Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Migrants : ne laissons pas gagner l’indifférence

Migrants : ne laissons pas gagner l’indifférence

Les chiffres sont dramatiques, mais probablement cachent-ils une réalité bien plus grave encore. En six mois de cette année 2015, plus de 1800 migrants (chiffres officiels) auraient perdu la vie en méditerranée. Mais combien n'ont-ils pas été recensés, disparus dans cette mer jadis carrefour des civilisations ?

Ce qui est certain, c'est que cette situation ne date pas d'aujourd'hui, elle s'est amplifiée, au cours des années, dans l'horreur et en presque indifférence. Et ceux des migrants femmes et enfants compris, qui fuyant les guerres, les génocides et les dictatures au péril de leur vie, arrivent sur les côtes européennes, (près de 60000 rien que pour l'Italie depuis janvier 2015), les galères (et le mot est faible), sont au rendez-vous. 

25 ans après la chute du mur de Berlin... Tout un symbole.

Ceux qui refusent de voir que les guerres à répétition et l'instabilité sociale et politique jouent un rôle destructeur se voilent la face. Il ne suffit pas de dire ils doivent rester chez eux. Encore faut-il qu'ils en aient les moyens. C'est notre conscience d'être humain qui est ainsi engagée. Nous devons ne pas laisser gagner la banalisation et l’indifférence. Si ces populations tentent ce voyage désespéré en méditerranée, "le voyage de la dernière chance", pour rejoindre les pays européens, c'est tout simplement parce qu'elles n'ont plus rien à perdre. La misère, le manque de travail, l'insécurité, et les guerres appellent au départ, à se sauver, à sauver sa peau et celle de ses enfants. Le risque en vaut la chandelle pensent-ils probablement. Quand la vie n'est plus la vie, quand le désespoir vous englouti, la raison cède la place à la déraison et la fuite apparaît comme le seul recours. 

Que ferions-nous si nos enfants mouraient de faim ? Si notre horizon n'était fait que d'insécurité, de violences et de guerres ? Si le sentiment d'être abandonné de tous nous envahissait ? Que ferions-nous ? Ont-ils tort de rêver à un autre avenir même difficile, en Europe ?

L'Europe n'assume pas ses responsabilités, elle se divise et tergiverse sur le sujet. La France renvoie vers l'Italie les migrants qui essaient de passer la frontière et l'Italie proteste, car elle récupère sur son territoire ces milliers de migrants, qu’elle parque sans ménagement dans des camps construits à la hâte. La Hongrie s'engage dans la construction d'une clôture de près de 5 mètres de hauteur sur les 175 kilomètres de frontière qu’elle partage avec la Serbie pour éviter l'afflux de migrants en transit dans ce pays.

Nous refusons de regarder notre histoire en face, la responsabilité des pays occidentaux dans toutes ces détresses humaines, ces vies perdues. L'Europe et la France ont un passé colonial prédateur et ont largement contribué à piller les richesses de l'Afrique, résultat pour une part non négligeable de la situation actuelle de ce continent et des peuples qui y vivent. Encore aujourd'hui la "Francafrique" et de grandes sociétés multinationales françaises et autres, exercent leur emprise et continuent l'exploitation des sols, des terres et des populations, car l'Afrique est un continent riche de ses matières premières. Et la question qui mériterait d’être posée, c’est de savoir comment un continent aussi riche de ses potentialités peut-il être aussi pauvre pour ses populations ? 

L'Afrique n'est pas un continent déshérité, mais sa situation résulte bien d'une exploitation éhontée qui dure et perdure de plus belle encore aujourd'hui. Et ceux qui ont œuvré dans leur pays pour tenter de changer cette réalité ont très souvent été éliminés ou assassinés, comme ce fut le cas pour Patrice Lumumba au Congo ou encore Thomas Sankara au Burkina Faso.

L'Afrique a commémoré il y a peu le cinquantenaire des indépendances de nombreux pays, mais on le constate encore aujourd'hui, ce n'est pas pour autant la fin des dépendances à l'égard de l'occident. 

Mais la question économique n’est pas la seule. Le sud de la méditerranée et de nombreuses régions d’Afrique sont aujourd’hui en proie à une multitude de conflits et guerres qui poussent les populations vers l’exode, pour tenter une vie ailleurs. Nous sommes dans une posture de confrontation et dans cette situation, le manque de travail et l’insécurité gagne chaque jour du terrain. 

L'OTAN représentation des pays riches s'est décrété "gendarme du monde", parce que soi-disant "libre et civilisé" et c'est ainsi que la guerre fait partie de notre quotidien à tous, nécessitant de très gros budgets financiers qui font défauts aujourd’hui aux services publics, au logement, à la sante, l'éducation.... La guerre est devenu un marché, mais il suffit de constater le résultat, la déstabilisation du monde. Les migrants sont aussi le résultat de tout cela. Ont-ils le choix entre l’émigration, la misère et la guerre  ? 

C'est le chaos qui règne partout où les grandes puissances sont intervenues militairement depuis plus de 25 ans. Des continents, des régions entières, des pays sont aujourd'hui explosés, détruits. Il ne reste que champs de ruine. Destructions de villes, d’usines, d’immeubles, de patrimoines, mais aussi destructions des hommes, des femmes, destructions des cultures. L'Irak, l'Afghanistan, la Syrie, le Libye, le Mali.... la liste est longue, sans compter les déstabilisations périphériques, à commencer par la Palestine, une prison à ciel ouvert et en toute indifférence de la communauté internationale depuis tellement d'années. Une communauté internationale discréditée, une organisation comme l’ONU incapable de jouer le rôle pour lequel, elle avait été créé au lendemain de la deuxième guerre mondiale. 

Dans ce monde devenu unipolaire dirigé par l'argent, le capitalisme prédateur une fois de plus, c'est la loi des armes, la loi du plus fort qui prime et dirige le monde aujourd'hui. Dans ce vaste chaos comment s'étonner que la Méditerranée devienne un cimetière pour tous ces migrants. Nous avons une dette immense à l'égard de ces populations du sud et c'est une honte pour l'Europe que de traiter les migrants de la sorte. Laissés sans perspectives ces populations sont en danger, y compris celui de se faire recruter pour la guerre.

La réponse à toutes ces questions ne réside certainement pas dans de nouvelles et graves confrontations, de nouvelles guerres. NON, la réponse réside dans une autre politique, un autre MONDE à construire, fait avant tout de coopérations, de respects et d’entraides mutuelles.


Moyenne des avis sur cet article :  3.56/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • baron 20 juin 2015 10:21

    On a individuellement aucune dette vis a vis de ces populations, par contre toutes les aides alimentaire,, médicales, scolaires sont déversées en vain depuis longtemps et elles sont financés par nos dons mais aussi par nos impôts.

    Une question, les civilisations ont disparus comment à votre avis.

    • nadi nadi 20 juin 2015 13:51

      @baron
      Oh là là, comment peut-on être aussi aveugle ! Il y a ce qu’on leur donne (un peu) et ce qu’on leur prend (énormément). Croyez-vous que la balance soit en leur faveur ?
      Je ne parle même pas de la colonisation, mais de nos multinationales qui pillent ces pays, souvent aux ressources gigantesques,de nos industriels qui leur refourguent des matières qui leur font souvent plus de mal que de bien. Je pense notamment à nos armements qui leur permettent de se faire la guerre et de se diviser, ceci à notre plus grand profit. De nos gouvernants qui ont toujours de belles paroles pleines de compassion, mais qui s’empressent d’éliminer un dirigeant local qui pourrait ne pas être corrompu. Reveillez-vous Monsieur le Baron !!!


    • mmbbb 21 juin 2015 08:57

      @nadi J’ai repondu hier a un stand rue de la republique a Lyon Les francais sont en train de crever les SDF meurent dans la rue beaucoup de nos concitoyens ne peuvent pas se loger manger decemment J’ai vu des vieux et des vielles faire les poubelles il y des problemes inextricables dans les banlieues et nous devrions encore accueillir cette misere ad vitam aeternam Les indignes officiels , des medias en particulier Canal +, Lang en premier comme Kouchner habitent Paris intra muros qui font fit de tous les problemes sociaux et rentrent chez eux en n’ayant pas a subir cette proximite sociale imposee est un peu facile Je suis un Voltairien Vous voulez etre genereux souate alors comme le pape occupez vous directement de ces miserables ( que le pape installe des tentes dans son jardin du vatican ) et cessez de nous culpabiliser avec ces pays d’Afrique qui ont leur independance et sont desormais maitre de leur destin la colonisation c’est fini depuis plusieurs decennies Si leurs gouvernements sont pourris ( ils bradent leur terres arables entre autre aux chinois ) ce n’est quand meme pas de ma faute . La population africaine va doubler dans les cinquante ans Est ce de mon fait ? C’est la France qui s’enfonce desormais dans la misere.


    • baron 20 juin 2015 10:28

      Ces populations ne sont pas régulées, ils font trop d’enfants qu’ils ne parviennent ni a nourrir ni a eduquer.

      Ils vont être 2,5 milliards a vivre sans autonomies, ce ne sont pas les occidentaux qui leur font des gosses, par contre il est vrai qu’on les soignes ??

      • César Castique César Castique 20 juin 2015 10:38

        « Nous devons ne pas laisser gagner la banalisation et l’indifférence. »


        Surtout pas. Ce n’est vraiment pas le moment de baisser la garde. Ils sont entre 500’000 et 1’000’000, selon les sources, dans les starting blocks, en Libye.



        • Karol Karol 20 juin 2015 10:40

          Merci pour votre article. Malheureusement nos élites politiques jouent avec nos instincts les plus bas. Beaucoup de ces migrants sont éduqués et qualifiés, c’est un formidable capital humain qui ne peut que nous enrichir.
          En France on accueille avec joie plus de 800 000 naissances par an et en 2014 seulement 14 000 migrants ont obtenu le statut de réfugié politique.


          • berry 20 juin 2015 16:20

            @Karol
            « c’est un formidable capital humain qui ne peut que nous enrichir. »
             
            Globalement, c’est faux, bien entendu. Tout le monde s’en rend compte.
            Les immigrés qui arrivent en Europe viennent essentiellement d’Afrique, le continent le plus pauvre et le moins développé au monde ; pourquoi développeraient-ils demain la France alors qu’ils n’ont pas développé l’Afrique hier ?
            Votre affirmation relève de la pensée magique.
            Vous y croyez en dépit des évidences, vous l’affirmez, cela va se réaliser forcément...
            Bien entendu, dans la réalité, ça ne se passe pas comme prévu.
             


          • Bilil-en-mer Bilil-en-mer 20 juin 2015 16:58

            @berry
             
            Très bonne remarque, mais il est difficile de convaincre un charlie qui régurgite la propagande de BFMTV. Il ignore totalement qu’il cautionne le plus grand trafic d’êtres humains organisé par les mafias.


          • mmbbb 21 juin 2015 09:19

            @berry Ce n’est  pas de la pensee magique c’est simplement un poncif repete betement et vehicule pas la pensee dominante «  l immigration est une chance pour la France »  Petite remarque deplaisante il est a note les faits divers par exemple :  certaines ecoles maternelles brulees, professeurs  agresses   les lieux communs degrades  et en fin d’annee le sport national Flamber les voitures au grand marnier Je me suis toujours demande pourquoi ceux qui sont tant pour cette mixite sociale ecarte leurs enfants de ces ecoles colleges et font tous pour que leur progenitures ne cotoient pas cette « chance pour la France » Notre pays est shizophrene


          • bartneski bartneski 20 juin 2015 11:43

            @baron


            « Chassons les de leur terre par la mer
            Noyons les dans la mer pour leur terre
            Chassons les de nos terres par la mer
            Noyons les dans la mer pour nos terres »

            C’est bien ça @baron ?

            • baron 20 juin 2015 11:45

              Les SDF qui se font virer des centres d’acceuils pour laisser de la place se réjouissent eux aussi de contribuer à aider des illégaux, tout comme les plus pauvres qui avec bonheur partageront leurs aides sociales avec ces nouveaux venus méritants, tellement compétent et éduqué qu’ils relanceront l’économie des ZUS dont tout le monde sait qu’elles produisent nos plus grands intellectuels et savants depuis des générations.

              Même a moins de 1% lors des élections le front de merde nois prépare l’arrivé de la Marine en 2017 grace aux votes des enfants de migrants qui sont bien ingrats il faut le dire.

              • jacques casamarta 20 juin 2015 12:17

                @baro
                Vous tenez des propos racistes, mais vous êtes tellement courageux qu’il vous faut un pseudo pour le faire. Mais à la fois ça ne m’étonne pas il nous faut aussi combattre des gens comme vous


              • bartneski bartneski 20 juin 2015 14:03

                @baron

                Je suis globalement d’accord avec la situation que tu décris, même si elle est un peu caricaturale car, reconnais-le, il y a aussi des gens biens chez ces « gens là ». C’est ce qui me dérange dans ton discours. Tu déshumanises la situation en hiérarchisant la misère. Il n’existe qu’une misère. Celle de l’exploitation de l’homme par l’homme. L’immigration n’est qu’une facette de la misère. Tu en décris une autre, bien réelle elle aussi. Est-ce la faute des victimes de la misère d’être miséreux ? Es-tu certain qu’en chassant certains miséreux au profit d’autres miséreux que tu luttes contre la misère ? Quel est ton combat ? C’est quoi ton projet ? Tu comptes faire quoi contre les réfugiés climatiques ? Tu y penses à ceux-là ? Parce que nos élites, eux s’en foutent, bien trop occupés à nous diviser au lieu de nous regrouper. Car le regroupement aura lieu. De gré ou de force. A moins que tu n’aies une solution au réchauffement climatique et à ces milliards de futures victimes ?



              • César Castique César Castique 20 juin 2015 18:50

                @bartneski

                « Car le regroupement aura lieu. »



                Il n’y a pas eu de regroupement au moment de la chute de l’Empire romain. Ça c’est passé comme ça, nous rappelait le sociologue italien Francesco Alberoni, dans « Il Giornale » du 5 avril dernier :


                « Avec la chute de l’Empire romain, sont arrivés les peuples barbares, hordes de prédateurs, capables seulement de saccager les cités, ne sachant ni cultiver ni construire. Leur domination s’est prolongée pendant plusieurs siècles sous le signe de guerres continues, de la misère et de la violence. »


                Or, elle est là, l’avant-garde de ceux qui ne savent ni cultiver ni construire. A Lampedusa, Ventimille, Calais et autres lieux maudits des dieux.

              • baron 20 juin 2015 11:49

                @Barnesky

                Vous ne savez pas que c’est de la traite d’être humain ?
                 que cette économie rapporte des milliards tout les ans à des réseaux criminels. 
                Les migrants vont devoir reverser entre 30 et 40 % de leur revenu a des gangs mafieux qui organisent tout ça.

                • baron 20 juin 2015 12:02

                  @Barnetsky

                  Votre poésie explique exactement ce qu’il se passe.
                  Un part importante de ces migrants sont virés de chez eux par la force et sont pris en main par des réseaux qui gardent les familles resté sur place en otage.
                  Dans de nombreux pays africains, les envois d’argents des immigrés sont la première ressource économique.
                  Vous inversez les rôles, ce ne sont pas les européens qui les mettent à la mer et pour en finir, il faut punir tout les complices y compris les associations en France qui sont le dernier maillon de ces réseaux.
                  Tout le monde se fait du fric sur le dos de ces gens, y compris sur le territoire en utilisant le besoin d’aide humanitaire cela permet des subventions et des emplois pour certains et certaines.
                  Vous croyez quoi ? C’est une source de revenu et un marché juteux, il y a beaucoup moins de bons sentiments que d’appat du gain

                  • eric 20 juin 2015 12:49

                    Ce genre d’article est criminel.

                    En méconnaissant et travestissant les tenant et aboutissant des phénomènes migratoires actuel, il contribue à interdire de leur trouver des solutions. Son propos est de stigmatiser les sociétés occidentales, bien plus que d’aider les migrants.

                    Hervé Le Braz, démographe de gauche de ’INED, spécialiste de ces questions, rappelait récemment que le gros des migrants, ne sont pas, en provenance des pays en guerre, ne fuient pas du tout des régimes répressifs, sont des jeunes, dynamiques, souvent formés, en provenance de pays plus ou moins en paix et qui veulent tenter leur chance dans des régions ou il y a plus d’opportunités. De meilleurs salaires pour le même travail que chez eux.

                    La thèse du pillage des richesse du tiers monde est une vaste fumisterie. Le commerce des matières premières importées compte pour quelques malheureux pour cent dans la richesse globales des pays développés et ne saurait en rien expliquer leur richesse. Surtout en une époque ou tous le monde achète, et aux prix du marché. Compte tenu du fort développement industriel des grands pays en voie de sortir de la pauvreté, il faudrait alors conclure que les responsables de la pauvreté africaine seraient d’abord la Chine et l’Inde, suivie.... par l’Afrique elle même ( de l’ordre de 5% de croissance en tendance aujourd’hui). Ce sont les pays en croissance dont les achats pèsent sur les cours...

                    Bref, le discours, « il faut tout changer chez nous parce que nous sommes responsables des morts des 70 dernières années dans le monde entier », est le paravent idéologique des classes moyennes de gauche frustrées dans leurs ambitions sociales, méprisant leur propre peuple, et cherchant dans des victimes étrangères, les prétextes pour se pousser du col dans nos propres pays. Des discours et comportements peu honorables.


                    • jacques casamarta 20 juin 2015 13:22

                      @eric
                      L’indifférence est surtout criminelle


                    • eric 20 juin 2015 13:31

                      @jacques casamarta Tout a fait, et cet article en est la preuve. Aujourd’hui, pour toutes sortes de raisons, les migrants meurent dans le désert plus que dans la méditerranée. L’auteur l’ignore ou s’en fout. Les bateaux, c’est plus médiatiques et cela permet mieux d’incriminer l’occident....

                      Les chiffres disponibles semblent prouver que les politiques de multiplication des bateaux occidentaux pour faire face à l’afflux, multiplient les chance de traversée « heureuse », et donc le nombre de volontaires, donc le nombre de noyés en valeur absolue.
                      http://www.migrationpolicy.org/article/migrations-transsahariennes-vers-lafrique-du-nord-et-lue-origines-historiques-et-tendances.

                      La pression de discours du style de cet article joue son rôle dans le nombre croissant de victimes avec ses analyses erronées et ses solutions inadaptées. Aussi réduit soit ce rôle il n’en est pas moins répugnant, notamment par l’indifférence aux migrant dont il témoigne.


                    • baron 20 juin 2015 13:45

                      Eric,

                      Il y a des individus ici en France dont c’est le fond de commerce.
                      Ils obtiennent des emplois pour eux et leurs copains, ont des responsabilités syndicales, associatives.
                      Cela leur permet de donner d’eux même, une image positive et d’avancer.
                      Et de grosses subventions il y a Non ?

                      • eric 20 juin 2015 13:53

                        @baron Bien sur, il y a même des pro de l’aide au « Romms » qui se sont fait financer des missions en Roumanie pour voir si il n’y aurait pas des gens susceptibles de venir se faire aider par eux en France...
                        Sur le budget estimé de dépense pour la famille de Léonarda, à votre avis, combien a été touché par la famille elle même, combien par les flopée de professionnels appointés, très militant, de gauche ?

                        Pour le gros des 20% de gens qui font confiance à Hollande, le pauvre est une source de revenu avant tout....Peu leur importe comment il vit vraiment.


                      • zygzornifle zygzornifle 20 juin 2015 14:03
                        « ne laissons pas gagner l’indifférence »Lundiférence, mardiférence, mercrediférence, jeudiférence etc......

                        • baron 20 juin 2015 14:04

                          Monsieur Casarta,

                          Effectivement, la démocratie en est arrivé a un tel stade qu’il n’est plus possible de s’exprimer si l’on ne fait pas dans la bien pensance et le politiquement correct.
                          Vous dites que je suis raciste,c’est pourtant un sentiment que j’ignore, contrairement à vous qui faite clairement le distinguo avec un deux poids deux mesures manifeste.
                          Je ne tire aucun profit de la misère humaine et de la traite d’êtres humains même pas de façon indirecte, figurez vous, ce qui n’est pas le cas de tout le monde.
                          L’inversion des valeurs vous onnaissez et même très bien je connais très bien votre milieu, il est a gerber. Je ne donnerais pas de précision ici, mais des types avec des patrimoines et des comptes pleins a raz bord qui ferait bien d’arrêter de faire la morale aux autres.... non ? Vous êtes d’accord ?
                          Parce que si vous voulez combattre, je peux en balancer, mais voyez en tant qu’homme de gauche et anti raciste réel je ne fais de délation. 
                          Un Jour les vérités éclateront, 

                          • zygzornifle zygzornifle 20 juin 2015 14:09

                            8,4 millions de citoyens sous le seuil de pauvreté, 10 millions de sans emploi , 400 000 SDF et 31 000 gosses qui dorment dans la rue plus une multitude de retraités faisant les poubelles pour s’alimenter vont mettre tout en œuvre pour accueillir, vêtir , soigner et donner de l’argent de poche a tous ces malheureux ..... Donnons leur plutôt le palais de l’Élisée, la chambre des députés et le sénat pour les héberger, pour une fois depuis leur construction ces bâtiments habiteront des nécessiteux à la place de la royauté la plus sordide......


                            • baron 20 juin 2015 14:20

                              On peut raconter les soirés dans les restos et les hotels aux frais de la princesse, lors des missions humanitaires ? Les circuits en 4x4 ? Et l’acceuil chaleureux pour le moins d’autoctones pas farouche par la grace de camions remplis de vivres ?

                              Ça fait sans doute du bien d’ètre acceuillis comme des seigneurs en distribuant. Chacun à la gloire qu’il peut



                              • baron 20 juin 2015 14:57

                                @Batnesky

                                Bien évidemment que c’est le mldèle capitaliste qui est responsable.
                                Mais il n’est pas possible de changer le monde d’un coup.
                                La vie est une chienne, qui ne fait de cadeau à personne.
                                Les solutions sont connus, il faut que les forces vives de ces pays restent sur place afin de pouvoir faire évoiuer leur socièté selon leur propre modèle.
                                Tout ce que propose ces associations d’ordures, c’est de distribuer des miettes et de donner un peu de confort a des petites minorité.
                                Le même argent, serait mieux employé au niveau locale en développant l’éducation et le planning familiale.
                                Ces sales types chopent au passage une partie de l’argent pour les pauvres et encouragent la traite d’êtres humain en permettant que ces migrants restent. 
                                Ce sont des organisations criminelles structurés qui organisent ces migrations.
                                En distribuant des sacs de bouffes, ils ruinent aussi les petits agriculteurs locaux.
                                Voilà, pourquoi il faut cesser d’être dupe, ce n’est pas en coulant tout le monde que l’on aidera les pays sous développés.
                                La planète n’est pas extansible et ces ressources sont limités.
                                Y compris en europe, la stabilite alimentaire est un exploit quotidien, on ne s’en rend plus compte parce que les supermarchés sont plein.
                                Mais, pour obtenir la sécurité alimentaire, nous mourrons de l’usage de pesticides et nos terres arables sont mortes et ne produisent plus que par la grace de l’industrie chimique.
                                Il va falloir faire des choix difficiles dans l’avenir, sachant que les très riches ne craignent rien, nous pouvons redouter le pire pour nos descendants.



                                • bartneski bartneski 20 juin 2015 15:16

                                  @baron

                                  Ok pour tout ça mais que penses-tu du problème climatique et du regroupement ? Je te parle de météo et migration de centaines de millions de réfugiés et tu me parles d’argent.

                                • baron 20 juin 2015 15:28

                                  Ce que l’on vous dira pas c’est que derrière ces migrations, il y a des multinationales qui rachètent tout en Afrique.

                                  Bien évidemment, cela les arranges que qui partie de la jeunesse en bonne santé parte. 
                                  Ce sont eux qui pourraient leur poser des problèmes dans leur business, ces gens ne sortent pas de nul part, 
                                  C’est un système bien rodé qui dure depuis des décennis ou l’on retrouve des multinationales, des pauvres qui doivent quitter les campagnes, des réseaux crimines qui se font payer (les passeurs) et des associations dites humanitaires aires qui installent les gens en europe. Et qui finance tout ça ?
                                  Ce sont des histoires de gros sous qui se cachent derrières, il faut être aveugle pour ne pas le savoir.
                                  D’ailleurs ces humanitaires ne se déplacent qu’avec une protection renforcée et ne vont pas de partout, sinon, ils se font trucidé par des populations qui en ont raz le bol .

                                  • Loatse Loatse 20 juin 2015 16:13
                                    «  La misère, le manque de travail, l’insécurité, et les guerres appellent au départ, à se sauver, à sauver sa peau et celle de ses enfants. »

                                    J’ai cru un moment que vous parliez des populations européennes là...


                                    Juste une question : Avons nous les moyens de nos ambitions ? Nos ambitions donc ou du moins les vôtres qui sont d’accueillir/recueillir tous les migrants qui se présentent quelque soient leur nombre...

                                    et quand je dis accueillir ce n’est pas à moitié : cela veut dire pourvoir à leur entretien,leur fournir un toit et du travail une fois l’asile accordé..

                                    Ce qu’on a pas été fichu de faire pour les populations roms qui encore aujourd’hui vivent dans des camps bidonvilles que nos politiques qu’ils soient de droite ou de gauche détruisent sans trop d’état d’âme..

                                    Dites vous bien que ce sont avant tout, les 5 millions de chômeurs, les mal logés, les sans abris autochtones, bref tous ces laissés pour compte (parfois bien visibles lorsqu’ils s’abritent sous des cartons sur nos trottoirs, déambulent à moitié nus à marseille, dorment sur les bancs à toulon entourés des quelques sacs de plastique qui contiennent leurs maigres biens,

                                    Ce sont tous ceux là qui crèvent depuis des décennies à petit feu dans l’indifférence générale, ressentant de plus en plus profondément l’injustice qui leur est faite... et qui l’exprimeront tot ou tard ce sentiment et pas avec des fleurs !

                                    Evidemment ils n’ont pas traversé la méditarrannée sur des esquifs de fortune mais c’est chaque journée qu’ils se noient un peu plus tandis que les marchands de sommeil font leur beurre sur la misère importée, plus exotique... plus gratifiante pour nos bobos sans cervelle ?

                                    Parce que de cervelle il ne faut pas en avoir beaucoup pour ignorer ce qu’il se passe économiquement parlant dans notre pays... Ces commerces qui ferment les uns après les autres dans les centre ville ou villages, ces panneaux àvendre partout... Peugeot qui part fabriquer ses voitures.. en algérie . Je ne parle même pas du suicide des agriculteurs (1 tous les deux jours depuis ces dernières années)

                                    Je vous passe également les retraités qui ne se chauffent plus l’hiver, la misère invisible des campagnes, des « taiseux », les communes en faillite (1 milliers)

                                    Votre « humanisme ciblé » sans limite, qui plus est dans le contexte actuel est suicidaire, car il s’agit ni plus ni moins de déshabiller pierre pour habiller paul...

                                    IL NOUS FAUT DE SUITE mettre un terme à cette politique d’appel d’air.. pour nos enfants qui déjà héritent d’une dette qui pèse sur les états européens et qui demain hériteront des impayés grecs... (2000 euros par foyer français) voir aussi des migrants que Tsipras aimerait nous envoyer et ceux de l’italie qui s’apercoit que la solidarité européenne n’est que théorique...


                                    Notre part nous l’avons déjà prise...40 ans de politique d’immigration massive depuis bien longtemps plus du tout en phase avec les réalités économiques..C’est amplement suffisant.

                                    Vous êtes l’idiot utile d’une politique qui dans un contexte de paupérisme grandissant importe des populations qui accepteront pour survivre n’importe quelles conditions de travail, n’importe quel salaire...

                                    8 millions, c’est le nombre d’individus qui manquent en Europe ai je lu sur les rapports de nos technocrates déconnectés de la vie réelle... mais ou va t’on les mettre ? dans nos cités ghettos qui chaque semaine s’enflamment un peu plus entre caillassages et émeutes quasi hebdomadaires ? dans les campagnes désertifiées faute d’industries ?

                                    Réglons tout d’abord ce qu’il se passe à Calais ou des cas de tuberculose (6) se sont déclarés (5), je ne parle même pas de la gale, réglons aussi la problématique des campements roms insalubres... puis prenons même si ce n’est pas de gaieté de coeur les mesures de protection de l’espace européen qui s’imposent !




















                                    • fred.foyn Le p’tit Charles 21 juin 2015 09:25

                                      1800 migrants (chiffres officiels) auraient perdu la vie en six mois.. ?
                                      Savez vous que sur la même période c’est le nombre de tués par semaine (minimum) dans les conflits sur la planète cette année.. ?
                                      10 millions de chômeurs..plus de 10 millions de dette..4,500 milliards de dette hors bilan..et vous voudriez que nous nous occupions des rescapés venant de l’autre côté de la mer.. ?
                                      Nos caisses sont vides il faudrait emprunter pour s’occuper de ces gens..et rajouter de la dette..en sachant que parmis ces individus un grand nombre sont de futur terroristes.. ?
                                      Foutaise et misérabilisme de midinette... !


                                      • bartneski bartneski 22 juin 2015 18:01

                                        C’est magnifique...


                                        Comme nous n’avons pas les moyens de nos sentiments, alors qu’ils crèvent tous ces migrants !

                                        C’est magnifique de constater ce qu’est « Charlie ».

                                        Je vais vomir, à plus.

                                        • jacques casamarta 11 août 2015 18:52

                                          Au delà de certaines vomissures qui s’expriment de manière caricaturales et humainement scandaleuses sur le site, le problème des migrants demeure. Rien que pour la Grèce aujourd’hui probablement le pays d’Europe le plus touché, les chiffres varient entre 80000 et 130000 selon les sources.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès