Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Plus chère sera la chair !

Plus chère sera la chair !

Le rapport des députés de la mission d’information sur la prostitution préconise la création d’un délit sanctionnant le recours à la prostitution comme c’est déjà le cas en Suède. Roselyne Bachelot est favorable à cette idée dans le cadre de la lutte contre les violences faites aux femmes.

Les clients seraient à l’amende et risqueraient jusqu’à six mois de prison.

En réaction à cette annonce, Hélène de Rugy, de l’amicale du Nid, association qui œuvre depuis 1946 pour l’accueil et la réinsertion des prostituées, déclare :

« La pénalisation du client permet de répéter qu’acheter un être humain n’est pas acceptable ».

Avis que je partage pleinement, mais j’irais plus loin, si acheter un être humain est inacceptable, le vendre ne l’est pas moins !

Il faut regarder par l’autre bout de la lorgnette. On ne peut pas interdire l’Achat d’une marchandise en vente libre ! Cela n’a aucun sens.

En conséquence de quoi, la seule solution vraiment cohérente et efficace est d’interdire purement et simplement la prostitution comme c’est le cas par exemple aux Etats-Unis où la prostitution est prohibée.

Alors qu’en France on ne peut louer son ventre pour être mère porteuse, on peut louer son corps pour des plaisirs tarifés. Ce n’est pas compatible avec le préambule de la Convention des Nations Unies du 2 décembre 1949 :

“La prostitution et le mal qui l’accompagne, à savoir la traite des êtres humains en vue de la prostitution, sont incompatibles avec la dignité et la valeur de la personne humaine”.

Dans le monde, la prostitution s'exerce sous les trois types de régimes suivants :

Le réglementarisme  : La prostitution est autorisée, soumise à des règles précises (maisons de tolérance, carte sanitaire, inscription au fichier de police). Exemple : l’ALLEMAGNE et ses Eros Centers., les PAYS-BAS, la SUISSE, le CHILI, la TURQUIE, le SENEGAL.

Le prohibitionnisme  : La prostitution est interdite et est un délit. Les prostituées sont des délinquantes. Exemple : les ETATS UNIS, CUBA, la RUSSIE.

L’abolitionnisme  : Ce mouvement préconise l’abolition de toute réglementation de la prostitution. Il est basé sur la dignité de la personne, respecte la liberté individuelle.

la police n’a plus de rôle de contrôle, mais peut réprimer les conséquences publiques (le racolage par exemple par des contraventions) et poursuivre les proxénètes.

Les personnes prostituées ne peuvent être exploitées et ne sont pas des délinquantes. Elles peuvent demander à être aidées et bénéficier de l’Aide Sociale pour entamer une réinsertion sociale et professionnelle auprès de services agréés.

Depuis Marthe Richard et la fermeture des maisons closes, la prostitution en France est de type abolitionniste. C’est-à-dire contre toute réglementation qui tendrait à en faire un métier comme les autres.

Le STRASS (Syndicat des travailleuses du Sexe) et l’association CABIRIA souhaitent pur leur part l’application du droit commun au travailleurs du sexe pour qu’ils soient considérés comme des travailleurs indépendants. Mais ceci implique l’abrogation des lois sur le racolage et le proxénétisme ! Ce qui est impensable pour cette dernière en particulier. Ce serait la porte ouverte à l’esclavage légal.

Le Mouvement et L’Amicale du Nid ne sont pas non plus pour la prohibition mais demeurent abolitionnistes. Ils considèrent que réglementer la prostitution serait la cautionner. Leur but est de mettre tous les moyens en œuvre pour qu’elle cesse, que le plus vieux métier du monde meurt de sa belle mort ! On peut toujours rêver. Dans leur grande naïveté le Mouvement et l’Amicale du Nid préconisent pour parvenir à cette fin de :

- Sanctionner davantage le proxénétisme et renforcer la lutte contre la traite des êtres humains.
- Considérant les personnes prostituées comme des victimes, mettre en place une véritable politique d’alternatives à la prostitution.
- Mettre en place une politique de prévention de la prostitution, notamment dans les écoles.
Dorénavant Le Mouvement du Nid vient de rajouter un quatrième axe, très controversé : la pénalisation du client. Depuis peu, l’association demande d’inscrire dans la loi “l’interdiction de tout achat d’un acte sexuel”.

Comme dit plus haut, elle ne demande pas d’y inscrire :

“L’interdiction de toute vente d’un acte sexuel”.

Ce qui serait pourtant le seul moyen d’éradiquer ces pratiques « inacceptables » et « indignes » selon leurs propres termes.

Le seul point sur lequel ces différentes associations tombent d’accord c’est contre la réouverture des maisons closes, mais pour des raisons très différentes. Christine BOUTIN qui se prononçait pour à fait l’unanimité contre elle et à dû faire machine arrière.

Pour Le Mouvement du Nid :

“La grande majorité des prostituées fuient ces prisons où elles sont à la merci des tenanciers”. L’association cite l’exemple des Pays-Bas qui “démantèlent peu à peu les bordels dont ils ont encouragé le développement au tournant des années 2000. La criminalité organisée et particulièrement le trafic d’êtres humains y a en effet trouvé le meilleur terreau”.

Le Strass lui s’oppose au concept de maison close tel qu’elle existait aux XIXe et XXe siècles car “elle était un moyen de contrôle et une entrave à nos libertés”. Le strass refuse de “travailler au profit du tenancier d’une maison close parce que 100% des revenus issus du travail du sexe doivent revenir au travailleur lui-même”.
Le Strass refuse “d’être mis à l’écart de l’espace public dans des endroits fermés et espaces réservés ou cachés”. Le syndicat des travailleurs du sexe revendique surtout “les mêmes droits pour tous qu’elle que soit notre nationalité” : “Nous ne voulons pas qu’un système réglementariste divise les travailleurs du sexe entre des réguliers qui travailleraient en maison closes et d’autres qui continueraient d’être criminalisés pour refuser de se plier au contrôle de l‘Etat”.

On comprendra aisément que les revendications du Strass sont le meilleur moyen de voir se développer impunément, sans vergogne et contre toute morale, une prostitution banalisée qui cacherait les pires délits et atteintes aux droits de l’homme et ferait se déliter notre société policée, non pas au profit d’une autre plus polissonne mais à celui des esclavagistes, proxénètes et tenanciers.

Ce n’est sûrement pas le monde que l’on souhaite à nos enfants qui pourraient en être les premières victimes.

A mon sens, l’honnêteté voudrait que nos gouvernants aient le courage de prohiber purement et simplement la prostitution mais ils ont plus d’intérêts à essayer d’en tirer profit tout en faisant mine de lutter contre ce fléau. Toujours est-il que ce projet de loi sur la pénalisation du Client et surtout sa mise à l’amende reviendrait surtout à créer une nouvelle taxe au profit de l’Etat qui récupérerait ainsi une partie du manque à gagner fiscal et social des travailleurs du sexe.

Après la manne financière des radars sur les routes, un nouveau filon se profile pour M. Fillon.

T.REX


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • TSS 25 avril 2011 10:28

    Depuis Marthe Richard et la fermeture des maisons closes, la prostitution en France est de type abolitionniste. C’est-à-dire contre toute réglementation qui tendrait à en faire un métier comme les autres.

    Cela ne derange pourtant pas le GVT de faire payer des impots comme à tout salarié !!

    les « escort girls » reseaux de prostitution camouflés continueront à exister pour nos

     dirigeants , rien ne change sous le soleil !!

    ce qu’il faut c’est frapper les proxenetes,mais la plupart etant des« indics » alors ..pas

     touche... !!


    • Kalki Kalki 25 avril 2011 12:52

      Orbite : votre vision économique est dépassé , quand une chose devient abondante , elle ne vaut plus rien

      elle n’est plus monnayable

      Android c’est comme le sex, c’est mieu quand c’est gratuit et libre

      Androïde Sexuel : robot is for pr0n, et la REPRODUCTION au XXI eme siecle


    • T.REX T.REX 27 avril 2011 09:43

      Bonjour TSS,

      Justement, le seul moyen de mettre un véritable coup d’arrêt tant à la prostitution, qu’au proxénètisme et à l’hypocrisie de l’état racketteur-percepteur, c’est de légiférer pour rendre la vente du corps humain interdite et faire cesser ce traffic indigne. 


    • T.REX T.REX 27 avril 2011 20:58

      Cher Kerjean,

      Je n’invoque nullement la perfection mais l’interdiction qui n’apportera surement pas la perfection mais limitera l’imperfection et l’infection ! Si vous trouvez que c’est de l’immobilisme c’est que notre conception du mouvement est diamétralement opposée.

      C’est vous qui prônez le non mouvement !

      Sinon je confirme à votre grand étonnement que la prostitution est illicite dans l’écrasante majorité des états-unis, seuls 2 états ne la considère pas comme un délit, ça vous en bouche un coin, non ?

      Voyez plutôt  :

      Aux Etats-Unis, dans quarante-huit des cinquante états, l’achat et la vente de services sexuels sont illégaux et usuellement classifiés de misdemeanor. Les maisons closes régulées sont légales dans plusieurs comtés du Nevada (voir prostitution au Nevada). En Rhode Island, the bare act de sexe pour de l’argent n’est pas illégal, mais les sollicitations de rue et les maisons closes sont illégales.

      Voir le cadre juridique de la prostitution, régimes internationaux, sur le site de l’amicale du Nid :

      http://www.amicaledunid.org/index2.htm


    • gaijin gaijin 25 avril 2011 10:53

      « On ne peut pas interdire l’Achat d’une marchandise en vente libre ! Cela n’a aucun sens. »
      bien sur que si ça a du sens
      interdire la prostitution coute cher et ne rapporte rien  : il faut des moyens pour mener le combat et il y a un manque a gagner (les impôts )
      interdire la consommation ne coute rien et rapporte (l’amende )
      donc l’état proxénète devient aussi rackéteur ( et tout ça sous couvert de moralisation de la société )
      en plus ça peut amener les voix des féministes qui se laisseront berner par la manoeuvre
      plus hypocrite tu meurt


      • T.REX T.REX 27 avril 2011 09:31

        D’accord avec toi Gaijin, c’est une mesure hypocrite comme l’était celle du racolage passif ,
        l’état préfère tirer les marrons du feu qu’interdire la prostitution ! Ce double langage n’est pas acceptable, c’est une position malsaine et schizophrénique ! 


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 25 avril 2011 11:21

        Bonjour,

        en temps que témoin, je puis affirmer que l’être fondamentalement humain peut très bien, au cours de sa vie entière, tout à fait se passer de pilule, de contraception, d’avortement et même de prostitution, en effet, au cours d’une vie où l’être privilégie l’amour il ne lui est point besoin d’imposer à aucun de ses partenaires de positions dégradantes, ni humiliantes, ni dominantes, ni légales, ni illégales, sans pour autant soumettre son intimité à qui que ce soit ni même aucun législateur ; Merci à tous. L.S.


        • Ariane Walter Ariane Walter 25 avril 2011 18:47

          Entièrement d’accord, Lisa.


        • T.REX T.REX 27 avril 2011 14:31

          C’est vrai Lisa sauf si tu tombes entre les mains de Proxénètes mafieux ma vieille !
          Là tu as besoin de pilule, de contraception, voire d’avortement, car ils te prostituent ou te tuent !
           
          Quand tu es une victime qui leur rapporte tellement d’argent que ces êtres sans morale tueraient pour moins que ça, tu as besoin du législateur et des citoyens honnêtes pour t’en sortir !
           
          Voilà Mona Lisa Sion 2 ! Tu n’étais pas grenouille de bénitier dans une autre vie ? 


        • Fergus Fergus 25 avril 2011 11:22

          Bonjour, T.Rex.

          Prohiber la prostitution est une tâche impossible : elle a toujours existé et existera toujours, quoi que nl’on fasse pour l’éradiquer. Et plus les pouvoirs publics y feront la chasse, plus elle s’exercera dans la clandestinité et des conditions toujours plus périlleuses pour les prostituées.

          Cela dit, la solution au problème posé par la prostitution ne passe pas par la poursuite des clients pour les raisons que je viens d’évoquer mais par une lutte sans merci à l’encontre des proxénètes. Comme je l’ai rappelé récemment dans un commentaire, ceux-ci ne sont actuellement passibles que d’une peine de 7 ans de prison et de 150 000 euros d’amende.

          Très nettement insuffisant pour être dissuasif ! C’est pourquoi, en regard du caractère ignoble de cette activité, je préconise : 1) que soit portée à 20 ans de réclusion (à l’égal d’un viol) la peine encourue par un proxénète ;
          2) qu’il soit exposé à une amende maximale de 1 million d’euros permettant la saisie de la totalité de ses biens ou, à défaut, d’une grande partie.


          • Radix Radix 25 avril 2011 13:33

            Bonjour Fergus

            D’accord avec toi, cet article est déjà le deuxième qui essaie de nous vendre la démagogie de Bachelot en vue des élections.

            Cette chasse au client tout en taxant les prostituées est d’une hypocrisie sans nom !

            L’interdiction de la prostitution est une stupidité qui se retourne invariablement contre les prostituées et fait la fortune des maquereaux.

            Les USA ont déjà fait l’expérience de la prohibition de l’alcool qui a enrichit les mafias et le père Kennedy !

            Radix


          • Fergus Fergus 25 avril 2011 19:27

            Bonsoir, Radix.

            Il suffit effectivement de se mettre un instant dans la peau des prostituées pour comprendre que ce n’est pas le bon angle de lutte.

            Cordialement.


          • T.REX T.REX 27 avril 2011 09:39

            Bonjour FERGUS, contrairement a ce sue tu dis prohiber la prostitution est possible, la preuve les USA l’ont fait. Il n’y a rien de plus simple, le législateur peut le faire sans problème.

            Je t’accorde que cela ne la fera pas disparaître, mais ni plus ni moins que tout acte délictueux ou criminel. La vente et la consommation de drogue est illicite mais perdurent tout de même. Mais cela permet d’avoir les moyens légaux et dissuasifs de poursuivre les contrevenants. De plus, moralement, la position de l’état et de ses concytoyens sera claire : Il est interdit de vendre et d’acheter un corps humain !

            Puisque tu veux des moyens plus dissuasifs pour lutter contre le proxénètisme, Il faut aller jusqu’au bout du raisonnement et de ses idées. l’interdiction pure et simple me semble s’imposer. 


          • T.REX T.REX 27 avril 2011 09:55

            Bonjour Radix, je n’essaie nullement de vous vendre cette mesure que je trouve hypocrite et injuste au contraire !

            Je persiste et signe : Soit la société est « favorable » à la prostitution et considère que c’est une activité proffessionnelle comme une autre, auquel cas elle reconnaît aux prostituées les mêmes droits et obligations qu’aux autres travailleurs, soit elle y est « défavorable » pour des raisons éthiques et morales et la déclare prohibée !

            L’alternative est simple, le reste n’étant que demie mesure et malhonneteté intellectuelle.


          • T.REX T.REX 27 avril 2011 10:03

            Se mettre dans la peau des prostituée ??? C’est payant vous savez !!!


          • alcodu 25 avril 2011 13:54

            « Ce serait la porte ouverte à l’esclavage légal. »

            Il y a esclavage lorsque quelqu’un prétend être propriétaire de tout ou partie du corps d’un autre être humain.

            Il n’y a pas esclavage si chacun est l’unique propriétaire de sa personne et de son corps.

            Etre propriétaire de quelque chose c’est pouvoir en faire ce que l’on veut, en recueillir les produits, et pouvoir le détruire (usus, fructus, abusus). Etre propriétaire de son corps, c’est donc pouvoir l’utiliser, pouvoir le faire fructifier (recueillir les fruits de son travail) et c’est avoir la faculté de le détruire.

            En interdisant la prostitution l’Etat français se rend donc directement coupable d’esclavage.

            gauche libérale


            • T.REX T.REX 27 avril 2011 14:34

              Ah parce que tu appelles ça un travail Alcodu ?

              Soyons plutôt esclave de notre surmoi que de notre sous moi, si tu vois ce que je veux dire !


            • dom y loulou dom y loulou 25 avril 2011 15:53

              1 votre photo est une ignominie

              2 aucun problème ne peut être ràglé en superficie sans aggrevaer infiniment la vie des gens

              3 on cache la merde au chat, on torture en europe sans mandat légal, sans procès maintenant

              voici pourquoi et ce à quoi votre photo fait réellement référence de ce qu’est devenue l’europe sous le règne infect des tsars de la commission européenne et du conseil de « sécurité »

              http://www.youtube.com/watch?v=LEcaH3yJ1lM&feature=related

              la magna carta qui garantit vos droits d’être humain devant la justice d’état... n’existe plus

              mais... bon paléo


              • T.REX T.REX 27 avril 2011 14:38

                MOi je la trouve PLUTÖT chouette ET ORIGINALE cette photo, une véritable oeuvre d’art ! ou OEUVRE dard pour soudar !

                Si interdire la prostitution est régler rle problème en superficie, j’ai du mal à envisager ce que pourrait être le régler en profondeur !! 

                Passer l’ensemble de la population sous bromure ? 


              • dom y loulou dom y loulou 25 avril 2011 16:37

                aha on censure à donf sur avox

                je le redirai quand même

                votre photo est ignoble et vient très à point pour la fin de tous droits des êtres humains en europe

                la fin de la magna carta qui garantissait vos droits devant la justice d’état

                en europe maintenant on torture impunément et on embastille sans forme de procès d’aucune sorte ni mandat quelconque ni possibilités de recours

                infiniment plus grave ce que les putes de haut niveau concoctent
                pour leurs poules n’est-ce pas kerjean

                la voici donc la fn de toute démocratie en occident, de tout pluralisme

                http://www.youtube.com/watch?v=LEcaH3yJ1lM&feature=related

                mais... bon paléo


                • T.REX T.REX 27 avril 2011 10:05

                  dom y loulou ou dom y natrice ?

                  Aucune rapport, si j’ose dire, avec la choucroute !

                  Vous avez dû vous tromper de chaine !


                • jluc 25 avril 2011 17:22

                  Après la manne financière des radars sur les routes, un nouveau filon se profile pour M. Fillon.

                  Bof, si ce n’était que ça, ça ne va pas aller très loin. A mon avis le gouvernement voit plus loin : vers les 60 milliards que représente le marché de la prostitution.

                  Pourquoi le le rapport N° 3334 de l’Assemblée Nationale ne parle pas de cet énorme marché ; à qui cet argent profite-t-il ? pourquoi ne parle-t-il pas des réseaux de proxénétisme et de traite des blanches, et surtout pourquoi ne propose-t-il pas de s’attaquer à eux ?

                  Bizarrement il ne s’attaque qu’au client traditionnel et uniquement traditionnel... le rapport précise lui même que les clients qui passent par les sites de rencontre internet ne pourront pas être pénalisés. Que ces réseaux sur internet ne pourrons pas être pénalisés, et que pour eux " la rentabilité de leurs activités est maximale ". Que faut-il conclure de tout ça ?


                  • T.REX T.REX 27 avril 2011 14:47

                    Tu poses de très bonne question Frère Jluc, mais contrairement à ce que tu dis, je pense que la police essaie réellement de démanteler les réseaux de proxénétisme mais que tant que la prostitution est « tolérée » elle n’a pas les moyens juridiques de les interpeller facilement et encore moins de les éradiquer ou tout du moins de les dissuader de recommencer.

                    Seul la prohibition peut permettre de les faire reculer. Les prix deviendront prohibitifs et les sanctions dissuasives. Alors que le laxisme juridique actuel fait que la prostitution est en pleine expansion, notamment sur Internet comme vous le faites remarquer . 

                    Conserver le régime actuel d’abolisionnisme est la facilité, électoralement parlant aussi !
                    Surtout ne pas faire de vague et ramassez une partie des profits. 


                  • fifilafiloche fifilafiloche 25 avril 2011 18:09

                    Tout d’abord, une petite rectification. La prostitution n’est pas interdite aux Etats Unis, tout simplement parce que réglementer la morale publique n’est pas de la compétence de l’Etat fédéral, mais de chaque Etat individuellement, comme en Europe. 


                    Il pourrait être intéressant ensuite de comparer les conditions de prostitution dans des pays « exotiques » où elle est légale et institutionnalisée, parce que partie intégrante de l’histoire. A t on étudié la structure de la prostitution dans les Etats d’ Australie, où les sex workers sont syndiqué(e)s et paient des impôts, les maisons closes, certaines côtées en bourse, proposent des conditions d’hygiène dignes d’un pays de culture protestante et s’affichent en poster grand format au dessus des rues dociles des quartiers bourgeois.

                    C’est la politisation d’une activité traditionellement régulatrice des tensions et frustrations d’une société qui la rend malsaine. Certains de nos quartiers sont encombrés des réseaux de prostitution d’Europe de l’Est, les filles travaillant dans des conditions en effet proches de l’esclavage craignant et leur protecteur et la police ? A qui la faute ? 

                    En Australie, la prostitution est majoritairement autochtone, déculpabilisée, normalisée, apaisée. Et oui, le pensionné en kilt écossais peut aller s’offrir un heure de nostalgie de jeunesse en compagnie d’une étudiante qui le traitera avec respect et tendresse, une heure d’évasion qui lui élevera l’âme et lui fera oublier le lent naufrage des années. La femme d’affaire pressée pourra en faire autant si elle le désire sans avoir à s’encombrer d’un amant possessif. Une vraie parité sexuelle !
                    Et la tendresse, bordel ? Elle reste le ciment du couple, la raison d’être de cet égoisme clanique qui pousse à joindre les destins d’êtres biologiquement antitétiques, le privilège rare d’une lotterie bien...inégalitaire.

                    • T.REX T.REX 27 avril 2011 11:24

                      Entièrement faux fifilalapatte, La plupart des états d’amérique du Nord interdisent la prostitution et c’est bien ce qui étonne le plus les lecteurs d’Agoravox commem tous les citoyens lambda qui ne l’imaginait pas un seul instant ! J’avoue avoir été agréablement surpris de voir que ce pays libéral où la liberté individuelle est la valeur première était aussi un pays qui défendait mieux les valeurs morales que la plupart des pays du vieux continent, sans doute blasés et baissant les bras en désespoir de cause en considérant comme vous que la prostitution était un mal nécessaire et utile. Pourquoi pas remboursé par la sécu pendant que vous y êtes ?

                      Voyez plutôt le bon exemple :

                      Aux Etats-Unis, dans quarante-huit des cinquante états, l’achat et la vente de services sexuels sont illégaux et usuellement classifiés de misdemeanor. Les maisons closes régulées sont légales dans plusieurs comtés du Nevada (voir prostitution au Nevada). En Rhode Island, the bare act de sexe pour de l’argent n’est pas illégal, mais les sollicitations de rue et les maisons closes sont illégales.

                      Voir le cadre juridique de la prostitution, régimes internationaux, sur le site de l’amicale du Nid :

                      http://www.amicaledunid.org/index2.htm

                      Penser que le mariage n’est pas la meilleure solution n’implique pas qu’il faille se payer un corps désentimentalisé, déshumanisé, pour satisfaire ses pulsions sexuelles. On peut également séduire une Femme qui a les mêmes vues et désirs.

                      Au plaisir.... non tarifé (les plaisirs offerts sont les seuls vraiment satisfaisants ! Vive L’amour gratuit et désintéressé !)


                    • Ariane Walter Ariane Walter 25 avril 2011 18:59

                      @ Fifi,
                      je vous conseille aussi, comme lecture Alice au pays des merveilles....

                      je me souviens d’avoir vu un doc sur un mec qui se prostituait en Australie.
                      il avait une quarantaine d’années. assez lambda.Sa femme sur un ordi s’occupait de ses rv.
                      on le voyait arriver chez une femme avec sa petite valise. Une bouteille de champ. Des sex-toys. Des dessous coquins. Et il allait passer là une heure. On sentait quand même qu’elle allait avoir plus de gode que de true sex !!! Pour un mec il y a quand même des pbs techniques !

                      payer quelqu’un pour qu’il vous touche, à mon humble, très humble avis, c’est le sommet de la débectation ! Ce n’est qu’un pas en avant dans cet enfer qui s’appelle le commerce de toute chose. Aucune valeur. Aucune retenue.
                      je rêve d’un autre monde. mais vous et vos potes vous voulez que nous glissions dans ce marécage sans morale où nous crevons déjà !

                      Comment expliquer à un enfant que dans ce monde là on peut vendre son sexe et que c’est bien ??????????

                      Quant au mot morale, il signifie « harmonie » et il est là clef de l’équilibre du monde physique et mental.
                      Et encore une fois, s’il n’y avait plus de pauvreté, il n’y aurait plus de prostitution.


                      • T.REX T.REX 27 avril 2011 10:13

                        Entièrement en phase avec vous chère Arianne !
                        Ce monde gerbant se complet dans sa fange et un sursaut moral serait salvateur ! 
                        Mais il est clair que la majorité des agoranautes mâles ménagent la chair et le clou pour garder une chance de satisfaire leurs petits vices à l’occasion, en prenant la défense de prostituées qui ne leur on rien demandé !

                        Défendre la veuve joyeuse et les orphelines est souvent intéressé !
                        Marthe Richard, cette ancienne prostituée qui fit fermer les maisons closes en connaissance de cause, fut surnommée « la veuve qui clôt », alors je porte un toast en son honneur, le Champagne étant étroitement associé à la fête, la débauche et les nuits Parisiennes. 
                         


                      • 65beve 25 avril 2011 22:45

                        Ariane,
                        +1
                        La prostitution est un problème pour les femmes et
                        une solution pour les hommes.

                        cdlt.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès