Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > République française sciemment minée

République française sciemment minée

L'opinion publique reprenant le thème "Elus tous pourris" et donnant la vedette aux leaders de la permanente anti démocratie, la menacent. De même que les médias ont travaillé les esprits pour diffuser le libéralisme économique à la FRIEDMAN, devant le fiasco de cette aberration économique, ils sont miné la démocratie, et il faut reconnaître que certains élus y ont mis du leur !

La finance internationale pilotée par les USA avait fabriqué en France le premier chef d'état depuis PETAIN totalement à son service et à ses ordres, devant le danger d'alternance de type Front populaire, elle fera tout pour conserver un clone de celui là.

Que se passe-t-il dans notre pays ? Un président et parti au pouvoir en échec, - ce qui les rend dangereux- montrent un mépris des salariés. A MARSEILLE le 5 octobre dernier, le MEDEF appelait le gouvernement à ne pas céder et à casser la grève.

Devant les scandales politico financiers qui devraient faire que le peuple chasse des gouvernants compromis dans des affaires très graves, un grand ami du président ajouta ouvertement une provocation : Madame WOERTH entra dans un Conseil d'Admin istration qui lui rapportera 400 000 euros.

http://www.liberation.fr/economie/0101640031-florence-woerth-entre-au-consei

Le pouvoir Medef/Gouvernement a menti sur les retraites. Le financement resterait assuré au delà de 2050 si 10 % de la richesse produite (le PIB) n'avait pas été volé aux salariés et aux retraités dont la part globale passe en France de 70% à 60%. Mieux encore, avec cet argent que la Finance leur a pris, il n'y aurait pas de problème pour l'assurance maladie qui pourrait même garantir totalement le risque dépendance.

En cassant les acquis sociaux de la République, en cassant ses services publics, le pouvoir fait disparaître ce qui motive pour l'essentiel l'attachement des Français à notre démocratie issue du programme du Conseil national de la Résistance.

Nos dirigeants choisissent le mensonge, la hargne, le mépris, la condescendance, et finalement la provocation.

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article876

Ils mènent une politique d'affrontement destructrice de notre Nation : ils créent clivages, haines, violences, au point que dans des secteurs en révolte, ce ne sont plus les délinquants qui ont peur de la police mais la police qui a peur d'eux.
Ne souhaitent ils d'aillleurs pas une révolte des honnêtes gens, les salariés, pour créer des troubles généralisés et prendre les pleins pouvoirs dans une sorte de coup d'état ? Notre armée a été spécialement entraînée pour la guerrilla urbaine, il n'y a plus de soldats du contingent, on en est presque au "mercenariat".

Tout se passe comme s'ils voulaient rééditer VICHY et sa casse des acquis de 1936, en faisant, eux, la casse des acquis de 1945 et du Conseil national de la Résistance.
La fuite en avant d'affrontements en affrontements mène à une guerre civile permettant l'émergence d'un pouvoir totalitaire exercé par les mêmes familles politiques de pensée qu'en 1940.

Les ennemis de la République qui n'ont jamais désarmé depuis sa création, se jetèrent sur l'occasion en or de l'invasion allemande, comme ils se jetèrent sur les troubles en Algérie pour chasser en 1958 le gouvernement de Front populaire de 1956.

Le "pape" de la religion catholique s'en mêle en critiquant aujourd'hui le choix du dernier prix NOBEL, l' inventeur de la fécondation in vitro. Hier les dirigeants britanniques, qui se permettent de donner à la fête de l'équinoxe de décembre le sens qu'il avait depuis des millénaires, se voyaient admonestés par le même prétentieux en parfaite ingérence politique, qui veut imposer le nom de Noël à ces fêtes : la papauté qui faisait naître longtemps le "Jésus" des catholiques au printemps le faisait naître, 500 ans plus tard, le 24 décembre.

Aux ordres, peuples le la planète ! C'est à dire A genoux !

Il est vrai que ces gens là n'ont pas digéré la laïcité, surtout au moment où elle devient un concept qui se mondialise. Voir le méprisable discours de LATRAN d'un Sarkozy qui, venu d'ailleurs, ne sait pas ce qu'"est l'identité française.

Un émule, pas très "malin", mais président de région, pris la main dans le sac et condamné par le Conseil d'Etat pour détournement d'argent public vers un culte privé ne demande - t- il pas la suppression de la loi de 1905 et de la laïcité ?

http://www.librepensee87.org/content/pr%C3%A9sident-ps-r%C3%A9gion-limousin-demande-suppression-la%C3%AFcit%C3%A9

Quelques milliers de musulmans contribuent, par leur affichage de leur "charia" comme loi à respecter contre les lois de la République, en exigeant que soit institué un délit de "blasphème", à créer ce climat détestable. Ils réveillent des relents racistes et anti républicains, entretenus par le gouvernement, à la recherche de "boucs émissaires".

Il est temps je pense que les citoyens se réveillent et que notre pays cesse d'abandonner ce qui fit sa force, sa grandeur, la République laïque et sociale.


Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Gemini Gemini 4 mai 2011 12:07

    Excellente description de la situation actuelle, hélas. Nous sommes nombreux à être d’accord avec ce constat. Seulement, nous sommes bien moins nombreux à savoir ce que nous pouvons faire pour inverser le cour des choses, moi le premier. Cela n’empêche pas de prendre des initiatives, mais j’ai peur que non ou mal coordonnées, celles-ci ne soient que peu utiles, bien qu’indispensables.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 4 mai 2011 14:31

      Bonjour,

      comme la dernière guerre, et toutes les suivantes, une nouvelle est en voie d’explosion, menée de main de maitre par l’’intelligentia dominante aux basques de notre démocratie. Citoyen lève toi et saches dire basta kozy !

      déjà le peuple s’arme et s’entraine sur les victimes les plus touchées par les inégalités croissantes, shootant sur les voleurs, les sdf, et ceux qui gagnent juste l’équivalent d’un pourboire de grand hôtel. Bien sur on a toujours besoin de plus petits que soi, mais pas pour marcher dessus et se grandir d’ autant, càd de peu en somme...

      on a nous aussi besoin de resserrer les rangs face à l’adversité. merci pour cet article clairvoyant.


      • Alain-Goethe 4 mai 2011 14:34

        Bonjour

        Des gens bien nous quittent :

        Patrick ROY

        b STASI : C’était un Grand MONSIEUR- Maire d’EPERNAY à la naissance de notre fille

        SUIS très triste ! un grand monsieur !! Maire d’Epernay , où j’étais allé déclarer la naissance de notre fille Delphine (Champagne ..) dans les années 80.

        Hier Patrick ROY etc .. etc ..
        Avant Annie GIRARDOT

        Et dans ma famille et chez des amis également ALZHEIMER

        Ce jour mon anniversaire ..

        Je suis en + très préoccupé par les gros nuages qui s’amoncellent sur l’avenir du monde

        Sincères condoléances à la famille de Messieurs ROY et STASI

        La politique = pas très beau

        et des citoyens se contentent de cet état de fait .. !!


        • Laratapinhata 4 mai 2011 14:42

          Un peu fourre-tout cet article...


          • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 4 mai 2011 17:26

            C’est vrai que c’est assez effrayant de voir quelqu’un aussi rempli de haine, prêt à dire n’importe quel mensonge pour étayer son propos, être chargé, pendant tant d’année, d’enseigner aux enfants.

            Juste un exemple, citez un seul média français ayant diffusé les théorie économique de Friedman ?

            Petain, autre mensonge, avait un cabinet constitué de nombreux sociaux démocrates et socialistes, et sa principale cible était, comme le Front National aujourd’hui, le libéralisme.

            La démocratie et le libéralisme sont inséparables l’un de l’autre. Et quand l’un s’éloigne, l’autre aussi. A. de Tocqueville, le plus grand théoricien de la Démocratie, ne s’y est pas trompé. En revanche, les théories totalitaires de Robespierre, Saint-Simon, Marx ont été bâties pour contrecarrer l’élan démocratique et républicain né de la révolution libérale de 1789.

            Vos discours, comme ceux du Front National, avec lequel vous formez un duo abject basé sur l’exclusion, la haine, la confrontation, la lutte, la désignation de boucs émissaires (les dirigeants d’entreprises, les arabes, les juifs, la mondialisation, les chinois, les capitalistes apatrides ...) sont les réels destructeurs de la République.


            • sisyphe sisyphe 4 mai 2011 17:50

              Houla ! 


              On a osé toucher à Saint Friedman, et voilà les ultralibéraux qui sortent toutes griffes dehors ! 

              Mais le plus rigolo, c’est quand même ça (je cite) : 
              La démocratie et le libéralisme sont inséparables l’un de l’autre. Et quand l’un s’éloigne, l’autre aussi.
               smiley smiley 

              Quand on sait que Friedman disait préférer une dictature libérale qu’une démocratie non-libérale, y a vraiment de quoi se gondoler ! 

              Le libéralisme est, évidemment, l’ennemi de la démocratie (cf les premières expériences in vivo de l’ultralibéralisme friedmanien exercées sous le Chili de Pinochet) ; en ce sens où, dans les démocraties, ce sont des ELUS qui sont chargés de diriger les états ; aloàrs que le libéralisme, comme le disait Saint Friedman, n’a rien tant horreur que des élus : puisque son pouvoir passe au dessus des états, sous le contrôle absolu des milieux financiers, dont le seul objectif est une totale dérégulation, une jungle sans loi, sans élu, pour imposer sa dictature. 

              Sacré ultralibéraux : aucun mensonge ne leur fait peur. 

              @ l’auteur ; d’accord avec votre constat, sauf que c’est bien avant qu’il faut situer le désastre dans lequel le libéralisme plonge le monde ; ça commence en 1971n, par l’abandon, par Nixon, de la parité or-dollar, puis, en France, en 1973, sous la scélérate loi Giscard-Pompidou, entérinée au niveau européen par Maastricht, et, depuis, par tous les traités européens et internationaux, consistant à vider les états de leur pouvoir, par le cadeau fait aux banques et organismes financiers de la création monétaire, désormais interdite aux états. 
              On ne saurait mieux placer l’ensemble des états sous la dictature des banques privées et organismes financiers ; c’est exactement ce qui se passe depuis, et que le petit kondukator de l’Elysée, en bon agent de l’ultralibéralisme, ne fait qu’aggraver. 

              La SEULE (je dis bien la seule) solution, pour arrêter le massacre, étant, évidemment, l’urgente, cruciale, vitale réforme monétaire redonnant à des Banques centrales réellement contrôlées par les états et les citoyens, ce pouvoir de création monétaire, les prêts aux états SANS INTÉRÊT, et l’interdiction faite aux banques privées et organismes financiers de création d’argent ex-nihilo : obligés d’investir (ou/et de spéculer) avec leurs fonds propres, ou de l’argent emprunté aux Banques centrales, AVEC INTERETS ; ce qui limiterait la casse de leurs petits jeux de casino....

              Tant qu’un candidat aux plus hautes fonctions démocratiques n’inscrira pas cette réforme en lettres d’or dans son programme (avec la taxation des transactions financières), on pourra élire n’importe qui ; le monde sera sous la coupe de la dictature financière des banksters et autres spéculateurs. 


              (Quant aux libéraux, qu’on leur donne un territoire vierge pour exercer leur dictature, entre eux : ils auront vite fait de s’étriper, et on en sera enfin débarrassé. La Sibérie, ce serait pas mal... ou le désert de Mojave, peut-être ? smiley


            • Micka FRENCH Micka FRENCH 4 mai 2011 20:07

              De l’Ecossaise......

              Voilà un monsieur qui n’a pas encore compris que la FRANCE était dirigée dans la triste réalité, par Madame PARIZOT.

              Un aveugle... ou un idiot...

              Micka FRENCH
              http://Mickafrench.unblog.fr


            • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 5 mai 2011 10:21

              "Quand on sait que Friedman disait préférer une dictature libérale qu’une démocratie non-libérale, y a vraiment de quoi se gondoler ! « 

              Il serait intéressant de citer où et quand cela a été dit ou écrit.

              Déformer l’histoire et les faits ne trompe que vous même :
              Pinochet, frères de loge d’Allende, a continué à appliquer la même politique économique que son prédécesseur, la dictature en plus. Et cela pendant cinq ans. Cette même politique qui avait ruinée le Chili, et qui a continué à le faire.

              Ce n’est qu’après ces cinq années, que l’universitaire Friedman, à proposé ses services. Il trouvait là un terrain d’application de ses théorie. Il les a aussi proposé à l’URSS qui n’en a pas voulu !

              Pinochet, lui, a accepté. Résultat, le pays est sorti de la dictature, son économie s’est redressé, à tel point qu’il est actuellement le seul pays d’Amérique Latine, à faire parti de l’OCDE.

              Pour info, un des »Chicago Boys" de l’époque Pinochet, donc un de ceux qui on sorti leur pays de la dictature et de la misère, s’appelait Piñera. Il est le frère de l’actuel président. Croyez-vous vraiment que les chiliens aurait élu un nouveau dictateur.

              D’ailleurs, la politique libérale mené par ce président a permis à son pays de passer à travers la crise sans grand dommage.


            • HELIOS HELIOS 10 mai 2011 16:15

              ... mr jesuisunhommelibre, ce que vous dites est particulierement faux !

              Le Chili ne subit pas la crise directement, parce que ce pays importe TOUT depuis tres longtemps grace a ses ressources minieres. en 2006 par exemple, les excedents budgetraires ont fait l’objet d’apres discussion où il etait question de les repartir aux forces vives de la nation (= en clair la classe politique et les z’elites du même style que les notres) alors qu’on ne sait combien de village n’avaient (et n’ont toujours pas) ni electricité, ni egout ni eau courante et je ne vous parle pas des routes, des dispensaires et autres services publics qui servent eux a tous.

              De plus, une grande majorité de ce que produisent les Chiliens, non pas ceux qui sont soutenus par des marchés financiers, mais les pymes locales (petite et moyenes entreprises) ne sert pas aux chiliens eux-mêmes mais est exporté. Trouver du beurre du lait et du mouton alors que ce sont des productions locales a des prix accessibles a tous est impossible. Les beaux fruits que vous trouvez dans les supermarchés ICI ne se vendent pas la-bas.

              Est-ce ce modele la que vous trouvez efficace ? un modele basé sur le non-partage de ce qui est commun a tous les chiliens (les ressoures minieres) et un systeme economique de type feodal ?

              Quand Piñera, il est issu d’une classe de privilegiés, il est comme tous, il est arrivé au pouvoir par l’argent et s’y maintient. Ce n’est pas parce que vous l’avez vu parader lors de la sortie des 33 mineurs sauvés de justesse que cela lui confere un quelconque legitimité.

              Ce qui est vrai, par contre, au Chili, c’est l’extraordinaire patriotisme de la population qui envers et contre tous, defend la comunauté, instituant une solidarité qu’aucune institution nationale ne soutient, et creant un lien social irremplaçable.
              Le Chili s’en sort bien, parce qu’il y a des chiliens qui pensent aux chiliens d’abord, et qui ne veulent pas se fondrent dans un Mercosur alienant a l’instar de notre modele d’UE. Les Chilens ne delegnent pas leurs frontieres, leurs douanes, leur parlement a des gens qui ont d’autres interets que le bien du pays. ce n’est pas parfait, mais c’est nettement mieux que de tout avoir abandonné sans l’assurance d’une regulation ne serait-ce que possible, de la part de l’etat.

              Le Chili, sous ses aspects liberaux est un pays eminament encadré et l’état joue son role, honnetement, où la corruption est plutôt bien maitrisée et où pour l’instant il fait encore bon vivre.

              rien a voir avec Friedman tout ça.


            •  C BARRATIER C BARRATIER 4 mai 2011 18:42

              Bonjour jesuisunhommelibre....nous le sommes tous grâce à la République...Défi relevé : tous les manuels scolaires de lycées dès la classe de seconde abordaient une pseudo économie avec des textres de FRIEDMAN. Après le bac, cet ignorant était le véritable pape de l’enseignement de sa pseudo économie. C’est terminé, le fiasco est UNIVERSELLEMENT RECONNU, alors que bien sûr il avait eu le prix NOBEL d’économie. C’était la pensée unique ! Les idiots qui l’ont suivi ont ruiné leur pays (les USA par exemple). L’Europe et sa loi du marché libre et non contraint est bâtie là dessus, c’est pourquoi elle est condamnée, personne ne voudra plus de ce machin stupide et destructeur.

              http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=99

              Il faut regarder un beau film de Jean DRUON que l’on peut acquérir en DVD pour quelques euros, qui a pour titre Quelques choses de notre Histoire. A l’occasion de la privatisation de France Télécom, est présentée la grande manipulation des élus et du peuple. Surtout on entre dans la Société du Mont PELERIN, en Suisse, et on rencontre ce pape ignare et ses protagonistes....Eclairant !

              Nos énarques ont été formés sur ces idées, et SARKO qui n’avait pas les capacités intellectuelles de l’être, est parti se former aux USA avant que ceux ci le fabriquent président des Français.

              Il faudra se méfier de cette maffia fêtée au Fouquet’s formée à transformer tout ce qui ne leur rapporte rien en sociétés privées (la Santé, les services publics, demain la Sécu si nous n’y prenons pas garde !). Voir république volée :

              http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=153

              Je disais que nous étions tous libres, nous sommes en fait victimes de lavages de cerveaux, on sait modifier la pensée des gens par des catéchismes, le rabachage laisse toujours des traces ! Je me souviens d’un sujet de dissertation que j’avais adoré traiter lors d’un examen : Il faut bien étudier les idées reçues afin de bien les prendre à contre sens.

              Erreur d’interprétation je suis un homme libre : Marine LEPEN est dans la même mouvance capital sabre goupillon, certes on peut guère faire pis que SARKO, mais elle ne ferait pas mieux ! Sa dénonciation du libéralisme n’est pas accompagnée de propositions pour une République laïque et sociale à laquelle elle n’a rien compris. Il faut revenir à des JAURES...

              Bonjour Sisyphe : tout à fait d’accord !


              • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 5 mai 2011 10:32

                Dire que les énarques et Sarkozi sont libéraux, il faut l’oser !!!

                Plutôt que de se référer à des théorie, il est toujours utile de voir les faits :

                Quels sont les pays qui ont le moins souffert de la crise actuelle ?

                Tous ceux qui avait réduit leurs déficits et, pour cela, réduit le périmètre de l’état : Suède, Canada, Nouvelle Zélande, Chili, Australie, Pays-Bas ...

                La Grande-Bretagne a engagée une politique courageuse dans ce sens. En France, nous avons remis les mêmes mauvaises recettes de la relance par la consommation et les subventions : Résultats : Bulle immobilière et augmentation de la dette. D’où augmentation des impôts, d’où baisse du pouvoir d’achat.

                Depuis les années soixante, la part des intérêts de capital n’a pas variée. seul a varié, la ponction fiscale et sociale : D’où la baisse du pouvoir d’achat.

                Comme vous le voyez, il n’y a aucune théorie là dedans, uniquement des faits. Et les faits sont toujours têtus.


              • Micka FRENCH Micka FRENCH 4 mai 2011 19:50

                Des nouvelles de l’Ecossaise...

                La France étant peuplée de 10% d’extrémistes trouillards ayant plus peur de leur voisin (mesquin) que de la perte de leur retraite, de leur Ecole, de leur Santé, de leur âme en général (leurs anciens ayant hélas souvent perdu la vie pour la Démocratie), de 30% d’illettrés et d’analphabètes incapables de comprendre une information écrite ou orale, et de 10% d’actionnaires de sociétés pourries, il est certain que l’élection présidentielle de 2012, est une réelle planche pourrie.

                Par ailleurs, tant que le Français ne comprendra pas que le scrutin le plus important est l’élection de ses députés, (voir les listes de vos députés UMP ou PS qui ont voté de lois « démocraticides »), lors des élections législatives, ce sera bien loin d’être gagné côté République et Démocratie...

                Avec les compliments de Micka FRENCH qui parle de vous sur le Web depuis 1995...

                http://mickafrench.unblog.fr

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès