Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Pour une autre vision de la France face au défi islamique

Pour une autre vision de la France face au défi islamique

 

JPEG

 

1) Les « Printemps arabes », les interventions étrangères et leurs conséquences.

 

Les « Printemps arabes » ont d'abord pris de court les chancelleries occidentales qui ne s'attendaient pas à la chute précipitée des régimes autoritaires du Maghreb et du Machrek. Ne sachant pas trop comment tirer parti des situations extrêmement diverses et instables, les diplomaties européennes et américaines qui ont été dépassées par les événements sont un temps restées spectatrices. Ce n'est qu'à partir du début février 2011 que l'OTAN commence à planifier secrètement des soulèvements en Lybie et en Syrie, pays depuis longtemps dans le collimateur du gouvernement américain. Les islamistes, œuvrant en coulisses jusqu'à alors, sont devenus les grands vainqueurs de ces révolutions. Au final, les populations arabes des pays concernés n'ont certainement pas gagné au change. Le nationalisme arabe n'est pas enterré toutefois même s'il est vrai que les fondamentalismes sunnites ont été employés par les américano-sionistes pour le combattre. Se pourrait-il que la créature ait simplement échappé au créateur ?

 

Certains proposent de bombarder les forces de l'EIIL, aux côtés des Américains, mais dans quel but ? Il faudrait d'abord rappeler une évidence : que ce mouvement extrémiste se développe à cause du chaos irakien et de cette « crise » syrienne alimentée en sous main par les forces spéciales israéliennes, anglaises, françaises, turques, américaines ainsi que par l'argent du Qatar et de l'Arabie Saoudite. Les bombardements, c'est d'ailleurs ce que propose aussi Bernard Henri Lévy, le « philosophe » apôtre de la guerre et de la destruction, et ce fait devrait à lui seul nous interpeller.

L'EIIL est désormais bien implanté en Syrie et en Irak, quels effets auraient des frappes sur le territoire irakien uniquement puisque les Américains ne comptent certes pas favoriser Bachar el-Assad en l'aidant à se débarrasser de son pire ennemi ? Quels sont les mécanismes de l'irrésistible croissance du Califat ? Pourquoi se soucier seulement à présent de ces persécutions qui ont commencé dès 2003 ? Autant de questions qu'il faudrait peut-être se poser ! Le département d'état américain mentionne déjà 89 frappes contre des cibles de l'EIIL au nord de l'Irak depuis le 8 août. A l'évidence, cela ne suffit guère. Vont-ils procéder à une escalade militaire et ressortir les bombardiers B-52, les missiles Tomahawk ? Et pourquoi pas des bombes atomiques tactiques ? Un peu de recul et de réflexion stratégique seraient les bienvenus !

 

D'autant qu'il faut rappeler l'origine de ce chaos invraisemblable. Ce sont bien les Américains qui, par cynisme, méconnaissance des mécanismes religieux orientaux, et manque de vision à long terme, avait réveillé le monstre assoupi de l'islamisme pour s'en servir contre les Soviétiques en Afghanistan. Ils l'ont nourri jusqu'à ce qu'il prenne racine aux quatre coins du monde et qu'il échappe -logiquement- à ses maîtres puis se retourne contre eux. De l'Irak à la Tunisie, des régimes arabes corrompus et tyranniques mais laïcs avaient servi à étouffer ce monstre, au mépris des libertés individuelles. Ce serait aux États-Unis eux-mêmes de trouver une solution au chaos qu'ils ont engendré, la France n'ayant pas à se trouver aspirée dans leur maelström mortifère. Certains dirigeants américains devraient d'ailleurs tôt ou tard répondre de leurs agissements vis à vis du peuple irakien depuis 2003 (voir depuis l'embargo décrété sous Bush Sr.), ce ne serait que justice. La France avait alors eu la sagesse de s'abstenir de prendre part à ce conflit honteux, Jean-Marie le Pen n'avait de cesse de dénoncer la turpitude du « grand frère » américain, comme lors de l'opération Tempête du Désert, treize années auparavant.

 

Le constat actuel est sans appel : les États-Unis ont perdu la guerre contre les intégristes en Afghanistan. Ils ont du abandonner militairement le territoire irakien après une dizaine d'années d'occupation injustifiée et injustifiable. Aujourd'hui, les bombardements aériens n'éviteront malheureusement plus aux minorités locales -dont des milliers de Chrétiens, les minorités, les femmes-, les pires persécutions, les migrations forcées, les massacres. Il est déjà trop tard pour cela à moins de mettre sur pied une nouvelle coalition internationale puissante en peu de temps ce qui est irréalisable. Il faut plutôt mettre en place dans les plus brefs délais un plan d'accueil des minorités dans d'autres pays qui les accepteraient. C'est la seule alternative sensée si le but est vraiment de leur venir en aide, ce dont je doute grandement. L’interventionnisme à tout crin (surtout militaire) amène souvent des résultats opposés à ceux escomptés, c'est « l'effet boomerang » décrit assez justement le 14 août par Olivier Ravanello.

Avec l'expérience acquise, comment se faire encore des illusions sur les motifs réels ? L'intervention actuelle des États-Unis vise principalement à protéger les intérêts des firmes anglo-saxonnes en Irak : ExxonMobil, BP, Chevron, Shell, Emerson, Bechtel, Halliburton, AMEC...etc y font d'énormes profits qui ne bénéficient en rien à la population locale. Entre 2003 et 2004, les compagnies américaines ont accaparé 80% des contrats irakiens, le reste fut partagé entre des sociétés anglaises, australiennes, italiennes, israéliennes, jordaniennes. C'est le vrai visage de la tyrannie du pétrole, et la realpolitik avant tout l'aptitude de voir la réalité des faits : l'Irak représente au moins 141 milliards de barils de brut de réserve, sans doute bien davantage.

 

La menace à présent : aujourd'hui, l'EIIL exige « naturellement » l’allégeance de tous les sunnites de la planète. Depuis septembre 2013, l' « Armée Syrienne Libre » s'est littéralement donnée aux islamistes d'Al Nostra. Je fais le pari que dans peu de temps Al Nostra sera intégré à l'EIIL ou qu'ils se rejoindront et qu'alors les démons de l'islamisme seront lâchés et que plus rien ne pourrait les arrêter dans cette région. Le Califat, qu'on le veuille ou non, existe à nouveau ! Cette entité politique représente un formidable catalyseur pour les croyants en mal de revanche contre cet Occident qui les a divisé et contrôlé depuis la fin du 19e siècle pour luter contre le panarabisme et le contrôle des ressources naturelles. La presse distille des éléments qui tendent à démontrer qu'une grande partie de la population sunnite irakienne, des chefs de tribus ainsi que d'anciens officiers de Saddam Hussein se sont ralliés au Califat, ce qui expliquerait mieux ses récents progrès sur le terrain.

 

Si la République arabe syrienne venait à s'effondrer, la Jordanie et le Liban seraient également menacés. Il faudra alors s'attendre à de nouvelles « épurations » religieuses et la mise en place d'un fondamentalisme radical. Israël deviendrait aussi probablement l'une des cibles du Califat. En attendant, l'état hébreu est intervenu directement dans le conflit et continu d'intervenir en bombardant des cibles de l'armée syrienne et par l'infiltration régulière de commandos sur le territoire syrien. Luttant contre le Hezbollah et l'armée syrienne, Israël contribue activement à l'affaiblissement du régime baasiste voisin, qu'il considère comme son ennemi traditionnel héréditaire. Le fondamentalisme prôné par Al Nostra ou L'EIIL est pourtant à moyen terme beaucoup plus dangereux non seulement pour Israël, mais pour la stabilité du monde entier.

 

Au niveau régional, la déstabilisation risque donc de s'étendre. Bien entendu, le danger se trouve aussi en France, car le ralliement d'éléments radicaux issus de la société française est une inquiétante réalité. Vu le contexte international, ce phénomène préoccupant va prendre de l'ampleur si l'Etat français n'agit pas avec toute la fermeté nécessaire. Bernard Caseneuve lui-même a du révéler le 13 août que ce sont au moins 900 musulmans français qui sont partis à l'étranger pour faire leur « djihad ». Venant d'un ministre socialiste, on peut s'imaginer que ces chiffres embarrassants n'ont pas été amplifiés, loin de là. Le gouvernement devrait s'interroger sur l'échec patent de notre modèle d'intégration.

 

 

2) Quelles mesures diplomatiques la France doit-elle adopter ?

 

Eu égard à la situation actuelle, il serait plus avisé d'apporter un soutien décisif à Bachar el-Assad qui résiste toujours, ainsi qu'au gouvernement irakien actuel du chiite Nouri al-Maliki, sans intervention directe de nos troupes. Il faut livrer des armes et du matériel, aider à soulager la population civile, éviter la partition de l'Irak qui se profile à l'horizon entre Kurdes, Sunnites et Chiites. On aura tout loisir ensuite de négocier avec le pouvoir syrien des avancées « démocratiques » adaptées et non pas calquées sur notre modèle occidental.

 

Dans la situation actuelle, les bombardements ne résoudront rien. Quant à la présence de nos hommes sur le terrain, elle ne servirait qu'à légitimer et attiser le nouveau djihad prôné par les groupes islamistes rivaux dirigés par Ayman al-Zawahiri (Al Qaida – Al Nostra) et le « calife » Abou Bakr al-Baghdadi (EIIL). Rappelons-nous comment la présence des forces coalisés étrangères venues dans le Golfe libérer le Koweït avait enflammé les passions et amené la radicalisation d'Al Qaida contre ces Etats-Unis et leurs alliés qui avaient osé fouler le « sol sacré » ! Al Nostra, une fois de plus, se trouve armé et équipé directement et indirectement par les Américains. Il y a là une duplicité américaine que la France doit dénoncer fermement, et ce faisant, un changement radical de diplomatie à opérer.

 

Le Qatar et l'Arabie Saoudite ont versé des milliards pour financer les extrémistes à l’œuvre en Syrie et en Egypte ainsi que la promotion du Wahhabisme. Il est du devoir de la France de prendre ses distances avec les monarchies du Golfe et de renforcer les liens avec l'Irak, l'Iran et au-delà, avec la Russie. Il faut à nouveau être en moyen de peser sur les décisions de la Ligue Arabe. Pour cela, revoyons également notre alliance inconditionnelle avec Israël et les États-Unis dans la région. C'est en partie la politique intransigeante de ces deux pays et la question palestinienne qui est à l'origine de cette déstabilisation régionale durable et de la montée des fondamentalismes.

L'intérêt de la France n'est pas de soutenir ces deux derniers pays dans leur vision du Proche Orient, la feuille de route Greater Middle East des néo-cons, ce Sud ventre mou de la fédération russe, mais au contraire de tenter de retrouver un équilibre et de soutenir activement la création d'un état palestinien viable, aux moyens de pressions fermes vis à vis d’Israël si nécessaire. Sans remettre en cause l'existence et l'inviolabilité de l’état hébreu, la souffrance du peuple palestinien représente une indignité pour l'ensemble de la communauté internationale. C'est une injustice qu'il faut dénoncer et solutionner dans les meilleurs délais.

 

Plus largement, la diplomatie française a tout intérêt à se prononcer pour une Europe des Nations indépendantes et le rapprochement avec la Russie, en rejetant la politique de confinement imposé par l'atlantisme. Il faut promouvoir les échanges avec les BRICS, des pays porteurs d'avenir moins prompts à utiliser les méthodes impérialistes de nos alliés actuels. Ce serait tout à l'honneur de la France, et davantage conformes à nos intérêts.

 

 

3) Concernant les menaces intérieures en France

 

En France même le danger est principalement de trois ordres : l'extension du conflit israélo-palestinien sur notre territoire, la radicalisation islamique qui ne doit être ni sous-estimée ni surestimée, les tensions communautaires.

 

Rappelons d'abord que le conflit israélo-palestinien ne concerne pas les Français directement. L'état français ne doit en aucun cas privilégier une communauté par rapport à une autre. Nous ne devons tolérer aucun débordement, ni des mouvements salafistes et intégristes musulmans, ni de la LDJ ou du BETAR proche du Likoud. A partir du moment où l’état français assure normalement la sécurité des citoyens français, aucun groupuscule ne devrait avoir le droit d'employer des méthodes fortes et de « faire le coup de poing » sur notre territoire. Rappelons que des mouvements parallèles à la LDJ sont considérés comme terroristes aux USA et au sein de l'Union européenne. Tolérer leur existence dans notre pays, défendre leur existence, tout cela représente une anomalie et un signe de faiblesse de la part de la France. A moins que l'on considère que l’état français ne protège plus efficacement ses citoyens, ce qui est alors un tout autre débat...

 

Concrètement, il est nécessaire de renforcer la cohésion nationale et le pouvoir d'adhésion au projet de société français, rendre l'assimilation possible. Cela passe par différentes mesures de bon sens mêlant exigences et davantage de justice :

-Élimination des communautarismes, quels qu'ils soient.

-Fin de l'immigration massive, optons pour une immigration choisie ramenée au minimum.

-La lutte contre l'immigration clandestine.

-Des exigences accrues en matière de naturalisations.

-La disparition des associations anti-françaises.

-Le renforcement des moyens de défense de l'Etat, armée, police et justice.

-L’Éducation Nationale et les services de l'Etat doivent décupler leurs efforts pour favoriser l'intégration de tous. La grandeur de l'Histoire et de la civilisation française doit à nouveau être enseignée afin de créer l'adhésion de nos jeunes de toutes origines. Il faut renforcer le sentiment d'appartenance à la France, c'est tout le contraire de ce qui a été fait depuis une quarantaine d'années.

-Expulsion du territoire et retrait de la nationalité française aux individus et aux familles de terroristes, de quelque origine qu'ils soient.

-Application stricte et sévère des peines prévues pour les crimes et délits sans distinctions.

 

La majorité des musulmans vivant en France respectent nos lois et sont intégrés. Exigeons d'eux comme des autres le strict respect des coutumes françaises, c'est la moindre des choses. Énormément de Musulmans ont compris qu'ils avaient été le jouet du capital et des sombres tactiques de l'UMPS depuis des décennies à des fins purement électorales et économiques. Les musulmans de France ont été heurtés par les évolutions sociétales aberrantes de la gauche sur les sexes. Sur de nombreux points, ils restent attachés à certaines valeurs traditionnelles communes avec nos racines chrétiennes.

 

L'ennemi intérieur islamiste existe effectivement et il faut l'éradiquer par tous les moyens ; mais l'ennemi de tous les citoyens français, de la société française dans son ensemble est bien avant tout la mondialisation sauvage dirigée par la finance, le matérialisme et son écrasante idéologie totalitaire qui cherche à régir nos consciences mêmes. Pour un patriote français, plus que de hiérarchiser les dangers qui menacent la France, il s'agirait plutôt d'en occulter aucun !

De nombreux patriotes de toutes origines l'ont bien compris, cela s'est particulièrement ressenti lors des deux dernières échéances électorales. Tendons la main à toutes les communautés au sein du creuset national, évitons d'obliger certaines à se radicaliser en favorisant l'une contre l'autre ! Agir autrement serait particulièrement irresponsable et mènerait à de graves conflits internes sur notre sol. L'apaisement des tensions communautaires et l'intégration permettront naturellement une meilleure assimilation et une baisse de toutes les formes de racismes.

 

Les personnes d'origines étrangères ne se sentant pas à l'aise dans notre société devraient bien sur être invitées à trouver ailleurs un pays capable de leur offrir le mode de vie recherché. En France, en Europe, les nouveaux arrivants doivent naturellement se plier aux règles locales et s'adapter, comme dans tous les pays du globe. « A Rome, fait comme les Romains », conseillait ainsi l'évêque de Milan Ambroise à St Augustin. Continuons d'adopter cette sage maxime. « Le bonheur passe par l'ouverture aux autres tout en s'intégrant au milieu où nous sommes » affirmait ainsi récemment le journaliste canadien François Jeanson dans le même sens. Je ne peux que souscrire à cette opinion.

Eric Pinzelli

Le 20 août 2014

JPEG - 49.8 ko

Moyenne des avis sur cet article :  2.47/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • howahkan howahkan Hotah 24 octobre 2014 09:18

    il n’y a pas de défit particulier islamique...vous le savez d’ailleurs bien sur..
    il y a un défit usioniste de conquête de toutes les ressources de la planète.....qui impliquent la destruction de tous les états à voler, en utilisant des faux islamistes guerriers, des bandits de grand chemin qui se font passer pour des islamistes..amis de qui vous savez...

    on peut ou pas apprécier ou pas l’islam, détester ou pas leur mœurs, mais je crois que en terme de religion il y en a une autre non critiquable qui est LE danger...car derriere de faux semblants se cache la haine de sa vie et des autres humains...

    point barre..

    je finis sur ce grossier mensonge cette grossière manipulation pour gogos..ce déni de la réalité,cette schizophrénie..

    je cite : En France, en Europe, les nouveaux arrivants doivent naturellement se plier aux règles locales et s’adapter, comme dans tous les pays du globe. « A Rome, fait comme les Romains »,

    comme nous autres voleurs occidentaux faisons quand on va piller leur ressources chez eux, en détruisant leur modes de vies, leur ressources, leur culture, leur civils ,leur femmes ,leurs enfants ....

    votre mensonge est pitoyable......

    Même Jacques Chirac avec ses mots à lui confirme

    Voir ici.....


    • diogène diogène 24 octobre 2014 09:35

      « Se pourrait-il que la créature ait simplement échappé au créateur ? »


      Ce monstre est bien une créature engendrée par la CIA, mais elle n’a pas échappé à son créateur. Elle a été adoptée par son oncle, l’OTAN, qui a des hommes, des gros fusils, des camions et des avions et des copains que le papa n’avait pas.

      Et il le gave, son neveu, l’OTAN.

      • filo... 24 octobre 2014 10:42

        "Les « Printemps arabes » ont d’abord pris de court les chancelleries occidentales qui ne s’attendaient pas à la chute précipitée des régimes autoritaires du Maghreb et du Machrek« 

        C’est faux !
        Ce soulèvement a été formanté par les américains (Soros etc.) mais sans avertir ses alliés occidentaux (avant tout la France)
         »Printemps arabe« n’existe pas et n’a jamais existé. C’est le même genre de soulèvement comme p.ex. »La Révolution Orange« ainsi que sur le Maïdan, Égypte, Libye, Syrie.

        Les américains à travers l’édifice Soros (donc implications massive et direct des Sionistes Israéliennes est évidente) ont formés des troupes des meneurs et manipulateurs tout d’abord en Serbie qui a servie comme polygone de test grandeur nature. Ces gens étaient réunis dans une organisation portant le nom »Otpor« dont leur chef est un certain Maric.
        C’est eux qui ont fait tombé Milosevic. Ensuite une fois aguerris ils ont faits »la Révolution Orange« etc.
        Ce Maric avant les événements de Maïdan avait une interdiction d’entrer en Ukraine pendant 5 ans.
        P.ex. le sujet »Otpor" depuis est un véritable tabou en Serbie ; les mérdias serbes étant tous dans les mains des grands groupes occidentaux.

        Ce sont les mêmes cités ci-dessus qui ont foutus le bordel en créant des pseudo crises en Liby et en Syrie non L’OTAN comme vous l’écrivez. Il ont ouvert la vois, une autoroute pour l’OTAN (cette machine de guerre qui n’a plus de raison d’être). Idem pour Ukraine actuellement.

        Vous écrivez que les bombardements de américains et ses alliés en Irak et en Syrie ne suffisent pas. C’est normal et pour 2 raisons au moins :

        • primo, Le but n’est pas d’arrêter la guerre mais de la faire durer en provocant au maximum le chaos et en détruisant l’infrastructure dans ces pays.
        • Secundo il est relativement facile de tromper les bombes et missiles guidés par les sources de chaleurs. P.ex. l’OTAN qui a bombardé les serbes aux Kosovo. L’armée serbe pour les tromper et dérouter a utilisé des astuces. Entre autres elle posa dans un tas de fumier des plaques métallique. Le fumier est auto combustible donc il dégage de la chaleur. Avec une plaque métallique dedans vue depuis très haut dans le ciel cela ressemblé parfaitement à un tank militaire. Ainsi Alliance atlantique a détruit que quelque chars et qui étaient en panne d’essence et à découvert. Ce fut la consternation pour les militaire occidentaux.

        Le point 2. de votre article concernant la France, c’est évident qu’elle est la grande perdante. Mais c’est voulu par les sioniste et les anglo-saxons. Par sa politique imbécile elle a perdu le pieds en Libye et en Syrie. Elle s’est brouillé durablement avec la Russie.

        Votre président de la république, son ministre des AE et BHL leurs sorcier marabout ont tous gâchés. Par leurs illettrisme politique sidérant. Pendant leurs règne pas d’embellie, bien au contraire.

        Chaque tentative d’émancipation sera suivi par une forte dissuasion (probabilité de quelques attentats)

        Et les causes de tous ça ?

        C’est la fin d’un système, la chute annoncé de l’empire américain et occidental (cela a commencé en 1989)

        Mais il refusent de mourir tout seuls. Ils cherchent à tirer le maximum de monde avec eux.

        Très dangereux.

        http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/1989-l-annee-ou-l-occident-a-tout-154118


        • leypanou 24 octobre 2014 10:44

          Beaucoup à dire sur cet article avec quelques erreurs (par exemple sur Nouri-al-Maliki qui n’est plus responsable en Irak à ma connaissance).

          Mais le plus étonnant est ceci :
          -Expulsion du territoire et retrait de la nationalité française aux individus et aux familles de terroristes, de quelque origine qu’ils soient.

          Depuis quand est-on coupable par relation familiale ? Vous devez faire partie de ces personnes qui ont au moins approuvé -je dirais même appelé à- l’exclusion d’une personne d’une administration sous prétexte qu’elle est le petit fils de son grand père collaborationniste condamnée.

          Si un parti qui soutient vos idées arrive un jour au pouvoir en France, un nouveau délit de « culpabilité par relation familiale » sera créée. On pourrait aussi l’étendre pendant qu’on y est par la culpabilité par voisinage (vous habitez le même immeuble, et hop, coupable ; cela doit rappeler la destruction d’immeuble en Palestine d’ailleurs) .


          • Piotrek Piotrek 24 octobre 2014 18:06

            Sans oublier :

            La majorité des musulmans vivant en France respectent nos lois et sont intégrés. Exigeons d’eux comme des autres le strict respect des coutumes françaises, c’est la moindre des choses.

            Donc t’es musulman, t’est intégré, tu suis les lois de la république MAIS MAIS MAIS faut que tu t’habille en bigoudaine ! C’est la moindre des choses

            Je crois que l’auteur a oublié une mention dans son long CV


          • Lucide bdpif@laposte.net 24 octobre 2014 11:12

            « Eu égard à la situation actuelle, il serait plus avisé d’apporter un soutien décisif à Bachar el-Assad qui résiste toujours, ainsi qu’au gouvernement irakien actuel du chiite Nouri al-Maliki, sans intervention directe de nos troupes. Il faut livrer des armes et du matériel, aider à soulager la population civile, éviter la partition de l’Irak qui se profile à l’horizon entre Kurdes, Sunnites et Chiites. »


            Mais bien sur !!!! Quel discours de collabo ! On a laissé crever les syriens lorsqu’ils demandaient des armes pour combattre la repression de Assad sur sa population, on les a laissé crever face aux helicopteres russes et au pourrissement prevu par assad de la revolution d’Assad par les djiadhistes qu’il a pris soin de libérer de prison des le debut du printemps arabe dans son pays, et maintenant, hop, on rejoins la propagande et les tactiques d’assad en lui livrant des armes.

            Sachez mon bon monsieur, soi disant docteur en Histoire, mais surtout propagandiste rouge brun, que la russie arme déjà Assad et lui livre grands renforts de munitions, armes, missiles et autres, pour massacrer sa population, et qu’il n’a pas besoin de nous pour commettre ses crimes contre l’humanité.

            • Lucide bdpif@laposte.net 24 octobre 2014 11:15

              La honte est sur notre pays d’avoir laissé crever les Syriens lorsqu’ils nous ont appellés à l’aide.


              La honte est sur nous tous, pour avoir craché sur leurs cadavres en faisant de la politique dessus.

              Ecrivons tous à nos ambassades pour reclamer une intervention militaire pour mettre fin à cette barbarie.

                • leypanou 24 octobre 2014 11:29

                  C’est sûr que faire la guerre à son propre peuple est plus grave que faire la guerre aux peuples d’autrui sur toute la surface du globe qui ne vous ont rien fait et sont à des milliers de kilomètres de chez vous.


                • njama njama 24 octobre 2014 16:24

                  @ bdpif
                  « Si Assad parvient à se maintenir au pouvoir depuis trois ans, c’est essentiellement grâce au soutien diplomatique, financier et militaire de ses alliés russe, iranien et des milices du Hezbollah et de l’Irak.
                   »
                  qu’elle dit Hama Kodmani dans votre lien *
                  ah ...
                  Hala Kodmani fait partie de ces gens qui depuis 2011 se rejoignent et ne sont d’accord que sur une chose qu’elle résume : « La chute de Bachar al-Assad est la seule chose qui fasse encore consensus au sein de l’opposition syrienne »
                  mais voilà en dehors de ça, l’opposition off-shore n’a jamais pissé une seule ligne de programme politique, et n’a fait que se quereller autour de cette coquille vide ... au point qu’il ne doit quasiment plus rester un syrien qui croit dans cette opposition.soi-disant révolutionnaire
                  L’ASL n’est plus qu’un fantôme, elle est devenue aujourd’hui inexistante, c’est un fait.
                  Après avoir longtemps été sous perfusion, la Coalition syrienne est politiquement dans un coma profond irréversible.
                  .
                  * Hala Kodmani ne pouvait pas à l’époque de la publication de cet interview ( L’Express, publié le 14/03/2014) être informée que Bachar al Assad allait être réélu en juin dernier avec une majorité écrasante ...
                  http://www.youtube.com/watch?v=o5dVhv_GVvs


                • Lucide bdpif@laposte.net 24 octobre 2014 21:21

                  @njama

                  Oui d’accord avec vous sur le fait que l’opposition était faible pour reprendre les renes , mais, bon, Assad devait partir, nous serons d’accords je pense. A l’heure du printemps arabe, a l’heure d’un desir legitime de changement de pouvoir de toutes les populations du coin, et quelque fussent l’action d’eventuels agitateurs etrangers hypothétiques, on quitte le pouvoir, on ne tire pas dans la foule, on en fait pas guerre à son peuple. On depose les armes parce qu’on l’aime son peuple. Mais c’est Assad, un dictateur, assassin.

                  Il aurait fallu laisser le pouvoir, là.
                  Et que les russes s ’arrangent pour maintenir leur base naval en Syrie avec le nouveau gouvernement. Mais c’était prendre le risque aussi de se recevoir un coup de pied au cul.

                  Donc ils ont soutenus leur valeur sure, Assad, qu’ils ont armés, protégés de toutes interventions pour le degommer, qui quels quellles fussent interréssés ou pas, étaient de toute facon humanitaire. Presque 200 000 personnes sont mortes du fait de la non intervention de puissance etrangeres. Sans compter un renouveau de guerre froide. Et l’Ukraine en consequence directe.

                • Gauche Normale Gauche Normale 28 octobre 2014 16:25

                  @Pif BD : depuis quand les interventions militaires ont-elles permis de mettre fin à la barbarie ?

                  Donnez-moi un seul exemple.

                • Depositaire 24 octobre 2014 13:23

                  Il est clair que l’article contient des erreurs.

                  Ceci dit, il convient de repréciser certaines choses. Il n’y a aucun problème avec l’Islam en France. Les musulmans sont présents depuis plusieurs siècles dans ce pays, tout comme en Europe.

                  Il y a un défit, comme le souligne très justement Howahkan Hotah, Ussioniste de pillage des ressources de tous les pays en sont riches.

                  Il est notoire de constater que ces problèmes ont commencé à apparaître depuis la naissance d’israël et la mise en application à l’échelle mondiale des travaux de l’école de Chicago de Milton Friedman, véritable méthode élaborée de pillage organisé des ressources des pays du tiers monde. C’est même tellement flagrant, qu’il est surprenant que personne ne semble s’en émouvoir !

                  Quant aux idioties et autres élucubrations de bppif...il faut être soit de mauvaise foi délibérée, soit être complètement conditionné, soit être vraiment aveugle et sourd pour croire encore une seconde que Bachar el Assad fait massacrer son peuple ! Devant les très nombreux témoignages, repartages, enquêtes faite sur la question qui intégralement démontrent qu’il y a une volonté de la part des états unis, d’israël, de la Turquie,de l’Arabie saoudite, de certains pays européens, dont la France, malheureusement, de détruire la cohésion de l’état syrien afin de piller ses ressources avant de s’en prendre à l’Iran, en convoyant, recrutant, armant, entrainant, et payant des bandes de mercenaires venues de plus de 35 pays différents, Ces mercenaires avant d’être envoyés sur le front syrien ont été conditionnés de telle façon qu’ils n’ont plus grand chose d’humain. D’ailleurs ce type de conditionnement rappelle furieusement les méthodes israélo américaines. L’armée syrienne régulière lutte contre ces mercenaires qui utilisent l’Islam comme référence, mais qui n’ont rien à voir ni de près ni de loin avec cette religion, (si le problème était apparu en Inde on aurait instrumentalisé sans doute l’Hindouisme).

                  Mais, à croire que l’Occident n’a toujours pas renoncé à ses appétits de colonisation et bien sur, comme les pays visés par le pillage sont musulmans, on cherche à décrédibiliser cette religion pour justifier les interventions colonialistes. Le processus n’est pas nouveau et est bien connu.

                  Pour ce qui est de bdpif, son pseudo me rappelle curieusement celui d’un salafiste notoire qui sévit sur un autre site de média alternatif, (Alterinfo), et qui est BD, justement. Je me demande si ce n’est pas le même individu.


                  • Lucide bdpif@laposte.net 24 octobre 2014 21:50

                    on Citati« .il faut être soit de mauvaise foi délibérée, soit être complètement conditionné, soit être vraiment aveugle et sourd pour croire encore une seconde que Bachar el Assad fait massacrer son peuple ! »


                    Vous etes le dernier homme sur la terre à ne pas etre courant :)

                  • Lucide bdpif@laposte.net 24 octobre 2014 22:01

                    Vous demanderez aux casque blancs Syriens ;)


                  • Lucide bdpif@laposte.net 24 octobre 2014 22:07

                    Et je suis bordelais, pas salafiste. Allez consulter ...


                  • Lucide bdpif@laposte.net 24 octobre 2014 22:08

                    Et je suis bordelais, pas salafiste. Allez consulter ...


                  • Lucide bdpif@laposte.net 24 octobre 2014 22:15

                    Les bombardements du regime quotidien sur sa population.


                    Est ce quelqu’un aurait l’indecence de dire que c’est faux 

                  • robert 27 octobre 2014 19:30

                    bdif et à chaque fois tu t’en est resservi un ????


                  • njama njama 24 octobre 2014 15:49

                    Eu égard à la situation actuelle, il serait plus avisé d’apporter un soutien décisif à Bachar el-Assad
                    ...
                    le régime syrien ne demande pas d’aide militaire, il n’en a pas besoin. Il demande juste que cessent les soutiens politiques, financiers, et en armes aux « mercenaires » étrangers pour la plupart qui attaquent la Syrie, car c’est cela qui alimente le conflit et le terrorisme en Syrie.

                    Damas accuse Washington et ses alliés d’aider les terroristes
                    NEW YORK (Nations unies), 29 septembre - RIA Novosti

                    La Syrie appelle à exercer les pressions sur les Etats-Unis et leurs alliés pour les faire renoncer à aider les groupes terroristes, a déclaré lundi à New York le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem.

                    « Mettons fin à cette idéologie et ses exportateurs, exerçons les pressions sur les pays qui ont adhéré à la coalition dirigée par les Etats-Unis, en vue de leur empêcher de soutenir les groupes terroristes armés », a indiqué M.Mouallem lors d’une session de l’Assemblée générale des Nations unies.

                    Selon M.Mouallem, l’administration américaine mène une « politique de deux poids deux mesures » en accordant une aide financière et des armes et en soutenant les groupes armés qu’elle qualifie de modérés« . »C’est une recette efficace pour attiser les violences et encourager le terrorisme et l’effusion de sang en Syrie, pour faire durer la crise syrienne et saper le règlement politique de la situation", a-t-il ajouté.
                    http://fr.ria.ru/world/20140929/202561030.html


                    • Lucide bdpif@laposte.net 24 octobre 2014 21:40

                      Oui, mais les rebelles Syriens, eux, demandent l’arret des livraisons d’armes de la Russie,




                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 24 octobre 2014 16:07

                      «  »Les « Printemps arabes » ont d’abord pris de court les chancelleries occidentales qui ne s’attendaient pas à la chute précipitée des régimes autoritaires du Maghreb et du Machrek.«  »

                      Vous sous-estimez le travail des chancelleries occidentales avec tout ce qu’elles ont comme ramifications à l’intérieur de chaque faux « pays arabe » !

                      Vous ignorez sans doute les objectifs inavoués des pays occidentaux qui misent sur le désordre des « pays arabes » !

                      Vous oubliez que la France avait étroitement accompagné chaque « pays arabe » jusqu’à son effondrement !

                      « Heureusement » que les « régime autoritaires » sont remplacés par le néant administratif et par le désordre et l’anarchie, comme l’avait planifié l’intelligence occidentale !

                      LE TERRORISME EST AINSI ANCRÉ POUR LES SIÈCLES DE SIÈCLES ...


                      • Ruut Ruut 24 octobre 2014 16:34

                        Triste époque.


                        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 24 octobre 2014 18:45

                          Siècle obscur qui avait commencé par les plus grands complots !!!


                        • SamAgora95 SamAgora95 24 octobre 2014 18:43

                          Vous voulez nous faire croire que L’EIIL est une créature indépendante et réelle ?


                          C’est une blague ? les capacités militaires et technologiques de tous les pays occidentaux n’arrivent pas à déloger quelques centaines de mercenaires totalement débiles ? Des satellite arrivent a suivre en temps réel le moindre déplacement sur la planète et même France 2 nous montre leur déplacement avec une précision absolut. On peut balancer des bombes sur des immeubles à gaza qui tuent femme et enfants, mais on est incapable de bombarder ces prétendu groupes terroristes ?

                          Toutes ces organisations fantomatiques sont des créations Israélienne elle servent de cheval de Troie pour pénétrer les territoires Arabes qu’Israël souhaite coloniser dans un futur proche.

                          Ecrivez nous un article dont voici le titre : 
                          Pour une autre vision de la France face au défi sioniste.

                          • TREKKOTAZ TREKKOTAZ 25 octobre 2014 00:52

                            Que des francs maçons des plus hauts grades aux ministères : Valls, Drian, Cazeneuve et co. A moins de renverser la pègre UMPS, aucun espoir !! 


                            • litisia13 25 octobre 2014 05:58

                              merci pour le news et vive la France smiley


                              • Jean 28 octobre 2014 16:54

                                Dites moi auteur, vous avez un prix de l’histoire militaire, vous saurez sans aucun doute me citer un seul exemple ou la force a résolu une situation ? (je dis résolu pas anéanti et encore)...


                                • filmvf filmvf 17 octobre 16:20

                                  vive la France

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès