Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Ramdam à la Cour d’assises de Rennes

Ramdam à la Cour d’assises de Rennes

 Incroyable et nouvelle attaque inédite contre la laïcité : le procès d’un gang de braqueurs maghrébins vient d’être ajourné à la demande des avocats de l’un des prévenus, au motif qu’il ne serait “pas en capacité de se défendre” en raison des “contraintes diététiques et les obligations culturelles qui s’imposent” à ce gangster musulman qui pratique le ramadan et aurait donc “déjà vécu 14 jours de jeûne” au début de ce procès le 16 septembre. Convaincu par ces arguments spécieux, le président de la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine a ainsi signé le 2 septembre, l’ordonnance de renvoi de ce procès, ordonnance validée par le ministère public, au motif du “souci d’une bonne administration de la justice”. Pour justifier le renvoi de ce procès, les avocats du gangster musulman ont invoqué l’article I de la Constitution, selon lequel “La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances”. Hallucinant, non ?

Les braquages n’ont pas eu lieu pendant le ramadan, ouf !

Avant de revenir sur cette scandaleuse décision, voyons d’abord de quoi sont accusés les membres de ce gang. Les faits datent d’une période située entre octobre 2000 et avril 2001 (ouf ! c’est hors ramadan !). Les braqueurs ont dévalisé une quinzaine de banques en Ille-et-Vilaine et dans le Nord (Saint-Malo, Saint-Grégoire, Rennes, Tinténiac et Chantepie) en suivant toujours le même mode opératoire : tandis qu’un troisième larron les attend devant l’agence bancaire au volant d’une voiture volée au moteur allumé, deux braqueurs pénètrent dans la banque, l’un s’occupe de dévaliser les coffres et l’autre le guichet sous la menace d’armes de poing. Grâce aux témoignages des employés de banque et au mode opératoire et au timing toujours identiques, la police a très rapidement la certitude que tous ces braquages ont été commis par un même gang de malfaiteurs maghrébins.

L’enquête est rondement menée et procèdent à plusieurs arrestations dès le printemps 2001. Tous les suspects viennent de banlieues de Lille et Roubais : Mohamed Bouferkas, Farouk Hachi, Abdoulaï Ly, Morad Senouci et Mustapha Nachat. La plupart reconnaissent leur participation à tout ou partie des braquages. D’autres comparses moins impliqués sont également interpellés et devaient eux aussi être jugés.

Ça promettait d’être un procès fleuve, qui devait voir défiler de très nombreux témoins et victimes dans un climat électrique eu égard aux origines des gangsters (risques élevés d’émeutes de solidarité ethnique). D’importantes forces de police et du GIPN avaient été mobilisées pour transformer le Parlement de Bretagne, siège de la cour d’assises, en place forte sous très haute surveillance.

Seul Farouk Hachi, dont les policiers avaient la quasi-certitude qu’il était le chef de ce gang, ne serait pas jugé : l’instruction ayant duré trop longtemps, ses avocats ont réussi à le faire remettre en liberté, en novembre 2005. Il en a profité pour disparaître dans la nature. Espérons pour lui que son ramadan se passe bien…

La Constitution au service du gangstérisme ramadamique ?

Voilà pour les faits. Revenons maintenant à cette hallucinante décision de renvoi du procès et rappelons que c’est en invoquant l’article I de la Constitution que les avocats du gangster jeûneur l’ont obtenu, et que selon cet article, “La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances”. En quoi le ramadan, qui n’est qu’une pratique, constitue-t-il une “croyance” ? Et pourquoi, dans un Etat laïc, des justiciables pourraient tenter de se soustraire à la justice, fût-ce momentanément puisque ce procès aura lieu plus tard, au nom d’impératifs religieux ? Cela est parfaitement inacceptable. Les très pieux gangsters se sont-ils soucié des prescriptions religieuses de leurs victimes chrétiennes ou juives lorsqu’ils les ont agressées ? Qu’est-ce que c’est que ces salamalecs ?

Les avocats du gangster ramadamesque, qui avaient peut-être pressenti que la référence à l’article I de la Constitution était peut-être un peu hors de propos, ont aussi argué du fait que dans un procès, “chacun des accusés doit pouvoir jouir de ses pleines capacités de vigilance d’attention et d’expression au cours des débats”. Fort bien, mais alors comment font les millions de musulmans qui continuent à travailler pendant qu’ils jeûnent ? Perdraient-ils tous ces “pleines capacités de vigilance d’attention et d’expression”. Si c’est le cas, doit-on interdire de travailler les musulmans pendant le ramadan ? C’est absurde.

Nous ne sommes plus dans une République laïque !

Les avocats des parties civiles sont bien entendu tombé des nues lorsqu’ils ont appris cette décision qu’ils qualifient d’“aberrante” ; l’un d’eux, Me Pierre Abegg, n’a pas hésité à déclarer que : “C’est la première fois qu’on voit cela en France, nous ne sommes plus dans une République laïque. En aucun cas, quelque juridiction de la République que ce soit n’a à prendre en compte les considérations philosophiques, religieuses ou politiques des justiciable”. Il a envoyé un courrier au président de la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine pour s’opposer à la demande de renvoi au 19 janvier 2009.

Il a bien raison. Si chacun argue de ses croyances religieuses pour obtenir une justice “à la carte”, il n’y aura bientôt plus de justice et plus d’égalité devant la loi étant donné le très grand nombre de jours consacrés à des fêtes religieuses les chrétiens pourraient ainsi refuser de comparaître le Vendredi Saint, les juifs le jour du Yom Kippour, etc. Et ne parlons pas des sectes qui pullulent, avec chacune leurs dates sacrées !

Il est trop tôt encore pour savoir si cette stratégie ramadamesque des avocats n’est pas qu’une manœuvre dilatoire pour retarder la date du procès, peut-être dans l’espoir entre-temps l’arrestation de Farouk Hachi, grand absent de ce procès et toujours en fuite. Toujours est-il qu’objectivement, il s’agit néanmoins d’une nouvelle attaque islamique contre la laïcité qui succède à de multiples autres (problèmes de cantines hallal, affaire du foulard Fanny Truchelut, piscines non-mixtes, refus de la mixité dans les hôpitaux, etc.).

Il faut espérer que le président de la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine prendra la bonne décision : revenir sur cette très, très mauvaise et dangereuse décision.


Moyenne des avis sur cet article :  3.6/5   (106 votes)




Réagissez à l'article

82 réactions à cet article    


  • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 11:23

     @ La rédaction

    Pourriez-vous corriger le titre SVP ? Il manque un "s" à Rennes. Pourtant il est bien présent sur mon document original. Merci d’avance.


    • Pierrot Pierrot 6 septembre 2008 11:59

      à ma connaissance, cette affaire a été démentie et est close.
      Heureusement.

      Vive la laïcité à la française.


      • Avatar 6 septembre 2008 12:22

        Il est fort étonnant que la rédaction n’ait pas vérifié la véracité des dires ce papier digne d’un tract du GUD ....

        Propagande islamophobe ?

        " Le procureur général de la cour d’appel de Rennes, Me Bernard de La Gatinais tente de clarifier la situation. Il affirme qu’en aucune façon le motif du ramadan l’a conduit à reporter le procès. « Ce serait totalement contraire à tous les principes républicains de laïcité », dit-il. "

        http://www.rfi.fr/actufr/articles/105/article_72020.asp


      • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 13:28

        @ Pierrot

        Ce n’est pas si simple. Lire sur ce sujet cet article de Libération.


      • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 13:38

        @ Avatar

        "Tract du GUD" : tu y vas un peu fort. Lis ou relis les articles que j’ai publiés et tu verras que je suis un mec de gauche. L’ordonnance de renvoi ne fait certes pas mention du ramadan, mais c’est bien en s’appuyant sur le ramadan que l’avocat du gangster a demandé le report du procès, même s’il n’est pas impossible que ce ne soint qu’un prétexte cachant d’autres raisons, que je signale dans l’article.

        "Islamophobie"  ? Et pourquoi pas ? Cette affaire ne serait jamais arrivée si elle ne se situait pas dans un contexte de revendications islamistes tous azimuts qui s’attaquent de plus en plus souvents à tous les fondements de notre république laïque. En ce sens, elle n’est pas intéressante en elle-même, mais elle fait partie d’un mouvement plus vaste auquel je fais référence à la fin de mon papier. Il faut rester vigilant devant ce dangereux phénomène.


      • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 13:59

        @ Pierrot

        Sur ce sujet voir l’intéressant point de vue de maître Eolas. Et l’affaire continue à susciter de nombreuses polémiques, tant rien n’y est clair.


      • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 14:21

        Il est intéressant de connaître les biographies de deux des principaux protagonistes de cette affaire : celle de Yann Choucq, avocat du prévenu et très à gauche et celle de Pierre Abegg, ami d’Alain Madelin et ex membre d’Occident, ancêtre du GUD, donc très à droite. Il se pourrait donc bien qu’il y ait de la manipulation politicienne dans cette histoire.


      • Avatar 6 septembre 2008 14:57

        Causes du renvoi :

        "Le procureur général de la cour d’appel de Rennes, Léonard Bernard de La Gatinais, a démenti vendredi le renvoi pour cause de ramadan, affirmant que la décision avait été prise "au vu de plusieurs éléments". Parmi les autres motifs qui ont justifié selon lui le renvoi, il a cité une affaire pendante devant la cour de cassation concernant un des enquêteurs (d’apres le JT de 13h00 de F2 il s’agirait d’une agression à caractère sexuelle sur l’un des suspects ...), une autre concernant une affaire de stupéfiants encore non jugée, ainsi qu’une liée à l’impartialité de la cour d’assises..."

        Donc le but du renvoi serait une "bonne administration de la justice" dans la recherche d’une meilleure sérénité.


      • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 15:06

        @ Avatar

        C’est la version officielle, dont acte. Mais il est quand même curieux de lire "Parmi les autres motifs qui ont justifié selon lui le renvoi", etc., non ? Je crois qu’il va falloir attendre d’avoir de plus amples informations, tout ça n’est vraiment pas clair.


      • Avatar 6 septembre 2008 15:07

        Bien entendu ...


      • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 15:17

        @ Avatar

        Dans l’article de France2 d’où est extraite ta citation, il est aussi écrit :

        "Mais Me Franck Berton, avocat de l’un des accusés, s’est "étonné" du "revirement" du procureur général, soulignant que "celui-ci avait fait savoir jusqu’à présent par écrit qu’il s’opposait à un renvoi fondé sur les différents motifs" qu’il a mis en avant vendredi. Dans un courrier en date du 8 août dont l’AFP a eu connaissance, le parquet général de Rennes indiquait effectivement aux avocats qu’il "ne donnera pas suite" à une demande de renvoi s’appuyant sur l’affaire pendante devant la cour de cassation et sur l’affaire de stupéfiants".

        Vraiment pas claire, cette affaire...


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 septembre 2008 23:24

        @ Marsupilami : Je recopie ici ce que j’ai dit sur un autre blog. Je partage votre amour de la laïcité, mais je ne suis pas certain qu’elle soit ici en cause, trop de couches de mauvaise foi venant la couvrir pour qu’on puisse sérieusement s’y référer.

        A la surface, cette rigolade du Ramadan servant de pretexte à une Nième remise, comme si la justice devait s’arrêter quand les prévenus se sentent fatigués… Ridicule, bien sûr, mais y voir une quelconque connotation religieuse est bien naïf. L’avocat aurait certes allégué avec autant d’assurance que sont client s’était affaibli à honorer sa femme, s’il avait cru un instant que cette excuse serait acceptée.

        Il est inquiétant qu’on puisse même penser que le tribunal ait pris le jeûne en compte pour accorder cette remise, mais le vrai SCANDALE est qu’on puisse faire trainer 7 ans une procédure crimnelle.

        Le rôle néfaste des avocats dans l’administration de la justice apparaît ici exemplaire. C’est ça, le probleme fondamental a régler.

        L’avocat dans la systeme judiciaire est une reminiscence d’une autre époque et seule la lacheté des gouvernants fait que la présence même de cet acteur nuisible soit encore tolérée dans les cours de la justice.

        Pierre JC Allard

        http://nouvellesociete.org/702A.html

        http://nouvellesociete.org/702B.htm


      • Pierrot Pierrot 8 septembre 2008 15:02

        à @ Marsupilami,

        Il semblerait que cette affaire ne soit pas encore bien claire, mais il me semble que la Justice française n’a pas le droit légal de reporter cette affaire pour cause de ramadan.
        Cela ne s’est jamais fait et serait illégale.
        Je doute fort que cela puisse se faire un jour.

        Par contre la personnalité des avocats ne peut faire débat.
        Un avocat est quasi obligé de défendre "un client" qui le lui demande.
        Voir le cas de Me Vergès défendant les nazis (Barbi ...), les "terroristes" les arabes, Saddam Hussein etc. c’est la gloire de tout avocat de défendre un client et non pas de le faire par "solidarité.


      • Ghost75 6 septembre 2008 12:22

        Bonjour,
        Léonard Bernard de la Gatinais, procureur général de la cour d’assises de Rennes, présente une toute autre version des faits, sur lepost.fr :
        "Le ramadan n’est pas la cause du renvoi de ce procès ! Ce report se fonde sur d’autres éléments de l’enquête, qui n’ont rien à voir avec le ramadan. D’ailleurs, si le ramadan avait été l’unique cause du report, je me serais opposé fermement à cette décision pour atteinte aux principe de laïcité."

        Est-ce que cela suffira à calmer la polémique ou continuera-t-on à ignorer les faits ?

        Dans un république dans un pays de droit, qui doit-on croire ? A qui doit-on faire confiance ? Aux avocats ou bien aux juges ? Je vous laisse méditer...


        • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 13:43

          @ Ghost

          La Gâtinais a déclaré : "Le ramadan n’est pas la cause du renvoi de ce procès ! Ce report se fonde sur d’autres éléments de l’enquête, qui n’ont rien à voir avec le ramadan. D’ailleurs, si le ramadan avait été l’unique cause du report, je me serais opposé fermement à cette décision pour atteinte aux principe de laïcité".

          Donc le ramadan est bien l’une des causes de ce renvoi. D’où l’embarras général. Il y a beaucoup d’hypocrisie et de langue de bois dans cette affaire.


        • Ghost75 6 septembre 2008 14:25

          @Marsupilami
          Dans un premier temps je vais supposer que "le ramadan est bien l’une des causes de ce renvoi" (je ne fais que reprendre vos termes). Dans ce cas pourquoi Le JDD, Le Figaro, La Voix du Nord, Europe 1, France Info, 20 minutes, Libération, Le Monde... ont tous titré de la même façon : le procès a été reporté pour cause de ramadan.
          Et les autres causes ??? Personne n’en parle !! Toutes les causes sont réduites en une seule : celle du ramadan. Cela n’est-il pas de la désinformation ???

          Sinon vous faites une déduction illogique (quand vous dites l’une des causes). Quand le procureur dit "
          Ce report se fonde sur d’autres éléments de l’enquête, qui n’ont rien à voir avec le ramadan" il ne dit pas "se fondent aussi sur d’autres éléments" Vous faites dire au procureur ce qu’il n’a pas dit...


          Sinon je vous invite à lire ceci.


        • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 14:34

          @ Ghost75

          Merci pour le lien sur le site de maître Eolas... que j’avais déjà fait dans l’un de mes posts de cette liste de discussion. Il est exact que le renvoi du procès est aussi dû à d’autres causes que le ramadan... tout comme il est vrai que dans l’esprit d’une bonne administration de la justice a été évoqué le fait que l’état de jeûne pouvait altérer les facultés de défense des prévenus. Si cette affaire a éclaté, avec toutes les exagérations qu’elle charrie, c’est parce qu’elle se situe dans un contexte plus général de revendications communautaristes islamiques ou islamistes, dont je fais mention à la fin de mon article. Il y a vingt ou trente ans, une telle affaire aurait tout bonnement été impossible. Et c’est ça le phénomène intéressant.


        • Sahtellil Sahtellil 6 septembre 2008 15:52

          On dirait que l’enthousiasme de l’auteur pour ce genre "d’affaires" l’a entraîné vers un sol qui tend à présent à se dérober. D’affaire, il n’y a heureusement point ce coup-ci. L’indignation supérlative de l’article (horripilante à un point !) se retrouve aussi flasque que l’outre à vin une fois passé par l’amoureux bécotement de l’illustre écuyer Sancho Panza, les yeux dans les étoiles. (Désolé, il fallait que je la glisse celle-là. Je viens de relire le cultissime livre).

          Aux adeptes du postulat "déférlante verte" tapie à tous les coins de rue, voici un autre son de cloche.

          BMD


        • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 16:01

           @ Sahtelli

          Je n’attendais pas de toi un autre commentaire. Je n’ai nullement évoqué une "déferlente verte", mais une affaire symbole des revendications islamiques... (ou islamistes, vu que tu es un grand défenseur de Tarik Ramadan) qui sont de plus en plus insupportables et auquel il va falloir donner un sérieux coup d’arrêt, ne t’en déplaise, pour que se maintienne la paix publique et pour éviter des débordements haineux et racistes de la part des tarés qui confondent appartenances ethnique et religieuse.


        • Sahtellil Sahtellil 6 septembre 2008 16:41

          J’ai bien aimé ta réponse Marsu, même si me voilà catapulté ...iste par la grâce d’un tapotement d’index. J’en connais qui feraient les gorges chaudes et me chambreraient, si cela se savait, d’ici au moins au prochain ramadan ! Heureusement que mes copains ne connaissent Tarik Ramadan que par ouï-dire (son image chez l’occidental moyen), je serais bon pour un nouveau bizutage.

          Pour en revenir à ton post, je comprends et respecte ton point de vue même si je ne suis pas d’accord. Je pense que tu as foncièrement tort sur cette histoire de revendications supposées ou avérées. La république laïque n’est pas aussi godiche que tu sembles le croire. Je pense même qu’elle se débrouille plutôt bien toute seule, sans le "bras secourable" fouteur de m... des promoteurs du fameux "clash" cher à Huntington.

          BMD


        • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 16:52

           @ Sahtelli

          Bah... C’est toi qui m’as dit sur un autre fil que tu te sentais proche de Tariq Ramadan, je ne l’ai pas inventé. Je n’ai rien contre les musulmans. Tout ce qui leur est demandé, c’est de pratiquer leur religion dans le privé et de ne pas imposer leurs revendications communautaristes dans l’espace public. Mais bon, si l’Islam disparaissait ou se réformait profondément, ça me ferait plaisir pour les musulmans qui seraient enfin débarrassés de ce carcan mental, social et spirituel qui les aliène. Ce n’est d’ailleurs pas propre à l’Islam, mais ça prend des proportions assez monstrueuses avec l’Islam. Mais quand on lit La Prison juive, de Jean Daniel, on s’aperçoit que c’est vraiment pas terrible non plus. Tu l’as lu ?


        • del Toro Kabyle d’Espagne 6 septembre 2008 17:00

          J’ajoute que Sahtellil endosse le simplisme de la rhétorique schmittienne (dégriffée pour les gémissements identitaires ) quand il rend comparable et assimilable intégristes islamistes et ... "prosélytes laïcs" !


        • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 6 septembre 2008 17:04

           @ Marsu

          Il n’y a aucune revendication particulariste de la part de quelque organisme que ce soit dans ce cas. Et je rejoins Sahtelli lorsqu’il estime que la République française n’est pas si godiche et que sa justice joue plutôt finement avec les coups de butoir réels que certains extrémistes - heureusement largement minoritaires - espèrent lui infliger.


        • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 17:18

           @ Cosmic Dancer

          Mais enfin relis l’article et mes commentaires ! Nulle part je ne dis que dans ce cas il y a une revendication islamique dans cet affaire, où c’est plutôt l’Islam qui est instrumentalisé pour d’obscures raisons. Mais il ne fait aucun doute que très prochainement on aura des revendications islamiques dans les cours de justice. Et là, il y aura de vraies affaires...


        • Sahtellil Sahtellil 6 septembre 2008 17:22

          Salut Kabyle,

          Si vous me laissiez souffler un peu après une semaine harassante et sans web ! J’ai deux posts sur un autre fil qui réclament réponse de ma part dont un de vous. Je répondrai, promis, ce soir, après la bouffe smiley En attendant, je réitére ma surprise devant la teneur "acidulée" des commentaires que vous m’adressez.

          BMD


        • del Toro Kabyle d’Espagne 6 septembre 2008 17:28

          @+ alors ! Sahtellil  smiley



        • Gasty Gasty 6 septembre 2008 12:32

          Curieuse demande des pratiquants des religions. On vole , on tue son prochain mais on trouve le moyen d’avoir des valeurs à la con pour se faire pardonner.

          Chez nous la religion dominante pardonne l’adultère mais refuse le divorce. Vivre dans le pardon du péché, OUI, mais supprimer la cause rendant obsolète le pardon NON.


          • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 13:50

            @ Gasty

            D’après ce qu’on sait pour l’instant de l’affaire, c’est l’avocat d’un des prévenus qui a pris prétexte du ramadan pour demander le report du procès. Est-ce à la demande du prévenu lui-même ou est-ce une idée de l’avocat pour donner une dimension religieuse à ce procès ? Pour l’instant nous n’en savons rien, alors gardons-nous de juger des motivations et de l’état d’esprit du prévenu. Mais d’une manière générale, il est vrai qu’il est contradictoire de se réclamer de religions, qui en principe condamnent le gangstérisme, et de pratiquer en même temps le gangstérisme. Mais dans le cas de l’islamisme, il est vrai que les deux se mélangent souvent allègrement...


          • appoline appoline 6 septembre 2008 14:28

            Il faut regarder les choses en face ; beaucoup veulent le beurre et l’argent du beurre, refusent les devoirs et obligations du pays qui les acceuille ; dans ce cas on ne peut s’étonner de certains débordements, quand en plus la justice reste dans la demie mesure, cela laisse la porte ouverte à des réactions extrêmes.


          • Gasty Gasty 6 septembre 2008 14:31

            Tout à fait, que ce soit une idée de l’avocat ne m’étonnerait pas. Il suffirait de se prévaloir d’une croyance qui autorise l’aliénation d’un bien sans autre forme de pensée à l’idée d’un vol pour qu’un avocat réclame une mise en liberté.Pratique courante au passage chez nos chers dirigeants. Les avocats se discréditent de procédures plus que de justices.


          • Savinien 6 septembre 2008 13:48

            Vraiment, il ne doit pas être rigolo d’exercer la profession de gansgter et de respecter le saint Coran, ne serait-ce que pour féter un heureux bracage : impossible d’arroser ça au champagne... On comprend que le terrorisme rencontre plus de succés...


            • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 14:48

               @ Léon

              Il paraît de plus en plus évident qu’il y a de la manipulation derrière tout ça, et aussi pas mal de tartufferies en tout genre. Néanmoins invoquer les répercussions physiologiques du jeûne est quand même une évocation directe du ramadan, donc de l’Islam, etc. En soi cette affaire ne casse pas trois pattes à un canard. Mais dans le contexte actuel de montée des revendications islamiques, elle a au moins un caractère symbolique qu’on ne saurait sous-estimer.


            • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 14:50

               @ Léon

              Squatte, squatte si c’est pour Fanny Truchelut. S’il n’y avait pas eu cette affaire de voiles islamiques dans son gîte et toutes les autres, l’affaire de la cour d’assises de Rennes n’aurait jamais existé.


            • JL JL 6 septembre 2008 14:14

              Sauf erreur de ma part, dans les pays musulmans les procès ne sont pas interrompus pendant la période du ramadan ?


              • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 14:27

                @ JL

                Exact. Sur ce sujet voir cet article de Libération.

                A propos de jeûne : j’ai une longue habitude du jeûne (je fais chaque année un jeûne complet d’une semaine - complet veut dire ne rien manger et ne boire que de l’eau pendant 7 jours). Cela ne me pose aucun problème d’attention ni de concentration, ce serait même plutôt le contraire. Alors invoquer ce genre de problèmes pour un faux jeûne comme le ramadan (on ne mange ni ne boit la journée, et la nuit on s’empiffre) me fait doucement rigoler.


              • Ghost75 6 septembre 2008 14:34

                Non ! Les procès ne sont pas interrompus ! Je peux vous le confirmer puisque j’ai travaillé dans un pays musulman. J’ai enseigné pendant trois ans en Tunisie et je peux vous assurer que les administrations fonctionnent en plein ramadan et même les élèves passent les examens oraux et écrits...

                A ce quil paraît Ramadan était un prétexte pour que ce malfrat retarde d’avantage le procès et ce n’était nullement une révendication de la communauté musulmane ce repousser les audiences au mois de ramadan...
                Mais comme d’habitude les média n’ont pas raté l’occasion pour polémiquer... pour rien


              • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 14:38

                @ Ghost75

                Je suis d’accord avec toi. Tout ça transpire le prétexte et la manipulation. Mais ça n’aurait pas été possible si n’existait pas déjà un lourd climat de revendications communautaristes islamiques qui s’en prennent à la république laïque. A mon avis on aura bientôt d’autres affaires comme ça, et des vraies celles-ci (ça va donner des idées...) : la justice est un morceau de choix et de roi !


              • Ghost75 6 septembre 2008 14:54

                @Marsupilami
                Je suis tout à fait d’accord avec vous quand vous dites "un lourd climat de revendications communautaristes islamiques qui s’en prennent à la république laïque"
                Ce climat lourd de renvendication islamique existent aussu dans des pays musulmans dont la quasi-totalité des musulmans vivant en France sont originaires. Prenons l’exemple des attentats en Algérie et au Maroc, les islamistes revendiquent la chariaa mais la plus part des musulmans n’en veulent pas (je parle des musulman du maghreb donc rien avoir ac les talibans et compagnie).
                Faire la propagande pour ces revendications c’est faire de la propagande pour ces islamistes...

                La communauté musulmane existent depuis au moins 20 ans en France... Pourquoi ne parle-t-on des ses revendications que pendant ces dernières années ? Le nouvel order mondial (Occident Vs Islam) que les politiciens veulent nous imposer y est surement pour quelque chose...


              • JL JL 6 septembre 2008 16:28

                @ Ghost75 : "" les islamistes revendiquent la charia mais la plupart des musulmans n’en veulent pas "".

                Vous aurez noté qu’il y a moins de différence entre les peuples quels qu’ils soient qu’entre les peuples et ceux qui prétendent les diriger, et ce ne sont pas ceux-là qui vont me contredire. En fait, les peuples sont traités comme du bétail : le méritent-ils ? Etienne de La Boétie y a en partie répondu dans son célèbre "Discours de la servitude volontaire" publié pour la première fois en 1576.


              • Ghost75 6 septembre 2008 17:39

                @Marsupilami
                vous dites : "...cette affaire n’aurait pas pu se produire si on ne baignait pas dans un contexte de revendications islamiques..."
                Pouvez vous nous dire qui sont à l’origine de cette revendication islamiques ? Est ce les islamistes ou les musulmans ? Soyons précis pour ne peut monter les français les uns contre les autres...
                Moi je pense que ce sont les islamistes ! Je pense qu’il ne font surtout pas faire l’amalgame entre islamistes et musulmans. Ces derniers souffrent déjà de ce que les premiers lui font subir(attentats algérie, maroc...)
                Faire cet amalgame c’est assimiler la quasi-totalité de la communauté musulmane en france à ces fanatiques d’Allah et par conséquent instaurer un climat de méfiance dans notre société... Je ne dis pas que vous faites l’amalgame mais soyons précis pour couper court à toutes las fausses interprétations(parfois mal saines)

                 @
                Marsupilami 
                je disais un peu plus haut que "JDD, Le Figaro, La Voix du Nord, Europe 1, France Info, 20 minutes, Libération, Le Monde... ont tous titré de la même façon : le procès a été reporté pour cause de ramadan. "

                On sait très bien qu’on est pas sûr que Ramadan soit LA cause de ce report. Pourtant le média affirme que c’est LA cause !
                Dans un pays de droit, on se refère à qui ? aux magistarts ou bien aux avocats d’une des deux parties ?

                Ne vous trouvez pas dans l’attitude des média une incitation à l’amlgame ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès