Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Retraites : c’est qui le plus Woerth ?

Retraites : c’est qui le plus Woerth ?

Invraisemblable déploiement de moyens techniques et humains dans les rédactions des médias aux ordres ce mardi matin avec un objectif, un seul, réduire autant que faire ce peut la réussite des manifestations en défense des retraites.

Au retour de la manif, BFM et Itélé toujours bon pied mais borgne continuent à essayer grotesquement de jouer les navajos réducteurs de manifestants et de colère populaire avec en point d’orgue retransmit en direct, un petit frère des riches imperturbable et droit dans ses bottes qui ignorant superbement le peuple débite ses mensonges devant l’assemblée nationale. Un moment surréaliste.

Le peuple qui manifeste et Woeth qui le conchie par télé interposée, qui continue de mentir devant les députés comme il a menti durant tout l’été. Et qui nous nargue en persistant ostensiblement à défendre les intérêts du MEDEF au détriment du peuple.

Des dirigeants syndicaux à qui le jaune va de mieux en mieux et qui refusent d’assumer leur mandat qui est d’être au service de leur base.

Alors, oui drôle de journée que cette journée qui officialise le divorce entre des politiques affairistes ou des affairistes politiques et le peuple. Entre des élites auto proclamées (y compris syndicales) et le peuple.

Le grand gagnant aujourd’hui c’ est le peuple qui malgré la propagande et les millions d’euros donnés au pubards pour nous vendre la corde destinée à nous pendre est descendu bien plus massivement qu’en juin dans la rue.

Ce soir les choses sont claires.

Que les « leaders » syndicaux prennent leurs responsabilités et appellent à la grève générale jusqu’au retrait pur et simple de la contre réforme Sarkozy, soit ils se démettent comme il faudra démettre les politiques qui oseraient participer à la mascarade et la parodie de démocratie que nous inflige la clique Sarkozy.

La retraite par répartition n’est pas NEGOCIABLE !

Carland


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 8 septembre 2010 10:45

    elle etait bien la manif ?
    c’est pour quand le sit in devant l’assemblee ?


    • iris 8 septembre 2010 10:46

      je travaillais hier dans une petite pme-je n’ai pu aller aux manif-et d’ailleurs dans ma petite ville aucune n’était organisée par les syndicats- que l’on n’a pas vu a la sortie du travail-
      si c’est un we j’irais-
      les syndicats c’est pour les grosses boites et en france il y en a de - en -


      • LE CHAT LE CHAT 8 septembre 2010 10:54

        ZYVA , tu peux me replier , ce post est d’extrême droite avant même d’être écrit !  smiley


        • taktak 8 septembre 2010 16:16

          Tout à fait d’accord avec cet article :

          à quand une greve générale avec manifestation et campement devant l’elysée jusqu’au retrait de cette contre réforme...


          • Croa Croa 8 septembre 2010 23:00

            « à quand une greve générale... »

             smiley et où ? smiley

            Rien à attendre des cadres syndicaux ! Donc elle ne peut venir que de la base, d’une base... De quelques éclaireurs pour montrer la voie ! 

            Qui osera ?
            Autrefois existait de vrais foyers pour ça tel Renault Billancourt par exemple (raison pour laquelle c’est fermé aujourd’hui.) Aujourd’hui on les cherche mais il doit bien exister une boite rebelle pour montrer la voie ?

            Pas gagné d’avance toutefois car aucun média ne verra venir quelque chose, évidemment ! smiley


          • Croa Croa 8 septembre 2010 23:17

            « Des dirigeants syndicaux à qui le jaune va de mieux en mieux et qui refusent d’assumer leur mandat qui est d’être au service de leur base. »

            Pire, qui font comme si leur mandat était de saper le moral de leur base !  smiley

            à lire aussi : ça


            • pierrot123 9 septembre 2010 09:43

              Le vrai problème, c’est que, comme le sous-entend Mélenchon, il n’y a pas de vraie volonté, ni dans les syndicats, ni dans les partis de gauche, pour faire retirer le projet gouvernemental...
              Pourquoi ?
              Parce que le sale boulot, il vaut mieux le laisser faire par d’autres....ça s’appelle la « real-politik »...

              Alors, vous pouvez toujours rêver, et manifester à qui mieux-mieux, le projet va passer, et vogue la galère !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès