Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Petit scandale de la démocratie ordinaire

Petit scandale de la démocratie ordinaire

Un sondage TNS Sofres, évalue que 75% des Français pensent que les hommes et les femmes politiques sont plutôt corrompus.

Les taux d'abstention des dernières élections s'élèvent.

Ils atteignent 55,6% aux dernières élections cantonales en 2011

contre 35% et 44% en 2008, 

33% et 34% aux municipales de 2008

16,2 et 16% aux présidentielles de 2007

37% et 34% aux élections régionales de 2004

 Source TNS Sofres

Ces constats ont amené des élus et des citoyens strasbourgeois à créer une antenne de l'Association Anticor. Cette structure a pour objectif de restaurer la confiance des citoyens envers les politiques par l'introduction d'une charte de l'éthique en politique soumise aux candidats à l'élection présidentielle et de soumettre aux conseils des collectivités territoriales une charte de déontologie de l'élu.

L'association milite également pour la mise en place de garde-fous telle une plus grande indépendance des juges politiques pour préserver cette éthique souhaitée. Elle demande transparence de la chose publique et participation des citoyens. 

Madame Augé était l'adjointe aux marchés de la ville de Strasbourg, sans étiquette, rattachée à la liste PS majoritaire. Elle a pris la tête de l'antenne strasbourgeoise d'Anticor, le 30 novembre 2011. Dès le conseil municipal suivant, le 8 décembre, une séance houleuse et agressive s’est déroulée sous le regard du maire qui n’a en rien freiné les élus vindicatifs. Quelles valeurs défendent ces élus ? Quelques jours plus tard, le maire a retiré ses délégations à l’adjointe.

 Rares ont été les voix à soutenir le projet de transparence proposé par l’Association Anticor et sa présidente locale. La décision du maire a été approuvée lors du conseil municipal, le 23 janvier. La délibération proposée visait à la révocation des fonctions d'adjointe de l’élue.

Extrait du conseil municipal de Strasbourg du 8 décembre 2011 :

 http://www.youtube.com/watch?v=dXFVg_AO4ks&feature=player_embedded

 Le 12 décembre 2011, la Présidente Nationale d’Anticor énonce par lettre au maire deStrasbourg son indignation et l’informe que depuis 2002, date de naissance d’Anticor, cest la première ville qui s’honore de cette façon bien que l’Association compte en son sein de nombreux élus de toutes appartenances politiques.

« Monsieur le Sénateur-Maire,

La création d’une antenne locale d’Anticor 67, a déclenché pendant une heure au dernier Conseil Municipal de Strasbourg des attaques d’une virulence étonnante.
Son existence même a été mise en cause, les élus qui se sont exprimés contre se déclarant « sous le contrôle d’Anticor ». L’un d’eux a affirmé que « sa création était une faute ». Il a même été demandé à l’adjointe à l’origine de la création de ce groupe local de donner sa démission ! ..."

Pour lire la suite, cliquez ici

Madame Augé avait énoncé les fondements d’Anticor dans un discours lors de la création de l’antenne bas-rhinoise.

« Il nous est apparu indispensable d’installer les questions d’éthique et de transparence en politique au cœur du débat citoyen.

Selon un sondage TNS Sofres portant sur 1000 personnes en septembre 2011, près de 3 français sur 4 considèrent que d’une manière générale, leurs élus sont plutôt corrompus. Ce chiffre illustre la très grande défiance des citoyens vis-à-vis de la façon dont fonctionne le système politique actuellement. Mais notre système politique est une démocratie. Il y a donc bien un risque de dislocation de cette démocratie.

Le nombre d’élus corrompus est bien évidemment faible mais ce qui est important ici est le ressenti des citoyens qui pensent que les intérêts personnels des élus ont supplanté l’intérêt collectif.

Les citoyens sont en effet de plus en plus persuadés que les hommes et les femmes politiques font passer leurs intérêts privés avant la défense du bien commun. »

Discours d'introduction à la création de l'antenne Anticor Bas-Rhin de Madame Augé

La présidente nationale de l'association et deux autres de ses membres éminents ont assisté au Conseil Municipal qui devait consacrer la décision du maire par un vote du Conseil Municipal.

Ce dernier avait dénoncé les raisons apparentes à son courroux. Il ne s’agissait pas de défendre la municipalité d’un discrédit jetée sur elle par l’appartenance de Madame augé à Anticor . Il s’agissait de se soumettre au devoir de réserve des adjoints et de s’interdire toute expression publique personnelle.

« A plusieurs reprises, Mme Augé a pris l’initiative de se désolidariser et de marquer des différences d’appréciation sur l’action de la municipalité, non pas auprès de l’exécutif, dans les réunions prévues à cet effet, mais de façon publique. Je lui ai rappelé [lors de nos échanges] qu’un exécutif municipal, comme tout collectif, ne peut pas fonctionner sans règles. Et si celles-ci prévoient qu’il y ait débats et discussions [en son sein], elles exigent que chacun se range, sans autre expression publique, à la décision prise par la majorité […], souligne le maire. Un adjoint exerce son pouvoir par délégation du maire. Il a à ce titre un impératif de solidarité et de respect de la confiance donnée. A défaut, il peut choisir de quitter l’exécutif et de démissionner de ses fonctions. Dans le cadre de notre entretien et d’échanges qui ont suivi, Mme Augé n’a pas souhaité s’engager clairement à respecter les règles ainsi décrites. C’est pourquoi j’ai décidé de lui retirer ses délégations, et ai signé ce jour un arrêté en ce sens. »

Dernières Nouvelles d’Alsace, cliquez ici

Lors du Conseil Municipal du 23 janvier, Madame Augé a expliqué une nouvelle fois les raisons de la création d'Anticor, structure de lutte contre la corruption essentiellement par l'élaboration de textes préventifs à soumettre au vote du parlement sans chercher à se substituer à la justice. Elle a exprimé le souhait de rassurer des collègues et un maire quant aux intentions honorables de la structure. Un des objectifs étant de permettre une transparence envers les électeurs qui ont perdu confiance en leurs élus. L'origine des peurs des élus de la municipalité de Strasbourg interroge. En quoi l'élaboration d'un organe cherchant le dialogue et la transparence peut-elle nuire aux intérêts du bien public ?

Qu'a dit Madame Augé dans son allocution au Conseil Municipal, le 23 janvier ?

 « Ce qui se joue aujourd’hui à Strasbourg avec le vote de cette délibération est bien plus que le retrait de mon titre d’adjointe. Mon destin personnel est en réalité de bien peu d’importance dans cette affaire. Des valeurs essentielles sont en jeu. Il s’agit de défendre la liberté d’expression, d’opinion, et d’association mais aussi le respect de la loi.

Ne nous y trompons pas, c’est bien mon souci du respect de la règle de droit, qui est en cause et rien d’autre. C’est pour ces raisons et dans ce contexte que mes délégations m’ont été retirées le 22 décembre 2011.

Quand on est adjointe aux marchés publics, on est là pour faire respecter les règles. Cela a été ma ligne de conduite depuis le 1er jour du mandat. En effet, ce qui compte pour moi, c’est que les citoyens, à qui nous avons des comptes à rendre, soient certains que les choses sont faites dans les règles de l’art et que personne ne puisse en douter.

Dès novembre 2010, mon champ d’action a été restreint par une réduction de ma délégation.

 (...) En conséquence, chers collègues, si vous votez pour ma destitution, vous enverrez un message très fort aux citoyens, vous leur direz très explicitement que mes convictions dans la lutte contre la corruption ne sont pas acceptables à vos yeux .

Ce message est totalement contraire aux valeurs auxquelles vous souscrivez de par votre engagement politique. Comme le disait une ancienne élue samedi dans la presse locale, le symbole est désastreux et dangereux !"

 Discours de Chantal Augé, intégral - cliquez ici, 

Le siteAchatPublic Info nous donne un aperçu de la qualité du travail de Madame Augé et des collègues avec lesquels elle était amenée à collaborer dans le cadre de son mandat municipal.

« La 2ème édition des Trophées de la commande publique a rendu son verdict : la ville de Strasbourg remporte la catégorie « achat durable », Antibes-Juan-les-Pins la catégorie « performance de l’achat » et le CHU de Fort-de-France la catégorie « méthodes et organisation » (voir le palmarès complet). Commençons le tour des pistes des lauréats par la capitale alsacienne, récompensée pour l'impressionnant travail fourni, dans le domaine du développement durable, à l'occasion de son marché de restauration scolaire." 

Pour accéder à l'article cliquez ici

Parmi les rares voix qui se sont élevées contre la destitution inquiétante quant à l'exercice de la démocratie et à l'éthique politique, initiée par le maire de Strasbourg, celles des écologistes faisant eux-mêmes partis, par alliance, de la majorité.

" (...) Nous estimons que notre collègue adjointe a toujours rempli avec beaucoup de rigueur les fonctions qui lui ont été confiées. Et si certains ont pu voir parfois cette rigueur comme un excès, il s’agit plutôt de notre point de vue d’une grande qualité, à plus forte raison lorsqu’il est question de sobriété budgétaire et de maîtrise de la dépense publique.

 Après plus de trois ans d’exercice de cette responsabilité périlleuse par Chantal Augé, le groupe des élu-e-s écologistes fait le constat que la situation de Strasbourg s’est notablement améliorée, et que nous avons progressé dans au moins quatre directions : 

- Nous constatons en premier lieu une plus grande rationalisation de la commande publique qui aura permis à notre collectivité de réaliser des économies subséquentes, ce qui n’est pas un mince avantage en période de rigueur budgétaire ;

- Ce mouvement aura d'ailleurs été accompagné, en parallèle, des prémices d’une meilleure optimisation de l’achat public destinée à diminuer de manière responsable nos frais de fonctionnement… condition sine qua non de la stabilité fiscale à laquelle nous nous sommes tous, ici, engagés ;

- Nous avons pu également observer un développement certain, à l’échelle de la Ville comme de la Communauté Urbaine, des clauses d’insertion et des marchés d’insertion, qui sont des outils avérés de mobilisation de la commande publique comme levier de solidarité active ;

- Enfin, nous ne pouvons pas ignorer l’introduction de clauses environnementales dans les marchés publics, innovation majeure nous ayant notamment permis d’obtenir en novembre 2009 le Trophée de la commande publique dans la catégorie « achat durable » pour notre marché de restauration scolaire. Ce marché, exemplaire s’il en est, nous aura permis à la fois d’introduire le bio à grande échelle dans les cantines scolaires et de réduire les émissions de gaz à effet de serre des activités qui y sont liées. Ce marché, avec lequel Strasbourg à fait école, n’aurait certainement pas vu le jour sans l’obstination de Madame Augé (…)

 Lire la suite (sur facebook)

"Conseillère municipale socialiste, Caroline Ctorza a soutenu sans ambiguïté lundi Chantal Augé. Elle-même a démissionné en 2009 de son poste d'ajointe en charge de la prévention des risques juridiques et participé à la création d'Anticor 67." écrit l'AFP. 

 Malgré l'instauration d'un vote à bulletins secrets, que refusait le maire dans un premier temps, les élus de la majorité ont suivi (presque) comme un seul homme la consigne de vote, comme le rapporte France3 Alsace." 

Article France 3 Alsace, cliquez ici

Madame Augé donne un commentaire posé sur cet épisode peu glorieux de la politique strasbourgeoise et compte bien continuer son travail dans la direction qu'elle s'est fixée au sein d'Anticor.

Interview de Madame Augé par Alsace 20

La ville de Strasbourg vient de se séparer d'une élue au service du bien collectif et de la probité alors que l'avalanche des affaires politiques du parti au pouvoir renforce encore la défiance des citoyens envers ses représentants. Les motifs énoncés confirment une idée de la « politique-caste » qui règle sans témoins les affaires de la cité dans le refus du débat public. 

Monsieur Ries a intégré l'équipe de campagne de Monsieur Hollande le 18 novembre 2011, en tant que membre du "Conseil des Elus" et chargé des transports. Faut-il voir dans cette nouvelle façon de diriger Strasbourg une indication de la gestion démocratique de cette équipe de campagne et de son capitaine ou bien est-ce une vision personnelle ?


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • beo111 beo111 26 janvier 2012 07:46

    Sur la forme, c’est partout pareil. Chez moi la communauté urbaine a lancé un PPP (partenariat public privé) pour une infrastructure inutile à la population (un vélodrome). Avant les élections l’oppostion s’en rend compte, se réveille, mais c’est déjà trop tard, elle avait toujours voté pour le projet.

    Sur le fond, je pense qu’il ne faut plus désigner par le terme démocratie des oligarchies ploutocratiques.


    • en province c’est la course a la piste cyclable PARCE QUE LA CEE SUBVENTIONNE...

      ET LES RESTOS DU COEUR.ET LES LOYERS DOUBLES........LOGEMENT SOCIAL...

      les élus font la LOI (neuilly.....sarkozy....) SALAUDS.....RACAILLE UMP..............


    • Fergus Fergus 26 janvier 2012 09:29

      Bonjour à tous.

      Il est évident que les Français supportent de moins en moins la corruption, avec pour conséquence une défiance qui se généralise envers le personnel politique alors que la grande majorité des élus n’est impliquée dans aucune dérive.

      D’où la nécessité, dans tous les partis, d’éradiquer sans faiblesse tous ceux qui se laissent aller à des magouilles financières ou à des comportements répréhensibles, du type trafic d’influence ou népotisme.


      • latortue latortue 26 janvier 2012 09:38

        Bonjour a toutes et a tous
        Si nous avons la chance que Sarkozy ne soit pas réelus nous allons voir la quantité d’affaires ressortir, affaire maintenu sous silence actuellement mais misent au grand jour si la gauche passe .
        de toute manière la politique en général porte a la magouille les facilitées que donne le pouvoir font que rare sont ceux qui échappe a ce genre de chose, certain arrive a s’en sortir d’autre trempe un peu trop et plonge tout est dans la nuance ,mais a leur décharge ferions nous mieux si nous étions a leur place ,le fric c’est tellement tentant .


        • Gabriel Gabriel 26 janvier 2012 10:48

          Nous en revenons toujours au même, rendre la parole au peuple, contrôle des politiques par les citoyens etc... L’homme politique est faible et il a la fâcheuse tendance à confondre pouvoir et délégation de pouvoir.


          • Michel DROUET Michel DROUET 26 janvier 2012 12:13

            Je ne pense pas que tous les élus soient corrompus mais je pense que la collusion fait des ravages.

            La collusion ne rapporte pas grand chose aux élus, à part la possibilité d’être bien avec les faiseurs d’opinion (la presse, le monde économique et tous les corps constitués).

            Cette collusion permet surtout aux élus de se faire réélire et de faire carrière dans la politique.

            La collusion est à combattre par la limitation du cumul des mandats et de leur durée dans le temps (pas plus de deux mandats consécutifs)


            • Catart Catart 26 janvier 2012 20:18

              Salut Michel,

              Il y a quand même un bon nombre de corrompus et ce de tous les côtés et si tu rajoutes la collusion cela devient terrible.
               Je connais un cas en Ariège ou un couple non fortuné a mis en place en 25 ans... seul à l’énergie un ensemble camping bungalows super beau dont les revues spécialisées faisaient l’éloge.
               Une piste de karting internat s’est construit au pied du terrain soit disant pour les enfants... ??? avec les copains politiques... dont une partie contruit sur le terrain de ces gens... l’ensemble sans aucune autorisation... tout cela constaté enregistré, plainte, procédure depuis 9 ans menaces à répétition... sous préfète...qui interdit les courses et demande à la gendarmerie d’être sur place le dimanche... les courses se font normalement et le lundi photo sur la dépêche des gendarmes bras dessus bras dessous avec les responsables de la piste et les copains politiques...sous préfète virée.... aujourd’hui sur les revues il est marqué...je site...au pied d’une piste de karting... 70% de réservations en moins ....tout cela est vérifiable...honteux scandaleux, nous sommes là dans une mafia.

              Tu as entièrement raison...

              Dans notre programme nous avons :
              mandat unique renouvelable 1 seul fois.
              et en cas de faute d’un politique tribunal procèdure rapide et si condamnation il y aura en plus interdiction à vie de revenir aux affaires.

              Je site autre chose Cope, Hollande et Montebourg détiennent les records de non présence et non travail comme député à la chambre (vérifiable tout est expliqué sur le site des députés), mais ils touchent environ cumulé 19600€ par mois plus le reste chauffeur secrétaire hotel bouffe etc...pour une amende de 3900€ sur l’année et nous apprenons... je site... Montebourg se justifie en disant mais il n’y a aucun problème j’étais en campagne pour les primaires socialiste depuis plus d’un an et c’est vrai que je n’ai rien fait à la chambre et y suis allé que 2 fois ...et ironise pas de prob pour l’amende .

              allons allons on se moque de qui ???

              Le français non politique il va dire à son patron je m’excuse bla bla...oui oui la porte...

              Je te dis Michel il y a du travail sérieux pour retirer la poussière et derrière il y a de l’argent à la pelle qui mis à la bonne place sauvera le pays.

              http://www.indigne-je-propose.fr/


            • Gavroche Gavroche 26 janvier 2012 15:44

              Bonjour à tous, et merci à l’auteur de diffuser l’action d’ Anticor

              @ l’auteur, @ Fergus, @ Michel Drouet

              Vous déclarez respectivement :

              Le nombre d’élus corrompus est bien évidemment faible.......

              alors que la grande majorité des élus n’est impliquée dans aucune dérive.

              Je ne pense pas que tous les élus soient corrompus

              Je voudrai « nuancer » vos impressions en vous invitant à consulter la liste des corrompus de notre gouvernement. C’est pas triste

              La liste est trop longue pour être postée ici, rendez-vous à cette adresse

              http://www.dazibaoueb.com/article.php?art=28393#.TyAEx7kHHEV.twitter


              • Michel DROUET Michel DROUET 26 janvier 2012 23:31

                Bonsoir Gavroche

                Il faut être précis : beaucoup d’elus ont été condamnés mais pas à chaque fois pour corruption.

                Certaines condamnations ont été prononcées pour des comportements individuels peut être liés à la conservation de leurs mandats, ce qui n’est pas excusable mais qui ne peuvent pas être qualifiés de corruption. La corruption consiste à toucher du fric dans l’exercice de son mandat ou bien à favoriser telle ou telle entreprise en contrepartie d’un avantage ou d’une somme d’argent.

                Les représentants du peuple doivent avoir un comportement irréprochable dans leur vie publique comme dans leur vie privée. Ils doivent être « débarqués » à leur première condamnation définitive et devenir inégigibles.


              • athos 29 janvier 2012 21:51

                "Les représentants du peuple doivent avoir un comportement irréprochable dans leur vie publique comme dans leur vie privée. Ils doivent être « débarqués » à leur première condamnation définitive et devenir inéligibles"
                @ Michel Drouet d’accord en leur demandant de signer en plus charte ... prposée par ANTICOR et de souscrire toutes les déclarations demandées, faute de quoi ils ne pourront pas se présenter aux élections. Le Peuple ne tolère plus d’exception....


                • robin 30 janvier 2012 09:38

                  Même si il n’y avait plus que 10% des gens à voter (en dehors des blancs) la mafia politico-médiatique continuerait à faire comme si de rien n’était.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès