Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Mais qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu pour avoir des élus si (...)

Mais qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu pour avoir des élus si bêtes ! (suite)

Le Professeur VaZlin’ répond à ses nombreux commentateurs.

Les entretiens du Professeur VaZlin’.  vazlin@laposte.net  

Le 25 Février 2015  N° 233 

Tout d’abord, « merci » chers correspondants ! Comme je ne puis répondre individuellement à tous, je vous adresse mes propres sentiments en écho aux vôtres.

Je commencerai par réagir au commentaire récurrent :

« Nous avons les élus que nous méritons » !

NON ! Je m’oppose formellement à cette auto-flagellation !

A la dernière élection, l’abstention a atteint 75 % ! ([i]) Ces citoyens absents ne sont pas tous allés à la pêche, mais ils ne veulent pas « mériter » de tels élus !

Le message est clair : il se passera ce qui se passera, mais « pas en mon nom » !

Or, avec de tels scores inassouvis, il est facile de savoir dans quel chaos la France se trouvera un jour ! À qui la faute ? À ces abstentionnistes ? !!

Leur dira-t-on plus tard « vous méritez le FN ? »

Ah l’épouvantail du FN ! Comme c’est pratique ([ii]) ! C’est la substantifique moelle de la prochaine campagne électorale des grands partis :

« Votez pour moi ! Certes, je vous ai trompés ; certes, je continuerai à vous trahir, à vous plumer ; mais votez pour moi, parce qu’il faut faire barrage au FN ! »

Alors, qui allons-nous « mériter » la prochaine fois ?

« Quand le peuple ne se retrouve plus dans ses représentants, quand le lien est cassé, quand les ministres ne se distinguent que par leur incompétence, leur distance, leurs compromissions, alors, la démocratie n’a plus de sens ! Et la moindre Marine le Pen parait un aigle ! Que dis-je : un justicier ! » ([iii])

Or, que penser d’un Président qui annonce tout fier « J'avais dit que je restais socialiste. J'ai été élu avec l'appui du PS, de la gauche (…) Suis-je un social-démocrate ? Oui ! » ([iv]) et se flatte d’imposer au Français un programme à la Merkel et Schmidt qui n’aide que les grandes fortunes ! ([v])

Est-ce que je me reconnais dans cet « élu » ? Est-ce que je « mérite » qu’il agisse contre mes propres intérêts  ? Pas du tout ! 

Cette impudence ! Est-ce la faute des Français ou celle d’un Président qui « assume » sa trahison ? ([vi],[vii])

Où est la démocratie quand 75 % de citoyens ne se reconnaissent en aucun élu, n’adhèrent à aucun programme et que les seules réactions des dits élus est de se morfondent sur leur propre sort ! ([viii])

 « Quand la politique cesse d’être un élan citoyen pour devenir un métier, le mot démocratie n’est plus que de la pub » ([ix])

Mais ce métier, au moins, ils pourraient le faire avec conscience et honnêteté !

Réagissons !

Lorsque nous serons sûrs, persuadés, convaincus :

  • que ces gens sont dangereux parce qu’ils obéissent aux lobbies des grandes fortunes ; 
  • qu’ainsi, ils sont devenus nos ennemis parce qu’ils détruisent, sous nos yeux, chaque jour, notre société de bien être - ce modèle de société fraternelle que nous avons construite et payée par notre travail - ;
  • qu’à l’inverse, notre société est riche de citoyens intègres, intelligents, généreux, prêts et capables de les remplacer .. alors,

  ……… quand nous serons déterminés, résolus à confier notre voix à ces citoyens, …. alors

 nous n’aurons plus peur de foutre dehors cette caste nuisible !

Et sûr, d’une façon ou d’une autre, tôt ou tard, cette occasion se présentera !

 


[ii] Voir l’entretien N° 224 du 13 octobre 2014 « ferme ta gueule tu aides le FN »

[iii] Voir l’entretien N° 177 du 27 mai 2012

[v] Voir l’entretien N° 200 5° du 9 septembre 2013 « pourquoi Hollande n’appliquera pas le programme du Professeur VaZlin’ »

[vi] Le Professeur VaZlin’ n’est pas le seul Voilà l’accusation exproimée par le professeur Paul Krugman ? (prix Nobel d’économie) qui « accuse carrément le président français d'avoir “fait quelque chose de proprement scandaleux”, en se ralliant à une politique libérale qui, selon lui, empêche l'Europe de retrouver une croissance économique dynamique ».

[viii] Voir l’entretien N° 222 envoyé au député Sébastien Pietrasanta

[ix] triste sentence du Professeur VaZlin’ : Voir les entretien N° 171 et 172 du Professeur VaZlin’


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • L'enfoiré L’enfoiré 25 février 2015 19:32

    « Nous avons les élus que nous méritons » !

    NON ! Je m’oppose formellement à cette auto-flagellation !

    Si, tout de même un peu. Qu’est-ce qui vous attend pour vous proposer à leur place en tant qu’élu ?

    Pas assez de popularité ? 


    • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 25 février 2015 19:47

      @L’enfoiré
      Exact !


    • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 27 février 2015 09:21

      @L’enfoiré

      Merci encore pour toutes ces réactions sincères et spontanées.

      Je retiens « le peuple n’est pas représenté » «   seule la Démocratie directe peut nous sortir de cette impasse, et surtout être légitime » Ce qui résume à peu près tout !

      Je répondrais à Diogène : « Encore faudrait-il qu’ils se présentent, ces citoyens intègres, intelligents et généreux ! »

      Le problème est que, pour qu’ils se présentent, ils doivent passer par le joug et le tri sélectif des partis en place. Ils n’ont aucune chance !!

      Mon idée est autre, c’est d’agir sur le « vide électoral » ! :

      - Si nous arrivions, par une propagation pyramidale, à ce que tous les abstentionnistes mettent dans l’urne un bulletin blanc, mais désignant quelque chose, et tous, la même chose !

      - Si nous arrivions, à chaque élection, de la plus locale à la Présidentielle, à comptabiliser 20 %, 30% de ces votes demandant tous la même chose, les pouvoirs publics, le gouvernement, ne pourraient pas faire autrement qu’en tenir compte !

      Qu’est ce cette « chose » ? un désir, un nom ?

      A mon avis, à l’imitation d’« anonimous », il faudrait un « nom », qui exprime à la fois des revendications (programme) et les personnes pour les porter.

      C’est dans ce sens que j’ai crée l’ectoplasme « Professeur VaZlin’ » qui peut-être tout le monde et n’importe qui.

      Prenons un exemple : Si, lors d’une élection locale, (par exemple municipale), 30 % des électeurs déposent un bulletin « Professeur Vazlin », cela voudra dire qu’une organisation spontanée s’est mise en place et qu’un « Professeur VaZlin’ local » a émergé spontanément et directement de la foule des citoyens.

      La « Démocratie directe » est bien là.

      Nous serions, dans un premier temps, un « contre pouvoir » puissant prêts à se substituer aux sangsues en place.

      Bien sûr, il faut un minimum d’objectif et de déontologie commune pour matérialiser les revendications immédiates. Ça, c’est déjà prêt et le plus rapide à faire.

      Je développerai tout ça plus en profondeur dans un entretien futur

      Le prof


    • diogène diogène 25 février 2015 21:10

      « quand nous serons déterminésrésolus à confier notre voix à ces citoyens, »


      Encore faudrait-il qu’ils se présentent, ces citoyens intègres, intelligents et généreux !

       « tant que les philosophes ne seront pas roi dans les Cités, ou que ceux qu’on appelle aujourd’hui roi ne seront pas vraiment philosophes, tant que la puissance politique et la philosophie ne se rencontreront pas dans le même sujet ; tant que les nombreuses natures qui poursuivent actuellement l’un ou l’autre de ces buts, de façon exclusive, ne seront pas mis dans l’impossibilité d’agir ainsi, il n’y aura de cesse aux maux de la Cité, ni, ce me semble, au genre humain, et jamais le Cité que nous avons décrite tantôt ne verra pas la lumière du jour » (Platon - La République, livre V).

      • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 27 février 2015 09:21

        @diogène

        Merci encore pour toutes ces réactions sincères et spontanées.

        Je retiens « le peuple n’est pas représenté » «   seule la Démocratie directe peut nous sortir de cette impasse, et surtout être légitime » Ce qui résume à peu près tout !

        Je répondrais à Diogène : « Encore faudrait-il qu’ils se présentent, ces citoyens intègres, intelligents et généreux ! »

        Le problème est que, pour qu’ils se présentent, ils doivent passer par le joug et le tri sélectif des partis en place. Ils n’ont aucune chance !!

        Mon idée est autre, c’est d’agir sur le « vide électoral » ! :

        - Si nous arrivions, par une propagation pyramidale, à ce que tous les abstentionnistes mettent dans l’urne un bulletin blanc, mais désignant quelque chose, et tous, la même chose !

        - Si nous arrivions, à chaque élection, de la plus locale à la Présidentielle, à comptabiliser 20 %, 30% de ces votes demandant tous la même chose, les pouvoirs publics, le gouvernement, ne pourraient pas faire autrement qu’en tenir compte !

        Qu’est ce cette « chose » ? un désir, un nom ?

        A mon avis, à l’imitation d’« anonimous », il faudrait un « nom », qui exprime à la fois des revendications (programme) et les personnes pour les porter.

        C’est dans ce sens que j’ai crée l’ectoplasme « Professeur VaZlin’ » qui peut-être tout le monde et n’importe qui.

        Prenons un exemple : Si, lors d’une élection locale, (par exemple municipale), 30 % des électeurs déposent un bulletin « Professeur Vazlin », cela voudra dire qu’une organisation spontanée s’est mise en place et qu’un « Professeur VaZlin’ local » a émergé spontanément et directement de la foule des citoyens.

        La « Démocratie directe » est bien là.

        Nous serions, dans un premier temps, un « contre pouvoir » puissant prêts à se substituer aux sangsues en place.

        Bien sûr, il faut un minimum d’objectif et de déontologie commune pour matérialiser les revendications immédiates. Ça, c’est déjà prêt et le plus rapide à faire.

        Je développerai tout ça plus en profondeur dans un entretien futur

        Le prof


      • Jelena 25 février 2015 22:08

        La plupart des nanas votent pour untel ou untel suivant sa coupe de cheveux... Donc voila quoi.


        • bourrico6 26 février 2015 11:29

          C’est un critère qui finalement n’est pas forcément beaucoup plus con que de voter en fonction des promesses électorales.


        • Jelena 26 février 2015 12:08

          C’est vrai... Mais même si il y aurait un candidat moins corrompu que les autres, ça ne changerait rien car la majorité des femmes n’y connaissent - rien - en politique. Elles votent pour tel candidat suivant son physique, sa façon de s’exprimer, son épouse et l’actu people.
           
          Et comme un électeur sur deux est une femme... Ben voila quoi.


        • gaijin gaijin 26 février 2015 12:20

          @bourrico6
          vous êtes malade ? ça fait deux fois aujourd’hui que je suis d’accord avec vous
          ou alors c’est moi ....


        • @Jelena

          ILS NE SONT PAS BETES MAIS ONT UN AGE MENTAL DE 5 ANS !!!!!

          les nanas jeunes AUSSI SOUVENT sexe au ceveau et tiroir caisse au SEXE !!!!!!


        • Zip_N Zip_N 25 février 2015 23:14

          « Mais qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu pour avoir des élus si bêtes ! (suite) »

          J’en sais rien allez leur poser la question en tout cas les élus d’agora ne m’on jamais répondu. A mon avis les élus ne parlent qu’aux élus ! Autant dire que je ne soutiens pas ceux la !


          • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 27 février 2015 09:22

            @Zip_N

            Merci encore pour toutes ces réactions sincères et spontanées.

            Je retiens « le peuple n’est pas représenté » «   seule la Démocratie directe peut nous sortir de cette impasse, et surtout être légitime » Ce qui résume à peu près tout !

            Je répondrais à Diogène : « Encore faudrait-il qu’ils se présentent, ces citoyens intègres, intelligents et généreux ! »

            Le problème est que, pour qu’ils se présentent, ils doivent passer par le joug et le tri sélectif des partis en place. Ils n’ont aucune chance !!

            Mon idée est autre, c’est d’agir sur le « vide électoral » ! :

            - Si nous arrivions, par une propagation pyramidale, à ce que tous les abstentionnistes mettent dans l’urne un bulletin blanc, mais désignant quelque chose, et tous, la même chose !

            - Si nous arrivions, à chaque élection, de la plus locale à la Présidentielle, à comptabiliser 20 %, 30% de ces votes demandant tous la même chose, les pouvoirs publics, le gouvernement, ne pourraient pas faire autrement qu’en tenir compte !

            Qu’est ce cette « chose » ? un désir, un nom ?

            A mon avis, à l’imitation d’« anonimous », il faudrait un « nom », qui exprime à la fois des revendications (programme) et les personnes pour les porter.

            C’est dans ce sens que j’ai crée l’ectoplasme « Professeur VaZlin’ » qui peut-être tout le monde et n’importe qui.

            Prenons un exemple : Si, lors d’une élection locale, (par exemple municipale), 30 % des électeurs déposent un bulletin « Professeur Vazlin », cela voudra dire qu’une organisation spontanée s’est mise en place et qu’un « Professeur VaZlin’ local » a émergé spontanément et directement de la foule des citoyens.

            La « Démocratie directe » est bien là.

            Nous serions, dans un premier temps, un « contre pouvoir » puissant prêts à se substituer aux sangsues en place.

            Bien sûr, il faut un minimum d’objectif et de déontologie commune pour matérialiser les revendications immédiates. Ça, c’est déjà prêt et le plus rapide à faire.

            Je développerai tout ça plus en profondeur dans un entretien futur

            Le prof


          • Gabriel Gabriel 26 février 2015 09:51

            Bonjour Professeur, 

            J’ai bien peur que vous ne confondiez le terme bêtes avec celui de corrompus...

            • lambda 26 février 2015 12:15

              @Gabriel
              c’est une évidence depuis si longtemps

              Le peuple pense avoir choisi alors que le choix est fait par le Gouvernement de l’Ombre qui permet celui-ci plutôt que celui-là

            • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 27 février 2015 09:23

              @Gabriel

              Merci encore pour toutes ces réactions sincères et spontanées.

              Je retiens « le peuple n’est pas représenté » «   seule la Démocratie directe peut nous sortir de cette impasse, et surtout être légitime » Ce qui résume à peu près tout !

              Je répondrais à Diogène : « Encore faudrait-il qu’ils se présentent, ces citoyens intègres, intelligents et généreux ! »

              Le problème est que, pour qu’ils se présentent, ils doivent passer par le joug et le tri sélectif des partis en place. Ils n’ont aucune chance !!

              Mon idée est autre, c’est d’agir sur le « vide électoral » ! :

              - Si nous arrivions, par une propagation pyramidale, à ce que tous les abstentionnistes mettent dans l’urne un bulletin blanc, mais désignant quelque chose, et tous, la même chose !

              - Si nous arrivions, à chaque élection, de la plus locale à la Présidentielle, à comptabiliser 20 %, 30% de ces votes demandant tous la même chose, les pouvoirs publics, le gouvernement, ne pourraient pas faire autrement qu’en tenir compte !

              Qu’est ce cette « chose » ? un désir, un nom ?

              A mon avis, à l’imitation d’« anonimous », il faudrait un « nom », qui exprime à la fois des revendications (programme) et les personnes pour les porter.

              C’est dans ce sens que j’ai crée l’ectoplasme « Professeur VaZlin’ » qui peut-être tout le monde et n’importe qui.

              Prenons un exemple : Si, lors d’une élection locale, (par exemple municipale), 30 % des électeurs déposent un bulletin « Professeur Vazlin », cela voudra dire qu’une organisation spontanée s’est mise en place et qu’un « Professeur VaZlin’ local » a émergé spontanément et directement de la foule des citoyens.

              La « Démocratie directe » est bien là.

              Nous serions, dans un premier temps, un « contre pouvoir » puissant prêts à se substituer aux sangsues en place.

              Bien sûr, il faut un minimum d’objectif et de déontologie commune pour matérialiser les revendications immédiates. Ça, c’est déjà prêt et le plus rapide à faire.

              Je développerai tout ça plus en profondeur dans un entretien futur

              Le prof


            • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 27 février 2015 09:23

              @lambda

              Merci encore pour toutes ces réactions sincères et spontanées.

              Je retiens « le peuple n’est pas représenté » «   seule la Démocratie directe peut nous sortir de cette impasse, et surtout être légitime » Ce qui résume à peu près tout !

              Je répondrais à Diogène : « Encore faudrait-il qu’ils se présentent, ces citoyens intègres, intelligents et généreux ! »

              Le problème est que, pour qu’ils se présentent, ils doivent passer par le joug et le tri sélectif des partis en place. Ils n’ont aucune chance !!

              Mon idée est autre, c’est d’agir sur le « vide électoral » ! :

              - Si nous arrivions, par une propagation pyramidale, à ce que tous les abstentionnistes mettent dans l’urne un bulletin blanc, mais désignant quelque chose, et tous, la même chose !

              - Si nous arrivions, à chaque élection, de la plus locale à la Présidentielle, à comptabiliser 20 %, 30% de ces votes demandant tous la même chose, les pouvoirs publics, le gouvernement, ne pourraient pas faire autrement qu’en tenir compte !

              Qu’est ce cette « chose » ? un désir, un nom ?

              A mon avis, à l’imitation d’« anonimous », il faudrait un « nom », qui exprime à la fois des revendications (programme) et les personnes pour les porter.

              C’est dans ce sens que j’ai crée l’ectoplasme « Professeur VaZlin’ » qui peut-être tout le monde et n’importe qui.

              Prenons un exemple : Si, lors d’une élection locale, (par exemple municipale), 30 % des électeurs déposent un bulletin « Professeur Vazlin », cela voudra dire qu’une organisation spontanée s’est mise en place et qu’un « Professeur VaZlin’ local » a émergé spontanément et directement de la foule des citoyens.

              La « Démocratie directe » est bien là.

              Nous serions, dans un premier temps, un « contre pouvoir » puissant prêts à se substituer aux sangsues en place.

              Bien sûr, il faut un minimum d’objectif et de déontologie commune pour matérialiser les revendications immédiates. Ça, c’est déjà prêt et le plus rapide à faire.

              Je développerai tout ça plus en profondeur dans un entretien futur

              Le prof


            • fred.foyn Le p’tit Charles 26 février 2015 11:06

              « Nous avons les élus que nous méritons »

              FAUX...seulement 38% d’électeurs inscrits ont voté...ça ne fait pas une majorité...loin de là..seulement le système électoral est fait pour la mafia UMPS uniquement...le peuple n’est pas représenté..donc les imposteurs en gouvernance ne sont que des voyous qui trichent.. !


              • fred.foyn Le p’tit Charles 26 février 2015 13:37

                @Le p’tit Charles...Cerise sur les gâteux...Hollande condamne la rencontre des parlementaires avec le « dictateur » Assad... Jean-Christophe Cambadélis (condamné par la justice deux fois) le premier secrétaire du PS annonce de son côté que le député Gérard Bapt devra comparaître devant la commission de discipline du parti....Hollande préfère les dictateurs du golfe avec du pétrole.. ?


              • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 27 février 2015 09:24

                @Le p’tit Charles

                Merci encore pour toutes ces réactions sincères et spontanées.

                Je retiens « le peuple n’est pas représenté » «   seule la Démocratie directe peut nous sortir de cette impasse, et surtout être légitime » Ce qui résume à peu près tout !

                Je répondrais à Diogène : « Encore faudrait-il qu’ils se présentent, ces citoyens intègres, intelligents et généreux ! »

                Le problème est que, pour qu’ils se présentent, ils doivent passer par le joug et le tri sélectif des partis en place. Ils n’ont aucune chance !!

                Mon idée est autre, c’est d’agir sur le « vide électoral » ! :

                - Si nous arrivions, par une propagation pyramidale, à ce que tous les abstentionnistes mettent dans l’urne un bulletin blanc, mais désignant quelque chose, et tous, la même chose !

                - Si nous arrivions, à chaque élection, de la plus locale à la Présidentielle, à comptabiliser 20 %, 30% de ces votes demandant tous la même chose, les pouvoirs publics, le gouvernement, ne pourraient pas faire autrement qu’en tenir compte !

                Qu’est ce cette « chose » ? un désir, un nom ?

                A mon avis, à l’imitation d’« anonimous », il faudrait un « nom », qui exprime à la fois des revendications (programme) et les personnes pour les porter.

                C’est dans ce sens que j’ai crée l’ectoplasme « Professeur VaZlin’ » qui peut-être tout le monde et n’importe qui.

                Prenons un exemple : Si, lors d’une élection locale, (par exemple municipale), 30 % des électeurs déposent un bulletin « Professeur Vazlin », cela voudra dire qu’une organisation spontanée s’est mise en place et qu’un « Professeur VaZlin’ local » a émergé spontanément et directement de la foule des citoyens.

                La « Démocratie directe » est bien là.

                Nous serions, dans un premier temps, un « contre pouvoir » puissant prêts à se substituer aux sangsues en place.

                Bien sûr, il faut un minimum d’objectif et de déontologie commune pour matérialiser les revendications immédiates. Ça, c’est déjà prêt et le plus rapide à faire.

                Je développerai tout ça plus en profondeur dans un entretien futur

                Le prof


              • Dom66 Dom66 26 février 2015 12:17

                "Cette impudence ! Est-ce la faute des Français ou celle d’un Président qui « assume » sa trahison ?"

                « Quand la politique cesse d’être un élan citoyen pour devenir un métier, le mot démocratie n’est plus que de la pub »

                 Voila les deux phrases qui expliquent à peux prêt tout.

                La première : Oui la fautes des Français , quand la majorité ne vote pas elle n’a qu’un droit c’est de la fermer.

                Toujours dans la première phrase le président »normal" nous="nous" bien="bien" et="et" assume="assume" pleinement="pleinement" sa="sa" trahison="trahison" nous="nous" savons="savons" ce="ce" reste="reste">span>

                La deuxième phrase : Oui nos politiciens ont transformés la politique en métier, il n’y a qu’a voir comment ils sont tous d’accord pour se voter des rallonges de salaires etc.

                Ils sont cul et chemises, ils me rendent malade, de ce coté là aux US les politiciens en majorité, quand ils perdent ils ne se représentent plus.

                Ici chez nous, dans notre beau pays, même en piochant dans la caisse, pourris un max, ils n’ont aucun scrupule pour ce représenter et des cons votent encore pour eux.

                 Y a plus qu’a s’finguer


                • Dom66 Dom66 26 février 2015 12:23

                  @Dom66

                  Pour une deuxieme fois que je fais un copié/collé ça écrit en charabia ????

                  Donc je recommence

                   « Cette impudence ! Est-ce la faute des Français ou celle d’un Président qui « assume » sa trahison ?"

                  « Quand la politique cesse d’être un élan citoyen pour devenir un métier, le mot démocratie n’est plus que de la pub »

                   

                  Voila les deux phrases qui expliquent à peux prêt tout.

                  La première : Oui la fautes des Français , quand la majorité ne vote pas elle n’a qu’un droit c’est de la fermer.Toujours dans la première phrase le président « normal » nous l’a bien mis, et assume pleinement sa trahison « éhyéhéééé » Nous savons ce qu’il nous reste à faire.

                  La deuxième phrase : Oui nos politiciens ont transformés la politique en métier, il n’y a qu’a voir comment ils sont tous d’accord pour se voter des rallonges de salaires etc.

                  Ils sont cul et chemises, ils me rendent malade, de ce coté là aux US les politiciens en majorité, quand ils perdent ils ne se représentent plus.

                  Ici chez nous, dans notre beau pays, même en piochant dans la caisse, pourris un max, ils n’ont aucun scrupule pour ce représenter et des cons votent encore pour eux.

                   

                  Y a plus qu’a s’finguer

                   


                • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 27 février 2015 09:24

                  @Dom66

                  Merci encore pour toutes ces réactions sincères et spontanées.

                  Je retiens « le peuple n’est pas représenté » «   seule la Démocratie directe peut nous sortir de cette impasse, et surtout être légitime » Ce qui résume à peu près tout !

                  Je répondrais à Diogène : « Encore faudrait-il qu’ils se présentent, ces citoyens intègres, intelligents et généreux ! »

                  Le problème est que, pour qu’ils se présentent, ils doivent passer par le joug et le tri sélectif des partis en place. Ils n’ont aucune chance !!

                  Mon idée est autre, c’est d’agir sur le « vide électoral » ! :

                  - Si nous arrivions, par une propagation pyramidale, à ce que tous les abstentionnistes mettent dans l’urne un bulletin blanc, mais désignant quelque chose, et tous, la même chose !

                  - Si nous arrivions, à chaque élection, de la plus locale à la Présidentielle, à comptabiliser 20 %, 30% de ces votes demandant tous la même chose, les pouvoirs publics, le gouvernement, ne pourraient pas faire autrement qu’en tenir compte !

                  Qu’est ce cette « chose » ? un désir, un nom ?

                  A mon avis, à l’imitation d’« anonimous », il faudrait un « nom », qui exprime à la fois des revendications (programme) et les personnes pour les porter.

                  C’est dans ce sens que j’ai crée l’ectoplasme « Professeur VaZlin’ » qui peut-être tout le monde et n’importe qui.

                  Prenons un exemple : Si, lors d’une élection locale, (par exemple municipale), 30 % des électeurs déposent un bulletin « Professeur Vazlin », cela voudra dire qu’une organisation spontanée s’est mise en place et qu’un « Professeur VaZlin’ local » a émergé spontanément et directement de la foule des citoyens.

                  La « Démocratie directe » est bien là.

                  Nous serions, dans un premier temps, un « contre pouvoir » puissant prêts à se substituer aux sangsues en place.

                  Bien sûr, il faut un minimum d’objectif et de déontologie commune pour matérialiser les revendications immédiates. Ça, c’est déjà prêt et le plus rapide à faire.

                  Je développerai tout ça plus en profondeur dans un entretien futur

                  Le prof


                • Attilax Attilax 26 février 2015 12:39

                  Ils ne sont pas bêtes : tout se passe comme prévu et le gentil peuple ne se débat que faiblement. Pourquoi ne continueraient-ils pas à trahir et mentir puisque personne ne les en empêche ? L’abstention, ils s’en foutent comme de l’an 40. Bush a été élu avec moins de 10% des voix, ça ne leur pose aucun souci de légitimité. Tant que continuera cette farce des élections, ils s’accrocheront au pouvoir comme des morpions à une testicule. La République a toujours mené à l’Empire, seule la Démocratie directe peut nous sortir de cette impasse, et surtout être légitime. La République et ses « représentants » ne sont pas la solution, mais bien le problème.


                  • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 27 février 2015 09:25

                    @Attilax

                    Merci encore pour toutes ces réactions sincères et spontanées.

                    Je retiens « le peuple n’est pas représenté » «   seule la Démocratie directe peut nous sortir de cette impasse, et surtout être légitime » Ce qui résume à peu près tout !

                    Je répondrais à Diogène : « Encore faudrait-il qu’ils se présentent, ces citoyens intègres, intelligents et généreux ! »

                    Le problème est que, pour qu’ils se présentent, ils doivent passer par le joug et le tri sélectif des partis en place. Ils n’ont aucune chance !!

                    Mon idée est autre, c’est d’agir sur le « vide électoral » ! :

                    - Si nous arrivions, par une propagation pyramidale, à ce que tous les abstentionnistes mettent dans l’urne un bulletin blanc, mais désignant quelque chose, et tous, la même chose !

                    - Si nous arrivions, à chaque élection, de la plus locale à la Présidentielle, à comptabiliser 20 %, 30% de ces votes demandant tous la même chose, les pouvoirs publics, le gouvernement, ne pourraient pas faire autrement qu’en tenir compte !

                    Qu’est ce cette « chose » ? un désir, un nom ?

                    A mon avis, à l’imitation d’« anonimous », il faudrait un « nom », qui exprime à la fois des revendications (programme) et les personnes pour les porter.

                    C’est dans ce sens que j’ai crée l’ectoplasme « Professeur VaZlin’ » qui peut-être tout le monde et n’importe qui.

                    Prenons un exemple : Si, lors d’une élection locale, (par exemple municipale), 30 % des électeurs déposent un bulletin « Professeur Vazlin », cela voudra dire qu’une organisation spontanée s’est mise en place et qu’un « Professeur VaZlin’ local » a émergé spontanément et directement de la foule des citoyens.

                    La « Démocratie directe » est bien là.

                    Nous serions, dans un premier temps, un « contre pouvoir » puissant prêts à se substituer aux sangsues en place.

                    Bien sûr, il faut un minimum d’objectif et de déontologie commune pour matérialiser les revendications immédiates. Ça, c’est déjà prêt et le plus rapide à faire.

                    Je développerai tout ça plus en profondeur dans un entretien futur

                    Le prof


                  • Attilax Attilax 28 février 2015 12:24

                    @Professeur VaZlin’

                    C’est précisément là dessus que travaillent les gens de Démocratie Réelle. Je vous invite à consulter leur proposition ici : http://www.democratiereelle.eu/ C’est une piste intéressante.

                    Néanmoins, je ne crois pas que ce soit un problème de personnes, et on peut avoir encore mieux qu’un tirage au sort pour désigner nos représentants. Le pouvoir corrompt par nature n’importe qui. Avec internet, on pourrait tous voter directement, mais au lieu de voter pour des gens, on voterait pour des lois, ce qui réglerait le problème de la représentativité, et donc de la représentation. Avec un pouvoir législatif distribué à tous les citoyens, il n’y aurait plus de maîtres et les ultra-riches ne pourraient continuer à contrôler le politique. L’intérêt général prédominerait forcément, et toutes les décisions prises deviendraient arithmétiquement légitimes. Certains me diront que c’est la dictature de la multitude, ben oui, mais ça me dérange moins que la dictature d’une toute petite minorité ! La démocratie directe mène forcément à une forme d’anarchie. Quel dommage que personne n’en veuille...


                  • Dominique TONIN Dominique TONIN 26 février 2015 13:04

                    Bonne réaction !

                    Sinon, il y a : www.democratie-demos.eu

                    • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 27 février 2015 09:25

                      @Dominique TONIN

                      Merci encore pour toutes ces réactions sincères et spontanées.

                      Je retiens « le peuple n’est pas représenté » «   seule la Démocratie directe peut nous sortir de cette impasse, et surtout être légitime » Ce qui résume à peu près tout !

                      Je répondrais à Diogène : « Encore faudrait-il qu’ils se présentent, ces citoyens intègres, intelligents et généreux ! »

                      Le problème est que, pour qu’ils se présentent, ils doivent passer par le joug et le tri sélectif des partis en place. Ils n’ont aucune chance !!

                      Mon idée est autre, c’est d’agir sur le « vide électoral » ! :

                      - Si nous arrivions, par une propagation pyramidale, à ce que tous les abstentionnistes mettent dans l’urne un bulletin blanc, mais désignant quelque chose, et tous, la même chose !

                      - Si nous arrivions, à chaque élection, de la plus locale à la Présidentielle, à comptabiliser 20 %, 30% de ces votes demandant tous la même chose, les pouvoirs publics, le gouvernement, ne pourraient pas faire autrement qu’en tenir compte !

                      Qu’est ce cette « chose » ? un désir, un nom ?

                      A mon avis, à l’imitation d’« anonimous », il faudrait un « nom », qui exprime à la fois des revendications (programme) et les personnes pour les porter.

                      C’est dans ce sens que j’ai crée l’ectoplasme « Professeur VaZlin’ » qui peut-être tout le monde et n’importe qui.

                      Prenons un exemple : Si, lors d’une élection locale, (par exemple municipale), 30 % des électeurs déposent un bulletin « Professeur Vazlin », cela voudra dire qu’une organisation spontanée s’est mise en place et qu’un « Professeur VaZlin’ local » a émergé spontanément et directement de la foule des citoyens.

                      La « Démocratie directe » est bien là.

                      Nous serions, dans un premier temps, un « contre pouvoir » puissant prêts à se substituer aux sangsues en place.

                      Bien sûr, il faut un minimum d’objectif et de déontologie commune pour matérialiser les revendications immédiates. Ça, c’est déjà prêt et le plus rapide à faire.

                      Je développerai tout ça plus en profondeur dans un entretien futur

                      Le prof


                    • ddacoudre ddacoudre 26 février 2015 19:39

                      bonjour professeur

                      nous avons effectivement les élus que nous méritons. les citoyens ont démissionné, ils ont abandonné les partis politiques, ils ont abandonnés les syndicats, il voulaient que l’état s’occupe d’eux individuellement, sauf que l’état c’est eux, ils ne lisent pratiquement pas, il se forme leurs convictions politiques a 98% au JT , il ignorent que l’information qu’il reçoive est faite pour leur vider le cerveau Télévision : de l’info sans infos.
                      ils veulent modifier à 92% le capitalisme et sont toujours dans le refus de payer des impôts et sont individualiste à outrance, ils croient qu’il existe des choses gratuites, ils croient qu’en faisant des économie de prélèvement ils vont créer des emplois, Après 30 ans d’une même politique, ils sont toujours a la recherche d’un être salvateur etc alors comme ils sont toujours à attendre du pouvoir au lieu d’aller dans les lieux où s’exerce la démocratie, ils ont hérité de ceux qui ont occupé les sièges qu’ils ont laissé de vides.
                      http://ddacoudre.over-blog.com/article-la-fracture-intellectuelle-fait-germer-la-graine-d-esclave-64686694.html..
                      cordialement


                      • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 27 février 2015 09:25

                        @ddacoudre

                        Merci encore pour toutes ces réactions sincères et spontanées.

                        Je retiens « le peuple n’est pas représenté » «   seule la Démocratie directe peut nous sortir de cette impasse, et surtout être légitime » Ce qui résume à peu près tout !

                        Je répondrais à Diogène : « Encore faudrait-il qu’ils se présentent, ces citoyens intègres, intelligents et généreux ! »

                        Le problème est que, pour qu’ils se présentent, ils doivent passer par le joug et le tri sélectif des partis en place. Ils n’ont aucune chance !!

                        Mon idée est autre, c’est d’agir sur le « vide électoral » ! :

                        - Si nous arrivions, par une propagation pyramidale, à ce que tous les abstentionnistes mettent dans l’urne un bulletin blanc, mais désignant quelque chose, et tous, la même chose !

                        - Si nous arrivions, à chaque élection, de la plus locale à la Présidentielle, à comptabiliser 20 %, 30% de ces votes demandant tous la même chose, les pouvoirs publics, le gouvernement, ne pourraient pas faire autrement qu’en tenir compte !

                        Qu’est ce cette « chose » ? un désir, un nom ?

                        A mon avis, à l’imitation d’« anonimous », il faudrait un « nom », qui exprime à la fois des revendications (programme) et les personnes pour les porter.

                        C’est dans ce sens que j’ai crée l’ectoplasme « Professeur VaZlin’ » qui peut-être tout le monde et n’importe qui.

                        Prenons un exemple : Si, lors d’une élection locale, (par exemple municipale), 30 % des électeurs déposent un bulletin « Professeur Vazlin », cela voudra dire qu’une organisation spontanée s’est mise en place et qu’un « Professeur VaZlin’ local » a émergé spontanément et directement de la foule des citoyens.

                        La « Démocratie directe » est bien là.

                        Nous serions, dans un premier temps, un « contre pouvoir » puissant prêts à se substituer aux sangsues en place.

                        Bien sûr, il faut un minimum d’objectif et de déontologie commune pour matérialiser les revendications immédiates. Ça, c’est déjà prêt et le plus rapide à faire.

                        Je développerai tout ça plus en profondeur dans un entretien futur

                        Le prof


                      • zygzornifle zygzornifle 27 février 2015 13:29

                        c’est simple la plupart on fait l’ENA .....


                        • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 28 février 2015 16:14

                          @zygzornifle
                          Bon Dieu, mais c’est bien sûr !


                        • zygzornifle zygzornifle 27 février 2015 13:31

                          le politique doit avoir une très bonne mémoire pour se rappeler de ce qu’il doit oublier .....


                          • zygzornifle zygzornifle 28 février 2015 09:56

                            normal le niveau scolaire baisse régulièrement .....


                            • Ruut Ruut 4 mars 2015 09:51

                              Si un candidat intègre se présentait, si il survie a la campagne (Coluche et d’autres), et que les élections ne sont pas bidonnées, il ne pourrait pas gouverner car il en serait empêché par l’association des mafieux actuellement en place contre lui.
                              C’est aussi ça la France de 2015.


                              • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 4 mars 2015 10:10

                                @Ruut

                                C’est pour ça qu’il ne faut pas que ce candidat soit isolé. Il faut un « réseau » de candidats pour faire, dans un premier temps, un contre pouvoir.

                                Je suis persuadé que si chacun mobilise ses relations, amis, famille et leur demande de faire de même, nous pouvons, par ce réseau pyramidal devenir très vite visibles et efficaces.

                                Cordialement,

                                Le prof 


                              • colere48 colere48 8 mars 2015 19:09

                                Votez pour moi ! Certes, je vous ai trompés ; certes, je continuerai à vous trahir, à vous plumer ; mais votez pour moi, parce qu’il faut faire barrage au FN !

                                Sans oublier la faute majeur : être passé par dessus la tête du peuple , le non à 55% bafoué , c’est la démocratie qui a été violé, et le peuple s’en souvient !


                                • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 9 mars 2015 19:06

                                  @colere48
                                  Celle là aussi, je l’ai en travers !

                                  c’est la faute originelle et je ne comprends pas que ce ne fut jamais sanctionné.
                                  Le prof
                                  (je pense que vs parlez de notre refus de la Constitution européenne)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès