Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Pour l’éternité

Pour l’éternité

Article écrit avant l'exécution de Troy Davis... mais qui vaut comme une protestation atemporelle contre la peine de mort.

20 septembre 2011 : 15h30 en France, la nouvelle tombe… : U.S.A., Géorgie : Troy Davis va être exécuté dans 33h30...

Demain, Troy Davis va être assassiné de sang froid par un Etat, un Pays qui se veut, qui se prétend être un modèle.

1989, Mark Allen McPhail, policier, est assassiné. Troy Davis est désigné coupable et condamné à mort. Vingt deux ans...dans le long tunnel immonde et ignoble qu’est le couloir de la mort, 13 970 jours à attendre son exécution.

Sauf qu’entre le procès et aujourd'hui, sept des neufs "témoins" ont retiré leurs dépositions, ont admit avoir menti, parlant entre autre des pressions policières à l'époque de l'enquête pour le désigner comme coupable. D'autres reconnaîtront ne pas avoir été présents au moment exact où Mark Allen McPhail a été tué. Un témoin totalement analphabète aura signé des papiers préparés avec soin par la police, un autre désigne le tireur comme gaucher, hors Troy ne l'est pas. Deux des témoins ont également désigné une autre personne comme coupable... Aucune preuve matérielle, aucun relevé ADN, aucune emprunte digitale, aucune arme du crime, des témoignages qui tombent les uns après les autres…des doutes qui grossissent et subsistent incontestablement, invariablement.

A trois reprises, son exécution sera reportée in extremis, soit à cause de zones d'ombres dans cette affaire, soit grâce à la mobilisation de l'opinion publique et internationale ! A trois reprises : l’interminable attente de la mort, l’insoutenable angoisse pour tous ceux qui l'entourent, qui le connaissent, qui le soutiennent, pour tous ceux qui refusent la peine capitale…

A trois reprises, le recommencement d’une atroce et intolérable douleur, avec toujours ce brin d'espérance, et d'un tout dernier souffle suspendu à un ultime sursis d’espoir….

Aujourd’hui, il n’en n’est plus rien…ou à peine quelques faibles et fébriles heures, quelques douloureuses minutes, quelques secondes qui s’écoulent, fondent et s’enchaînent à une vitesse insupportable…

Une seule envie écœurante subsiste : la soif de revanche, la soif de vengeance, de sang, de mort, soif de barbarie, soif de cruauté et d'inhumanité...

« La peine de mort est le signe spécial et éternel de la barbarie. » Victor HUGO

Par delà une justice à deux vitesse ou l'innocence, qu'importe le condamné, qu'importe les raisons, qu'importe le pays...c'est le concept même de la peine de mort qui doit être combattue avec force et courage à travers le monde. Certains pays condamnent à mort pour la fraude (Chine), d'autres pour le trafique de drogue (Singapour), le viol, l’enlèvement, l’atteinte à la sûreté de l’État, le terrorisme, l’espionnage, l’incendie volontaire, l'adultère ou encore même l'homosexualité...

Des états qui se permettent de massacrer, tuer, lyncher, noyer, trucider, décapiter, poignarder, exécuter, asphyxier, lapider, immoler, électrifier, et dans ce cas précis : empoisonner.

L’état de l’Utah aux USA accède même à l’indécence, la violence et la torture de proposer au condamné à mort un choix : l’injection ou le peloton d’exécution…

Il font résonner dans leurs pays le bruit et la douleur de la mort, cette même mort que nous avons tous déjà rencontré, qui nous a tous déjà meurtrie, qui nous a TOUS déjà fait dire que la MORT EST INJUSTE (une sœur partie trop tôt, une mère à qui on a pas assez dit je t’aime, un grand père à qui on n'a pas dit au-revoir, une amie, un inconnu...).

Cette mort est plus encore injuste lorsqu'elle est prononcée et décrétée au nom… de la « justice »....

C'est par injection létale que le bourreau va lui octroyer la mort… "On trouera ses bras pour glisser des tuyaux dans ses veines. Dans ces tuyaux, des liquides colorés couleront et se mélangeront avec son sang. Dehors, quelques personnes assisteront. La belle affaire : mourir en étant la vedette d’un mauvais spectacle..." La tribune de genève.

Plus JAMAIS il ne pourra avoir de l'espoir, plus JAMAIS il ne pourra lire notre soutien, plus JAMAIS il ne pourra clamer son innocence, plus JAMAIS il ne pourra combattre, plus JAMAIS...JAMAIS, JAMAIS, plus jamais RIEN.

C'est au nom des soifs barbares et vengeresses que l'infini du temps va l'emporter, l'infiniment rien, le vide éternel, l'absence immuable, l'interminable néant...

Mon cher Troy, comme dernier et ultime signe de contestation, tu as refusé ton "dernier repas", jusqu'à la dernière minute tu vas te battre, et jusqu’à la dernière minute nous nous battrons à tes côtés. Je pense profondément à toi, par le respect que j'ai pour la dignité humaine, par le respect que je porte à ton courage et à ton combat.

Juste avant de finir ces quelques lignes, je tiens à associer à ce petit article quelques noms et quelques dates, juste sur les dix prochains meurtres avec préméditations que vont faire les Etats-Unis sur les dix prochains jours :

  • 20 septembre : Billy Slagle 
  • 20 septembre : Cleve Foster 
  • 21 septembre : Troy Davis 
  • 21 septembre : Lawrence Brewer
  • 22 septembre : Derrick Mason
  • 27 septembre : David Jordan
  • 29 septembre : Robert Flor 

Il ne te reste à présent plus que 08h30 avant que la faux de la mort (tenue ici par l'oncle Sam) ne t’emporte....

Pour l'éternité...


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Ben-Lille Ben-Lille 26 septembre 2011 01:23

    il ne s’agit pas uniquement de la question de la culpabilité, mais de la question même de la peine de mort....


  • Jean Eymard-Descons 24 septembre 2011 23:54

    Mort aux cons...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès


Derniers commentaires