Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Non le discours de Jean-Marie Le Pen n’est pas recevable

Non le discours de Jean-Marie Le Pen n’est pas recevable

Je crois qu’il est important de faire une petite analyse de la fameuse phrase concernant les chambres à gaz énoncée par le représentant du Front National. En effet la lecture de certains commentaires sur un article récent publié sur Agoravox est promptement stupéfiante. Alors dans l’espoir que certains des ardents défenseurs de ces propos ne sont pas de totale mauvaise foi, je pense qu’un décryptage est indispensable. Pour leur faire ouvrir les yeux.

Toute d’abord voici la phrase dans son contexte, déclaration qui lui a valu condamnation le 18 Mars 1991 pour banalisation de crime contre l’humanité.

« Je me pose un certain nombre de questions. Et je ne dis pas que les chambres à gaz n’ont pas existé. Je n’ai pas pu moi-même en voir. Je n’ai pas étudié spécialement la question. Mais je crois que c’est un point de détail de l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale. [...] Si, c’est un point de détail au niveau de la guerre ! Voulez-vous me dire que c’est une vérité révélée à laquelle tout le monde doit croire ? Que c’est une obligation morale ? Je dis qu’il y a des historiens qui débattent de ces questions. »

Nous voyons déjà que ceux qui réduisent les propos de Le Pen au « détail de l’histoire » des chambres à gaz se fourvoient complètement ; car c’est bien l’ensemble qui a été condamné et qui a été énoncé par le leader d’extrême droite, formant un tout qui ne peut être défendu.


La prétérition et l’antiphrase pour suggérer un fait.

On commence par une figure stylistique française bien connue, la prétérition « je ne dis pas que les chambres a gaz n’ont pas existé ». C’est exactement comme si vous disiez à votre conjoint(e) (maintenant on dit partenaire, comme pour la belote mais ça m’énerve) : « je dis pas que tu es moche ». Car en réalité : vous le dites justement ; l’idée est parfaitement passée. Il ne faut voir aucune contradiction dans le propos. ; car un discours honnête aurait été « je sais que les chambres à gaz ont existé », quitte après à leur donner l’importance du détail (on y reviendra). L’idée véhiculée par cette introduction est donc bien le doute sur l’existence des chambres à gaz.


L’introduction vers l’irrationalité.

« Je n’ai moi même pas pu en voir » Est l’introduction à la suite du discours qui va placer les chambres à gaz dans le domaine de la foi ou la croyance et , du coup, non du fait. Notre leader se pose donc dans une attitude de doute scientifique face à des croyants aveuglés par leur foi. Car le problème des chambres à gaz nazies réside effectivement qu’il n’en reste pas trop d’intact, on en trouve pourtant encore à Dachau et Auschwitz, que M. Le Pen pourrait aller visiter. La solution finale via les chambres à gaz est aussi fait découlant de calculs techniques (nombre de personne a exterminer, quantités de Zycklon B commandées…), de témoignages recoupés et unanimes d’anciens SS et de survivants, ainsi que de photos et restes de bâtiments. A l’arrivée des soviétiques, beaucoup des installations de l’Holocauste furent détruites par les SS.

Notez que l’utilisation du verbe pouvoir dans la phrase n’est nullement anodine : cela suggère l’incapacité à effectuer une action qu’on aurait réellement cherché à réaliser de toutes ses forces. Le rendu n’aurait pas été le même si la phrase avait été : « je n’ai pas eu l’occasion d’en voir une ».


Le fameux détail.

« Je crois que c’est un point de détail de la seconde guerre mondiale ». La fameuse phrase qui n’est pas si terrible que cela hors contexte prend toute son ampleur dans l’ensemble du propos de Le Pen. Avec cette phrase, il s’absout de tout négationnisme directement puisqu’en concédant que c’est un détail, il ne nie pas leur existence de manière officielle même si l’enrobage des propos comme nous le montrons ici tend à faire passer cette idée. Notez également que, si sur le plan technique, les chambres à gaz peuvent être considérées comme un détail, tout comme la bombe A ou le bombardement de Dresde ; il n’en n’est pas de même sur le plan moral. La manière de procéder à une extermination humaine industrielle de grande ampleur ne peut être considérée comme un détail… sauf à nier son humanité.


Les chambres à gaz comme synecdoque.

Cette figure de style est à bien comprendre. Les chambres à gaz on un sens bien plus large que du simple matériel technique. Ce sens englobe l’entièreté de l’Holocauste et du crime contre l’humanité qui est l’extermination planifiée et industrielle d’être humains.
C’est évidemment dans ce sens là que les propos de Le Pen, encadrés par une habille manœuvre tendant à séparer les chambres à gaz du fait établi via la suggestion et l’irrationalité, sont condamnables par tout Homme sain d’esprit et Honnête.


Le prolongement de l’irrationalité vers le dogme.

Nous l’avons vu plus haut, la tactique de Le Pen consiste à placer l’existence des chambres à gaz, et par delà l’Holocauste en entier par synecdoque, dans le domaine de la foi. On discute de leur existence comme on le ferait de celle de Dieu ou des martiens. Nous le retrouvons bien dans « voulez vous me dire que c’est une vérité révélé ? », allusion aux religions révélées. Les témoignages des bourreaux et des survivants ne sont finalement que des genres de textes évangéliques auquel chacun est libre de croire ou pas. La forme interrogative est encore un excellent moyen de faire passer indirectement son propos. Dans le cadre de l’irrationalité qui s’oppose donc au fait établi, il est salutaire de douter ! La conclusion bien sûr est que les chambres à gaz ne sont plus le symbole de l’Holocauste mais bien un dogme religieux que des prosélytes essayent de nous faire avaler !


En conclusion : ne perdons pas notre humanité.

Si la phrase tant décriée peut être encore défendue par quelques fans véhéments, l’ensemble des propos de Le Pen cité ici est une forme abjecte de banalisation de crime contre l’Humanité et permet, sous couvert d’être "pointilleux" sur la seconde guerre mondiale (il l’est bizarrement moins quand il s’agit de la guerre de cent ans et de sa pucelle ...) , de faire le lit des négationnistes. Quand la haine de l’autre s’exprime ainsi aussi fortement, car un négationniste est avant tout une personne qui hait autrui, il a de quoi avoir peur effectivement pour l’avenir. Alors ne perdons pas notre humanité à défendre le sordide et l’atroce. Etre en désaccord avec l’attitude des eurodéputés envers le leader du FN ; cela ne devrait pas impliquer de défendre les propos condamnés de celui-ci.

article en question









Moyenne des avis sur cet article :  2.16/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

150 réactions à cet article    


  • Jim 1er avril 2009 13:50

    Et quand est ce que quelqu’un se mettra à démonter point par point son programme politique ?

    Le détail, j’en ai rien à faire, c’est un homme politque, ce qui vaut c’est son programme.

    Alors quand est ce que quelqu’un nous fera un exposé point par point montrant la dangerosité de ce qu’il ferait s’il accedait au pouvoir.

    Bizarement, quand il s’agit de détail, on se bouscule pour critiquer, pour le reste, y a jamais personne, ne pensez vous pas qu’il y a un problème ?


    • Stéphane Bouleaux 1er avril 2009 14:14

      Article ridicule !  smiley

      Non seulement vous ne prenez qu’un morceau de la phrase (!), mais vous eludiez completement le contexte et la question !!

      Le pen dit que ca a existé, mais que ca n’est qu’une partie de l’histoire, qu’il y en a eu d’autres , et qui ont fait encore plus de morts !
      Il note que des historiens travaillent encore sur ce sujet et qu’il est normal que chacun puisse se poser des questions sur des soi-disants faits etablis !

      Genre : La terre est plate ou le 9/11 !!!

      Et on le condamne de facon plutot "expeditive" pour ces paroles.
      De meme que la recente declaration au parlement europeen fait suite aux insultes d’un autre deputé, sur lesquelles JM le pen se justifiait. smiley

      De toute facon, la volonté des partis de gauche et de droite ,c’est de condamner le pen, peu importe la raison, pour l’empecher de parler , et de se presenter.  smiley

      Il est evident qu’un deputé, élu par le peuple, qui est contre l’immigration, pour la securité, pour le respect et l’autonomie de la nation, et qui combat l’europe et les delocalisations... ca fait tache dans le paysage !!  smiley


      • Lapa Lapa 1er avril 2009 14:29

        "Le pen dit que ca a existé, mais que ca n’est qu’une partie de l’histoire, qu’il y en a eu d’autres , et qui ont fait encore plus de morts !
        Il note que des historiens travaillent encore sur ce sujet et qu’il est normal que chacun puisse se poser des questions sur des soi-disants faits etablis !"

        Ah oui le relativisme... y’a eu plein d’autres morts... ça absout tout en fait ce genre de réflexion. Effectivement TOUT n’est qu’une PARTIE de l’Histoire. Votre propre mort sera également totalement insignifiante pour l’histoire humaine et pourtant, je suis sûr que vous y accordez de l’importance. 

        Vous ne faites peut être pas semblant de ne pas comprendre alors je vous laisse encore une chance de discussion :

        ce qui fait que ce n’est pas un détail justement c’est :
        le nombre de victimes
        le fait d’avoir planifié, préparé, optimisé, industrialisé et organisé l’extermination d’être humains sous des pretextes racistes.

        cette dernière chose est la négation complète de ce qui nous rend humain et cette chose là n’est pas un détail.

        Et comprenez bien qu’on peut être tout à fait contre les poltiques migratoires multicosmopolites et autres trucs sans avoir à penser un jour que l’extermination d’autrui puisse être un détail... sauf à être soit même un être pétri de haine, évidemment.


      • Michel Maugis Michel Maugis 1er avril 2009 16:09

        @ Stéphane Bouleaux

        "Le pen dit que ca a existé, mais que ca n’est qu’une partie de l’histoire, qu’il y en a eu d’autres , et qui ont fait encore plus de morts ! "

        MENSONGES !!

        L´article montre excellement que Lepen n´a jamais dit que ça a existé. !

        vous le savez mais, comme Lepen, vous prenez les gens pour des cons.

        Au mieux, ce que dit Lepen est.

        JE DOUTE QUE CELA AIT VRAIMENT EXISTÉ, ET SI CELA AVAIT EXISTE CE NE SERAIT DE TOUTE FAÇON QU´UN DETAIL

        Mais votre "argumentation" ordurière consiste à mesurer l´horreur d´un fait par le nombre de morts résultant en comparaison avec d´autres faits historiques ayant produit aussi des morts. Donc effecivement les chambres à gaz ne seraient qu´un détail.

        Ou avez vous appris que l´horreur d´un fait se mesure par le nombre de morts résultants ?

        Chez Le Pen ?

        Vous semblez ignorer que l´extermination programmée d´une communauté de personnes, pour le simple fait d´appartenir à cette communauté, n´a vraiment jamais existé dans l´histoire de l´humanité.

        Aucun des autres génocides historiques que vous pourriez me présenter n´a eu ce caractère.

        Michel Maugis.


      • Stéphane Bouleaux 1er avril 2009 17:03

        @ michel

        justement mon brave michel, c’est vous qui faites du relativisme de l’interpretation !!

        Je reprend l’article :

        " Et je ne dis pas que les chambres à gaz n’ont pas existé. Je n’ai pas pu moi-même en voir."

        C’est clair NON ?
        Il dit qu’il ne nie pas l’existence des chambres à gaz. Il ne peut rien confirmer car il n’etait pas present (comme vous et moi) et il n’a pas été en voir (comme moi... j’ai d’autres destinations de vacances).

        Vous cherchez à tout prix des fautes à le pen parce qu’il vous gene !! Et oui !
        Car ses idees et sa politique pointe le doigt sur les erreurs que beaucoup d’entre vous cautionnent au nom de la "sainte fraternité entre tous les peuples" (à sens unique).
        Merveilleuse politique qui a amené la france des premieres places mondiales à la banqueroute TOTALE !

         smiley

        @ l’auteur

        Oui.. vous, le "relativisme" vous interessent quand il va dans votre sens ... pas vrai ?
        C’est comme ces socialistes, si rapides d’habitude à se battre contre le racisme, et qui font mine de ne rien voir quand certains crient "Mort à Israel, mort aux juifs "...  smiley

        Croyez moi, l’ennemi des juifs, ca n’est pas Le Pen. Vous devriez plutot vous en prendre à une autre communauté qui a aidé les nazis pendant la derniere guerre.


      • Lapa Lapa 1er avril 2009 17:38

        vous ne comprenez rien à un discours. revoyez les figures réthoriques, relisez le discours et réflechissez.
        Je ne m’aventurerai pas à dire que vous êtes bête borné et de mauvaise foi en tout cas.


      • Lapa Lapa 1er avril 2009 18:19

        a socialiste, national socialiste et demi.

        vous êtes définitivement hors course pour comprendr un truc qui dépasse vos oeillères de xénophobe basique.


      • ASINUS 1er avril 2009 18:45

        @lapa
        juste sur cette remarque
        le nationnal socialisme a fasciné toute les races et ethnie dans les années trente
        pour memoire deux groupuscule sionistes se sont reclamés du nationnal socialisme
        on est toujours le raciste de l autre


      • Michel Maugis Michel Maugis 1er avril 2009 20:03

        @Stéphane Bouleaux.

        "C’est clair NON ?
        "

        oui, c´EST TRÈS CLAIR. il ne dit pas que les chambres à gaz ont existé.

        "Il dit qu’il ne nie pas l’existence des chambres à gaz"

        C´est donc bien clair, VOTRE MAUVAISE FOI.

        Il ne reconnait pas l´existence bien réelle des chambres à gas.

        Exactement le contraire de ce que vous voulez faire croire, vous et Lepen.

        Michel Maugis


      • morice morice 2 avril 2009 09:01

         je vous prierai d’éjecter ce nom, que cet individu m’a emprunté sans vergogne ? je demande le retrait...


      • morice morice 2 avril 2009 09:08

         

        par Seb59 (IP:xxx.x34.180.194) le 21 avril 2008 à 11H20

        on vous a déjà détecté comme "nationaliste" revendiqué, xénophobe et raciste. Vous voilà OUVERTEMENT Négationniste : je demande votre EVICTION de ce site, seb59, voleur de pseudos, et supporter déclaré de JM LePen... vous êtes la HONTE de ce site, à venir en prime attaquer les opposants au négationnisme en les accusant .. d’antisémitisme, un comble.

        La modération : on doit SUPPORTER ces propos qui n’ont rien à faire dans un forum démocratique ??? la xénophobie, vous en faites la publicité maintenant à permettre ainsi à des racistes de venir ouvertement faire leur propagande ????

      • 1984 2 avril 2009 11:25

        "Vous semblez ignorer que l´extermination programmée d´une communauté de personnes, pour le simple fait d´appartenir à cette communauté, n´a vraiment jamais existé dans l´histoire de l´humanité."

        Il faudrait peut-être vous intéresser au génocide des arméniens avant de sortir une énormité pareille !


      • Marcheg Arvor Marcheg Arvor 2 avril 2009 11:58

        Cela faisait un bout de temps que le fouilleur de poubelles kaguébiste n’avait pas pointé le bout de son museau : allez, comme à Katyn, une balle dans la nuque de ceux qui remettent le dogme en question !


      • jeanpastis 19 avril 2012 20:15

        bonjour :

        franchement je trouve HONTEUX que des citoyens Français comme monsieur Le Pen apparentement ils on oublie le crimes commises pendant la guerre pour le nazi et parfois avec l’aide de certains citoyens Français..... l’Allemagne, L’Espagne et plein d’autres Pais de l’union Européen ils ont censure la utilisation de médias pour de partis radical..... cette a dire a différence de la France, ailleurs on permet pas que personne exprime sa politique clairement Fascistes et xénophobe publiquement, je suis citoyen Espagnol et j’ai la honte pour les personnes qui soutien la politique de monsieur et de sa fille.... vous savez pas l’image quel donne de la France ailleurs, toute l’Europe prend les Français pour de fascistes. 
        je comprend pas comme un 15 % de Français soutien « ça ». mais chacun donne l’image qui vol donner. si vous me croyez pas fet un petit tour sur les journaux Espagnols Allemands etc et regardez pour vous même l’image quels on des Français grâce aux commentaires de Monsieur Le Pen et sa famille.


      • Sébastien Sébastien 1er avril 2009 14:15

        Bravo et merci pour votre article.


        • Lapa Lapa 1er avril 2009 14:42

          merci. je crois que ça va hélas partir en sucette et une horde de germes porteurs de haine risque fort d’y aller de ses commentaires "philosophiques".

          mais je reste persuadé que l’analyse des phrases incriminées est plus importante que celle de la couverture de VSD... Après, cela reste un media libre.
           smiley


        • Canine Canine 1er avril 2009 18:21

          merci. je crois que ça va hélas partir en sucette et une horde de germes porteurs de haine risque fort d’y aller de ses commentaires "philosophiques".

          Pourquoi hélas ? En toute honneteté, vous espériez vraiment autre chose avec votre article ?


        • morice morice 2 avril 2009 09:03

           vous cautionnez le négationnisme, en bon extrême-droitiste....


        • Senatus populusque (Courouve) Courouve 1er avril 2009 14:19

           « Il y a trente ans, avant que la vie des idées, en France, ne devienne hystérique, quand on ne partageait pas l’avis de son adversaire, on s’écriait Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites. Désormais on lui répond qu’il n’a pas le droit de le dire. Si personne ne voit où est l’anomalie, c’est qu’elle est devenue irréversible. Il est encore permis d’espérer le contraire et de l’écrire, mais jusqu’à quand ? » écrit Christian Combaz (L’Anomalie, avril 2000)


          • Senatus populusque (Courouve) Courouve 1er avril 2009 14:22

            Lien pour le texte complet de Christian Combaz :

            http://pagesperso-orange.fr/renaud.camus/affaire/combaz.html 


          • Sébastien Sébastien 1er avril 2009 14:31

            On ne parle pas ici d’avis ou d’opinions. On parle de faits historiques prouves et demontres.

            Avez-vous des doutes sur le fait que la revolution francaise ait bien eu lieu ? Non. Pourtant vous n’etes pas historien. Ce que vous savez sur la revolution, c’est "la verite officielle" et pourtant dans ce cas ca ne vous choque pas.

            Et le meme argument pour tous les faits historiques que vous ne remettez pas en question. Mais curieusement, pour la Shoah, on se pose des questions, on remet en cause, on n’y croit pas vraiment sans le dire.

            Et puis pour la Shoah, des historiens se sont deja penches sur la question or vous donnez a penser que la "verite officielle" sort de nulle part, que c’est une creation, un roman. Or cette verite officielle comme vous l’appelez a pris du temps a emerger, le temps que les historiens fassent des recherches. Ce n’est que vers les annees 70 qu’on commence a parler reellement de la Shoah. Et comme par hasard, le revisionnisme apparait a la meme epoque et l’argument est le meme : je ne suis pas historien et je ne peux pas me prononcer.

            Bah les mecs, faites des recherches et puis dommage que vous ne soyez pas historien sinon vous auriez pu nous expliquer ou se sont volatilises 6 millions de juifs et des milliers d’homosexuels et de tsiganes...


          • Senatus populusque (Courouve) Courouve 1er avril 2009 14:40
            Le révisionnisme est antérieur aux années 1970. Sa naissance peut être fixée à cette question de George Orwell :
             
            “Is it true about the German gas ovens in Poland ?” Est-ce vrai, les fours à gaz en Pologne ?
             
            Suivies de ces phrases à peu près contemporaines d’un écrivain ami de Sartre, Jean Pouillon (que Kanapa appelait « petit excité trotskisant ») :
             
            « On aurait pu attendre du procès de Nuremberg [1945-1946] une confrontation doctrinale, une opposition de philosophies historiques capables d’assumer l’histoire telle qu’elle est, et non des contes de bonne femme [...] ; peut-être aurait-il mieux valu se venger sobrement sans avoir l’outrecuidance de vouloir prévenir le jugement de l’avenir. » ("A propos du procès de Nuremberg",
            Les Temps Modernes
            , numéro 10, 1er juil. 1946, p. 153).

            Il y eu ensuite Maurice Bardèche (1946) puis Paul Rassinier (1948).



             

          • Lapa Lapa 1er avril 2009 14:47

            juste une question à courouve avant qu’il ne continue dans son spammages d’extraits "revisionnistes" :

            Etes vous d’accord oui ou non que le régime Nazi, via des camps de concentration et d’extermination a mis en place la solution finale et tué environ 4 à 6 millions de civils sur des critères idéologiques, en particulier racistes ?

            Le reconnaissez-vous ?
            OUI ou NON

            Répondez simplement au lieu de vous abriter derrière des extraits de texte.


          • Senatus populusque (Courouve) Courouve 1er avril 2009 14:51

            Si on ne doute pas de la Révolution française, c’est parce que la connaissance en a été possible sans aucune "loi Gayssot" qui imposerait d’y croire.

            « Pour juger de la vérité d’une théorie, il est presque indispensable qu’on puisse la combattre librement. Toute restriction, même indirecte, même lointaine, mise à qui veut la contredire, suffit pour en faire douter. »

            Pareto [économiste et sociologue, 1848-1923], Traité de Sociologie générale, IV, § 568.


          • Lapa Lapa 1er avril 2009 14:58

            arrêtez de sortir votre dictionnaire des citations et répondez.


          • Senatus populusque (Courouve) Courouve 1er avril 2009 15:01

            "Etes vous d’accord oui ou non que le régime Nazi, via des camps de concentration et d’extermination a mis en place la solution finale et tué environ 4 à 6 millions de civils sur des critères idéologiques, en particulier racistes ?"

            Ma réponse, sur votre formulation, est : je n’en sais rien.

            Ce dont je suis sûr, c’est que le régime nazi a persécuté, déporté et tué au moins plusieurs centaines de milliers de juifs, et que, évidemment, je désaprouve totalement cette politique.

            Mais la question de la liberté d’expression n’est pas, comme vous semblez le penser, conditionnée par une quelconque "recevabilité" des propos :

             « La liberté d’expression vaut non seulement pour les "informations" ou "idées" accueillies avec faveur ou considérées comme inoffensives ou indifférentes, mais aussi pour celles qui heurtent, choquent ou inquiètent : ainsi le veulent le pluralisme, la tolérance et l’esprit d’ouverture sans lesquels, il n’est pas de "société démocratique" ». Cour Européenne des Droits de l’Homme, 21 janvier 1999, n°29183/95, Fressoz et Roire c. France.


          • Lapa Lapa 1er avril 2009 15:13

            La recevabilité fait appel à l’honneteté et l’intelligence. L’article ne veut en aucun cas interdire les propos d’untel, il en fait juste une analyse de réthorique.

            pour ma part vous pouvez affirmez que la Terre est plate je ne vous signalerai pas à la modération ! C’est évidemment plus dur à faire passer mais ça à l’avantage de n’avoir aucune connotation nauséabonde.



          • aurelien362 1er avril 2009 17:13

            En même temps je crois que personne ne nie la shoah. Simplement, les 4 millions au moins, dont vous parlez, n’ont pas tous été tués par les chambres à gaz, loin de la, la plupart ont été abattus froidement, sont morts de faim ou d’épuisement, ou dans les "camions à gaz", les chambres à gaz ne sont apparues que tardivement et ne représentent qu’un petit nombre des victimes de la shoah.


          • Lapa Lapa 1er avril 2009 17:28

            et ? lisez vous ce que j’écris ?

            les chambre à gaz sont l’optimisation et l’industrialisation d ’un processus d’extermination. On est en plein dedans effectivement. Les camions ça tuait pas assez vite et les balles ça coutait cher.
            C’est ce machiavélisme dans la recherche industrielle de l’extermination d ’autrui qui n’est justement pas un détail.

            Alors vous pouvez gloser sur le nombre préssuposé peu important de juifs (encore que l’article reste complètement neutre sur la qualité des personnes exterminées, c’est vous qui les amenez) gazés via chambre à gaz ça prouvera que vous n’avez pas compris mais vous trouverez facilement de l’écho via 36000 extraits de textes divers et avariés que roucouve ne manquera pas de sortir ici.

            Après tout, si ça vous fait bander de chipoter sur les chiffres et qe le principe de vouloir exterminer autrui ne vous perturbe pas plus que ça, vous avez votre place ici apparemment.


          • Odal GOLD Odal GOLD 1er avril 2009 21:59

            @Lapa

             

            Les questions de sémantiques liés à Le Pen ne m’intéressent pas du tout, et je me demande qui des deux est le plus Super-Beauf, c’est-à-dire vraiment le plus dangereux genre humain, d’un Le Pen ou de l’auteur de cet article dit un « Lapa ».

             

            Pour ce qu’il y a de la réalité des chambres à gaz, il y a une loi pour vous obliger à y croire sans discuter. Est-ce qu’on a même le droit de se faire sa propre opinion, non, puisque les écrits dits négationnistes sont systématiquement pourchassés et leurs auteurs traqués. Donc, si l’on n’a pas le droit de dire qu’on ne voit pas les choses exactement comme ça « dans les détails », et qu’on est sommé de dire oui ou non, sans nuance…

            Il n’y a pas apparemment que des évêques pour être des « intégristes » manichéistes – et la vocation d’Inquisiteur n’est pas spécifiquement catholique, on peut en être sûr.

            > Puisqu’il est parfois interdit de penser, et que la loi a institué là un délit de penser.

             

             L’échelle des valeurs réelle en Occident, concernant la valeur d’un homme et sa liberté, est la suivante :

             

            > Le financier Madof a escroqué 50 milliards, cela est avéré, et le juge américain le laisse libre.

            > Le journaliste irakien Mountazer al-Zaïdisur lance ses chaussures sur Bush et se fait casser un bras et des cotes (sciemment). Il a été condamné à trois ans de prison pour agression contre un chef d’Etat étranger, mais tout le monde sait qui commande vraiment en Irak.

             (C’est une nation qui n’a jamais été condamné pour Hiroshima, les centaines de morts et de torturés du Chili de Pinochet, les trois millions de morts de l’Indonésie de Suharto, Abou Ghraib, etc., etc., etc. – une nation elle aussi extrêmement « morale », presque autant que la notre et que Lapa réunis)


          • Odal GOLD Odal GOLD 1er avril 2009 22:11

            Je voulais dire (sorry) :

            ...les centaines de milliers de morts et de torturés du Chili de Pinochet..


          • morice morice 2 avril 2009 09:10

            lepen suit Rassinier et ses FAUX CALCULS !


          • Senatus populusque (Courouve) Courouve 1er avril 2009 14:29

            De Marc Sautet (1947-1998), fondateur du mouvement des cafés-philo :

            « Je ne crois pas avoir "repris à mon compte" ma thèse selon laquelle "il n’existe aucune preuve de la réalité des chambres à gaz". […] J’ai longtemps admis sans discussion la réalité des chambres à gaz. Et j’ai longtemps cru que le génocide avait été programmé par le mouvement nazi. Mais depuis longtemps aussi, je suis gêné par la tendance de ceux qui déplorent le génocide à oublier la destruction du mouvement ouvrier qui le précède. […] L’ennemi principal de Hitler, l’adversaire à abattre en priorité selon lui en 1924, c’est le bolchevisme. Il s’en prend aussi au "Capital international", parasite de la nation allemande. Et comme on trouve beaucoup de Juifs dans les rangs bolcheviks, ainsi que dans la finance, il s’ensuit que l’élimination des Juifs serait une bonne chose … Mais quelle "élimination" ? Hitler veut interdire aux Juifs l’accès aux postes de pouvoir, et les expulser d’Allemagne, pas les exterminer. Cette "découverte", que j’ai faite pour mon propre compte, à une époque où je me trouvais en Allemagne, m’a rendu extrêmement prudent sur "le génocide" et "la solution finale". Le peu que j’ai pu comprendre depuis, c’est que, même une fois au pouvoir, en [19]33, Hitler songeait à débarrasser le sol allemand des Juifs, et non à les détruire dans des usines ad hoc. Si tel est bien le cas, ce qu’il faut expliquer ce n’est pas pourquoi il voulait détruire le peuple juif, mais pourquoi il a "fini" par tenter de le faire.

            Du coup, les chambres à gaz prennent – ne fût-ce que provisoirement – un point d’interrogation. Nul besoin de Faurisson et consorts pour cela. S’interroger n’est pas nier. C’est douter. Douter en son for intérieur, se demander, méditer, et chercher par quelle voie sortir de l’incertitude.

            Or, le terrain est miné. Tout doute sur ce sujet passe pour de l’antisémitisme. Du moins dans l’opinion publique. En êtes-vous  ? Moi je refuse de me laisser abuser, par qui que ce soit. C’est peut-être pour cela que je me sens philosophe. »

            Marc Sautet, « Lettre au collectif des invités du 1er février », 13 mars 1996 ; copie (deux feuillets) distribuée par M.S. au café du Luxembourg le lundi 17 juin 1996.


            • Lapa Lapa 1er avril 2009 14:40

              tout à fait Hitler ne voulait pas exterminer les juifs et les millions de disparus sont en fait partis en colonie de vacances où on les a débarassé des poux.

              Exactement ce que je décris dans mon article, cet espèce de doute scientifique pour se porter une crédibilité face à ce qui est décrit comme de l’irationnalité ou de la révélation (je n’y étais pas, donc je n’y crois pas) .

              Nul doute que dans d’autres commentaires nous allons avoir moultes extraits d’ouvrages de gens qui réfléchissent aussi bien. 


            • Senatus populusque (Courouve) Courouve 1er avril 2009 14:43

              La liberté d’expression n’est pas conditionnée par la qualité de la réflexion ni par la vérité des propos. Si c’était le cas, il n’y aurait pas de liberté religieuse.


            • Lapa Lapa 1er avril 2009 14:59

              vains poncifs.


            • aurelien362 1er avril 2009 17:14

              Ca c’est vrai que la liberté d’expression n’a rien à voir avec la qualité de l’argumentation.
              Condamne-t-on ceux qui prétendent que Chirstophe Rannuci était innocent ? Non !


            • morice morice 2 avril 2009 09:11

               il n’empêche que vous ne pouvez pas aller contre les preuves historiques existantes, et comme d"aucuns lz font, il faut une loi contraignante, à cause d’une poignée d’abrutis.


            • Stéphane Bouleaux 2 avril 2009 11:36

              Pourquoi vouloir contraindre les gens à abandonner le debat si c’est la verité ?

              La contrainte, c’est un truc de fasciste à la sarko, non ?


            • LE CHAT LE CHAT 1er avril 2009 14:45

              @Lapa

              Le Pen a été condamné pour le jeu de mot Durafour Crématoire qu’il avait sorti lors que ce Durafour avait parlé d’exterminer le FN , cela est il aussi un détail pour toi ? Que Durafour n’ait pas été condamné pour son appel au meurtre est il normal ?

              Les députés européens n’ont ils rien d’autre à foutre qu’à modifier les règles en vigueur pour empêcher certains de parler ? ils avaient déjà fait le coup à Claude Autant Lara en 1989

              Avec tout ça , les Bonbons Krema ont renoncé à implanté une usine dans le 79 , dès fois que l’usine Kréma Thouars fasse hurler certains .....  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès