Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Plaidoyer pour une nouvelle constitution

Plaidoyer pour une nouvelle constitution

Notre régime représentatif s'essouffle. L'individualisme de notre société moderne, la professionnalisation de la politique ainsi que son impuissance croissante dans la conduite de la nation, conjointe à l'influence grandissante des communautés et des lobbies, sont autant de signes révélateurs d'un déclin de ladite nation. Ce constat est largement partagé par l'ensemble de nos concitoyens mais les réponses proposées divergent. La vision la plus "populaire" et la plus diffusée sur la toile est celle consistant à réclamer, à l'instar d'un Etienne Chouard, un retour à la démocratie directe avec un système de tirage au sort. "Plus de démocratie" est devenu LE slogan que l'on n'a, pour ainsi dire, plus le droit de contester sous peine de subir les foudres de nos chers "démocrates". Et si la démocratie actuelle n'était pas la solution mais le problème à la situation actuelle ? A une époque où "tout se vaut", où le chef de l'état en personne estime que la fonction suprême se doit d'être "normale", n'assiste-t-on pas, tout au contraire, au parachèvement de ladite démocratie et de son égalitarisme à tout crin ? Ne peut-on pas envisager une autre approche proposant un système de synthèse entre la vision 'verticale' de la politique, mettant en avant les meilleurs, et 'horizontale' associant tous les citoyens de bonne volonté à participer au "bien commun" ? Tel est l'exercice proposé dans cet article avec une ébauche de projet de nouvelle constitution. En toute modestie, cela va de soi !

"L'individualisme est d'origine démocratique et il menace de se développer à mesure que les conditions s'égalisent. Chez les peuples aristocratiques, les familles restent pendant des siècles dans le même état et souvent dans le même lieu. Cela rend, pour ainsi dire, toutes les générations contemporaines. Un homme connaît presque toujours ses aïeux et les respecte ; il croit déjà apercevoir ses arrière-petit-fils, et il les aime. Il se fait volontiers des devoirs envers les uns et les autres et il lui arrive fréquemment de sacrifier ses jouissances personnelles à ces êtres qui ne sont plus ou qui ne sont pas encore.
Les institutions aristocratiques ont, de plus, pour effet de lier étroitement chaque homme à plusieurs de ses concitoyens. "
 
C'est au travers de ces paroles, que l'on pourrait qualifier de prophétiques au regard de notre société actuelle on-ne-peut-plus individualiste au sens 'libertarien' et non au sens 'libéral', qu'Alexis de Tocqueville (De la démocratie en Amérique) analysait, en son temps, l'avènement d'une société démocratique à partir de ses pérégrinations outre-atlantique. Ainsi, les institutions "aristocratiques" permettaient de conserver, pour tout un chacun, un esprit conscient d'appartenance à un grand tout contenant et dépassant chacun des individus.
 
Fort de ce constat "'tocquevillien', pourquoi ne pas essayer de concilier le meilleur de l'esprit aristocratique avec le meilleur de l'esprit démocratique ?
 
Afin de ne pas s'enfermer dans une approche purement théorique, voici, toute proportion gardée, une proposition d' ébauche de constitution s'inscrivant dans cet esprit de conciliation :
 
Cette constitution, dans son esprit, se définit comme une synthèse entre une approche verticale du pouvoir, tendant ainsi vers la qualité et une approche horizontale permettant aux individus de bonne volonté la participation au bien commun. Le préambule de cette constitution reprendrait nos "chers" droits de l’homme mais y ajouterait également ses devoirs. (devoirs qu’il conviendra de préciser).
 
Voici dans les (très) grandes lignes la nouvelle constitution :
 
I - Acquisition de la citoyenneté
 
Tout individu se verra accorder la "citoyenneté" suivant le principe du volontariat et s’il remplit les conditions suivantes :
 
- Etre âgé au-minimum de 21 ans 
- Etre de nationalité française
- Disposer d’un casier judiciaire vierge
- Etre déclaré médicalement sain d’esprit
S’engager sur l’honneur à consacrer de son temps libre à la participation au bien commun (suivant les critères que nous avons évoqués et qu’il conviendra de détailler). 
- Faire preuve d’un niveau minimum requis de culture générale et plus spécifiquement de culture historique lié à son pays. Ce niveau requis sera établi au travers de tests
 
---> Chaque citoyen disposera d’un salaire compensatoire eu égard à son implication personnelle pour la préservation du bien commun. 
Tout individu déclaré "citoyen" pourra participer activement à la vie publique en se présentant aux élections législatives.
L’acquisition de la citoyenneté étant révocable en cas de manquement à l' un de ses devoirs les plus élémentaires (notion à préciser également).
 
II- La séparation stricte des pouvoirs : le régime présidentiel
 
La présente constitution s’inscrit dans le cadre d’un régime présidentiel avec une séparation nette entre le pouvoir législatif et le pouvoir exécutif (contrairement à notre présente constitution qui définit un régime de type ’semi-présidentiel’). Il convient de bien séparer ce qui appartient au domaine de la loi stricto sensu (pouvoir législatif) et ce qui appartient au pouvoir réglementaire (pouvoir exécutif).
L’esprit de la présente constitution s’inscrit dans la volonté de confier les pouvoirs institutionnels aux citoyens les plus méritants
 
1 - Le pouvoir législatif
 
Le pouvoir législatif se verra confier à une seule Chambre, à savoir l’Assemblée Nationale qui sera composée de députés élus via le suffrage universel des citoyens. Le mandat de chaque législature sera d’une durée de 5 ans.
Tout citoyen voulant participer à ce suffrage devra remplir les conditions suivantes :
 
- Avoir un niveau de connaissance minimum en économie, droit du travail, connaissances internationales, ...sanctionné par des épreuves
- Avoir une expérience d’élu local d’une durée minimale de 5 ans
- Renoncer à tout autre mandat et à toute fonction rémunérée qu’il occupe durant le présent mandat
 
---> Chaque député nouvellement élu se verra attribuer un salaire compensatoire lui permettant de garantir un niveau de vie correct et suffisant pour pouvoir exercer au mieux son mandat. Le niveau du salaire sera validé par référendum auprès des citoyens
 
2 - Le pouvoir exécutif
 
Le chef de l’état sera élu par l’ensemble des citoyens pour une durée de 5 ans. Il sera responsable devant les citoyens, et seulement des citoyens, pour chacune de ses actions durant son mandat. Le chef de l’état, en plus des qualités requises précédemment décrites devra posséder le sens du sacrifice et du commandement, qualités indispensables pour la conduite d’une communauté.
Tout citoyen prétendant à la fonction suprême devra réunir les conditions suivantes :
 
- Etre âgé de 23 ans au minimum
- Avoir un niveau de connaissances minimum en économie, droit du travail, connaissances internationales, ...tout ceci étant sanctionné par des épreuves (sur le modèle des députés)
Etre (ou avoir été) officier militaire ayant exercé des fonctions de commandement(modalités à préciser)
- Etre déclaré médicalement sain de corps et d’esprit
 
Le chef de l'état, tout comme les députés, se verra attribuer un salaire dont le montant sera entériné par les citoyens au travers d'un référendum. Il appartient au chef de l'état de nommer les membres de son gouvernement, membres qu'il pourra révoquer à tout moment. 
 
3 - Le pouvoir judiciaire
 
Chaque magistrat conservera les mêmes prérogatives telles que décrites dans la précédente constitution à la différence près que chaque décision pénale s’effectuera au sein de tribunaux assistés de jurys populaires
 
Voilà dessiné de manière très succincte l'esprit d'une constitution dont l'objectif est, d'une part, de limiter la notion de "citoyenneté" aux plus vertueux des individus composant la collectivité (donc la vision aristocratique) et d'autre part de sélectionner les représentants parmi les plus compétents, représentants qui seront ensuite élus par les citoyens (donc la vision démocratique).
 
Tout cela partant du principe selon lequel le meilleur, ou le moins mauvais, des régimes se trouve à la croisée du vertical et de l'horizontal...

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • micnet 30 août 2013 19:54

    @lg


    Bonsoir et merci pour votre commentaire !

    Pour tout vous dire, je pense également que notre constitution de 1958 fondée par le général De Gaulle est tout à fait valable....pour des gens comme De Gaulle !
    Ce dernier, après les instabilités des différents gouvernements sous la 4è république, avait à coeur de renforcer les prérogatives du chef de l’état. Pour que celui-ci soit vraiment un ’chef’, non plus oint par Dieu comme sous l’ancien régime mais par le peuple !
    Nous vivons donc en quelque sorte sous une « monarchie républicaine ».
    La problème, c’est que ce régime a été pensé précisément pour des dirigeants incarnant une certaine grandeur et force est de constater que cet « esprit de grandeur » est mort en même temps que son fondateur. Des De Gaulle, il y en a un par siècle, malheureusement (et encore...)
    C’est la raison pour laquelle j’estime qu’il est nécessaire de repenser un régime qui permettrait d’une part de faire émerger les « meilleurs » et d’autre part de permettre à tout ’citoyen’ de bonne volonté de choisir parmi lesdits meilleurs.

  • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 30 août 2013 10:56

    jusqu’a quand laissera t on des malades mentaux aux renes de l’Etat.... ( sarko....morano)

    sur la photo jointe on voit bien que c’est une malade..............LA MALADIE  : LE CYNISME


    • micnet 30 août 2013 19:56

      @TOUSENSEMBLE


      C’est précisément pour ne plus avoir de « malades mentaux » que j’estime indispensable de repenser ce régime.

    • philippe913 30 août 2013 10:58

      je ne m’étends pas sur votre article, mais vous voulez tout simplement recréer la noblesse...
      belle réforme !


      • Éric Guéguen Éric Guéguen 30 août 2013 11:03

        Je crois plutôt qu’il veut trouver un remède à la tyrannie dont accouchera tôt ou tard la démocratie.


      • micnet 30 août 2013 20:04

        @philippe913


        Bonsoir et merci pour votre commentaire

        Et bien, d’une certaine manière, je plaide coupable : oui je souhaiterais recréer la noblesse au sens ’noble’ du terme précisément. smiley
        Contrairement à notre époque égalitariste qui estime que ’tout se vaut’, je considère pour ma part que les hommes ne sont pas interchangeables et que, partant de là, autant avoir « l’élite » à la tête de notre pays ! 
        Cela dit, je tiens à nuancer tout de même votre propos en précisant que la souveraineté appartient d’abord aux citoyens de bonne volonté lesquels exerceraient un contrôle permanent de cette élite, ce qui me semble différer sensiblement de la noblesse sous l’ancien régime...

      • jef88 jef88 30 août 2013 11:51

        l’influence grandissante des communautés et des lobbies

        c’est une part du problème !
        mais le plus grave c’est que les lois sont imposées par le chef de l’état à un parlement réduit à une chambre d’enregistrement !
        la « discipline de vote » devrait être interdite afin que les députés réagissent pour le bien de leurs électeurs et non pas en soumission à un « pouvoir » supérieur

        Notre constitution est bonne mais il faudrait donc réviser quelques usages non écrits ...........


        • Éric Guéguen Éric Guéguen 30 août 2013 11:54

          La « discipline de vote » n’est-elle pas inhérente à « l’esprit de parti » ?
          Auquel cas ce sont les partis qu’il faudrait dissoudre. Vaste chantier...


        • HELIOS HELIOS 30 août 2013 19:52

          ... ce n’est ni la discipline de vote, ni les partis qu’il faut supprimer, mais il faut installer un controle citoyen du boulot du deputé.

          celui ci devrait, comme pour toute activité, avoir un compte rendu mensuel (peut etre) de son activité parlementaire.... une totale transparence de ses avis, votes en commission et en seance. .. et une sanction a mi-mandat (au moins) par les electeurs qui pourraient, s’il ne respecte pas ses engagements ou tout du moins l’orientation qu’il represente, le virer tout simplement.
          Cela donnerait lieu a des elections partielles probablement en masse au debut pour ceux qui ne respectent pas leurs electeurs...

          L’effet sur le gouvernbement serait aussi interressant, car l’executif issu de la majorité parlementaire se trouverai incitée a respecter aussi ses engagements, de peur de perdre une majorité absolue, voire même d’arriver en cohabitation....


        • micnet 30 août 2013 20:10

          @jef88


          Concernant le problème que vous soulevez, à savoir le parlement qui ressemble de plus en plus à une chambre d’enregistrement, (ce qui est d’autant plus vrai grâce à cette fantastique Union Européenne...), je pense que l’une des solutions potentielles serait de mettre en place un vrai régime présidentiel avec séparation stricte des pouvoirs, c’est à dire réserver le domaine de la ’loi’ pour les parlementaires et le domaine ’réglementaire’ pour l’exécutif. (un peu sur le modèle des USA).
          Cela clarifierait effectivement les choses !

        • micnet 30 août 2013 20:15
          @HELIOS

          Vous dites :

          « . ce n’est ni la discipline de vote, ni les partis qu’il faut supprimer, mais il faut installer un controle citoyen du boulot du deputé. »

          ---> Entièrement d’accord et c’est d’ailleurs l’un des points de cette « constitution ». Avec en plus le fait que la citoyenneté ne serait plus automatique mais accordée aux individus suivant le principe du volontariat. Quant aux députés, tout comme le chef de l’Etat, ils seraient aussi triés sur le volet afin que les citoyens puissent choisir parmi les meilleurs des meilleurs smiley

        • Éric Guéguen Éric Guéguen 30 août 2013 22:12

          @ HELIOS :

          N’est-il pas un peu démagogique de prôner un contrôle citoyen de nos élus ? Quels citoyens seraient concernés ? Le tout-venant ? Le tout-venant devrait se sentir apte à tout connaître en matière politique ?
          Je me trompe certainement mais je crois que le plus grand danger actuel, celui qui nous menace le plus, est de passer d’un extrême à l’autre, c’est-à-dire, dans la détestation générale de nos « élites » au pouvoir, prétendre que n’importe qui pourrait s’y coller. Et je pense que nous allons céder à cette tentation, le regretter, puis plébisciter la dictature pour remédier à nos choix inconsidérés.
          Bien à vous.


        • HELIOS HELIOS 1er septembre 2013 00:48

          @ Eric Gueguen....

          Je comprends bien votre remarque, et je pense aussi que c’est tres compliquer d’effectuer un controle de quoi que ce soit qui ne soit pas strictement technique... et encore...

          Toutefois, au même titre que la cour des comptes effectue des controles (des audit), il pourrait y avoir une sorte de cours regionales qui pourrait suivre « factuellement » (au moins les faits) le travail de elus... cette cour pourrait publier pour chaque élu une synthese d’activité (participation, votes, actions entreprises... ) et ce rapport entrainerai une « confirmation elective » par un vote simplifié des citoyens (il ne porte que sur les elus et ne necessite aucune campagne). moins de 50% de satisfaction et, hop, retour a la case depart et legislatives partielles.

          Naturellement, les modalités ne sont pas simples a mettre en place, les metriques egalement. et l’ecueil provient probablement de l’ecretage qui favorise l’elu qui ne fait pas de vague et qui ne prendrait jamais le risque de decevoir.
          Mais si je le constate au quotidien, nous sommes bien dans ce type de societe, sans risque, fade et sans saveur où le principe de precaution l’emporte sur toute autre consideration.

          Bonne rentrée


        • maQiavel machiavel1983 1er septembre 2013 16:01

          -N’est-il pas un peu démagogique de prôner un contrôle citoyen de nos élus ? 


          R / Moi je ne trouve pas ça démagogique du tout. Le pouvoir corrompt , que des citoyens tirés au sort par exemple s’ assurent que des élus ne dérapent pas est selon moi indispensable. Il ne faut pas de compétences particulières pour cela ... 

        • Éric Guéguen Éric Guéguen 1er septembre 2013 16:04

          @ HELIOS :


          Bonjour et merci pour votre réponse.

          Ce que vous dites est juste, intéressant et bien pensé, mais j’ai bien peur que le fait de demander leur avis aux citoyens sur telle ou telle partie d’un programme en cours de réalisation (puisque ça revient à ça) les pousse à se montrer systématiquement mécontents et donc sévères, car n’ayant pas justement les mains dans le cambouis et ne sachant pas combien « retourner à la case départ » ne se fait pas en un tournemain. Et je dis ceci d’autant plus qu’il ne me semble pas impossible non plus que les gens de gauche se mettent à sanctionner la droite par principe, idem pour les gens de droite à l’encontre de la gauche ! D’où le problème fatidique de la dissolution des « courants » politiques... chacun devrait devenir son propre parti.

          Bonne rentrée à vous également. Pour ma part, je fais partie des veinards qui commencent leurs vacances. smiley

        • Éric Guéguen Éric Guéguen 1er septembre 2013 16:14

          Salut Machiavel !


          Ce que je veux dire par là, c’est que mettre une note comme à l’Ecole des Fans, c’est beaucoup plus facile que de chanter convenablement. Au moins, les gamins, on leur demandait de chanter à tour de role. Ils chantaient faux, certes, mais ils chantaient !

        • maQiavel machiavel1983 1er septembre 2013 16:54

          Bonjour Gueguen.


          Contrôler les élus est sans doute plus facile de faire le travail de l’ élu mais cela ne change rien au principe , si l’ élu n’ est pas content il peut laisser la place à un autre. Il ne s’ agit pas de juger des compétences du magistrat mais de le surveiller pour qu’ il ne commette pas d’ abus de pouvoir et qu’ il exerce son pouvoir dans le strict respect de la constitution .Pourquoi ? Parce que nous savons que le pouvoir corrompt et qu’ il faut empêcher que la collectivité soit opprimée par quelques uns constitué en oligarchie , vous savez très bien que c’ est la dérive naturelle de l’ aristocratie.


        • sirocco sirocco 30 août 2013 20:14

          Il faut absolument que soit inscrite dans notre Constitution l’obligation, avant d’engager la France dans toute action armée à l’étranger, d’avoir obtenu l’aval d’une majorité du peuple français au moyen d’un référendum, ou à tout le moins par un vote positif des deux-tiers des députés.

          C’est quand même un comble que la soi-disant « patrie des Droits de l’Homme », dans ce domaine, se fasse donner des leçons de démocratie par la Grande-Bretagne, larbin traditionnel des USA.


          • soi même 31 août 2013 10:51

            je te souhaites bien du courage, quand on voit de quel calibre on a actuellement comme Président !

            Il est noue comme un loukoum, et dure comme une trique !


            • Mmarvinbear Mmarvinbear 31 août 2013 11:34

              On ne s’est pas débarrassé de nos aristos consanguins et fins de races en les confinant aux pages « people » des magazines pour en créer de nouveaux maintenant !


              Derrière ce projet qui se veut séduisant, c’est un vrai retour en arrière vers un système de caste dont tout le monde sait qu’il finit invariablement par engendrer une sclérose sociale totale et une confiscation du pouvoir par une famille ou un clan sous couvert de « libre choix ».

              Le problème de la démocratie actuelle, n’est pas la constituttion, mais le laxisme et le je m’enfoutisme du peuple qui à force de jalouser les autres pour leurs réussites refusent de se remettre en question et d’ admettre que si leurs vies sont minables, c’est parce qu’ils ont eux même foiré cette dernière en faisant les mauvais choix.

              • micnet 31 août 2013 12:16
                @Mmarvinbear

                Bonjour et merci pour votre message. Vous dites :

                « Derrière ce projet qui se veut séduisant, c’est un vrai retour en arrière vers un système de caste dont tout le monde sait qu’il finit invariablement par engendrer une sclérose sociale totale et une confiscation du pouvoir par une famille ou un clan sous couvert de « libre choix ». »

                ---> Parce que selon vous, ce n’est pas déjà le cas ? Ne sommes-nous pas aujourd’hui soumis à un système de « caste » incarné par les partis (notamment UMPS) et les politiciens de gauche comme de droite qui font de la politique avant tout pour « faire carrière », ce qui engendre effectivement une sclérose sociale ?
                Comme je l’évoquais plus haut, notre constitution est effectivement excellente pour des personnes du niveau d’un De Gaulle mais pas pour les médiocres que nous subissons depuis plus de 30 ans. Et malheureusement pour UN De Gaulle, combien de F Hollande ou de N Sarkozy ? Voilà la vraie question de fond...

              • Mmarvinbear Mmarvinbear 31 août 2013 19:45
                 Parce que selon vous, ce n’est pas déjà le cas ? Ne sommes-nous pas aujourd’hui soumis à un système de « caste » incarné par les partis (notamment UMPS) et les politiciens de gauche comme de droite qui font de la politique avant tout pour « faire carrière », ce qui engendre effectivement une sclérose sociale ?

                Non, car un vrai système de caste réserve les places qui se libèrent aux amis et à la famille des personnes déjà en place.

                Vous me direz, avec l’emprise des partis et des investitures, nous n’en sommes pas loin.

                C’est en partie vrai. En partie seulement car n’importe qui peu se présenter à n’importe quel poste. Le but ultime n’étant pas de se faire investir, mais de convaincre les électeurs de voter pour vous. C’ est plus facile pour une personne qui a un parti derrière lui mais une carrière, une expérience, cela se construit années après années. Très rares sont ceux qui se font élire du premier coup, et il vous faudra sillonner le pays un moment avant que vous n’ayez une chance.


                Comme je l’évoquais plus haut, notre constitution est effectivement excellente pour des personnes du niveau d’un De Gaulle mais pas pour les médiocres que nous subissons depuis plus de 30 ans. Et malheureusement pour UN De Gaulle, combien de F Hollande ou de N Sarkozy ? Voilà la vraie question de fond...

                Il faut relativiser les choses. De Gaulle nous parait être Grand parce qu’il a eu la 2è guerre mondiale pour le glorifier. Mais quand on se concentre sur le politique, il n’a rien d’extraordinaire au fond.

              • maQiavel machiavel1983 1er septembre 2013 16:04

                Bonjour micnet.

                J’ ai deux critiques : 
                1. Vous n’ instituez pas le pouvoir médiatique. Le fait que ce pouvoir soit entre les mains de particuliers est un véritable problème.
                2.  S’engager sur l’honneur à consacrer de son temps libre à la participation au bien commun : Vous rendez vous compte que ce sont les riches qui ont le plus de temps libre ? Et c’ est là que je revient à la charge avec le salaire universel . smiley

                • micnet 1er septembre 2013 16:44
                  @machiavel1983

                  Bonjour à vous

                  « J’ ai deux critiques : 
                  1. Vous n’ instituez pas le pouvoir médiatique. Le fait que ce pouvoir soit entre les mains de particuliers est un véritable problème. »

                  ---> Le pouvoir médiatique n’est pas (officiellement) un pouvoir ! Même si dans les faits, il en constitue un aujourd’hui. Votre remarque est donc tout à fait bienvenue. Cela dit, je pense que le problème n’est pas tant le ’pouvoir’ que constitue aujourd’hui ce dernier que le fait qu’il ne soit pas pluriel et représentatif de toutes les opinions. 
                  A mon sens, c’est plus un problème de liberté d’expression à la base mais j’avoue que je ne verrais pas non plus d’inconvénients à instituer le ’pouvoir médiatique’ dans une constitution, en effet.


                  « 2.  S’engager sur l’honneur à consacrer de son temps libre à la participation au bien commun : Vous rendez vous compte que ce sont les riches qui ont le plus de temps libre ? Et c’ est là que je revient à la charge avec le salaire universel .  »

                  ---> En étant cynique, je vous répondrais que les pauvres aussi ont du temps libre smiley



                • maQiavel machiavel1983 1er septembre 2013 16:59

                  D’ accord, supposons : les pauvres ont du temps libre !

                  Le problème est qu’ils participeront aussi au bien commun, pas parce qu’ils sont vertueux mais parce qu’ils n’auront pas d’autres moyens de subvenir à leur besoin fondamentaux.

                  Que donnerait des assemblées avec d’ un coté des riches et de l’autres des indigents ? Ça donnera une assemblée de riche parce que les premiers achèteront les seconds ...


                • micnet 1er septembre 2013 17:12

                  @machiavel1983


                  Sérieusement, je pense que la constitution, telle que j’ai tenté de l’esquisser, ne fait pas spécialement la part belle aux pauvres ou aux riches mais à tout individu volontaire, non seulement via le fait de consacrer son temps libre au bien commun MAIS AUSSI au fait que ces individus devront posséder un certain niveau de culture générale.
                  Par ailleurs, les critiques que vous formulez sur les risques éventuels d’avoir une ’assemblée de riches’ peuvent tout aussi bien se formuler dans l’autre sens, à savoir que le riche, précisément parce qu’il est riche, ne souhaitera pas « gâcher » de son temps libre pour autre chose que ses propres loisirs. Si bien qu’au final, nous nous retrouverons avec une assemblée de ’pauvres’.
                  Vous voyez, ça marche dans les 2 sens smiley

                • maQiavel machiavel1983 1er septembre 2013 17:36
                  @Micnet
                  Non , le riche cherche à protéger ses intérêts et son statut social et pour ce ,la politique est d’ une importance fondamentale , donc quoi qu’ il en soit il s’ y intéressera ou constituera des réseaux d’ influences avec ses semblables pour avoir un impact.
                  Le fait est que les plus riches ont plus de temps que les autres qui sont obligé de travailler pour reproduire leur condition matérielle d’existence. S’ils ont plus de temps, ils ont d’ un coté une plus grande opportunité d’être citoyen que les autres, et de l’autre ils peuvent créer des créatures à leur service pour faire le boulot à leur place, comme par exemple des pauvres ou des gens qui veulent s’enrichir.
                  Le salaire universel a cette vertu : il permet à chacun de satisfaire les besoins fondamentaux en nourriture, en logement, en santé, en éducation etc. et retire donc cette épée de Damoclès qui est l’obligation de vendre sa force de travail pour survivre. 
                  Ainsi les pauvres ne seront plus obligés d’être citoyen pour survivre et tout le monde aura potentiellement le même temps pour le devenir. Dans ces conditions, il est bien plus difficile (mais pas impossible, je précise) pour une caste de confisquer le pouvoir et la citoyenneté.


                • micnet 1er septembre 2013 17:52

                  @machiavel1983


                  Nos messages se sont croisés. Concernant votre crainte vis-à-vis des riches, je pense que mon système, s’il fallait VRAIMENT choisir, fait plus la part belle aux pauvres qu’aux riches car un riche qui voudrait devenir député aurait plus à perdre en terme financier qu’un pauvre puisqu’au final, ils se retrouveraient tous avec le même salaire.
                  Quant aux individus ’pauvres’ mais suffisamment motivés pour devenir citoyens, il faut en effet leur donner les moyens financiers leur permettant de subvenir à leurs besoins pour passer les ’sélections’ nécessaires à l’acquisition de cette citoyenneté, je n’ai aucun problème avec ça. 
                  Mais c’est un débat autre que la constitution en elle-même...

                • maQiavel machiavel1983 1er septembre 2013 18:09

                  car un riche qui voudrait devenir député aurait plus à perdre en terme financier qu’un pauvre 

                  R / Cfr ma réponse sur la rente.

                  -Quant aux individus ’pauvres’ mais suffisamment motivés pour devenir citoyens, il faut en effet leur donner les moyens financiers leur permettant de subvenir à leurs besoins pour passer les ’sélections’ nécessaires à l’acquisition de cette citoyenneté, je n’ai aucun problème avec ça. 

                   

                  R / D’ accord, ce qu’il faudrait, c’est de permettre à chaque individus ( y compris les classes moyennes )d’ avoir potentiellement le temps , les moyens et la volonté de passer les sélections. Seul un salaire universel peut faire ça …

                  -Mais c’est un débat autre que la constitution en elle-même...

                   

                  R / Pour moi, c’est devenu indissociable de la constitution ... 


                • micnet 1er septembre 2013 17:33
                  @machiavel1983

                  «  Que donnerait des assemblées avec d’ un coté des riches et de l’autres des indigents ? Ça donnera une assemblée de riche parce que les premiers achèteront les seconds ... »

                  Par ailleurs, relisez attentivement ce que je propose concernant les conditions inhérentes au pouvoir législatif auquel prétendrait un citoyen.

                  Renoncer à tout autre mandat et à toute fonction rémunérée qu’il occupe durant le présent mandat
                  Le niveau du salaire sera validé par référendum auprès des citoyens

                  —> En conséquences, tout député nouvellement élu, quelques soient ses origines sociales, se verra attribuer le même salaire que ses collègues, salaire qui aura été approuvé par référendum auprès des citoyens. Et chaque député consacrera 100% de son temps à sa mission
                  Donc le risque que des députés ’riches’ puissent acheter des ’députés pauvres’ n’est pas possible dans ce cas de figure

                  • maQiavel machiavel1983 1er septembre 2013 17:47

                    -Renoncer à tout autre mandat et à toute fonction rémunérée qu’il occupe durant le présent mandat

                    R / Cela ne change rien si c’est un rentier, et les plus riche sont de grands rentiers.

                    -Et chaque député consacrera 100% de son temps à sa mission

                     

                    R / Et ca lui permettra de consacrer 100 % de son temps à protéger sa rente à lui et à ses semblables et même à l’augmenter ...

                    -Donc le risque que des députés ’riches’ puissent acheter des ’députés pauvres’ n’est pas possible dans ce cas de figure

                     R / Revenons à notre cas de figure : vous expliquiez que les plus pauvres ont aussi du temps. Dans ce contexte , le seul choix qu’ ils auront pour survivre c’ est être magistrat. Travailler pour le bien commun parce que c’ est une néccéssité est ce qu’ il y’ a de pire et de plus dangereux pour une société ...

                    Et si vous rajoutez dans ce travail ,des gens qui eux ont des moyens , là c’ est l’ apothéose. 


                  • micnet 1er septembre 2013 17:53

                    @machiavel1983


                    Cf mes réponses ci-dessus

                  • micnet 1er septembre 2013 18:14
                    @machiavel1983

                    «  Cela ne change rien si c’est un rentier, et les plus riche sont de grands rentiers »

                    ---> Sérieusement Machiavel : croyez-vous qu’un rentier qui n’aura jamais rien foutu de sa vie choisira de devenir député pour que, du jour au lendemain, il se retrouve avec une quantité phénoménale de travail, tout ça pour gagner le même salaire qu’un ’pauvre’ ?
                    En tout cas si un tel rentier existe et décide de s’investir dans une mission de député, même en ayant en arrière-pensées la ’préservation’ de son capital, moi j’estime qu’il mérite amplement de devenir député vu les sacrifices que cela engendrera pour lui. Il démontrera qu’il a une certaine volonté et c’est bien cela le but recherché !
                    Mais croyez-moi, ils ne seront pas bien nombreux dans ce cas de figure smiley

                  • maQiavel machiavel1983 1er septembre 2013 18:29

                    -Sérieusement Machiavel : croyez-vous qu’un rentier qui n’aura jamais rien foutu de sa vie choisira de devenir député pour que, du jour au lendemain, il se retrouve avec une quantité phénoménale de travail, tout ça pour gagner le même salaire qu’un ’pauvre’ ?

                     

                    R / Si c’est pour protéger ou acquérir des avantages économiques évidemment ! Il peut très bien aussi désigner des créatures pour ce faire …

                     

                    La domination politique est la condition de la domination financière , c’ est trop important pour être négligé même pour un rentier …

                     

                    -En tout cas si un tel rentier existe et décide de s’investir dans une mission de député, même en ayant en arrière-pensées la ’préservation’ de son capital, moi j’estime qu’il mérite amplement de devenir député vu les sacrifices que cela engendrera pour lui.

                     

                    R / D’ accord. Le problème ce sont les autres quoi n’ont pas la chance d’avoir autant de temps que lui pour s’adonner cette tache …

                    -Il démontrera qu’il a une certaine volonté et c’est bien cela le but recherché !

                     

                    R / Oui il aura la volonté de garantir ses privilège de classe, mais pas de vouloir le mieux pour le bien commun …

                    -Mais croyez-moi, ils ne seront pas bien nombreux dans ce cas de figure

                     

                    R / Ce seront les plus nombreux, il faut le savoir !!! 


                  • maQiavel machiavel1983 1er septembre 2013 18:37

                    En vérité vous aurez une classe politique de rentiers et de notables , c’ est évident , ça s’ est presque toujours passé comme ça , vous pouvez remontez l’ histoire de l’ antiquité à nos jours vous verrez !

                    Et à chaque fois les plus riches s’ organisent pour organiser leurs privilèges , c’ est l’ humain ! 
                    Dans l’ antiquité , des gens comme les Gracques ont voulu que chaque citoyen romain ait une terre à cultiver pour résoudre la crise certes mais aussi pour diminuer l’ influence des propriétaires terriens (’raison pour laquelle les Gracques se sont fait assassiner ).
                    Quand on regarde les débuts du régime représentatif , c’ était pareil en France , en Angleterre aux Etats unis. Votre constitution ne change rien à cela , la seule chose qui peut changer la donne , c’ est le salaire universel ...

                  • micnet 1er septembre 2013 18:44

                    @machiavel1983


                    Je vous le dis en toute sincérité, je suis persuadé que les plus motivés vis-à-vis d’un tel système ne seraient pas ces riches rentiers mais les plus pauvres ou les classes moyennes, précisément parce qu’ils auraient beaucoup plus à gagner que quelqu’un qui a déjà tout pour lui. Alors que les pauvres n’ont pas grand chose au départ et tout à gagner avec ce système. Là où je vous rejoins, c’est sur le point de départ précisément, à savoir donner le juste minimum pour permettre aux moins bien lotis de se préparer au mieux à l’acquisition de la citoyenneté.
                    Mais une fois cette citoyenneté acquise, le risque lié à la mise en place d’une oligarchie des riches au-niveau des parlementaires me paraît très faible et en tout cas beaucoup plus faible qu’actuellement. Franchement !
                    Après, je vais vous dire : je me fiche de savoir ce qu’il y a dans la tête de quelqu’un qui souhaite devenir député, pauvre ou riche. Ce qui m’intéresse n’est pas ce qu’il pense mais ce qu’il fera concrètement vis-à-vis du bien commun, ne croyez-vous pas ? 
                    Par ailleurs, je rappelle que dans mon système, les députés tout comme le pouvoir exécutif (chef de l’état en tête) seront soumis à des contrôles auprès des citoyens. Ils devront rendre des comptes et n’auront pas carte blanche pour tout...

                    • maQiavel machiavel1983 1er septembre 2013 19:04

                      @Micnet

                      -les plus motivés vis-à-vis d’un tel système ne seraient pas ces riches rentiers mais les plus pauvres ou les classes moyennes, précisément parce qu’ils auraient beaucoup plus à gagner que quelqu’un qui a déjà tout pour lui.

                      R / Les classes moyennes n’auraient déjà pas de temps libre à consacrer au bien commun donc cela est vite réglé.

                      Les plus pauvres ont du temps mais la motivation première est de satisfaire les besoins fondamentaux. Il reste les plus riches et leurs créatures, c’est d’une logique implacable !

                      Donc avant la question de la motivation, il y’ a celle du temps libre. Si tout le monde a du temps libre , on peut alors parler de motivation.

                      -Là où je vous rejoins, c’est sur le point de départ précisément, à savoir donner le juste minimum pour permettre aux moins bien lotis de se préparer au mieux à l’acquisition de la citoyenneté.

                       

                      R / Mais voilà on est d’ accord. Le point de départ n’est pas un détail vous savez, même si vous vous appelez Usain bolt, vous ne gagnerez pas contre boiteux qui est à 1 m de la ligne d’ arrivée quand vous en êtes à 100 …

                      Mais si on est d’ accord sur cela , c’ est l’ essentiel …

                       

                      -je me fiche de savoir ce qu’il y a dans la tête de quelqu’un qui souhaite devenir député, pauvre ou riche. Ce qui m’intéresse n’est pas ce qu’il pense mais ce qu’il fera concrètement vis-à-vis du bien commun, ne croyez-vous pas ? 

                      R /

                      1. Ne souhaitez-vous pas avoir les meilleurs ? Dans ce cas il faut donner les mêmes chances à chacun pauvre, moyen ou riche.

                      2. Le député fera ce qu’il pense vis-à-vis du bien commun donc ce qu’il pense est primordial. Malheureusement, la conscience de classe, ça existe, qu’on le veuille ou pas, il suffit d’observer la réalité …


                    • micnet 1er septembre 2013 18:56
                      @machiavel1983

                      «  Votre constitution ne change rien à cela , la seule chose qui peut changer la donne , c’ est le salaire universel ... »

                      ---> Et bien va pour le salaire universel ! L’idée étant que tout individu souhaitant devenir citoyen et ensuite député (voire même chef de l’état) puisse le faire sans en être empêché par manque de moyens financiers.
                      A partir de là, je suis persuadé que les risques de mise en place d’une oligarchie de riches seront beaucoup plus faibles qu’aujourd’hui !
                      Etant d’accord là-dessus, citoyen Machiavel ; êtes-vous prêt à entériner ma constitution ? smiley

                      • maQiavel machiavel1983 1er septembre 2013 19:07

                        Vous êtes un bon négociateur. smiley


                        Si on est d’ accord sur le salaire universel , c’ est déjà énorme. Attendez je vais relire votre constitution attentivement et je vous dis ...
                        P.S : reste également la question du pouvoir médiatique. 

                      • maQiavel machiavel1983 1er septembre 2013 19:33

                        Voilà ce que j’en pense en trois parties :

                        A. La descritpion

                        I. L’acquisition de la citoyenneté, si on est d’ accord pour le salaire de base, la question du salaire compensatoire ne se pose plus. Pour le reste, 100 % d’ accord.

                        II. Séparation des pouvoir, je suis d’ accord, je rajouterai le pouvoir médiatique aussi.

                        III. Le pouvoir législatif : je suis d’ accord, même pour attribuer une prime supplémentaire en plus du salaire universel pour les députés puisqu’ eux ne pourrons pas faire d’autres métiers le temps de leur mandat.

                        IV. Le pouvoir exécutif : je suis d’ accord, très bonne idée, les fonctions de commandement, j’y pensais aussi depuis un certain temps.

                        V. Pouvoir judiciaire ; dites moi si je me trompe : les jurys populaire seront constitué des citoyens n’est ce pas ?

                        B.Maintenant ce qui manque, ce sont les contre pouvoir des citoyens :

                        - Les référendums d’initiative populaire : que l’on peut rajouter au pouvoir législatif. On peut estimer qu’un référendum peut être déclenché par une pétition recouvrant un certain nombre de signatures ou alors par une chambre des référendums constitué de citoyens tirés au sort (voir les deux).

                        - Les référendums révocatoire : que l’on peut rajouter au pouvoir exécutif pour révoquer les magistrats occupant des responsabilités dans tout les pouvoir (y compris médiatique) ou alors une chambre révocatoire constituées de citoyens tirés au sort (voir les deux).

                        -Une chambre législative tirée au sort : constitué des citoyens et qui jouerait le rôle du sénat actuel.

                        Avec de tels contre pouvoirs, ca ne me dérange pas que l’exécutif soit plus puissant, par exemple que le président soit élu pour dix ans (ce qui me semble plus adapté que de gouverner un Etat pendant seulement 5 ans) et que son mandat soit non renouvelable (mais qu’ il puisse être révoqué une ou deux fois par référendum durant son mandat ).

                        C. Quelques questions :

                        1. Quid des partis politiques dans ce système.

                        2. Quel serait le rôle des citoyens à part voter (et le rôle que je leur aie donné dans les chambres au cas où vous êtes d’ accord) et comment estimer leur participation à la préservation du bien commun ?

                        3. Quid du pouvoir médiatique ? Peronellement ,je trouve l’ idée d’ Etienne Chouard de rendre les médiactates ( donc les hommes de pouvoir dans les médias ) indépendant des autres pouvoirs et des pouvoirs financiers est intéressante mais je ne vois pas très bien comment ... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

micnet


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès