Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Qu’est-ce que Nuit Debout ?

Qu’est-ce que Nuit Debout ?

Comment j’ai été amené à comprendre ce que signifie ces illuminés qui avaient le temps d’accumuler des nuits blanches...

Si je devais résumer ce qui ne me plait pas dans la politique telle qu’elle est faite à l’heure actuelle, c’est qu’on essaye de faire du neuf avec du vieux.

Tous les matins, avec une assiduité presque scolaire, j’écoute la matinale de France Inter, enfin ce que je peux écouter en 30-45 min de trajet selon les embouteillages du jour. Et, ce qui me frappe, c’est la quantité phénoménale de mots implicites utilisés tant par les chroniqueurs que par les invités divers. Il faut, nous devons, c’est important, tous les « x » sont/font/disent/veulent ci ou ça… à cela j’aurai envie de répondre, en quoi faudrait il, en quoi est-ce important, … n’y a-t-il aucune alternative à tous les… ?

Un interviewé de cette émission le 11/04 disait en substance, en parlant du mouvement nuit debout, qu’il est important que la génération suivante se construise en opposition à celle d’avant, répondant à la question de savoir si la génération Bobo 68arde avait ou non tirée toute la couverture pour elle-même au détriment de la génération suivante…

Je ne sais pas si ma génération ou celle d’après se construit en opposition à celle d’avant ou pas. Jamais ne je chercherai à expliquer ce qu’est le Bleu à une personne aveugle de naissance. Je crois que nous sommes dans le même cas de figure présentement. Comment m’opposer à quelque chose que je ne peux tout simplement pas envisager ? De la même façon que je ne peux qu’imaginer les 30 glorieuses, je ne pense pas qu’un député médecin de 60 ans puisse envisager ce que vit la génération d’aujourd’hui.

Les mots d’ordre pour une telle génération : chômage, désespérance, terrorisme, défiance, peur, sida, … c’est la génération du 80% de réussite au bac et du 24% de chômage des jeunes… c’est la génération du 25-40% d’absentions aux élections diverses et variés et du spectre omniprésent du FN au second tour de ces mêmes élections (ce qui permet bon an mal an aux autres partis de n’avoir à rien faire, rien à produire, rien à inventer, il leur suffit d’agiter le spectre du FN pour être élu : génialissime idée, non ?). C’est la génération du gouvernement de gauche qui applique une politique de droite, des syndicats qui ne représentent qu’eux même que ce soit en quantité ou en qualité des idées. C’est la génération de l’épée de Damoclès du réchauffement climatique, génération à qui on demande de se priver et de se limiter, quand la génération d’avant se concerte et se gausse d’une décision « pour plus tard » de limiter la hausse de la température à un niveau déjà trop élevé. Comme si ils avaient juste leur thermostat à régler… c’est la génération du gouvernement capable de générer dans son propre camps son opposition, pendant que les opposés historiques applaudissent (ce qui pose la question de la représentativité sur laquelle je reviendrais plus tard)… je ne pense pas que nos ainées puissent envisager les conséquences pour notre état mental des épouvantails, réels ou imaginaires, qu’ils agitent pour nous faire accepter leurs décisions. Si bonnes décisions d’ailleurs qu’elles nous ont conduits où nous en sommes aujourd’hui !

Je réfléchissais il y a peu en lisant des propositions émises par le mouvement nuit debout de ma ville. Je les trouvais fantaisiste, globalement peu réfléchi, teinté d’une forme d’immaturité. J’en ai beaucoup rit. Comment faire autrement ? Quand la proposition la plus concrète qu’ils puissent faire est « aller le soir prochain, on se fait une soupe et on campe sur place »… ce n’est pas avec ça qu’ils feront avancer la politique, me suis-je dit alors… Ou bien si ? S’il fallait ça pour reprendre un débat à zéro et y apporter autre chose que des il faut, nous devons, …. Autre chose que des positons partisanes improductives, qu’une opposition fermé aux débats, autre chose que des syndicats ou des partis extrêmes qui se plaignent tel des enfants frustrés de ne pouvoir commander à leurs parents mais qui voudraient tout moins que de commander à leur tour !

C’est ça Nuit Débout, d’une certaine façon. Un mouvement qui en à ras le bol de tout ça… tout ça quoi ?! Ben tout quoi !!! Et qui voudrait faire bouger les lignes. Un peu comme ces jours où on s’ennuie où on est inerte et où on a envie de rien d’autre que de ne rien faire, mais où chaque minute à ne rien faire génère un peu plus d’insatisfaction. Alors sur une impulsion, peut être irréfléchie et un peu naïve, on agit, on s’agite, on bouge. On a alors la surprise de s’apercevoir que le mouvement crée du mouvement comme l’action créé la motivation. On s’aperçoit alors qu’on est capable de faire quelque chose. Il n’y a pas besoin que ce quelque chose soit efficace de prime abord ou change notre état d’esprit, le fait de le faire suffit à nous mettre en mouvement et à nous faire avancer vers cet autre chose que l’on vise sans savoir où le trouver. Et à défaut de le trouver, le chercher est déjà un bon début.

C’est ça Nuit Debout, un geste contre la frustration, un mouvement quand on pense ne plus pouvoir rien faire.


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 11 avril 15:23

    Je suis moi même très circonspect devant ce « mouvement-à l’arrêt » ...
     Peut être la peur d’une nouvelle manipulation/tromperie des manipulateurs du pouvoir afin d’occuper l’espace de la contestation, capter l’attention et détourner de toute vraie initiative ? C’est une possibilité qu’on a vu en Grece. Syriza a tué la contestation. Et puis l’extrème gauche ne propose que la dictature du prolétariat pour remplacer celle des financiers ? La peste plutôt que le choléra. Elle fait trop souvent le jeu du pouvoir.
    Aussi, parce que je sais qu’il faut toujours avoir un objectif pour avancer, sous peine de « tourner en rond » inutilement. Ceux là n’en ont pas.

    Et, en même temps, tout mouvement commence par un premier pas. La quasi seule possibilité qui nous reste, c’est la résistance passive et non violente généralisée et le pouvoir s’écroule en quelques semaines. Est ce que cela pourrait être le début ?

     Alors ? Il n’y a pas encore de réponse claire.


    • alain-aaae (---.---.111.149) 11 avril 15:25

      j ne peu pas dire que se soit un bon article je ne sais pas si vous faites parti d u parti politique car vous avec le meme raisonnemment de voir ses ordures d élu sous la protection des C R S dire qu ils n y a que les politiques élu par le peuple qui peuvent dirigeait la france.maintenant je vous répondrais qu en tant que syndicalistes bien que l on n ais envoyé en prison que dans les défilés il y a des flics en civils qui entraient des jeunes gens dans leurs sillage de casse.je terminerais par les ordures de sociaistes sous la 4e république ou on voulait condamner des membres communistes et cégetistes en prison alors qu ils avaient déportésc était le temps d miterrand et toute sa clique.comme la dit notre résponsable ont ne baissera pas les bras


      • Yohan Yohan 11 avril 15:27

        On trouve les mêmes à Nantes du côté de ND des Landes. Ce sont des fumeurs de shit, porteurs de dreadlocks poisseux, plus ou moins radicaux, mélange d’anars, de babas cool et pas cool, de décroissants au beurre....


        • tashrin 11 avril 18:09

          @Yohan
          C’est bien c’est pas excessif ni caricatural du tout
          Mais c’est bien connu, les comptables s’habillent tous en gris, les chefs d’entreprise en mocassins à glands
          Changez rien


        • Yohan Yohan 11 avril 15:30

          L’auteur écoute la matinale de France Inter, c’est son problème et il ne va pas s’arranger. Je trouve anormal qu’un radio publique financée par les impôts soit si peu pluraliste


          • tf1Groupie 11 avril 17:09

            « Les mots d’ordre pour une telle génération : chômage, désespérance, terrorisme, défiance, peur, sida »

            Je crois que c’est excessivement caricatural ; la désespérance et la peur je ne la vois pas tant que ça.
            Ce sont plutôt les « anciens » qui appliquent leur propre prisme sur les autres générations.
            Ce sont ces anciens qui invoquent la peur.

            Je vois surtout des jeunes qui sont libres, qui ont beaucoup d’aides sociales, beaucoup d’opportunités, qui ont la musique et le divertissement à volonté, le telephone mobile et Internet qui leur donnent un plus grand accès à l’information, à la culture et au monde tout simplement.

            En faire une génération de « pauvres malheureux » est clairement une erreur.


            • tashrin 11 avril 18:07

              @tf1Groupie
              Ben oui c’est évident... avoir accès à la culture, à la musique, et au telephone portable, ca rend completement obsoletes la nécessité de manger, d’avoir des points de repères, de pouvoir se projeter dans la durée, de s’insérer dans la vie sociale pour... vivre quoi.
              Vous êtes juste l’illustration parfaite de l’incapacité à l’empathie, à décentrer son point de vue évoquée dans l’article. Ce serait drole si c’etait pas si triste
              Merci pour cette belle caricature :)


            • tf1Groupie 11 avril 19:06

              @tashrin

              Parce que les gens ne mangent pas dans notre pays ?
              ça fait déjà quelque temps que l’obesité est plus un problème que la faim en France ; vous vivez où pour ne pas être au courant ?

              Aujourd’hui on ne se projette pas moins dans l’avenir que les générations précédentes, on a même plus de garanties, notamment la longévité.
              Dites-moi, sans baratin, qu’est-ce que votre génération avait de beaucoup mieux ?
              Etes-vous la génération de la 2eme guerre mondiale, de la guerre d’algérie ou de la guerre nucléaire ?

              Bref vos arguments sont foireux et je ne suis pas surpris : dans notre pays, l’un des mieux lotis au monde, on est submergés par les pleurnichards qui n’en ont jamais assez.

              Au final vous êtes incapable de me contredire sérieusement, donc ça se limite à du dénigrement (« pas d’empathie » = tu es méchant alors que moi je suis gentil ...).


            • tashrin 12 avril 14:23

              @tf1Groupie

              Aujourd’hui on ne se projette pas moins dans l’avenir que les générations précédentes, on a même plus de garanties, notamment la longévité.

              L’espérance de vie décroit pour les generations posterieures au baby boom, dsl. Tout comme les revenus, le taux de propriétaires, d’epargnants, la capacité à se soigner, à être éduqué convenablement, à trouver du boulot, un logement, etc... Arguments foireux ? Ouvrez juste les yeux

              quant à la capacité à se projeter ? dans une situation de precarité permanente ? En etant en dehors des circuits classiques de financement ? En se faisant racketter pour payer le retraite à credit des generations precedentes qui nous crachent dessus et tout en sachant pertinemment qu’on en aura pas ?

              Les pleurnichards qui n’en ont jamais assez, ce sont plutot les generations principales beneficiaires de la gabegie actuelle (la votre ? parce que moi j’ai 37 piges, donc pas vraiment concerné, je fais partie des trouducs nés trop tard pour se gaver), et qui bien que conscients du caractère ubuesque de la situation s’arque boutent sur leurs petits privileges. Et vont jusqu’à traiter les suivants qui demandent juste un peu de considération et de justice de pleurnichards.
              Perso j’aurai honte

              N’en rajoutez plus, vous êtes juste l’illustration parfaite des propos de l’auteur


            • tashrin 12 avril 14:25

              @tf1groupie

              quant au manque d’empathie, rien à voir avec eux c’est les mechants moi les gentils
              Il s’agit de la capacité à analyser une situation en se transposant dans la peau de celui qui la vit, et pas à la juger à la seule mesure de son point de vue personnel
              Ca n’etait donc pas une insulte, juste un constat.


            • sls0 sls0 11 avril 17:48

              @ à l’auteur, que proposez vous de plus efficace ?


              • Tarkos (---.---.30.174) 11 avril 18:41

                Je suis ravie par ce mouvement. Continuez les jeunes ! N’écoutez pas les vieux « c... » C’est vous qui construisez demain ET SURTOUT NE VS LAISSEZ PAS RÉCUPÉRER


                • exocet exocet 11 avril 18:53

                  "Si je devais résumer ce qui ne me plait pas dans la politique telle qu’elle est faite à l’heure actuelle, c’est qu’on essaye de faire du neuf avec du vieux.« 

                  nuance, on essaie de faire du neuf avec des vieux.

                  Il suffit de voir la couleur de cheveux de ce que le pays compte de gens »importants" qu’on voit toujours à la télé.

                  Ils sont obsolètes, papy-boomers décatis qui se croient fringants, et vivent sur une autre planète, ça s’entend quand ils s’écoutent parler.
                  Même ceux qui se teignent les cheveux en noir, comme cette teigne de Christian Estrosi :
                  lui il a pistonné des centaines de personnes amies et recommandées à lui, pour avoir un emploi à la mairie de Nice.
                  Et il traite les chômeurs sans relations comme des fainéants qui ne veulent pas travailler depuis que d’autres papy boomers l’ont élu Président de la région Paca.


                  • panpan 11 avril 21:51

                    @exocet

                    Y’a aussi des vieux qui en ont plein le c.l. Avec des retraites de 1000 euros par mois, des lunettes qu’ils ne peuvent pas changer, des appareils auditifs qu’ils ne peuvent pas se payer, des appartements qu’ils ne peuvent pas rénover, des dents pourries, des patates et des nouilles...
                    C’est sûr, ils ne se teignent pas les cheveux, ceux-là...





                  • rocla+ rocla+ 11 avril 20:49

                    Il faudrait éliminer toutes les personnes âgées de plus que 30 ans .


                    Ça ferait un coup de jeune au pays .

                    Allez Absalem ....

                    • Scual 11 avril 23:09

                      Je participe à Nuit Debout à Grenoble depuis samedi et je n’ai pas eu autant d’espoir pour ce pays depuis bien longtemps.

                      Au lieu de discuter sur la base de ce qu’en disent les journaux, venez donc voir ce qui s’y passe. C’est un truc assez incroyable dont j’avais beaucoup entendu parler mais que je n’avais jamais connu : la Démocratie !

                      L’ambiance est très bonne, les participants sont sympas, ouverts et intelligents. C’est festif, plein d’entrain et de motivation. Et contrairement à ce que laissent entendre les médias, le niveau des débats est élevé, il n’y a pas que des jeunes ou des étudiants, la simple revendication de retrait de la loi travail est dépassée depuis longtemps et des tas d’autres idées émergent.

                      Bref il faut aller voir plutôt que de se faire une fausse idée à cause de médias qui cherchent clairement à manipuler l’opinion sur ce mouvement.

                      Après c’est vrai que ceux qui attachent de l’importance aux tenues vestimentaires ou aux coupes de cheveu, se sentiront peut-être un peu paniqués en dehors de leur cocon socio-culturel... mais il leur suffira de faire l’effort de parler à quelqu’un et ils pourront constater qu’ils auront droit en lieu et place des grognements et morsures attendus, à une conversation normale dans un langage parfaitement compréhensible.


                      • Signal (---.---.5.175) 12 avril 09:46

                        @Scual

                        LOL , grenoble ville d extrème gauche et sa mafia escrologiste kmers verts ; ben dis donc tu as de sacrées réfé- rances


                      • Scual 16 avril 09:53

                        @Signal :

                        Je ne peux que céder face à la pertinence et la profondeur de tels arguments...


                      • atmos atmos 12 avril 03:43

                        J’ai vu dernièrement sur ma machine à décerveler (maintenant en foulachedé !) un de ces levés nocturnes brandissant une pancarte. Je n’ai pas noté le texte exact, mais en gros pour le gars l’urgence c’était d’accueillir davantage de « réfugiés » !
                        Avec des révolutionnaires de cet acabit, l’oligarchie peut dormir sur toutes ses oreilles. Si ce n’est déjà fait, Soros va sans doute leur jeter quelques piécettes. C’est en général ainsi qu’il procède avec ses idiots utiles.


                        • Raoul-Henri Raoul-Henri 12 avril 07:10

                          Un espoir sans doute, et aussi une coquille républicaine encore un peu vide, mais qui ne demande qu’à se remplir. Beaucoup attendent que la coquille durcisse un peu pour résister aux vents pétaradants et permettre un débat institutionnel. Qu’attend l’administration en place pour offrir des lieux de vie aux futurs fossoyeurs de l’oligarchie financière ? Que les erreurs du passé se reproduisent ? Que des coupables (en deux ou plus) surgissent ?
                          Fracture sociale, quand tu nous tiens !


                          • zygzornifle zygzornifle 12 avril 09:05

                            on n’est pas couché de Ruquier .....


                            • roman_garev 12 avril 09:37

                              http://www.voltairenet.org/article191181.html

                              Un mouvement à dormir debout...
                              Créé par Gene Sharp (donc par la CIA) dans la lignée de ses révolutions oranges pour stériliser l’opposition.
                              Une sorte de Frères-musulmans et de sauteurs du maïdan à la française...

                              • Signal (---.---.5.175) 12 avril 09:42

                                Le tour de force de la Nuit Debout est de babiller sans lassitude apparente sur le sexe des anges solidaires, de gauche, révolutionnaires, progressistes et autres adjectifs bisounours, dans un entre-soi très bien huilé.

                                En sillonnant la Nuit Debout, on croise donc toute la galerie habituelle des névroses qui hantent la gauche bobo : les végétariens, les obsédés de la pureté morale, les Savonarole, les partisans du bien-être, de la décroissance, de Pierre Rahbi, les auditeurs de Patrick Cohen et les inconditionnels de France Culture. Que de mines blafardes, mal nourries, inquiètes, manifestement torturées !

                                Pour rester debout toutes les nuits, ils ne doivent pas faire grand choses de leurs journées , soit ils dorment au boulot soit ils ne font rien et dorment chez eux. Dans les deux cas ils coutent soit à leur societe, soit à la societe


                                • Julien30 Julien30 12 avril 09:49

                                  Des fils à papa manipulés qui se donnent l’impression d’être des révolutionnaires et de refonder la politique tout en n’y connaissant rien et en profite surtout pour glander, boire des bières et fumer des péts ensemble, l’homo festivus qui se prend pour l’héritier de Lénine... Allez au dodo les fragiles de gauche et on oublie pas de prendre son bain avant d’aller se coucher.


                                  • mauri13 12 avril 12:11

                                    salut à tous,

                                    je constate que tous les trolls sont au rendez-vous.


                                    • rocla+ rocla+ 12 avril 12:15

                                      @mauri13


                                      si vous voulez participer il faut s’ inscrire ... smiley

                                    • jaja jaja 12 avril 12:35

                                      C’est sûr qu’occuper une Place ne va pas fondamentalement changer la donne. Ce qu’il faudrait c’est bloquer ce pays par la grève générale en arrêtant ces journées « saute-moutons » des bureaucrates syndicaux qui ne font que fatiguer les manifestants sans pouvoir leur donner l’espoir de vaincre...

                                      Ainsi il faut savoir quitter les Places, ne pas en faire la seule arme, bloquer les entreprises et les moyens de transports (comme le rail)...
                                      C’est la seule solution nous permettant d’atteindre nos objectifs !


                                      • Ruut Ruut 12 avril 12:55

                                        @jaja
                                        Non jaja, notre gouvernement incompétent commencera par la police puis utilisera l’armée contre le peuple.
                                        Et l’histoire a prouvé que les révolutions ne servent a rien sauf a faire tuer des gens biens.
                                        Par contre rien n’empêche d’utiliser la loi contre ce gouvernement.
                                        D’appliquer les grèves du zèle.
                                        De router la 70 sur l’autoroute etc...
                                        Une immense grève du zèle coordonnée par les syndicats et des attaques au niveau judiciaire en parallèle sur tout ce qui est fait de manière non légale et amorale, ça sa fait du dégât.
                                        Si les journalistes non corrompus sont de la partie, les lignes bougeront.


                                      • tf1Groupie 12 avril 13:52

                                        @Ruut

                                        C’est bien essayé Ruut, mais notre ami Jaja ne connait que la violence et la brutalité.

                                        La démocratie et le respect n’ont pas cours dans son monde.


                                      • jaja jaja 12 avril 14:27

                                        @tf1Groupie

                                        Post insultant encore une fois et sans aucun fond... Juste le plaisir de mordre ! Et c’est moi qui ne connaîtrait pas la démocratie.... Sachez que je suis un partisan de la démocratie directe à tous les niveaux : Cité comme entreprises...

                                        Pour Ruut... le jour où vous déciderez les dirigeants des Confédérations syndicales à faire « Une immense grève du zèle » les poules auront des dents... sachez que cette dernière est illégale et donc une ligne jaune à ne pas franchir pour les bureaucrates syndicaux !
                                         


                                      • tf1Groupie 12 avril 14:35

                                        @jaja

                                        Non Jaja, relis ton post ci-dessus et éventuellement les autres où tu fais l’apologie de la violence avec sweets à capuche et caillassages. (je ne vais pas te donner des liens sur tes propres commentaires ?)

                                        Tu es contre le débat démocratique ; comme tu représentes des idées minoritaires le seul mode d’expression que tu connais c’est la brutalité.

                                        Zero démocratie, zero débat.

                                        Assume Jaja, assume !


                                      • jaja jaja 12 avril 15:06

                                        @tf1Groupie

                                        Le débat démocratique j’y participe... Je suis dans le mouvement et je combat les forces antidémocratiques armées jusqu’aux dents (tes amis) pour faire respecter un ordre inique... 70% des Français sont contre la loi Travail... mais comme le dit Valls « Vous l’aurez quand même »...

                                        Qui ne respecte pas la démocratie ? Et veut imposer sa loi par la force des milices du Capital dirigées par tes amis du PS-Médef !

                                        Assume à ton tour d’être l’allié des fossoyeurs de la démocratie...


                                      • Ar zen Ar zen 12 avril 15:18

                                        @jaja

                                        En France il s’agit d’une démocratie « représentative ». Ce sont donc, nos « représentants » à qui nous donnons le pouvoir. Ce sont donc à eux de décider pour nous puisque nous leur avons donné mandat ! Donc si Valls dit « vous l’aurez quand même » et bien « nous l’aurons quand même » puisque le peuple français ne décide de rien. Il lui suffirait de mettre en place une démocratie « directe » et les choses iraient tout autrement. C’est un choix de société. Tant que nos voterons pour « des maîtres », tant que notre démocratie sera « représentative », le peuple de France n’aura qu’à fermer son caquet. Il a ce qu’il mérite. A moins qu’il ne soit pas informé, ce qui est tout autre chose.

                                        Le débat démocratique c’est donc d’échanger des idées sur une place la nuit dans Paris ?


                                      • jaja jaja 12 avril 15:29

                                        @Ar Zen

                                        La démocratie directe c’est ce que je souhaite...Je l’ai écrit 100 fois ici...Non seulement au niveau politique mais aussi étendue au monde totalitaire de l’entreprise où règne encore le patron de droit divin...

                                        Par ailleurs nous la pratiquons au Npa où les militants décident de tout par leur vote... Ce qui veut dire qu’il n’y a pas un gourou pour donner la ligne mais qu’elle est élaborée par toutes et tous... et les tendances subsistent, chacune avec sa sensibilité, ses positions qui peuvent être divergentes sans que cela soit un motif d’exclusion comme on le voit ailleurs (clin d’oeil)....


                                      • exocet exocet 15 avril 21:07

                                        @jaja
                                        Ainsi il faut savoir quitter les Places, ne pas en faire la seule arme, bloquer les entreprises et les moyens de transports (comme le rail)...
                                        C’est la seule solution nous permettant d’atteindre nos objectifs
                                         !
                                        .
                                        D’habitude les cegetistes et sudistes de la SNCF bloquent aux departs ou retours de vacances.
                                        La vous risquez d’avoir quelques difficultes à leur faire faire greve entre paques et les vacances d’été.....


                                      • Ruut Ruut 12 avril 12:48

                                        Ce mouvement marque la fin de l’illusion Socialiste incarnée par le PS qui une fois au pouvoir avec tout les pouvoir a bafoué ses propres fondements.
                                        Un cruel réveil pour le Peuple de France dans lequel coulais ces fondements sociaux d’Égalité, de Fraternité et de Liberté.

                                        Cette trahison du PS complète est le coup de trop a notre Nation.
                                        Sans parler de cette lois qui précarise l’emploi des nouveaux travailleurs, favorisera les délocalisations (cette partie n’étant pas sécurisée par nos lois en places), finira d’achever l’égalité devant les soins (privatisation et médecine a 2 vitesses comme aux USA) et détruira définitivement les retraites (un emploi délocalisé ne paye pas pour les retraites nationales).

                                        Or en 10 ans l’UMPS (Sarkozy Hollande, même programme, même résultat) n’as fait qu’accroître la précarité lié aux délocalisations sans même commencer a travailler sur le problème de ces délocalisations industrielles.

                                        Alors oui, l’échec Politique est évident et TOTAL.


                                        • Onvousment 12 avril 20:44

                                          NUit debout est la fausse bonne idée de celles et ceux qui s’ennuient et qui n’ont aucune culture politique sinon celle de la social démocratie, née avec eux et destinée à disparaître sous les canons d’un capitalisme qui n’en fera qu’une bouchée. Si on vous dit que le débat dans la démocratie est une réalité, pensez aux députés et leur manière de passer des lois entre 2 et 3 heures du matin, consignes de vote en poche et conscience bien propre. Si le mouvement prends de l’ampleur, les flics feront leur sale boulot et basta.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Carreau G


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès