Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Passeport biométrique : pas si simple

Passeport biométrique : pas si simple

Si vous envisagez un voyage cet hiver, occupez-vous dès maintenant de votre passeport. N’imaginez pas que l’administration publique vous facilitera la tâche, bien au contraire. Voici quelques conseils pour vous permettre d’effectuer les démarches avec de bonnes chances de réussir en une seule fois.

Ces conseils ne concernent que les sujets majeurs, nés en France d’au moins un parent français et ayant un domicile. Pour ceux qui sont sous tutelle, femmes veuves et à l’histoire familiale compliquée, prévoyez quelques affaires de rechange, une tente de camping, des calmants, de la nourriture et des boissons.

Renseignez-vous à votre mairie sur celles habilitées à instruire et transmettre les dossiers. Votre mairie pourra cependant vous fournir les imprimés à remplir ainsi que la liste des documents exigés. Les mairies habilitées sont équipées du système informatique spécialisé et le personnel formé à son utilisation. Il y en a toujours une près de chez vous mais pas obligatoirement la vôtre. Téléphonez à l’avance pour prendre un rendez-vous.

Remplissez l’imprimé en majuscules et à l’encre NOIRE, pas bleue, ni d’aucune autre couleur. Si vous n’êtes pas certain d’avoir compris une question, ne cochez pas la case, l’employé de mairie le fera à votre place. Ne collez pas votre photo dans le cadre en page intérieure et ne signez pas dans le cadre « signature » placé à côté. C’est très tentant, mais non.


Inutile d’amener vos propres photographies. Peu importe qu’elles soient réalisées par un professionnel ou par un robot dans un hall de gare, elles seront probablement refusées par le logiciel de reconnaissance. Surtout n’apportez pas de photo découpée par vos soins, elles seront inéluctablement hors cadre. Le logiciel est si mal conçu que le moindre cheveu qui dépasse perturbe la symétrie imposée et provoque le rejet de l’image. Ce n’est pas le logiciel qui cadre la photo, comme sur le plus basique des logiciels gratuits, mais la photo qui doit s’insérer dans l’ovale fixe de l’écran. Les plus précautionneux pourront se raser la tête, sinon, attachez vos cheveux en chignon et faites réaliser la photographie par le service en mairie d’accueil. Ce dernier dispose d’un appareil numérique adéquat. Il ne vous en coûtera qu’1 euro en timbre fiscal… qu’évidemment, vous n’aurez pas dans votre poche comme 99,99 % des gens. Vous devrez donc recommencer un autre jour, quand vous aurez trouvé le timbre manquant ce qui n’est pas si facile, comme nous le verrons plus bas.

Le scanner des empreintes digitales est lui aussi exigeant. Evitez de vous enduire les mains de crème et appuyez les quatre doigts sur la plaque de verre.

Munissez-vous de 89 euros en timbres fiscaux. Soit 88 euros pour le passeport plus un euro pour la photographie, pour les raisons précisées plus haut. C’est important car de nombreux bureaux de tabac vous vendront 89 euros de timbres mais vous refuseront (illégalement) la vente d’un seul timbre d’un euro. C’est le cas notoire, des deux plus proches de la mairie de Domont (95) qui prennent comme prétexte leur incapacité à gérer leur stock, en rupture dans ce cas-là. Vous devrez aller les chercher à la trésorerie la plus proche, parfois assez loin. A ce sujet, il est inacceptable que l’Etat ne prenne pas de sanction envers les distributeurs coupables de refus de vente, d’autant que la chose est connue. Une fois de plus, le laxisme sélectif du pouvoir et de la justice envers certaines catégories de délinquants complique la vie des assujettis que nous sommes redevenus.

Précision importante, la trésorerie n’accepte pas les chèques. Le paiement devra être effectué, soit en liquide, soit par carte bancaire. On se demandera encore longtemps pourquoi le paiement du passeport ne s’effectue pas directement en mairie mais pourquoi faire simple, si on peut compliquer la vie du sujet.

Respirez bien fort en vous rendant à la mairie habilitée et répétez plusieurs fois : « Le personnel de mairie n’est pas responsable des dysfonctionnements et des exigences de l’administration publique. Il en est également la victime et plusieurs fois par jour. Je dois rester calme et garder un ton mesuré ».

Il est remarquable que dans un pays développé comme le nôtre, la demande d’un document d’identité obligatoire quel qu’il soit, soit si pénible pour le demandeur. On peut comprendre certaines exigences dans les cas particuliers où la nationalité française n’est pas évidente, mais pour ceux qui sont nés en France d’au moins un parent français, c’est-à-dire 90% des cas, c’est assez navrant.

Qui peut croire qu’au 21ème siècle, à l’ère de l’informatique généralisée, les informations de base concernant les Français ne sont pas centralisées. La Sécurité Sociale, organisme privé, l’a fait avec la carte vitale, pourquoi pas l’administration publique ? Mais non, il nous faudra toujours apporter, à chaque demande et à chaque renouvellement, la photocopie certifiée de l’acte de naissance à demander à la commune de notre naissance.

Bon voyage.

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • jymb 6 novembre 2009 13:23

    Pas d’accord sur 2 points ( j’ai mon passeport biométrique en poche depuis quelques jours, et la mairie m’a envoyé un gentil SMS pour l’avertir de son arrivée)

    - Aucun souci pour les photos faites par le photographe du quartier

    - la Trésorerie accepte sans sourciller les chèque pour acheter le timbre fiscal (hors de prix, j’en conviens)

    J’ai plus été surpris par la seule « décoration » informative de la trésorerie , soit en tout et pour tout un vaste poster « comment régler facilement vos amendes routières » poster qui remets les idées en place quand au caractère purement fiscal de ces péages automatiques, mais c’est un autre débat


    • Daniel Roux Daniel Roux 6 novembre 2009 16:31

      Félicitations !

      Pour la photo et les timbres, le résultat reste aléatoire. Mieux vaut ne pas prendre de risques si l’on est pressé.

      En ce qui concerne le tenancier bar tabac, situé en face de la mairie de Domont. Il s’est bien rendu coupable de refus de vente. Une personne qui a acheté pour 89 euros de timbres s’est vu remettre parmi les autres timbres, un à 1 euro à l’occasion, 1 heure après.

      Que fait la police ?


    • foufouille foufouille 6 novembre 2009 17:43

      bienvenue en bureaucratie !


      • melko77 6 novembre 2009 18:21

        Pas d’accord pour les photos ; les photographes sont plutôt bien informés des contraintes pour les photos administratives. D’autant plus que l’équipement à la mairie n’est pas systématiquement mis en place. Ce sont les maires qui font le choix et dans ma commune, il n’y en a pas par exemple. Et poser quatre doigts sur une plaque en verre ne me semble pas insurmontable ...

        Par contre, ça devient effectivement compliqué quand il faut un passeport pour un bébé de 6 mois. Le jour où j’ai été cherché le mien, j’ai croisé une maman à bout de nerfs. Essayez de faire tenir un bébé assis, sans expression, pour la photo ... même chose pour lui prendre ses empreintes smiley


        • Daniel Roux Daniel Roux 6 novembre 2009 20:18

          Mes photos provenaient d’un photographe professionnel et elles ont été rejeté par le logiciel.

          Pour le scanner d’empreintes, après 3 tentatives infructueuses, j’ai dû appuyer sur les doigts de mon épouse chérie, qui souffre d’une tendinite, pour qu’elles soient acceptées. C’est au point que j’ai conseillé une amélioration de la machine. Il suffirait d’une presse à vis pour les doigts. On visse et lorsque les doigts sont bien écrasés sur la plaque, le scanner fait son boulot.


        • altocumulus 7 novembre 2009 14:17

          Pour info : les empreintes digitales ne sont prises que pour les enfants de + de 6 ans.


        • beneolentia beneolentia 6 novembre 2009 22:25

          "Qui peut croire qu’au 21ème siècle, à l’ère de l’informatique généralisée, les informations de base concernant les Français ne sont pas centralisées."

          Heureusement que cela n’est pas encore le cas.

          Big Brother est tu enfin là ?

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichage_en_France

          y’en a marre


          • Daniel Roux Daniel Roux 6 novembre 2009 23:36

            Big Brother contrôle les cadres du parti en surveillant leurs conversations, leurs gestes, leurs fréquentations au moyen de caméra intégrée aux télécrans omni présents jusque dans les chambres à coucher, pas en tenant un registre national d’état civil numérique.

            Le livret de famille n’est pas arme au service de la Police de la Pensée.


          • bling 9 novembre 2009 17:51

            pauvre France et hommage aux pov’ cons qui nous gouvernent....
            que de déchets....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès