Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Maroc : l’avenir d’un royaume d’or et de poussière

Maroc : l’avenir d’un royaume d’or et de poussière

Le Maroc brille de mille feux sur les affiches des agences de voyage : luxueux riads, balnéothérapie dans les cités impériales, gastronomie exquise, le tout sur fond d’Atlas enneigé surplombant les palmiers. Mirage ? en partie. Quand nous avons sillonné le Haut Atlas à cheval, nous avons découvert l’envers du royaume : des kasbahs en terre accrochées aux montagnes, une vie rude, archaïque, souvent très précaire.

Pas d’eau, pas d’électricité, 90% d’analphabètes, mais l’accueil inoubliable des habitants, voilà le vrai visage du Maroc rural, dont nous sommes tombées amoureuses. Et la plupart des voyageurs qui le connaissent, ne jurent plus que par ce Maroc-là ! Après quelques allers-retours entre France et Maroc, pour nourrir des liens d’amitié avec plusieurs familles, et leur apporter à chaque voyage des fournitures scolaires, des livres, des jouets pour les enfants, ou des vêtements chauds, nous avons décidé d’agir pour de bon.

Azekka France-Maroc est née, un pont entre deux peuples à l’amitié ancienne. Azekka veut dire ”demain” en berbère, parce que demain peut être différent si nous donnons aux enfants du Maroc les moyens de grandir dans de bonnes conditions, d’apprendre, de jouer, d’être en bonne santé....

De la solidarité à l’aide au développement

Nous sommes 60 bénévoles, aux quatre coins de France, en Belgique et au Maroc. Marocains d’origine ou Français amoureux du Maroc, la même passion nous réunit.

Nous faisons le choix d’aider un nombre limité de structures locales (associations ou écoles), et de les suivre à long terme. Ainsi nous construisons avec elles des relations durables de confiance et de soutien.

Les projets répondent aux besoins les plus urgents : Enfants de l'Atlas
Scolariser tous les enfants en leur apportant les fournitures scolaires que leurs parents ne peuvent leur offrir (cause n°1 de déscolarisation, car les écoles, elles, sont à présent accessibles à pied presque partout)
- Mettre en place de cours pré-scolaires, et de soutien scolaire
- Soutenir l’alphabétisation des femmes, car 90% ne savent ni lire ni écrire dans le Maroc rural
- Créer des bibliothèques rurales en fournissant le fonds de livres de langue française, collecté en France
- Appuyer les associations de villages dans l’étude technique pour l’eau potable et l’irrigation, et chercher des financements pour la mise en oeuvre
Informer, mettre en relation, défendre : pour la sauvegarde des oasis du Sud menacées par la sécheresse et les trafics de palmiers

Nous fonctionnons grâce aux dons, adhésions, collectes de matériel, coups de main et coups de pouce en tous genres.

> Pour en savoir plus sur Azekka France-Maroc http://www.azekka.org


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • (---.---.139.130) 17 décembre 2005 16:09

    il n’y a pas 90% d’analphabete au maroc

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires