Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Prouver sa nationalité française

Prouver sa nationalité française

Quelle ne fut pas ma stupeur et ma colère lorsqu’allant faire une demande de renouvellement (il s’agit bien d’un renouvellement) de ma CNI, je me vis opposer une demande de preuve de ma nationalité française !
 
Cela n’a rien d’infamant en soi mais montre bien les tracasseries administratives auxquelles on doit se soumettre !
 
Qu’en est-il dans les faits ? Je suis née en 1953 en Algérie, Française à cette époque. De parents français. J’ai quitté l’Algérie à l’âge de 8 ans, depuis je vis en France, et j’ai, de toutes façons, accompli toute ma vie professionnelle dans la Fonction Publique. J’ai déjà obtenu précédemment deux CNI, les faisant renouveler à leur date de péremption. Alors pourquoi me réclamer ce Certificat de Nationalité Française maintenant ? Uniquement délivré au Tribunal et en unique exemplaire.
 
Je me contenterai donc du Permis de conduire et du passeport délivré il y a deux ans et pour lequel, pareil Certificat m’avait déjà été demandé. Je l’avais alors fourni.
 
Je ne suis pas seule dans ce cas et certains n’arrivent même pas à obtenir ce certificat parce qu’il faut "remonter" assez haut dans ses ascendants.
 
Faut-il écrire à Mr Besson pour que ces âneries cessent ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • Voris 13 janvier 2010 11:18

    « Sarkozy, retourne dans ton pays ! »

    Quoi ? Je vous choque ? Mais c’est pourtant le cheminement inévitable et logique de la pensée « identité nationale » façon Besson and co.


    • K K 13 janvier 2010 14:53

      Si je ne me trompe pas, Besson doit aussi prouver qu’il est français : il est né au Maroc et a été élevé par des libanais (sa mère et son beau père, son père étant mort avant sa naissance).


      Bon, je plaisante car il est bien sur français, mais il devrait regarder comment certains fonctionnaires nient la nationalité française aux usagers.

    • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 13 janvier 2010 17:37

      Sarko et Besson dehors, ouste !!!... :->


    • kemilein 24 janvier 2010 20:37

      Heureusement que la france ce n’est pas sarko !

      Mais il est vrai qu’en terme d’imigration, d’identité nationale (que nous ne devrions pourtant pas chercher bien loin aux vues de notre Declaration Universelle des Droits Humain -de l’Homme et pas des femmes :p - la france fleur bon un vieux relant de seconde guerre mondial, epoque fleurissante pour la déportation massive, les russes (URSS) ont aussi pratiqués tout comme les USA envers leur population japonaise (et asiatique). Une ère sans doute de nostalgie pour le Pen.

      Ceci dit Sarko est « francais » (certainement pas celui que le front national couronnerait)
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Sarkozy
      Issu d’une famille mi-étranger mi-pas-la-religion-majeur-du-pays (Pere hongrois exproprié par l’armée rouge et mere francaise juive), j’ai personnellement beaucoup de mal a comprendre comment une telle personne, avec tout le bagage que cela représente, a put créer un ministere du racisme et de la diférence. Cet acte a jetté l’opprobre sur la nation de légalité des hommes et de la solidarité humaniste.


    • Basepam 13 janvier 2010 12:13

      Le certificat de nationalité est demandé pour tout le monde si on passe d’une carte « ancien modèle » vers le nouveau modèle. J’y suis passé et je n’ai rien vu de répréhensible.
      Si ce n’est pas votre cas vous n’avez pas à le fournir (cf http://vosdroits.service-public.fr/F1341.xhtml)

      Ce n’est pas lié à Besson ni à Sarko. Cela doit exister depuis la création de la nouvelle carte d’identité.

      Cordialement
      Basepam


      • Serpico Serpico 13 janvier 2010 12:18

        Les ignares qui sont au guichet « jugent » de votre nationalité selon ce que leur souffle leur petit cerveau vide.

        Quand ils piaillent « règlementation ! », c’est n’importe quoi : même avec un certificat de nationalité sous les yeux, ils exigent un carnet de famille.

        Si vous croyiez que le certificat de nationalité était une preuve de votre nationalité, vous vous trompez : on ne la fait pas aux tocards des guichets (qui ont intérêt à prouver qu’ils sont français, ces abrutis).


        • décurion 13 janvier 2010 12:41

          Si chaque fois que l’on a un pet de travers, on se fend d’un article, qui croit tout dire et n’explique rien, AV est mal barré.
          Vous êtes né en Algérie. Soit, mais ou en Algérie ? Si vous êtes né à Frenda, Tiaret, ou à Alger, Oran, ce n’est pas pareil. Dans certains cas, les registres, ont été micofilmés, numérisés, gérés par le SCEC de Nantes ou transférés aux archives d’outre mer, dans d’autres cas, il n’y a pas eut de transfert de copies, et la preuve se trouve encore, à ce jour en Algérie, malgré les accords Bouteflika/ Chirac de 2003.
          Vos parents étaient français. Soit, mais Français FSE ou FSNA ?
          De plus, vous n’êtes pas le seul à subir ces tracasseries administratives, et d’autres, également fonctionnaires en passent par les mêmes arcanes, sans pour autant faire l’ane pour avoir du besson.
          Pour ma part, j’aimerais endurer trois, quatre fois plus de tracasseries administratives, et être sur que la nationalité française est seulement attribué à qui de droit.


          • gimo 13 janvier 2010 21:01

            décurion = F n ça c’est plus clair


          • décurion 13 janvier 2010 21:12

            Exprimes toi clairement que je comprennes. Vas jusqu’au bout des motivations.Assumes clairement le fond de ta pensée, et crois moi, je te répondrais selon ton mérite.


          • King Al Batar Albatar 13 janvier 2010 12:50

            Quand un jeune originaire des Antilles (donc Francais depuis plusieurs générations) marche dans la rue, on lui demande de prouver sa nationalité en présentant ses papiers parce que sa gueule ne plait pas aux autorités locales.

            Quand vous vous élevez (à juste titre) contre l’affront que vous estimez avoir subi aujourd’hui de manière ponctuelle, imaginez la colère que doit ressentir le gosse dont je vous parle quand l’évenement se répete au moins un fois par semaine.

            Vous en déduirez qu’on vit dans un pays raciste, ou ceux qui sont censé defendre les citoyens et qui n’ont pas le Q.I pour occuper un autre poste que celui de batard en uniforme, se comportent comme des enculés de leur race ! (celle des batards en uniforme)

            Pour reprendre une expression qui date de plusieurs dizaine d’années : MORTS AUX VACHES !


            • King Al Batar Albatar 13 janvier 2010 12:50

              ou plus recement : NICK LA POLICE !


            • Nobody knows me Nobody knows me 13 janvier 2010 17:37

              Salut Albatar,

              Au delà du vieux réflexe couleur/nationalité, j’entends de plus en plus parler de difficultés pour certaines personnes pour renouveler leurs papiers d’identité.
              Je me demande si on n’est pas dans une logique où il devient tout simplement plus difficile d’avoir des papiers français afin « d’épurer », même dans des cas complètement aberrants. En même temps, c’est très « administration frenchy », ce genre de méandres.
              En revanche, j’ai refait tous mes papiers récemment et on ne m’a pas demandé de certificat de nationalité. Je pense que c’est surtout dû à une naissance à l’étranger. Mais du coup, dans l’exemple de l’auteur, on n’est pas à l’étranger puisque l’Algérie était un département français à cette époque. Il serait intéressant de savoir pourquoi les autres renouvellements n’ont pas demandé ce document : nouvelle législation ? nouveau statut ?

              Pour rebondir sur ce vieux réflexe dont vous parlez pour nos « honorables forces de l’ordre » (attention à pas trop vous lâcher hein, vous devez connaître les soucis de « La Rumeur » et le gars qui s’acharne sur eux depuis plusieurs années... smiley ), c’est le même principe du « pas tout à fait né... natif de.... » de Chichi, de Rarac, de Chirac.
              Et ben si, on peut être « né... natif de... » et avoir une couleur de peau différente.

              Cdlmt


            • Domino 13 janvier 2010 14:06

              Moi, j’ai de la chance, je suis née en France de parents français nés en France (une grand-mère belge, quand même, mais ils ne l’ont pas remarqué !). J’ai quand même été surprise de voir il y a environ deux ans, quand j’ai voulu renouveler ma carte d’identité et mon passeport à quel point c’était devenu plus long et compliqué ! 


              • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 13 janvier 2010 17:31

                Exact c’est le parcours du combattant, il faut les empreintes digitales des 2 mains, des tas de justificatifs, deux photos de près ou on ne sourit pas, c’est tout juste si on ne doit pas fournir sa photo de profil et son ADN (ça viendra...) 


                J’ai fait remarqué à la préposée que cette suspicion envers les citoyens était due à ce que nos dirigeants étaient très souvent des délinquants (plus que la moyenne des français) et qu’ils en connaissaient un rayon question arnaques de tous genres, abus de bien social, faux et usage de faux, fausses factures, emplois fictifs, parjures, faux témoignages, crimes de masse, complétez vous même la liste est trop longue... 

              • Nobody knows me Nobody knows me 13 janvier 2010 17:43

                M’en parlez pas, j’ai claqué un fric en photos d’identité, c’est monstrueux.
                Déjà, je voulais avoir l’air cool sur mes papiers : pas possible de sourire...
                Ensuite, le millimètre d’épaule de trop ou de pas assez et c’est mort...
                Au final, j’ai dû aller faire mes photos chez un photographes officiel car les plans photomaton à la con, ça vaut rien. Pourtant, plusieurs logos sur les machines indiquent qu’elles procurent des photos au format officiel... Allez régler votre cadrage quand ce #@ !^ de siège tourne dans le vide au lieu de monter...

                Du coup, je me suis retrouvé avec une super offre du photographe, genre 16 photos pour le prix de 10 alors qu’il m’en fallait 2 ou 3 pour les papiers... Surconsommation quand tu nous tiens.

                Quoiqu’il en soit pour éviter les déplacements inutiles, le web est là pour vous aider. J’avais trouvé toutes les informations nécessaires pour les refaire.

                Cdlmt


              • tourn en ron 25 avril 2010 17:41

                ces des planquer ces fonctionnaire ils veulent faire croire qu’il bosse et qu’ils sont a la botte de besson « t’as vue besson on t’aide pour tes cota »ils devais croire que cette femme avait des origine de l’est croyant avoir fais une prise pour les cota lo mais ces fou ces histoire de renouvellement il y en as de plus en plus 


              • norbert gabriel norbert gabriel 13 janvier 2010 15:15

                en 1975, ce genre de connerie est arrivée à mon père, né en France en 1920, de parents immigrés espagnols, entre temps, service militaire, vie sociale normale, élu maire de son patelin en 1970, mais en 1975, il était suspect de quelque chose...
                Il y a bien quelque chose qui foire non ? on disait naguère ’français par le sang versé’...


                • Ronny Ronny 13 janvier 2010 15:29

                  Je reposte un témoignage perso et un commentaire écrit voila quelque mois suite à un article un peu semblable au votre....

                  A l’auteur,

                  Merci de soulever ce problème que j’ai crois‚ au quotidien récemment.

                  Ma mère est née à l’étranger et est devenue Francaise par le mariage avec mon père. Celui ci, né à Paris, a servi dans l’armée francaise de 1936 à 1938, puis de 1939 à 1946. Il a participe‚ aux campagnes d’Afrique, d’Italie, et d’Allemagne dans les forces francaises aeriennes, ce qui lui a ouvert un droit à pension militaire. Au décès de mon père, ma mère devait toucher la pension de reversion. Pour se faire, on lui a demandé de prouver qu’elle était francaise, cette pension ne pouvant être versée à des étrangers.

                  C’est la que Kafka est sorti de derrière le rideau ! Ni la carte d’identité, ni le passeport fran‡ais de ma mère n’ont suffit aux yeux de l’administration à justifier sa nationalité. L’argument du mariage nous a été‚ retourné en nous demandant de prouver que mon père était « bien Français ». Or lui même était né d’une mère italienne, et d’un père français né au Pérou à la fin du 19eme siècle de parents Francais et Italiens. L’administration a jugé que cette filiation remettait en cause la réalité de la nationalité francaise de mon père. L’argument des états de service dans l’armée a été balayé d’un coup de manche par les administrations concernées, de même que l’a été son accréditation « secret defense » dont il a bénéficié ultérieurement pour d’autres raisons !

                  En fait, ce qui est insensé dans cette histoire, c est que les administrations demandent de faire la preuve de sa nationalité française, alors que ce devrait être elles qui devraient apporter la preuve de la non nationalité française du demandeur. Il y a là une inversion de la charge de la preuve qui est insupportable.

                  La situation s’est démelée miraculeusement grâce à un certificat de mariage délivré par le tribunal de police de Paris où mes parents se sont mariés et qui stipulait que mon pere était de nationalité Française. Sans cette pièce, je pense que c était mort...

                  Tout cela pour dire que le débat sur la
                  nationalite‚ est quelque part assez malsain. Des Français issus de Français issus de Français pur beurre pur sucre, je n’en connais pas dans mes amis. Dans mon cas, je tente de représenter au mieux la France dans mon domaine à l’étranger. Mon pere s’est battu contre le nazisme pendant la seconde guerre, et mon grand père travaillait pour les services secrets français. Sans le certificat de mariage que je garde précieusement, je ne peux certifier de ma nationalité. Ceci me fait dire que l on ne demande pas trop quelle est la nationalité des individus quand ceux ci rendent service à la France. En revanche, lorsque ceux ci tentent de faire valoir leurs droits, l’affaire se complique.

                  Et tout cela pour quoi ? Tout cela, tout ce battage autour de l identité nationale, c’est simplement pour piquer des voies à la droite de la droite sarkosienne, déjà très vichiste ! C’est très puant !


                  • décurion 13 janvier 2010 15:48

                    le livret matricule de votre père, détenu par la caserne Bernadotte à pau, ou aux archives départementale de son lieu de naissance, doit mentionner sa nationalité.
                    L’acte de naissance de votre grand père, doit etre normalement aux archives consulaires du ministère des affaires étrangéres et attester également de sa nationalité.
                    Il y avait également la possibilité de faire établir un certificat de nationalité par le tgi de votre domicile.

                    Maintenant, il faut bien comprendre que cela est la contrepartie de l’égalité de traitement des citoyens devant la loi. On ne peut demander des preuves supplémentaires, aux personnes natives de pays ou l’état civil est déplorable, parce que ce serait discriminant pour ces personnes, donc on fait pour tous. Aprés tout comme on fait son lit on se couche, et on ne peut repprocher aux administrations de faire ce pourquoi elles sont payées.


                  • Triodus Triodus 13 janvier 2010 16:43

                    ’faut vraiment être con pour risquer de faire perdre leur nationalité à ses électeurs potentiels !!


                  • Ronny Ronny 13 janvier 2010 17:00

                    En réponse à votre mail :

                    Le ivret matricule de votre père, détenu par la caserne Bernadotte à pau, ou aux archives départementale de son lieu de naissance, doit mentionner sa nationalité.l

                    Sa carte de combattant ou son livret militaire mentionnait sa nationalité française, mais la filiation expliquée plus haut a fait que l’administration a contesté cette nationalité !!!

                    L’acte de naissance de votre grand père, doit etre normalement aux archives consulaires du ministère des affaires étrangéres et attester également de sa nationalité.

                    L’acte de naissance de mon grand père est introuvable à Nantes. Nous disposons encore d’un original et d’une copie : il était rédigé en espagnol par un prêtre sud américain, le pays concerné ne disposant à l’époque d’aucun service d’Etat Civil. Il ne fait pas mention de la nationalité de mon grand père, mais seulement de celle de ses parents dont l’un n’était pas Français.

                    Il y avait également la possibilité de faire établir un certificat de nationalité par le tgi de votre domicile.

                    J’ignorais cette possibilité que je garde en mémoire au cas où, et que l’administration s’est bien gardée de me préciser lorsque nous avons demandé quels étaient les documents necessaires pour prouver une nationalité francaise ! L’adminsitration a d’ailleurs été incapable de répondre à cette question, prouvant par la même que ces décisions sont prises à la tête du client. De plus, pour aller au TGI il faut les servbices payant d’un avaocat sauf erreur...

                    Le message est que si l’adminsitration suppose qu’un citoyen n’est pas français, c’est à elle de le prouver. L’inversion de la charge de la preuve et le manque de clarté des règles sont inadmissible dans un état de droit. Sommes nous donc encore un état de droit ?


                  • décurion 13 janvier 2010 17:48

                    Un de mes amis s’est fait délivré un certificat de nationalité gratuitement, cela s’est fait trés rapidement, en 1 aprés midi. Sa mère française, d’origine espagnole, née en Algérie, son père né en Espagne, naturalisé en Algérie, lui né dans le Rhône.


                  • yinetyang yinetyang 13 janvier 2010 15:45

                    Je suis Français de souche puisque je suis blanc, ma mère est originaire des côtes d’ Armor et mon père du Doubs.
                    Hélas, je suis né au Sénégal, mon père au Maroc et ma mère au Mali.
                    Etant envoyé au Etats-unis par mon entreprise, je m’aperçois que mon passeport est périmé.
                    Il m’a fallu six mois pour obtenir un nouveau passeport car il a fallu que je prouve que mes deux grands-pères étaient français de souche.
                    Je ne suis évidemment pas parti aux USA.
                    Voila la politique d’extrême droite de nos dirigeants.
                    Et il y en a qui trouvent cela normal ?
                    Dans quel pays vit-on ?
                    On nous dit vivre dans une démocratie, je n’en suis plus si sûr.


                    • voxagora voxagora 13 janvier 2010 15:47


                      Gentiane tombe de la lune visiblement
                      mais ce n’est pas une raison pour lui parler/écrire sévèrement.
                      Comme beaucoup j’ai aussi été confrontée à cette situation,
                      j’espère que la lecture des réactions à son article la rassureront.
                      Quant à la rapidité ou non avec laquelle ces situations se dénouent,
                      je crois qu’elle dépend aussi de qui est au guichet ou qui reçoit le courrier
                      lors de la demande.


                      • Leonid Bronstein 13 janvier 2010 16:53

                        Ben moi, je suis d’un petit village à côté de Bamako... Je suis arrivé ici il y a 20 ans pour un stage. Je ne suis pas reparti et j’ai mon permis de conduire et ma carte d’identité et on ne m’a rien demandé.


                        • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 13 janvier 2010 16:54

                          Ce qui est scandaleusement inique est qu’il faille prouver à plusieurs reprises une nationalité qui a déjà été accordée, comme si on pouvait l’enlever selon l’évolution de règlements administratifs abscons. Ce qui est du reste serait anticonstitutionnel.. ;. c’est pourquoi on l’accorde mais en faisant trainer les choses pour faire sentir l’autorité arbitraire de l’état....

                          L’arbitraire kafkaïen et la xénophobie sont bien vivants...


                          • décurion 13 janvier 2010 18:52

                            Supposition gratuite et absurde.
                            Le gros problème au niveau de la nationalité française, c’ est l’Algérie. On estime à environ 2 millions les actes d’état civil établis avant 1962, pour lesquels il faut s’en remettre aux autorités Algériennes pour la délivrance d’une copie.Malgré les accords successifs portant sur le microfilmage et la numérisation de ces registre, dont le dernier pour l’année de l’Algérie, en 2003, l’Algérie, multiplie les difficultés pour ne pas respecter ses engagements.
                            Maintenant, si quelqu’un a eut l’occasion de tenir entre ses mains, une copie intégrale d’un acte de naissance établi par un état civil Algérien, il sait qu’il n’est pas possible de se fier à ses documents, qui sont des vrais-faux, ou des faux-vrais, au choix. Ces documents certifiés valables pour l’étranger, sont des retranscriptions manuscrites, établis par des jeunes non qualifiés (pour la plupart) et n’ayant plus aucune culture française, ce qui est logique,ils ont donc tendance à mettre des prénoms à consonnance musulmane, en lieu et place de ceux qu’ils ne décriptent pas, ou à mettre tout simplement néant, si c’est trop compliqué. Personnellement, j’ai du me reprendre à trois fois, pour obtenir 2 photocopies d’actes établis à Frenda, en 1907 et 1920. Encore faut il préciser, que mon insistance n’a été possible que parce qu’il me fut demandé des compléments nutritifs dont j’ai oublié le nom.
                            En tout cas, le fait est que les documents officiels ne sont pas fiables, et les faux sont toujours possible.
                            Il me semble évident, que si l’administration exigeait des garanties sérieuses uniquement aux personnes nées en Algérie, il y aurait un tollé général contre la discrimination. En attendant, tout le monde est logé à la même enseigne, mais c’est encore le moindre mal.
                            Pour le reste, un grand nombre qui défende l’auteur aujourd’hui, le traiteront de colons à l’occasion.
                             


                          • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 16 janvier 2010 14:24

                            Vous ne répondez pas à mon commentaire qui concerne le renouvèlement d’une carte d’identité nationale déjà acquise !

                            Faire rejouer un match officiellement définitivement gagné (la nationalité est définitive en France !) est la marque d’un mépris révoltant pour le droit des personnes . L’état libéral doit être au service des droits fondamentaux acquis par les individus et non au service d’un fantasme nationaliste à géométrie variable.

                            Cela veut dire que même une nationalité acquise soi disant « par erreur » (à charge pour l’état du reste, de faire la preuve de cette erreur supposée selon les critères et les conditions au moment de la délivrance de la première carte nationale d’identité) doit être admise comme définitive : le droit des personnes doit s’imposer aux erreurs ou aux dictats changeants de l’état, sauf à faire régner un état de suspicion généralisée de la part d’un gouvernement quelconque (lequel peut changer tous les 5 ans), laquelle risquerait de mettre en état d’insécurité juridique et à soumettre à l’arbitraire administratif ou politique tous les individus nés de parents étrangers et/ou hors du territoire national.

                            On a déjà connu une telle situation...


                          • GENTIANE81 16 janvier 2010 17:53

                             Cela me fait penser à ce que l’on entendait des tracasseries administratives dans les ex pays de l’Est . Difficulté ou impossibilité d’obtenir des papiers ; Etat toujours suspicieux et au bout du compte, répressif . Ce serait à l’Etat de prouver la Nationalité du citoyen . Il y a tout simplement actuellement des gens qui n’arrivent pas à obtenir ce certificat , parce qu’ils ne peuvent remonter leur lignée , parents inconnus , papiers non-faits ou non conservés « avant » , migrations successives .. C’est paraît-il le cas des juifs askhénazes .. Pauvres gens qui ont toujours vécu là et sont dans l’impossibilté administrative de dire pourquoi ! C’est kafkaïen , en effet .
                            on parle beaucoup de çà dans les journaux , j’eus aimé que le sujet soit abordé et développé lors du débat ( enfin un bien grand mot !) avec Besson . Voilà au moins du concret , un cas pratique qui concerne beaucoup de gens !


                          • Triodus Triodus 13 janvier 2010 16:57

                            Idée très con à leur glisser : la nationalité à points..


                            • pandora box 13 janvier 2010 17:15

                              SVP Triodus , ne leur soufflez pas cette idée , le gouvernement pourrait la reprendre à son compte.

                              j’imagine d’ici des stages pour récupérer des points de nationalité...

                              certains pourraient gagner des points en dénonçant des sans-paps , ou ceux qui les cachent .


                            • Triodus Triodus 13 janvier 2010 17:22

                              Courage Pandora Box : Sûr qu’ils trouveront encore pire sans qu’on les aide ! Mille et une merveilles sont déjà dans la Boîte..

                              Cdt,
                              T.


                            • Gavroche Gavroche 13 janvier 2010 18:17

                              @ Triodus : une autre aussi conne : leur prouver notre sexe. Après tout pourquoi pas, si la guichetière est belle


                            • caramico 13 janvier 2010 17:31

                              Concernant mon numéro de sécu  : 1.....
                              J’apprends qu’ il ne m’est pas attribué. J’ ai la grande tare d’être né en Algérie, là aussi, il faut un certificat de nationalité française.
                              Encore une petite vexation.
                              Mais si finalement tout le monde se trompait, peut-être suis-je Suisse ?
                              Avec un beau chalet à Gstaad, tout près d’autres bons français, et sans minaret, s’il vous plaît...


                              • décurion 13 janvier 2010 17:57

                                Si vous êtes né en Algérie, en ce qui concerne le N° de sécu, vous auriez du recevoir depuis belle lurette, un courier officiel, vous indiquant la possibilité le N° 99 (réservé aux étrangers) pour un N° correspondant à celui de votre département de naissance.
                                Peut être n’avez vous pas reçu ce courrier, peut être avez vous omis d’y répondre ?
                                Vous devriez vérifier.


                              • décurion 13 janvier 2010 17:59

                                « la possibilité de changer »


                              • caramico 14 janvier 2010 10:38

                                Non je n’ai à ce jour rien reçu.

                                Mais je ne suis que soixantenaire....


                              • décurion 14 janvier 2010 11:23

                                Si j’ai bonne mémoire, c’est l’insee, qui envoyait les courriers.


                              • pandora box 13 janvier 2010 17:55

                                hé oui,Triodus,
                                la boite de Pandore est grande ouverte : avec leur imagination fertile les sarko, hortefeuer,besson et consorts nos rapprochent progressivement du temps honni de vichy......

                                comme me disait il y a peu un bon ami à moi :

                                ils sont vichy , soyons pirates !


                                • PUCK 13 janvier 2010 19:18

                                  Ce qui a fait un jour exploser mon mari : né de parents alsaciens qui étaient donc allemands avant la guerre de 14 , lorsqu’il a voulu s’installer « à l’intérieur » en 84 ,figurez vous qu’on lui a demandé un certificat de réintégration !!! Evidemment qu’il avait fait ses 27 mois ,28 jours en Algérie sans qu’on lui demande rien !
                                  Il a fait un tel scandale que la préposée à l’état civil est allée chercher son chef qui a dù convenir que le décret en question n’était plus d’actualité . Vous dire quel décret ? Je ne m’en souviens plus !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

GENTIANE81


Voir ses articles







Palmarès