Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Racistes islamistes à la Sorbonne

Racistes islamistes à la Sorbonne

Samedi après midi, les amphis sont vides. Les étudiants se remettent lentement d’une semaine de travail assidu. Les uns sont rentrés chez Maman pour laver leur linge, d’autres repartent vers la galère, à la recherche d’un logement pour la nuit.

C’est le moment idéal qu’ont choisi certains pour occuper une salle de cours afin de faire la promotion en simultané du Hezbollah et de la haine d’Israël.

La salle était réservée à l’avance. Les participants avaient bien noté sur leurs agendas ce petit rendez-vous mesquin et trouble.

Les orateurs étaient chauffés à blanc. Parmi eux, Richard Labéviaire, ineffable journaliste obsédé par l’occupation sioniste et qui ne manque pas une occasion de fustiger Israël.

Les autres invités brillaient par l’unanimité de leurs opinions. A la Sorbonne, on aime la contestation, l’échange des idées et des concepts et surtout la remise en question.

Walid Charara, un supposé politologue libanais, Alima Boumédiène-Thiéry, la fameuse sénatrice des Verts et surtout une "sommité" belge connue surtout de son voisinage, Nadine Rosa-Rosso qui se présente comme enseignante et auteur (elle a écrit un article pour une revue). Elle a enfin fait parler d’elle en organisant en 2008 un « Appel pour le retrait du Hamas de la liste européenne des organisations terroristes ».

Cette ancienne secrétaire générale d’un parti marxiste-léniniste, le PTB-PVDA, dont elle a été exclue, ne recule devant rien pour retrouver un podium.

Etait également annoncé Ali Fayad, membre du bureau politique du Hezbollah. Grand admirateur d’Ahmadinejad, il dit qu’ils sont des « alliés de l’Iran. L’Iran est dans une position de leadership dans la confrontation avec le colonialisme mondial et les tentatives de domination ».

Il décrit le Hezbollah comme « un mouvement de libération et de résistance nationale avec une dimension humaniste d’abord et nationaliste et islamique ensuite. Nous faisons partie de cette grande "ouma islamique" et on ressent les douleurs de ce monde islamique opprimé ».

L’égérie des Indigènes de la République, Houria Bouteldja, n’avait pas prévu d’intervention sur un plateau télé ce soir là. Aussi a-t-elle accepté avec empressement de se joindre à la petite troupe de copains, pour certains amis intimes.

Pour l’UEJF, pour le Mouvement pour la Paix et contre le terrorisme, il était intolérable qu’une Université accueille des membres ou soutiens d’organisations terroristes tels que le Hamas et le Hezbollah, qui prônent et mettent en œuvre l’assassinat de civils.

Université aveugle

En vain ont-ils tenté de sensibiliser le Président de cette Université, Jean-Paul Colliard, mais celui-ci était absent. Un séminaire à l’étranger, probablement.

C’est sa directrice de cabinet, Catherine Germain, qui a autorisé la tenue de ce « colloque ». Après les lynchages perpétrés à l’encontre des opposants à cette réunion, il dira regretter d’avoir laissé faire sans, dit-elle, « réaliser la portée de l’événement et la nature des intervenants ».

Catherine Germain n’avait pas de collaborateur dans son cabinet pour pianoter 5 secondes sur Internet. Les réseaux informatiques de l’Université n’ont peut-être pas un débit suffisant. On ne dira jamais assez les méfaits des baisses de crédits.

Les militants antifascistes et des membres de l’UEJF ont vainement tenté d’apporter la contradiction. Ils ont été insultés et expulsés.

L’expulsion de ce haut lieu de la connaissance et de l’érudition française ne s’est pas effectuée sans coups, agressions physiques par le service d’ordre du MIR (Mouvement des Indigènes de la République).

Certains, délaissant pour une fois Nike et blousons coûteux, sont pour l’occasion habillés de Tee-shirts célébrant Al Qods. Ils étaient ainsi plus à l’aise pour agresser garçons et filles qui tentaient vainement d’exprimer leur désaccord avec les intervenants.

Pas un vigile de l’université, pas un policier n’est intervenu pour la bonne et simple raison que leur présence n’avait pas été prévue.

Quelle étourderie de la part des dirigeants universitaires ! Et, surtout quelle suffisance !

L’Université est-elle celle ou l’on peut voir désormais des inscriptions telles que « A mort les Juifs » comme à Saint Denis ?

Il suffit de se rendre à la Sorbonne escalier G, 2ème étage sur les portes intérieures de deux toilettes (lieu par excellence de la déjection), pour y trouver : « Gaza le vrai génocide », « Dieudonné reviens », « Rothschild et Rockefeller ont soutenu les nazis et Israël ».

Mais de cela, Madame la directrice de cabinet n’est pas informée. Elle ne sait pas que l’importation du conflit du Proche Orient en France a provoqué l’explosion d’un antisémitisme virulent.

La Sorbonne a failli à son esprit d’ouverture. A compter de ce jour, elle ne sera plus le lieu de l’échange, du débat, de l’érudition.

Elle est devenue le lieu de la propagande la plus éhontée en accueillant le député d’un mouvement islamiste prônant la haine du juif, l’abaissement de la femme, le combat contre la démocratie.

Que réclamer ?

Des sanctions administratives ? La mise à pied des responsables ?

La balle est maintenant dans le camp des politiques. Mais nous sommes à 3 mois des élections Régionales.

Et il se trouve que la personne chargée de l’Enseignement supérieur au gouvernement est également candidate contre Jean-Paul Huchon en Île-de-France.

Oh la la, quel ennui ! Cela ne pouvait pas tomber plus mal.
 


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (77 votes)




Réagissez à l'article

165 réactions à cet article    


  • DESPERADO 14 décembre 2009 21:25

    Chantecler
    Hortefeux à reçu une belle récompense, pour son adhésion à la campagne sioniste.
    Pauvre France.


  • morice morice 15 décembre 2009 10:27

    « Les militants antifascistes et des membres de l’UEJF ont vainement tenté d’apporter la contradiction. Ils ont été insultés et expulsés. »


    tout est dit là... pourquoi seraient-ils obligatoirement « antifascistes » ???

    autant donner 2 médailles à Hortefeux...

  • manusan 14 décembre 2009 11:51

    la cathédrale de Clermont-Ferrand, chef d’œuvre culturelle et historique voir lien, taguée en gros le 26 novembre « mort aux chrétiens », pas un mot, juste la presse locale. Même sur google news pas grand chose.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_Notre-Dame-de-l%27Assomption_de_Clermont

    une petite mosquée à Castre et c’est la victimisation nationale + UNE de TF1

    L’acte de l’un n’excuse pas l’autre, mais si les média et le gouvernement continue de porter des œillères, alors on va droit à la confrontation générale.


    • Big Mac 14 décembre 2009 12:13

      Oui sans compter le forcené de Clichy qui a poignardé une demi-douzaine de personne, déclaré d’entrée comme fou alors que des témoins l’ont entendu gueuler « allah wakbar ».


    • Rounga l’époustouflant Roungalashinga 14 décembre 2009 13:12

      Vous voulez sans doute parler du poignardeur d’Epinay, et non de Clichy. Une affaire très intéressante, en effet, puisqu’on a hurlé au retour de l’antisémitisme après l’agression de sa première victime, qui se trouvait être un jeune juif. Des témoins l’auraient entendu dire « Allah Akbar » au moment de son forfait. La machine médiatique s’est mise en branle, le Consistoire a dénoncé une « escalade de la violence anti-juive », le CRIF s’est ému de cette « tentative d’assassinat sur un enfant (de 18 ans, l’enfant quand même ! ndr) juif ». Le ministre s’est précipité au chevet de la victime, par trouille de l’antisémitisme. Puis l’agresseur récidive, sur des Arabes, des Noirs et des Blancs, qui n’ont pas eu droit au même traitement médiatique. Ce n’est que plus tard, quand on l’a retrouvé, qu’on s’est aperçu qu’il s’agissait d’un déséquilibré qui poignardait des passants au hasard.

      Vous voyez encore une fois : Big Mac a essayé de vous faire croire qu’on a immédiatement cru à l’acte d’un déséquilibré par refus de voir la montée de l’islamisme, alors que c’est le contraire. On a d’abord crié à la recrudescence de l’antisémitisme dans les banlieues, puis les journalistes se sont rendu compte, un peu penauds, que l’agresseur était en fait un déséquilibré. Ce retournement systématique des faits est une pratique à laquelle Big Mac est bien rôdé.


    • Jurassix Jurassix 14 décembre 2009 13:17

      Je vais aller dans votre sens manusan : j’habites à proximité d’une ville ou la population « d’origine immigrée » représente peu ou prou 25 à 30% d’une population de l’ordre de 30000 habitants.

      En l’espace de 10 ans, les monuments aux morts ont été tagués une 10zaine de fois, dont plusieurs avec des propos clairement anti-français. Le tout nettoyé dans les 2 heures suivant la découverte.
      L’eglise à été taguée maintes fois de « Islam en force », « N**** les gaulois » etc. Nettoyage tout aussi efficace. Ces attaques là sont plus récentes, je dirai 2 ou 3 ans.

      Jamais un seul article à la TV. Une synagogue ou une mosquée aurait subit de tels affronts, les grandes chaines nationales auraient débarqué. Là, la mairie fait tout pour ne laisser aucune trace de ce genre d’évènements, il n’y a que par les service d’entretien de la mairie qu’on le sait.

      Marre de cette victimisation à 2 sens, ou fermer sa gueule pour certains équivaut à casser et insulter pour d’autres, la presse en prime.


    • Big Mac 14 décembre 2009 13:20

      Non runga ce n’est pas le même celui de clichy est très récent, mais le votre vous avez beau nous embrouiller voilà les faits :

      Eskander brouille les pistes. Sa balade sanglante a commencé comme un fait divers emblématique, calibré pour l’époque et pour la banlieue nord : vendredi 4, 16 heures, l’attaque antisémite devant une école talmudique au cri d’« Allahou akbar », Allah est grand, suivie de menaces à l’encontre de deux autres étudiants juifs portant kippa. Israël Ifrah, 19 ans, durement frappé au thorax, sera opéré en urgence et recevra le soutien de Chirac, Raffarin et Villepin. Suivent, à 21h10, l’attaque loupée d’un lycéen, à quelque 500 mètres de l’école juive, au cri de « Qu’est-ce que vous avez contre les musulmans ? », puis, à 21h30, celle d’un homme d’origine haïtienne blessé à l’omoplate. A 21h55, avec Mrire, d’origine algérienne, il retourne sa veste et hurle : « C’est pour vous, les musulmans ! » A 4h40 du matin, rebelote. Ruis Fernandez, Portugais, sort ses poubelles et se prend un coup de couteau dans le blouson. A 5h15, c’est le tour de Bernardo Pandupy, d’origine guinéenne, qui subit une estafilade au cou et une blessure à la cuisse, et s’entend dire « Bissimi Lahi », au nom de Dieu. A Marcel Cadoux, le lundi soir, Eskander se contentera d’un surprenant « Vous êtes toujours aussi grognon ».
        S’il opère à visage découvert, les portraits-robots se contredisent, les suspects défilent, l’enquête piétine et l’angoisse se diffuse dans la ville. Jusqu’à l’arrestation du mardi, sous l’œil d’une caméra, de ce grand bonhomme lent, presque immobile, incertain. Eskander est français d’origine algéro-tunisienne. Si les enquêteurs ont trouvé dans son appartement un drapeau de fortune où était inscrit « Allahou akbar  », il ne présente pas les traits d’un islamiste radical.


    • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 14 décembre 2009 15:17

      Le ministre s’est précipité au chevet de la victime, par trouille de l’antisémitisme. Puis l’agresseur récidive, sur des Arabes, des Noirs et des Blancs, qui n’ont pas eu droit au même traitement médiatique



      c’est ca qui n’est pas normal, en Republique.


    • manusan 14 décembre 2009 16:42

      voila la photo,

      http://lesidentitairesdauvergne.unblog.fr/2009/11/25/mort-aux-chretiens/

      on peut lire : Alors qu’un “Mort aux Musulmans” aurait déclenché les foudres de l’anti-racisme s’il était question de la porte de la grande Mosquée de Clermont, là rien. Pas un mot. Cet acte anti-chrétien s’ajoute à l’incendie criminel de l’église Saint-Joseph il y a deux mois.


    • Big Mac 14 décembre 2009 16:48

      Sans oublier il y a quelques mois l’agression sur un curé de Toul :

      A la chapelle de la Croix-de-Metz, à Toul, les vitres volent en éclat, la croix a été recouverte d’un tissu noir... L’abbé fait l’objet de menaces. Excédé, il quitte le quartier.

      Un curé agressé : pas une ligne dans les journaux, un tag sur une mosquée des dizaines d’articles, moralité : La peinture vaut plus cher que la vie d’un curé.


    • morice morice 15 décembre 2009 10:30

      et hop, on fait dans la désinfo : demain, si je sors mon chien, j’aurai un sioniste qui ma me dire que c’est un chien du hezbollah : c’est bientôt fini cette FOLIE ? Vous vous rendez compte de ce que vous TRIMBALLEZ comme propos de haine gratuite ? Vous FABRIQUEZ un sentiment, tous les jours sur ce fil ! ça en devient grotesque !


    • DESPERADO 15 décembre 2009 10:45

      Ca sent le sapin pour nos amis fascistes.
      L’uejf, le crif, la licra,upjf etc.... on fait un paquet et on envoie tout ça direct en Israel.
      On ne veut pas être complice d’un génocide.


    • sylvie 16 décembre 2009 18:56

      mais qui a « tagé » ces choses ?????
      paske à vitry ya une eglise en plein milieux sans aucun tags


    • heliogabale boug14 14 décembre 2009 11:55

      Big Mac is back avec des commentaires plus comiques que jamais...
      Bon, il faudrait que tu saches qu’il n’y a plus eu de recensement au Liban depuis 1943, donc on ne connaît que très mal, les répartitions ethniques. Certes, on peut supposer que la démographie a été plus avantageuses ces dernières décennies pour les musulmans que pour les chrétiens mais ça a tendance globalement à être proche de nos jours.
      Quand tu parles de musulmans, c’est un terme générique qui n’a pas vraiment de sens au Liban, même durant la guerre civile de1975-1990. Fais au moins la différence entre sunnites et chiites...
      Le Liban n’est pas un pays sous-développé, avec un idh de 0.803, il ne l’est plus et on constate pour ta gouverne que l’idh est en constante augmentation depuis la fin de la guerre.
      Il est vrai que le Hezbollah est à l’origine une milice qui voulait défendre les chiites plutôt neutres dans cette guerre, que le Hezbollah a commis des attentats et est soutenu par l’Iran. Néanmoins, penser que le Hezbollah ne sont que des fous de Dieu assoiffé de sang, c’est de la pure bêtise. Le but c’est d’amener progressivement le Hezbollah à devenir un parti politique, avec la place qu’il mérite, un peu à la manière du Sinn Fein en Irlande du Nord, mais cela ne se fera que dans l’amorce d’un règlement global du conflit proche-oriental, la question c’est de savoir ce que l’on fera des 400 000 réfugiés palestiniens alors que la mosaïque libanaise reste très fragile (elle l’était déjà au XIX ème siècle). L’autre problématique au Liban, c’est de laïciser les rapports de force politique et in fine d’en faire un vrai Etat laïque et dans ce sens le rapprochement entre les partisans d’Aoun et le Hezbollah
      a été une bonne chose (je n’ai pas vérifié si l’alliance tenait toujours). 
      J’ai toujours été pour le dialogue, et je ne vois pas en quoi un député du Hezbollah devrait être empêché de pouvoir exprimer son point de vue en France, tout comme un député du Likoud...
      Vous avez des vidéos de cette conférence ? : il est toujours dommage que l’on refuse la contradiction dans une conférence, mais si les militants « antifascistes » ont agi selon les habitudes qu’on leur connaît, il n’est pas étonnant qu’il y ait eu réaction avec des gens pas toujours prêts au dialogue.
      En général, ces gens-là ne sont pas vraiment prêts au dialogue, et à l’échange mais plutôt à la vocifération et à la confrontation.
      Quant à Richard Labévière, il fut un excellent journaliste de RFI et sa mise au placard est une honte et montre à quel point il est plus difficile de s’exprimer sur certaines choses depuis 2007.


      • pierrix 14 décembre 2009 11:59

        Je parie 100 pouloutes que ce fil sera pollué d’ici le milieu de l’après-midi par les habituels dénonciateurs des Juifs aux doigts crochus (responsables de tous les maux de la terre, et méritant donc l’indignation des soi-disant ’Indigènes de la République’ et autres gauchistes pro-islamistes).


        • pierrix 14 décembre 2009 20:45

          J’ai gagné mes 100 pouloutes ! smiley


        • abdelkader17 14 décembre 2009 12:07

          Monsieur on vous entend moins claironner quand la république reçoit en grande pompe des criminels de guerre responsables de massacres contre les civils palestiniens et Libanais,à ces bouchers la république leur déroule le tapis rouge de sang qu’ils ont sur les mains et les consciences.
          Labévière est surement un des meilleurs spécialistes des questions du proche orient son seul tord est d’apporter des nuances,et de ne pas se coucher devant le terrorisme intellectuel de pensée atlantiste et sioniste.
          La république a expurgé de la haute administration les éléments perçus comme pro arabes,en confiant la direction du pôle audiovisuel extérieur de la France à madame Kouchner Ockrent (passons sur les conflits d’intérêts) elle a liquidité le seul noyau de journalistes indépendants et crédibles de la presse, la France est désormais le haut parleur d’Israël de quoi vous plaigniez vous ?


          • abdelkader17 14 décembre 2009 16:10

            erratum:tort


          • Armog 15 décembre 2009 09:58

            @abdel

            Que pensez vous de ce qui suit alors que vous osez parler de république ? :
            Pays-Bas : les convictions religieuses de l’avocat musulman priment sur les traditions de la justice néerlandaise.

            Ainsi en a décidé le tribunal disciplinaire d’appel de la justice néerlandaise. Ah, dhimmitude et naïveté multiculturelle, quand tu nous tiens. Cependant, plusieurs partis politiques, scandalisés par cette décision, demandent au gouvernement de légiférer en la matière.

            Le tribunal disciplinaire d’appel a annulé le blâme que le conseil disciplinaire du barreau néerlandais avait infligé à l’avocat Mohammed Enait. Ce dernier avait reçu un blâme pour ne pas s’être levé devant les juges, avoir gardé un couvre-chef, et avoir montré du mépris pour un juge dans une émission de télévision.

            Les avocats ont coutume de de lever lorsque le juge pénètre dans le tribunal pour manifester leur respect. Enait est un musulman orthodoxe. Il ne veut pas se lever en raison de ses convictions religieuses. Selon le tribunal disciplinaire d’appel, si l’appareil judiciaire doit être respecté, les « convictions religieuses authentiques et sincères  » d’Enait doivent également être respectées. De plus, Enait n’avait aucunement l’intention de manifester du mépris, selon ce tribunal.

            La décision de justice satisfait Enait. «  La raison a finalement triomphé » a dit l’avocat. Il a ajouté que les portes se sont ouvertes pour les avocats qui veulent manifester leur respect à leur façon.

            L’affaire a débuté lorsque le barreau néerlandais a porté plainte contre Enait. Ce dernier réfléchit désormais à d’éventuelles actions à prendre contre le barreau de Rotterdam, telles qu’une demande de dommages-intérêts pour atteinte à son nom et sa réputation. « Mais la plus importante des choses que je ferai, c’est d’être fort et fiable comme avocat, c’est ma principale ambition ».

            Une majorité au parlement, réunissant le CDA, le PvdA et le VVD, a demandé à Hirsch Ballin, ministre de la justice, de faire voter une loi spécifiant la conduite des avocats. Pour le parlement, il est incompréhensible que le tribunal disciplinaire d’appel ait annulé le blâme d’Enait.

            Selon Van Haersma Buma, député du CDA, «  je trouve vraiment choquant que le tribunal disciplinaire d’appel place les opinions personnelles d’un tel individu au dessus des règles générales des Pays-bas. Il est absolument faux que l’islam exige cela. C’est l’interprétation extrémiste qu’en fait cet homme. À mon avis, il sait parfaitement ce qui est considéré respectueux aux Pays-Bas, et ce qui ne l’est pas. On envoie un mauvais message. »

            Pendant ce temps, Enait a provoqué un autre tollé vendredi en quittant le plateau de l’émission Pauw & Witteman en plein milieu d’une interview. Ebait était remonté contre Jeroen Pauw qu’il a qualifié de trop « mono-culturel »

            Ebait s’est irrité des questions de Pauw, qui lui demandait pourquoi il ne serrait pas les mains des femmes et pourquoi il portait un couvre-chef. « Parce que le prophète Mahomet se couvrait la tête, vous en faites de même ? ».

            A un moment de l’émission, Pauw a qualifié Enait de provocateur. Enait est alors passé à l’offensive, déclarant que Pauw n’avait pas la moindre idée de ce qui se passe dans la société et que c’est son problème. Avant l’émission, Pauw avait dit à Enait ne pas croire en une société multiculturelle. Enait a qualifié Pauw et Witteman de «  racistes de l’élite  » et d’ «  agitateurs politiques ».

            Pour Herman Meijer, rédacteur, le départ d’Ebait était programmé. Il avait déjà participé à cette émission deux fois, et bien que le ton était monté, jamais il n’avait quitté le plateau. Meijer raconte avoir essayé de convaincre Enait de revenir sur le plateau et avoir eu une vive discussion avec lui à l’extérieur, mais Enait a refusé de revenir, prétendant ne pas avoir traité avec respect.

            Source : Islam in Europe (sources originales : Telegraaf 1, 2, 3, 4, NIS News)


          • abdelkader17 15 décembre 2009 10:33

            @Armog
            Vous m’emmerdez profondément avec votre focalisation maladive sur les musulmans,quand d’autres ne respectent pas les règles vous vous couchez tels les larbins que vous êtes,le sujet de l’article est une conférence sur le proche orient que l’auteur sioniste acharné tente de faire passer pour une réunion d’islamistes.
            J’en pense que vous devriez vous instruire et vous cultivez l’ignorant !


          • Ali 14 décembre 2009 12:08

            indigènes-république.org

            tout ce qui peut nuire aux musulmans paraît ici
            un service d’ordre çà sert à quoi au fait ??
            UEJF est bien connue pour son aimable coopération avec les musulmans

            les croix gammés de Castre s’adressent aussi à d’autres qu’à nous certains devraient s’en souvenir les mosquées ne seront qu’une diversion pour eux

            et pourquoi le ministre s’attaque-t-il au racisme et à l’antisémitisme racisme ne suffit pas ?


            • caramico 15 décembre 2009 09:52

              D’accord avec vous :
              Instituer deux sortes deux sortes de racisme, c’est déjà du racisme.

              Il n’y a qu’une sorte de racisme, tous les êtres humains sont égaux, souvent malheureusement en connerie.


            • King Al Batar Albatar 15 décembre 2009 11:22

              Je ne suis pas tout a fait d’accord avec vous et si vous faites semblant de ne pas comprendre c’est que vous etes un peu menteur.

              Le racisme etablit des hierarchie, des races entre les être humains, essentiellement en fonction de leur ethnie (le noir, le jaune, le basané, le blanc etc....)

              L’antisemitisme, qui est aujourd’hui utilisé la plupart du temps en voulant dire un racisme antijuif (ce qui est faux ethimologiquement, mais ca tout le monde le sait), et un racisme qui ne nait pas de l’ethnie ou de la notion de race, mais uniquement de la notion de religion.

              Notez qu’entre un noir chretien et un noir musulman ou juif, les seuls différences se situent dans la tête ou sur le bout de la bite. Pour un blanc c’est pareil. Donc on ne peut pas clairement dire que detester les juifs ou les musulmans par exemple soit du racisme, c’est la haine d’une autre religion. Etant donné que la religion du plus grand nombre en france est la religion Chrétienne, alors l’antisemite est celui qui n’aime pas ceux d’une autre religion que chretienne....


            • caramico 15 décembre 2009 17:24

              Un peu tiré par les cheveux, Albatar : Le racisme tel qu’il existe de nos jours fait peu de distinguo entre la race, le groupe ethnique, la religion, et j’en passe.
              C’est une réaction épidermique, souvent de peur, envers quelqu’un qui n’est pas comme soi.
              C’est pour ça que ma voisine de palier, sans signes distinctifs, si elle ne met pas en avant sa judéité, ou son appartenance à l’islam, ne me fera pas réagir si je suis raciste.
              Par contre, si je n’aime pas les juifs, où les arabes, où les tsiganes, qui sont aussi blancs que moi, on ne peut pas appeler ça de façon générale de l’antisémitisme. Où alors il faut inventer un terme précis pour chaque ethnie.
              Moi j’appelle ça globalement du racisme, aussi détestable que le racisme envers les noirs, les jaunes, ni plus, ni moins, pas de hiérarchisation là dedans.


            • aladin aladin 14 décembre 2009 12:13

              La méthode de défense du « Coléoptère Bombardier », est tout à fait originale. Lors de l’occurrence d’un danger, un mélange de deux composés chimiques (le peroxyde d’hydrogène et l’hydroquinone) préalablement stocké dans une « enceinte de confinement » est transféré dans une « chambre d’explosion ». Avec l’effet accélérateur d’un catalyseur spécial (la peroxydase) secrété à partir des parois de la « chambre à explosion », le mélange donne naissance à une horrible arme chimique portée à la température de 100°C. Ebouillanté par cette substance chimique brûlante projetée sous la forme de Pets puissants, l’ennemi pris de panique abandonne le combat.


              • manusan 14 décembre 2009 12:23

                Un des temples de la république française, lieu d’où partaient les révoltes pro-républicaines au 18eme siècle, vient d’être piétiné et c’est très grave, les français ne resteront pas indifférents.
                Les musulmans n’ont de tout évidence rien compris au résultat du referendum Suisse.


                • Nobody knows me Nobody knows me 14 décembre 2009 16:01

                  Les musulmans n’ont de tout évidence rien compris au résultat du referendum Suisse.

                  Et allez zou ! Conférence avec qqs personnes médiatisées = « Les musulmans »...
                  Belle, manu !!

                  Cdlmt


                • manusan 14 décembre 2009 16:30

                  70-80% des européens approuve le résultat du referendum suisse.

                  Il y a un message à saisir : Les européens ne trouvent pas nécessaire de montrer son culte à tous les passants. 

                  ... même chose pour les prières sauvages dans les rue de Paris.


                • Nobody knows me Nobody knows me 14 décembre 2009 16:32

                  En quoi ce sondage sorti de votre chapeau justifie votre généralisation sauvage ?

                  Cdlmt


                • manusan 14 décembre 2009 16:58

                  http://www.lesquotidiennes.com/politique/minarets-des-sondages-web-montrent-que-les-pays-deurope-auraient-vot%C3%A9-comme-la-suisse-en-p

                  el mundo, Die Welt, le monde, l’express, le figaro (moins que l’express) ...

                  sinon, est-ce c’est pas trop dur de se rendre compte qu’on est pas aimé ?


                • Nobody knows me Nobody knows me 14 décembre 2009 17:29

                  Vous associez donc les intervenants de cette conférence à l’ensemble des musulmans, j’ai bien compris ?
                  Vos réponses sur les sondages ne précisent rien du tout à propos de votre premier post, à moins que je ne parle dans le vide ?

                  Cdlmt


                • Big Mac 14 décembre 2009 20:46

                  Oui j’associe l’islamisme à l’islam en ce sens que les 50 et + pays de l’OCI ont chanté à l’unisson la même chanson :

                  Si vous refusez l’islam, vous aurez l’islamisme !

                  Alors vos romans à l’eau de rose qui veulent dissocier l’islam de l’islamisme, gardez les pour les collabo staliniens les seuls assez demeurés pour y croire.

                  Et d’ailleurs je vois d’ici les services d’immigration demander : Vous êtes musulman ou islamiste ?

                  Il faudrait arrêter de prendre les gens pour aussi cons que vous en avez l’air !


                • DESPERADO 14 décembre 2009 21:29

                  Manusan
                  Vos raisonnements, sont du niveau d’un crétin.
                  Mais c’est pas très gentil pour les crétins.


                • Nobody knows me Nobody knows me 15 décembre 2009 10:07

                  Mais mcm, en ce qui vous concerne, je le savais déjà. Je suis au courant de vos antécédents. C’est pour cela que votre avis je me le roule en pointe et je m’assoies dessus. Vous demander votre avis sur l’Islam serait comme demander son avis sur les voitures à un accidenté de la route tétraplégique.
                  Je voulais juste demander à manusan s’il avait déduit « brillamment » que tous les musulmans du monde entier était au courant de cette réunion à la Sorbonne et qu’ils l’approuvaient « parce qu’on ne les entend pas protester ».

                  Cdlmt


                • morice morice 15 décembre 2009 10:31

                  Il faudrait arrêter de prendre les gens pour aussi cons que vous en avez l’air !


                  vous faites quoi ici ? Vous élevez le débat, en professant des âneries et des mensonges ?

                • aladin aladin 14 décembre 2009 12:37

                  mais c’est qu’ils sont partout ces musulmans. A la sorbonne, imaginez-vous, qu’y font-ils ?
                  Etudiants, peut-être ? C’est un comble, ! ça devait arriver, depuis qu’un president Americain, d’origine musulmane, est en poste, rien ne va


                  • goc goc 14 décembre 2009 12:46
                    Racistes islamistes à la Sorbonneracistes anti-musulmans dans ce post !!!

                    • goc goc 14 décembre 2009 12:48

                      Racistes islamistes à la Sorbonne

                      racistes anti-musulmans dans ce topic !!


                    • manusan 14 décembre 2009 13:18

                      Condamner la présence de Wen Jibao à Cambridge c’est être pro-démocrate (surtout si on lui balance une godasse), condamner la présence du Hesbolla à la Sorbonne et on se fait traiter de racistes.


                    • Kelson 14 décembre 2009 14:31

                      Oui... cela vole bas... mais les gens qui s’expriment sur ces sujets, qu’ils soient d’un bord ou de l’autre, sont souvent racistes sans même s’en rendre compte (en tout cas sur Agoravox c’est clair). Ce qui peut rassurer, c’est que c’est toujours les mêmes (les plus extrêmes) qui s’expriment.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Paul Lémand


Voir ses articles







Palmarès