Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Pas d’impôts supplémentaires ? Faisons un rêve !

Pas d’impôts supplémentaires ? Faisons un rêve !

Il en a pris l’engagement solennel : « A partir de l’année prochaine, il n’y aura pas d’impôt supplémentaire sur qui que ce soit ».

Le Président de la République est-il capable de tenir son engagement ?

Comme toujours, le diable est dans les détails….

Ne pas confondre…

Impôts et taxes : il est tout à fait possible de geler le barème de l’impôt sur le revenu et de l’ISF, tout en augmentant subrepticement les taxes, prélèvements, contributions et autres cotisations au détour d’un article de la loi de finances, en modifiant l’assiette.

Impôts ou taxes prélevés par l’Etat ou pour le compte des collectivités territoriales : La taxe d’habitation et les impôts fonciers sont du ressort de ces collectivités qui ne se gêneront pour les augmenter si le besoin s’en fait sentir sans que le Président de la République soit traité de parjure, puisqu’il n’y peut rien

Il convient donc d’analyser le maquis fiscal avant de se réjouir. Des augmentations d’impôts auront bien lieu. Nous sommes seulement dans le contexte d’une promesse limité au périmètre des compétences de l’Etat.

Comment va-t-il faire…

…pour tenir une promesse, certes limitée, alors même que les finances de l’Etat ne sont pas brillantes et que le déficit budgétaire continue de se creuser au gré des renoncements ou des cadeaux fiscaux (exonération de TVA pour la coupe d’Europe de foot, par exemple) ?

Faisons un rêve : le Président de la République encouragé par les résultats obtenus par Bercy sur le retour des avoirs détenus par des particuliers en Suisse envisagerait la mise en place d’une politique concernant la fraude à la TVA (10 Milliards de manque à gagner) et la fraude des entreprises aux cotisations sociales induite notamment par le travail au noir (une vingtaine de Milliards environ). Il exigerait du Luxembourg la fermeture des comptes des entreprises attirées par « l’optimisation fiscale », et il subordonnerait le versement du CICE à la création effective d’emplois, le tout suite à un référendum auprès des français, puisque les parlementaires sont soumis aux lobbies de tous ordres et tapent parfois sans vergogne dans le pot de confiture de la fraude fiscale.

Epongé, dès lors le déficit budgétaire, finies les remontrances de Bruxelles par l’intermédiaire de notre cher Moscovici, commissaire européen qui n’a pas cassé quatre pattes à un canard lorsqu’il était Ministre.

Continuons notre rêve, en pensant que sa promesse de ne pas augmenter les impôts vaut également pour les collectivités territoriales. Dans une seconde question du référendum, afin de contourner les manœuvres des élus locaux carriéristes et cumulards qui tiennent mordicus à leurs postes (notamment les radicaux de gauche) au détriment de la démocratie, il proposerait aux français, chiffres et économies d’impôts à l’appui, une réforme territoriale supprimant les conseils généraux et des mandats qui vont avec, la diminution du nombre d’intercommunalités, et la prise en charge par celles-ci des compétences des 13000 syndicats intercommunaux.

Mais il ne le fera pas…

Trop timoré, pas du genre éléphant dans un magasin de porcelaine et plutôt adepte de la fameuse synthèse, celle qui bénéficie toujours aux premiers cercles, à ceux qui murmurent à son oreille ou à ceux qui sortent les fourches ou les bonnets pour faire entendre leurs revendications particulières ou corporatistes comme les notaires, les pharmaciens ou les avocats et qui oublie la majorité.

Quelques semaines avant mai 68, un commentateur politique avait titré dans son journal : « La France s’ennuie ». Que pourrait-on dire aujourd’hui ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • soi même 9 novembre 2014 15:27

    Justement, il faut absolument réhabilité l’impôt sur les revenues et être impitoyable sur nos grandes nul-nationales pour qui payent leurs plein et entiére participation à la contribution national, cela est valable aussi à tous ces margoulins qui ses sont terrés dans les niches fiscales et à l’exemple d’un Tapie avec un million de revenue annuel ne paye rien comme impôt !


    • smilodon smilodon 9 novembre 2014 16:10

      Si l’impôt était « solidaire », tout le monde devrait le payer !... 1 euro pour les miséreux, 100.000.000 pour les plus riches !... Au lieu de ça, on tape juste « au milieu » !...... 2000, 3000, 5000, jusqu’à 10.000, au plein « milieu » de la cible !... Avec ces sous, on évite les miséreux et les nantis !.... En croyant bien faire !.... Au « milieu » on paye, en dessous tout est gratuit et au-dessus on a les moyens !..... SOLIDARITE on marque sur ce « paquet » !..... Imparable !... Qui osera attaquer ce « mot » ???.... Personne !... Et le tour est joué !...... En attendant, ceux qui bossent pour 1200 à 5 ou 6000, payent pour tout le monde !... Vive la France !... Adishatz.


    • smilodon smilodon 9 novembre 2014 15:54

      Pas d’impôts supplémentaires en 2015 !... Promis juré !....OOOOOOuuuuuffffffff......Bon, « OUF », je vais donc m’acquitter de mes 753 euros de « taxes d’habitation », pour 62 M2 au 2ème, en province,(taxe télé incluse), après mes 480 de taxes foncières, mes 2800 sur le « revenu », et le reste (salaire du syndic, charges locatives, ravalement obligatoires des façades et balcons), .........Et OUF !.. Enfin, l’année prochaine, au mieux si j’en crois mon « président », ça ne sera pas pire !.....O U F !... Merci, Monsieur le Président !.... J’étais justement en train de me poser quelques questions concernant « 2015 » !...Des fois qu’il y ait des fuites à colmater ou des fissures à reboucher !!..Jsuis un peu « à donf », là !.... Mai bon !... Après cette annonce, ça va mieux !.....Ca va aller mieux !... D’autant que je viens de vendre ma caisse pour éviter la « flambée du pétrole » !..... Mais y’a un moment où je sais plus bien comment je vais faire !..... Faudrait que j’aille voir l’ophtalmo pour une nouvelle paire de lunettes !...Mais là c’est pareil, avec 100 euros/mois pour ma mutuelle, j’suis même pas sûr de pouvoir me payer les montures !.... Alors, je cligne des yeux, je me rapproche de la lumière, et j’y vois encore assez !.... Ca aussi, ça devra attendre encore un peu !.... Mais pour tout dire, « l’ élastique » commence à craquer un peu !... Sans vouloir vous offenser, cher Président !....... Je songe à aller, comme beaucoup, bosser au « black » !... Pas pour devenir plus riche, non !... Juste pour payer ce que l’état me demande payer !.... J’ai tout bien compter, et quand je travaille 12 mois, j’ai travaillé 2 mois pour « l’état » !.... C’est pas grand chose, « solidarité » ça s’appelle !.. Mais quand même !... C’est pas mal non plus !....Pourvu que ça dure encore 2 ou 3 ans, hein ??!!... Allez......Pour vous je l’espère, pour moi j’ai un doute !........Sur 12 mois bossés y’en a encore 10 pour moi et 2 pour vous, et ça passe « juste » !... Quand vous m’en demanderez « 3 », faudra vous passer de mes services !.....Je pourrai plus, désolé !.......Adishatz.


      • smilodon smilodon 9 novembre 2014 16:01

        Y’a un moment ou la « solidarité » se transformera en « rackett » !.... Et on en est plus si loin !!.. Y’en a déjà quelques-uns qui y sont !... Et qui s’en rendent compte !.. Désolé, cher Président !...Votre joli nez rouge de clown se transforme en phare !.......Citoyen « solidaire », ok !... Mouton « épilé », moins d’accord !.... Adishatz.


      • franc tireur 9 novembre 2014 17:21
        La France c’est 15% des dépense sociales mondiales, mais 1% de la population et 4% du PIB.
        Voila ou est le gras,qui fait hélas largement vivre la clientèle socialo communiste que flamby ne peut s’aliéner s’il a encore un petit espoir d’etre réelu.
        Malgré 57% de dépenses publiques, et des gabegies a ecoeurer la Cour des Comptes le pouvoir regarde ailleurs , la France a toujours eu une préférence pour l’impot, c’est culturel.
        L’énarchie qui dirige le pays depuis des décénnies trouvera evidemment des parades a l’aventureuse promesse de son représentant. L’Etat est déja en train de refiler le sale boulot aux collectivités.Et puis pas pas d’impot supplémentaire ne signifie pas qu’on ne peut pas augmenter ceux existant.. 


        • Piotrek Piotrek 9 novembre 2014 18:31

          Petit rappel politique :

          - Sarkozy a endetté la France de 750 milliards d’euros à lui tout seul si l’on compte son temps président et ministre du budget (baisser les impots sans rien faire d’autre fait augmenter le déficit et donc la dette)
          - Hollande n’a fait aucune réforme de l’impôt. Réforme attendue autant par la droite que la gauche (mais surtout pas par les oligarques)

          Politiquement pour que l’impôt marche et soit accepté de tous il faut qu’il soit : transparent et juste. Si vous voulez que l’impôt remplisse son rôle distributif dans l’économie, il doit être progressif.
          Or en France comme presque partout dans le monde l’impôt n’est ni transparent ni juste ni progressif.
          En général, le citoyen lambda (que vous êtes) ne fait pas la différence entre les impôts. Or il existe une différence fondamentale entre l’impôt sur le travail (impôt sur le revenu) et l’impôt sur le non-travail (impôt sur le capital) Et c’est à ce niveau que tout le monde se fait avoir, politiquement parlant.
          En France tout particulièrement, l’impôt sur les revenus est supérieur à l’impôt sur les capitaux. C’est une contradiction totale, historique et logique.
          Hollande ni ses prédécesseurs n’ont jamais voulu faire payer le capital et ont toujours joué sur le travail (Vidéo de Piketty sur la politique de Hollande en 2012, avant que Piketty devienne célèbre)

          Petit rappel économique :

          - Un déficit budgétaire voté, cela signifie refuser d’augmenter immédiatement les impôts (ou de baisser les dépenses, mais ce n’est pas l’objet de votre article) et donc de reporter cette augmentation d’impôt plus tard
          - La dette publique résulte de l’accumulation successive, année après année des déficits budgétaires votés par un gouvernement élu
          - Aujourd’hui nous avons accumulé 2 000 000 000 (2000 milliards) de promesses d’impôt

          Je m’arrête tout de suite, je suis d’accord que :
          - Un peu moins de la moitié de cette dette publique c’est la charge de la dette (les intérêts à payer au marché sur une ribambelle de crédits) Mais il reste tout de même 1200 milliards à régler et personne ne se serait « réveillé » avant d’être le dos au mur comme nous le sommes maintenant
          - Le déficit budgétaire est inévitable, même naturel, il est même inoffensif si l’état se charge de créer et détruire la monnaie.

          Mais nous vivons dans un monde réel
           : nous avons, bêtement mais démocratiquement, accepté et signé pour vivre dans ce monde, prendre des crédits sur les marchés et accepter le rôle central des banques privées.
          Donc avec un déficit public de l’ordre de 30.000 euros par tête (120.000 euros pour un ménage de 4 personnes

          En conclusion

          Si vous êtes sincèrement désolé de payer des impôts dans un système que VOUS (retraité) avez permis de subsister si longtemps (40 ans) et dont VOUS avez profité (en acceptant de reporter l’addition) et DONC cet article est un témoignage d’un collaborateur du système.

          Vous n’avez même pas fait d’allusion à l’injustice de l’impôt (et surtout aucune référence à l’impôt sur le capital, à l’opposé de l’impôt sur le revenu) Non vous vous plaignez juste de devoir payer plus d’impôt

          Si on fait l’addition, la prochaine génération paiera a votre place, et vous pleurez car vous allez payer des impôts ? Combien d’années nos enfants devront vivre une vie inacceptable pour rembourser la dette ? Combien d’impôts pour les années à venir si nous ne faisons que nous plaindre ? On peut plus penser comme en l’an 2000...

          Je lis vos articles, je les aime bien, mais il est très très important de vous remettre en cause très très profondément et d’arrêter de raisonner en fonction de votre petit porte monnaie. Il est essentiel de revisiter nos conceptions (les miennes et les vôtres), par respect pour les générations futures, envers lesquelles vous et moi, avons fait tellement de mal.

          J’espère que vous allez méditer ce point, et vous remettre en question profondément. Il faut repenser la dette, repenser l’impôt et non pas se plaindre. (Sinon le gremlin du forum vous traitera de bourgeois et il aura raison)


          • Michel DROUET Michel DROUET 9 novembre 2014 19:01

            Bonjour Piotrek

            Où avez vous lu que je me plaignais de payer mes impôts ????
            Cet article ne comporte aucun élément allant dans ce sens...

            Je me livre simplement à une critique d’un système où l’indécision est érigée en mode de gouvernance et où l’emprise des lobbies bloque toute réforme.
             


          • Piotrek Piotrek 9 novembre 2014 19:27

            Effectivement après relecture, je vous ai accusé à tord.

            Je suis parti au 1/4 de tour smiley m’en voudrez pas ?


          • Spartacus Spartacus 9 novembre 2014 20:16

            ça ne coûte rien, c’est l’état qui paye......


            Toute sa pensée et la pensée socialiste en une seule phrase.....
            Au moins l’irresponsabilité est personnifiée.

            • nours77 nours77 10 novembre 2014 08:20

              Pas d impôts supplémentaire, comme si il pouvait tenir quoi que ce soit dans sa position...

              Premièrement, le déploiement du nouveau système scolaire et la mise en place des activités sponsorisées par la région, ne donnera la facture que l année prochaine, donc les impots locaux vont augmenté en 2015...
              deuxièmement, le budget de la France a été rejeté par l Europe, qui une fois mandaté par sa justice (une lettre de mise en demeur a déjà été envoyer http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/budget-face-aux-sommations-de-la-158718) prendra les mesure économique qu elle veut, donc les promesse d un président qui n aura rien a dire le moment venu sont un peu vide de sens...
              Pour finir le plan qu a commencer avec nicolas Sarkozy entre dans sa phase finale, l emploie va en prendre plein la tronche, et il est clairement dans les viseur en ce moment, marrant comme les bonnes nouvelles s enchainent vite en ce moment.....


              • zygzornifle zygzornifle 10 novembre 2014 08:41

                Pas d’impôts peut être mais ce sera pris sur les taxes, l’énergie et diverses augmentations pernicieuses ......Hollande vous promet pas d’augmentation d’impôts c’est comme un tigre qui vous promet de se mettre aux légumes.....


                • eau-du-robinet eau-du-robinet 10 novembre 2014 11:49

                  Bonjour,
                  .
                  « Pas d’impôts supplémentaire .... »
                  .
                  Çà c’est pas réellement François Hollande qui le décide ...
                  .
                  Il n’est qu’une marionnette de la TROÏKA et des divers lobbies :
                  http://effondrements.wordpress.com/2012/07/28/comment-francois-hollande-est-soumis-pieds-et-mains-lies-au-lobby-sioniste-franc-maconnique/
                  .
                  A lire également
                  http://www.egaliteetreconciliation.fr/Un-lobby-israelo-americain-aurait-finance-Francois-Hollande-pour-battre-Martine-Aubry-23776.html


                  • TSS 11 novembre 2014 00:16

                    Impôts et taxes : il est tout à fait possible de geler le barème de l’impôt sur le revenu et de l’ISF, tout en augmentant subrepticement les taxes, prélèvements, contributions et autres cotisations au détour d’un article de la loi de finances, en modifiant l’assiette

                    Tout est dit !!

                     2centimes de plus sur les carburants,ce n’est pas un impôt !

                     la taxe sur l’eau qui passe de 5,5 % à10% entre 2012 et 2014 ...etc...etc... !!


                    • TSS 12 novembre 2014 00:50

                      Pas d’impots supplementaires en 2015 ?

                      Le Mali nous a couté 1 milliard d’€ ,il n’y avait que 400 millions de budgétés ,le GVT

                      a donc annoncé 600 millions d’economies supplementaires mais le bruit

                       circule d’une TVA à 21/22%,c’est pas un impot c’est une taxe... !!


                      • Michel DROUET Michel DROUET 12 novembre 2014 08:42

                        Bonjour TSS

                        Carburants, TVA, taxes sur les mutations immobilières, etc, etc, les possibilités sont nombreuses qui permettront d’augmenter les recettes en affirmant qu’on n’augmente pas les impôts !


                      • bourrico6 12 novembre 2014 11:50

                        Si certains y croient.... tant pis pour eux.

                        Je suis dans le BTP.
                        On constate une réduction des dépense qui se traduit par environ 25% de baisse de commande publique.
                        Les entreprises ont mis des gens en congés, n’ont pas renouvelés leurs intérimaires, et s’apprêtent à tailler dans leurs employés.
                        Ce qui fait ni plus ni moins que des chômeurs en plus, donc une hausse des dépenses sociales ;

                        Si ça ne mettait pas des gens dans la merde, ce serait assez comique de voir le résultat concret des raisonnements des simplets de base comme Spartacrotte.


                        • bourrico6 12 novembre 2014 11:51

                          C’est aussi amusant de constater que nombres d’entreprises privées sont en réalité totalement dépendantes de l’argent public.

                          Mais c’est trop subtil pour les idéologues à la Spartachiasse.


                        • Michel DROUET Michel DROUET 12 novembre 2014 11:58

                          Bonjour Bourrico6

                          C’est vrai que le BTP est dépendant des dépenses publiques et donc de l’argent public et donc de nos impôts.

                          Ce qu’il faut c’est réorienter l’investissement. Moins de ronds points et de bâtiments publics qui ne servent qu’à la gloriole des élus et davantage d’investissements dans l’aménagement et les économies d’énergies dans les bâtiments existants en particulier le parc HLM et dans le développement des transports collectifs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès