• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Manifestation en soutien à Théo : un appel persistant pour la justice et le (...)

Manifestation en soutien à Théo : un appel persistant pour la justice et le respect

Le 2 février dernier, une arrestation d’une rare violence a mis le feu aux poudres en banlieue parisienne, ravivant une exaspération déjà à son comble.

de Rédaction Paris

La victime, Théo L., un jeune homme de 22 ans, qui dit s’être s’est interposé pour défendre un ami, est à son tour interpellé. Il accuse un policier de l’avoir violé avec sa matraque et l’opération réparatrice qu’il a subie semble corroborer ses dires. À la date du rassemblement du 11 février 2017, Théo est toujours hospitalisé.

Une des manifestations en soutien à Théo, avait lieu devant le tribunal de grande instance de Bobigny, pour demander justice et dénoncer les violences policières.

Pour Théo mais aussi pour Adama mort suite à son arrestation le 19 juillet 2016 et pour Zyed et Bouna morts dans un transformateur électrique en 2005, tous ces faits ayant eu lieu en banlieue parisienne (Val-d’Oise et Seine-Saint-Denis).

Plus de 2000 personnes, dont beaucoup se disent choquées mais « qui se devaient d’être là »[1] se sont mobilisées pour soutenir « une indignation légitime ».

Dans la foule, compacte, la question des méthodes de la police est largement évoquée.

Avec des pancartes et au micro les manifestants dénoncent ce qui se passe tous les jours : racisme, arrestations abusives et conditions de fouilles douteuses voire humiliantes.

« Police partout, justice nulle part ».

« Désarmement de la police ».

« Les violeurs en prison ».

« Ne prends pas ta matraque pour un sex toy ».

« Chaque fois qu’on nous touche un testicule, il faut le dénoncer, chaque fois que l’on nous met un doigt, il faut le dénoncer ! »

Selon beaucoup, l’irresponsabilité des policiers, auteurs de ces faits, rendent compliqué voire sapent le travail quotidien de tous ceux qui, nombreux, agissent loin des médias mais quotidiennement, pour convaincre les jeunes qu’ils peuvent choisir et construire leur avenir.

« Il faut faire confiance aux gens des quartiers qui travaillent dans l’ombre tous les jours »

« On est intelligents, on est éduqués, on n’est pas des sauvages ».

« C’est nous qui devons dire pas de violence ».

Pourtant le fossé qui s’est creusé entre les forces de police et les jeunes des banlieues est bien réel et le rassemblement s’est conclu dans la violence et la dégradation.

En recherche de confrontation et usant de provocation, quelques jeunes incontrôlables voulant en découdre sont allés au contact avec les policiers qui s’étaient positionnés sur une passerelle menant au Palais de Justice surplombant ainsi la manifestation. Plus tard le mobilier urbain de la gare routière a été détruit et des voitures incendiées.

 

Ceux qui restaient encore sur place en observateurs justifient ces actes par le fait qu’il est parfois nécessaire de faire une démonstration de force pour être entendu. D’autres sont plus fatalistes : « il y a forcément des casseurs ». Certains se mettent en colère craignant l’amalgame que ne manqueront pas de faire les médias.

La colère est un sentiment qui, exacerbé par la sensation que l’impunité prime, peut conduire à des actes violents sans pour autant qu’elle les justifie.

Le respect se construit sur une autre base, où la violence laisse sa place à la confiance et à l’écoute.

La question est : qui commence ?

Le bon sens amènerait à conclure que cela devrait être de la responsabilité de ceux qui détiennent l’autorité.

 

Photos : Brigitte Cano et Gwen-aëlle Trombert, texte : Marie-Laurence Chanut Sapin

[1] Tous les mots en italiques sont des citations de propos entendus et de panneaux vus lors du rassemblement.

 

Ici l'article orginale


Moyenne des avis sur cet article :  2.54/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

97 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 13 février 11:46

    voilà où nous mène le laxisme façon Taubira , on est au bord d’une flambée de violence comme en 2005 !

    pour les flics , ce n’est pas un viol , mais certainement un acte de torture avec barbarie , il faut sanctionner , on est pas en Syrie ,c’est normal ! mais pour les actes de vandalisme et de pillage , il faut que les autorités rétablissent l’ordre au plus vite car ça dégénère franchement ...

    après , si elle préférent ne rien faire , le FN aura même plus besoin d’argent pour faire campagne ...


    • foufouille foufouille 13 février 11:52

      "En recherche de confrontation et usant de provocation, quelques jeunes incontrôlables voulant en découdre sont allés au contact avec les policiers qui s’étaient positionnés sur une passerelle menant au Palais de Justice surplombant ainsi la manifestation. Plus tard le mobilier urbain de la gare routière a été détruit et des voitures incendiées.« 
      et donc 2000 personnes qui les ont laissés faire. plusieurs véhicules incendiés avaient des personnes à l’intérieur. ou tout proche.
      d’autres personnes ont été »tués" par la police mais ces manifestants n’ont rien dit.
      comme pour certains viols en groupe.


      • jaja jaja 13 février 11:59

        Sur la question de la violence des jeunes en réponse à celle des forces de l’ordre voici ce qu’en dit fort justement mon camarade Julien Salingue :

        « Julien Salingue

        Ils sont de retour.

        Ils commencent leur phrase par "Certes, on peut comprendre la colère...« et la terminent par »... mais rien ne justifie la violence".

        Lorsque des salarié-e-s en lutte détruisent du matériel informatique dans une sous-préfecture, retiennent pendant quelques heures leur patron, déchirent une chemise, ils sont là.

        Lorsque des habitant-e-s des banlieues excédé-e-s jettent des projectiles sur les flics, détruisent du mobilier urbain, incendient des poubelles ou des voitures, ils sont là.

        Ils sont là car ils savent.

        Ils savent que « rien ne justifie la violence ». Et dans la version la plus hypocrite et/ou paternaliste, ils ajoutent : "C’est dommage, car ça dessert un combat légitime".

        Mais le reste du temps, ils ne sont jamais là. La violence des riches, la violence de l’État, la violence symbolique dans les médias, ce n’est pas leur problème.

        Celle-là, ils ne ressentent pas le besoin, par un tweet, un communiqué de presse ou une déclaration à BFM-TV, de la condamner. Et ils ne demandent à personne, avant de l’autoriser à s’exprimer et de le considérer comme un interlocuteur « légitime », de la condamner.

        Parce qu’ils ne la vivent pas, cette violence. Ils ne la subissent pas, au quotidien, dans leur chair. Et surtout parce qu’ils savent, au fond d’eux-mêmes, que c’est grâce à cette violence qu’ils peuvent continuer à occuper des positions de pouvoir, aussi petites soient-elles.

        Et alors ils demandent un « retour à l’ordre ». Un « ordre » injuste, inégalitaire, violent, raciste, sexiste, mais qui, de leur point de vue, est préférable au « désordre » qui pourrait fragiliser leurs positions.

        Alors écoute, et entends, toi le spécialiste du « Certes, mais », du « Rien n’autorise à » et de la « condamnation des violences ».

        Tu n’as aucune légitimité, toi l’adepte du tri sélectif, pour te poser en arbitre des élégances et pour distribuer les bons et les mauvais points, du haut de ton piédestal de responsable politique, d’éditorialiste ou d’« intellectuel ».

        Tu n’as aucune légitimité, toi l’intermittent de l’indignation, pour expliquer aux gens qui veulent se faire entendre et qui ne sont jamais entendus, jamais pris au sérieux, jamais écoutés, ce qu’ils doivent faire ou ne pas faire pour se faire entendre.

        Tu n’as aucune légitimité, toi qui ne t’intéresses jamais sérieusement à ce qui se passe dans les usines, dans les banlieues, dans toutes les zones où les gens subissent chaque jour l’exploitation, l’oppression et la violence, à leur faire la morale lorsqu’ils disent qu’ils en ont ras-le bol.

        Bref. Toi qui ne fais rien de conséquent pour en finir une bonne fois pour toutes avec un système tellement oppressif et injuste que la révolte, parfois violente, est le seul moyen d’espérer se faire entendre et obtenir quelque chose, on se passera de tes commentaires, de tes leçons de morale et de tes injonctions. »


        • jaja jaja 13 février 12:05

          Sur cette vidéo on voit bien que les flics provoquent en tirant des grenades lacrymogènes sur une foule encore pacifique :

          https://www.facebook.com/jeunesNPA/videos/1339464612794401/


          • Onecinikiou 13 février 12:14

            @jaja


            Notons le « encore ».

            Cette foule avait du recevoir un ordre de dispersion, et les sommations d’usage pour ce faire, moyennant quoi il ne faut pas s’étonner ensuite que force reste à la loi, monsieur l’anarchiste.

          • jaja jaja 13 février 12:21

            @Onecinikiou

            J’emmerde ta loi des riches monsieur le fasciste ! A bas l’État, l’armée, les flics et les patrons smiley

            Et ça se dit anti-système au FN et sans rire !


          • foufouille foufouille 13 février 12:27

            @jaja
            anti-sytème est égal à incendier les voitures des sans dents ?
            comme démolir une gare ?


          • jaja jaja 13 février 12:28

            @foufouille

            Non...


          • ZenZoe ZenZoe 13 février 14:25

            @jaja
            On n’est plus du tout dans la réaction à l’arrestation de Théo maintenant. Théo était juste un prétexte. On est maintenant dans l’affrontement et le rapport de force.
            C’est dommage quand même à chaque fois vous voulez nous faire croire qu’il s’agit de la lutte des oppressés (les habitants des banlieues à problèmes pour faire simple) contre les oppresseurs (la police). Alors qu’il s’agit d’une lutte à mort entre ceux qui essaient de faire respecter la loi et ceux qui ne veulent pas respecter nos lois.

            Répondez à une seule question jaja : où vous sentez-vous le plus en sécurité : dans les locaux de la PJ ou dans un hall d’immeuble de la cité des 3000 ?


          • jaja jaja 13 février 14:46

            @marceau

            Ta gueule facho...


          • marceau 13 février 14:50

            @jaja

            La tienne collabo gauchard !



          • jaja jaja 13 février 15:16

            @marceau

            Le viol est un crime... qu’il soit commis par un flic ou par tout autre... Les féministes (que je soutiens, contrairement à tes amis fachos) se battent toujours pour une sévérité accrue des condamnations pour viol et ne pas être prises pour des connes quand elles déposent plainte dans les commissariats... Ce qui est encore trop souvent le cas...

            Au plaisir de te voir dans leurs manifestations où je vais régulièrement... !!!


          • marceau 13 février 16:39

            @jaja

            -Il n’y a eu aucun viol ni aucune tentative de viol contre Théo,Il s’agit là de simples affabulations , de grossiers mensonges pour légitimer la violence, la haine raciste contre les blancs, les incendies, les vols, les dégradations.

            -Y a t il eu des violences après Charlie ? après le Bataclan ? après Nice ? après l’assassinant du prêtre ?

            -Aucune alors qu’ils s’agissait de crime de masse odieux et avérés .

            Vous n’êtes qu’un idiot utile des racistes anti blancs, des casseurs et des islamistes !



          • Le421 Le421 13 février 17:55

            @marceau
            L’anus déchiré sur 10cm, des affabulations ??

            Z’êtes complètement malade mon pauvre.
            Complètement.

            Il se l’est fait tout seul avec son pouce ?

            Mmmmmmm’bécile !


          • foufouille foufouille 13 février 19:01

            @Le421
            on a pas vu sa colostomie pour l’instant.


          • Etbendidon 13 février 19:14

            @jaja
            Camarade jaja je vous demande de vous calmer
            Vous reprendrez bien un peu de MACRON vin blond
             smiley


          • mmbbb 13 février 19:52

            @jaja ha « fasciste » le mot est lancee cela fait tellement plaisir d’entendre cette vieille antienne « CRS SS » Quoi qu il en soit des petits copains ( la racaille ) n ’emmerdent pas les bourgeois mais pourrissent la vie de ceux qui voudraient vivre normalement. Et ces caids ne sont pas tres tendres ce sont des grosses salopes . Cela ne t as peut etre pas traverse esprit . Quant a la police tu veux une police politique comme au bon vieux temps de la Guépeou !


          • jaja jaja 13 février 20:06

            @mmbbb

            Non effectivement tes conneries racistes ne m’ont pas traversé l’esprit...


          • mmbbb 13 février 20:21

            @jaja tu vois t ’es vraiment tres con tu mets les mots raciste fasciste a toute les sauces comme les amercains mettent du ketchup sur tout ce qu ils bouffent . Je n’attendais rien de mieux d un cretin coco heureusement vous êtes en voie d ’extinction et le WWF devra collecter des fonds pour vous preserver


          • marceau 13 février 22:21

            @Le421

            Mais ce n’est pas un viol, l’IGPN a rédigé un rapport circonstancié sur les circonstances des événements, qui confirme que la blessure est la conséquence d’un acte involontaire.

            Les provocations de Théo contre les policiers, ont entrainé son arrestation, celui ci s’est débattu a résisté, la police a du utiliser la force et la victime a été blessé avec la matraque tèlèscopique d’un des flics.

            Parler d’un viol dans de telles circonstances est parfaitement irresponsable !


          • covadonga*722 covadonga*722 13 février 12:12

            Yep , encore des appels a l’émeute de vieux révolutionnaires qui viendront se lamenter le cœur sur la main quand un gamin la tète farci« de leurs inepties se croiras immortel et il laisseras sa peau » cf meric" 

            Les organisations appelant a ce genre d’actes anti france devraient êtres dissoutes , leurs dirigeants mis en tole et les ordures de fonctionnaires en faisant partie révoqués !
            Patience les revolutionnaires le grand soir risque d’arriver plus vite que vos vœux , vous êtes au menu 
            sur le notre et aussi sur celui de ceux que vous croyez défendre !!!!
             

            • Onecinikiou 13 février 12:25

              Pourquoi appeler ce jeune homme par son prénom comme le font l’ensemble des médias mainstream à la remorque des assocs de subversion multiculturaliste, sinon pour chercher à apitoyer le chaland ?


              Et ce alors même que chaque jour que dieu fait des dizaines d’anonymes parmi nos respectables concitoyens - qui ont la malchance que d’être trop blanc pour susciter l’empathie des tartuffes - sont victimes des agissements criminels et délictueux des islamo-racailles au comportement simiesque dans le silence assourdissant des mêmes médias et la laxiste complicité du gouvernement socialiste ?

              On attend d’ailleurs toujours Hollande au chevet des honnêtes citoyens et de nos valeureux policiers qui subissent des tentatives de meurtres !

              Cette situation, cette manipulation éhontée, n’a que trop durée, et plus dure sera la chute pour les éternels manipulateurs.

              • Onecinikiou 13 février 12:34

                D’autre part, ultime contradiction pour nos tartuffes, l’on ne peut s’empêcher de penser que ce tutoiement à l’attention de ce jeune homme n’est que le produit du complexe de supériorité et de paternalisme concomitant qui régit la vision du monde des bien-pensants, soit les bonnes consciences de la gauche internationaliste et maçonnico-universaliste - gauche en réalité hier suprémaciste et qui s’est aujourd’hui recyclée dans le néoconsevatisme - et qui été de tout temps le fer de lance de la colonisation, s’étant fait une spécialité dans le bottage de cul tiers-mondiste ! 


                Nous voyons bien ici le degré de morgue irrespectueuse qui préside à la protection de leurs « potes » à la petite main jaune.

                Définitivement concernant nos gauchistes : qui fait l’ange fait la bête. 

              • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 13 février 12:26

                Ces manifestations ne sont que des prétextes, il s’agit en réalité de tester la résistance des forces de l’ordre dans l’éventualité d’une guérilla urbaine. Les d’être conditions sont d’ailleurs bien près d’être réunies pour que l’embrasement ait lieu.


                • ZenZoe ZenZoe 13 février 14:33

                  @Gilles Mérivac
                  Bien sûr, et aussi de tenir éloignées les forces de l’odre qui auraient l’ambition de vouloir contrôler les trafics ! Gonflés les flics !


                • mmbbb 13 février 20:27

                  @Gilles Mérivac et oui mais il faut encore aller plus loin . comme l affirme cet article « « Désarmement de la police ». » Ces grandes ames veulent un monde de bisounours , soit ces auteurs sont honnêtes mais aveugles soit tres cretins . C est cet angélisme qui a mener ces quartiers dans cette situation Faisons sous traiter le problème par Poutine il trouvera une solution ad hoc.


                • franc 14 février 02:18
                  @mmbbb

                   oui ils veulent désarmer la police et ne laisser que les bandits ,les gangsters les mafiosi avoir des armes les salopards

                • phan 13 février 12:41

                  Les policiers sont aussi des citoyens, ils sont souvent issus des quartiers populaires. Ils exercent un métier difficile, de temps en temps ils commettent des fautes professionnelles comme toutes les autres catégories professionnelles ! On exige un casier judiciaire vierge pour un policier ou pour un pompier mais bientôt pour un élu de la république !
                  Oui, on demande justice pour Théo, mais aussi de la compassion pour ces 2 policières violées à Bobigny (dont une s’est faite justice elle même par le suicide) et pour les policiers tués et blessés dans l’exercice de leur fonction !
                  La plupart des policiers sont des prolétaires, mais la violence vient des riches !


                  • jaja jaja 13 février 12:51

                    @phan : « On exige un casier judiciaire vierge pour un policier ou pour un pompier mais bientôt pour un élu de la république ! »

                    Ce qui est faux ! Il est à noter que le commissaire de police d’Aulnay-sous-Bois a déjà été condamné (à un an de prison avec sursis et un an d’interdiction professionnelle) pour « non empêchement d’un délit » qui a amené ses flics à glisser un enjoliveur entre les fesses d’un suspect...

                    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10154801930130240&set=a.464482050239.249120.589615239&type=3&theater


                  • phan 13 février 13:18

                    @jaja
                    un an de prison avec sursis, pendant une période d’un an de sursis, si aucune faute n’est commise, la condamnation n’est pas inscrite dans le casier. La police n’est pas l’ennemi de classe !


                  • jaja jaja 13 février 13:40

                    @phan

                    Un an de prison avec sursis et un an d’interdiction professionnelle c’est une condamnation judiciaire... Qu’elle n’empêche pas de sévir dans ce corps répressif qu’est la police c’est bien ce que je vous ai dit !


                  • phan 13 février 14:27

                    @jaja
                    Le casier judiciaire vierge est demandé lors de l’accès aux métiers cités !
                    et pour l’affaire Théo : la BST, une police de proximité version très musclée


                  • jaja jaja 13 février 14:38

                    @phan

                    Ce qui ne change rien à ce que j’ai dit à savoir qu’un type impliqué et condamné dans un scandale à connotation sexuelle peut-être Commissaire de police à Aulnay...


                  • jaja jaja 13 février 14:48

                    @marceau

                    essaie de suivre crétin... La condamnation du Commissaire d’Aulnay c’est une autre affaire dont j’ai donné le lien plus haut...


                  • jaja jaja 13 février 14:54

                    @marceau

                    Où par accident un suspect avait reçu, après tabassage, pantalon et slip baissés, un cerceau d’enjoliveur entre les fesse et des menaces de viol...

                    Je te replace le lien car laissé à toi même tu ne le retrouveras pas :

                    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10154801930130240&set=a.464482050239.249120.589615239&type=3&theater


                  • marceau 13 février 16:55

                    @jaja

                    Tiens toi qui aime tant les viols, un de tes amis à l’œuvre , encore une fois !

                    http://www.ladepeche.fr/article/2016/12/08/2474720-13-ans-pour-le-violeur.html


                  • franc 14 février 02:22
                    @marceau

                     jaja ne parle pas non plus des viols des petits enfants par ses copains imams dans les écoles coraniques

                  • cétacose2 13 février 13:07

                    C’est triste ! Comment va faire le petit Théo pour stocker sa drogue puisque sa meilleure cachette vient d’ètre endommagée....sur plus de 9,52 cm....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès