Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Pourquoi j’ai décidé de mettre en vente mon QG de campagne aux (...)

Pourquoi j’ai décidé de mettre en vente mon QG de campagne aux enchères sur Internet

Après avoir vendu ma maison pour financer ma campagne présidentielle, ce jeudi 15 février, j’ai décidé de mettre en vente (aux enchères sur Internet) mon QG de campagne. Pourquoi ?

Ce n’est pas de gaieté de coeur que j’ai décidé de vendre à la fois ma maison et mon QG de campagne. Mais pour rester libre, indépendant et fidèle à mes convictions républicaines, il est capital de compter sur soi-même, de ne pas tomber dans la victimisation ou de se plaindre de l’absence de soutien ou de courage de telle personne ou groupe de personnes.

Se présenter à l’élection présidentielle est une démarche à la fois noble, sérieuse et grave. Celle ou celui qui aspire à porter le peuple français et la France vers un horizon meilleur et solidaire doit être exemplaire, responsable, humaniste et prêt à tous les sacrifices pour le pays, pour le servir et non s’en servir.

Sans ses dimensions, sans ses qualités, nul n’a le droit de prétendre à la confiance des Françaises et des Français. Depuis l’âge de 18 ans, j’ai pris l’habitude, grâce aux valeurs transmises par mes parents, mes onze soeurs et frères, de croire aux valeurs du travail, de la famille, de la solidarité et de la responsabilité. Dans cette campagne présidentielle, je veux continuer à honorer ces valeurs qui m’ont permis de faire un bout de chemin depuis ma cité-transit de Choisy Le Roi où j’ai vécu 30 ans, jusqu’à mon QG de campagne parisien en passant par ma rencontre avec les sept chefs d’Etat du G7 à Cologne en Allemagne (Schröder, Clinton, Chirac...).

30 ans durant, je ne possédais rien. En travaillant, avec ma compagne, nous avons réussi à constituer un petit patrimoine. C’est ce patrimoine que j’ai décidé d’investir pour défendre mes idées, nos idées de liberté, d’égalité, de fraternité, de démocratie ; car j’ai peur pour l’avenir de la démocratie dans mon pays. J’ai peur qu’un homme, Nicolas Sarkozy notamment, en passe de devenir président, mette entre parenthèses notre démocratie s’il devient véritablement président. Et pour cause...

Depuis 2002, il se refuse à mettre en discussion à l’Assemblée nationale une proposition de Loi que je défends ardemment pour inscrire automatiquement tous les citoyens sur les listes électorales malgré le soutien de l’écrasante majorité des députés (72%) de tous bords politiques confondus et de 2 417 maires.

Dans les années 30, notre démocratie était attaquée de toutes parts par les ligues d’extrême droite qui paradaient armées sur les Champs-Elysées.

Si ce n’était la guerre de 1939, nous aurions eu ou un coup d’Etat ou une Assemblée nationale avec une centaine de députés fascistes des Croix de feu baptisées ensuite le “Parti social français”. Avec la guerre, 12 millions de Français se sont retrouvés du jour au lendemain sur les routes de France avec enfants et valises à la main. Pourquoi ? Car personne n’avait voulu faire en France le sacrifice de ses biens ou de son courage au service de la France. Au lieu de femmes et d’hommes français de sacrifices, nous avons eu une France vichyste qui a collaboré honteusement avec l’occupant nazi. Je ne veux pas que mon peuple revive cela.

Non, notre démocratie n’est pas un don qui nous a été accordé pour l’éternité. Elle est fragile, elle se nourrit des valeurs et des sacrifices que chacun de nous doit fournir pour qu’elle vive, s’enseigne, se cultive, se développe et se transmette de génération en génération avec foi et sens du sacrifice. Sans ce travail de tous les jours, sans cette capacité à être prêt à tout sacrifier pour qu’elle garde tout son sens et toute sa vertu, notre démocratie disparaîtra comme la démocratie athénienne a disparu au IVe siècle avant JC.

Trop baigné dans l’histoire de France et de l’humanité pour ne pas ignorer ces vicissitudes des sociétés humaines, j’ai le devoir de mettre ma conscience, toute mon énergie et tous mes biens au service des valeurs de liberté qui sont la base de l’esprit et de la réalité de notre démocratie.

Dans cet esprit, vous comprendrez que je ne vais pas me soustraire à mon devoir de faire ce que je dis. Je ne vais pas attendre que du ciel descende un messie pour assumer mes responsabilités, toutes mes responsabilités. J’ai donc décidé de combiner les valeurs auxquelles je crois et les actes qui ont pour but de leur donner l’énergie et la vitalité, pour que les mots liberté, égalité et fraternité ne finissent pas dans un vieux dictionnaire au fond d’une bibliothèque latine ; et, de fait, même si cela doit se faire au détriment de mon bien-être quotidien et de celui de ma famille que je mets en danger avec conscience, mesure et responsabilité.

Ainsi, après avoir vendu le 12 janvier dernier ma maison située à Asnières sur Seine pour un montant de 380 000 euros, j’ai décidé de mettre en vente aux enchères sur Internet du 15 février au 25 février 2007 mon QG de campagne (appartement de 98,5 m2, situé au 27 rue Galilée dans le 16e arrondissement de Paris) avec une mise à prix de : 1 euro.

Avant toute chose, ma motivation profonde est de croire en mes chances de succès dans cette grande aventure humaine qu’est l’élection présidentielle.

Ma détermination est totale.

Je souhaite également créer un électrochoc dans l’opinion publique pour qu’elle prenne conscience du péril populiste et liberticide qui nous attend si, dès aujourd’hui, nous ne mettons pas ensemble de garde-fou face à cette dérive médiatique et politique qui a déjà éloigné et dégoûté 17 millions de nos concitoyens de voter et qui les a poussés à ne plus faire confiance aux partis politiques qui vivent tous de nos impôts sans aucun sacrifice personnel de leurs dirigeants ou candidats.

Merci de votre confiance.


Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (286 votes)




Réagissez à l'article

87 réactions à cet article    


  • Carlo Revelli Carlo Revelli 12 février 2007 10:18

    Grâce aux interviews d’AgoraVox et à certaines rencontres entre bloggeurs, j’ai eu l’occasion de rencontrer quelques candidats à la présidentielle. Rachid Nekkaz était le seul que je ne connaissais pas du tout et c’est un de ceux qui m’a le plus frappé car il est complètement atypique par rapport aux autres. J’avais remarqué cet été lors de ses premiers articles sur AgoraVox qu’il avait une approche originale et un charisme certain qui commence à lui être très utile dans ses premières (et trop rares pour l’instant) interventions TV.

    Je dois dire que cette décision de vendre sa maison ainsi que son QG me rends perplexe sur l’état de notre démocratie. En effet, Rachid Nekkaz s’est donné un mal fou depuis des mois en mois pour obtenir ses signatures. Il a parcouru personnellement avec sa voiture la France entière pour rencontrer des centaines de maires, souvent dans la France profonde, afin de les convaincre à adhérer non sans difficultés à sa candidature.

    Et maintenant qu’il est pratiquement certain d’avoir ses signatures, il se voit obligé de vendre maison et QG pour espérer d’exister médiatiquement et pour pouvoir entamer un semblant de campagne présidentielle. C’est quand même n’importe quoi.

    Quand on voit à juste titre que Bayrou combat la bipolarisation de la vie politique que les médias essayent de nous imposer, que faut-il penser alors de ces petits candidats dont personne ne connaît l’existence même ?

    Je vais finir vraiment par croire que nous vivons dans une caricature de démocratie, ce que certains appellent non sans humour, une démocrature...


    • (---.---.21.162) 12 février 2007 13:56

      Et moi je vais finir par croire que Revelli et son site roule plein pot, mais sans le dire clairement, pour Bayrou ... qui combat la bipolarisation.

      Et alors ? Tous les autres candidats la combattent et la dénoncent. Ils sont plus de trente et il n’y a pas une seule exception. Alors pourquoi s’en référer à Bayrou pour combattre et vouloir dénoncer ce show politico médiatique 100 % nuisible à la vraie démocratie ? D’autant que c’est certainement le moins à plaindre de tous car c’est l’un des plus médiatisés aprés Ségozy Sarkolène. Tout le monde « connaît » Bayrou. Mais qui connait le programme, pourtant court et limpide du petit candidat Yvan Bachaud ? ... Et le programme de Bayrou n’est qu’une pompe de l’UMPS avec quelques hypocrisies en plus. C’est tout.


    • Carlo Revelli Carlo Revelli 12 février 2007 14:35

      Le style ne trahit pas... Je pense reconnaître la plume anonyme de notre ami TB qui a oublié de se signer... Je me trompe ? Seulement lui peut sortir de tels arguments juste quand je prends la défense de Rachid Nekkaz. L’avantage de Bayrou c’est que quand il dénonce la bipolarisation au moins certains médias l’écoute. Et donc ce qu’il fait sert indirectement tous les autres « petits » candidats à commencer par Nekkaz ou Bachaud. Qu’il le fasse aussi pour servir ses intérêts est une évidence.


    • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 12 février 2007 15:09

      Le Pen ne combattrait pas la bipolarisation, d’après vous ?

      Imfâme bipolarisation. L’importation de l’arnarque. Avec son petit exutoire préconfiguré, la durite PVC, le ’troisième homme’ chéri des quatrièmes et cinquièmes pouvoirs (ouf !) emballés par la formule pro testée en usine. Pipi.


    • TB (---.---.21.162) 12 février 2007 15:11

      @Carlo Revelli : Que Bayrou en parle comme on enfonce une porte ouverte, ok ! mais vous, rien ne vous obligeait à re-citer le nom de Bayrou qui s’ajoute aux déjà très nombreux articles sur le béarnais (grand ami de Juppé) et de ses nombreux aficionados sur Agora Vox (1 lecteur sur 3 si on se fie au résultat d’un certain sondage).

      Sinon, j’ai effectivement oublié de signer mais j’étais sûr, ensuite, que vous alliez me reconnaître. D’ailleurs, j’ai signé cette fois-ci mon 2d post plus bas pour combler cette grave lacune.


    • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 12 février 2007 16:37

      Les médias ne font qu’obéir aux règles du jeu électoral qiu font de toutes les élections majeures en France des élections majoritaires et donc nécessairement bipolaires au deuxième tour.

      Pour changer les choses en France il faudrait :

      1) Ouvrir les élections législatives au scrutin proportionnel à un tour

      2) Faire élire le Président de la République par le parlement ainsi élu, après et non pas avant les élections légilatives.

      On ne peut pas plus sortir du bipatisme de fait sans introduire la proportionnelle, qu’on ne peut jouer au rygby avec les règles du foot !


    • Eric 12 février 2007 19:17

      Pas d’accord, c’est tout a fait logique. Une personne isolee ou peu representative qui veut se presenter aux suffrages de ses concitoyens ne beneficie pas pour la seule raison qu’elle veut se presenter d’un droit a une couverture mediatique. Si il ne parvient pas a convaincre 38 000 personnes de lui donner 10 euros pour sa campagne, on voit mal qu’il puisse convaincre 50% des francais plus 1 de voter pour lui.


    • vraitravailleur (---.---.125.60) 12 février 2007 20:58

      Apparemment, Rachid Nekkaz appartient à la nouvelle bourgeoisie qui a démarré à zéro et a réussi par son seul travail.

      Il constitue donc le contre-exemple pour les démagogues qui préconisent l’augmentation des allocations pour les paresseux qui, sous des prétextes divers comme leur origine ethnique ou sociale, prétendent ne pas pouvoir travailler parce qu’ils font l’objet de soi-disant discriminations.

      Rachid Nekkaz vend ses biens pour payer sa campagne, faisant ainsi preuve d’un esprit de sacrifice exceptionnel.

      Mais quel est son programme ?

      Par ailleurs, où peut-on trouver des informations complètes sur l’appartement qu’il vend 27 rue Galilée ?

      Il existe en France une multitude d’autres personnes originaires des anciens département français comme Rachid Nekkaz et plusieurs villes où ils ont acheté une grande part du foncier locatif, mais ils refusent de se mêler de politique parce qu’ils préfèrent diriger leur PME et gérer leurs biens.

      N’est-ce pas une chance que l’un d’eux se manifeste ? Espérons que le futur président de la république le prendra comme ministre.

      vraitravailleur


    • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 12 février 2007 22:18

      « ... qui font de toutes les élections majeures en France des élections majoritaires et donc nécessairement bipolaires au deuxième tour. »

      Eh !!?????

      Au lieu de ne garder que deux, garder TROIS, en quoi serait-ce moins majeur ?? ou moins français ?? Moi qui ai l’esprit politique , j’ai ÉVIDEMENT songé à un troisième tour réduit à l’imbécile choix entre deux, mais sûrement pas avant un deuxième tour républicain où les meilleurs trois issus du premier tour se tireraient bien françaisement la bourre, à 3 donc, le chiffre épais, cependant que monsieur Sylvain irait pleurer auprès d’ALAIN MINC le bipôlâtre chaussé mauve ’de gouvernement’ enregistré mi-Janvier pendant 2heures30 sur FranceCulture, très cher et usurpé, parmi nos cris horribles, moi souhaitant la disparition du marché captif ’bipolarité moderne de gouvernement testée en usine’, qui semble vous exciter ici à l’Agorabox quelle idiotie. Garder TROIS ! , c’est certes réducteur, mais bat en brèche ce hochet communiste du : « ... qui font de toutes les élections majeures en France des élections majoritaires et donc nécessairement bipolaires au deuxième tour. », qu’aucune tradition royale et française n’indique, alors que seule la bêtise implique l’obligation. Je suis d’accord que la dite « bêtise » est parfois vertueuse, comme lorsqu’il s’agit de vénérer son roi, sans jamais rien défaire de cet ordre, vote ou pas vote (vote !), mais passer d’un vrai premier tour non truqué à un second très français qui validerait en révérence le chiffre trois, 3 !!, rationnel et non moins chrétien ’de gouvernement’ (oui !), voilà qui facile serait.

      Ensuite on tranche. En cas de non victoire majoritaires nentre ces trois élus du premier tour, souvent bien sûr. Le chiffre deux est bon pour trancher, qu’il tranche donc : quand son tour troisième viendra.

      La scérose mentale est de gauche, socialiste cette saison.

      Nous gardons nos tromblons contre les trotskistes, bientôt.


    • maxim maxim 12 février 2007 10:35

      Mr Nekkaz......quelques soient vos convictions, je salue l’homme courageux qui engage son patrimoine,pour defendre une cause.....

      bonne chance..on pretend qu’elle sourit aux audacieux.


      • Briseur d’idoles (---.---.168.239) 12 février 2007 14:04

        Quelle cause défend M. Nekkaz ?

        Ne serait-ce pas celle des oppresseurs ?


      • Adama Adama 12 février 2007 15:43

        Des oppresseurs...

        Précisez votre pensée, briseurs de roubignoles Milano !


      • Rocla (---.---.99.162) 12 février 2007 10:48

        Bonjour ,

        Je ne connais ni l’ homme ni ses opinions , mais si vous mettez une adresse de Rachid en ligne , je lui envoie un petit chèque de soutien . Par ex 20 euro . En guise de soutien moral . Si nous étions nombreux cela démontrerait une réalité du cinquième pouvoir .

        Merci pour l’ adresse , en attendant .

        Rocla


        • Antoine (---.---.123.26) 12 février 2007 10:54

          Je pense que pour les soutiens, ça doit être possible via son site ou son blog : http://www.nekkaz.com/

          Bravo pour votre démarche M. Nekkaz !


        • candidat 007 (---.---.41.75) 12 février 2007 10:59

          Si Monsieur Nekkaz obtient ses 500 signatures, il obtiendra plus de 800 000 euros pour faire sa campagne. Et lors de l’ouverture de la campagne officielle, il aura un temps de parole et des passages télés et médias, sans problèmes. Actuellement ce n’est pas la campagne officielle.

          Les modalités de dépôt de candidature étaient connues de tous les candidats.

          Quant aux règles de fonctionnement des médias, il est étonnant de constater que Monsieur Nekkaz ou Monsieur Revelli semblent les découvrir.

          j’ai vu plusieurs articles sur lui dans quelques journaux du Web. Il est passé à France Europe Express,(ce n’est pas le cas de tous les petits candidats) où il a déclaré avoir largement dépassé les 500 promesses. Mais être certain d’avoir les signatures et déposer les 500 signatures au conseil constitutionel c’est différent.

          Bon de toutes manières, je trouve trés bien et courageuse l’intiative de Monsieur Nekkaz de se présenter, mais je ne le trouve pas financièrement prudent. Pourquoi ne se focalise t’il pas sur la concrétisation reélle de ses promesses de signatures, en attendant la campagne officielle où il pourra exposer gratuitement son programme à la france entière ?


          • candidat 007 (---.---.41.75) 12 février 2007 11:20

            ah Démian,

            Je croyais que le cinquième pouvoir était plus important que le 4 éme et allait lui en remontrer quant à la démocratie participative et citoyenne. A la limite on le supplanterait ce fichu 4éme pouvoir.

            Alors pourquoi se plaindre de ne pas passer dans les médias tradtionnels ? D’ailleurs Monsieur Nekkaz lui-même se présentait comme le représentant de la génération Internet.

            Je souhaite absolument tout ce qu’il veut à Monsieur Nekkaz. C’est pas le problème.

            cordialement.


          • Rachid Nekkaz (---.---.110.112) 12 février 2007 11:00

            Bonjour,

            merci pour votre soutien Maxime, Rocla, DW, Carlo...

            L’adresse de mon site est : www.nekkaz.com email : rachid@nekkaz.com

            A bientôt, votre soutien me touche.

            Rachid Nekkaz


            • Rachid Nekkaz (---.---.110.112) 12 février 2007 11:04

              Cher candidat 007,

              la loi prévoit le remboursement de 739 000 euros en octobre 2007 à partir du moment où les 500 signatures de maires sont validées (ce à quoi je m’évertue depuis 10 mois dans le cadre du club des élus Allez France dont je suis le président).

              En attendant, il faut dégager les moments financiers qui ne tombent pas du ciel ni de la caisse d’un parti surtout si on veut rester libre comme cela est mon cas depuis le début de cette aventure.

              Je considère qu’on ne peut demander le soutien et la confiance des Français que si on est déjà en mesure de faire le sacrifice de ses propres biens au nom des valeurs que je défends. Voilà la raison d’être de ma décision de vendre mes biens pour rester libre en actes et pas seulement en paroles.

              Merci.

              Rachid Nekkaz


            • TB (---.---.21.162) 12 février 2007 14:12

              C’est bien R. Nekkaz. Courageux et radical ! mais que dire d’un candidat de 26 ans avec de vraies idées mais qui ne possède rien, même pas son vélo à vendre ? (Le général Bonaparte avait, à cet âge, déjà réadministré la future Italie. Des idées il en avait, il avait aussi son butin de guerre et l’armée avec lui ...)


            • Rocla (---.---.99.162) 12 février 2007 11:07

              Je viens de trouver l’ adresse du QG de Rachid ,

              Rachid NEKKAZ

              27 rue Galilée

              75116 Paris sur Seine .

              Rocla


              • (---.---.157.11) 12 février 2007 11:25

                Rocla l’adresse etait ecrite dans l’article ...

                Ainsi, après avoir vendu le 12 janvier dernier ma maison située à Asnières sur Seine pour un montant de 380 000 euros, j’ai décidé de mettre en vente aux enchères sur Internet du 15 février au 25 février 2007 mon QG de campagne (appartement de 98,5 m2, situé au 27 rue Galilée dans le 16e arrondissement de Paris) avec une mise à prix de : 1 euro.


                • Rocla (---.---.99.162) 12 février 2007 11:29

                  11

                  En effet , merci .

                  Mon chèque est dans l’ enveloppe , il part à la boite aux lettre cet aprèm et bon vent .

                  Rocla


                  • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 12 février 2007 11:36

                    Vous êtes un patriote. Rejoignez l’Union.

                    Les enjeux de cette présidentielle sont effectivement ceux de notre capacité à maîtriser notre destin, pas moins. Et au-delà de la France seule, celui du concept de nation, de part le monde, entité à la fois souple et puissante, indépendante, mi enracinée mi utopique. Et diverse. L’avenir a besoin des nations. C’est la France et c’est Jean-Marie Le Pen qui allons le démontrer maintenant.

                    Allons !


                    • Popov De Kerl Popov De Kerl 12 février 2007 11:52

                      mais qu’est ce que tu fait la, arrête de poluer cet article avec tes commentaires qui non seulement n’ont rien a voir avec l’article, mais son a l’opposé des idées de celui ci.

                      Sans parler du fait que tes arguments sont sans intérêt (enfin si on peu parler d’arguments

                      ah et « Jean-Marie Le Pen qui allons le démontrer maintenant. » qui allons plutot qui va non ?


                    • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 12 février 2007 12:10

                      A la lecture de l’article de ce monsieur, tout indique qu’il est en phase. Il est bon de lui dire clairement, et sur ces arguments précisement : le retour du pouvoir au peuple, gravement menacé en ce moment même, et au-delà la responsabilisation dans l’échelle nationale.

                      La lecture de l’article laise penser que l’auteur devrait y être sensible, le voir, et savoir en tirer les conséquences.

                      Votre remarque sur la conjugaison montre que votre haine vous aveugle.


                    • parkway (---.---.18.161) 12 février 2007 16:44

                      et l’ovnimore saute-briques,

                      on dirait un discours de vieux communiste, t’es sûr que t’es le peniste ?


                    • parkway (---.---.18.161) 12 février 2007 16:45

                      NE SUIVONS PAS LE DRAPEAU QUE LE PEN HISSE !!!


                    • Popov De Kerl Popov De Kerl 12 février 2007 18:29

                      mais oui bien sur je suis haineux, je suis même tres haineux contre les intolérant, et par dessus tout je deteste le front dit « nationnal »

                      Pas de raison, c’est une haine sans justification, ah si peut être parceque je suis un lecteur acharné et que par curiosité j’ai parcouru le programe des écoles d’été pardon les groupe d’endoctrinement d’été du FN

                      Vous savez celui prévu pour les moins de 15 ans !


                    • JG (---.---.251.106) 12 février 2007 11:42

                      M. Nekkaz,

                      je ne comprends pas ce besoin de s’immoler, le risque ne me parait pas à la hauteur du sacrifice. Soit, l’espace médiatique ne vous donne pas le traitement que vous pensez mériter, mais le sacrifice que vous faites ne se justifie pas.

                      L’initiative locale ou privée apporte beaucoup de plus de satisfaction et de résultat que cette tentative désespérée.


                      • JP (---.---.228.145) 12 février 2007 11:46

                        Mon commentaire va peut-être mal passer, mais je trouve que c’est de l’argent jeté par la fenêtre. Vous savez pertinamment que vous ne serez jamais Président en 2007. Alors qu’est ce que vous voulez ? Vous faire entendre ? Passer à la télé et dans les médias parce qu’il ne vous manque plus que la reconnaissance du public ? 800 000 euros une fois les 500 signatures obtenues ? C’est énorme. Question de gaspillage. Par exemple, j’aimerai savoir s’il y a beaucoup de stagiaires dans les boites que vous gérez et s’ils adhèrent à vos idéaux en se contentant de toucher une maigre indemnité de stage.


                        • Marie Pierre 12 février 2007 11:57

                          A la Rédaction et à vous,

                          Le Sobriquet revient et en zoomant su sa vignette, j’y aperçois une allusion à une tristement célèbre croix. Qu’en pensez-vous ? Je le signale


                          • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 12 février 2007 13:25

                            La croix chrétienne n’a rien de ’tristement célèbre’. Votre dédain est répugnant.

                            Et quel est ce besoin cérébral de « zoomer » ?

                            Un bel agrandissement de cette photo, en bas de page, là : http://lomnivorepremieressai.blogspot.com/


                          • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 12 février 2007 11:58

                            A la lecture de cet article, j’estime qu’il y a comme un malaise dans notre Démocratie... Comment peut-on approuver le fait qu’un homme (ou une femme) soit, parce qu’il (elle) n’est pas soutenu(e) par un appareil politique, obligé(e) de vendre ses bien acquis grâce à un travail acharné ou acquis grâce à l’héritage laissé par des parents aimants ? Décidément, tout va mal dans cette Patrie des Droits de l’Homme et du Citoyen...

                            Déjà, le fait de s’en aller à la chasse au parrainage occasionne, à tout(e) candidat(e), des frais financiers importants (et bien inutiles) : billets de train (ou essence, péage aux autoroute et tickets de parking pour les véhicules), nuits d’hôtel, repas... Qui plus est, sans que l’obligation d’obtenir les 500 signatures soit remise en question, la méthode d’application de cette loi pose problème, puisqu’elle est un denni à la démocratie : QUE PEUT FAIRE UN(E) « PETIT(E) »CANDIDAT(E) FACE A DES CANDIDAT(E)S COLLOSSAUX (COLLOSSALES) REPRESENTE(E)S PAR DES APPAREILS POLITIQUES PUISSANTS ? Donc, comme je le proposais (et je ne vais pas me répéter, puisqu’il suffit de le lire) dans mon article, « Les parrainages en question » publié sur « AgoraVox - Le Journal citoyen », le 8 août 2006 (http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=12198), il suffirait que ce soit le Conseil Constitutionnel soit chargé de s’occuper de faire parrainer les candidat(e)s grâce à l’établissement d’une liste achevée à l’issue des candidatures déclarées...

                            Par ailleurs, en ce qui concenre l’inscription automatique sur les listes électorales, je serais pour, mais, à deux seules conditions :

                            - Obliger les Instituts de sondage, à comptabliser et à reconnaître les votes blancs et nuls, qui sont des suffrage exprimés ;
                            - Obliger les Instituts de sondage, à comptabiliser et à reconnaître les abstentions, qui, eux, ne sont pas des suffrages exprimés...

                            Pour conclure, je me demande si instaurer le vote obligatoire ne serait pas une solution pour le bon fonctionnement de notre Démocratie (?)


                            • Sarro Philippe (---.---.124.107) 12 février 2007 11:59

                              Bonjour Monsieur Nekkaz,

                              J’avoue que je suis un peu sceptique sur votre candidature, j’ai peur qu’elle ne soit que de témoignage. Quand je parle de vous autour de moi et que je fais un peu de buzz, personne ne vous connait. Cela ne suscite qu’indifférence ou ironie, quand je leur dit que pour moi vous serez la surprise du 1er tour, au moins pour les petits candidats, comme l’a été Besanceneau la dernière fois.

                              J’espère qui si vous réussissez à vraiment obtenir vos 500 signatures, que votre candidature sera sincère. Et je veux vous interpeler par une question. La voici :

                              Que pensez vous de la proposition du philosophe Bernard Stiegler pour une industrialisation de ce qu’il appele les technologies de l’esprit et pour cela la création d’une nouvelle puissance publique, qui associerait le public le privé, les chercheurs, des amateurs et pratiquants des nouvelles technologies et des logicels libres (ce que l’on appele des pro-ams), les ONG etc ... Ceci pour lutter contre le populisme industriel actuel, notamment la télécratie. (Voir son site http://www.arsindustrialis.org/)

                              , j’y vois des analogies avec ce que Thierry Crouzet nomme « le cinquème pouvoir », a la diférence, que pour celui-ci, ce ne peut être une instition qui porte cela.

                              Je signale que Bernard Stiegler avec Marc Crépon vont sortir un ouvrage « DE LA DEMOCRATIE PARTICIPATIVE » chez fayard.

                              Et je vous invite pour parler de cela si vous le désirez, à participer à la prochaine séance du séminaire « Trouver de nouvelles armes - Pour une polémologie de l’esprit » organisé par les 2 personnes précédentes, qui aura lieu le 7 mars de 19h-21h à l’amphithéâtre 43, Université Paris 7, 2 place Jussieu, Paris 5°. Entrée libre. Ou à la séance suivante le 28 mars. Je n’en connait pas l’ordre exact des sujets pour l’instant

                              Cordialement Sarro Philippe


                              • Michel (---.---.149.16) 12 février 2007 12:06

                                « Je vais finir vraiment par croire que nous vivons dans une caricature de démocratie, ce que certains appellent non sans humour, une démocrature... »

                                vous allez finir par croire...

                                Moi je pense que, quand on ne peut utiliser son vote seulement pour elire des personnes une fois tous les cinq ans (je me corrige : 2 fois tous les cinq ans au plan national en comptant les legislatives), on est dans un système bien plus près de la dictature que de la démocratie. Et au vu des propositions de reformes institutionnelles proposés par les candidats (R. Nekkaz inclus) ce n’est pas prêt de changer...

                                Juste à cote de la DBG (démocratie bananière gauloise), la Suisse organise cette année ses elections fédérales qui permet aux citoyens d’elire leurs representants au conseil national ( assemblée nationale) pour une legislature de 4 ans. Pendant ces quatre annés, environ 30 objets seront voté par les citoyens (la plupart de ces referendums sont d’origine citoyenne, via recolte de signatures). Pendant les cinq années de la legislture française (ben oui, vu le calendrier électroral, les elections les plus importantes, c’est les legislatives, pas les presidentielles...), les citoyens de la DBG vont subir la politique (quelque soit l’elu du mois de mai) sans aucun pouvoir politique entre leur main.

                                Bah, j’irai quand meme faire un tour aux enchères de R. Nekkaz, je surencherirai à 10€. Un appart dans le 16eme pour 10 €... ça a autant de chance que de gagner la super cagnotte de l’euro-million... On sait jamais... Mais bon, à part ça, la candidature de R. Nekkaz n’a que très peu d’intérêt. Celle des autres candidats non plus d’ailleurs... Pauvre France qui confond politique et star-academy et qui n’a aucune de ce qu’est une démocratie...


                                • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 12 février 2007 13:18

                                  La 5ième république a été taillée pour de grands hommes...

                                  Proportionnelle intégrale à toutes les élections, référendum d’initiative populaire, et d’initiative présidentielle aussi, bien comprise... Vous savez où est la bonne offre électorale.


                                • (---.---.82.97) 12 février 2007 12:14

                                  On a aussi déjà vu certains qui faisaient de la lévitation, si ça marche c’est le pactole. Qui risque rien n’a rien.


                                  • Briseur d’idoles (---.---.168.239) 12 février 2007 12:27

                                    M. Nekkaz, vous auriez dû mettre vos compétences au service de Sarkozy !


                                    • Bois-Guisbert (---.---.10.62) 12 février 2007 12:54

                                      de nos concitoyens...

                                      Le terme est bien choisi. C’est compatriote qui eut été déplacé...


                                      • (---.---.132.42) 12 février 2007 13:18

                                        mais une banque vous avancerait l’argent, puisque vous êtes sûr de vous faire rembourser en octobre 2007

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès