Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Notre dernier fleuve sauvage

Notre dernier fleuve sauvage

JPEG

Lettre ouverte à ceux qui président à sa destinée.

Messieurs les présidents qui avez le pouvoir de préserver notre Loire, ultime fleuve sauvage d’Europe, je vous prie de croire en ma consternation affligée et en mon profond désarroi quand je constate la présence, de plus en plus fréquente, d’engins motorisés évoluant à vive allure sur notre belle rivière.

J’ose croire que c’est contre votre volonté que ces loisirs bruyants, polluants et purement égoïstes viennent s'installer dans ce bel écrin que nous chérissons tant. Il se peut que vous ne disposiez pas des moyens administratifs pour entraver une tendance qui, à n’en point douter, risque d’augmenter au fil du temps. On sait la facilité de l’être humain à privilégier son bon plaisir au détriment de l’intérêt commun. Mais si vous avez le plus petit levier pour empêcher cette détestable tendance, agissez vite, je vous en conjure.

Je fais appel directement à vous car, lors d’un précédent billet j’ai provoqué le courroux et la violence verbale des adeptes de la vitesse aquatique. Leurs réactions m’ont prouvé qu’ils n’étaient pas du tout enclins à sacrifier leur désir de sensations fortes au profit d’arguments écologiques, historiques et touristiques. Leur violence verbale démontre également que leur riposte risque de s’envenimer au fil du temps. Il me semble donc indispensable que vous preniez position dans un dossier qui risque fort de s’épaissir.

Le classement de La Loire, de Sully jusqu’à Chalonnes, au patrimoine de l’humanité vous a permis de développer le tourisme, la Loire à vélo et bien d’autres initiatives. Nous ne pouvons que nous en féliciter, tout comme nous devons être heureux et fiers du renouveau de la marine traditionnelle (même motorisée). La cohérence impose de ne pas jouer à la fois de la tradition et d’une modernité de pacotille pour le bon plaisir de quelques-uns.

La présence sur la dame Liger d’engins pétaradant et filant à toute vitesse sort du cadre historique. Il y a là un anachronisme choquant et si parfaitement déplacé qu’il n’est pas besoin de le démontrer. On peut, en outre, déplorer les effets de la vague provoquée par ces bolides sur la faune et les rives. Je sais que ceci correspond au dernier souci de nos joyeux pilotes de l’absurde et c’est pourquoi je compte sur vous pour faire de la Loire un sanctuaire, un véritable joyau et une vitrine de notre région.

Si ce fleuve est, comme le prétend la formule habituelle, « Royal », il conviendrait que la République le préserve avec un peu plus de conviction. Les touristes, de plus en plus nombreux, qui optent pour le canoë afin de se laisser porter paisiblement par son courant et admirer ses beautés n’ont pas besoin de croiser des usagers de l’espace fluvial qui les mettent en danger : ces derniers se souciant comme d’une guigne des remous qu’ils occasionnent dans leur odieux sillage.

_IGP6472.jpg

Il y a là un choix nécessaire, un acte fort qu'il vous appartient de prendre. Je sais m’adresser à deux hommes qui ont fait le choix de la politique de proximité et ne rêvent pas d’un destin parlementaire. C’est donc en toute confiance que je compte sur vous pour trancher dans la querelle qui oppose actuellement les hédonistes aux modernes, les contemplatifs aux pressés, les naturalistes aux technologiques.

La Loire est notre patrimoine commun, c’est notre plus beau trésor. Ne soyez pas ceux dont l’indifférence a conduit à la transformation de la rivière en un vaste espace de loisirs nautiques mécaniques. Les poissons, les oiseaux, les rives, les promeneurs, les poètes sont sans doute moins importants économiquement que ces gens qui usent de leur puissance de manière si bruyante. Mais sachez qu’au regard de la transmission que nous ferons aux générations futures, ce sont les premiers qui laisseront une trace durable tandis que les autres se contentent d’un sillage fugace.

Faites le bon choix, celui de la sagesse, de la douceur de vivre, de la contemplation, d’un tourisme non invasif. La Loire vaut bien ce courage que nous espérons de vous. Et si, par miracle, vous pouviez convaincre vos collègues ligériens, eux aussi, nous vous en serions infiniment reconnaissants.

Je ne suis qu’un conteur, un bonimenteur, un écriveur amoureux de la Loire qui ne trouve même pas sa place dans sa ville et son département. Mes propos ne seront pas relayés par des médias locaux, plus soucieux de ne pas faire de vagues que de porter une parole forte. Vous pouvez donc ignorer cette lettre ouverte sans qu’il soit fait grand bruit. Je compte pourtant sur votre sagesse pour la lire jusqu’à son terme et si vous voulez en savoir plus sur cette Loire que j’aime tant, venez m’écouter la conter et la chanter, loin du tumulte de ses quais !

Je vous prie de croire en la détermination d’un pauvre Traîneux d’Grève qui n’a pas compris que les moulins à vent sont des forteresses imprenables. Merci d’avoir sacrifié ainsi un peu de votre temps si précieux.

Batailleusement leur.

_IGP6491.jpg

Samedi 23 juillet 2016, j’étais sur la Loire à hauteur de Saint Satur. Il y avait de nombreux canoës sur la rivière et un jet-ski. Devant nous, l’engin motorisé a coupé la route d’une embarcation légère en passant devant elle à moins de 5 mètres. Les vagues ont déstabilisé ce couple en promenade sans heureusement les renverser.

Le même individu a ensuite pris en remorque un skieur nautique. Celui-ci a frôlé de quelques centimètre un autre canoë. Ces deux incidents, sans conséquence, fort heureusement ont eu lieu l’espace de dix minutes. Il est clair qu’un jour l’accident surviendra.

Vous pouvez prendre une mesure courageuse et prohiber les jets-skis. Vous pouvez ouvrir le parapluie et interdire les canoës. C’est à vous de faire le choix, la cohabitation est impossible sur la Loire.

_IGP6423.jpg


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • sarcastelle 27 juillet 12:26

    Hum, quel parti pris. Vous rêvez du temps où les coches d’eau descendaient le fleuve à la vitesse circumterrestre moyenne du Solar Piccard, deux noeuds. Mais tout ça c’est fini, archi-fini ! Les embarcations qui ne gênent pas le refroidissement des centrales nucléaires ne présentent aucun inconvénient. 

    .
    Et puis la Loire, vous savez ! Vous feriez passer un disparu dans une bîme pour une victime d’un chauffard aquatique.
    .
    Ah, la Loire ! Je l’ai survolée la première fois un jour (c’était encore sous Giscard !) aux commandes d’un aérodyne de ce type :
    depuis Gien jusqu’à Amboise, j’en ai descendu le cours et les sables à beaucoup moins de mètres de hauteur que n’exigeait la réglementation. Autant dire qu’aujourd’hui j’irais en prison. Parfois je plongeais encore vers un banc de sable où une famille inconsciente du risque d’effondrement venait pique-niquer ; les petits enfants joyeux en entendant (de très loin ! de très très loin !) venir le bourdon accouraient pour être sous son passage... Il n’y avait pas de ronchons écolos !

    • C'est Nabum C’est Nabum 27 juillet 13:01

      @sarcastelle

      Ceux qui pensent qu’écolos est une insulte sont ceux qui sont près à tout pour plier la planète à leur bon plaisir
      Je vous laisse agir à votre guise, l’histoire me donnera raison, hélas, il sera trop tard

      Profitez, profitez et surtout en regardez pas vos petits enfants dans les yeux


    • sarcastelle 27 juillet 13:07

      @C’est Nabum

      .
      Vous avez vraiment l’air de croire à votre morale...

    • joletaxi 27 juillet 13:22

      e s@sarcastelle

      mais ils ne sont pas « tronchons » ils sont les élus, eux ils savent, eux ils détiennent les clés... de leur bonheur, l’égotisme, l’égoïsme poussé à son paroxysme comme toujours

      Car voyez-vous, l’auteur, qui tous les jours nous en remet une petite couche, il n’attend même pas que la précédente sèche, son truc à lui, c’est de revivre l’épopée des bateliers de la Vol... oups de la Loire, rien n’est plus important.
      Il s’en fout des générations futures, rôties dans la poêle à frire.
      Car pour éradiquer le CO2 criminel, il faut du renouvelable, intermittent et donc il faut stocker tous ces kws et l’on a encore rien trouvé de mieux pour cela qu’une retenue d’eau,américains et les chinois ont compris cela depuis longtemps.
      Comme il faut fermer le nucléaire, on n’ a plus le choix:quelques barrages dans les derniers lieux propices, tiens la Loire ferait l’affaire non ?
      Pensez aux enfants, pensez aux enfants
      et n’oubliez pas que toutes nos guerres sont dues au terrible réchauffement climatique, c’est prouvé.
      Notre auteur pourra toujours faire de la barquette festive dans les portions non aménagées, avec en prime l’aléa des courants soudains, que de plaisirs en perspective

      Et puis un barrage, c’est beau non ?


    • joletaxi 27 juillet 13:25

      @sarcastelle

      Vous avez vraiment l’air de croire à votre morale.

      on ne dit pas « morale à deux balles » ?
      d’autant qu’ici, c’est plutôt approprié


    • C'est Nabum C’est Nabum 27 juillet 15:11

      @sarcastelle

      Si vous affichez des convictions sans y croire, c’est ce qu’on appelle le cynisme
      Je ne suis pas ainsi


    • C'est Nabum C’est Nabum 27 juillet 15:12

      @joletaxi

      Deux balles dans le pied !


    • Jean Pierre 27 juillet 15:39

      @joletaxi

      Vous êtes encore une fois en plein délire. 
      Nabum parle de la partie de la Loire classée au patrimoine de l’Unesco. Il n’y a aucun projet de barrage dans cette partie de Loire, ni même en aval. Par ailleurs, il y a eu quelques très vagues avant-projets sur les portions de haute Loire très en amont et non navigables (il faut du dénivelé pour faire ou pour stocker de la puissance hydraulique). Ils se trouve que les écologistes sont opposés à ce genre de projet.
      Fidèle à votre habitude, vous dites n’importe quoi.


    • Jean Pierre 27 juillet 15:53

      @sarcastelle

      « Les embarcations qui ne génent pas le refroidissement des centrales nucléaires ne présentent aucun inconvénient ». Vous ramenez tout a vos chères (très chères) centrales Les rivières ne seraient donc qu’un accessoire périphérique au nucléaire...
       Les rejets d’huile des hors-bord 2 temps, les vagues qui creusent les rives et perturbent la nidification de certains oiseaux, les risques causés par la vitesse ? Peu importe du moment que vos centrales tournent. Le nucléaire a totalement colonisé vos neurones et plus rien d’autre n’existe semble-il.

    • zygzornifle zygzornifle 27 juillet 15:15

      le gouvernement est en pourparler pour le vendre aux Chinois avec l’aéroport de Nice et une bonne partie des vignobles ......


      • C'est Nabum C’est Nabum 27 juillet 17:05

        @zygzornifle

        La seule chose que le gouvernement ne peut vendre aux chinois c’est leurs âmes, ils en sont dépourvus !


      • sarcastelle 27 juillet 21:57

        C’est un article d’installé dans son cadre qui ne veut pas des autres. C’est un peu comme Paris qui ne veut pas des voitures des banlieusards, comme les chasseurs qui ne veulent pas de promeneurs, comme les Suisses qui ne veulent pas d’ULM, comme les randonneurs qui ne veulent pas de motos même électriques... Rassurez-vous, il y a toujours un motif environnementaliste impérieux du genre : le truc des autres perturbe les amours de la gerboise à grelots, ou une grande affaire dans ce genre-là. 

         

        • C'est Nabum C’est Nabum 28 juillet 06:37

          @sarcastelle

          On peut aussi laisser une petite place aux terroristes ....


        • Ebootis (---.---.244.171) 27 juillet 23:35

          @ Nabum

          Je n’ai rien contre le ski nautuque que du contraire. Vous parlez, si je comprends bien, d’une portion de la Loire par ailleurs classée. Certains vous reprochent d’y défendre le ski nautique, sûrement autorisé ailleurs, Ils ne comprennent pas l’agrément de cette plage de tranquillité et de poésie . Ils voudraient toute la Loire pour eux et n’ont pas le sens du partage. Ne les écoutez pas ; par égoïsme , ils vous font passer pour un attardé. Je soutiens votre cause sans restriction.


          • C'est Nabum C’est Nabum 28 juillet 06:38

            @Ebootis

            Aucune limite au bon plaisir de quelques-uns

            Leur liberté ne se transige pas


          • Ouam 28 juillet 05:12

            @Nabum :

            A FOND pour ce que tu écris.

             

            Ils commencent sérieusement à nous faire chier les cons.

             

            En bon démocrate... je respecte MEME les cons.

             

            Sachant que : Il reste peu de zones préservées, celle que tu parle en est une dans laquelle j’y évolue (a pied ou en vélo) avec le plus grand bonheur pour observer ET photographier la faune et la flore ET le paysage avec un immense bonheur.

             

            Sachant que : Il existe pleins de zones pour les amoureux du béton merde in bouygues , des engins bruyants sur l’eau ou sur terre, de la foule ressembant au RER A le matin, ou il y à cette mondialisation heureuse qu’ils affectionnent TANT, pleins de zones existent dans ce pays, la cote d’azur en est une bonne représentation ou s’empilent les cons.

             

            Alors qu’ils continuent à s’empiler la bas, promis juré craché j’ira pas les FAIRE CHIER LA BAS , alors qu’ils arretent de vouloir venir nous brouter le jonc ailleurs en voulant nous imposer leurs merdes.

            Merci !


            • C'est Nabum C’est Nabum 28 juillet 06:40

              @Ouam

              Les cons sont puissants, modernes, riches ...

              Ils ont raison par essence et en use dans leurs moteurs polluants


            • Iren-Nao 28 juillet 06:32

              Le jet ski est en tout endroit un des totems de la connerie, il est generalement enfourche par des minus abens qui helas se tuent insuffisamment.
              Iren-Nao


              • C'est Nabum C’est Nabum 28 juillet 06:40

                @Iren-Nao

                C’est l’expression même d’une société qui privilégie l’individu sur le collectif


              • sarcastelle 28 juillet 12:14

                @Iren-Nao

                .
                Oui, c’est comme la moto : sa cylindrée est inversement proportionnelle à la taille des testicules de son conducteur. 
                Et puis quand on s’est assis sur une moto, on rigole d’avoir pu penser ce qui précède. 

              • C'est Nabum C’est Nabum 28 juillet 18:17

                @sarcastelle

                Pas le physique !
                Même si ...


              • papakill papakill 28 juillet 11:19

                Article fort sympathique, comme tous les article de Nabum quand je le lis le temps ralenti et je me sens vivre à une allure plus humaine.

                Il y aura toujours (ou pas avec un peu de chance et d’éducation) des gens qui défendent leurs plaisirs égoïstes.

                Mais comme vous le dites si bien, le temps donnera forcément raison aux gens qui voient la beauté de la nature. Espérons juste que quand ce sera évident, on dira « Vous voyez nous sommes plus heureux maintenant » et pas « Vous voyez c’est trop tard maintenant »


                • C'est Nabum C’est Nabum 28 juillet 18:18

                  @papakill

                  Merci l’ami

                  Grâce à vous et à beaucoup d’autres je ne désespère pas de la nature humaine


                • fcpgismo fcpgismo 28 juillet 11:36

                  Ces utilisateurs ont un comportement de pédophile peu importe l’autre pourvu qu’ils jouissent ce sont des hyper prédateurs.


                  • sarcastelle 28 juillet 11:52

                    @fcpgismo

                    .
                    Ces utilisateurs ont un comportement de pédophile
                    .
                    J’approuve ce commentaire qui ridiculise ce qu’il défend. 

                  • papakill papakill 28 juillet 12:17

                    @fcpgismo

                    Sarcastelle n’a pas tort sur ce coup...
                    Il est souvent malvenu de faire ce genre de remarque grossière.

                    D’ailleurs si on pousse votre raisonnement (« peu importe l’autre pourvu qu’ils jouissent »), on peut qualifier beaucoup de monde de pédophiles...

                    Si vous prenez la voiture pour aller travailler, on peut dire que c’est pour votre survie.
                    Si vous prenez la voiture pour aller dîner chez des amis, vous avez donc un comportement de pédophile car vous polluez et vous n’en avez donc rien à faire des autres, votre plaisir avant tout ?

                    Finalement tout comportement autre que notre survie qui a un impact négatif sur tout autre être vivant est un comportement de pédophile ?

                    Autant je suis d’accord avec l’Article, autant votre commentaire...


                  • C'est Nabum C’est Nabum 28 juillet 18:19

                    @fcpgismo

                    Le mot est fort mais il y a du prédateur en eux c’est certain


                  • bernard912 28 juillet 12:57

                    @c’est nabum,
                    merci à nouveau pour cet article. Certains commentaires sont ecœurants, et même INQUIETANTS !!!


                    • C'est Nabum C’est Nabum 28 juillet 18:20

                      @bernard912

                      Il ne faut pas s’attarder sur les réactions négatives.
                      La toile les favorise

                      Par contre, les commentaires positifs sont un réconfort et un encouragement
                      Merci à vous


                    • sarcastelle 29 juillet 08:15

                      @bernard912

                      .
                      Certains commentaires sont................ inquiétant !!!
                      .
                      Oui, le jet-ski nos ramène aux heures les plus sombres de notre histoire. 
                      On penserait à lire l’article que la Loire est transformée en piste d’autos-tamponneuses. En fait l’article serait le même, n’y eût-il qu’un seul appareil. 

                    • C'est Nabum C’est Nabum 29 juillet 11:37

                      @sarcastelle

                      Le plaisir absurde d’une minorité que personne ne veut interdire au nom des lois du commerce

                      C’est lamentable

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès