Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > #OccupyBrussels : 10.000 personnes dans les rues

#OccupyBrussels : 10.000 personnes dans les rues

C'est arrivé près de chez vous !

"Contre toute attente", disent certains. "C'était prévisible", rétorquent d'autres. Mais le fait est que sur le coup de midi, personne encore n'aurait pu prédire le succès de la Marche. Or ce sont tout de même près de 10.000 personnes qui ont répondu à l'appel des Indignés à Bruxelles. De nombreux syndiqués, des membres d'associations, des familles et bien d'autres acteurs de la société civile ont finalement rejoint le Mouvement, preuve supplémentaire, s'il en fallait, que les Indignés ne sont que la surface émergée de l'iceberg. Plus de 200.000 personnes se sont mobilisées en Italie, des dizaines de milliers de personnes à Madrid, plus de 15.000 en Asturie, 6000 devant le siège de la BCE à Francfort et encore des centaines de milliers d'autres sur la planète.
Peu avant ces événements, une information de source officielle tombait ce matin. Après avoir fait la une de la presse d'hier, le policier ayant violenté la jeune marcheuse Niki a été relâché. Stupeur, incompréhension, comment cela est-il possible ? Voilà qui donnait le ton de la journée.

Lien vers l'article de ce matin sur le site lesoir.be
Lien vers l'article du site lalibre.be


Lorsque peu après 14h nous avons rejoint la queue de cortège au niveau de la Porte de Flandre, la tête de la marche se trouvait déjà au niveau de la Bourse, au bout de la rue Antoine Dansaert. Le camion bigarré des Indignés de Bayonne se trouvait en plein coeur de la marche pour diffuser musique et informations.

Il nous a fallu pas mal de temps pour longer la foule et finalement atteindre le groupe de tête, déjà bien installé sur les marches de la Bourse, elles-mêmes habillées par les banderoles, les slogans et la diversité des couleurs des Indignés. Sur un grand caliquot nous lisions les slogans - "La Bourse ou la vie ?" ... - tandis que des dizaines de chaussures étaient balancées par-dessus les grilles de l'édifice, sous les chants et l'énoncé de la sentence du peuple : "Coupables ! Coupables !"

 
Le moment est historique car inédit. Au moment où nous marchions, nous apprenions en direct qu'un important dispositif policier profitait de la manifestation comme d'une diversion pour assiéger le bâtiment universitaire HUB qu'occupaient les Indignés depuis le 8 octobre. Les quelques personnes restées sur place dans le Média Center, pour assurer le relais des informations, ont été expulsées sans aucun avertissement. C'est à nouveau le masque des autorités qui tombe. Leur vrai visage est aujourd'hui visible de tous, éclairé par le pacifisme des personnes présentes et le soleil qui s'est enfin décidé à plonger la capitale européenne dans sa lumière.
 
Il apparaît donc que les autorités souhaitent se débarrasser des Indignés au plus vite. Peut-être craignent-ils - la rumeur a circulé ces derniers jours - que les Indignés ne veuillent prolonger leur séjour sur le site, au-delà du weekend.

La police arrivera-t-elle à ses fins ? Fine stratégie ou pure provocation ? Cette fois en tout cas, les Indignés n'ont plus le choix. Le scénario qui se profile est clairement celui d'une REELLE occupation de l'espace public. Et le Parc du Cinquantenaire - choix initial des Indignés et point d'arrivée de la marche en cours - semble être l'endroit idéal, à deux pas du coeur de la Troïka européenne.

Comment les Indignés vont-ils gérer les inévitables problèmes logistiques que cette situation va engendrer ? Quelle attitude adopteront les autorités face à ces nouveaux problèmes qu'ils ont eux-mêmes causés ? Et peut-être surtout, quel sera l'écho qu'en donneront les nombreux médias présents dans le Parc ?
 
Une Assemblée Générale se tient actuellement au Cinquantenaire. Au moment de clôturer cet article, se sont entre 3000 à 5000 personnes qui sont sur place. Des retransmissions en streaming, vers et depuis d'autres villes dans le monde sont aux programme. Les débats et les festivités prévus laissent présager une des nuits les plus longues de l'année.

Informations de dernière minute : les autorités proposeraient aux Indignés de passer la nuit sur le site de l'ULB. Si ces informations sont exactes, c'est la répétition du même dilemne que le 8 octobre... cette question est en cours de discussion.

Si vous souhaitez suivre les événements en direct du Parc du Cinquantenaire, voici quelques informations pratiques :

. Sur Twitter, suivez les "hashtags" #15oBxL, #WalktoBrussels ou #AgoraBrussels.
. En vidéo, suivez les "live streamings" sur www.walktobrussels.eu/streams/
 
Littéralement,
Badi Baltazar & Roland Nasky




 

Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • wesson wesson 16 octobre 2011 13:20

    bonjour l’auteur,
    les indignés c’est bien mais je vais vous la faire courte.

    En Grèce, ils en sont à plus d’une dizaine de grève générale, et le pays est en état quasi-insurrectionnel, et pourtant, rien n’a changé dans leur politique économique, c’est toujours l’austérité ad nauséam et les contrats d’armement en douce !

    alors défiler et s’assoir en rond autour de tentes, ça ne va pas chercher très loin. D’autant que pour occuper le chaland, on est en train de nous préparer un autre vilain à aller écraser (l’Iran).

    Le système actuel possède encore bien trop de soutien pour être remis en cause par ces défilés, pour autant justifiable et justifié qu’ils soient. Seule sa ruine pourra faire changer ça, et à ce moment là, il faudra passer à des formes d’actions notoirement plus corrosives que le sitting sur les places à coté des bourses.


    • zadig 16 octobre 2011 14:35

      Bonjour Wesson,

      Je partage totalement votre avis.

      Il est nécessaire que très vite après la phase d« indignation » démarre,

      l« ’action radicale »

      Salutations


    • chuppa 16 octobre 2011 18:36

      @wesson and zadig
      Les « indignés » eux se bougent le cul, et vous ?
      Que proposez vous de concret à part nous bourrez le mou avec vos mots à 1.000 €
      Du concret svp


    • picpic 16 octobre 2011 19:13

      @chuppa...

      Vous vous rebellez contre les banques ? Mais avez vous pris soin de vider vos comptes bancaires ?
      Prétendre combattre les banques tout en ayant peur de clore ses comptes en banque est tout de même bien absurde vous ne trouvez pas ?

      Voici une action concrète et infiniment plus efficace !

      Transformer votre argent qui ne vaut rien en or physique et autre métaux qui ont eux, une valeur bien réelles !
      D’ailleurs posez vous la question sur votre moral à laisser les banques utiliser votre argent pour tout détruire, spéculer sur les matières premières et décimer des populations de l’autre coté de la planète...

      En ce moment, l’action la plus concrète et la plus moral à faire est de vider ses comptes (le mieux étant de tout transformer en valeur réelle, car si les banques s’effondrent, votre papier ne vaudra rien...l’or aura tj plus de valeur que du papier )
      Cantona n’avait qu’une partie de la solution, l’ennemi des banques c’est l’or !

      A bon entendeur.


    • melody vers melody vers 16 octobre 2011 20:16

      Tiens, encore un « indigné » qui a spéculé sur la hausse de l’or et qui voit son « zinvestissement » fondre ! lol lol lol
      ou le culte du veau d’or


    • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 16 octobre 2011 20:36


      Surtout pas.

      Le seul défi, ça n’est pas d’abattre le système actuel, mais c’est d’en inventer un nouveau. Énorme travail d’imagination, de créativité, de réflexion...

      Les indignés ne sont pas contre le système, c’est le système qui est contre eux. Les indignés sont pour un nouveau système à inventer. Les indignés sont pour une vrai démocratie maintenant.

      Les indignés ne sont pas contre, ils sont pour.

      Réfléchissez.


    • el barbar 17 octobre 2011 18:20

      +1 pour Chuppa

      Car moi je ne suis pas du tout d’accord avec cet avis.
      Aucun mouvement n’est tout-de-suite partie au quart de tour, la plupart des mouvements les plus importants de l’histoire sont toujours partis d’un petit groupe - étudiants, ouvriers... - que la masse a suivis quand ils ont enfin compris que les intérêts de cette minorité étaient aussi les leurs.

      Croire en la Révolution innée qui apparait au moment d’une ruine totalement hypothétique est totalement issue d’un rêve sans aucun rapport avec la réalité.

      Sous entendu que la violence est donc notre dernier rempart...
      Non, ce n’est qu’après avoir été spolié pendant des jours et des mois, lorsqu’un mouvement s’amplifie et que les adversaires montrent comme défense la violence que seule peut intervenir une autre violence pour la battre.
      Vous prenez par contre un très bon exemple avec l’exemple grec qui veut démontrer que ce que j’avance ici n’est donc qu’une erreur de ma part car même les grecs ne sont pas entendus à ce jour.
      Et je vous rejoins sur le fait que pour le moment, oui, ils risquent bien de perdre leur révolte.

      Perso, je considère cela comme un brouillon, une première étape. Et pour prendre l’exemple des Révolutions arabes : personne n’a pu prédire ce qui allait arriver.

      Alors, non, je ne suis vraiment pas d’accord avec vous, mais c’est cool, votre avis permet de voir qu’un jour peut-être, vous suivrez la marche, enfin quand elle aura donc déjà gagnée.
      Vous aurez juste perdu ces moments uniques entre espoir et désespoir, où tout se joue.

      10.000.
      Ce chiffre me fait penser aux premières manifestations en Egypte par exemple et ils étaient bien moins nombreux au départ avant la marche du million.

      En France, l’on a bien manifesté à plusieurs époques à bien plus qu’un million aussi, avec des résultats plus ou moins bons.
      Mais je suis confiant car je suis sûr que vous serez parmi nous si ce mouvement prend une telle ampleur et ça, c’est cool.


    • wesson wesson 23 octobre 2011 13:49

      bonjour el barbar,

      "Croire en la Révolution innée qui apparait au moment d’une ruine totalement hypothétique est totalement issue d’un rêve sans aucun rapport avec la réalité.« 

      ça c’est votre appréciation. l’exemple historique étant celui de la révolution Française, apparue à cause d’une monumentale crise économique. Et encore une fois, la situation Grecque risque également de donner cet exemple. Le pays est en état de mort financière - le marché des CDS sur les obligations Grecques à 5 ans ayant totalement disparu - sa ruine est désormais inéluctable. Mais le PSOK au pouvoir là bas ne l’as pas compris, ou a tout simplement la pétoche de voir les têtes des dirigeants se balancer sur quelques piques. Alors oui, il résultera de tout cela une période violente, mais rassurez-vous, c’est le gouvernement actuel qui vas l’initier. Au passage, il y a eu 1 mort à Athènes, et evidemment pour le gouvernement, c’est de la faute aux communistes !

      je ne conteste pas le mouvement des indignés : il est parfaitement légitime. C’est juste le timing qui n’est pas bon. Personnellement, je voit les choses comme suit : L’Allemagne va pousser la Grèce hors de l’Euro, ce qui rendra la ruine Grecque effective. En clair, ça veut dire que l’état, incapable de payer ses fonctionnaires en Euros devra soit imprimer lui-même des Euros ce qui pourrait carrément déclencher une guerre et faire que les Allemands en reviennent eux au Mark, soit imprimer autre chose qui sera par exemple de la drachme, et convertir tous les avoir bancaires dans cette monnaie. Les grecs vont alors se retrouver dans la situation des russes en 1998, ou les économies de toute une vie vous permettront d’acheter à la rigueur une paire de godasses. En Russie, ça s’était bien passé parce qu’ils ont dévalué d’un coup, sans que personne ne s’y attende réellement, ce qui a donc produit immédiatement son effet. Pour la Grèce, ça fait 2 ans que on chauffe tout le monde avec ça, et le problème qui aurait largement pu être circonscrit à ce seul pays est allé baver sur toute la zone euro.

      J’ajoute également que les autres »pigs« sont en train de suivre exactement la même voie que le cas Grec. Le Portugal s’enfonce tout doucement, là aussi les plans d’austérité ont mis le pays à l’arrêt, et les rentrées fiscales ont chuté plus vite que les »économies". Bref, le Portugal (qui s’enfonce dans la récession), l’Espagne (dont les banques sont toutes des zombies), l’Italie (dont la fuite des capitaux a atteint des records cet été), l’Irlande, tous reproduisent le cas Grec à l’identique avec quelques mois de retard, les mêmes causes produisant les mêmes effets.

      Et le plus beau pour la France : Les banques fortement exposés à la dette Grecque devront être recapitalisés. Ce n’est pas une option, ce sera une nécessité. Sauf que, compte tenu du bilan de ces banques, l’état Français n’a pas (plus) la capacité financière. Par exemple, le bilan de la seule BNP est supérieur au PIB Français (2200 milliards, pour 60 milliards de fonds propres ...). Si un risque systémique s’active concernant l’exposition des banques Françaises à la dette Grecque, le gouvernement Français n’aura d’autre alternative que de nationaliser ad nutum les banques Françaises, ce qui signifiera en fait la ruine de bon nombre d’épargnants, petits et gros. Ce n’est pas qu’ils le feront de gaité de cœur, mais ils y seront tout simplement forcé !

      A partir de ce moment là, vous en serez peut-être à avoir envie de faire passer à nos dirigeants le goût du pain.


    • le journal de personne le journal de personne 16 octobre 2011 13:29

      Revolta

      La résignée : Oui à l’indignation et après ?
      L’indignée : On s’indigne d’abord et on voit après
      La résignée : si ça se trouve y a pas d’après
      L’indignée : s’il y a un avant, il y a un après
      La résignée : je n’ai pas cette impression
      L’indignée : tu as l’impression qu’on tourne en rond ?
      La résignée : Non, l’impression qu’il ne peut pas en être autrement !

      http://www.lejournaldepersonne.com/2011/10/revolta/


      • fabdolette fabdolette 16 octobre 2011 13:43

        Je suis, sinon physiquement, du moins de tout coeur avec vous.


        • jourdan 16 octobre 2011 14:06

          36 000 personnes à la dernière Gay Pride à Paris, selon les autorités, 500 000 selon les organisateurs.

          30 000 personnes si mes souvenirs sont bons, lors des manifs parisiennes contre la guerre en Irak...

          Bref, comparaison ne vaut pas raison, mais les « indignés » et autres ne font pas d’émules .... La peur du changement ?
          à gauche, Montebourg, sur des positions assez marquées, n’a réunit que 450 000 votants sur son nom.... alors qu’il suffisait d’aller dans un bureau de vote...

          La France n’a pas envie de se rebeller, pas encore....


          • wesson wesson 16 octobre 2011 14:37

            bonjour Jourdan,

            « La France n’a pas envie de se rebeller, pas encore.... »

            Exact. Mais elle le fera lorsque les éconocroques des Français partiront en fumée lors de l’effondrement systémique des banques.

            Et vu les conditions dans lesquelles Dexia a été reprise (avec la garantie notamment de la caisse des dépots et consignations - autrement dit le livret A), on devrait voir ça dans pas très longtemps.


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 16 octobre 2011 19:58

            On ne se rend pas compte que demander une action plus radicale est un vote pour l’anarchie IMMEDIATE. Une anarchie collective « soft » qui met l’État a genoux en quelques jours... ou une anarchie « ’hard » individuelle qui, quand elle commencera, ne s’arretera plus avant bien longtemps.


            http://nouvellesociete.wordpress.com/2010/06/28/france-le-passage-a-lacte/

            http://nouvellesociete.wordpress.com/2011/06/26/quand-lindividu-se-fache-2/

             Vous pouvons refléchir, mais c’est aux USA que le choix sera fait.... et il n’est pas sur qu’on nous le dira tout de suite

             PJCA

             

          • tanguy 17 octobre 2011 02:00

            L’anarchie n’est ni « soft » ni « hard », l’anarchie c’est le refus de la domination !

            Sa devise pourrait être « Liberté, Égalité, Fraternité »


          • Le citoyen engagé asse42 16 octobre 2011 15:11

            Qu’un contrôleur financier s’enflamme pour une révolte citoyenne montre bien que celle-ci ne leur fait pas peur et qu’elle n’a pas vocation à se transformer en révolution...Attention aux manipulations !


            • suumcuique suumcuique 16 octobre 2011 17:14

              En Grèce, ils en sont à plus d’une dizaine de grève générale, et le pays est en état quasi-insurrectionnel, et pourtant, rien n’a changé dans leur politique économique

              Pas étonnant, puisque, comme en Espagne et au Portugal, ils continuent à voter masochistement pour l’UMPS locale, c’est-à-dire pour les politicards qui ont mis leur pays dans le rouge.


              • lloreen 16 octobre 2011 18:08

                bonjour baldi
                Les « autorités » veulent se débarrasser des indignés....
                Une question se pose:devons-nous nous excuser d’exister ??????
                Telle est la question fondamentale, tout de même !!!!
                Nous avons autant de légitimité qu’eux à « occuper » l’espace public, non, puisque justement,il est public c’est à dire que l’argent de nos impôts ont servi à le financer, cet espace PUBLIC.

                Le gros problème, justement, est que ces gens se croient être les « autorités ».Or, en nous rassemblant partout dans le monde ,nous leur prouvons que les autorités, c’est NOUS.
                Nous revendiquons NOTRE SOUVERAINETE.
                Notre LIBERTE.
                Et nous revendiquons NOTRE autorité à exercer NOTRE DROIT d’êtres libres et souverains.

                Voilà une initiative pour le 20 novembre : la révolution sans la moindre violence :
                http://unricpouruneac.unblog.fr/


                • lloreen 16 octobre 2011 18:54

                  Ce dont il faut surtout se débarrasser est le système de l’argent-dette et IMPOSER CE CHANGEMENT EN REFUSANT DE CONTINUER A ALIMENTER CE SYSTEME !!!!!C’est tout l’enjeu du mouvement WeAreChange, occupywallstreet , les indignés et les autres.

                  Ce système ne peut croître qu’à partir de la dette et la preuve éclatante en est les sommes exponentielles à partir desquelles les mafieux fixent les taux d’intérêts aux états (loi 123 du traité de Lisbonne) et que les citoyens remboursent par leurs impôts et leurs taxes aux banques PRIVEES.

                  C’est en « sauvant » les banques que ces mafieux « créent » l’argent .
                  Il suffit de voir l’exemple du « sauvetage » des banques grecques pour voir que l’argent ainsi « crée » va servir au lobby militaro-industriel qui va encaisser des milliards pour la commande de 400 chars !!!!!!!
                  Il faut se pincer pour le croire !!!

                  http://www.defencegreece.com/index.php/2011/10/the-u-s-approved-to-grant-400-m1a1-abrams-to-greece/

                  Une preuve s’il en fallait encore une de plus, que les citoyens ont perdu tout droit d’expression et toute souveraineté.

                  Il est grand temps d’inverser la vapeur !!!


                  • Defrance Defrance 16 octobre 2011 19:12

                     Il faut aller retirer tout, même le minimum sur les comptes en banque, c’est le SEUL moyen d’accélérer la rentrée en crise ? 

                      La presse allemande annonce une mise en route de la planche a Euro ! 

                     Le sitting ne les impressionne que moyennement, il faudrait aussi « planter » les centraux telephoniques dans le pourtour des banques et des bourses, sans communication, ils ne gagnent plus d’argent ! 


                    • suumcuique suumcuique 16 octobre 2011 19:57

                      Le « bon peuple » n’a plus rien sur son compte en banque.
                      Par ailleurs, il est évident qu’il faut être - pour être poli - naïfs, pour croire que, une fois la Grèce, le Portugal et l’Irlande « attaquées par les marchés » et après que l’Espagne auront également été « attaquées par les marchés », l’Allemagne - le 63eme État des États-Unis - ne finira pas par être à son tour « attaquée par les marchés ».
                      Enfin, il serait aventureux d’affirmer que le « Système » s’écroule. Il est dans la nature du « serpent monétaire » de muer.


                      • mimi45140 17 octobre 2011 00:41

                        A l ’ heure actuelle rien que le fait d ’ avoir un compte est une dette , même le compte vide tout le monde dépense , avec quoi , le chéquier que vous a remis avec le sourire votre banquier , avec votre carte bleue et son pack sur internet pour controler que vous ne vous faite pas voler ? moneo était prévu pour liquider vos derniéres piécettes prévues pour votre boulanger , pour les puces ( pas animale , beaucoup moins dangereuses ) cela commencait à ce mettre en place en espagne dommage la crise est venu trop tot , moi qui voulait m en faire inserer une pour mon enterrement afin de ne déranger personne je pense ne pas y avoir droit , la crise systémique n ’ est pas pour demain il reste bien trop d ’ européen à plumer ; le fsfe vas pouvoir tout nous ponctionner ainsi que l inflation (pas celle de rachida, celle la peut d homme est contre), certain ne jure que par l or , moi je préfére placer dans le vin car même si il ne vaut plus rien je pourrai toujours me faire plaisir en le buvant à la santé de mon banquier . 


                      • lloreen 16 octobre 2011 21:38

                        « le bon peuple.....en ba,que »
                        C’est justement le rôle de la dette d’en recréer !!!!!!
                        Il faut supprimer l’intérêt.
                        Je vous rappelle que la Bible condamne l’intérêt ainsi que le Coran.

                        Pourquoi croyez-vous que l’ouest ait une telle rage envers l’islam ???
                        Parce que leur religion leur interdit de prêter avec des intérêts et que c’est un « marché » qui échappe aux banques privées mafieuses qui ont déjà mis les Etats-Unis et l’Europe à sac.
                        Voilà quel est l’enjeu du mouvement occupytheworld et les autres.

                        Nous, les citoyens, nous devons IMPOSER LA FIN DU SYSTEME DE l’ARGENT CREE PAR LA DETTE, afin de sortir de l’esclavage que ce système entraîne.


                        • lloreen 16 octobre 2011 23:51

                          Le système ne s’écroulera pas tant que nous accepterons leur argent !!!!!

                          Amschel Mayer Rotschild l’a bient dit :
                          « Donnez-moi le pouvoir du contrôle de la monnaie et je n’aurai pas à me préoccuper de ceux qui font les lois ».
                          C’est quand même clair comme de l’eau de roche, non ?

                          A l’époque il a acheté les politiques et cette perversion se poursuit depuis.
                          Il y a eu le 15 août 1971 où Nixon a mis fin à la parité du dollar avec l’or .
                          Il y a eu la loi de 1983 (Pompidou) qui a permis aux banques PRIVEES de prêter de l’argent à l’état français avec intérêts.Pompidou ayant été un ancien directeur de la banque Rothschild (quel hasard !), il a été « promu » président de la république pour "bons et loyaux services (aux banques).

                          Le cartel bancaire est apatride et les tentacules de la pieuvre enserrent toutes les nations.Il suffit de voir que toute la politique n’a jamais eu le moindre égard pour la personne humaine et que cette dernière est carrément sacrifiée aux intérêts de l’argent.

                          Les guerres se font pour l’argent et si l’Irak, la Libye font les frais de cette tragique réalité.
                          Saddam Hussein avait refusé d’échanger le pétrole contre des dollars, qui n’ont pas plus de valeur que le papier et l’encre pour les imprimer.
                          Kadhafi a voulu introduire le dinar/or en Libye et l’étendre à toute l’Afrique.Par ces deux exemples, il est limpide que les seules choses qui intéressent les banques sont le pouvoir et l’argent.

                          C’est ce système que les citoyens ne veulent plus.

                          Il suffit donc de déclarer au cartel bancaire qu’il n’a plus aucune légitimité pour contrôler la monnaie et que par conséquent tous les gens en place qui ont favorisé, entretenu et fait progresser ce système sont tout autant illégitime que lui.

                          Le pouvoir de créer et de contrôler la monnaie est la prérogative des états et pas de personnes privés.L’être humain n’est pas une marchandise, pas plus que le monde.

                          Le referendum doit être la seule voix d’expression selon le principe : un citoyen=une voix


                          • lloreen 17 octobre 2011 00:23

                            Si tous ceux qui ont manifesté partout dans le monde retirent leur argent de leur banque, rendent les cartes bancaires, les cartes de crédit, les banques seront ébranlées et c’est ce qu’elles craignent comme la peste !!
                            Aux Etats-Unis, des manifestants qui se sont rendus dans leur banques pour retirer leur argent ont été empêchés d’entrer.
                            Il faut le voir pour le croire.Il n’y a que ce langage qu’ils comprennent !!!

                            http://www.youtube.com/watch?v=tK0O30aFT7g&feature=player_embedded
                            http://www.youtube.com/watch?v=eBPLaj_qhMY&feature=player_embedded
                            http://www.youtube.com/watch?v=RqGzQ4SzCAk&feature=player_embedded
                            http://www.youtube.com/watch?v=KtI85Zc6Oik&feature=player_embedded

                            Faites tourner l’information et informez autour de vous

                            Prochaine action : le banktransfer-day....


                            • tanguy 17 octobre 2011 02:05

                              Il faut non-seulement retirer son argent des banques, mais aussi annuler les assurances pension, assurances vie, etc.... Là il y a aussi beaucoup d’argent....


                            • ppazer ppazer 17 octobre 2011 06:16

                              Il faut aussi vendre sa maison et ses enfants.


                            • tanguy 22 novembre 2011 11:35

                              Je ne comprend pas votre intervention. Si vous voulez vendre votre maison, libre à vous. mais vos enfants vous ne pouvez pas les vendre, vous les avez déjà offerts à l’ordre économique !!!

                              Les assurances et épargnes retraites rapportent énormément à leurs gestionnaires : c’est VOTRE argent qui impose VOTRE esclavage....


                            • jourdan 17 octobre 2011 08:19

                              Là ou nous sommes collectivement très cons, c’est que nous pestons, nous râlons, nous micro-manifestons... mais c’est tout !!

                              Aucun de nous n’a la moelle pour créer un parti politique qui soit vraiment le reflet des 99% contre 1%.
                              A une moindre échelle, combien d’entre nous, ici, sont adhérents ou militants d’un parti, d’une asso, ou même d’un syndicat ? combien sont actifs ? Combien tentent de faire bouger les choses « de l’intérieur » ? Je le répète, seulement 450 000 voix pour Montebourg (qui n’est pas mon cheval, puisque je suis adhérente Debout la République, je donne cet exemple car il a eu une très large tribune médiatique, donc les français ne peuvent pas dire qu’ils ne le connaissent pas)

                              Aucun parti ne vous ressemble ?? Même un peu ? en êtes-vous convaincus ou est-ce une excuse ??

                              Les Pirates ont crées un parti, ils se sont mobilisés, ils ont gagnés des élections... Nous en France on râle... passifs... « indignés » passifs, contemplatifs... Nous bougerons quand nous aurons le feu au C... comme d’hab... pour l’instant il y a la famille, le rugby, la consommation, la société du divertissement... bref, tout ce qui ne nous parait pas urgent, ni si important, mais à qui nous donnons pourtant l’absolue priorité dans les heures de nos vies tranquilles, qui ne se sentent pas immédiatement en danger.
                              Grave erreur.


                              • jourdan 17 octobre 2011 09:11

                                J’ajoute encore que nos actes les plus politiques sont nos actes d’achat.

                                Les banques les plus « tordues » nous les connaissons, elles sont à la une de l’actu, les journaux nous disent que les banques les plus exposées sont le Crédit Agricole et BNP et Société générale. Les banques les moins « tordues » nous les connaissons aussi : Crédit Coopératif et Banque postale. Qu’est ce que vous attendez pour transférer vos comptes ? Trop compliqué ?

                                Les sociétés les plus exploitantes, nous les connaissons aussi, alors soyons un peu cohérents et cessons ( par exemple) d’acheter à prix d’or des produits de la Pomme fabriqués par des esclaves chinois. Nous avons en France un excellent fabriquant de baladeurs : Archos. Alors défendons nos emplois et si nous n’avons pas ce courage politique et consommateur, cessons de pleurnicher !


                                • SamAgora95 SamAgora95 17 octobre 2011 09:50

                                  La Grèse n’est qu’un laboratoire grandeur nature dont le but est de tester la résistance des peuples. ils veulent savoir la taille des couleuvres que le peuple peut avaler sans craquer (révolution sanguinaire).


                                  Une fois le seuil de résistance trouvé, ils l’appliqueront sans hésiter à toute la population occidentale.

                                  Tous les budgets sont revues à la baisse, tous les impôts et produit de première nécessité augmente, sauf... les budgets militaire !!!

                                  Le but de tout ça ? Détourner l’argent du peuples le plus riche de la planète pour préparer la 3e guerre mondiale puis instaurer un gouvernement mondiale dont la capitale sera Israël (voilà pourquoi la Palestine ne verra jamais le jour et voilà pourquoi les pays (pas les peuples) arabes seront anéantis) 


                                  • lloreen 17 octobre 2011 10:23

                                    SamAgora95

                                    Il y a du vrai dans ce que vous dites.
                                    La première des choses à IMPOSER EST : LA FIN DU SYSTEME DE L’ARGENT DETTE (l’argent crée ex nihilo) et du cintrôle de la monnaie par des cartels privés.
                                    C’est LA revendication principale.Il n’y a rien à brûler, il n’y a rien à saccager.Nous avons une nation qui est la France.Nous avons la déclaration UNIVERSELLE des droits de l’homme et du citoyen.
                                    Il y a une nouvelle constitution à établir et le referendum d’initiative populaire comme en Suisse à exiger.
                                     
                                    La France abroge la loi Pompidou de 1983 (article 123 du traité illégitime de Lisbonne:53% de NON français) et ôte toute légitimité à cette commission illégitime de Bruxelles.
                                    Quant à « notre » (si,si...)président de « l’union( des eurodictateurs) européenne, il est tout autant illégitime que ses acolytes, car ils n’ont jamais été voté par personne.

                                    Quand on sait que la RFA n’a même pas voté !!!!!, que les néerlandais ont voté NON, que les Irlandais ont voté NON avant qu’on leur extorque un oui....Quel bel exemple de démocratie.

                                    Les choses sont très simples.Il faut naturellement les rendre éminemment compliquées pour que plus personne ne comprenne rien à rien, de façon à ce que ces dictateurs patentés soient bien à l’abri derrière leur écran de fumée.
                                    Inutile de préciser que le système a déjà trouvé ses »représentants« pour retourner la contestation.Et comme »par hasard« les revendications des gauchisants reprend exactement les »valeurs« que les citoyens ne VEULENT PLUS.
                                    Le mouvement occupywallstreet est financé indirectement par Soros (tiens donc...), certains des »représentants interviewés à la télé (bien sûr....) veulent la disparition des états nations (tiens donc...) et toute la sauce que ne veulent plus les citoyens....

                                    Inventer un nouveau système:il y a déjà moyen de vous mobiliser tous le 5 novembre ;volci déjà un lien car contrairement à ce que quelques-uns disent il existe plein d’initiatives.Prêtez donc main forte et agissez
                                    Voilà un lien que je remets :
                                    http://unricpouruneac.unblog.fr/

                                    Ce sont les ACTES quotidiens qui sont importants et tout existe déjà.Les valeurs de solidarité, d’entraide, les associations etc.

                                    Il faut ôter tout pouvoir aux banques privées qui appartiennent toutes de près ou de loin aux quelques familles oligarchiques.

                                    A titre d’exemple.
                                    Savez-vous que le fondateur de l’état d’Israël est Rothschild, dont l’ami lord Balfour a établi le traité de Balfour ?
                                    Tout le monde sait que Pompidou était un ancien directeur de la banque Rothschild et que son cadeau a été d’être nommé président de la République pour installer le cartell bancaire aux commandes de la France.

                                    La France doit reprendre le contrôle de sa nouvelle monnaie à créer.
                                    Il suffit de faire l’inverse de ce que fait le cartell bancaire.C’est évidemment tout un état d’esprit à changer , car la liberté ne se décrète pas, elle se mérite et elle se gagne.

                                    Or, nous n’avons JAMAIS été libres.
                                    C’est aussi l’enjeu des mouvements qui exigent un changement dans l’échelle des valeurs.


                                    • lloreen 17 octobre 2011 10:36

                                      Et je précise que la liberté ne signifie pas le chaos, car les lois existent encore , certaines illégitimes peuvent être abrogées et d’autres votées par referendum.
                                      C’est aux citoyens français de décider et non à quelques anonymes au nom de l’ensemble.

                                      Pour information, en Bolivie, ce sont les citoyens qui choisissent les juges.
                                      En France, il y a tellement de lois que cela en devient inapplicable.
                                      Les seules lois qui doivent être d’application ne le sont pas, car la justice ne fonctionne plus.
                                      Et c’est bien sûr voulu...

                                      Les Islandais ont voté NON,par referendum, à la question de savoir s’ils acceptaient de payer 100 dollars par habitant pendant 15 ans pour rembourser les pertes des banques....
                                      Ils ont élaboré une nouvelle constitution par internet et les RESPONSABLES se trouvent devant les tribunaux.

                                      Et oubliez un peu ce que vous voyez à la télé : c’est de la manipulation mentale...

                                      Il faut arrêter de voter pour une personne....c’est complètement stupide.
                                      Il faut choisir un programme commun et des personnes en fonction d’objectifs.

                                      Il faut voter POUR quelque chose et non contre...

                                      Et exiger que comme en Suisse, tout ce qui concerne le citoyen soit décidé PAR LE CITOYEN.


                                      • lloreen 17 octobre 2011 10:44

                                        Une question à poser à Sarkozy : OU est l’or de La France... ???
                                        Quel est le montant d’or qui appartient à la France ????

                                        Nous devons TOUT SIMPLEMENT exiger de notre « représentant de tous les Français » (.... !!!)qu’il prenne position publiquement dans une allocution télévisée en répondant DIRECTEMENT aux questions LEGITIMES de chaque citoyen français.

                                        Nous vivons dans un monde à l’envers au cas où personne ne l’aurait encore remarqué.

                                        Le président est à NOTRE disposition et non l’inverse.
                                        Ce n’est pas possible ?
                                        Ah, je me disais aussi...


                                        • lloreen 17 octobre 2011 10:49

                                          Je posais la question de l’or parce qu’en Suisse, il paraît qu’il n’y a que deux personnes (! !!!!) habilitées à savoir où se trouve l’or et en quelle quantité.... d’ après les résultats de l’enquête d’un citoyen journaliste, non aligné faut-il le préciser....


                                          • lloreen 17 octobre 2011 10:54

                                            Mais LE SECRET est évidemment crucial.Pourquoi ?
                                            Parce que c’est la PREUVE cinglante que l’argent ne vaut plus tripette...sauf la valeur du papier et de l’encre....et que tout le système est MORT DEPUIS LONGTEMPS.

                                            D’où le montant astronomique de la dette.Puisque cet argent est crée par l’intérêt de la dette.......

                                            Cette dette n’ a d’ailleurs pas « vocation » à être remboursée un jour puisque c’est tout simplement IMPOSSIBLE.

                                            Cette dette doit produire des intérêts ad vitam aeternam, qui servent à enchaîner les individus, les nations, etc....

                                            Il suffit SIMPLEMENT de stopper cette machine infernale.Et c’est à CHACUN d’entre nous de s’engager pour que cela s’impose.


                                            • lloreen 17 octobre 2011 11:03

                                              L’argent n’est pas le problème !!!!!!!!
                                              Il suffit d’imprimeries et de planches à billets !!!!!!!!!!!!!!!

                                              La question est la suivante : que sommes-nous et comment vivons-nous notre vie ?

                                              Acceptons-nous d’être les esclaves d’autres, qui se créent des richesses qui sont USURPEES ?
                                              Acceptons-nous de servir de « caution » pour que d’autres déclarent les guerres, lèvent des armées , massacrent, violent et pillent ?
                                              Acceptons-nous de ne valoir guère mieux qu’une liasse numérotée de papiers avec l’image d’autres faire-valoir ?
                                              Acceptons-nous d’être les vaches à lait d’un système qui foule nos droits élémentaires ?


                                              • lloreen 17 octobre 2011 11:14

                                                SamAgoravox
                                                « le but.....seront anéantis ».

                                                Oui, c’est effectivement le plan échafaudé par les psychopathes qui s’estiment être les « autorités »....

                                                La place de tels imposteurs, usurpateurs et malades mentaux (dégénérescence) est dans les hôpitaux psychiatriques qu’ils ont eux-mêmes crées.


                                                • lloreen 17 octobre 2011 11:27

                                                  Mais ce plan ne verra pas le jour,parce que partout sur la planète les gens se sont levés pour dire stop.
                                                  Il ne faut pas tomber dans le panneau de la récupération en se laissant endormir par les déclarations des agents désignés par les suppôts du cartel bancaire.

                                                  Il suffit de voir le cinéma de Henry-Lévy sur le théâtre des opérations en Libye...Qui est cet homme ?
                                                  Un élu ? Un délégué ?
                                                  A ce titre quelques français peuvent également se faire accompagner par des amis « journalistes » pour déclarer apporter la « démocratie » en Libye....
                                                  La différence est que nous n’avons pas de copains aux manettes audio-visuelles.....

                                                  Quant au triste pitre Henry-Lévy, peut-être pourrions-nous lui suggérer de s’associer aux indignés de France pour instaurer la démocratie dans notre pays...
                                                  Mais ceci est une autre histoire.

                                                  Tous ces gens ne sont pas plus philosophes que la boulangère de mon quartier.Ils ne sont guère plus que les échotiers des alcôves du pouvoir.
                                                  Acquis aux causes des satanistes dont justement la planète veut se défaire.Israël est une imposture.C’est l’usurpation d’une terre dont les fêlés khazars revendiquent la "paternité.
                                                  Jésus n’a jamais été juif.Il était un habitant de Judée et par conséquent, il était judéen.


                                                  • lloreen 17 octobre 2011 11:41

                                                    Excusez mon erreur : il s’agit de la loi Pompidou de 1973 (et non pas 1983..).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès