnels, être autorisés à la palpation.

C’est dégradant et une atteinte à nos libertés fondamentales.

De plus obliger des voyageurs à enlever leurs chaussures ou leur ceinture est inacceptable. C’est un geste dégradant : s’ils ne sont pas capables de détecter un objet métallique « dangereux » qu’ils fassent un autre métier.

 

Il est hautement souhaitable :

1 – de rappeler à ces personnels (mal ou pas formés) qu’ils agissent par délégation de service public, et qu’ils n’ont aucune légitimité, ni aucun pouvoir.

2 – de rappeler aux officiers de police judiciaire qu’ils sont responsables de ces agents, et que l’article 14 du code de déontologie de la Police Nationale stipule que « l’autorité de commandement est responsable des ordres qu’elle donne, de leur exécution et de leurs conséquences ».

L’excès de zèle fait partie des dérapages que l’on peut constater.

3 – de rappeler à chacun de ces acteurs que nous sommes dotés de textes fondamentaux concernant nos libertés : la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, notamment les articles 3 et 4, le préambule de la Constitution de 1946 et notamment son article 1, et de textes juridiques tel le code pénal qui stipule dans son article 432-4 que « Le fait, par une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public, agissant dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions ou de sa mission, d’ordonner ou d’accomplir arbitrairement un acte attentatoire à la liberté individuelle est puni de sept ans d’emprisonnement et de 100000 euros d’amende ».

La palpation et la fouille des bagages à main sans autorisation de la personne entrent dans ces dispositions.

Ce site d’Agoravox regorge de citoyens qui s’élèvent, à juste titre, contre les restrictions de plus en plus absurdes de nos libertés. Que n’a-t-on pas encore déjà interdit ?

Commençons individuellement par les faire respecter nos libertés : ce contrôle systématique des vols intérieurs n’est pas justifié, est la conséquence d’actes extérieurs d’origine imprécise, et coûte cher à la communauté.

Ne pas se laisser impressionner par ces agents privés est un premier geste. S’il y a trop d’incidents, leurs responsables mettront la pédale douce, car les contrats sont juteux et ils ne tiennent pas à les perdre.  

 

 P.S. : N’étant ni noir ni basané ni jeune, je ne fais donc pas partie des « suspects éventuels ».Mais je ne voudrais pas être à leur place.


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • clostra 28 août 2009 13:02

    Il est très bizarre votre PS...s’agit-il des agents de sécurité privée ou des contrôlés ? Qui est suspect dans cet article ?


    • Massaliote 28 août 2009 13:19

      N’étant ni noir ni basané ni jeune, je ne fais donc pas partie des « suspects éventuels ». Si, justement ! ça fait de vous un suspect de racisme idéal.


      • MAIKEULKEUL 28 août 2009 18:11

        @ Massaliote

        Je constate que pour certains « petits esprits » votre grossière manipulation fonctionne.

        C’est tout bon continuez  !! Comme d’autres, vous en recueillerez les fruits amers


      • MAIKEULKEUL 28 août 2009 13:35

        @ clostra
        lorsque l’on voyage beaucoup, on se rend compte que nos minorités ne sont pas à la fête avec les contrôles de toutes sortes
        @massaliote
        seriez-vous un spécialiste de la manipulation des textes ?
        J’ai ajouté « je ne voudrais pas être à leur place »
        Si vous sortiez de votre pré carré, vous utiliseriez le mot racisme avec beaucoup plus de précaution


        • K K 28 août 2009 14:42

          vous savez, les controles sont plus ou moind generalises dans tous les pays et il n’y a pas qu’à Orly que la fouille suive le déclenchement.
          Je ne suis ni très jeune, ni membre d’une minorité visible et pourtant j’ai eu le droit à des fouilles au corps aussi bien en France qu’à l’étranger. Dans certains pays, ce sont les forces de police qui pratiquent ces controles, en France, c’est le plus souvent un vigile... parfois il y a présence policière (et dans ce cas, la fouille au corps est pratiquée par le policier). Dans bien des cas, ils utilisent un appareil electronique ou refont passer la personne par le portique.
          Pour les cas extremes, il reste le déshabillage dans l’espece de cabine d’essayage à proximité du controle (ca m’est arrivé une fois..... la tete du controleur lorsque mes genoux sonnaient encore alors que j’étais en calecon.... ca faisait 30 minutes que je lui expliquais que j’avais une vis suite a une operation sur mes ligaments mais je n’avais pas les radios. Depuis, je ne sonne plus)
          Je pense que la puissance de detection a ete baissée.
          Si parfois (assez rarement) les vigiles sont à la limite de la courtoisie, en général, ils sont plutot neutres et on peut meme tomber sur des personnes tres sympa.


          • MAIKEULKEUL 28 août 2009 15:14

            @ K « vous savez, les controles sont plus ou moind generalises dans tous les pays »
            Et vous trouvez cela normal ? Les marchandises circulent sans problèmes : les camions (et ils peuvent transporter n’importe quoi) passent la frontière terrestre entre 2 pays européens sans voir un douanier ou un policier, et vous faites Paris-Nantes en avion et on regarde même dans votre slip : où va-t’on ?
            ET Les capitaux ?
            Ils se baladent sans aucun souci à travers les chambres de compensation (clearstream par ex), vont dans les paradis fiscaux, et nous il faut que l’on montre patte blanche : Mais où va-t’on ?
            Vous croyez normal de trembler des genoux devant un vigile  : dans quels pays sommes-nous ?

            CA SUFFIT CA SUFFIT


            • K K 28 août 2009 16:23

              trouver cela normal, non. Les camions sont souvent passés aux rayons x pour verifier le contenu etc...

              Mais malheureusement, dans les années 70 est apparue la piraterie aerienne et depuis nous avons le terrorisme. C’est dommage. Les palestiniens ont montré la voie a des groupes plus violents et plus fous que eux.
              Normal, non.... mais j’étais à Paris lors de l’attentat contre le metro et mon amie devait passer par la station Saint Michel.... J’avoue que ces controles me rassurent un peu. Tout le probleme est dans l’exces.


            • MAIKEULKEUL 28 août 2009 17:34

              @ K
              l’histoire du métro, ça date de quand ?

              Vous ne savez pas que ce sont les services secrets algériens qui ont monté la manip ?

              A-t’on pour cela le droit d’em....des dizaines de millions de citoyens chaque mois ?

              A-t’on le droit de fliquer tout le monde ?

              Je refuse d’être manipulé point barre !

              Quant aux camions passés aux rayons X : . Vous regardez trop la télé. Et en plus, le peu de fois où ils utilisent ce matériel, ils cherchent de la drogue ou des clandestins


            • K K 28 août 2009 18:42

              Je ne regarde pas la TV sauf lorsque je suis immobilisé. Mais j’habite près d’un port et je vois bien que de nombreux camions sont scannés. Les douanes sont en permanence sur le port.


            • gabstourna gabstourna 28 août 2009 15:55

              trés bon article les libertés s’envolent tous les jours dans les aréoports et ailleurs même la presse est muselée, le réveil c’est pour quand ? 


              • Radix Radix 28 août 2009 18:32

                Bonsoir Beabck

                Actuellement on recommande aux personnes venant de France avec un ordinateur portable de le vider de toutes informations et de les transférer sur une clé usb. En oubliant pas de faire un formatage d’usine de votre disque dur !

                Surtout si ces informations sont relatives à un marché ou à une offre financiére !

                Les dernières lois du « Patriot Act » permettent de garder votre ordinateur à des fins « d’examen » ! Sic ! Des fois qu’il y aurait dedant l’adresse de Ben Laden.

                Radix


              • K K 28 août 2009 18:47

                C’est pour ces raisons que j’évite les transit par les Etats Unis :

                personnel très anti français
                fouille volontairement humiliante
                temps de transit souvent rendu impossible à tenir car on doit recupérer les bagages et repasser tous les controles etc...

                En plus effectivement, ils peuvent saisir le matériel électronique (cela concerne aussi les téléphones...) le temps « jugé nécessaire pour un controle complet du contenu ».


              • Gazi BORAT 28 août 2009 18:30

                Amusant cet article !

                Il traite du cas d’un préfet, nommé par le président de la République et sûrement plus que partisan d’une politique sécuritaire et qui se retrouve victime d’agents de sécurité zêlé.

                Cerise sur le gâteau, le même préfet se retrouve sanctionné par un autre adepte de la sécurité à tout crin : Brice Hortefeux lui-même !

                C’est un gag.. ou le sarkozisme recèlerait il un sens de l’humour qui nous aurait échappé ?

                gAZi bORAt


                • Gazi BORAT 28 août 2009 18:34

                  ERRATUM :

                  Le texte correct est celui-ci :

                  Amusant cet article !

                  Il traite du cas d’un préfet, nommé par le président de la République et sûrement plus que partisan d’une politique sécuritaire et qui se retrouve victime d’agents de sécurité zêlé.

                  Cerise sur le gâteau, le même préfet se retrouve désavoué par un autre adepte de la sécurité à tout crin :Nicolas Sarkozy himself !

                  C’est un gag.. ou le sarkozisme recèlerait il un sens de l’humour qui nous aurait échappé ?

                  gAZi bORAt


                • SURVEYOR 29 août 2009 13:10

                  Pas plus sécuritaire que celui qui est coupable, ceci explique ce-là.....


                  • Bobby Bobby 29 août 2009 13:25

                    Bonjour,

                    Si la paranoïa semble à ce point se développer chez les tenants au pouvoir de nos Pays dits « civilisés », ce n’est probablement pas pour rien !

                    Accepter de « poireauter » 3 heures, par exemple, avant l’embarquement pour n’importe quel vol d’avion relève bien du climat que les dirigeants veulent imposer à nos sociétés... bien peu au courant des réalités et des buts réels de pareilles méthodes !

                    Bien pis, le panurgisme établi comme la norme, l’imbécilité imposée (par les programmes scolaires, les jeux, les "informations télévisées, etc...) à (pratiquement) tous, permettra d’autan, un contrôle et une facile main mise sur une population devenue aveugle au point d’accepter sans broncher d’être suspectée continuellement... pour assoir tous les jours un peu plus un pouvoir dont la légitimité apparaît de plus en plus suspecte elle-même.

                    Partout la démocratie est mise en pièces au profit de dirigeants véreux. Il pourrait être amusant parfois, que l’un de ceux-ci soit victime d’une simple exagération d’un de ses propres acteurs... si la vérité de l’ensemble que découvre cette simple peccadille n’était pas si atroce dans son ensemble !

                    Ce monde économico-social dont nous vivons les prémices des derniers soubresauts va probablement nous proposer de pratiquer à l’instar de l’Autruche, l’enfouissement, plutôt que de d’essayer d’envisager de remanier complètement notre philosophie générale et nos comportements sociétaux... C’est pourtant, à mon sens, l’unique impératif de simple survie qui, seul, pourrait nous éviter de devoir nous entretuer tous dans un avenir proche...

                    Vision sûrement bien pessimiste du monde... au bord d’un cataclisme sans précédant dans l’histoire de l’espèce humaine et dont il faudrait une sacrée dose d’optimisme pour croire que les quelques intellectuels les plus performants que nous possédions puissent y changer... quoi que ce soit !

                    Ah, j’ai l’impression que déjà, commencent à s’effondrer les premiers étages (qui ont décidément plus d’un tour dans leur sac !)... Bon, il nous restent tout de même une bonne dizaine de secondes !

                    Bien amèrement vôtre !


                    • Senatus populusque (Courouve) Courouve 29 août 2009 13:50

                      « j’ai l’impression que déjà, commencent à s’effondrer les premiers étages (qui ont décidément plus d’un tour dans leur sac !)... »

                      Vous voulez dire : plus d’une tour, je suppose.


                    • MAIKEULKEUL 29 août 2009 15:29

                      @Bobby

                      Je suis d’accord avec votre analyse, mais je prétends qu’il faut, pour ceux qui le peuvent, MONTRER L’EXEMPLE, et faire voir aux moutons et aux formatés EN PUBLIC, QU’IL Y A UNE AUTRE VOIE que ce comportement de troupeaux.

                      Lorsque je réagis, parce que je ne suis pas d’accord, dans un magasin, un restaurant, un aéroport, un lieu public, je fais toujours beaucoup de bruit. S’il y en a un seul qui suivra par la suite mon exemple, j’ai gagné.

                      Il faut REAPPRENDRE aux Français A DEVENIR CITOYEN

                      Et un citoyen ne se laisse pas em....par le premier venu


                    • SURVEYOR 29 août 2009 16:42

                      3 pour être précis.......


                    • Bobby Bobby 29 août 2009 19:21

                      A bord de l’« Enola Gay », le pilote n’a fait qu’exécuter des ordres... On ne peut lui reprocher la conception de l’outil... qui a bien sûr mis fin a un conflit dont le véritable motif était... un embargo étrangleur motivé par un danger économique important ! Ce pilote avait donc la capacité de piloter son avion, c’était tout ce qu’il lui était demandé ! ... son geste obéissant l’a rendu fou ! ce qui était probablement sa seule porte de sortie ! Refuser d’obéir est bien souvent la seule solution logique lorsque l’ordre est pervers ! Bien des personnes voudront se persuader du contraire et rester bien au chaud bien enfouis dans la fourrure du lapin (cf. « le monde de Sophie », Jostein Gaardner). à bon entendeur...


                    • MAIKEULKEUL 30 août 2009 00:36

                      Bobby

                      J’avoue ne pas très bien comprendre ce que vient faire ce pilote dans notre discussion.
                      Il a fait son travail, et j’aimerais bien que vous expliquiez comment se serait terminée cette guerre dans le cas contraire.

                      La soi-disant folie du pilote, c’est du pipeau : cela arrangeait bien la com des américains vis-à-vis des japonais.

                      AH « l’ordre pervers » vieille lune réservée aux militaires.

                      Dans le civil, c’est tous les jours que les salariés en reçoivent : mais pour eux, ce n’est la fourrure de lapin, mais la porte. De ce fait on peut comprendre que certains hésitent !!!


                      • Bobby Bobby 30 août 2009 12:51

                        Cher Maikeulkeul,

                        La seconde réponse était plus précisément destinée à « surveyor » ! et à l’avatar (avion) qu’il a choisi. L’« énola gay » était le nom de la superforteresse qui a largué la première bombe atomique sur Hiroshima... son pilote, rongé par le remord en est devenu fou par la suite !

                        L’incapacité de dire « non » à des ordres aussi illogiques qu’ils puissent être, a été très bien étudié et expliqué par l’expérience de Milgram (reprise dans le film « I comme Icare » avec Yves Montant). Cette incapacité est une constante de l’ordre de 75% de la population ! C’est ce chiffre terrible qui permet à certains de pratiquer la torture... qui n’est donc pas seulement un phénomène individuel !

                        Je plains donc ces incapables ,bien que conscient que mon discours risque de ne pas changer grand chose... mais serais en profond désaccord avec mes propres idées, si je m’abstenais de le tenir !


                        • MAIKEULKEUL 30 août 2009 19:15

                          Bobby

                          J’avais bien compris l’allusion à Nagasaki et Hiroshima.

                          le problème dans un groupe structuré qui doit agir, et notamment au combat, c’est qu’aucun des membres de ce groupe ne doit mettre en cause les ordres du chef, car il risque de mettre en danger tout le groupe.

                          Les questions philosophiques sont un luxe destiné à ceux qui ont le temps de penser dans l’action : en général ils ne font pas de vieux os.

                          Il ne faut pas confondre l’inaction et la veulerie !!!

                          Avec mes compliments 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès