Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Qui doit observer la laïcité ?

Qui doit observer la laïcité ?

Il n'y a que l’État et les pouvoirs publics qui puissent être laïques. Il n'y a que l’État et les pouvoirs publics qui doivent observer la laïcité. La laïcité est une obligation politique, et les moyens afférents, qui incombe exclusivement aux pouvoirs publics (État et collectivités locales). La laïcité de l’État consiste à ce que l’action de l’État soit réglée par des raisons de type scientifique, un constat des problèmes, difficultés, un constat de l’état de la société, la définition de buts et la définition de moyens de réaliser ces buts, le tout dans un débat permanent (la démocratie) et le respect des décisions prises (la République). Que ce schéma fonctionne de façon bancale en permanence (ce qu’on appelle de façon erronée la crise, suggérant par ce mot qu’il y aurait des périodes de stabilité satisfaisante, non-problématique) n’enlève rien à sa validité, comme tendance, idéal, impératif, effort vers…

Il n’y a de laïcité que de l’État. Il n’y a pas (ou il n’y avait pas) de laïcité du citoyen, de groupes de citoyens, ce n’est pas au citoyen de respecter la laïcité. La laïcité de l’État ne dit qu’une chose au citoyen : aucune religion ne commandera ni même, en principe, n’influencera une décision de l’État. Toi, tu fais ce que tu veux, en matière religieuse.

L’État a renversé la laïcité par la loi du 15 mars 2004 en créant une laïcité du citoyen et en renonçant ainsi à un des principes forts de notre société, venant de son histoire. Outre le renversement de la laïcité, l’État a créé, par cette loi, un préalable à l'admission d'une enfant à l'école publique, ce qui constitue aussi une rupture avec les fondamentaux de la République, même si personne ne parle de cet aspect de cette loi.

Deux choses s'accomplissent depuis, qui étaient parfaitement prévisibles :

1/ une grande confusion dans les débats et dans les esprits, le même mot « laïcité » désignant une chose et son contraire.

La chose c'est l'arbitrage des religions par un État fondé sur la raison, le constat des problèmes, la proposition, la réforme, le débat, l'essai-erreur, laissant chacun libre de sa religion...

son contraire, c'est un État qui commande aux citoyens des comportements laïques (ne pas montrer sa religion, la garder pour l'entre soi). La laïcité qui était la liberté religieuse du citoyen, est devenue la source d'une injonction que l’État fait au citoyen à ne pas faire état de sa religion en public.

2/ s'est constituée ensuite la croyance qu'il en a toujours été ainsi de la laïcité, la laïcité a toujours été l'idée que la religion est affaire personnelle et exclusivement personnelle, ce qui oblige à la réserver au privé et à en « débarrasser » l'espace public. Or ces deux idées reliées l’une à l’autre (religion n’est qu’affaire personnelle, et n’est que pollution quand elle est sur la place publique) relèvent de la croyance, du dogme, et détruisent la liberté qu’était la laïcité.

Ces deux idées sont neuves et n'appartiennent pas à la laïcité. Pire, elles la contrecarrent. Elles ont été bâties à partir du moment de cette inversion, pour accréditer l'idée de la continuité et dissimuler l'inversion. A force de répétition, elles sont devenues évidentes pour la plupart des citoyens français et il semble difficile de revenir dessus ; cependant, il le faudrait.

Certains parlent de ce phénomène comme d'une extension. Cela me paraît une erreur. Ce n'est pas la même chose qui prend d'autres points d'application. La situation du citoyen avant et après cette loi qui crée un comportement laïque est renversée : avant, il faisait ce qu'il voulait et ensuite, il reçoit un commandement de l’État : les autres citoyens ne doivent pas voir ta religion.

En s'appuyant sur le mot laïcité pour viser une contrainte pour le citoyen, l’État institue la laïcité en religion. Elle quitte l'arbitrage et devient l'équivalent d'une religion, avec son dogme et ses commandements. Cette nouvelle laïcité entre en concurrence avec les religions.

Cette nouvelle laïcité ne peut, de ce fait, qu'exacerber les tensions et les conflits liés au religieux, elle ne peut que faire apparaître de nouvelles pommes de discorde et en majorant l'intensité des convictions des uns et des autres.

Or, quand Jean-Louis Bianco, président de l’observatoire de la laïcité, dit et répète que la laïcité est un outil indispensable du vivre-ensemble, en parlant de la laïcité nouvelle inversée (athéisme d’État), il ne voit pas cette inversion, il ne voit pas la conversion de la laïcité en religion d’État, avec dogme, commandements ; il ne voit pas que personne n’est obligé de se rallier à cette laïcité inversée, athéisme d’État, parce qu’elle est du domaine de la foi, ce que n’est pas ou n’était pas la laïcité.

Jean-Louis Bianco dit aussi que, peut-être, certains sont des intégristes de la laïcité. C'est une reconnaissance implicite, involontaire et qu'il ne voit pas lui-même du caractère religieux de la nouvelle laïcité. Passée du côté de la foi, elle a ses intransigeants, dont JL Bianco souhaite dire qu'il ne fait pas partie. Néanmoins, il tient des propos extrémistes sur Charlie-Hebdo, dont il dit qu’ils ont dit pire que le rappeur Médine. Or Médine appelle « à crucifier les laïcards ». Charlie Hebdo n’a jamais appelé à des actes de violence. Les limites à la liberté d’expression sont pourtant là, dans appel à la violence physique, à la vengeance, à l’ostracisme… La justice réglant ou devant régler les abus ou manquements… Dire que Charlie Hebdo fait pire que Médine est inadmissible, insupportable.

Un observatoire de la laïcité n'a pas lieu d'être dans la Vème République laïque. Cette institution est une trahison : l’État se mettant à observer la laïcité de la société ! Cela n'existe que par cette inversion de la laïcité qui nous fait tant de mal.

Ce mal augmente. Nous sommes en plein désarroi et en pleine dispute, ouvrant la voie à ceux qui souhaitent à leur religion de prendre le pouvoir. A eux, bénéficie l’adage bien connu selon lequel il faut diviser pour régner. La division qui les aide à régner se situe dans le temps (et non dans l’espace) avant et après la loi de 2004.

L’incohérence va s’aggraver : l'article 6 du projet El Khomri autorise les pratiques religieuses, c’est à l’employeur de justifier qu’elles doivent être restreintes (mais quel citoyen salarié souhaitant temps et lieu pour ses prières trouvera raisonnable les nécessités de service opposées par l’entreprise ?) : La liberté du salarié de manifester ses convictions, y compris religieuses, ne peut connaître de restrictions que si elles sont justifiées par l'exercice d'autres libertés et droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l'entreprise et si elles sont proportionnées au but recherché.

On va passer, peut-être, de l’interdiction des signes religieux pour les élèves à l’école (2004) à l’autorisation des pratiques religieuses dans l’entreprise (2016).

Il est temps de reprendre l’essence de la laïcité, son champ de compétence : un pouvoir de l’État, qui est aussi une contrainte pour lui, exclusivement pour lui.

PNG


Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

92 réactions à cet article    


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 14 mars 13:48

    « ce n’est pas au citoyen de respecter la laïcité »

    Fait donc ce que bon te semblera - même si tu es un enfant mineur, Dieu reconnaîtra les siens - et Dieu pour tous, Amen !

    C’est stupéfiant, vous vous acharnez contre la loi de 2004 comme si... elle avait créée un problème, alors que ce fut l’inverse (la loi de 2004 n’est pas sortie de nulle part).

    Au fait, pouvez-vous nous expliquer d’où vient cette inversion ?


    • Orélien Péréol Orélien Péréol 14 mars 13:59

      @Olivier Perriet
      J’analyse, je ne m’acharne pas, je ne résous pas un problème psychologique que j’aurais, je dis ce qui est.

      Je pourrais expliquer d’où vient cette inversion, il me faudrait du temps et pour l’instant, presque personne ne voit cette inversion. La montrer suffit à mon bonheur pour l’instant.
      Voir quels sont ses antécédents viendra peut-être plus tard.
      Il me suffirait que l’inversion de la laïcité soit assez vue pour que l’on puisse alléger les problèmes en reprenant la laïcité initiale. Ce serait très profitable à tout le monde et à vous.

    • Olivier Perriet Olivier Perriet 14 mars 14:28

      @Orélien Péréol
      « Voir quels sont ses antécédents viendra peut-être plus tard. »

      Analyser, c’est comprendre pourquoi et pas simplement décrire, non ?
      Il est vrai qu’avec nos Zemmour et autres Finkelkraut, on est assez bien fournis en matière d’analystes qui ne font que constater sans proposer.

      On a bien saisi que pour vous la loi de 2004 est une hérésie.
      Ça serait intéressant, pour vous y compris, de pouvoir expliquer pourquoi on en est venu à cette erreur.

      Pour ma part je ne suis pas d’accord avec votre raisonnement (mais ce n’est pas nouveau) qui considère l’Etat comme une chose en lévitation au dessus des gens, immatérielle et non humaine. Vous opposez l’État et les citoyens, les individus, mais à qui sert l’État, si ce n’est aux citoyens ? Comment fonctionne l’Etat, si ce n’est avec des individus incarnés ? Qu’est-ce que l’Etat, si ce n’est des espaces où se trouvent des individus ?


    • Orélien Péréol Orélien Péréol 14 mars 14:42

      @Olivier Perriet
      Vous n’avez rien saisi du tout. La loi de 2004 n’est pas une hérésie, elle est une inversion. Une inversion.

      Pour qu’il y ait hérésie, il faut qu’il y ait croyance.
      Je ne considère pas l’Etat comme lévitant au dessus des citoyens. Je dis même que cette inversion de la laïcité instituée par l’Etat est tellement entrée dans les mœurs et la tête de chacun rend difficile le fait de revenir à la laïcité. http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/revenir-a-la-laicite-176329
      Ce qui n’empêche pas que ce serait la meilleure solution à nos problèmes du vivre-ensemble (de socialité).
      L’Etat, c’est dans les têtes. Mon directeur de thèse et fondateur de l’analyse institutionnelle (en France, cela peut avoir d’autres significations ailleurs) a écrit « l’Etat-inconscient » (ce qui signifie que l’Etat est dans notre inconscient).
      Le fait que l’Etat fonctionne avec des « individus incarnés » pour reprendre vos mots n’enlève rien au fait que l’Etat ni ne se déduit de, ni ne se réduit à ces individus incarnés.

    • Pierre Régnier Pierre Régnier 14 mars 14:48

      @Olivier Perriet

      Comme le pape je considère que la laïcité à la française est incomplète mais pour des raisons opposées : elle ne tient pas compte de la réanimation de la théologie indirectement criminogène dans le Nouveau Catéchisme de l’église catholique.

       

      Je sais très bien, moi, d’où vient mon ralliement à la loi de 2004 (que je trouve néanmoins insuffisante, ne portant pas sur le plus indispensable). En 2013 j’avais publié dans France Soir un article titré « Le foulard, faux problème ». C’est l’affaire du « Gîte des Vosges » qui m’a conduit à changer d’avis : la lourde condamnation de Fanny Truchelut, pour avoir demandé le retrait du foulard islamique dans les parties communes de son gîte, m’a montré soudain que l’irresponsabilité gauchiste face à l’islamisation du pays avait atteint les juges, comme déjà elle était largement répandue chez les journalistes, les philosophes,  les sociologues, les historiens, les enseignants de Sciences Po etc...


    • Orélien Péréol Orélien Péréol 14 mars 15:07

      @Pierre Régnier
      Personnellement, je n’ai aucune confiance dans la justice de mon pays ni dans ses experts, juges, enquêtrices sociales...

      Fanny Truchelut outrepasse ses droits. Sa condamnation est excessive.
      Quant à l’interprétation de cette affaire, elle est hors-sol. Ce n’est pas la peine d’écrire certains mots en gras, cela ne les rend pas plus pertinents.
      A mon sens, cette affaire est un cas particulier et local du désordre de la pensée contenu dans l’inversion de la laïcité que crée la loi de 2004.

    • Olivier Perriet Olivier Perriet 14 mars 15:46

      @Orélien Péréol
      "A mon sens, cette affaire est un cas particulier et local du désordre de la pensée contenu dans l’inversion de la laïcité que crée la loi de 2004."

      Donc il faut instaurer une police de la pensée ?

      Je comprends votre insistance


    • Orélien Péréol Orélien Péréol 14 mars 15:57

      @Olivier Perriet
      Je ne comprends pas votre objection.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 14 mars 19:42

      @Orélien Péréol

       Vous proposez un remède particulier à ces « désordres de la pensée » que l’on observe chez beaucoup ?


    • njama njama 14 mars 14:00

      Excellent, complétement d’accord avec vous Orélien

      Même le pape s’y met à s’en prendre à notre laïcité française, qu’il juge « incomplète », et même que « la France doit devenir un État plus laïc ». Or, développe-t-il, « une laïcité saine comprend une ouverture à toutes les formes de transcendance, selon les différentes traditions religieuses et philosophiques. La recherche de la transcendance n’est pas seulement un fait, mais un droit ».

      Dans son esprit c’est la version du chanoine de Latran Sarkozy, « dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le pasteur ou le curé, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance ».

      Le fait est là, ce ne sont pas les français qui attaquent la laïcité, mais bel et bien et de plus en plus les élus politiques qui en trahissent l’essence laïque dans toutes sortes de compromissions avec des obédiences religieuses juives, chrétiennes, musulmanes, franc-maçonnes ...

      Après la « laïcité positive » de Sarkozy, puis la « laïcité ouverte », de Valls et ses variantes, « laïcité apaisée », puis « laïcité exigeante », voilà la « laïcité incomplète » du curé Jorge Bergoglio qui n’en est pas à sa première bourde ...


      • Orélien Péréol Orélien Péréol 14 mars 14:08

        @njama
        Merci de porter l’attention sur le fait que le pape s’est situé sur le même plan (en concurrence, donc) que la laïcité et se soit permis de dire ce qu’elle devrait être, selon lui.

        Selon moi, c’est une conséquence du fait que l’inversion de la laïcité en fait une religion comme les autres, moins bonne (pas assez de symboles, pas assez de rites, pas assez de signes d’appartenance) et que du coup, toutes les religions peuvent dire ce qu’elles en pensent (ce sont des voisines de palier). Il est urgent de reprendre une laïcité-arbitrage, au dessus des religions.

      • njama njama 14 mars 14:38

        @Orélien Péréol

        Il y a souvent les aspects financiers qui sont occultés dans les débats sur la loi de 1905 / laïcité.
        Nous sommes entourés de pays qui ont encore des Concordats en vigueur avec l’Église, Allemagne, Italie, Espagne, Portugal, tous signés sous Hitler, Mussoli, Franco, Salazar. En Belgique les cultes et associations (reconnues...) reçoivent des subventions au prorata de leur représentation nationale ... (je n’ai pas exploré tous les cas européens).
        L’État n’a pas à tenir de relations particulières ou privilégiées avec l’État du Vatican. D’autant plus qu’il s’affirme « laïque ». En Angleterre c’est la reine qui est chef de l’Église anglicane. En Allemagne, historiquement les princes allemands avaient rompu avec la tutelle du pape, raison pour laquelle le protestantisme y a prospéré Cujus regio, ejus religio (« tel prince, telle religion »), Paix d’Augsbourg 1555

        En fait chaque pays européen est laïque + ou - , d’une certaine manière, à des degrés très divers liés à leur propre histoire. Aucun n’a je pense une religion officielle (à vérifier).

        J’estime que nous n’avons pas à céder politiquement sur notre spécificité laïque, notre laïcité française, au prétexte que cela se passe différemment au-delà de nos frontières, pas plus que l’Europe, l’UE, ne saurait servir de faire valoir pour remettre en cause la loi de 1905 qui a très bien fonctionné pendant un siècle.

        Résistons ...


      • Orélien Péréol Orélien Péréol 14 mars 14:45

        @njama
        Je ne suis pas du tout sur les comparaisons internationales mais sur la comparaison nationale dynamique (en tenant compte du temps).

        Il me semble que l’Angleterre a une religion d’Etat, qui ne fait pas de prosélytisme.

      • Pierre Régnier Pierre Régnier 14 mars 15:02

        @njama

        Pour moi c’est très clairement laïcité insuffisante (pour empêcher l’islamisation de la France, que je vois comme une grande catastrophe nationale et internationale).


      • Orélien Péréol Orélien Péréol 14 mars 15:26

        @Pierre Régnier
        Vous êtes à fond dans la laïcité athéisme, en concurrence avec les religions, concurrence perdue d’avance. Je l’écris depuis 2004, premier article dans les « cahiers pédagogiques » en 2005 (c’est le délai de parution dans la presse papier mensuelle) et je crois que tout le monde peut voir l’extension des problèmes, l’augmentation du nombre de points d’achoppement, et l’intensification des prises de parole, chacun comptant un peu plus à chaque fois sur l’énergie qu’il met à dire qu’il pense vraiment ce qu’il pense et qu’on ne le fera pas changer d’avis pour avoir raison.

        Ce n’est pas moi qui empêcherais ce mouvement sociétal de se produire et de s’accentuer, je suis juste un petit colibri.

      • Pierre Régnier Pierre Régnier 14 mars 16:04

        @Orélien Péréol

        Comme vous simple petit colibri, je suis exactement à l’opposé de ce que vous nommez la laïcité athéisme et que je nomme l’obscurantisme laïc des athées sectaires.

         

        Je reproche à ceux-ci d’ajouter leur type d’obscurantisme - qui nie les différences fondamentales des religions dans leur lien à la criminalité - à l’obscurantisme des monothéismes abrahamiques qui précédaient l’islam. Dans le cas du christianisme j’affirme même que, concernant la théologie criminogène, l’église catholique a, dès ses origines, trahit Jésus de Nazareth qui, lui, tentait de pacifier sa religion.

         

        Et je ne cesse de répéter que le pire de tout, pour moi qui fus un catholique fervent, c’est la réanimation et la rejustification de la théologie criminogène dans le Nouveau Catéchisme de l’église catholique (présenté par le pape Jean-Paul 2 comme le « guide spirituel pour le XXIe siècle » !)

         

        Face à cette réanimation / rejustification (dans laquelle celui qui avait la plus grande responsabilité était le futur pape Benoît XVI responsable de la rédaction) le pape François est tout aussi aveugle ou/et lâche que ses prédécesseurs. Il aura donc, lui aussi, une très grande responsabilité dans la future islamisation totale de l’Europe et du monde... si les vrais chrétiens n’arrivent, avec les athées lucides et non sectaires, à inverser l’actuelle progression.


      • Orélien Péréol Orélien Péréol 14 mars 16:24

        @Pierre Régnier
        Je vous remercie de l’exposé de vos idées. Je m’intéresse peu aux religions, je m’intéresse à la laïcité.D’autre part, je n’insulte pas (je n’emploie pas les mots « lâche »), je ne juge pas. Je tâche de voir et d’entendre et de dire ce que je vois et entends.Donc, je vois que la laïcité a été inversée en son contraire, qu’elle est devenue le principe d’une contrainte sur le citoyen au lieu d’être l’outil de sa liberté et que cela augmente considérablement le traitement de nos problèmes.


      • njama njama 14 mars 14:17


        la laïcité, ce sont pas les élus politiques qui en trahissent l’essence laïque
        un exemple encore tout chaud

        NKM, Nathalie Kosciusko-Morizet a proposé, samedi soir sur le plateau d’On n’est pas couché, de taxer les produits halal pour financer la construction de mosquées. Une idée qui n’est pas neuve.

        Bonne réaction de Léa Salamé qui a dénoncé une « proposition communautariste ». « Vous présupposez que les musulmans mangent halal et qu’ils vont financer les mosquées », a-t-elle lancé à l’élue de droite. Ainsi que de Yann Moix, qui relevait que cette taxe « irait à l’encontre de la loi de 1905 séparant la religion et l’Etat ». Pour la candidate à la primaire de la droite et du centre, aucune question à se poser, une telle disposition serait « légale et constitutionnelle ».

        et pourtant elle a fait polytechnique, « l’X »
        C’est aux musulmans de financer leurs mosquées, aux chrétiens catholiques, orthodoxes, protestants de financer leurs nouvelles églises et nouveaux temples, aux juifs de financer leurs synagogues, seuls les lieux de culte d’avant 1905 étant propriétés de l’État.

        Une telle loi serait-elle « légale et constitutionnelle », comme elle le prétend ? peut-être qu’il ne serait pas impossible de trouver des traitres pour la voter !


        • Orélien Péréol Orélien Péréol 14 mars 14:22

          @njama
          Excusez-moi, mais cela me parait hors-sujet.


        • njama njama 14 mars 14:59

          @Orélien Péréol

          NKM n’est-elle pas une responsable politique ? je ne sais pas s’il elle a un mandat d’élu en cours mais au moins au niveau de son parti.
          Qui doit respecter la laïcité ? vous dites ...
          Les premières attaques ouvertes contre la laïcité remontent à N. Sarkozy en avril 2003 indirectement avec la question du voile islamique. Le CFCM en juin 2003, c’est toujours Sarkozy. M. Valls est un digne successeur de ce grand vizir pour le remplacer au diner du CRIF.

          Personnellement je ne pense pas que les français souhaiteraient une modification de la loi de 1905, ce sont bien des élus qui multiplient des déclarations communautaristes, et sapent la laïcité, son sens. Eux les responsables et instigateurs de cette « inversion » que vous dénoncez.

          En raison de directives européennes art. 17  ? ... je n’ai pas d’autre explication, je peux me tromper.

          Quoiqu’il en soit cette remise en question de la loi de 1905 est une nouveauté très récente dans le paysage politique culturel français depuis une petite dizaine d’années tout au plus.


        • Orélien Péréol Orélien Péréol 14 mars 15:18

          @njama
          Mon article ne parle pas de tout.

          Que cette loi aboutisse à valoriser le communautarisme, ce qui est au delà de l’inversion que j’ai pensée dès 2004 est mis dans un exemple, un article de la loi El Komri : http://www.marianne.net/malika-sorel-denonce-risque-communautarisme-loi-el-khomri-100240906.html
          A priori, sans trop réfléchir, ce qu’il ne fait pas faire parce que ce sont des choses très délicates, la déclaration de NKM me parait contestable. Cependant, elle n’est pas dans mon article.

        • Pierre Régnier Pierre Régnier 14 mars 15:23

          @njama

          Oui c’est aux religions seules de financer leurs temples, mais ceux de l’islam, les mosquées, sont des « fabriques de fanatiques » (ce que prouvent certains musulmans en tuant jusqu’en France de plus en plus souvent).

          Les religions « fabriquent des fanatiques » quand elles continuent de garder sacrés ceux de leurs textes qui, jadis sacralisés, appellent à maltraiter et à tuer au nom de leur Dieu.

          L’islam n’est pas le seul des grands monothéismes abrahamiques à cultiver encore aujourd’hui la théologie criminogène mais c’est seulement dans l’islam que cette théologie est et reste directement criminogène (ses appels à tuer considérés comme toujours valables).

          Dans le judaïsme et dans le christianisme les appels à tuer, toujours aujourd’hui justifiés par ces religions - et c’est révoltant - ne le sont que pour le monde de l’Ancien Testament, un monde qui n’existe plus.


        • Pierre Régnier Pierre Régnier 14 mars 15:32

          @njama

          Si la « remise en question de la loi de 1905 est une nouveauté très récente » c’est que la gravité de l’islamisation de la France n’est devenue évidente que depuis quelques années, au moins pour une partie de plus en plus importante de la population.


        • pergolese 14 mars 15:33

          @Pierre Régnier

          L’Islam est moins une réligion qu’une idéologie politique. C’est tout le problème.

          C’est d’ailleurs en grande partie à cause de cela que l’ostentation notamment vestimentaire dans l’espace public suscite autant d’hostilité. Ce n’est pas innocent...


        • Pierre Régnier Pierre Régnier 14 mars 16:16

          @pergolèse

          L’islam est une idéologie politique et une religion qui a gardé sacrés ceux de ses textes qui appelaient au nom de Dieu à maltraiter et à tuer à l’époque de son prophète et de son Coran, mais aussi, contrairement aux autres religions monothéistes, à l’avenir jusqu’à soumission à Allah de tous les peuples de la terre.

          D’où les très logiques massacres de 2015 et des années précédentes en France, comme des dizaines de millions de victimes massacrées par des musulmans durant les 14 derniers siècles.


        • philouie 14 mars 16:18

          @Pierre Régnier
          et donc pour vous le Mossad n’y est pour rien dans les crimes commis en France ?


        • philouie 14 mars 16:19

          @Pierre Régnier
          et donc pour vous quand un peuple vole la terre d’un autre peuple au nom d’un texte vieux de 3000 ans, il n’a pas de théologie criminogène ?


        • philouie 14 mars 16:23

          @Pierre Régnier
          Et donc poiur vous quand la France met des pays entier à feu et à sang au nom de la démocratie, de la protection des populations, elle le fait au nom de quoi ?
          QU’est-ce qui fait que la France tue et assassine à travers le monde ?
          qu’est-ce qui fait que la France vends des armes autant qu’elle peut ?
          Qui fait les guerres ?
          Irak,
          Afghanistan,
          Libye,
          Syrie ?
          qui tue et assassine sans relache ?
          qui tue et assassine en développant les thèse islamophobes que vous répandez ?

          QUI TUE

          Monsieur régnier répondez à cette question.

          QUI TUE ?????????????


        • OMAR 14 mars 18:11

          Omar9

          @philouie

          Pour Pierre Renier, quand une racaille tue une personne (très souvent musulmane) en vociférant « Allah Akbar », c’est un barbare que l’Islam à créé...

          Quand un américain, français ou allemand balance une bombe sur un hopital où il n’y a que des musulmans, c’est un acte ......... chirurgical....
          http://www.lepoint.fr/monde/afghanistan-un-hopital-de-medecins-sans-frontieres-bombarde-trois-morts-03-10-2015-1970321_24.php

          Sinon, il aime bien les musulmans................ six pieds sous terre.


        • Pierre Régnier (---.---.95.247) 15 mars 08:18

          @OMAR

          Pierre Régnier :

           

          Même remarque, Omar, qu’après votre commentaire du 14 mars à 18 h 34  : si vous ne donnez que des liens de textes où je ne suis nullement concerné, vos lecteurs penseront que vous dites n’importe quoi.


        • zygzornifle zygzornifle 14 mars 15:38

          l’Islam c’est la cellule cancéreuse de la république laïque .....


          • OMAR 14 mars 18:12

            Omar9

            @zygzornifle

            Tu en es l’illustre métastase....


          • zygzornifle zygzornifle 16 mars 09:42

            @OMAR

             j’en suis au cours bouillon ....


          • zygzornifle zygzornifle 16 mars 09:45

            @zygzornifle

            Dans le Coran, le terme « GUERRE » est employé 9 fois
            Celui de « SUPPLICE » 12 fois, « INFIDÈLE » revient 47 fois
            Le verbe « TUER » et ses conjugaisons 65 fois,
            Le terme « FEU » (de l’enfer pour les mécréants) 150 fois,
            « MÉCRÉANT » 155 fois et la palme revient au terme
            « CHÂTIMENT » avec 354 citations…
            Pas une seule fois le verbe « AIMER » ne figure dans le Coran.


          • Orélien Péréol Orélien Péréol 14 mars 15:48

            Mon article ne parle pas d’Islam.

            J’ai parlé de laïcité.
            Je demande l’arrêt de ces considérations négatives et répétitives sur l’Islam.


            Les commentaires, positifs ou négatifs, de mes raisonnements sont, par contre, bienvenus.

            • Pierre Régnier Pierre Régnier 14 mars 16:44

              @Orélien Péréol

              Mais précisément, ce que je dis, moi, depuis 2004 et bien avant, c’est que les discussions sur la laïcité sont devenues semblables aux discussions « sur le sexe des anges ».

               

              Ce qui est important c’est de constater que la laïcité, bonne idée en soi, qui a donné une bonne loi à l’origine, est devenue inopérante face à une religion criminogène qui s’en sert pour faire avancer ses conquêtes dans un pays au moins, la France, devenu, par aveuglement ou/et par lâcheté de ses gouvernants et d’une bonne partie de ses intellectuels, un pays fragile - fragilisé par ses athées sectaires volontairement aveugles en matière religieuse - et facilement conquérable par la voie religieuse.


            • OMAR 14 mars 18:34

              Omar9

              @Pierre Rénier, arrêtez de jouer à l’aveugle et au sourd.

              M. Valls a défendu la liberté de porter la kippa, pas le voile ou la djellaba...
              http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/09/24/manuel-valls-defend-la-liberte-de-porter-la-kippa_1764577_3224.html
              Et la loi « Gayssot » defend un lobby qui n’existe pas, pas la laïcité ou l’Islam.

              Purée, certains aime braire pour avoir du .... son.


            • Pierre Régnier (---.---.95.247) 14 mars 19:52

              @OMAR

              Si vous avez des liens montrant que je suis favorable à la loi Gayssot il faut les donner à vos lecteurs.

               

              Les envoyer lire des documents où je ne suis pas du tout concerné ne peut que les convaincre que vous m’attribuez n’importe quoi.


            • OMAR 15 mars 09:15

              Omar9

              @Pierre renier

              Cela fait plus de 20 ans que vous vomissez votre fiel anti-musulman, en rabâchant les mêmes âneries : islamisation de la France, perte de notre culture, guerre imminente.

              Certes, fourbement, vous incluez une ou deux lignes titillant le Christianisme et le Judaïsme, pour vous donner bonne conscience.

              Même quand des articles appellent à une réflexion neutre ou globale, vous n’en avez que contre l’Islam, jusqu’à en devenir malade.

              A vous lire, Notre Dame de Paris, le Sacré-Coeur, sont déjà des mosquées, l’Arabe est la langue officielle de la France,où toutes les citoyennes portent le voile et les citoyens la djellaba et où il n’existe plus aucune charcuterie, etc....

              Arrêtez vos diaboliques fantasmes, car la réalité est qu’il est vrai que des bâtards se proclamant « musulmans » et condamnés par toute la communauté islamique, ont commis des attentats en Europe, il n’en demeure pas moins que les massacres perpétrés par l’Occident ne peuvent être comparés à ces attentats, tellement ils sont barbares, récurents, crapuleux et de loin, plus destructeurs, que ce soit en Irak, en Syrie, en Afghanistan ou en Libye.

              En fait, vous vous en foutez de la laïcité et de tous les boniments que vous étalez, seule la chasse au bougnoule et au basané vous obnubile.

              Allez vous soigner, mon pauvre ami, car St-Anne vous guette....


            • Julien30 Julien30 15 mars 09:18

              @OMAR
              « et condamnés par toute la communauté islamique »


              Là c’est vous qui fantasmez, et en grand.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès