Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Najoua Arduini-Elatfani, citoyenne française …avant tout (...)

Najoua Arduini-Elatfani, citoyenne française …avant tout !

Résultat de la méritocratie républicaine malgré ses origines sociales très modestes et des conditions d’études peu aisées, elle s’est engagée avec ardeur pour en finir avec le communautarisme des banlieues mais aussi contre les mots des journalistes qui excluent et qui communautarisent tout autant.

Le journaliste David Pujadas a encore une fois perdu une occasion de faire œuvre pédagogique. Il se trouvait qu’il avait invité de longue date le (jeune) Ministre de l’Économie Emmanuel Macron pour son émission "Des paroles et des actes" sur France 2 en direct le jeudi 22 janvier 2015. Et cela tombait excellemment bien, puisque Mario Draghi, le président de la BCE, venait de faire, quelques heures avant, une annonce historique. L’occasion pour les téléspectateurs de comprendre un peu mieux les enjeux de la politique monétaire européenne.

C’était sans compter sur le "service après-vente" médiatique de l’attentat contre "Charlie Hebdo". Résultat, Emmanuel Macron a été déprogrammé, et de très nombreux invités étaient priés de parler de l’après-Charlie. Le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et la vice-présidente de l’UMP Nathalie Koscisko-Morizet étaient chargés de discuter de la lutte contre le terrorisme, puis un autre plateau, sur l’école, la laïcité, les incivilités, etc. avec la (jeune) Ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem et autour d’elle, de nombreux acteurs de la vie éducative.

Il faut bien l’avouer, il y a une véritable inégalité devant la caméra. Certaines personnes sont, lorsqu’elles s’expriment sur un plateau télévisé, au mieux ennuyeuses, au pire agaçantes par leur arrogance, leur militantisme ou leurs certitudes, tandis que d’autres, beaucoup plus rares, sont douées, attirent tout de suite l’attention, l’œil qui pétille, le corps qui frétille, l’argumentation solide qui se déroule, la force de caractère qui s’éprouve.

C’était un peu le problème de ce débat autour de Najat Vallaud-Belkacem : il n’y avait que des invités sans beaucoup d’intérêt sur l’apport d’idées neuves (même Alain Finkielkraut n’a pas apporté grand chose au débat mais pas moins que les autres)… Jusqu’à ce que la parole fut donnée, en fin d’émission, à une jeune personne, pleine de talent, dans le public.

Il s’agissait de Najoua Arduini-Elatfani.

yartiNajoua03

Son histoire est évidemment très courue par les médias : ses parents sont d’origine marocaine (père ouvrier, mère au foyer), elle a été élevée à Mantes-la-Jolie et malgré les difficultés pour assurer sa réussite scolaire, passionnée par les mathématiques, elle a pu intégrer les classes préparatoires au Val Fourré puis une grande école (l’École spéciale des travaux publics de Paris), diplômée en 2005. Trentenaire alerte (elle a 33 ans), elle est maintenant ingénieure, responsable de développement d’une filiale de Vinci, notamment spécialisée en désamiantage et démolition de bâtiments.

Depuis le 13 février 2014, elle est la présidente du Club XXIe siècle, qui est une association apolitique ayant pour mission de « valoriser cet atout formidable qu’est la diversité française en promouvant l’égalité des chances, sans artifice ni passe-droits ». Un club qui a été créé en 2004 sur l’initiative de Hakim El Karoui, ancienne plume de Jean-Pierre Raffarin, et de Rachida Dati et qui a été présidé par l’actuelle Ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin, de 2010 à 2012.

Le 3 juin 2014, elle avait réagi assez ouvertement au fait que 30% des jeunes de moins de 35 ans qui étaient allés voter aux élections européennes du 25 mai 2014 avaient choisi le FN : « La crise que nous vivons est le résultat d’un long et continu délitement de l’action politique en France, à gauche comme à droite. (…) Il est urgent de proposer un projet commun autour duquel auraient envie de se mobiliser massivement tous les Français, particulièrement les jeunes et ceux issus de la diversité. La diversité est une chance pour la France. Il faut la laisser s’exprimer car, non seulement elle peut être source de performance économique et d’innovation, mais elle est aussi garante de la cohésion sociale, dont la France a grandement besoin. » ("Huffington Post").

Au contraire de ses voisins de l’émission télévisée, Najoua Arduini-Elatfani avait beaucoup de choses intéressantes à exprimer, et elle les a exprimées clairement et posément. Ainsi, sa grande attention est portée contre tout communautarisme : pour elle, et l’association qu’elle préside, le vivre ensemble est fondé avant tout sur les valeurs républicaines et tout le monde doit d’abord se sentir citoyens français.

Du coup, elle a pu pointer du doigt les manquements à ce républicanisme des élites elles-mêmes pourtant les premières à se désoler de la progression du communautarisme en France. Rappelons aussi que c’est également l’objectif des islamistes fondamentalistes, celui de renforcer l’identité musulmane au détriment de l’identité française et de creuser un fossé entre la "communauté musulmane" (à définir), d’une part, et le reste de population (expression qui m’évite d’utiliser des termes inadéquats ou maladroits), d’autre part.

Najoua Arduini-Elatfani a ainsi insisté lors de l’émission : « Quand j’entends [dans les médias] "musulman de France"… Je ne suis pas "musulmane de France", mais citoyenne française. De confession musulmane, soit, mais d’abord citoyenne française ! (…) Le poids des mots est très important ! ».

yartiNajoua02

Et elle a attendu la fin de son intervention très limpide pour sévèrement blâmer le vocabulaire de son hôte, David Pujadas. En effet, le présentateur du 20 heures avait présenté le 13 janvier 2015 la victime d’un acte d’islamophobie (il avait retrouvé une oreille de cochon dans son jardin) comme « un musulman marié à une Française » ! C’est-à-dire, en opposant une religion à une nationalité. C’est avec ces dérives sémantiques qu’on élargit le fossé au sein de la communauté nationale, exactement ce que souhaitent les salafistes et autres extrémistes.

Cet homme présenté comme "un musulman marié à une Française", et qui est médecin, avait de lui-même tenu à rectifier : « Je suis Français et fier de l’être. Et malgré ce qu’il s’est passé, je reste toujours Français et je reste toujours musulman. (…) Vive la République ! Vive la France ! ». Et David Pujadas avait dû se frotter à quelques tweets révoltés : « Dites, Pujadas, c’est où la Musulmanie ? ».

Najoua Arduini-Elatfani n’a alors pas mâché ses mots, neuf jours plus tard, indignée : « C’est dramatique, M. Pujadas ! Ce n’est pas un musulman marié à une Française, c’est un Français musulman marié à une Française qui n’est peut-être pas musulmane ou qui est peut-être catholique. Mais le poids des mots est très très important. Ne nous ramenez pas uniquement à [la religion] ! ».

En réponse, la bouche en dents de scie, David Pujadas a juste admis : « Dont acte. C’était une Français catholique. Merci de l’attention précise aux mots. Vous avez raison, ils comptent beaucoup. Et ce n’était pas très heureux. ».

Il y a malheureusement fort à parier que lui-même et ses collègues de la concurrence poursuivent avec ces dérives sémantiques, parce que c’est dans l’air du temps, parce que l’urgence les conduit à ne plus réfléchir en amont et à parler spontanément dans le flux des événements.

Nul doute que celle qui souhaite désormais réveiller la classe politique pour qu’elle écoute mieux et représente mieux la société réelle aura un grand avenir dans le débat politique à venir. Après cette émission à grande écoute, elle a déjà fasciné de nombreux internautes (bon, attention, elle est déjà mariée !), et elle me paraît le symbole intelligent et modernisé des valeurs républicaines de la France actuelle.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (24 janvier 2015)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Discours de BHL à l’ONU (22 janvier 2015).
Najat Vallaud-Belkacem.
Rachida Dati.
Le nouveau paradigme.
L’immigration en France.
L’après-Charlie.

yartiNajoua04


Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Hector Hector 24 janvier 2015 09:04

    Et en plus elle est jolie. Et elle a l’air d’avoir les dents longues...


    • Enabomber Enabomber 24 janvier 2015 14:46

      Des goûts et des couleurs...


    • fred.foyn Le p’tit Charles 24 janvier 2015 09:05

      Propagande à la Goebbels...c’est le retour de la politique de Pétain...
      Affligeant...


      • César Castique César Castique 24 janvier 2015 09:15

        « En effet, le présentateur du 20 heures avait présenté le 13 janvier 2015 la victime d’un acte d’islamophobie (il avait retrouvé une oreille de cochon dans son jardin) comme« un musulman marié à une Française » ! C’est-à-dire, en opposant une religion à une nationalité. »


        Et alors ? Cet enc...age de mouches devient insupportable. L’histoire de l’oreille de cochon n’a d’intérêt qu’en raison de l’appartenance religieuse de la « victime ». Le fait que sa femme ne soit pas musulmane montre qu’elle n’était pas visée par le *sacrilège« , pas plus que la famille dans son ensemble.

        Ignorant l’appartenance religieuse de la dame, Pujadas a donc dit »Française*, alors que « mécréante » eut été plus correct, mais nettement plus discutable, puisque cela revenait à entériner le clivage musulman entre les bons et les mauvais. Alors, le rédacteur de la nouvelle a choisi « Française », sans y penser, parce qu’il savait que tout le monde comprendrait qu’il s’agissait à l’évidence d’une non-musulmane de nationalité française.

        Et si ce n’est plus permis de s’exprimer sans recourir à des termes qui ménagent la chèvre, le chou et la barrière du potager, ils ont complètement raison, et ils seront de plus en plus nombreux, les Français qui pensent qu’ils ne sont plus chez eux comme avant.

        • Enabomber Enabomber 24 janvier 2015 14:51

          Etymologiquement, « mécréante » ne convient pas plus. Si elle est aussi athée que moi, il est abusif de dire qu’elle « croit mal » puisque alors elle ne croirait pas, tout simplement.


        • Enabomber Enabomber 24 janvier 2015 15:08

          Ce n’est pas un musulman marié à une Française, c’est un Français musulman marié à une Française qui n’est peut-être pas musulmane ou qui est peut-être catholique.
          Ou peut-être était-elle bouddhiste, ou raélienne. Et végétarienne, et peut-être même grande amatrice de maquettes en allumettes. C’est vrai qu’il aurait été passionnant de consacrer une émission de deux heures à la qualification du couple. Quand les débats se perdent dans le marigot des scissions quadricapillaires, où va-t-on ?


        • César Castique César Castique 24 janvier 2015 20:02

          « Etymologiquement, « mécréante » ne convient pas plus... »



          Mais « roumi » ou « kafir » l’aurait foutu encore plus mal smiley


          Quand les débats se perdent dans le marigot des scissions quadricapillaires, où va-t-on ?"


          C’’est difficile à dire, mais on peut espérer que cela débouche, dans un premier temps, sur des émeutes lexicales, avec la réactivation de toute une série de vocables prohibés par le politiquement correct.

        • Montdragon Montdragon 24 janvier 2015 11:24

          Et dans 10 ans, on comparera son parcours à Dati ou Vallaud-B..., future young leader ou passée sous le bureau ?
          Les deux mon capitaine ?


          • Enabomber Enabomber 24 janvier 2015 14:45

            Elle fait déjà la p... chez Vinci. C’est un bon début.


          • 65beve 24 janvier 2015 21:41

            Bonsoir,

            Dans la même émission on a vu une prof d’anglais qui tançait vertement ce chenapan de Finkielkraut.


            • Yohan Yohan 24 janvier 2015 22:40

              Nos gentils gauchos n’aiment pas trop que leurs petits arabes s’émancipent et leur échappent, surtout quand ils passent à droite ou qu’ils prennent des postes importants dans les grands groupes capitalistes. Non, ce qu’ils veulent, c’est que les petits arabes restent à la place, soit se cantonnent à rester de bons valets qui votent pour leur camp en fermant leur gueule. 


              • non667 24 janvier 2015 23:50

                La diversité est une chance pour la France.

                tout est dit  : on fait bien de l’engrais avec de la merde !


                • MagicBuster 26 janvier 2015 11:22

                  Faudra qu’on m’explique en quoi les Kouachi / coulibaly ont contribué à la grandeur de la France ...

                  Prenant comme exemple la maison d’arrêt de Sédequin, à Lille, et se basant sur des chiffres compilés par des responsables de la communauté musulmane, des sociologues et des chercheurs, l’article estime que « 60 % à 70 % » des détenus en France sont musulmans alors qu’ils représentent « à peine 12 % de la population totale du pays ».

                  En Grande-Bretagne, 11 % des prisonniers seraient musulmans, pour 3 % de la population. Une étude de l’ONG Open Society du milliardaire américain George Soros souligne de son côté qu’aux Pays-Bas, 20 % des détenus sont musulmans alors qu’ils représentent 5,5 % de la population, et, en Belgique, au moins 16 % de la population carcérale pour 2 % de la population totale.

                  Les chiffres avancés ne sont pas officiels, explique le Washington Post, car l’Etat français ne demande pas à ses citoyens de communiquer leur origine ou leur religion. En revanche, le quotidien affirme qu’il s’agit d’« estimations généralement acceptées » par les démographes et les sociologues.



                • raymond 26 janvier 2015 19:08

                  presque le même parcours qu’une certaine rachida


                  • NAMASTE 28 janvier 2015 12:07
                    Bonjour S. Rakotoarison,
                    je viens de voter positivement pour votre article (qui présente quelques points avec le mien de ce jour).

                    Une seule remarque : vous n’avez pas mentionné l’interventions de X. Lemoine, maire de Montfermeil (93), qui se bat comme un diable pour briser le politiquement correct.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès