Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Ordinateurs de vote : résultats vérifiables ou pas ?

Ordinateurs de vote : résultats vérifiables ou pas ?

Pour obtenir les résultats d’un scrutin, le président du bureau de vote appuie sur le bouton adéquat. La machine produit alors un ticket sur lequel sont indiqués les noms des candidats et le nombre de voix que chacun a obtenu.

Comme le procédé de vote est opaque, il est légitime de pouvoir vérifier la véracité des résultats, et c’est d’ailleurs ce qu’a retenu le ministère de l’Intérieur dans la liste des « principes à respecter » ; les ordinateurs de vote (qu’il appelle machines à voter1) doivent avoir un « caractère vérifiable : les résultats du vote peuvent être vérifiés après le dépouillement du scrutin. »

Les dispositifs de vote homologués en France sont donc censés satisfaire ce caractère vérifiable. En y regardant de plus près, rien n’est moins sûr.

Pour obtenir un dépouillement des votes, le président du bureau de vote appuie sur le bouton adéquat et la machine produit un ticket sur lequel sont inscrits les noms des candidats et le nombre de voix que chacun a obtenu.

Est-il possible de vérifier ces résultats ?

Deux procédés de vérification sont évoqués par les promoteurs du vote électronique.

Premier procédé : le président du bureau de vote demande un nouveau dépouillement à la machine. Il obtient un nouveau ticket avec les noms des candidats et les nombres de voix obtenus. Le procédé pour faire le nouveau décompte étant tout aussi opaque que le premier (c’est le même), ce nouveau ticket ne peut servir à vérifier quoi que ce soit.

Deuxième procédé, évoqué notamment par les promoteurs d’iVotronic : la machine imprime la liste des votes : un vote par ligne. Première possibilité : les votes sont présentés dans l’ordre dans lequel ils ont été enregistrés par les électeurs. Par exemple, si j’ai été la vingtième personne à voter, je peux vérifier à la ligne 20 que mon vote est bien écrit, inchangé. Si les votes sont présentés dans l’ordre, c’est grave car il est alors possible de relier chaque électeur à son vote et l’anonymat de rigueur dans tout scrutin démocratique serait bafoué. En effet, il serait facile à un membre du bureau de vote de noter consciencieusement les identités des électeurs au fur et à mesure de leur passage devant l’ordinateur de vote, et de violer ainsi le secret du vote. Deuxième possibilité, les votes ne sont pas présentés dans l’ordre dans cette liste. Alors, il est impossible de vérifier quoi que ce soit : il suffit que la liste présente au moins une fois chaque choix pour que je sois certaine d’y trouver celui que j’ai fait.

Je détaille cette idée qui semble échapper à certains. Plaçons-nous dans le cas simple d’un référendum avec 100 personnes ayant voté, 60 ont choisi le « oui » et 40 le « non ». Imaginons maintenant que les résultats donnent la victoire au « non » avec 55 voix contre 45 pour le « oui ». La liste des votes imprimée pour vérification présente effectivement 100 lignes avec 55 « non » et 45 « oui ». Chacun des électeurs, en allant consulter cette liste, verra figurer son choix, qu’il ait voté « oui » ou « non ». Pour se rendre compte de la supercherie, il faudrait que l’un des électeurs aille demander aux 99 autres ce qu’ils ont voté, et que les autres acceptent de lui répondre et lui répondent honnêtement. Il ne s’agit manifestement pas d’une méthode de vérification fiable !

Alors que penser quand un ingénieur commercial de la société Datamatique nous explique qu’il sera possible d’effectuer un comptage manuel grâce à une liste de la totalité des votes enregistrés dans la journée (à partir de la quatrième minute) ?

Que penser quand le directeur des nouvelles technologies d’Issy-les-Moulineaux affirme : "De plus, il est faux de dire que le décompte des voix est impossible, puisque nous pouvons avoir accès à la liste des votes." (La Gazette des communes, 5 mars 2007, p.32-33) ?

Que penser quand le premier maire-adjoint d’Issy-les-Moulineaux affirme "pour un éventuel recomptage, un fichier est disponible pour une vérification manuelle."  ?

Que penser quand un haut responsable du ministère de l’Intérieur affirme qu’il n’y a jamais eu un résultat anormal ?

Qu’est-ce qu’un résultat anormal ? Il est évident que si des votes sont détournés, ils le seront dans une proportion faible afin que le résultat ne soit pas trop suspect.

Pour mémoire, en 2002, Le Pen a battu Jospin de 200 000 voix, soit 0,5 %. L’an dernier en Italie, Prodi l’a emporté sur Berlusconi avec moins de 30 000 voix de différence. On voit que détourner seulement 1% des votes peut suffire à changer beaucoup l’issue d’un scrutin.

Est-il raisonnable d’évaluer la sincérité des élections présidentielles à l’aide du bien connu pifomètre, instrument sans égal pour décider si un résultat est anormal ou pas ?

Je vous laisse vous faire votre opinion sur cette question importante. Je ne vous demande pas de me croire ou de me faire confiance. Soit vous pensez qu’il s’agit de bonnes méthodes pour vérifier que les résultats fournis par la machine sont justes (dans ce cas, merci de m’expliquer ce que je ne parviens pas à comprendre), soit vous pensez qu’il n’est pas possible de procéder à une quelconque vérification. Dans ce cas, on peut se demander comment de tels dispositifs ont pu être certifiés.

 

1Le terme de "machines à voter" a été introduit dans le code électoral en 1969, époque où il ne s’agissait pas d’informatique. Il n’est plus approprié aux ordinateurs actuellement utilisés.



Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (283 votes)




Réagissez à l'article

97 réactions à cet article    


  • Marie Pierre 4 avril 2007 11:36

    Très bon article argumenté qui vient compléter les précédents.


    • jp (---.---.181.90) 5 avril 2007 11:39

      Le vote électronique est une insulte à la démocratie.

      Il est relativement facile de « hacker » ce genre de « machines à voter ».

      De plus : coût par électeur du vote papier = 1€50

      du vote électronique = 4€50

      Sans parler des problèmes de vérification très bien évoqués dans l’article. Tenons-en nous à notre bonne vieille liste d’émargement !


    • Avatar (---.---.1.176) 5 avril 2007 13:47

      Le vote électro nique la démocratie.

      S’il est aussi efficace et protégé que le système de vote des commentaires de ce site, Demian ne sera jamais président...

       smiley


    • Lord Lothar 17 avril 2007 15:37

      en tant qu’ingénieur en systèmes d’information, je m’interesse de pres à ces fameuses machines, d’autant plus que je vais y passer dans quelques jours...

      j’ai juste un commentaire à faire : le moyen le + simple pour accelerer le traitement des resultats et diminuer le cout des elections (papier, assesseurs...) est d’utiliser des machines à COMPTER : elles seraient capables de compter les bulletins papier actuels, qu’on aurait juste affublés d’un code barre (1 code identifiant 1 candidat). ces machines sont déjà utilisées pour les billets de banque, le résultat est rapide et sûr à 100%. mais comme je suis un peu parano (on peut imaginer que les codes barres soient truqués, et qu’ils designent un candidat différent de celui ecrit sur le bulletin) —> on peut opérer un re-comptage manuel dans 5% des bureaux de votes, pris au hasard, pour s’assurer qu’il y a bien convergence entre les codes barres et les noms écrits sur les bulletins.

      voila, c’etait ma proposition aux maires des communes qui pensent (de bonne foi me semble-t-il) que les ordinateurs de vote sont une bonne chose.


    • Chantal Enguehard Chantal Enguehard 17 avril 2007 17:13

      Merci pour cette idée.

      Mais les pressions de la fraude sont énormes.

      L’excellent documentaire hacking democracy, visible en français montre comment le « tirage au sort de 5% des bulletins à recompter » a pu être truqué aux Etats-Unis.

      hacking democracy (en français) : http://leweb2zero.tv/video/shakti_73460137f59613d (Attention le chiffre de 5 millions d’électeurs, rajouté sur un écran avant le film, est faux).

      Bien regarder les deux parties (durée : 1h22)


    • stef (---.---.76.123) 4 avril 2007 17:41

      Cà vous gène que des gens cherchent à défendrent la démocratie ?


    • Bayrolien (---.---.135.222) 5 avril 2007 09:11

      Vous avez perdu une occasion de vous taire West.

      Je ne pense pas que Chantal soit chez elle ici, pas plus que vous ni moi...

      Le « vote » pour les commentaires sur Agoravox est sans incidence, insignifiant eu égard au vote électronique dont il est question dans l’article.

      Rien ne vous oblige à venir vous faire flageller par ici.

      Je ne crois pas qu’il y ait de trucage dans le vote des commentaires Agoravox. Un même « accès Internet » (c’est-à-dire une adresse IP) ne peut voter qu’une fois.

      Que certains individus qui n’apprécient pas certains de vos commentaires, comme par exemple celui-ci, prennent le temps d’utiliser des techniques complexes qui leur permettent d’emprunter les accès Internet de gracieux prêteurs pour voter plusieurs fois contre vous n’est pas vraiment un trucage...

      En tout état de cause, cette constatation devrait vous faire méditer sur le vote électronique, plutôt que de bassement venir pleurnicher sur votre grand -83 que mérite largement votre tout petit, tout bas commentaire.


    • seb59 (---.---.180.194) 5 avril 2007 09:26

      @DW

      Dans ce cas, ca ne te derange pas qu’on s’exprime aussi comme nous l’entendons ?

      VA PLEURER AILLEURS !!! smiley smiley


    • josew (---.---.25.142) 4 avril 2007 11:53

      Si les votes des machines à voter officielles sont aussi facilement hackables que ceux d’Agoravox, alors on peut se faire du souci pour la démocratie.

      Le dernier article sur le 11 Septembre a vu les votes subitement s’inverser de manière spectaculaire durant 3 heures hier soir...

      Il serait bon à ce sujet que des améliorations soient apporté au système, ou alors que les votes des commentaires voire aussi des articles soient abandonnés, ou au moins qu’un avertissement stipule que ces votes sont purement indicatifs et ne sont pas fiables...


      • ratatouille (---.---.194.249) 4 avril 2007 12:22

        Demian, êtes vous conscient que si vous vous faites systématiquement et injustement moinsser ici, c’est dommage mais peut-être un peu moins grave que des élections présidentielles truquées ?


      • Mon nom est personne... (---.---.72.24) 4 avril 2007 12:43

        C’est bizarre... Lorsque j’ai noté que votre commentaire etait positif Demian, la site a considéré que mon vote était négatif... Etonné, j’ai fait la meme chose une seconde fois... KIF KIF !!!

        Pas mal le média citoyen qui prends les gens pour des cons... Tiens, personne n’aurait un huissier ou un avoué sous la main pour constater ca histoire que ca donne des idées revolutionnaires à Demian ???


      • Chantal Enguehard Chantal Enguehard 4 avril 2007 13:45

        je suis consternée par vos réactions : on s’en fout des votes sur Agoravox, non ?


      • Gecko (---.---.15.38) 4 avril 2007 13:57

        Et oui, tout « infatué » de sa personne, D.W ramène tout à ses difficultés personnelles à se faire entendre sur AgoraVox. C’est certain, si une majorité vote régulièrement contre lui, c’est qu’il y a une cabale, voire une fraude. Un jour, peut être, son égo se « dégonflera » t-il ? On peut rêver, non ?

        Merci de cette démonstration, qui donne des arguments contre ce système. Pour ma part, j’ai peur que la tentation de l’introduire progressivement ait justement pour but d’influer sur les votes. Les USA nous donnent un exemple de ce qu’il ne faut pas faire.


      • Gecko (---.---.15.38) 4 avril 2007 14:01

        « Personne ». Entre le moment où vous ouvrez la page et le moment où vous votez concrètement, il s’écoule un « certain temps » pendant lequel d’autres ont également pu voter. Le chiffre qui s’affiche est le résultat de tous ces votes.


      • RilaX (---.---.44.29) 4 avril 2007 14:07

        Peut etre certains devraient réflechir avant de crier au loup.

        Pendant que tu lis un commentaire, la vie d’agoravox ne s’arrête pas. Les gens cliquent sur les boutons + ou - pour voter. Et si quand tu clique sur +, que tu vois le pourcentage baisser, ca veut simplement dire que 2 personnes ont cliqués sur - pendant que tu lisais le commentaire. Pas qu’agoravox a compter ton vote comme un -.

        Par contre, comme tout systeme (sutout electronique) est faillible, il est bien evident qu’il est plus que probable que certains arrivent à voter plusieurs fois, voire meme à modifier les chiffres.

        Mais il est idiot d’accuser agoravox de truquer les decomptes des votes, surtout qu’il n’y aurai rien a y gagner, bien au contraire.


      • Jules (---.---.15.38) 4 avril 2007 14:19

        Où ça + 49 ? Je veux absolument lire ça ...


      • Bruno (---.---.109.53) 4 avril 2007 14:31

        echec et mat... ouhouhouhou quel grand enfant ce demian

        vous finisser meme par m’etre sympathique


      • Chantal Enguehard (---.---.168.129) 4 avril 2007 14:32

        Tout vote est important, c’est vrai. Pour être plus précis tout vote démocratique est important.

        Le vote mis en place par Agoravox n’est pas un vote démocratique et ne prétend pas l’être : il n’est pas vérifiable, pas transparent, l’unicité n’est pas correctement vérifiée, etc. Il est tres difficile d’organiser un vote democratique par Internet. La plupart des pays l’ont abandonné. En Estonie, et dans les 3 cantons suisses où il est expérimenté, les taux de vote par internet sont inférieurs à 4%.


      • Gecko (---.---.15.38) 4 avril 2007 14:33

        Je viens de lire tous les articles du jour et vous n’avez aucun commentaire à +49, ou environ. Vous prenez vos désirs pour la réalité, cher monsieur.

        Juste une suggestion et je n’ai aucune illusion sur son sort : Si vous voulez cesser d’être « replié », d’abord exprimez vous d’une manière claire, en nous épargnant votre vocabulaire pompeux, évitez de prendre systématiquement les autres intervenants à rebrousse poil, et épargnez nous votre pseudo culture empruntée au hasard de vos lectures.


      • Gecko (---.---.15.38) 4 avril 2007 14:34

        .... suite : J’oubliais, changez votre photo, je soupçonne qu’elle provoque un clic compulsif


      • lenny (---.---.40.115) 4 avril 2007 15:21

        Ne confondez-vous pas vote et sondage par hasard ? Un sondage n’a rien de démocratique, il a simplement un role informel.

        A bon entendeur


      • lenny (---.---.40.115) 4 avril 2007 17:31

        Ne pensez-vous pas que vous confondiez vote democratique et sondage ? L’un et l’autre n’ont pas la même portée ni le même mode d’organisation. Ne pourrait-on pas plutôt parler de sondage a propos de vos commentaires que beaucoup semblent considerer comme stupides (on fait dire ce que l’on veut aux chiffres, c’est bien connu ) ?

        a bon entendeur


      • meul (---.---.87.176) 4 avril 2007 20:10

        C’est quoi ta rethorique à deux balle ?


      • demian=moins (---.---.105.168) 4 avril 2007 22:15

        on vote vraiment « moins » a chacune de vos interventions, désolé mais il va falloir l’accepter smiley


      • demian=moins (---.---.105.168) 4 avril 2007 22:18

        Je propose qu’on réponde officiellement « moins » à Demian à chaque fois. je commence :

        MOINS « - »


      • pak (---.---.105.168) 4 avril 2007 22:44

        J’ai essayé les 2 types de votes (J’habitais Suresnes (92) pour les 2 derniers scrutins).

        > très facile à utiliser, j’ai perdu 5 minutes à cause d’une grand-mère qui captait rien mais sinon c’est un poil plus rapide.

        > point de vue convivialité, c’est zéro absolu. J’avais participé à plusieurs décompte et là rien. Ils sortent les résultats et ils ferment. Pas d’intervention du maire, pas de sandwiches... le vide. Fini les bulletin de vote rigolo avec des dessins et parfois des sois disant « révélation » (théoriquement on ne doit pas faire de commentaires mais c’est dur parfois).

        > Point de vue sécurité c’est absolument nul ! Déjà qu’avec le papier c’était facile de tricher « localement » mais là c’est de la rigolade à grande échelle ! Je préfère qu’on utilise des bulletins plus petit pour économiser du papier et qu’on ne les envoie plus par la poste !


      • seb59 (---.---.180.194) 5 avril 2007 08:25

        @ DW

        Vous n’avez jamais reussi à apporter la preuve que les votes etaient truqués Demian.

        Le « trucage des votes » c’est juste une imagination de votre ego blessé et de votre mauvaise foi.

        Reflechissez, remettez vous en question, et peut etre le « metier » entrera t’il en vous. smiley


      • Hyacinthe (---.---.114.80) 5 avril 2007 11:29

        Il serait très simple d’afficher simultanément le nombre de votes « oui », celui des « non » et enfin leur différence.


      • nocif 24 juillet 2008 00:51

        les sondages peuvent justifier des faux résultats aux yeux du public


      • Forest Ent Forest Ent 4 avril 2007 12:07

        Evidemment, la question ne se poserait pas si les machines à voter étaient infaillibles. Mais il me semble avoir parallèlement montré que ce n’était pas du tout le cas :

        http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=21795


        • Laurent (---.---.97.125) 4 avril 2007 12:11

          pourquoi pas avoir un tiket imprimé pour chaque vote que l’on met dans les anciennes urnes scellée au cas ou il y a litige ?


          • nic413 (---.---.169.35) 4 avril 2007 12:54

            Trés bonne idée, je ne suis pas chaud pour ces machines a voter, mais la completer avec le « vieux systéme » ça me va !


          • FrihD (---.---.190.89) 4 avril 2007 16:35

            Fausse bonne idée, les machine a voter peuvent faire des « erreurs » sans pour autant donner un résultat qui semble suspect à la fin. Et si le recompte des tickets papier est « obligatoire », alors l’intérêt des machines à voter est nul ...


          • (---.---.62.50) 4 avril 2007 16:45

            « Fausse bonne idée, les machine a voter peuvent faire des »erreurs« sans pour autant donner un résultat qui semble suspect à la fin. Et si le recompte des tickets papier est »obligatoire« , alors l’intérêt des machines à voter est nul ... »

            L’intérêt, c’est qu’il ne serait pas forcément nécessaire de recompter les bulletins papier dans TOUS les bureaux de vote, mais par exemple dans 5% d’entre eux pris au hasard... Et s’il y a des divergences, c’est le vote papier qui fait foi (et dans ce cas, évidemment, il faut recompter à la main dans tous les autres bureaux).

            Et puis, ça permet de connaître en quelques secondes le résultat du scrutin, même s’il ne s’agit pas encore du résultat « officiel ».


          • FrihD (---.---.190.89) 4 avril 2007 20:36

            Oui, ce serait déjà une bonne chose. Toutefois il faudra prévoir une équipe de dépouilleurs dans chaque bureau de vote. Et surtout, tant qu’on garde un ticket, on économise pas de papier. Au final les coûts seront inchangés voire décuplés car il va falloir alimenter la machine magique en papier certifié, payé au fabricant de machines. Le seul soit-disant intérêt des machines à voter resterait la « lutte contre » l’abstentionisme, mais leur efficacité reste encore à prouver (à mon sens on se bat contre le vote blanc ou l’abstentionisme quand on présente un panel de candidats correct et représentatif, les refoulés des 500 signatures ne diront pas le contraire).


          • Ashura Ashura 23 avril 2007 10:02

            Il y a quand même économie de papier, dans le sens où on n’a qu’un seul bout de papier par votant, au lieu de (nombre d’inscrits*nombre de candidats) bulletins individuels dans le cas d’un vote tout papier. Soit dans une élection à 12 candidats, avec une participation de 85% (au hasard) un facteur d’environ 14. Pour un second tour c’est moins flagrant, mais pour un scrutin de liste ça peut être encore mieux (pas besoin d’un bulletin A4 avec l’ensemble de la liste dessus, le papier imprimé ne mentionnera que le nom de la liste et peut-être son leader, et pourra donc tenir sur un format ’carte de crédit’ nettement plus économe). Autre argument en faveur d’une impression de bulletin papier, si on constate un écart du nombre de votants entre la liste d’émargement et les résultats donnés par la machine (oui, cela peut arriver, car aucun équipement électronique n’est fiable à 100%), un compte des bulletins papier permettra de suppléer au dysfonctionnement du vote informatisé.


          • Chantal Enguehard Chantal Enguehard 23 avril 2007 16:47

            je vais produire un article universitaire sur cette question d’ici un mois.


          • Frédéric (---.---.1.1) 4 avril 2007 12:11

            Merci pour cet article.


            • Moi (---.---.27.14) 4 avril 2007 12:15

              Bonjour.

              Il y a un article dans la revue Sciences et Avenir d’avril, qui explique comment ces machines peuvent être piratées par simple changeremt d’EPROM, sans que quiconque puisse s’en rendre compte.


              • Theo (---.---.5.3) 4 avril 2007 12:26

                C’est triste de voir que certains comparent des votes sur site web a des elections presidentielle...

                Je pense qu il n’y a pas besoin d’electronique pour frauder, comme il est dit dans l’article un changement infime, 1%, peut changer tous les resultats, en fait il faudrait comparer avec les fraudes possible dans les bureaux de vote actuels.

                Enfin pour conclure je ne pense pas que le vote electronique soit une necessitee (enfin sauf pour la consommation de papier mais bon il y a moyen d’economiser ailleurs !!!) pourquoi changer un systeme efficace ??

                @+

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès