Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > On s’embrasse sous la lune Place des Lices…

On s’embrasse sous la lune Place des Lices…

Un kiss-in, c’est un peu comme un sitt-in sauf qu’on joint l’utile à l’agréable. L’histoire commence lorsque les organisateurs du premier kiss-in décident de mettre en avant le fait que gays, bis ou trans peuvent rarement s’embrasser ou même simplement se tenir la main en tout lieu et à tout moment sans choquer personne. Ils décident donc d’organiser un kiss-in contre l’homophobie. Gays, bis, trans ou hétéros y sont pareillement invités.

L’idée est simple : au coup de sifflet des organisateurs, les participants sont invités à s’embrasser ou à se tenir la main pendant quelques minutes. En juin 2009, un premier kiss-in contre l’homophobie rassemble donc une petite vingtaine de participants à Paris, sur la place du Trocadéro. L’évènement, fortement relayé par les associations, va faire des émules et plusieurs kiss-in vont avoir lieu en France mais aussi à l’étranger, notamment le 14 février 2010. Néanmoins, l’événement devenant plus médiatique, certains participants des kiss-in ont dû subir les insultes et les menaces de manifestants outrés par la manifestation (voir par exemple la vidéo visible sur le web après l’annulation du kiss-in sur le parvis de Notre-Dame). Malgré la volonté des organisateurs de délivrer un message de tolérance et non-violent…

Un kiss-in aura donc lieu à Rennes dans la nuit du 28 au 29 août sur la Place des Lices. Mais pourquoi la nuit, me direz-vous ? Et bien les organisateurs ont décidé de faire un « kiss-in de la lune » afin de défendre le court-métrage d’animation réalisé par Sébastien Watel, « Le baiser de la Lune » .

Le-Baiser-de-la-lune film de Sébastien Watel

Ce petit film, réalisé en partenariat avec le conseil régional de Bretagne ou la ville de Rennes, entre autres, a créé la polémique. Il met en scène de façon poétique l’amour de deux poissons-garçons et l’acceptation difficile mais progressive de cette relation par la grand-mère d’un des deux amoureux. Le film, au départ, avait pour ambition d’aborder les relations amoureuses entre personnes du même sexe à l’intention des enfants de CM1/CM2 et cela, de façon poétique.

Mais plusieurs voix se sont élevées contre une possible diffusion dans les écoles  : Christine Boutin en tête, certaines associations de « défense de la famille » avec elle, mais aussi Luc Chatel, ministre de l’Education Nationale qui a déclaré sur RMC : « Je dis oui à la lutte contre l’homophobie, oui à la lutte contre les discriminations, oui à la sensibilisation de nos lycéens et de nos collégiens, mais je pense que traiter ces sujets en primaire, ça me semble prématuré (…) ce film n’a pas vocation à être projeté en primaire ». Plus tard, néanmoins, certaines associations LGBT (lesbiennes, gays, bis et trans) ont demandé à rencontrer le ministre à ce sujet. Têtu en livre ce compte-rendu : « Nous lui avons demandé de nous rassurer sur le fait que les enseignants qui en feraient usage ne seraient pas sanctionnés. Le ministre nous a répondu qu’ils avaient « la liberté pédagogique » », a raconté Philippe Castel, porte-parole de l’Inter-LGBT (voir ici l’article entier).

Profondément choqué par cette polémique, les organisateurs du Kiss-in de Rennes ont voulu affirmer leur soutien au film de Sébastien Watel. « Nous souhaitons rappeler, par ce kiss-in « sous la lune », que toute éducation doit prôner la tolérance et l’acceptation des différences » , expliquent-ils sur la page facebook de l’évènement.

____________________________

Kiss-in de la lune contre l’homophobie – entre samedi 28 août 23h30 et dimanche 29 août 0h30 – Place des Lices – Rennes.

Le site du film « Le baiser de la Lune » : http://www.le-baiser-de-la-lune.fr/


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • antonio 28 août 2010 10:44

    Fichez donc la paix aux écoliers de ce pays ! Ils ont autre chose à faire que de s’interroger sur les amours homosexuels et trans, ne serait-ce que de travailler à l’école et apprendre les fondamentaux de l’instruction.
    D’autant plus que vous voulez leur bourrer le crâne avec des inepties : non , un couple homosexuel, ce n’est pas pareil qu’un couple homosexuel, à moins que vous ignoriez la différence entre un homme et une femme.
    De plus, une de mes amies qui a vu ce fameux film d’animation l’a trouvé particulièrement médiocre, nonobstant le thème traité.

    Je ne sais pas si vous l’avez remarqué mais la majorité des couples hétérosexuels évitent les effusions en public par souci de leur intimité. Alors, votre histoire de " Kiss-in (pourquoi l’emploi de ce mot anglais d’ailleurs ? La langue française est-elle si dépourvue de vocabulaire ?) vous pouvez vous la garder !

    L’intimité, la vie privée sont des choses précieuses qu’il faut savoir sauvegarder à l’inverse de ce que nous proposent nombre d’émissions médiatiques ( télé ) où le moindre pékin vient exposer sans vergogne et avec impudeur sa vie personnelle parfois bien répugnante.

    La vie privée, l’intimité ainsi exposées par tous les médias quels qu’ils soient, c’est une forme de totalitarisme.


    • Axior 28 août 2010 11:15

      @antonio

      Ce serait effectivement une bonne chose que de « fiche la paix » aux écoliers, du moins aux plus jeunes, pour ce qui concerne ce sujet. Malheureusement, à cause d’intégristes encore trop nombreux, et dont vous faites partie, ce chapitre de leur éducation est nécéssaire, car vous ne manquez pas de leur faire croire dés leur plus bas âge que l’homosexualité est sale et contre nature. Si nous ne contrebalançons pas ces contre-vérités, il sera trop tard ensuite et nombre d’entre eux resteront à jamais aussi stupides que vous.

      De plus vous jugez publiquement la qualité d’un film que vous n’avez pas vu. Quel intérêt pour ce débat ? Si une de mes amis me disait que vous avez un gros nez, est-ce que ça me donnerait le droit d’aller annoncer sur tous les forums que vous avez un gros nez ?

      Pour terminer, un petit conseil : de temps à autre, décollez donc ce fameux nez (que vous avez gros ou pas, saura-t-on un jour ?) de votre ordinateur et sortez faire un tour dehors, dans les jardins publics ou sur la plage. Vous y verrez nombre de couples hétéros, jeunes ou moins jeunes, qui s’embrassent en public. Vous ne verrez personne s’en offusquer : ça fait partie de la vie. Ça n’a rien de répugnant, contrairement à vos propos nauséabonds.


    • Axior 28 août 2010 11:43

      @antonio
      J’ai bien remarqué qu’il ne vous fallait pas grand chose pour vous sidérer. Je retire ce que j’ai dit : évitez le monde réel, ça risquerait de vous être fatal ; ou alors allez-y progressivement.


    • Mammon 28 août 2010 11:08

      Dites-moi, est-ce qu’il y a des kiss-in prévus devant les ambassades d’Iran, du Nigéria ou d’Arabie Saoudite à Paris ?
      Parce que dans ces pays-là, voyez-vous, le sort des homosexuels n’y est pas des plus plaisants...
      Savez-vous qu’un jeune iranien (Ebrahim Hamidi) a été récemment condamné là-bas à la pendaison pour le crime d«  »acte anal illicite« (qui est aussi une manière de désigner l’homosexualité).
      Cela vous laisse complètement indifférent ? Ou est-ce que c’est moins risqué de faire des kiss-in devant des églises ?
      Votre lutte pour le droit à la différence s’arrête visiblement là où vous sentez que votre propre petit confort est en jeu...
      L’homosexualité n’est pas un crime en France, et c’est heureux. Il l’est encore dans 80 pays, parfois passible de la peine capitale, mais le silence des associations homosexuelles sur ce sujet est absolument assourdissant, les moyens médiatiques mis en oeuvre dérisoires...
      Quand est-ce que le »Baiser de la Lune" va être traduit en arabe, en farsi, en pachtounwali, en malais, en javanais, en ourdou et diffusé là où il faudrait vraiment qu’il le soit ???


      • Axior 28 août 2010 11:26

        @ Mammon
        Pour illustrer tes propos je me permets de mettre ce lien vers une vidéo très poignante.
        http://www.youtube.com/watch?v=6rSF9hM4jsg
        Je suis complètement d’accord : il y a urgence à lutter en priorité contre ces injustices.


      • Mammon 28 août 2010 13:57

        Axior,

        « injustice » est un peu faible en ce qui concerne le sort des homosexuels dans ces pays-là, je dirais plutôt « atrocité »

        Alors, des kiss-ins ici en France pour protester contre « l’intolérance » ou « l’homophobie », ça fait un peu caprice d’enfant gâté quand on sait qu’ailleurs, dans beaucoup de pays, les homosexuels ne sont même pas considérés comme des êtres humains... (ce n’est pas une exclusivité musulmane, beaucoup de pays d’Afrique subsaharienne à l’exception notable de l’Afrique du sud considèrent l’homosexualité comme un crime)

        Tiens, sais-tu qu’au Malawi (pays protestant), un couple d’homosexuels a été condamné à 14 ans de travaux forcés pour s’être marié ? Il y a eu des manifestations ?

         


      • docdory docdory 28 août 2010 14:44

        @ Mammon

        Je voudrais revenir sur votre judicieux commentaire.
        En effet, ce n’est pas par peur d’être prises à partie que les associations d’homosexuel(le)s ne font pas de kiss-in devant les mosquées ou l’ambassade d’Arabie Saoudite, et les font plutôt plutôt devant les églises.
        La raison de la chose est à rechercher dans ce que j’appellerais le paradoxe de la gauche bo-bo multiculturaliste et parisienne.
        Cette gauche est symbolisée par le parti des Verts dans son ensemble ( en particulier l’inénarrable Boutault, maire du IIème arrondissement ) , et par Bertrand Delanoë au PS .
        En effet, cette gauche, dans laquelle d’ailleurs il n’y a plus aucun ouvrier, possède une grille de lecture particulière de la société : au lieu de la considérer comme une association d’individus libres et autonomes, pour lesquels la loi est la même pour tous,, elle la considère comme la juxtaposition d’un certain nombre de minorités ( les musulmans, les noirs, les homosexuel(le)s , les immigrés, les roms , liste non limitative) minorités, qui forment ce qu’ils appellent des « communautés » lesquelles sont forcément discriminées, stigmatisées ou opprimées par la majorité ( l’ensemble des autres citoyens) lesquels ne forment d’ailleurs pas une « communauté » . Cette majorité est, bien sur, responsable des trois péchés capitaux de cette nouvelle bigoterie : la discrimination, la stigmatisation et l’oppression.
        Donc, si des associations d’homosexuel(le)s faisient un kiss-in devant la mosquée de Paris,l’ambassade d’Arabie Saoudite, ou dans la rue Myrrha pendant les heures de prières illégales dans les rues, elles feraient implicitement de la stigmatisation, crime capital s’il en est dans le nouveau conformisme. 
        En effet, faire un kiss-in dans ce genre d’ endroits serait faire une proclamation publique selon laquelle l’on supposerait que la religion musulmane ne traite pas les homosexuel(le)s avec la plus grande bienveillance : horreur et stigmatisation de l’islam,qui, comme chacun sait , ne saurait être autre chose qu’une religion d’amour de paix et de tolérance ... !!!
        Par contre faire cela devant une église, c’est normal, puisque la religion catholique est la religion de la majorité, elle ne saurait donc bénéficier des droits à la non-stigmatisation dont sont supposer bénéficier les minorités dans l’idéologie multiculturaliste ( alors que dans la déclaration des droits de l’homme, la loi est la même pour tous , soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse ! )
        On arrive ainsi à ce paradoxe que Delanoë viole de façon systématique et répétée la loi de 1905 en subventionnant pur 22 millions d’euros une nouvelle mosquée, et en s’affichant, es qualité d’élu, à des dîners de rupture de jeûne du ramadan. Il subventionne donc des mosquées dans lesquelles sont prononcées régulièrement des sermons selon lesquels les homosexuel(le)s ( dont lui-même ) seront punis sévèrement dans l’au-delà et méritent également des châtiments sévères dans ce bas monde, selon la chariah !
        Inutile de dire que, si les « autorités » musulmanes avaient un jour le pouvoir en France, ce pauvre Delanoë serait immédiatement pendu ou décapité pour son homosexualité , et ce ne sont pas les subventions exorbitantes et autre privilèges qu’il a attribuées de nos jours à l’islam qui y changeraient quoi que ce soit !


      • Mammon 28 août 2010 16:10

        Bonjour Doc

        Oui, nous en arrivons à cette atroce imposture : le sort absolument inacceptable réservé aux minorités homosexuelles dans 80 pays (à majorité musulmans et d’Afrique sub-saharienne) n’est, en fait, qu’un vulgaire prétexte trouvé par certains autres homosexuels, la plupart de gauche, pour défendre leurs petits intérêts particuliers et égoïstes.
        Vous aurez remarqué qu’on ne les entend guère réclamer auprès des autorités françaises d’intervenir en faveur des homosexuels emprisonnés à l’étranger ou en attente d’exécution, PARCE QUE homosexuels, encore moins de demander pour eux le droit d’asile (qu’ils mériteraient cent fois plus que certaines catégories de population, mais ceci est un autre débat).
        Bref, le combat contre l’homophobie ne dépasse pas les limites de l’Hexagone.
        Ebrahim Hamidi peut crever, d’autres prendront sa place, en Iran, en Arabie Saoudite, au Soudan, au Nigéria, en Afghanistan et dans tous les pays où l’homosexualité est passible de la peine de mort. Les abords des ambassades resteront calmes, il est bien plus important pour certains de montrer combien la France est « raciste, »intolérante« et »homophobe".


      • Axior 28 août 2010 16:53

        @ Mammon

        Vous avez entièrement raison : les homosexuels, comme tous les citoyens français, n’ont tendance à lutter que pour leurs intérêts particuliers.

        Pourquoi les montrer spécialement eux (nous, puisque j’en fais partie) du doigt ?

        On assiste à des manifestations grandioses revendiquant la hausse du pouvoir d’achat de telle ou telle corporation,alors que des jeunes sont au chômage et vivent dans la rue, et que des populations entières meurent de faim pour que le café reste à un prix abordable.

        Bien sûr qu’il faut se bouger contre les atrocités commises dans certains pays, quelles qu’elles soient, mais ça ne doit pas non plus nous empêcher de lutter contre les injustices commises dans notre propre pays.
        Lorsqu’en France, tous les citoyent auront les mêmes droits quel que soit leur sexe, leur orientation sexuelle, leur état de santé ou leur couleur de peau, alors nous serons plus fort pour peser contre les horreurs que vous dénoncez à juste titre.


      • Axior 28 août 2010 18:20

        Ce débat ne fait que confirmer ce que je sais depuis longtemps : on n’est pas sorti de l’homophobie.
        D’une certaine façon ça m’arrange que l’on considère les homos comme des gens à part. J’aurais trop honte d’être un français comme les autres. Pensez ce que vous voulez, je ne juge personne, mais les nouvelles valeurs de la France, empruntes de racisme, d’exclusion et d’individualisme, portez-les sans moi.
        Surtout n’oubliez pas de cliquez sur le petit « - » rouge au-dessus de mes messages, je veux au moins atteindre les moins 10, ça me rassurera, ce sera l’assurance pour moi que je ne suis pas comme vous.
        Si ce message est lu par un membre du staff, j’en profite aussi pour demander à ce que me soit retiré le badge de soutien à AgoraVox : Je ne peux pas continuer à soutenir un site qui contribue à véhiculer de telles contre-valeurs.
        A présent défoulez-vous entre bons français, déversez votre venin, je quitte définitivement ce site.
        Mieux ! Je me désinscris. Je n’ai plus du tout envie de débattre avec des gens comme vous.


      • anty 28 août 2010 18:28


        Oui en effet on n’est pas sorti de l’hétérophobie ou de la connerie c’est selon


      • Mammon 28 août 2010 21:47

        Quel dommage de vous voir vous désinscrire, mais malheureusement, l’homophobie en France ne se trouve pas là où vous croyez.

        La France et l’immense majorité des citoyens français ne sont pas homophobes. Ils sont au pire indifférents, et je fais partie de ceux-ci.
        Et je n’ai pas lu chez vos interlocuteurs (Antonio et Anty, entre autres) de propos qui laisseraient transparaître une quelconque homophobie. En revanche, oui, il y a bel et bien un réel agacement envers une catégorie de citoyens (ou plutôt, une partie de ceux-ci) qui revendiquent des droits supplémentaires spécifiques pour eux-mêmes par le biais d’actions prosélytes, moralisatrices, provocatrices et culpabilisantes envers ceux qui n’adhèrent pas complètement à leurs modes de pensée.
        Alors qu’en France, les citoyens homosexuels jouissent des mêmes droits que leurs concitoyens hétérosexuels et que les agressions et propos homophobes sont punis par la loi, dans 80 pays, leurs « semblables » (au point de vue orientations sexuelles) sont persécutés voire menacés de mort le plus légalement du monde sans que la plupart des associations les représentant ne paraissent s’en émouvoir.
        Tout homosexuel, surtout s’il est fidèle aux valeurs de « gauche » et se considère comme un « citoyen du monde », devrait faire de la lutte contre les persécutions de ses semblables sa priorité absolue.
        Pour que cette lutte soit efficace, il ne doit pas s’attacher à conquérir de nouveaux droits pour sa petite personne, mais essayer d’emporter l’adhésion du plus grand nombre, c’est à dire la majorité hétérosexuelle, pour pouvoir se faire entendre. Et pour obtenir cette adhésion, les associations doivent s’abstenir de faire du prosélytisme, de la morale, de la provocation et de la culpabilisation envers ceux qu’elles doivent rallier à cette cause.
        Ce qui est loin d’être le cas avec ces kiss-ins destinés à promouvoir une vidéo prosélyte...
        Bref, la situation des homosexuels dans les pays où ils sont persécutés ou en danger de mort ne sera pas dénoncée par ces associations, pour qui ce combat n’est pas prioritaire par rapport à la conquêtes de leurs droits spécifiques.
        Elle sera donc dénoncée par « les autres », des citoyens pas forcément homosexuels, mais pour qui la persécution et/ou la condamnation à mort de personnes au motif de leur seule orientation sexuelle (qu’ils n’ont pas choisie) excluent d’emblée certaines sociétés du qualificatif de « civilisées » et ce, indépendamment de toute considération historique, culturelle ou religieuse.

         


      • docdory docdory 28 août 2010 11:59

        @ Alter 1fo

        Tout en reconnaissant le droit aux homosexuel(le)s de s’embrasser dans la rue si tel est leur bon plaisir, je pense que le rôle de l’école primaire est d’apprendre aux enfants le français et sa grammaire, la lecture l’écriture , le calcul, les 4 opérations, l’histoire de France et la géographie de la France, le dessin et la musique.
        Par conséquent, son rôle n’est pas de faire perdre leur temps aux enfants en leur infligeant des pensums tels que des cours ou des films politiquement corrects sur ( au choix ) l’homosexualité, le racisme, les violences familiales et autres sujets de société. Les parents n’envoient pas leurs enfants à l’école pour ce genre de choses.
        Il faudrait d’ailleurs remplacer le ministère de l’éducation nationale par le ministère de l’instruction publique. 
        Le seul rôle de l’école , c’est de faire en sorte que les enfants soient instruits, l’éducation, ce sont les parents qui doivent s’en occuper !

        • K K 28 août 2010 13:02

          Je ne connais pas bien Rennes, mais il ne me semble pas qu’il y ait un lieu de culte (synagogue, église, mosquée) à cet endroit. Ce qui rend votre kiss in tout à fait acceptable. Bonne soirée à vous, donc.


          • anty 28 août 2010 16:05

            Intolérance des homos contre l’immense majorité d’individus non homo est grande.

            Il suffit de lire les remarques infondées et stupides sur certains sites homo tetu et compagnie

            En tant qu’individu appartenant à cette majorité je me sens offenser par ces remarques

            et j’aimerais qu’un jour les homos évoluent de leur mentalité primaire et comprennent

            qu’il n’ y a pas que des homo dans ce monde

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès