Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Note toubib or not toubib ?

Note toubib or not toubib ?

Des notes ! Rien de plus rassurant. Après les hôpitaux, les villes, voilà les médecins qui se profilent à l’horizon. La société (française comme son nom ne l’indique pas) D&E Investments investit (financièrement) dans l’éthique et la déontologie.

L’idée est séduisante, plutôt du côté des clients/patients. Mais au travers d’une polémique naissante, ce sont des questions plus profondes qui sont soulevées. Je pense par exemple à Ivan Illich qui disait, en 1998, que le facteur pathogène prédominant est devenu celui de la recherche de la santé parfaite.

37844b512e0fc4ee724ec829fe3d572c.gif

Bientôt un site pour noter son médecin ? [1] Après les professeurs, les médecins.

C’est ce qu’on peut lire sur le site de santé professionnel egora.fr :

" La société D&E Investments qui s’est donné pour mission de développer des sites internet destinés à favoriser la communication entre les internautes, dans le respect de la déontologie et de l’éthique, a annoncé la mise en ligne, le 15 mars 2008, du site www.note2bib.com.

À l’image du site www.note2be.com, qui propose aux élèves de noter leurs enseignants, le site « note2bib » se propose d’être « un observatoire de la relation humaine dans le domaine de la santé, un lieu d’échange entre les patients, un instrument d’alerte également afin de réduire les risques de nouveaux drames mis en lumière bien trop tardivement » .

Pour Jean-Claude Fargialla, directeur de la publication de D&E Investments et Nicolas Herson-Macarel, directeur de la rédaction, les patients attendent notamment de leur médecin une qualité d’écoute, des explications précises et simplement formulées, une certaine disponibilité et un profond respect de leur personne sur le plan moral et physique.

« C’est hélas loin d’être le cas avec tous les professionnels de santé. Et qu’en est-il alors de la conspiration du silence qui couvre les mauvais au détriment des meilleurs ? Elle jette des hommes et des femmes en position de faiblesse dans les cabinets de mandarins, de notables, d’intouchables praticiens qui les traitent comme une sorte de marchandise sans connaissances et donc sans droit », écrivent-ils.

Le ton est donné. Et déjà les réactions offusquées se font jour comme cela a été le cas pour les professeurs. Avec les suites que l’on connaît. Le Tribunal des référés a ordonné, ce jour, la suspension de toute donnée nominative sur le site de notation des professeurs, et la Commission nationale de l’informatique et des liberté (Cnil) saisie de plusieurs centaines de plaintes rendra publiques les suites données à cette affaire jeudi 6 mars." Source

La société D&E Investments dit vouloir "développer des nouveaux concepts de relations humaines qui viendront enrichir son offre de services, avec l’ambition constante d’une déontologie et d’une éthique irréprochables."

Améliorer la relation médecin-patient est louable, mais lorsqu’on mêle des intérêts financiers à la question (la société D&E Investments a-t-elle vocation philanthropique ?) vers quels types de débordements risque-t-on de se diriger ?
- Vendre de l’éthique médicale (c’est un nouveau concept commercial effectivement : l’objectif commercial de la société est doublé d’une véritable ambition en matière de déontologie et d’éthique, comme son nom l’indique clairement, nous disent ses auteurs). Est-ce éthiquement acceptable ? Il existe déjà des sites qui ont cette vocation, mais dans une optique citoyenne comme AgoraVox.

- Ce qu’on accepterait volontiers d’associations de patients est-il acceptable de la part de tiers non concernés par le problème ?
- La marchandisation de la santé est-elle une évolution souhaitable ? La relation dans ce domaine ne peut pas être une relation - a priori - commerciale, mais dans les faits l’influence de l’industrie pharmaceutique sur les médecins existe déjà.
- Réduire les problèmes de santé à la relation médecin-patient, même si c’est essentiel, est certainement très réducteur, car les médecins et les patients sont aussi tributaires des choix de la société, des modèles culturels (internet...), des orientations de la médecine (basée sur des preuves), des choix de politiques de santé, etc.

Ce type de communication, par internet interposé, pose aussi une autre question plus fondamentale. Notre société (de l’information et de la communication) est-elle donc devenue incapable de communiquer au travers de la relation humaine ?

Ceci étant chacun d’entre nous souhaite être soigné par le meilleur des médecins... dans tous les domaines. Pouvoir choisir son médecin en fonction de ses compétences (qualités) humaines fait partie des facteurs de réussite du traitement. Or, la formation médicale, en faisant l’impasse sur les connaissances apportées par les sciences humaines, oriente vers une vision médicale scientiste, source de conflits ou d’incompréhension potentiels.

Il ne faudrait pas oublier que les médecins - n’en sont pas moins des hommes comme les autres - souffrent eux-mêmes de leurs difficultés à faire face aux attentes légitimes de leurs patients par manque de formation dans ce domaine.
Noter les patients serait donc tout aussi intéressant, parce qu’eux-mêmes peuvent manquer de compréhension.

[1] Pour en savoir un peu plus : le Dr Dupagne a interviewé les auteurs du futur site.


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

77 réactions à cet article    


  • lavalle Lavallé 4 mars 2008 15:16

    Il est 15 h10 , et j’ ai raison , personne ne commentera plus votre article d ’ une vérité à ne pas cacher pour ce probléme trés grave , ça n ’ intéresse pas les prolos assistés de partout , de plus si ça ne va pas en quoique ce soit , ils sont les premiers à huler ....pauvre ""france"""estropiée du cerveau , ce qui est dommage c ’ est qu ’ on leur donne tout .

    argus55


    • jak2pad 4 mars 2008 15:23

      La médecine française est décidément bien curieuse : elle forme de manière coûteuse et assez peu rentable des gens dont on fait ensuite semblant de croire qu’ils sont tous compétents, sérieux, travailleurs et efficaces.

      La collectivité investit beaucoup dans des études longues et gratuites, elle n’exige rien concernant le service public de la santé ( en décidant par exemple du lieu d’installation des jeunes médecins,... et il faut à ce propos louer l’angélique patience des contribuables qui habitent les déserts médicaux, et qui continuent à participer au financement de ces études).

      Pour finir, ces jeunes médecins s’installent massivement en ville, puisqu’à proximité des cinémas, et souhaitent par le biais de la Sécu, obtenir à vie de la collectivité un niveau de revenus élevé. Le conventionnement permet en effet à chaque médecin, bon ou pas trop, de trouver une formule lui assurant des rentrées confortables.

      Et bien entendu, ces gens qui se sont partagé un gros gateau bien juteux hurlent à la mort dès qu’on parle de les évaluer !

      Je connais personnellement des incompétents dans plusieurs domaines, mais en connaissez-vous beaucoup qui ont un tel pouvoir de nuisance ?

      Un mauvais prof, ou un mauvais boulanger, ou un mauvais garagiste seront assez vite mal réputés pour leur mauvais travail, et perdront leurs clients, mais de toute manière ils ne feront jamais de tels dégâts. Personne n’est jamais mort d’une baguette mal cuite...

      Par contre, un mauvais médecin, paresseux, négligent, incompétent, peuvent faire des ravages, et il est essentiel que l’on puisse consulter l’opinion générale et ensuite, à chacun de faire la part des choses.

      J’appuie totalement la création de ce site.


      • lavalle Lavallé 4 mars 2008 15:39

        Votre commentaire réfléte bien que le profit prône avant le métier , c ’ est connu , mais je puis vous assurer que le département que j ’ habite , des nuls de toutes professions se comptent par dizaine , et que la baguette peu vous éttouffer cela dépend comment l ’ on vous l ’ a présente sur le plat .j ’ ai de quoi parler t surtout montrer des incompétances trés graves , indélibiles , qui foutent la vie en l ’ air !

        cordialement A55


      • Nobody knows me Nobody knows me 4 mars 2008 16:22

        Il faudrait en tout cas fortement identifier les utilisateurs (n° sécu) car des accusations ou témoignages mensongers arriveront forcément tôt ou tard. Et si on ne peut pas tracer la source du méfait ni vérifier la véracité des informations, un médecin honnnête pourrait être lésé par des allégations sans fondement.

        En tout cas, merci pour les clichés, ça fait beaucoup avancer le schmilblick. Manque plus qu’à généraliser et le tour est joué.


      • 5A3N5D 4 mars 2008 17:09

        "Il faudrait en tout cas fortement identifier les utilisateurs (n° sécu) car des accusations ou témoignages mensongers arriveront forcément tôt ou tard. Et si on ne peut pas tracer la source du méfait ni vérifier la véracité des informations, un médecin honnnête pourrait être lésé par des allégations sans fondement."

        Eh, oui, il peut y avoir des dérives, des propos diffamatoires ! On comprend d’autant mieux les profs que les élèves sensés les noter peuvent oeuvrer dans le parfait anonymat et même se livrer à un vaste programme de lynchage.

        La décision en référé du TGI de Paris est donc "légitime". Malheureusement, il ne faut pas trop se leurrer : cette affaire se terminera sans doute devant la Cour Européenne de Justice qui donnera vraisemblablement raison au propriétaire du site.

        C’est vrai qu’en demandant le numéro de sécu au "client noteur", on serait dans un schéma totalement différent. Et personne n’osera porter une appréciation sur son médecin en donnant son identité. Ce serait une façon très simple de résoudre le problème.


      • Nobody knows me Nobody knows me 4 mars 2008 17:53

        Ce que j’imagine, c’est le patient névrosé complètement délirant qui va déposer une appréciation totalement infondée sur son médecin traitant, et qu’on n’ait pas le moyen de vérifier l’information... Mort de rire.

        On se croirait revenu au bon vieux temps des collabos. N’importe qui pourrait dire n’importe quoi sur nimporte qui... Une sorte d’agoravox spécialisé dans la médecine. smiley

        Franchement, je trouve que c’est du grand n’importe quoi. Déjà que ça existe pour les profs, qui plus est de manière anonyme, ça me laisse pantois. Genre le môme de 14 ans qui se tape un petit délire et hop ! le prof est baisé. Sans compter qu’on ne vérifiera aucunement si l’élève est de bonne foi, s’il fait ses devoirs régulièrement, ...

        Moi j’ai été pas mal branleur par moments, mais si je me choppais des bulles, c’était de ma faute, point barre. Et mes parents me secouait à moi. Je déteste ce réflexe de porter toute la responsabilité de l’éducation sur les enseignants. Si on délègue son travail d’éducateur, qu’on l’assume jusqu’au bout !


      • lavalle Lavallé 4 mars 2008 21:52

        cher Monsieur , le névrosé c ’ est vous , je vous souhaites de toutes mes forces d ’ être pris par la main par la maladie , personne ne sait ce qu ’ il dit , vous êtes tous quelque soit les sites des " blablateurs " de paroles dans le vide , je rencontre sur tous les sites des prolos qui parlent d ’ un savoir imaginaire et qui se prennent pour des dieux . à mon tour ADIEU bandes de cons , de tout le savoir imbécile et à votre charge d ’ en chier dans tous les domaines et beaucoup , tout petits................argus , mais tout neuf dans la tete , ce n ’ est pas votre cas , vous faites état de trop de références usagées , au plaisir de ne plus vous connaitre ...........je suis désolé pour les meritants ça ne leur est pas adressé.....


      • Nobody knows me Nobody knows me 4 mars 2008 23:40

        Mr lavallé, enchanté moi aussi. Je vous conseille d’aller donc reporter votre médecin sur ce site, car visiblement le traitement n’était pas adéquat.

        La bande de con, ou du moins un des cons, vous salue bien.


      • philou 5 mars 2008 11:37

        Pour ce qui est des profs, il y a un petit risque d’être victime d’un confrère malveillant ou d’une querelle de voisinage mais noyé dans la masse des élèves ont peut penser que la note reflètera globalement la perception des élèves. Par contre il est essentiel de préserver l’anonymat des élèves pour des raisons évidentes de risque de rétorsion.


      • roOl roOl 4 mars 2008 16:51

        Ouah je ne sais pas si c’est le commentaires, mais je baille la....

         

        Meme chose que pour les profs... relire l’article sur note2be ...

        Meme si cela comportera forcement des derives, ce ne peux etre benefique pour le patient (consommateur)...

         

        Beaucoup vont fustigé cet avis, comme pour les profs, mais combien de ceux qui s’offusqueront demande conseil a leur proche pour savoir dans quel restaurant aller, si ce kiné est competant, si cette auto ecole est bien ...

         

        Enfin, pour finir, la justice a demandé de retirer tout les noms des profs sur note2be (j’ai calé un lien sur l’article la dessus pour les interressés), gageons que celui ci ne tiendra pas plus longtemps.

         

        PS : Argus, on ne doute pas que vous ayez des preuves pleins les tirroirs, mais franchement, on ne comprend rien a ce que vous ecrivez...

         

         

         


        • roOl roOl 4 mars 2008 16:53

          Ou disont qu’on comprend malgré votre prose...

          Et surtout, faites les peter ces anguilles sous roche, et les preuves qui vont avec !


        • lavalle Lavallé 4 mars 2008 17:22

          c ’est vous que je ne comprends pas , je vais vendre ma prose ailleurs , pourtant , j ’ apporte de l ’ eau au moulin .c ’ est certain j ’ abuse certainement d’ un autre langage qu ’ est le français .tant pis......je vais me recoucher...argus .


        • Mohammed MADJOUR Mohammed 4 mars 2008 17:02

           

           

          "toubib or not toubib" ?

          Cette expression est mienne, je l’ai écrite pour la première fois en 2005 dans mes voeux de bonne année...aux médias français dont je soupçonnais déjà l’inévitable disparition !

          j’avais écris "Toubib or not Toubib, le SIDA est toujours là !"

          Mais pour ce qui est de noter son professeur ou son médecin, c’est tellement ridicule et tellement dégradant qu’on se demande où va l’humanité !

          MOHAMMED.


          • Nobody knows me Nobody knows me 4 mars 2008 17:30

            Laissons les autorités faire leur boulot, donnons leur les moyens de le faire et on n’aura pas besoin d’un site de dellation. Ca nous évitera d’avoir à trier des avis de personnes pas du tout qualifiées pour donner un jugement sur la pédagogie ou la médecine. On peut déjà aller se plaindre auprès des autorités compétentes en cas de préjudice, il me semble. Mais bon, rajouter des plâtres est dans l’air du temps.

            Quand je pense qu’on va réduire les contrôles sur les grandes chaînes de restauration parce que les grands de notre pays sont allés pleurnicher auprès de notre seigneur et maître... On verra dans qqs années si des sites éclosent.


          • lavalle Lavallé 4 mars 2008 17:35

            l humanité va où certain l ’ emmene pour la perdre , personne ne fait rien contre , donc ne vous plaignez pas , les seuls coupables sont ceux qui ne comprennent pas et qui laissent s ’ installer le mal partout .....argus persiste et signe..........


          • roOl roOl 4 mars 2008 17:47

            Faut pas dire n’importe quoi Mahamed, c’est mal :

            http://www.alapage.com/-/Fiche/Livres/9782842193492/LIV/toubib-or-not-toubib-leon-layon.htm?donnee_appel=GOOGL

            le livre et le titre dont vous parler date de 2001...

             

            un jeu de mot facile comme ca ca me parraissait etrange qu’il n’est pas deja ete fait ...


          • roOl roOl 4 mars 2008 17:48

            Désolé pour la faute dans votre nom.

             


          • Radix Radix 4 mars 2008 19:58

            Bonjour

            D’après mes souvenirs "toubib or not toubib" est une expression que mon arrière grand-père avait rapportée à son retour de la guerre de 14-18. En effet, il partageait sa tranchée dans la Somme avec une compagnie anglaise et il avait eu des mots avec le docteur.

            Par contre on recherche toujours l’inventeur de l’eau tiède !

            Tu postules ?

            Radix

             


          • claude claude 4 mars 2008 19:29

            les médecins sont continuellement notés : en effet, les bons ont une clientèle importante, tandis que les médiocres, vivotent.

            rien ne vous oblige à consulter un mauvais médecin.

            la médecine n’est pas un bien de consommation, mais un service mis à la portée d’un maximum de personnes.

            le principal déctracteur de ce fil, se plaint  :

            • Enfin , pouvoir remettre à leurs places cette race qui abuse de tout , abus de pouvoirs , d ’ autorités , pour un grand nombre qui devraient faire vraiment autre chose que de la médecine , métier refuge de beaucoup d ’ imbéciles ou seul la façon de gagner du fric sans se fatiguer , avoir un nom , être respecté et aussi intouchable , qu ’ elle honte , videurs de fonds et résponsables du trou de la sécu entre autre . "

            pour la valeur refuge des imbéciles : une première année où les 3/4 des étudiants sont succeptibles de ne pas réussir ... puis 7 à 12 ans d’études avant de pouvoir poser sa plaque...et plutôt 70h que 35h de boulot/semaine... on fait mieux pour gagner sa vie sans se fatiguer...

            • " je suis déja resorti d ’ un cabinet médical récemment , ( trois fois en quelques mois )avec une ordonnance vierge , ensuite , avec une autre prescription que celle prévue , et en troisiéme un refus d ’ anti bio , qui m ’ a value une urgence , mais personne ne connais ce milieu , où ça roule à ras des paquerettes. "

            il a quand même pu aller 3 fois chez le médecin, et être remboursé par la sécurité sociale. et ce sont les médecins qui sont responsables du trou de la sécu ?

             aux pays-bas, les médecins ne prescrivent pas de médicament, une fois sur 2, car une bonne hygiene de vie et une aspirine traitent pas mal de petits bobos ; pour la 2° consult’, une autre molécule pouvait mieux convenir, et les antiobiotiques, c’est pas obligatoire, car même en cas de prescription, ils peuvent être inéfficaces et donc entrainer une aggravation de l’état du patient.

            la majorité des médecins fait son boulot du mieux qu’elle peut, mais ce sont des femmes et hommes comme les autres et sont donc succeptibles de se trommper. ils n’ont pas la science infuse, et surtout, ne sont pas "vendeurs de guérison".

            les sciences du vivant, si elles ont fait beaucoup de progrès au cours des dernières décénies, ne savent pas tout expliquer et surtout ne peuvent guérir 100% des pathologies.

            et ça beaucoup de personnes l’oublient...


            • lavalle Lavallé 4 mars 2008 20:50

              vous n ’ y connaissez rien et faites partis de ceux que l ’ on ignore , vous êtes sans doute un de ces médecins !

              le jour que la maladie vous acceillera vous comprendrez . pauvre petit ......


            • claude claude 4 mars 2008 21:29

              je suis atteinte depuis plus de 15 ans, par une maladie orpheline et incurable à ce jour (mais elle n’est pas mortelle).

              l’hôpital a souvent été ma résidence secondaire... les examens douloureux ou non, je connais...

              je vois mon médecin une à 2 fois/mois selon l’intensité des douleurs...

              alors, mon p’tit père, c’est pas à moi qui faut la faire !!!

              désolée que dans votre coin les médecins soient tous des brêles et ont eu leur doctorat dans une pochette surprise... ça j’ai aund même du mal à le croire...

              mais ne jetez pas l’opprobre sur une profession, qui est composée en grand nombre, de gens dévoués, à défaut d’être aimables, compétents au lieu de faire des papouilles devant les jérémiades d’un hypochondriaque !!!


            • lavalle Lavallé 4 mars 2008 22:37

              ah ! qu ’ elle histoire , je m’ apperçois que malgré votre maladie vous puissiez réagir de la sorte , en tout cas je ne suis pas et de loin d ’ etre un hypo ( cousin de parono , si vous ne le savez pas ) le dico ça éxiste........ : car moi aussi je suis atteind d ’ une maladie + que mortelle et votre réaction est insultante , mais j ’ ai l ’ habitude , vous savez j ’ ai des contactes avec des chercheurs , avec une autre dynamique que tous les commentateurs de ce site ou bien d ’ autres , et dans tous les domaines , vous ressemblez à des collégiens qui récitent leurs leçons , mais à côté c ’ est ,vide, vous n ’ avez aucunes connaissances des systémes employés dans les domaines différents les uns des autres .

              Donc on ne peut discuter bien longtemps avec de petits cerveaux , entre ( ) qui pourrait parler de l ’ action cyclamed ?....................... et des génériques , les deux plus grandes escroquries du siécle au point de vue santé , pouvez vous répondre et je m ’ adresse à tous les " ECRIVAINS DU JOUR ", si oui , ce sera encore des conneries .......

              J ’ ai tout dis ! et c ’ est déja de trop pour vos cerveaux .

              bonne nuit les petits . ARG

               


            • claude claude 4 mars 2008 23:47

              mon pôv’ mônsieur,

              si vous souffrez d’une maladie "+ que mortelle", vous nous écrivez donc de ... l’au delà... d’un plan de conscience supérieur, où vous n’êtes qu’esprit...

              à ce stade, c’est la psychiatrie ou le shamanisme qui seuls pourraient vous apporter quelque soulagement, puisque les médicaments, ne traitent que le coprs physique...

              cela explique aussi pourquoi votre expression est si aérée, pour ne pas dire éthérée...


            • Nobody knows me Nobody knows me 4 mars 2008 23:52

              Monsieur, nos excuses pour le diagnostic, vous êtes hypochondriaque ET paranoïaque en fait.

              Vos élucubrations ressemblent plus à un délire solitaire qu’à un compte-rendu d’une enquête poussée. Présentez vos preuves soi-disant si accablantes au commissariat le plus proche. Attention somme toute à l’internement...

              Je confirme les affirmations de claude, mon père est médecin, il bouge toute la semaine sans arrêt à tel point qu’il est difficile de le suivre. Consultations, visites, permanences, centre téléphonique plusieurs nuits par mois pour réduire les frais de sécurité sociale.

              Reportez également votre professeur de français sur le site de dellation prévu à cet effet.


            • claude claude 5 mars 2008 01:01

              bonsoir nobody,

              ouf ! je me sentais un peu seule !

               je vis en milieu rural, je suis suivie par un genéraliste qui a une clientèle répartie sur une petite dizaine de villages, entre ses consultations et ses visites, il bosse en hiver, de 7h du mat’ à 20 h, parfois sans pause déjeuner.

              à l’hôpital, mon spécialiste, patron de médecine interne fait à peu près les même horaires...

              mon oncle, médecin en retraite, faisait parfois 50KM aller/retour , en pleine montagne, pour aller soigner ses patients en urgence par tous les temps... j’ai un cousin cardio et une cousine anesthésiste, qui s’ils font moins d’heures, n’en sont pas moins présents quand l’urgence est là...

              il existe aussi des brêles et des "beaucoup moins brillants" chez les toubibs ( après tout ce sont des femmes et des hommes comme les autres , mais cette profession, si elle manque parfois de sens de la communication et d’empathie, fait son maximum pour soulager les patients.

              je ne parle même pas des chercheurs, passionnés par leur domaine, qui ont engagé une course contre la montre pour tenter de barrer la route aux grandes épidémies et aux maladies génétiques.

              le gros problème à l’heure actuelle, c’est que la médecine est devenue un bien de consommation : on "achète sa guérison" en allant consulter son médecin. on traite un symptôme, et non l’être qui est derrière.

              les techniques de soins, d’examens et l’imagerie médicale ont tellement évolué, qu’on ne comprend pas que l’on ne puisse faire comme avec une voiture : changer la pièce défectueuse...

              et l’on oublie aussi que les médecins ne sont que des hommes, avec leur faiblesses, leurs préocupations, leur fatigue, et qu’un homme ne peut plus à l’heure actuelle assimiler l’ensemble des connaissances médicales connues.

              petite remarque : nous devrions peut-être adresser notre brave homme si malchanceux à un médecin type "dr house "fr.wikipedia.org/wiki/Dr_House 


            • lavalle Lavallé 5 mars 2008 14:40

              ce n ’ est pas grave ....je sais ce que je dis , et pése mes dires , mais ça dérange , je m ’ incline devant tant d ’ incompréhentions ,de jugements soutenus et le nombre de mécontents , je pense que les metteurs en scéne ne sont pas ceux que vous croyez , et de plus j ’ ai le plus grand respect pour ceux qui le méritent y compris chez les médecins dérompez vous , moi je n, ’ ai pas de médecin dans la famille , mais un astronaute ....les grands penseurs et propriaitaires de ce site " sont vous " et pas les autres , d ’ un article ; on passe à des jugements personnels , vous devenez juges et jury , allez vous faire voir ! vous êtes dangereux , c ’ est le systéme à la française , ce n ’ est pas d ’ aujourd ’ hui .......

              Dommage je pensais avoir des dialogues contructifs et non dévastateurs , trés déçu par votre hargne , et vous respecte malgré votre analyse totalement fausse sur moi et le reste . respect , avant tout , vous juger sans connaitre le pourquoi justifié des gens que vous ne connaissez pas , dans ce cas """" Claude """" et "machin" qui me dit que ce que vous racontez est vrai....

              En tout cas désolé d ’ avoir dérangé vos pensées et convictions mal en point , si vous ne comprenez pas ma langue , pour ma part j’ ai des années pour comprendre la votre , pour info , 5 prix d ’ éxéllence pour des concours autre que cette écriture , et si vous me connaissiez , vous seriez loin de me tirer dans les pattes ,.

              Normalement , ces commentaires sont , je pense , pour rapprocher les individus pour des causes communes et je vois que cela les éloignent , dommage , enfin je peux aussi m ’ en passer , j ’ ai bien d ’ autres cordes à mon arc , sans perdre mon temps à des analyses d ’ écriture ou de savoir de théatre .

              cordialement .....arg

               

               


            • Nobody knows me Nobody knows me 5 mars 2008 16:07

              Mr Lavallé,

              Pardon mais la hargne, c’est vous qui nous l’avez balancé à la gueule, en même temps que l’écume.

              Expliquez-vous clairement, respirez un grand coup et développez votre idée, car là on est plusieurs à ne pas vous suivre. Si votre diatribe était un trollage prémédité, mes respects. Dans le cas contraire, désolé pour vous.

              roOl, bien vu le lien. L’abus de stupéfiants peut nuire gravement à la santé... comme nous pouvons le constater sur ce fil.

               smiley


            • roOl roOl 5 mars 2008 16:32

              Pour une cause perdue, l’humour reste un compagnon fidele...


            • lavalle Lavallé 6 mars 2008 11:05

              trés bonne note " inspecteur Nobody " mais vous avez été long à démasquer le piége....( roOL , n ’ était pas loin ! de la vérité ...

              Voici la preuve par A + B , que lorsque qu ’ on lance une boule , on court aprés , et comment une discution peut trés mal tourner  ! < c’ est le pouvoir d ’ internet > et bien le systéme sur les votes des médecins et aussi dangereux , c ’ est la seule façon de se retrouver à l’ échafaud innocent et devant vous le coupable qui vous rit au nez ...............

              Ce n ’ est pas par des votes farfelus ; que l ’ on va trier les bons et les mauvais médecins , bien au contraire , c ’ est je pense là , augmenter injustement et mettre à leur place ceux qui ne doivent pas y être , et même si certains devraient êtres éloignés de la profession , ce n ’ est pas par ce systéme débile , car si l ’ on met d ’ un côté tous les bons et de l ’ autre tous les mauvaixs sans pouvoir les dicerner , le choix du patient sera toujours faussé , notés ou pas , c ’ est mon avis .

              Toutefois , il y en a vraiment des nuls , mais si on s ’ y pique on n ’ y retourne pas, c ’ est là que la selection doit se faire .

              Et c ’ est bon pour toutes les proféssions , il y a de trés mauvais plombiers , hors de prix etc............

              Non ! seul l ’ humour est ma tasse de thé , même , vache , c ’ est le seul reméde qui me fait rire , le reste est bon pour les cons , qui côutent trés chers à la société , hélas .il y a des cons partout , et on peut les regarder , ça ne rend pas aveugle ......merci pour la vidéo , un point partout .

              Bon sur ce , bonne journée , et je ne m ’ éxuse pas il n ’ y a pas de quoi , puisque , NOTER = DANGER .

              cordialement .argus

               

               


            • claude claude 6 mars 2008 12:54

              me lavalle

              ha !ha ! ha !

              je suis mdr ! pdr ! devant tant d’humour et tant de légereté dans son expression.

              de plus, je trouve que le sujet du billet, était l’exemplaire type à troller !

              c’est ce qu’on appelle avoir l’esprit fort à propos !


            • lavalle Lavallé 6 mars 2008 14:25

              ce n ’ est pas votre cas " Ro OL , vous faites des commentaires qui sont de l ’ info et par votre " présetantion " sur ce site , vous jettez une télé à la poubelle , donc des infos , vous n ’ êtes donc sur ce site pas à votre place , en voulant commenter vous êtes en contradiction , normal , vous devez oublier de sourir , je vous plaind  ! moi , je ne me cache pas dériére mon ombre , ayez le courage de vous afficher , et vous aurez le droit de faire des réfléxions , à bon entendeur , petit homme ! argus vous salue dignement .

              A savoir : relisez le com : de Jack 2 Pad .........................et RDV sur les antennes ...........et surtout prenez votre dose avant...........


            • lavalle Lavallé 6 mars 2008 15:30

              c ’ est ains , vous le prenez comme vous le voulez et je change de peau argus


            • roOl roOl 6 mars 2008 15:35

              aga aga boulé boulé ?


            • citoyen citoyen 5 mars 2008 08:36

              Pour prolonger le débat, je vous propose de lire mon article qui mentionne une autre démarche plus politique mais qui va dans le même sens [INELUCTABLE ?] : Bonne lecture, je reviendrai donner mon avis sur la question des médecins.

              Sites de notations : qu’avons-nous à craindre ?


              • Céphale Céphale 5 mars 2008 08:42

                La notation des médecins par leurs patients, ainsi que celle des professeurs par leurs élèves, est la conséquence d’une dérive psychologique généralisée. La Société (voir la Starac) encourage chez l’enfant un sentiment de "toute puissance" qui le conduit à penser, quand il devient adulte, "ch’suis pas plus con qu’un autre" (comme dirait le Président).


                • docdory docdory 5 mars 2008 10:30

                   @ la fourmi

                  Merci d’avoir écrit cet article , ça m’a évité d’en faire un sur le même sujet . Merci à Claude et à Céphale de défendre les médecins , qui, pour la plupart ,ne sont pas des charlatans , contrairement à l’opinion très agressive de certains commentateurs . 

                  Ce système de notation est dans sa nature même voué à l’échec :

                  1° ) Supposons qu’un médecin , particulièrement consciencieux et à l’écoute de ses patients , limitant volontairement son activité à une vingtaine d’actes quotidiens pour maintenir la qualité de ses consultations , se retrouve particulièrement bien noté . Que va t-il se passer ? Des dizaines de patients supplémentaires voudront le consulter . Il se retrouvera en fin de compte à voir 40 personnes par jour , l’équivalent pour la médecine du travail à la chaîne . Ce qui faisait la qualité de son travail va finir par disparaître , sa qualité de vie va disparaître aussi , même si ses revenus augmentent . Sa note finira par baisser . Si il refuse des nouveaux patients pour éviter le stakhanovisme , sa note va également baisser ! 

                  2°) Les critères de qualité retenus par les patients noteurs n’auront le plus souvent rien à voir avec les critères de qualité généralement reconnus pour une consultation médicale . Il suffit d’écouter les conversations dans le bus : " Le Dr Untel , c’est un bon docteur , il n’a même pas besoin de vous examiner pour savoir ce que vous avez , c’est pas comme le Dr X qui vous fait mettre torse nu pour une angine ! "

                  - Pour les patients ayant un poil dans la main , le bon médecin est celui qui donne beaucoup d’arrêts de travail .

                  - Pour l’alcoolique en plein déni , le bon médecin est celui qui n’abordera jamais la question de la consommation d’alcool

                  - Pour l’obèse dont le taux de cholesterol est au plafond , le bon médecin est celui qui lui prescrira une pilule anti-cholesterol sans aborder le problème de son alimentation ,

                  - Pour la mère d’enfants en bas âge et la directrice de crèche , le bon médecin est celui qui bombarde les enfants d’antibiotiques ,

                  - Pour les membres de sectes , le bon médecin est celui qui pratique des " patamédecines " et délivre des certificats de complaisance de contre-indication aux vaccinations !

                  Nous voyons donc que les notations qu’attribueront les patients seront , dans la plupart des cas , basées sur des critères n’ayant strictement rien à voir avec les critères de qualité de l’acte médical !

                  C’est le même problème que celui des sites de notation de profs : les profs auxquels les élèves attribuent des bonnes notes sont finalement ceux qui donnent des bonnes notes sans exiger grand travail de leurs élèves ...


                  • Nobody knows me Nobody knows me 5 mars 2008 16:11

                    Le jour où les gosses de 13-14 ans auront fait l’IUFM et prêté le serment d’Hypocrate, je voudrais bien que des sites comme celui-ci existe... et je me raserai la boule à Z tè !

                    Bien vu vos arguments docdory.


                  • roOl roOl 5 mars 2008 16:35

                    Bof, selon moi le vrai interet est de reperer les brebis galeuses...

                    et pas forcement d’extraire les meilleurs...


                  • claude claude 5 mars 2008 21:28

                    @ rool,

                     

                    et quels sont les critères qui seront retenus ? et en fonction de quelles compétences pourra-t-on juger un médecin ?

                    connaissez -vous le mode d’action et les spectres des principaux antibiotiques ? les associations antagonistes ? celles qui sont complémentaires ?

                    les contre-indications à la prescription des différentes classes d’anti-hypertenseurs ?

                    il existe beaucoup de médecins qui frôlent le charlatanisme en abusant de leur titre, pour prescrire des "traitements dits de médecine non conventionnelle", et pourtant ont des clientèles importantes.

                    un médecin ne peut-être jugé que par ses pairs, car ce sont les seuls qui ont une vue d’ensemble du problème.

                    la seule sanction que l’on peut appliquer à un médecin, si on ne le trouve pas compétent, c’est de ne plus aller le consulter...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès