Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Pavois et Patrie

Pavois et Patrie

Les symboles qu'on peut.

Notre Président, sans doute à cours d'idée, souhaite que les bons Français pavoisent leur fenêtre. Sans doute craint-il l'ennemi invisible et se dit-il , dans sa grande perspicacité qu'un pavois protège tout aussi sûrement qu'un bouclier antimissile face à une menace aussi sournoise. Nous sommes heureux de découvrir que l'expression de notre amour de la France peut se résumer à quelques malheureux bouts d'étoffe.

Je n'ai jamais aimé les drapeaux, d'aucune sorte : je rassure ceux qui vont évoquer ironiquement le rouge ou bien le noir. L'idée même de défiler derrière des couleurs brandies à bout de bras par un ancien combattant ou bien un athlète en pleine santé, m'a toujours semblé dérisoire. S'il ne tenait qu'à moi, le sport se passerait volontiers de ces marques stupides qui l'assimilent à la guerre, cette distraction si prisée par ceux qui n'en sont jamais victimes : politiciens véreux, marchands d'armes, philosophe en chemise blanche, admirable expert en géostratégie, généraux et croque-morts.

J'ai trop de respect pour la France pour la résumer à ces trois couleurs qu'agitent le plus souvent des hystériques sur les stades ou dans les meetings politiques. La France, on l'a dans le cœur, en particulier en connaissant son histoire, sa culture, en défendant chaque jour sa langue et son patrimoine, en aimant ses paysages, en la chérissant au travers de sa gastronomie et de ses habitants. Le symbole, pour nécessaire qu'il soit à ceux qui se trouvent en manque d'objets d'affiliation, est une portion si congrue de nos valeurs que je préfère m'en détourner.

En ces temps de pensée martiale, d'état d'urgence et de pensée unique, le crime est déjà considérable. Je vais y ajouter le blasphème suprême, le crime de lèse-majesté en avouant ma répugnance profonde à chanter la Marseillaise. Ne vous y trompez pas, chaque fois qu'elle retentit, mon éducation et l' amour que j'éprouve pour mon pays provoquent en moi une émotion, un frisson. Son rythme martial, sa portée historique ne sont pas de nature à me laisser indifférent.

Mais de grâce, épargnez-moi ces paroles haineuses, ces cris si violents que je ne comprends pas qu'on puisse encore parler de paix de fraternité après avoir hurlé ce chant. Combien de poètes ont revisité la chose, ont écrit des paroles superbes pour remplacer le sang impur qui me fait frémir ? Mais, l'humain est ainsi fait qu'il est incapable de vouloir s'élever. Les paroles belliqueuses sont restées et il faudrait montrer son attachement à la paix en beuglant de tels propos !

Non, vraiment ce sera sans moi. Je ne suis pas patriote ; ce mot est porteur de tant de carnages et de boucheries dans le passé, qu'il mériterait de passer au pilon. J'aime profondément mon pays sans pour autant tout mélanger et le prétendre « mère-patrie », un curieux mélange des deux genres, une faute étymologique qui m'a toujours paru ridicule.

J'aime mon pays sans pour autant vouloir qu'il écrase son voisin, qu'il anéantisse ses ennemis, qu'il surpasse tous les autres. J'aime mon pays sans penser qu'il est le meilleur au monde. J'aime mon pays en citoyen de l'humanité. Ni drapeau aux fenêtres ni hymne national dans ma bouche. Je ne suis pas un soldat mais un homme de paix qui ne reculera pas, s'il faut agir, pour défendre les siens et ses valeurs, au cas où tous les autres recours seraient épuisés.

Le devoir civique, monsieur le Président, c'est bien plus qu'un chiffon rouge (flanqué de deux autres couleurs) qu'on agite devant ceux qu'on veut effrayer. L'hommage aux morts, ne se fait pas en agitant des drapeaux. D'habitude, on les met en berne et on se tait. On se recueille et on commémore. Une bougie me semble bien plus respectueuse que cette étoffe qui flotte au vent de la colère et des calculs électoraux.

Certes, vous avez le mérite de proposer quelque chose, de demander aux Français de montrer leur attachement à leurs valeurs. Ils sont prêts à le faire, j'en suis certain mais ils aimeraient ne pas être pris pour des couillons par ceux qui ne cessent de les bafouer ainsi que les principes fondateurs de notre République. Il n'est plus temps de demander des démonstrations civiques. Il serait bien utile de passer enfin à cette République exemplaire que vous évoquiez un soir de campagne électorale, simplement pour abattre celui d'en face sans penser un seul mot de ce que vous disiez alors.

La République c'est bien autre chose que votre petit drapeau et votre petite chanson. Elle devrait s'exprimer chaque jour au travers de mille et une choses concrètes, d'un projet commun de société, d'un grand dessein et d'une ambition pour la France. La République passe d'abord par le respect d'une devise dont tous vos semblables ne font pas grand cas. La République, ce ne sont pas quelques symboles oiseux mais bien des actes et des résultats qui la font vivre loin des palais et des lambris, des privilèges et des passe-droits, des combines et des affaires. Ressaisissez-vous et agissez au lieu d'agiter épouvantails et colifichets.

 

Républicainement sien.


Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

81 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 27 novembre 2015 09:00

    Bravo Nabum !

    Et n’oublions pas cet avertissement de la célèbre Nathalie SaintCricq :
    « C’est justement ceux qui ne sont pas « Charlie » qu’il faut repérer, .../...ce sont eux que nous devons repérer, traiter, intégrer ou réintégrer dans la communauté nationale. Et là, l’école et les politiques ont une lourde responsabilité. »

    • C'est Nabum C’est Nabum 27 novembre 2015 09:14

      @M de Sourcessure

      Durant des années j’ai émis des avertissements. Je travaillais dans un quartier où le radicalisme montait, montait, montait sans que nos chers élus ne veuillent réagir

      J’exagérais, je ne comprenais pas la situation.

      J’ai vu grandir quelques gamins qui sont devenus de vraies bombes.

      J’avais tort de m’inquiéter ...

      Les mêmes sont encore au pouvoir, ils n’ont toujours pas compris que les bmbes ne changeron rien au feu qui couve dans nos quartiers


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 novembre 2015 07:57

      @C’est Nabum
      Curieux qu’un enseignant fasse un tel contre sens sur la Marseillaise ?
      Le sang impur, c’est celui des sans culottes contre la noblesse qui elle, portait des culottes de soie.


    • Karol Karol 27 novembre 2015 09:18

      Bravo et merci pour cette très belle chanson de Gaston Couté que je m’empresse de partager.


      • C'est Nabum C’est Nabum 27 novembre 2015 11:56

        @Karol

        Écoutez si vous en avez l’occasion, la version du Petit crème
        Merci


      • eric 27 novembre 2015 10:17

        Le texte de la Marseillaise a été fixé par la République en 1887.

        Il ne faut sans doute pas voir dans le sang impur une volonté génocidaire, mais bien plus généralement, le racisme assorti d’une hiérarchisation des races qui caractérise les progressistes républicains à l’époque. On ne peut guère séparer ce choix martial des grandes déclaration d’un Jules Ferry, par exemple, sur le « devoir des races supérieures à civiliser les inférieures », au besoin par la force. Le même Jules favorisa la colonisation de l’Indochine par exemple.

        On peut retrouver sur les cahier d’enfants d’après la guerre de 14, les considérations sur les aborigènes d’Australie, « race au minimum de l’intelligence humaine, mais pas au maximum de l’intelligence animale ». De mémoire, dans les manuels, les Kanaks, étaient classés encore plus bas...
        Si les églises considéraient ces humains comme suffisamment nos semblable pour chercher à les convertir, la République exprimait les plus sérieux doute sur leur humanité. C’est ce que la République enseignait à ma grand mère en 1919....

        Il aura fallu plus d’un siècle pour revenir des errements racialistes progressistes à une vision universaliste de l’humanité conforme aux écritures et notamment à la foi catholique.

        On se souvient par exemple que lors de la controverse de Valadolid, 4 siècles avant (!), l’humanité des indiens est une telle évidence, qu’elle ne fait pas l’objet de discussion.
        Pour ceux qui auraient des doutes https://fr.wikipedia.org/wiki/Controverse_de_Valladolid

        On parle de savoir si certaines pratiques indiennes doivent être interdites (sacrifice humain), à l’exemple de César en Gaulle, ou si seul l’exemple doit prévaloir.

        Jules Ferry et ses copains, eux, sont conscients que l’exemple ne suffira pas à franciser les indochinois et qu’un peu d’intervention armée civile civique citoyenne ne saurait nuire...Enfin, je dis indochine...
        De façon amusante, la république, comme l’Islam, donne une place particulière aux noirs qui permet de justifier leur exploitation à mort...
        C’est peut être un peu pour cela du reste - qui sait ?- qu’elle laisse les missionnaires les traiter comme si ils étaient nos égaux en en faisant des chrétiens au lieu de tenter d’en faire de force des français républicains, comme les petits bretons....

        Alors, bien sur, on peut prétendre que le sang impur est celui des prolétaires non aristo. et qu’au fond on a bien affaire à un message humaniste. ( répandant notre sang à nous qui ne prétend pas à la pureté). On peut prétendre que la grandiloquence des petits bourgeois radicaux socialiste cassoulet du 19 ème faisait peu de cas du sens de leur paroles.

        Mais au fond, qu’importe. Le révisionnisme qui consiste à découper les photos, censurer les chansons, éliminer les gens de la mémoire quand ils ne vous arrange pas ici et maintenant...

        La controverse est à mon avis du même niveau que celle qui fait rage dans les écoles maternelle ou des instit bien pensant refusent d’apprendre au Clair de la Lune aux enfants, ou n’acceptent qu’en changeant les paroles ( « pour l’amour de Dieu »).


        • C'est Nabum C’est Nabum 27 novembre 2015 11:57

          @eric

          Qu’en des termes agréables vous ne traitez d’imbécile !

          Je vous en remercie


        • eric 27 novembre 2015 13:24

          @C’est Nabum
          A tort car rien de personnel bien sur....


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 novembre 2015 08:00

          @eric
          ça ne s’arrange pas chez les Ripoublicains !!
          Vous ignorez qu’il s’agit du sang « impur » des sans culottes, alors que la noblesse se targuait d’avoir du sang bleu dans les veines ? Il s’agit du sang des révolutionnaires eux-mêmes.


        • Fergus Fergus 27 novembre 2015 11:43

          Bonjour, C’est Nabum

          Je partage totalement votre regard sur le drapeau et la Marseillaise. J’aime le premier, mais je ne le brandis pas. Je vis la seconde, mais je ne la chante pas. Je n’en suis pas moins profondément attaché aux valeurs républicaines de notre pays, et à cette belle devise qui orne les frontons de nos mairies, mais qui est si souvent bafouée par les actes de responsables politiques.

          Hollande a lancé un appel à pavoiser en ornant nos balcons et nos fenêtres d’un drapeau français. Libre à chacun de suivre cet appel. Ou de ne pas le suivre, précisément parce que cette initiative est dénaturée par le canal officiel de son lancement. Si l’initiative avait été citoyenne, nul doute qu’elle aurait rencontré un plus grand écho. Tel n’est pas le cas, et c’est bien dommage !


          • Pomme de Reinette 27 novembre 2015 11:53

            @Fergus

            Inexact.
            Beaucoup de drapeaux aux fenêtres dans mon quartier, certains ayant même improvisés la fabrication d’un drapeau tricolore en disposant des morceaux de tissus de 3 couleurs bleu, blanc, rouge, suspendus l’un à côté de l’autre aux balcons.


          • C'est Nabum C’est Nabum 27 novembre 2015 11:59

            @Fergus

            Je ne supporte pas les injonctions venant d’une caste qui passe son temps à trahir, dénaturer, instrumentaliser, exploiter et salir tout ce que ses membres touchent

            Alors non, pas de drapeau


          • eric 27 novembre 2015 12:03

            @Pomme de Reinette
            C’est quel quartier ?
            Au dire de ma mère qui a été chercher spécialement les siens chez le droguiste tunisien du coin, il y en aurait 2 rue Soufflot, 3 ou 4 Rue Monsieur le Prince, et 1 au milieu du Boulevard Saint-michel ( quartier Latin à Paris, population à dominante retraité puis bobo de droite ou de gauche à part égales.
            A ma très grande surprise, le questionnaire informel du Figaro sur quelque dizaine de milliers de personnes, arrive à du 50/50 pour ou contre pavoiser.
            Non seulement ce n’est pas la libération, mais même pas le 14 juillet dans mon enfance dans mon village...
            Il y a beaucoup moins de drapeaux que pour les manifs pour tous.

            Tous ce que pourraient observer les uns ou les autres m’intéresserait pour me faire une idée sur ce qui se passe...


          • Pomme de Reinette 27 novembre 2015 12:10

            @eric

            Paris. Quartier proche des lieux des attentats.
            Il n’y en a pas à toutes les fenêtres ou à tous les étages, mais chaque immeuble a le sien, voire plusieurs.
            Suffisamment grand et visible.
            Je n’ai pas souvenir d’avoir vu des drapeaux aux fenêtres pour les manifs pour tous : vous êtes sûr ?


          • eric 27 novembre 2015 12:43

            @Pomme de Reinette
            Sur les parcours de manifs


          • Fergus Fergus 27 novembre 2015 12:44

            Bonjour, Pomme de Reinette

            Très peu de drapeaux dans ma ville : dans les rues du centre où j’ai déambulé ce matin pour faire quelques courses, je n’en ai vu que 7 sur quelque 200 maisons ou immeubles.

            N’en déduisez pourtant pas que les Costarmoricains soient indifférents, bien au contraire. Ils ont d’ailleurs été des dizaines de milliers à se réunir lors des nombreux rassemblements qui ont suivi les attentats.


          • eric 27 novembre 2015 12:45

            @Pomme de Reinette
            Ce que vous dites est, à mes yeux, très inquiétant, si cela était confirmé par d’autres. Une rupture affirmée entre plusieurs France  ?


          • Pomme de Reinette 27 novembre 2015 13:05

            @eric et Fergus

            Je ne crois pas qu’il faut en déduire quoique ce soit, principalement parce que les gens qui bossent n’ont pas forcément eu le temps d’aller s’approvisionner en drapeaux (de plus en rupture de stock dans pas mal de lieux de vente et si j’en crois les drapeaux « bricolés » avec des morceaux de tissus de couleurs) et qu’on est en pleine semaine.


          • eric 27 novembre 2015 13:19

            @Pomme de Reinette
            Non, ou alors cela voudrait dire que dans votre quartier les gens ne travaillent pas ?


          • JL JL 27 novembre 2015 13:20

             

            Comme d’habitude pomme de reinette est dans le déni de réalité et la désinformation.

            Perso, j’ai vu et je vois ce matin des milliers de fenêtres : deux drapeaux !

            J’en profite pour dire que cette opération est un mégaflop, preuve que ceux qui conseillent le chef de l’Etat et le gouvernement écoutent davantage les pommes de reinette que ceux qu’ils prennent pour des poires !





          • Pomme de Reinette 27 novembre 2015 13:28

            @eric

            Non pas forcément.
            Mais j’ai remarqué pas mal de drapeaux « improvisés », et c’est vrai que l’annonce n’a pas été faite très à l’avance.


          • Pomme de Reinette 27 novembre 2015 13:36

            @JL

            Comme d’habitude message ad hominem qui ridiculise son auteur.

            Tout comme l’attitude puérile qui consiste à se démarquer de cet hommage pour le seul fait qu’il ait été décidé « en haut lieu » ....


          • bakerstreet bakerstreet 27 novembre 2015 13:48

            @JL
            Je ne suis en rien nationaliste, et plutot européen, même si pas à la mode, mais je me félicite de ce retour de vent qui fait flotter tout à coup le drapeau. Celui dont beaucoup parlent ici, c’est le drapeau d’hier : Celui de Pétain, et des vieux réac, qui l’avaient volé, mis dans leur armoire, après l’avoir fait repassé par bobone. Mais ce n’est pas le vrai drapeau Français. Méfiez vous des imitations.

            Le vrai vient de resurgir, on le croyait disparu. Ca emmerde ceux du front national, et plus ou moins la droite qu’avaient fait une OPA dessus. 
            Je n’ai pas envie de l’accrocher à ma fenêtre, mais il est accroché à mon cœur. Les lignes ont bougé après ce séisme, qu’on le veule ou non. Les sismographes n’avaient pas envisagé ces choses. Je dirais qu’il faut s’en féliciter. Car ce mouvement n’a rien d’un repli identitaire. Nous vivons dans ce pays dans l’inconscient terrifiant des années 30 et 40, où les valeurs républicaines ont été souillées. On ne peut que se féliciter de cela à mon avis, surtout pour les jeunes, issus de l’émigration, dont l’identité était si morcelée et remplit de doute et de rejet, qu’ils en venaient à rejeter la nationalité française. Je pense que ce phénomène était du autant à une problématique personnelle qu’une difficulté du pays à définir des valeurs et une identité commune ; dans une famille c’est comme ça qu’on fait des psychotiques. 

          • philouie 27 novembre 2015 13:49

            @Pomme de Reinette
             
            Pas de drapeau dans ma rue.
             
            God above.


          • Julien30 Julien30 27 novembre 2015 14:24

            @bakerstreet
            « Ca emmerde ceux du front national, et plus ou moins la droite qu’avaient fait une OPA dessus.  »


            Non non au contraire, nous sommes contents de vous voir revenir à la raison. La méchante droite n’avait fait aucune OPA dessus, c’est juste la gauche qui y avait renoncé d’elle-même en crachant dessus au nom de son internationalisme et de sa détestation de soi, le réduisant une évocation du souvenir de Pétain, de la colonisation et autres mauvais souvenirs. Mais bon on a l’habitude de voir les gens de gauche ne pas assumer et toujours réussir à retomber sur leurs pattes, quelques soient les contorsions intellectuelles et morales nécessaires pour y parvenir.

          • Julien30 Julien30 27 novembre 2015 14:27

            @eric
            C’est très léger aussi en drapeaux Rue de Sèvres et alentours.


          • JL JL 27 novembre 2015 16:59

            @Pomme de Reinette,


            ’’se démarquer de cet hommage pour le seul fait qu’il ait été décidé « en haut lieu »’

            Le peuple ne doit pas être au service du pouvoir, mais le pouvoir doit être au service du peuple. 

          • Pomme de Reinette 27 novembre 2015 20:35

            @JL

            Aphorisme vaseux totalement hors de propos.
             Il ne s’agit pas ici de « pouvoir » mais d’une journée d’hommage national et d’expression de solidarité aux victimes et à leurs proches.
            Ca concerne tout le monde. Et vous n’êtes pas plus « le peuple » que ceux qui ont mis leurs critiques dans leur poche en s’associant à ce moment d’hommage, selon leur conscience.

            Maintenant, chacun est libre de faire à sa façon, il y a aussi des collectes de dons qui circulent.
            Ce n’est pas négligeable et ça peut aider concrètement.

            http://www.lemonde.fr/attaques-a-paris/article/2015/11/26/apres-le-13-novembre-les-dons-aux-familles-se-font-en-ligne_4818202_4809495.html


          • eric 27 novembre 2015 22:19

            @Julien30
            Donc vous êtes dans le coin ?


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 novembre 2015 08:04

            @Fergus
            Sacré faux-cul ! Vous plaidez pour une Europe fédérale, pour les euro-régions et vous vous dites « profondément attaché aux valeurs de la République » ?


            Vous avez vu la carte de l’ Europe des Régions que publient les régionaliste bretons pour les élections régionales ? et de ce qui devrait rester de la France ?

          • Julien30 Julien30 28 novembre 2015 13:37

            @eric
            Oui, je ne suis pas allé jusqu’aux Invalides mais rue du Bac, Varenne, Raspail, Vaneau, Sèvres et 2,3 autres, j’ai vu 30,40 drapeaux à tout casser (ministères compris :)), voilà un emblème bien démonétisé.


          • Le421 Le421 28 novembre 2015 17:41

            @Julien30
            Tiens !!
            Y’a au moins un connard de gaucho qui a arboré le drapeau français... Moi.
            Aucun problème avec la Marseillaise. Je chante aussi bien l’Internationale. Ce que je fais en tant que militant FdG/Communiste, c’est comme ce qu’on fait mes anciens en défendant LEUR pays.
            Etre patriote ne veut pas dire être nationaliste.
            Comme l’a très bien dit Nathalie St Criq au JT, être patriote, c’est l’amour des siens et de son pays.
            Etre nationaliste, c’est la haine des autres...
            Simple.
            J’aime mon pays, j’aime les miens, et ça me fait chier grave de voir ce que les droitiers mercantiles, que ce soit des « socialistes » à la mort moi le noeud ou des « ripoublicains » profiteurs - je ne parle pas du FN, question bizness, ils sont au top - font à ce pays.
            Pour moi, être de gauche, c’est penser aux autres avant de penser à soi.
            Tout le contraire de ce qui se développe en ce moment.


          • Ben Schott 28 novembre 2015 17:46

            @Le421
             
            « Y’a au moins un connard de gaucho qui a arboré le drapeau français... Moi. »
             
            Cette belle lucidité force le respect...
             
            Mais vous savez, il y a plusieurs moyens de ne plus être un gaucho et de na plus être un connard !...
             
             smiley
             


          • bakerstreet bakerstreet 27 novembre 2015 13:23
            Le drapeau, la marseillaise...Nous entrons dans le grand irrationnel, justement dans ces zones grises où la posture intellectuelle définitive est difficile à définir, où ironiquement le garde à vous idéologique, le prêt à porter de la pensée bien repassé, d’un coté ou de l’autre, est difficile à observer. 
            Même cet hymne est difficile à circonscrire. A la limite il est plus facile de parler de Poutine que de la marseillaise. Au calme, certains y voient un garde à vous réactionnaire, d’autre un chant révolutionnaire, d’autres une sorte de monument historique, d’autres une apologie de la bestialité. 
            Là dedans on oublie l’émotion. C’est bien beau les idées, les postures. Mais tout à coup vous vous retrouvez à chanter à plein poumons cette soi disant horreur. Non, je ne parle pas de moi, des autres, à une autre époque.... Par exemple de ce défilé des résistants défilant à Oyonnax en novembre 43....mais je pourrais parler d’aujourd’hui.... ( maintenant ils disent tous : « au jour d’aujourd’hui..... »)
            La Marseillaise parfois elle contient internationale, l’hymne à la joie, la carmagnole !. Il suffit d’être là, au carrefour de l’histoire, pour que vous oubliez tous vos jugements à l’emporte pièces, des moments de paix et de tranquillité. 
            Il y a des choses qu’on ne peut comprendre qu’en dehors des discours, quand les temps nous met le nez dans l’histoire. 
            L’avez vous remarqué, mais comme lors des manifs de janvier, où tous les politiques de la planète s’étaient foutus devant, faisant croire que c’était eux qui commandait le mouvement, il a fallu que cet enfariné d’Holland gâche le geste naturel, en voulant le récupérer. 
            En tout cas, rue de la grange aux loups tout à coup plein de gens de la rue qu’étaient pas des militaires, qu’étaient pas des bas du front ce sont mis à la chanter à pleins poumons, et c’est là un grand mystère qui a du les interroger eux mêmes après coup. C’est qu’ils venaient de découvrir la ferveur. Une arme d’unité non létale.



            • bakerstreet bakerstreet 27 novembre 2015 13:32

              @bakerstreet
              « Il est deux catégories de Français qui ne comprendront jamais l’histoire de France, ceux qui refusent de vibrer au souvenir du sacre de Reims ; ceux qui lisent sans émotion le récit de la fête de la Fédération. »

              C’est du Marcel Bloch, historien, grand résistant, et homme de paix et d’intelligence. Fusillé par les allemands. Inutile de préciser ce que devait penser de la marseillaise Marcel Bloch

            • C'est Nabum C’est Nabum 27 novembre 2015 13:43

              @bakerstreet

              Je devine la volonté de chanter tous en chœur, je déplore que les français n’est plus que la Marseillaise dans leur répertoire

              C’est la décadence d’une nation que ne n’avoir plus de chants communs, émouvants et traditionnels.

              Je dis ça en passant et ça ne m’enchante guère


            • bakerstreet bakerstreet 27 novembre 2015 13:56

              @C’est Nabum
              Tout cela vient de très loin, et est à la croisée de bien des chemins, d’égarements, et de démagogie. 

              N’empêche que le pire n’est jamais sûr, et qu’une certaine ferveur a resurgi. L’important parfois, c’est la musique, plus que les paroles, à partir que le mouvement à un sens. En tout cas celui du refus. La marseillaise, c’était cela : L’armée du rhin, les forces coalisés face à la France, et puis cette grande colère qui a monté : Il ne s’agissait pas de revenir en arrière. Moi j’ai été sensible à tous les sympathisants du monde, même si certains trouveront que cela fait bobo, mais tout de même j’ai l’impression en l’occurrence que notre pays nous dépasse, et continue de représenter des valeurs universelles. 
              Ah ! je me souviens d’un instituteur qui nous parlait de cela en CM2 de façon si vibrante, qu’on en était ému, tétanisés sur nos chaises. Et la carte de france nous paraissait immense. 

            • C'est Nabum C’est Nabum 27 novembre 2015 14:12

              @bakerstreet

              Je le sais et c’est pourquoi cette chanson ne me laisse pas indifférent, je l’ai écrit mais je ne parveisn pas à la chanter

              Évitons le terme Croisé ... ce n’est pas le moment


            • Passante Passante 27 novembre 2015 14:16

              qu’il est pacifique ce texte... smiley

              seulement y’a eu hier, chaîne à boums :
              françois chez vlad, 
              blanc vlad il était,
              et la contenance de françois, il va pas exploser,
              il va imploser, 
              le vide tu comprends le vide

              puis laurent... serrer la main de laurent 
              cette épreuve, le sang de son pilote encore dessus -
              du solide le vlad, 
              que pèse la france sur cette photo ?
              rien c’est nabum, un drap peau ..
              un drapeau en jute de 20x20 est plus lourd.

              bien, 
              que pèse la france en face, à NYC ?
              rien.

              et à dubaï ? 
              rien

              pékin allez.. un effort ? smiley
              non plus, rien.
               smiley

              qui a si bien pavoisé à réduire la France à l’épaisseur de ce pavois ?
              c’est pas chirac. 
               smiley

              si vous aviez la moindre idée de ce dans quoi au juste se trouvent empêtrés les dirigeants du jour de France c’est nabum, vous pourriez plus parler :
              le couteau entre les dents, 
              une brute qu’on peut pas tenir vous seriez 
              de vouloir les trouver sous votre lame, 
              c’est tout, on en dira pas plus, faut pas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès