Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Nos représentants devraient logiquement tous payer l’ISF

Nos représentants devraient logiquement tous payer l’ISF

Ségolène Royal paie l’impôt sur la fortune, soit. Mais au vu des données sur le site de l’Assemblée, il est probable que son cas est loin d’être isolé. Mathématiquement, une bonne partie des élus de l’Assemblée devrait régler l’impôt sur la fortune.

[L’assemblée nationale->http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/indemnite.asp] nous informe des revenus des députés : 5 136, 58 € nets mensuels . Ils disposent de primes de fonctionnement et de défraiement pour (embaucher des proches notamment) ainsi que de remboursements sur les moyens de communications, qui permettent si on recrute son épouse de doubler le montant pour le foyer fiscal.

Étant annoncé que les 10% de Français les plus riches touchent plus de 4000 € nos représentants à l’Assemblée n’ont pas des salaires représentatifs des citoyens.

Mais l’ISF est une question de patrimoine

Soit, les députés sont riches, mais l’ISF est liée au patrimoine. En étant taquin, on peut remarquer qu’avec un tel salaire, leur capacité d’emprunt est aussi améliorer, donc leur capacité à obtenir un patrimoine. Éxaminons l’impact de ces revenus sur un emprunt avec les hypothèses de coût de crédit réalistes :

On ne prête qu’aux riches

durée du prêt taux montant initial montant final
10 ans 3,59% 1000 1417
20 ans 3,75% 1000 2073
30 ans 4,36% 1000 3156

On constate, qu’avoir une capacité d’épargne trois fois supérieure diminue aussi le coût d’acquisition d’un patrimoine là encore d’un facteur 3. Quand je veux m’acheter mon pavillon en banlieue à 500 000 € et que mes capacités d’épargne sont trois fois inférieures à un député, je règle au bout du compte 1500 000 €, alors que pour s’acheter un bel appart à 1 000 000 € dans Paris le même député ne déboursera finalement que la même somme.

Conclusion mathématique

Les loyers étant mathématiquement trop proches du coût de l’achat, un député aurait eu tort de ne pas acheter. Tout député qui a acheté dans les années 2000/1990, vu la hausse du prix de l’immobilier, se retrouve dès lors facilement imposable même en n’ayant aucun patrimoine à la base soumis à l’ISF (aux alentours 740 000€).

Maintenant est-ce choquant ? C’est une question de morale. Il est clair que les députés ne sont pas soumis aux mêmes contraintes que les citoyens qu’ils et elles représentent. Ce fossé est souhaitable, car nous attendons de nos députés qu’ils aient les moyens de se concentrer sur leur charge, mais est-ce équilibré ?

Dans le lien fourni en référence, deux aspects sont étonnants à propos de leurs revenus :
- les députés disposent d’un « plan au retour à l’emploi », qui leur garantit un montant identique à leur revenus pendant six mois (puis dégressif) après avoir perdu leur députation, mais nulle part, comme dans le plan du même nom pour les chômeurs, il n’est fait question d’une obligation de moyen pour les députés de retrouver un emploi ;
- alors que les Français devraient travailler plus vieux, il est fait mention de condition préférentielle pour l’obtention d’une pension : ceux-ci doivent certes avoir fait acte de présence quarante ans ans, mais les quinze premières années comptent double.

Fort de ces constatations, le débat qui pourrait être lancé est le suivant : nos députés sont-ils des députés voyous, qui indexent à la hausse leurs conditions de vie alors que celles de leurs concitoyens qu’ils représentent régressent ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (283 votes)




Réagissez à l'article

94 réactions à cet article    


  • toto (---.---.17.117) 18 janvier 2007 11:25

    il est normal que nos représentants gagent beaucoup pendant l’exercice de leur charge. Ceci pour 2 raisons :
    - en les payant bien on incite ceux qui ont des grandes capacités et du talent à devenir représentants
    - en les payants bien on lutte contre la corruption, qui est bien connue dans les pays où les fonctionnaires sont mal payés.

    Ceci dit, il est moins normal que cette rémunération se prolonge après la fin de la charge. Et l’effet de lutte contre la corruption reste à vérifier...


    • panama (---.---.198.59) 18 janvier 2007 11:35

      Il me semble qu’être député est un job où on ne peut pas attaquer son employeur quand on se fait licencier d’un jour à l’autre.

      Franchement, côté avantages sociaux, je préfererais nettement travailler à EDF ou dans une banque (qui pratiquera elle aussi des taux « préférentiels » assez intéressants...)


    • jujubinche (---.---.235.222) 18 janvier 2007 12:26

      J’adore ce disours qui estime que les gros salaires sont forcement des « talents ». C’est marrant parceque j’ai vu pas mal de « talents » couler leur boîte ou piquer dans la caisse ... Cette analogie argent=compétence/talent est donc fatiguante, voire, casse-burnes . Pour votre information, la cupidité, dans un temps ancien , était un défaut, pas une marque d’esprit.


    • PasKal (---.---.201.240) 18 janvier 2007 15:31

      Toto nous dit : "il est normal que nos représentants gagent beaucoup pendant l’exercice de leur charge. Ceci pour 2 raisons : (...)
      - en les payants bien on lutte contre la corruption (...)"

      ALORS COMMENT SE FAIT-IL QUE LA FRANCE AIT LA CLASSE POLITIQUE LA PLUS CORROMPUE DE TOUT LE MONDE OCCIDENTAL ?!

      Lorsque François Bayrou a repris l’UDF, il a viré et démis de leur fonction TOUS les responsables du parti qu’il a trouvé et qui avait été pris la main dans le sac à voler l’argent du contribuable, avaient été condamnés pour leurs méfaits.

      En 2002, à la création de l’UMP, TOUS ces corrompus (pour ne pas dire ces ’fumiers’ ; ou ces ’racailles’ pour reprendre la terminologie de certains trous-du-cul et autres petits merdeux - eux-mêmes pas ’blanc-blanc’ d’ailleurs...) ont tous cavalé à la gamelle et sont venus se ’réfugier’ et se planquer à l’UMP.

      Il est vrai que l’UMP les a alors acceuilli, le moins qu’on puisse dire, à ’bras GRANDS ouverts’ ! Un peu comme s’ils étaient en ’famille’ (comme on dit en Sicile ou en Calabre).

      Bayrou, lui, a nettoyé son parti de la vermine qu’il a trouvé en en prenant la tête.

      L’UMP, elle, a acceuilli avec grand bienveillance cette vermine et a fait plus encore que cela : elle a promu ces ordures à une large partie des postes éminents détenus alors et depuis par l’UMP.

      Certains de ces fumiers corrompus se sont même vu récompensé de leurs saloperies par des présidences de commission au Parlement, quant ils n’étaient pas promu Ministres de la République (devenir Ministre quand on est un corrompu c’est bien là tout le véritable symbole de la République-UMP, pour le coup !), ou pire : devenir le Représentant de la France au sein d’organismes internationaux, voire même ambassadeur de la France !

      Et je m’arrêterai là (pour l’instant, mais pour l’instant seulement ; la campagne sera longue...), sans aborder les "amitiés suisses de certains (hauts) dirigeants de l’UMP avec quelques banquiers genevois. J’y reviendrai plus tard, ...en son temps.

      En tous les cas, une chose est certaine : entre choisir de voter pour le candidat d’un parti qui receuille toutes les ordures corrompues et les promeut dans les plus hautes instances de son parti et/ou de l’Etat et choisir de voter pour le candidat d’un parti qui a nettoyé ses écuries et viré les corrompus à coup de pompes dans le cul, je n’ai AUCUNE hésitation : je vote pour le candidat ’propre’ (par opposition à ...celui qui ne le serait pas, oui, effectivement) !

      Et donc, oui : JE VOTE FRANCOIS BAYROU, au 1er TOUR comme au 2nd TOUR (car il y sera, je n’en doute pas un seul instant !).


    • (---.---.108.56) 20 janvier 2007 19:54

      « Il est vrai que l’UMP les a alors acceuilli, le moins qu’on puisse dire, à ’bras GRANDS ouverts’ ! Un peu comme s’ils étaient en ’famille’ (comme on dit en Sicile ou en Calabre). »

      C’est un parti de racailles et de mafieux dès sa création .Depuis que Napoléon X en a pris la direction c’est devenu -en plus- un parti de collabo au traitre à la patrie . Virons les en 2007 !


    • mathiiieu (---.---.29.55) 18 janvier 2007 11:40

      Soit, les députés sont riches, mais l’ISF est liée au patrimoine. En étant taquin, on peut remarquer qu’avec un tel salaire, leur capacité d’emprunt est aussi améliorER  smiley marre de ces fautes incessantes ! Surtout venant de gens dont l’écrit est une part énorme du métier...

      Par ailleurs, l’article est clair, bien argumenté, mais pour monter quoi au final ???


      • julo 18 janvier 2007 17:20

        Qu’on peut être dyslexique est écrire malgré tout ?

        Sérieusement, je tiens à rappeler que député n’est pas un métier, c’est une charge. L’état demande à des citoyens de représenter d’autres citoyens, et l’intérêt de l’ensemble de la société au moyen des élections.

        Sachant que l’immobilier (voir mes erreurs de calculs plus bas) est la question brûlante du moment, ainsi que celle de la paupérisation, je regarde ces deux aspects pour me (nous ?) poser la question de leur représentativité (voir aussi l’article sur leur âge). Le montant de leurs revenus ne me choque pas. Mais, l’effet cumulatif qui prouve la méconnaissance du quotidien de leurs concitoyens, qu’ils sont censés défendre me laisse perlplexe.

        Le discours pernitieux de la nécessaire professionalisation de la charge, à mon avis doit être questionné (quand je dis questionner, je dis pas forcément contester).

        Néanmoins, si métier il y avait, ne serait-il d’écrire des lois bien faites conforme à l’intérêt de tous, et à la constitution ? Or depuis 1981 il semblerait que le nombre de lois sans décrets d’applications ait augmenté de manière fulgurante.

        Je veux en venir à la question suivante : nos représentants ne faisant pas face à nos problèmes quotidiens, vantant leur professionalisme, ne sont ils pas entraînés dans un cercle vicieux qui les éloigne de la réalité d’être un citoyen, et donc de la charge pour laquelle ils sont élus ? Après 2002 ils avaient tous mis la main sur le coeur en disant, nous vous avons compris, nous ne sommes pas assez proches de vous. En 2007, ont-ils changé ?

        Comment lutter contre ça ? Je demanderais bien juste que les députés écrivent leur programme noir sur blanc, que nous ayons accès aux décisions qu’ils ont pris, et que par pétition ils puissent être révoqués si ils ne font pas ce qu’ils disent. Si ils veulent être des professionnels, leur premier devoir, comme tout pro est la subordination de leur tâche à une mission clairement définie. J’en veux pour mon argent moua smiley


      • (---.---.229.236) 18 janvier 2007 22:29

        « Sérieusement, je tiens à rappeler que député n’est pas un métier, c’est une charge. »

        Comme Juge, quoi...


      • SeB (---.---.150.51) 18 janvier 2007 11:47

        Nos élus sont pris à leur propre jeu : Ils n’ont qu’à SORTIR DE L’ISF l’habitation principale ... Mais de cela ils s’en foutent ROYALEMENT quand on touche 5 500 € Net par mois de salaire d’élu ! Qu’est-ce donc de payer l’ISF ... quelques milliers d’euros...En plus cela doit donner bonne « conscience ». Mais pour la plus part des Français « moyens », c’est bien souvent diffcile de supporter ce nouvel impôts surtout quand on a pas les revenus associés et que son seul patrimoine est son habitation principale. De toute façon, au rythme de l’inflation de l’immobilier tous les Français propriétaires seront à L’ISF soit parce qu’ils détiennent des terres - les paysans, soitent parce qu’ils ont un appartement dans une grande ville. Pour exemple à Paris, le M² vaut entre 6000 et 8000 euros ... Donc avec un 100 m² vous payez l’ISF ...Nos élus et particulièrement ceux de Gauche sont tombés sur la tête ! Surtout que ce bien est le fruit de revenus déjà taxés et surtaxés soit à travers la fiscalité des transmissions ou des revenus du travail ou de la fiscalité des revenus des capitaux ...Parce que une fois que tous les français propriétaires seront assujettis à l’ISF ...que fera-t-on ?


        • Jojo2 (---.---.158.64) 18 janvier 2007 12:26

          "Nicolas Sarkozy a payé pour la première fois l’impôt de solidarité sur la fortune en 2006, d’un montant de 1.988 euros, a-t-on appris mercredi soir auprès du QG du candidat UMP à l’élection présidentielle. La base imposable de M. Sarkozy pour 2006 est d’environ 1.137.000 euros, a-t-on précisé."

          Donc il est passé de moins de 750 000 euros en 2005 à 1 137 000 euros en 2006...

          Le loto, ça compte ?


          • jujubinche (---.---.235.222) 18 janvier 2007 12:28

            Le talent, mon ami, le talent.


          • eugène wermelinger eugène wermelinger 18 janvier 2007 12:38

            Et le talent, ami juju, était une monnaie ancienne équivalant à 26 kg d’argent. Maintenant avec la monnaie papier, et en grosses coupures, cela doit aussi faire gros.


          • Rage Rage 18 janvier 2007 12:43

            Merde alors, Encore une sombre histoire de chiffres (après les 25000 devenus 100 000 fidèles).

            Quel malheur, moins de 750 000€ en 2005, plus d’1M€ en 2006 ! Soit le cumul des mandats ça rapporte (président CG92, maire de Neuilly, député-ministre, président UMP, soit déjà facilement du 10-15 000€ nets/mensuel), soit il y a un gain au loto, soit il y a magouille.

            Et moi je pense plutôt par magouille. En 2005, M.Sarkozy avait probablement tout planqué hors de vu de l’ISF, affaire de ne pas le payer vu qu’il le déteste.

            Mais, en 2007, il fallait être clean, affaire de fusiller gentillement Mme royal et autres prétendants. Du coup, je peux quasiment parier que M.Sarkozy a fait basculer dans son patrimoine des choses qu’il détenait déjà afin d’être innataquable sur ce point... tout du moins pour ceux qui ne cherchent pas.

            Bilan : je serais la gauche, j’irais faire un tout aux impôts pour savoir ce qu’il en est et je ferais un peu jouer mes relations pour connaître ses positions financières... avant 2006. Vu que la campagne se passe dans les poubelles, autant ne pas se prendre la merde sur la figure.

            Enfin bon, une chose est certaine : avec tant de candidats si « sociaux » et proches des réalités, on risque d’avoir des vraies propositions de fond, concrètes, construites, pragmatiques et réalistes... (rires pathétiques...)


          • gem gem 18 janvier 2007 13:23

            au cas où vous l’auriez pas remarquer (faut être sourd et aveugle, mais bon....), je vous signale

            - que l’immbilier doit composer une grosse part du patrimoine de Sarkosy (comme celui de Royal et plus généralement de n’importe qui en France), et que l’immobilier a pas mal enflé depuis 2004.

            - idem pour la bourse, certainement moins importante dans le patrimoine mais pas absente

            - que vu son (leur) mode de vie, frais quasiment tous payés, salaires/indemnité c’est pratiquement du bonus.

            - + revenus annexes (Sarkosy, sauf erreur, n’exerce plus mais il est toujours associé d’un cabinet d’avocat qui doit sacrément bien tourné, vu la pub qu’il représente)

            Alors s’étonner d’une hausse de patrimoine de 400 000 €...


          • Jojo2 (---.---.158.64) 18 janvier 2007 13:48

            Ca ne fait que 51,6% d’augmentation (au moins)...

            LOL


          • PasKal (---.---.201.240) 18 janvier 2007 15:35

            Quel écart en 1 an effectivement...

            « L’amicale des banquiers français résidents en Suisse » a peut-être fait un geste pour ce ’pauvre’ Sarkosy de Nagy Bocsa...

            Vous voyez le mal partout ; tsssst-tsssst...


          • (---.---.185.253) 19 janvier 2007 11:17

            Lorsque Royal declarera la vrai valeur de son patrimoine, son patrimoine fera x3 en 1 an. Quand on depasse legerement l’ISF, on ne declare pas (le fisc autorise une erreur de 400-500euros d’imposition et n’a pas envie de verifier les comptes de quelqu’un qui depasse de peu le montant d’imposition (le cout de verification est largement superieur au montant de l’impot)


          • (---.---.229.236) 20 janvier 2007 11:08

            « Et moi je pense plutôt par magouille. »

            Toi, tu risques le proces en diffamation.. Tu as des économies pour te payer un avocat ?


          • lyago2003 (---.---.215.111) 18 janvier 2007 12:43

            Bonjour, Cette citation sera reconnue par bon nombre d’emprunteurs potentiels que ce soit pour un projet de création d’Entreprise ou n’importe quoi d’autre, notre système bancaire est un des plus frileux du monde.Par contre les petits emprunts que l’on peut avoir à profusion dans tous les organismes de prèts privés que je ne nommerai pas pour ne pas leur faire de pub ne sont guère regardants sur les dossiers des candidats aux prèts et c’est une des raisons qui expliquent le nombre de plus en plus important de personnes surendettés .Il serait temps que les législateurs s’interressent à la question.En fait coluche avait tout à fait raison de dire je cite " Un crédit à long terme, ça veut dire que moins tu peux payer, plus tu payes. » - Coluche


            • Sébastien (---.---.221.138) 18 janvier 2007 12:52

              Vous vous êtes trompés dans vos calculs de prêt.

              10 ans 3,59% 1000 1250

              20 ans 3,75% 1000 1500

              30 ans 4,36% 1000 1900

              J’ai refait votre tableau avec un calculateur de prêt d’un site d’une grande banque.


              • julo 18 janvier 2007 16:46

                Pour faire mes calculs j’avais fait utiliser un vieux mainframe ^_^ avec les formules du lycées (toujours valables). Voici une version corrigée pour que vous puissiez à l’avenir vérifier :

                <script>
                var taux=prompt("taux en %");
                var annuite=prompt("nombre d'annuité");
                var i = annuite;
                var montant=100000;
                var init=montant;
                while (i--) {
                montant=montant*taux/100+montant;
                document.writeln(annuite + " " + montant + "<br>");
                }

                document.writeln("pour un taux de " + taux );
                document.writeln("sur " + annuite + " annuite " );
                document.writeln(" le montant final est de " + montant + "<br>" );
                var pct=(montant - init) /init * 100 ;
                document.writeln("les interet representent " + pct +"% de la somme initiale <br>");
                var mens=montant/annuite/12;
                document.writeln("les mensualités sont de " + mens);

                </script>

                Pour l’utiliser sauver se petit script dans montant.html puis chargez le avec votre navagateur. Le séparateur décimal est un point, faire recharger pour un nouveau calcul. Les calculs intermédiaires sont affichés. J’ai pris 100k€ pour que ce soit plus parlant.

                Avec une capacité d’emprunt d1/3 du salaire :

                Résultat : vous avez raison. En fait on obtient des chiffres Vraiment différent que si on allonge la durée :

                pour un taux de 3.56 sur 10 annuite le montant final est de 141879.75100580207 les interet representent 41.87975100580207% de la somme initiale les mensualités sont de 1182.331258381684

                pour un taux de 4.36 sur 10 annuite le montant final est de 153228.90719854596 les interet representent 53.22890719854596% de la somme initiale les mensualités sont de 1276.9075599878831

                (bouhhh mon tableau est faux, sans compter le coût du crédit)

                pour un taux de 3.56 sur 30 annuite le montant final est de 285602.0055987779 les interet representent 185.6020055987779% de la somme initiale les mensualités sont de 793.3389044410497

                pour un taux de 4.36 sur 30 annuite le montant final est de 359767.65287407266 les interet representent 259.76765287407267% de la somme initiale les mensualités sont de 999.3545913168686

                En fait, que plus que le taux, ce qui importe pour que le coût au crédit coute moins c’est la durée. Avec une capacité d’épargne entre 2 et 3 fois supérieur on rembourse plus vite ; et on obtient de peut être de meilleur taux, et surtout on peut acheter.

                Avec une recherche sur pontoire pour 1 à 2 pièces les prix se un site immo On est 33% plus cher que 100k€ avec un endettement toléré de 33% on s’aperçoit quand même que le revenu d’un couple pour acheter un bien est au minimum de 2400 € / mois. Et qu’à ce titre il peut espérer au mieux payer 2,85 fois plus cher. Avec une capacité d’emprunt de 5000 / 3 (soit 1600 €) il peut espérer ne payer son bien qu’1,4 fois sa valeur initiale. CQFD Désolé pour le raisonnement incomplet initial.


              • julo 18 janvier 2007 16:53

                Script en ligne ici http://julbox.net/mont.html. Voir source pour le reprendre.


              • angelo (---.---.204.252) 18 janvier 2007 12:53

                Dans ma belle-famille, il y a un sénateur (personne n’est parfait !). Elu pour 9 ans , il ne pourrait toucher sa retraite de sénateur ,qu’après 18 années de cotisation, alors c’est simple , mais il fallait y penser, que fait le sénateur pour toucher sa retraite ? Il double le versement de ses cotisations (9 x 2 = 18 , C.Q.F.D !) . Travailler 9 années ,en clamant « la valeur travail » et toucher sa retraite , de quoi faire pâlir un roulant de la SNCF !


                • troll (---.---.82.128) 18 janvier 2007 13:03

                  tres interessant article : doit on en deduire que les candidats pauvres sont des candidats qui sont incapables de gerer de l’argent ?... smiley


                  • yoda yoda 18 janvier 2007 13:19

                    « Revenus des députés 5 136, 58 € nets mensuels. »

                    Sans comptabiliser leur avantage en nature, il faudra que l’on m’explique un tel salaire pour un fonctionnaire.

                    Ce n’est pas lié a la dangerosité puisque les pompiers gagnent beaucoup moins ; ce n ’est pas lié a l’insalubrité puisque les éboueurs municipaux gagnent beaucoup moins ; ce n’est pas lié au niveau de diplome puisque les chercheurs bac+8 gagnent beaucoup moins ; ce n’est pas lié au temps de travail puisque les chirurgiens d’hopitaux publiques gagnent relativement moins. Que l’on m’explique ??!!??

                    Tant que de tels privileges leur sont accordés, on ne s’étonnera pas que les élus soient davantage aux services de leurs intérets que celles de francais. Je proposerai donc pour ma premiere mesure en tant que virtuel président de la republique que les députés soient payé autour du Smic, on verra si ils sont toujours opposé a sa revalorisation, et contre une revalorisation de l’ISF. smiley

                    Yoda


                    • LE CHAT LE CHAT 18 janvier 2007 13:32

                      @yoda

                      les payer comme des salariés moyens il faut .mais nos députés du coté obsur de la force passés sont ! en 2002 70% d’augmentation voté ont ! smiley

                      salutations félines pleines de zénitude !


                    • gem gem 18 janvier 2007 13:35

                      ouais, c’est ça, et pi on peut mettre tous le monde au SMIC, tant qu’on y est...

                      Faudra penser à empecher les gens de sortir de France, sinon il se produira la même chose qu’en Europe de l’Est. Ca les fera bien rire en pologne. Et 10 ans après ils nous font une blague sur le plombier français...

                      Rien que pour voir ça, je suis partant smiley et même MDR


                    • LE CHAT LE CHAT 18 janvier 2007 13:47

                      Salut Gem ,

                      mon cousin Hercules qui est marxiste tendance Pif le chien, m’a fait candidement remarquer que tous ces gens qui se disent socialistes ont une conception un peu trop matérialiste du partage smiley y’a t-il un prolétaire parmi eux ??


                    • hurlevent (---.---.44.148) 18 janvier 2007 14:31

                      « Que l’on m’explique ? ?!! ? ? »

                      Vous voulez vraiment que l’on vous explique ? Pour cela il faut avoir une bonne largeur de vue.

                      Un député rends plus de services que les métiers que vous citez (éboueur, pompier, chercheur). Pour attirer les talents, il est nécessaire de leur offrir un salaire comparable à ce qu’ils toucheraient s’ils effectuaient une autre activité.

                      Si vous baissez les salaires, il y aura plus de médiocres parmi les députés.


                    • LE CHAT LE CHAT 18 janvier 2007 15:05

                      @hurlevent

                      peux tu m’expliquer l’utilité d’un député du type du de gaulle dont ont a tant jasé il y a quelques jours ? Ne peut -on pas le remplacer par un politicien gonflable ? encore des économies à réaliser ! smiley


                    • Rocla (---.---.249.104) 18 janvier 2007 15:13

                      Chat le ,

                      tu travers croquettes mangé as des ? verlan surprends te je parler à ,

                      Chat herbe à consomation modérer.

                      Alocr.


                    • RilaX (---.---.44.29) 18 janvier 2007 15:14

                      Essayons de construire un pays sans eboueurs pour rigoler ... Et sans pompier, ni chirurgien, ni chercheurs.

                      Y en a qui sont vraiment pas fut’ fut’ ...

                      De plus la phrase « Si vous baissez les salaires, il y aura plus de médiocres parmi les députés. » est completement débile. Car on pourrait a l’inverse dire qu’avec un salaire bas seuls les gens dévoués accepterait le boulot de député.

                      Par contre il est vrai qu’un député bien payé sera theoriquement moins enclin a se laisser corrompre (car il n’en aura pas le besoin) apres, c’est une affire d’homme...


                    • julo 18 janvier 2007 17:58

                      Malgré le fait que les énarques utilisent le critère du professionalisme [1] pour justifier de leur surreprésentation dans l’appareil politique le député est une charge qui incombe à un élu en vue de représenter les citoyens. Donc la notion de salaire est d’autant plus inappropriée, que le salaire impliquerait un lien de subordination.

                      J’aimerais avoir un tableaux du nombres de lois passées, qui n’ont pas de décrets d’applications. De mémoire depuis 1981 on est passé à quelquechose comme une 10aine à une centaine. Or : « Nul n’est censé ingorer la loi » indique non seulement le devoir du citoyen de la connaître, mais aussi celle du législateur de la faire appliquer et de la garder simple. Peut-on dire que sur ce point nos auto-déclarés (donc anti-démocratiquement affirmés) professionnels ont participé à simplifier l’ensemble des lois ?

                      [ ] Oui, ce sont des professionnels, qui remplissent leur mission

                      [ ] Non. Mais ils font un très bon boulot.

                      [X] Question idiote, un député est censé juste être un citoyen inscrit sur les listes électoral auquel un mandat électoral a été confié en but de représenter les intérêts de ses concitoyens.


                    • (---.---.229.236) 20 janvier 2007 11:09

                      « Que l’on m’explique ? ?!! ? ? »

                      Les député controle l’administration, pour être respectés par les fonctionnaires, ils doivent donc avoir un salaire et un niveau de vie substanciellement supérieur à ceux qu’ils controlent.


                    • pinson (---.---.13.90) 22 janvier 2007 16:03

                      @ Hurlevent « Si vous baissez les salaires, il y aura plus de médiocres parmi les députés »

                      .... j’ai du mal à croire qu’il puisse y en avoir plus...


                    • Hurlevent (---.---.240.25) 28 janvier 2007 02:34

                      « Car on pourrait a l’inverse dire qu’avec un salaire bas seuls les gens dévoués accepterait le boulot de député. »

                      Ce n’est pas que de gens dévoués dont on a besoin. C’est de gens talentueux. Si vous mettez des députez dévoués et ignares, ça devient une catastrophe. Pour inciter suffisamment de gens talentueux à être député, il faut offrir un salaire suffisant.


                    • Jaï (---.---.251.244) 18 janvier 2007 13:24

                      Comme je l’ai déjà dit sur Agoravox, et c’est avéré, les députés de droite comme de gauhe se sont voté comme cochon en foire pendant des séssions nocturnes à l’Assemblé de sonptieuses augmentation de salaire.

                      ISF qu’ils payent est très relative, en effet ils on largement de quoi s’en acquiter, et son plus que largement gagnants !

                      «  »« ceux qui ont des grandes capacités et du talent à devenir représentants »«  »

                      Ils sont où les fameux talents ???

                      Comme a dit De Gaulle « Après moi ce ne sera pas le vide, se sera le trop plein. Après il n’y aura que médiocrité ».

                      Au moins celui-là il savait à qui il avait affaire, l’avenir lui a donné raison !


                      • jamesdu75 jamesdu75 18 janvier 2007 13:44

                        @ toto

                        Vous avez dit :

                        « En les payants bien on lutte contre la corruption, qui est bien connue dans les pays où les fonctionnaires sont mal payés. »

                        Desolé de m’acharner sur vous comme les autres font avec le talent mais, sous pretexte qu’on est moins payé forcement la corruption ou le vole est permis. Donc moi qui gagne le SMIC je peux voler a outrance et cela est permis. Deplus ils ont un salaire et des avantages largement superieur même a des grands dirigeants d’entreprise. Leurs seuls point noir est qu’ils sont sur des sieges ejectable. Et encore ils reussissent a tourner comme dans une vielle republique bananière.

                        Sinon pour infos la pluspart des deputés et senateurs roule pour des grands lobbys - c’est connu et verifié.


                        • Emmanuel Pic Emmanuel Pic 18 janvier 2007 13:59

                          Je ne suis pas sûr que nos représentants paient l’impôt sur le revenu sur l’intégralité de leurs émoluments... Ne faudrait-il pas commencer par là ?


                          • Rage Rage 18 janvier 2007 14:11

                            Le « salaire » d’un élu n’est pas soumis à l’impôt, puisque l’on considère que c’est (il faudrait retrouver l’article de loi) un dédommagement : et comme c’est de l’argent public, au lieu de donner pour reprendre, on a simplifié cette ligne.

                            Du coup, il faut ajouter 1/12ème (ce que paye en moyenne un imposable) sur les « émoluments » des élus pour vraiment comparer... En tous les cas, eux, se fichent bien de l’impôt...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès