Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Pas de démocratie citoyenne sans souveraineté nationale !

Pas de démocratie citoyenne sans souveraineté nationale !

Finalement à écouter les uns et les autres engagés politiquement on sent bien un ras-le-bol général contre cette élite qui nous mène droit dans le mur. On sent monter une envie de démocratie citoyenne qui rendrait la parole au peuple. Les mouvements citoyens s'organisent dans le désordre malheureusement ce qui laisse penser, encore une fois, que seule la politique peut encore faire évoluer les choses. C'est un peu notre dernière chance. On a le sentiment que 2012 doit marquer un basculement politique mondial majeur. Soit un basculement politique pour le pire (dictature mondialiste via un gouvernement mondial) soit pour le meilleur (démocratie citoyenne).

Or il se trouve que les aspirations du peuple dans sa très large majorité se prononcent pour une démocratie citoyenne mais, malheureusement, parmi lui une grande partie n'a pas encore compris que la démocratie citoyenne ne pourra pas exister sans souveraineté nationale pour redonner au peuple les leviers de commande sur l'économie, les frontières, l'importation, l'immigration,etc..Parler de souveraineté c'est mal, c'est raciste voir nazi même alors c'est difficile d'engager un débat sérieux. Pourtant c'est simple.

L'exemple de l’Islande.

Islande un pays magnifique de glace et de feu.

 

L’Islande a connu comme tous les pays européens la crise financière en 2008, et en 2009 avait le couteau sous la gorge par les banques anglo-hollandaises qui exigeaient le remboursement de leurs créances. Mais le peuple est descendu dans la rue pour renverser le gouvernement, pour refuser de payer les intérêts de la dette aux banques, pour mettre un gouvernement de gauche qui nationalisera les banques et pour instaurer une constituante citoyenne ! Rien que ça ! Et tout ça sous les gros yeux de l’Europe. L’Islande était au fond du trou aujourd’hui elle caracole en tête des pays européens à forte croissance. Elle a remboursé sa dette aux banques et a instauré la démocratie citoyenne via l’application du référendum comme le font les pays souverains dans le monde (Cf.Chavez au Venezuela autre diable pour l’oligarchie occidentale). Les citoyens ont changé la constitution, poursuivi leurs dirigeants complices en justice, arrêtés les banquiers coupables bref que du bonheur ! Un véritable exemple à suivre et riche d’enseignements.

Le plus important qu’en est-il ? L’Islande s’en est sorti grâce à sa souveraineté monétaire ! Elle a fait exactement le contraire des préconisations européennes c’est-à-dire à laisser les banques faire faillite et dévaluer sa monnaie. Voilà donc la condition sine qua non du retour du contrôle citoyen sur la politique. Vous comprenez mieux pourquoi aucun parti hormis le FN et les souverainistes de droite ne le propose. Même JL Mélenchon, le révolutionnaire en carton, ne le propose surtout pas et n’en parle surtout pas ! Demandez-lui ce qu’est la loi de 1973 et il vous dira qu’il ne sait pas…gros benêt qui prend les français pour des cons oui. Ce n’est donc pas en suivant l’Europe et en faisant croire qu’on pourra la changer qu’on arrivera à quelque chose ! Aucun changement n’est possible si on accepte de se soumettre aux règles européennes dictées par le très atlantiste Barroso.

Une petite leçon d’histoire édifiante sur Barroso le chef de la toute puissante commission européenne :

 

Voilà ce que ne vous dirons jamais les gauchos. Ils ne s’en prendront jamais à l’Europe parce qu’ils se prétendent internationalistes avant tout c’est-à-dire atlantistes donc. Avant d’être français. Ils vivent en France, ils sont nés en France mais leur plus grand ennemi est la souveraineté du peuple français, surtout ne pas lui redonner les instruments de sa souveraineté nationale et les laisser entre les mains de Barroso&co…Allez comprendre quel jeu joue le FdG, l’allié de l’UMPSEE, si vous ne comprenez pas que c’est une alliance franc-maçonne qui poursuit le même but du mondialisme.

Allez lire aussi comment les altermondialistes d’Attac et la LCR vous expliquent la dette. Ils ne font aucunement référence à l’inique loi de 1973 qui est pourtant à l’origine de la dette ! Hallucinant non ?

Pourtant l’exemple islandais qu’ils s’empressent de mettre en avant, parce qu’il a réussi son assemblée constituante citoyenne, n’a pu réussir que grâce à sa souveraineté nationale et non pas parce qu’il était immergé dans l’UE comme nous. Vous saisissez à quel point retrouver notre souveraineté nationale est primordiale si l’on veut avoir une chance d’instaurer une VRAIE démocratie citoyenne ? Ce que le FN ne propose pas lui je vous l’accorde même si elle parle de référendum d’initiative populaire. Il faudra aller plus loin c’est une certitude si on veut défendre nos intérêts d’abord ! C’est là toute la difficulté du choix politique qui ne sera pas parfait car l’oligarchie politique se méfie de la souveraineté populaire via la démocratie citoyenne.

Quelle voie pour une démocratie citoyenne ?

Comment faire que le peuple ait un moyen de contrôle sur le haut de la pyramide ?

 

Si il faut s’en remettre aux politiques comme on l’a vu plus haut on peut attendre longtemps. Les uns et les autres tournent autour du pot mais sans jamais y mettre les mains dedans. Or la démocratie citoyenne, on le voit bien aujourd’hui, ne peut être que notre horizon pour une société humaine meilleure, gérée en concertation avec toutes et tous, appliquant l’intérêt général au dépend des intérêts particuliers, créant des solidarités indispensables et, surtout, restant maître en dernier ressort des décisions politiques engageant la société toute entière via le référendum. C’est le minimum qu’on est en droit d’attendre de 2012.

Il y a beaucoup de mouvements citoyens qui émergent sur le net ici et là mais qui au lieu de chercher des pistes communes font leur petite tambouille dans leur coin, en cherchant à récolter des adhérents, des fonds pour pouvoir présenter leurs candidats aux élections législatives. C’est déjà pas mal mais cet ordre dispersé empêche d’avoir une visibilité plus grande sur une alternative citoyenne. Pourtant tous ces mouvements ont un intérêt à être suivi et encouragé.

C’est pourquoi j’adhère à la vision d’EVA pour participer à un mouvement citoyen, et son blog est une mine de renseignements importante regroupant les mouvances diverses engagées dans la révolution citoyenne d’une façon ou d’une autre.

Mais concrètement on fait quoi ? Ne pourrait-on pas envisager des assises nationales d’une révolution citoyenne qui ne soit pas polluée par les gauchistes qui refusent toute tentative de souveraineté nationale comme c’est le cas avec le mouvement des indignés ? La gauche ne doit pas avoir le monopole de l’indignation citoyenne, ce n’est pas la victoire d’un camp contre l’autre qui est en jeu, c’est la victoire du peuple de France dans son entier. Et une fois que nous aurons réussi à instaurer une véritable révolution citoyenne nous pourrons alors tenter d’exporter ce modèle au monde. Voilà ce qui explique pourquoi le FN est tant diabolisé par les trotsko-gauchos internationalistes faisant ainsi le jeu de l’ordre mondial libéralo-fasciste :

 

Vous remarquerez que le FdG ne dérange personne et que le grand patronat et les banquiers ne le vouent pas aux gémonies tant il est inoffensif pour eux. Limiter les salaires ? Au-dessus de 300 000 euros je prends tout ? Ce n’est pas de la pure démagogie populiste ça ? A vous de juger bien sûr.

Donc, pour conclure, je dirai que la souveraineté nationale est la base pour accéder à une démocratie citoyenne. Et ce n’est pas en le niant qu’on fera avancer les choses. Il faut avoir les moyens, comme l’Islande, d’assumer une politique, démocratique et efficace. Mais ce n’est pas l’alpha et l’omega. La souveraineté nationale doit servir à instaurer une vraie démocratie citoyenne. C’est là l’objectif ultime de ce temps. Alors cela passera-t-il par un vote aux élections de 2012 ? Par une abstention massive ? A vous de voir. Moi en l’état des choses je me dis que le vote FN est pour l’instant la base pour une future conquête citoyenne. Je ne crois pas qu’une fois élu il instaurera une dictature fasciste. Marrant comme ça me rappelle ce que disait la droite avant l’élection de Mitterrand en 1981 et ” les chars de Moscou à Paris”. Voyez comment on essaye de vous manipuler par la peur et la propagande.

Tout comme je ne crois pas que le FN soit un parti raciste dans son ensemble. Il défend le peuple français d’abord et moi ça me va. Cela me semble même normal que dans notre pays on défende le peuple français d’abord et que l’on réfléchisse ensuite à comment accueillir au mieux les étrangers. Ce n’est pas en continuant une politique d’empilement de sans-papiers dans des ghettos de banlieue pour servir d'esclaves au grand patronat que l'on changera le monde ! Bien au contraire elle ira plus mal et cela servira à ceux qui voudront continuer de soumettre le peuple français aux lois d’airain de l’ultralibéralisme débridé cher à l’empire anglo-saxon sioniste qui nous dirige.

Alors vive la France libre ! Vive le CNR ! Vive la révolution citoyenne !

 

Autres billets complémentaire :

Mélenchon le franc-maçon, révolutionnaire en carton ?

La perte du triple A est l'échec de l'Europe des marchés au détriment des peuples souverains.

1973, l'année où la France a basculé dans l'ultralibéralisme mondialisé

La crise n'existe pas !...pour les ultrariches.

L'Europe montre enfin son vrai visage : la dictature !


Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • democradirect democradirect 20 janvier 2012 07:40

    Le déficit démocratique a causé la crise de l’euro (voir ici) et les élites tentent d’utiliser cette crise pour approfondir encore ce déficit. Je ne me prononcerai pas sur l’opportunité de transférer davantage de souveraineté au niveau européen, voir mondial. Mais en tous cas, c’est le peuple (et non pas ses représentants) qui doit prendre la décision : tout transfert significatif de souveraineté national devrait obligatoirement être soumis au référendum. Je pense aussi que 2012 est une année importante pour la démocratie. Et il y a des élections.XXXXXXXXXXXXOn peut être démocrate de gauche ou de droite. J’espère que les démocrates vont gagner du terrain des deux côtés. Les démocrates de tous bords veulent que la Constitution soit entre les mains du peuple : i) un véritable  référendum d’initiative citoyenne qui permette au peuple de modifier la Constitution, ii) toute modification de la Constitution doit être soumise au vote populaire. Je ne connais aucun grand parti qui soutienne précisément et explicitement cela. De petits candidats comme Yvan Bachaud (qu’Eva soutient) défendent cela (et davantage). Certains grands partis font de vagues déclarations. Mais c’est tout.XXXXXXXXXXXXXDonc, démocrates de gauche et démocrates de droite, nous avons tous du boulot à faire dans notre camp. Et ne nous tirons pas dans les pattes lorsqu’il s’agit de défendre la démocratie.XXXXXXXXXXXXXIl faut que les pays d’Europe deviennent de véritables démocraties. La priorité est d’introduire dans chaque pays un droit de référendum et d’initiative au niveau constitutionnel. La situation est actuellement relativement propice en France où il faut tirer parti des prochaines élections. Diffusez la revendication : «  le peuple, et uniquement le peuple, doit pouvoir modifier la Constitution » que vous trouverez ici. Voir ici pour une argumentation plus détaillée.

     


    • democradirect democradirect 20 janvier 2012 07:44

      Le déficit démocratique a causé la crise de l’euro (voir ici) et les élites tentent d’utiliser cette crise pour approfondir encore ce déficit. Je ne me prononcerai pas sur l’opportunité de transférer davantage de souveraineté au niveau européen, voir mondial. Mais en tous cas, c’est le peuple (et non pas ses représentants) qui doit prendre la décision : tout transfert significatif de souveraineté national devrait obligatoirement être soumis au référendum. Je pense aussi que 2012 est une année importante pour la démocratie. Et il y a des élections.

      On peut être démocrate de gauche ou de droite. J’espère que les démocrates vont gagner du terrain des deux côtés. Les démocrates de tous bords veulent que la Constitution soit entre les mains du peuple : i) un véritable référendum d’initiative citoyenne qui permette au peuple de modifier la Constitution, ii) toute modification de la Constitution doit être soumise au vote populaire. Je ne connais aucun parti ayant une chance de se retrouver au 2ème tour des présidentielles qui soutienne précisément et explicitement cela. De petits candidats comme Yvan Bachaud (qu’Eva soutient) défendent cela (et davantage). Certains grands partis font de vagues déclarations. Mais c’est tout.

      Donc, démocrates de gauche et démocrates de droite, nous avons tous du boulot à faire dans notre camp. Et ne nous tirons pas dans les pattes lorsqu’il s’agit de défendre la démocratie.

      Il faut que les pays d’Europe deviennent de véritables démocraties. La priorité est d’introduire dans chaque pays un droit de référendum et d’initiative au niveau constitutionnel. La situation est actuellement relativement propice en France où il faut tirer parti des prochaines élections. Diffusez la revendication : « le peuple, et uniquement le peuple, doit pouvoir modifier la Constitution » que vous trouverez ici. Voir ici pour une argumentation plus détaillée.

      (J’ai envoyé par mégarde mon commentaire précédent alors qu’il y avait encore des « XXX » aux sauts de paragraphe).


      • Nanar M Nanar M 20 janvier 2012 08:04

        Un gros salmigondis pour appeler à voter FN. je doute que la vision d’Eva mène aux mêmes conclusions.


        • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 20 janvier 2012 13:50

          Et quand bien même ? Ca vous pose quel problème ? Je dis dans mon billet que le vote ne sera pas l’alpha et l’omega et qu’il faudra que nous les citoyens soyons vigilants et associés. Mais la base de toute démocratie citoyenne c’est la souveraineté nationale, c’est reprendre en main notre destin, c’est revenir sur la loi de 1973 et ça , jusqu’à preuve du contraire, seul le FN l’a déclaré.


        • LE FN ET L UMP FORMENT LA DROITE POPULAIRES et ont des accords de« signatures de

          maires » pour .arriver aux 500 du FN...ET DE DESISTEMENT ET REPORTS.DES VOIX

          LE FN N IRA JAMAIS CONTRE LES PATRONS SES MEILLEURS ELEMENTS Y SONT...

          LES RATS QUITTENT LE NAVIRE...LE CAPITAINE ETANT COMME CELUI DU PAQUEBOT ITALIEN...INTERESSE PAR SA GROSSE PAYE...IL LAISSE COULER EQUIPAGE ET CROISIERISTES..

          BELLE MENTALITE §§§§§


        • Robert GIL ROBERT GIL 20 janvier 2012 09:01

          Avec un maximum de démagogie, le FN s’efforce de surfer sur cette situation avec ses réponses «  simples  » de retour aux frontières, à la monnaie et à un capitalisme national, combinées à ses habituelles thématiques xénophobes et racistes. Ces prétendues solutions signifieraient remplacer une forme de guerre économique par une autre, non moins périlleuse puisque les travailleurs de chaque pays se retrouveraient, comme durant la plus grande partie du xxe siècle, enrôlés derrière leur propre bourgeoisie nationale. Mais il est un fait que les ravages de la «  construction européenne  » des capitalistes et des financiers menacent aujourd’hui jusqu’à l’idée européenne.....
          http://2ccr.unblog.fr/2012/01/04/sortir-de-l%E2%80%99euro-ou-du-capitalisme%E2%80%89/


          • nobody 20 janvier 2012 09:48

            @Robert


            Le contrôle des frontière et le contrôle de la monnaie préconisés par le FN sont des outils destinés à imposer une dimension sociale dans les échanges totalement dérégulés du libéralisme actuel. 

            L’appel du FN à la refondation d’une autre Europe (au service des peuples) est tout sauf un repli sur soi, mais bien au contraire une invitation à une prise de conscience collective.

          • Robert GIL ROBERT GIL 20 janvier 2012 11:09

            le NPA aussi veut une autre europe, mais pas la meme que Marine ! Ne soyons pas dupe, le FN comme tous les partis de droite et malheureusement aussi le PS ne sont pas du coté des travailleurs mais du coté du capital. Relire l’histoire est parfois bien utile.
            Je ne veut pas faire de l’antifrontiste primaire, mais demandez-vous dans quelle lutte sociale le FN a été du coté des travailleurs : aucune ! Lors de la reforme des retraites, Marine demandait meme au gouvernement de faire preuve de plus de fermeté et de remettre la France au travail....sans commentaire !


          • SEPH 20 janvier 2012 12:44

            Je n’ai jamais vu le FN affronter le patronat , être au coté des ouvriers dans les grêves.Bien au contraire, il soutient le patronat en toutes circonstances dans son exploitation des ouvriers, des salariés,..

             Le Fn est un parti de droite qui avance masqué et il a repris des thèmes de la gauche de la gauche car ces thèmes sont porteurs auprès des classes populaires. Tout ceci est bien utile pour tromper les masses et récolter leurs votes. LE FN a toujours été au coté du FRIC.

            Je suis d’ accord avec les propositions der Lordon au sujet de l’Europe, de ce qu’il faut faire de suite,.... Je vous invite à voir l’excellente vidéo suivante : 
             http://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/frederic-lordon-leur-dette-notre-33384


          • taktak 20 janvier 2012 13:37

            Le programme du FN n’a absolument aucune visée de progrès social : il est pour la déréglementation du code du travail et pour l’instauration de syndicat à la main des patrons. Il est également de diminuer les salaires pour augmenter les profits, là encore au service des patrons.
            preuve en est sa mesure de suppression des charges sur les bas salaires. Il faut le rappeler les charges sont du salaire indirect. La diminution de charge financé par de la fiscalité c’est fondamentalement augmenter la part du profit dans la captation de la richesse, et diminuer celle du salaire. Au final, c’est donc bien l’ouvrier qui est perdant.
            Car s’il est bien une constante du programme du FN c’est qu’il vise avant tout à maintenir l’ordre établie dans le partage scandaleux de la production de valeur, et ce en divisant la nation.


          • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 20 janvier 2012 13:57

            Vous savez le grand prince du mondialisme qu’est Jacques Attali a dit clairement : « C’est dans un environnement politique fermé, lorsqu’il y a équilibre entre le marché et la démocratie, que la justice sociale peut s’exprimer ». Donc il sait lui que seule le cadre nationale peut définir des règles justes pour son peuple. La concurrence mondialisé entre peuples différents aligne obligatoirement sur le moins-disant social donc celui qui permettra de produire moins cher. Voilà ce qu’apporte l’ultralibéralisme globalisé.

            Je ne pense pas qu’il faille s’enfermer ensuite derrière ses frontières mais bien qu’il faille créer des partenariats gagnant-gagnant. Pourquoi par exemple ne pas accepter que le textile tunisien vienne sur nos marchés, tout en protégeant notre production de luxe et notre savoir-faire ? Qui nous l’interdit ? L’UE, L’OMC, le parti socialiste quoi...


          • TZABAR 20 janvier 2012 09:21

            l’affaire des « LEJABY » est révélatrice.
            voila un fond de pension Italien qui place son argent dans une entreprise de production reconnue mondialement pour la délocaliser dans le but de réduire les coûts pour exploser la marge bénéficiaire.
            ce fond n’est pas la pour vendre des sous vêtement moins chers ou augmenter les salaires tunisiens...mais pour engranger du fric.
            Que fait l’état ?
            -ben, rien puisqu’il est adhère au dogme libéral.
            nous allons multiplier les exemples dans quelques mois. De grandes marques sont visées.
            Si les électeurs ne se réveillent pas aujourd’hui, ils se préparent des lendemains très difficiles. 


              • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 20 janvier 2012 17:21

                Merci pour ce commentaire clair et net ! ^^


              • JL JL1 20 janvier 2012 12:02

                Bonjour,

                vous écrivez : "Elle a fait exactement le contraire des préconisations européennes c’est-à-dire à laisser les banques faire faillite et dévaluer sa monnaie« 

                humm ! Il faut lire : »Elle a fait exactement le contraire des préconisations européennes c’est-à-dire a laissé les banques faire faillite et dévalué sa monnaie"

                Sinon, ceux qui savent ce que lire veut dire feraient un contresens.

                Ceci dit, à part taper sur le FDG, c’est quoi l’idée ?


                • JL JL1 20 janvier 2012 13:42

                  Le FN ment :

                  On n’est pas obligé de sortir de l’euro pour échapper au joug de la finance : c’est une simple question de volonté politique. Et c’est pourquoi Mélenchon ne raconte pas d’histoires à dormir debout, comme Le Pen qui elle, fait dans la démagogie la plus populiste.

                  Michel Rocard et Pierre larouturou nous expliquent comment, dans une tribune de lemonde.fr :
                   
                  http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/01/02/pourquoi-faut-il-que-les-etats-payent-600-fois-plus-que-les-banques_1624815_3232.html

                  Extrait : « Il faut en finir avec le deux poids, deux mesures : en nous inspirant de ce qu’a fait la banque centrale américaine pour sauver le système financier, nous proposons que la « vieille dette » de nos Etats puisse être refinancée à des taux proches de 0 %. Il n’est pas besoin de modifier les traités européens pour mettre en oeuvre cette idée : certes, la Banque centrale européenne (BCE) n’est pas autorisée à prêter aux Etats membres, mais elle peut prêter sans limite aux organismes publics de crédit (article 21.3 du statut du système européen des banques centrales) et aux organisations internationales (article 23 du même statut). Elle peut donc prêter à 0,01 % à la Banque européenne d’investissement (BEI) ou à la Caisse des dépôts, qui, elles, peuvent prêter à 0,02 % aux Etats qui s’endettent pour rembourser leurs vieilles dettes. »


                • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 20 janvier 2012 14:01

                  Je tape sur le FdG car il instrumentalise les gauchistes, lui crachent même à la gueule, et fait croire qu’il fera une révolution citoyenne. Mais instaurer une démocratie citoyenne sans souveraineté populaire c’est impossible ? Voilà ce que je dis et que je démontre. Le FdG est là pour continuer la guerre de la gauche de la droite et empêcher toute réconciliation, toute unité populaire contre notre ennemi commun : l’oligarchie mondialiste ultralibérale, européiste et mondialiste et qui chante en plus l’hymne israélien...


                • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 20 janvier 2012 14:19

                  Rocard ? Larrouturou ? Rocard qui disait qu’il était temps de donner le pouvoir aux multinationales au-dessus des gouvernements car ceux-ci n’y comprenaient rien à l’université du medef ? Celui qui dit que les souverainetés nationales sont des nuisances...mais le dit-il aux américains ? A l’Angleterre ? A Israël ? Non bien sûr

                  A voir et ervoir pour ceux qui ne comprennent pas ce qu’est la « gôche » socialiste :

                  Rocard à l’université du Medef (1’35)


                • JL JL1 20 janvier 2012 14:21

                  C’est quoi une souveraineté populaire ? Les cons au pouvoir ? Mais ça on a déjà !


                • JL JL1 20 janvier 2012 14:24

                  Quand Le Pen dit qu’il pleut, les bobos sortent sans parapluie. Mais quand les bobos disent qu’il fait soleil, les frontistes mettent un ciré !

                  Frontistes et bobos, vous faites bien la paire !


                • David Meyers 20 janvier 2012 12:49

                  Euh c’est quoi une démocratie « non » citoyenne ?

                  Même si « élection pièjacon », c’est quand même bien les votants qui élisent les responsables politiques. Ceux qui ont perdu ont, en 5e République, et contrairement à certains amis africains, laissé les renes du pouvoir aux vainqueurs (ex de lousers Giscard, Jospin, Sarko 1er).

                  C’est toute la force d’une République : des mots griffonnés sur un bout de papier constitutionnel ont plus de pouvoir que celui qui peut appuyer sur le bouton atomique. 

                  Cependant, si les bananes qui nous gouvernent doivent être « sanctionnés », pour reprendre une expression à la mode des petits à talonnettes, il y aurait bien une méthode sans changer ses opinions politiques : ne voter pour AUCUN sortant aux législatives (ou à la présidentielle). Y’a suffisamment de bonnes âmes nouvelles pour se dévouer pour son pays et se présenter aux suffrages dans chaque mouvance politique. Donc dehors, ouste les nases, sans renier ses fondamentaux.


                  • YVAN BACHAUD 20 janvier 2012 16:09

                    Eric il t’a échappé que dans chaque circonscription la commission d’investiture du PS et de l’UMP ont DÉSIGNÉ TOUS L ES DÉPUTÉS.
                    Ansi dans 60 circonscriptions les militants PS ne pourront pas voter pour un des leurs militant local,parfois « sortant » parce que la Commission d’investiture PS en a décidé ainsi.
                    Le députés ne sont rien moins que des représentants du peuple ce sont les représentants de la caste qui distribue les fromages.
                    Que l’on aille voter ou pas c’est la même chose aux européennes avec # 60 % d’abstention les gens placés en tête ont été « élus » CAR nous ne disposons pas du « vote préférentiel » qui existe dans 18 pays sur 27 de l’Union qui permet par exemple de modifier les n° d’ordre sur la liste de son choix et donc de CHOISIR nos représentants.

                    Ce vote préférentiel est avec le référendum d’initiative populaire et les fautes lourdes des juges sous contrôle de citoyens tirés au sort les trois seules propositions du Rassemblement pour l’ Initiative citoyenne qu’il faut rejoindre comme candidat ou suplléant aux législatives c’est gratuit juste deux ou trois formulaires a signer un petit effort


                  • Absolute 20 janvier 2012 14:11

                    Très juste.
                    L’union fait la force, et vivre reclu voire en autarcie ne ferait qu’aggraver la situation actuelle.


                  • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 20 janvier 2012 14:12

                    Votre commentaire est typique du bœuf qui veut garder la main sur les moutons de français. Les pays qui réussissent ce sont ceux qui ont la main mise financière sur leur destin. L’Allemagne réussit car l’euro c’est le mark tout simplement et c’est pourquoi TOUS les autres pays de la zone sont en déficit exponentiel. C’est mathématique. La zone euro a servi de garantir les emprunts des états à taux bas. On s’est donc endetté à tire-larigot et au bout d’un moment ça explose.
                    La seule solution serait pour les grecs de dévaluer leur monnaie pour retrouver un second souffle et profiter du tourisme qui reviendrait en masse. De même pour les italiens, les portugais, les français...mais les financiers ne veulent pas ! Ils crèchent où les financiers en Europe ? Luxembourg. Affaire Clearstream ne vous dit rien ?

                    Enfin l’Angleterre est un bon cas européen à étudier car elle n’appartient ni à l’espace Shengen ni à la zone euro. Pas folle la guêpe ! Et sa situation financière catastrophique, car son économie est entièrement basée sur le modèle ultralibéral dirigé par la City / Wall street, ne lui vaut aucune remontrance car les agences de notations travaillent pour l’axe anglo-américain. Ce sont eux les maîtres du mondialisme alors ils gèrent comme ils veulent. Les déficits ? On s’en fout. La perte du triple A ? Ni chaud ni froid. Ce sont eux les pays souverains de cet empire anglo-saxon ultralibéral qui nous asphyxie.

                    Je rappelle que TOUS les pays souverains du monde ont leur monnaie : Chine, Japon, USA, GB et j’ajouterai Allemagne puisque l’euro c’est le mark. Pourquoi nous, 5ème puissance économique mondiale, n’aurions-nous pas droit à notre souveraineté monétaire ? pourquoi devrions-nous dépendre d’une autorité supra-nationale pour notre politique économique, migratoire etc ? Pourquoi ne pouvons-nous pas protéger nos industries sensibles comme le font tous les pays souverains du monde ? Pourquoi pourquoi pourquoi

                    Alors moi j’en ai marre et je veux défendre mon pays, sa culture, son industrie etc et pas me soumettre aux volontés de cet empire americano-sioniste.


                  • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 20 janvier 2012 14:13

                    @ Alchimie

                    Et vous le Luxembourg !


                  • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 20 janvier 2012 14:15

                    @ Absolute

                    La souveraineté ne veut pas dire vivre en autarcie. Cela veut dire revenir à la table des nations souveraines : GB, Chine, Japon, USA, Allemagne, Suéde etc

                    La 5ème puissance mondiale n’a pas le droit à sa souveraineté ?


                  • Absolute 20 janvier 2012 14:48

                    On s’est endetté à tire larigot mais c’est l’euro le responsable ? Certainement pas.

                    L’avenir n’est pas à chercher dans la souveraineté nationale mais dans une souveraineté européenne. Si la zone euro piétine c’est parce que son économie est trop hétérogène (pas les même codes du travail, pas les mêmes règlementations) et qu’elle ne parvient pas à s’harmoniser. Je ne parle même pas de l’Union, qui a été excessivement élargie au point que plus aucune décision ne peut être prise.

                    Pourtant la création à terme d’une véritable économie européenne ne relève pas de l’utopie. Simplement il faut arrêter de vivre tourné vers le passé, vers une France qui n’existe plus et n’existera plus jamais. Il n’y a plus que quelques illuminés pour croire encore en « l’exception française ».

                    Car la France a beau être la 5ème puissance mondiale, elle va inexorablement sombrer dans le classement. Il est temps de mettre sa fierté de côté.


                  • YVAN BACHAUD 20 janvier 2012 17:34

                    Ce qui n’est pas contestable c’est que plus de 82% des Français voudraient pouvoir lancer des référendums sur les sujets de leur choix !
                    Et que par cette voie les mesures allant dans le sens de l’intérêt général seraient adoptées.
                    La mise au plis de la finance internationale par exemple. L’interdiction de spéculer sur les matières première si on ne travaille pas directement dans le secteur.
                    EX être meunier ou fabricant de nouilles, etc pour pouvoir intervenir sur le marché du blé.
                    PAS spéculateur professionnel pour acheter et vendre des quantités plusieurs fois dans la journée... smiley

                    Il faut pour cela que les peuples disposent du RIC..

                    Battons nous en France si nous l’obtenons cela aura un effet domino immédiat d’autant que les Italiens ont déjà le RIC abrogatif mais pas en matière fiscale ! 
                    et les allemands l’ont dans toutes les communes et les Länder qui ont beaucoup de Pouvoir.

                    Ils l’auront peut être avant nous d’ailleurs car notre mouvement n’est pas assez connu
                    allez voir le site www.ric-france.fr


                  • AN221 AN220 20 janvier 2012 15:58

                    Beaucoup plus facile de réunifier  311 058 islandais que  65 350 000 français.

                    Et continuez a accepter qu’une minorité dirige une majorité..
                    Un homme en carton.

                    • YVAN BACHAUD 20 janvier 2012 17:41

                      Le référendum d’initiative citoyenne ou populaire c’est la même chose permet à des groupes de citoyens d’élaborer de proposition de réforme en toutes matières et de les soumettre directement aux citoyens. SI ON A APPORTE LA PREUVE INDISCUTABLE D UN TRÈS LARGE SOUTIEN.

                      Toutes mesures fiscales, douanières pourront être proposées.
                      Après un large débat contradictoire nul doute que les citoyens sauront prendre les bonnes décisions.
                      En tous cas il est logique que ceux qui en supportent les CONSÉQUENCES les décident. Et si cela n’est pas efficaces d’autres propositions verront nuturellement le jour.


                    • maxime 20 janvier 2012 18:05

                      « on sent bien un ras-le-bol général contre cette élite qui nous mène droit dans le mur... »

                      S’il vous plaît, faites-moi plaisir : mettez des guillemets au mot élite... ou alors utilisez le mot « racaille » qui me semble plus approprié... smiley


                      • YVAN BACHAUD 20 janvier 2012 18:11


                        POUR MELENCHON .
                        Il faut savoir qu’il parle du bout des lèvres du référendum d’initiative populaire MAIS MAIS MAIS
                        le groupe PCF qui le soutien n’a pas déposé le moindre amendement en faveur du RIP en 2008 lors de la modification de l’article 11 ALORS que c’était le moment.
                        DEPUIS le groupe a refusé de mettre le RIP a l’ordre du jour de l’assemblée nationale.
                        DE MEME POUR EVA JOLY ;

                        IL NE FAUT DONC VOTER POUR AUCUN DE CES CANDIDATS qui n’ont RIEN FAIT POUR LE RIC alors qu’ils pouvaient déposer des LOIS....

                        SUR LE FRONT NATIONAL.
                        Il propose le référendum d’initiative citoyenne . MAIS cela est assez nouveau bien que cela soit écrit en 4 lignes en bas d’une page dans le livre programme FN depuis 20 ans.
                        Je vais rechercher ce texte que j’ai qq part.
                        Cela devrait être la proposition N°1 du FN puisqu’il n’a aucun député et aucune chance d’en avoir avec le mode de scrutin actuel qui est grotesque. Voir nos propositions sur www.ric-france.fr dans « PRESENTATION » ;

                        Il faut rappeler également que quand ils avaient gagné 4 MAIRIES du Midi ils avaient le RIC communal la demande de 5 % des inscrits MAIS une fois élus aucun n’a voulu le mettre en place malgré mes demandes réitérées.

                        Donc prudence même pour le« nouveau FN ! » 

                         On verra les actes après les élections pour les manifestations en faveur du RIC que nous lancerons..

                        POUR LES ÉLECTIONS pas de problème il faut voter pour moi ce sera très probablement un magnifique « blanc et nul »
                        et pour les législatives voter pour les candidats du RIC aux deux tours
                        Et être candidat vous même ! on peut l’être partout même à l’étranger cette fois ci !!


                        • democradirect democradirect 21 janvier 2012 18:43

                          Bonjour,  je vous ai écrit aujourd’hui une lettre ouverte (voir ici). Je l’ai soumise à Agoravox pour publication.

                           

                           


                        • maxime 20 janvier 2012 18:15

                          Seriez-vous un « socialiste français » chargé de dégommer JL Mélanchon ? A vous lire, cela me semble évident. Votre article a-t-il une autre fin que celle de démolir l’opposant à votre candidat ?
                          Pas très honnête pour le lecteur, votre méthode ! smiley


                          • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 20 janvier 2012 19:44

                            Je suis un citoyen français engagé contre l’oligarchie politique franc-maçonne dont JL Mélenchon fait partie sans aucun doute. Ce monsieur instrumentalise la révolution citoyenne tout en insultant les gauchistes ! J’agis juste pour que les gens ouvrent les yeux sur la réalité c’est tout.

                            Et en aucun cas j’agis pour le PS qui est le plus grand ennemi du peuple puisque lui se prétend socialiste tout en lui refusant la souveraineté. On se rappelle combien il a glosé sur la démocratie participative de SR en 2007 alors...


                          • hubert 20 janvier 2012 19:19

                            Tout comme je ne crois pas que le FN soit un parti raciste dans son ensemble. Il défend le peuple français d’abord et moi ça me va.

                            tout est dit... l’auteur se prétend « socialiste » mais défend le FHaine...

                            « Hollande 2012, le changement c’est maintenant »


                            • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 20 janvier 2012 19:46

                              Oui monsieur car être socialiste c’est défendre la souveraineté populaire, la souveraineté des intérêts du peuple contre les intérêts particuliers. N’est-il pas ? Or le PS est vendu à l’internationalisme mondialiste et ne défend nullement la souveraineté populaire comme le fait pour le moins le FN de MLP. C’est le seul parti présidentiable qui le fait alors je le soutiens tout en restant vigilant car j’aspire à une démocratie citoyenne au final !


                            • arobase 20 janvier 2012 20:51

                               « être socialiste c’est défendre la souveraineté populaire, » voilà une bonne phrase de lk’auteur


                              suivie d’une autre, ridicule, qui dit que c’est lepen  qui défend la souveraineté populaire !

                              donc volà lepen socialiste désormais !!

                              on savait que désormais elle vomissait l’extrême droite (ils vont être contents les "patriotes smiley ), qu’elle était devenue sioniste, la voilà maintenant socialiste !!

                              d’ci mai, elle sera inscrite sûrement au pcf smiley

                              mais tout le monde sait que c’est jean marie, en pire, car masquée.



                            • lahalle 20 janvier 2012 19:48

                              Ah qu’il est beau le peuple autoproclamé qui confond tout et qui veut « la victoire du peuple de France dans son entier »... en « envisageant des assises nationales d’une révolution citoyenne » mais « sans les gauchistes »...
                              Expliquer la réussite de la révolte islandaise (encore qu’ils n’aient pas définitivement le cul sorti des ronces) par sa seule souveraineté monétaire me semble un peu court... La principale explication résiderait plutôt dans le fait qu’à 320 000, il est plus facile de se mobiliser qu’à 65 millions et aussi que là-bas, il n’existe pas de parti post-fachiste, raciste et sectaire et, partant, que leur truc, ils l’ont fait ensemble... Y compris les gauchos...
                              Pour le reste, il semblerait, au vu de son programme que Mme Le Pen ferait, effectivement, un usage plus que substantiel du referendum, durant son mandat si, bien sûr, elle arrivait à franchir le second tour de l’élection présidentielle ET que le front national fasse élire 289 miraculés aux élections législatives 2012...
                              Ce seraient en effet une petite dizaine de referenda issus de la volonté présidentielle qui seraient proposés aux français... (mandat présidentiel à 7ans, obligation du referendum pour modifier la constitution, statut des DOM-TOM, inscription dans la constitution du referendum d’initiative populaire, inscription dans la constitution de la non-reconnaissance des communautés, remise en cause du TCE, sortie probable de l« euro, peine de mort...)
                              Il faudrait y ajouter, sans doute, sur la mandature, si la France n’a pas été éjectée de la CEE quelques autres pour avaliser de nouveaux entrants dans l’UE (Croatie, Macédoine, Montenegro, Turquie et accrochez- vous.... Islande...)
                              Il y aura, bien entendu les élections traditionnelles (à moins que pour d’évidentes raisons de démocratie et d’économie la future potentielle guide suprême décide d’y renoncer)...

                              Ce qui, en gros, amènerait les français à se rendre aux urnes une vingtaine de fois en 5ans... C’est un truc qui risque de finir avec 20 pour cent de votants... Mais après tout ne serait-ce pas le but recherché ?????
                              Car, en glissant deux ou trois referenda d’initiative populaire (qui n’ont de populaire que le nom, puisque seuls les partis politiques ont les structures, les moyens et le personnel pour les organiser) dans le lot ; on finira par arriver à faire passer n’importe quoi faute de votants... En Suisse »royaume" de la votation, le nombre de votants dépasse rarement 50%... Et vous appelez ça de la démocratie...
                              Il existerait bien une solution pour réduire cette inflation référendaire, ce serait de désigner une assemblée constituante qui rédigerait une nouvelle constitution... Mais ça c’est une idée de gaucho, puisque seuls la défendent Montebourg et Mélenchon...


                              • arobase 20 janvier 2012 20:30

                                la seule question à laquelle il faut répondre est la suivante :


                                pour mon cas et ma situation personnelle, est ce que  concrètement  lepen a les moyens intellectuels, matériels, humains, de modifier les choses pour que pour moi, ça aille mieux ?

                                il faut répondre honnêtement.

                                comme la réponse sera toujours non dans tous les cas de figure, pas la peine de perdre son temps avec le pen, elle est là uniquement pour qu’on évite de détailler le bilan de sarkosy et qu’on ne parle pas de son absence totale de projets.

                                la presse est essentiellement entre les mains des copains du pouvoir. s’ils la mettent en vedette alors qu’ils savent qu’elle ne peut être élue car matériellemnt incapable de faire quoi que ce soit , ce n’est pas pour ses beaux yeux, c’est qu’il y a une bonne raison !!

                                ce peuple souffre de grave cécité !

                                d’ailleurs, comme en 2007, elle fera voter pour sarkosy., 

                                le peuple a plutôt intérêt de porter toute son attention sur les programmes de ceux qui sont en capacité d’être élus, de les analyser, les faire modifier . ça c’est concret. il reste deux mois !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès